Principal / Coude

Tendon d'Achille: son emplacement, sa structure et sa fonction (avec photo)

La plupart des gens n’apprennent la présence et le nom d’un organe dans leur corps qu’au cabinet du médecin. C'est-à-dire dans le cas où l'organe pour une raison quelconque était endommagé, enflammé, etc. Le tendon d'Achille ne fait pas exception. En raison du manque de connaissances sur la structure et la fonction de ce corps, celui-ci est souvent traumatisé par une opération ultérieure. Il y a des cas d'invalidité.

Quel est le tendon d'Achille

Le tendon d'Achille n'est rien d'autre qu'un complexe d'aponévroses des muscles gastrocnémien et soléaire du mollet. Un autre nom est le ligament calcanéen, le tendon calcanéen. En anatomie, il est isolé dans un organe séparé en raison de la présence de plusieurs types de tissus dans ce puissant faisceau:

  • Fibres de collagène.
  • Fibroblastes.
  • Endotenonium.
  • Périténonium.
  • Epitononium.

Historique

Le tendon d'Achille est le ligament le plus grand et le plus fort du corps humain. Les scientifiques s'accordent pour dire qu'il s'est formé au cours de nombreux millénaires en raison de la transition progressive de l'homme vers la marche droite.

Ce jugement est dû au fait que, grâce à la forme anatomique du pied, l’axe vertical d’une personne ne monte ni ne descend par rapport à sa trajectoire. Et l'une des structures du pied, à savoir le talon tubercule, est attachée au bas du ligament d'Achille.

Emplacement

Le tendon d'Achille est situé dans le tiers inférieur du dos de la jambe. En tant que prolongement du muscle gastrocnémien, au niveau cellulaire, l’Achille prend naissance dans la partie médiane du mollet. À cet endroit, les faisceaux du muscle gastro-méningé passent progressivement dans le corps de tissu conjonctif massif du ligament d’Achille, puis dans le tendon du muscle soléaire.

En conclusion de ce qui précède, nous pouvons considérer Achille comme un lien entre le gastrocnémien et les muscles soléaires. Et suite à cette conclusion, il est nécessaire de comprendre qu’il s’agit d’un système tendino-musculaire unique, qui dépend l’un de l’autre.

Structure cellulaire

Au niveau cellulaire, le tendon est une fibre protéique de collagène. En raison de la force de cette substance, l'organe n'a pratiquement aucune fonction d'étirement.

Les fibres de collagène forment à leur tour des faisceaux du premier, du deuxième et du troisième ordre. Les premier et deuxième ordres de faisceaux sont séparés par un tissu d 'endothénonium, les deuxième et troisième périténonium. Le tissu d'épitononium est tapissé sur tous les faisceaux. Les trois tissus ont une fonction protectrice et de localisation du ligament. Ce dernier est nécessaire pour encapsuler (restreindre) le processus inflammatoire dans l'organe.

Fonction

La seule et très importante fonction du ligament d’Achille est la possibilité de marcher debout et, plus précisément, la flexion plantaire au niveau de la cheville. La contraction des muscles du mollet exerce une traction sur le ligament et la flexion de l'articulation. Grâce à quoi, une personne peut plier le pied (se tenir sur les talons) ou vers le bas (se tenir sur les orteils). L'impossibilité ou la douleur de tel ou tel mouvement parle du processus pathologique du ligament calcanéen.

Problèmes et pathologies possibles d'Achille

Comme le montre la pratique des appels à l'aide médicale, le problème le plus souvent rencontré par ce corps est la déchirure et l'étirement. Leurs causes peuvent être divisées en deux grands groupes: dégénératif et mécanique.

En parlant des causes dégénératives d’anomalies dans le fonctionnement de l’appareil tendineux du pied, il convient de rappeler la composition cellulaire de l’organe. Du fait que le ligament est principalement composé de collagène, la raison des fractures et des entorses peut logiquement être considérée comme une réduction quantitative. Cela peut être dû à deux facteurs:

  • Âge - Comme vous le savez, avec l’âge, la production de collagène par les cellules du corps diminue considérablement.
  • Médicament - un certain nombre de groupes pharmacologiques de médicaments entraînent une disparition locale ou générale du collagène (glucocorticoïdes, fluoroquinolones) dans les tissus corporels. Aux premiers signes de dysfonctionnement du ligament d’Achille, vous devriez immédiatement consulter un médecin pour obtenir des conseils.

En raison de ces facteurs défavorables, une sorte de «dessèchement» du ligament de talon se produit et celui-ci devient plus susceptible aux blessures.

La deuxième cause de dysfonctionnement de l’achille - mécanique - peut également être divisée en deux sous-groupes:

  1. Larmes ouvertes - blessures dues à des facteurs externes (coupures, coups de feu, etc.).
  2. Larmes sous-cutanées - blessures dues à des charges anormales. Celles-ci incluent des blessures sportives (manque d'échauffement, dépassement du poids de travail du projectile, une longue pause dans l'entraînement), mauvaises chaussures (porter des poids dans des chaussures à talons, soulèvement excessif ou sous-estimé, une erreur de taille), des charges inattendues sur le tendon (glisser, tomber, blessure fermée), meurtri).

Aide d'urgence pour rompre le ligament du talon

En cas de blessure grave au tendon d'Achille, vous devez appeler une ambulance et prendre les mesures pré-médicales suivantes:

  1. En cas de blessure, appliquer à froid pendant 15 minutes.
  2. Prenez un anti-inflammatoire non stéroïdien (si possible, introduisez-le par voie intramusculaire).
  3. Immobilisez complètement le membre avant l’arrivée de l’ambulance (imposer un pneu).

Comme le montre la pratique, la majorité des lésions du tendon calcanéen sont dues à une mauvaise répartition de la charge. Il ne faut pas exagérer dans la culture physique elle-même pour nuire ou marcher sur des talons trop élevés. Après tout, il y a des cas où une blessure tendineuse se termine par une opération et vous pouvez alors oublier le sport et les belles chaussures pendant au moins quelques mois.

Où une personne a le tendon d'Achille

Le tendon le plus large et le plus durable du corps humain est le tendon d'Achille (ou talon). Qu'il prenne tout le poids du corps lors d'une marche rapide, d'une course à pied ou d'un exercice physique actif. Malgré une résistance exceptionnelle aux facteurs externes, le tendon du talon est également très fragile, souvent sujet à l'inflammation, à l'étirement et à la déchirure à une tension régulière de haute intensité.

La région de la fusion des tissus conjonctifs postérieurs de la jambe, du calcanéum et des muscles gastrocnémien et triceps (ou soléus) est souvent appelée à tort le tendon d'Achille. Dans la pratique médicale (dans les conclusions et les résultats du diagnostic), il n'y a que les noms médicaux corrects: "Achille" ou "talon tendon".

Quel est le tendon d'Achille?

Le tendon d'Achille est situé dans la partie inférieure de la jambe, à la confluence des muscles du mollet et du calcanéum. La mobilité et l'endurance exceptionnelles du tendon sont dues à la structure particulière de l'articulation: le tendon du talon est entouré d'une quantité suffisante de liquide muqueux, ce qui réduit considérablement le frottement et procure une flexibilité. Cette jambe peut facilement supporter un stress équivalent à 400 kg. À titre de comparaison, un cheveu en bonne santé peut supporter un poids de 8,5 fois son propre poids, et le tendon du talon à un rythme de marche normal prend une charge presque 4 fois supérieure à celle d'une personne, alors que le courir environ 8 fois.

Le mécanisme de mise en mouvement du pied - la principale tâche fonctionnelle du tendon du talon - est extrêmement simple: le muscle triceps gastrocnémien, tout en se contractant, soulève le talon à travers celui-ci, puis le pied s'affaisse. Dans la vie de tous les jours, lors de la course à pied, de la danse sportive, de la marche dans des chaussures inconfortables ou des talons hauts, des efforts physiques intenses d'une autre nature, en particulier sans repos adéquat, le tendon peut s'étirer et se contracter et revenir rapidement à la normale.

Certaines causes bien comprises et certains facteurs déclencheurs peuvent contribuer de manière significative au développement de divers processus dégénératifs (entorses, ruptures ou inflammations du tendon calcanéen). Toutes les pathologies doivent être rapidement identifiées (les symptômes clairs sont clairs et le diagnostic des lésions pas difficile), et traitées, sinon les processus inflammatoires se propageront rapidement à d'autres tissus conjonctifs.

Causes communes et causes des facteurs de dommage

Une rupture, un étirement ou une inflammation du tendon du talon peuvent déclencher des facteurs des groupes dégénératifs, mécaniques ou hyperthermiques et d’autres causes spécifiques. Outre les causes principales du processus inflammatoire, l'étirement ou la rupture du tendon d'Achille, qui sont commodément systématisées en 3 groupes principaux, il existe d'autres facteurs provoquants. Par exemple, les personnes d'âge moyen sont les plus susceptibles aux lésions des tendons, généralement obèses ou inactives, ont de mauvaises habitudes et des maladies chroniques qui se manifestent, notamment des troubles de l'apport sanguin et des processus dégénératifs dans les tissus conjonctifs.

En raison de l'étirement prolongé des muscles du mollet du tendon du talon, il est susceptible d'être endommagé chez les femmes qui portent souvent des talons hauts, particulièrement instables (plots), et celles qui portent régulièrement des chaussures inconfortables: avec un talon souple et une semelle dure. Il existe également une rétraction physiologique du tendon associée à un pied plat.

Parfois, des douleurs douloureuses dans les membres inférieurs, y compris le tendon du talon, peuvent manifester une sensibilité individuelle aux conditions météorologiques changeantes. Dans certains cas, l’inconfort peut être dû à une intoxication générale du corps (faiblesse lors d’un rhume ou d’une grippe), à ​​la prise de certains médicaments ou à la complication de maladies non directement liées aux processus dégénératifs du tissu conjonctif.

Une certaine importance, mais moins importante que dans le cas, par exemple, de maladies cardiovasculaires ou de certaines pathologies, a un facteur héréditaire. Si les parents ou l’un d’eux ont des os, des articulations et des tendons faibles, ou des muscles naturellement relâchés, il existe un risque élevé que l’enfant subisse également des dommages non intentionnels aux tissus conjonctifs au quotidien.

Facteurs mécaniques

La cause la plus fréquente de divers types de lésions des ligaments, des os, des tendons ou d’autres tissus conjonctifs est une surcharge prolongée sans repos adéquat ou des mouvements trop brusques pour des muscles non exercés. Vous pouvez étirer ou déchirer le tendon d’Achille lorsque vous courez, jouez au football, au basketball, au tennis et au badminton.

Des déchirures et des entorses mineures se produisent si vous pratiquez un sport de manière intensive et intensive, ce qui est plus caractéristique des athlètes professionnels à la recherche de résultats élevés. Les microtraumatismes s'accumulent, car les tissus ne se rétablissent pas si rapidement avec le temps, et le prochain stress critique entraîne de graves ruptures du tendon.

Il y a souvent des dommages lors d'exercices actifs sans premier échauffement ou après une longue pause. Les techniques d’entraînement inadéquates entraînent un risque élevé de blessures: mouvements rapides et soudains, charge inégale, manque de repos, repos dans des chaussures de sport inconfortables. Le facteur âge influe sur la probabilité que le tendon d’Achille soit endommagé: à partir de 35 ans, l’élasticité précédente est perdue.

Les effets mécaniques sur le tissu conjonctif, qui peuvent causer des blessures, peuvent souvent être provoqués par des causes externes. Ici, nous parlons principalement de dommages non intentionnels causés par des objets tranchants, d’impacts (blessures directes), de recoupements élémentaires ou de lésions à la jambe lors d’une chute (blessures indirectes), d’accidents de la route ou d’autres urgences (blessures de tous types).

Processus dégénératifs

Les tendons sont constitués d'un type spécial de protéine, le collagène, qui peut devenir moins durable et provoquer des ruptures ou des tensions. Parfois, les composés protéiques s’affaiblissent et perdent leurs propriétés fonctionnelles, de sorte que des blessures peuvent se produire, comme on dit, sur un terrain plat.

La survenue de processus dégénératifs dans les tendons et autres composés est affectée par:

  • prise de certains médicaments: complexes (traitement complexe à plusieurs étapes de diverses maladies) ou non systématiques (auto-traitement, non-respect des recommandations du médecin concernant le dosage et la compatibilité des médicaments);
  • changements liés à l'âge: une diminution de l'élasticité des tissus conjonctifs au fil du temps est normale, mais il est recommandé de la prévenir autant que possible;
  • effets néfastes sur l'organisme de composés nocifs: conditions de travail difficiles, consommation d'alcool ou de drogues, tabagisme, mauvaise situation épidémiologique, mauvaise écologie;
  • stress physique ou émotionnel régulier qui ne disparaît pas après un long repos;
  • maladies chroniques ou processus inflammatoires aigus, notamment avec complications de formations conjonctives (os, articulations, tendons, muscles) et troubles de la circulation sanguine.

Causes hyperthermiques

L'hyperthermie, ou chaleur, apparaît chaque fois comme un phénomène tout à fait normal lors d'exercices physiques intenses ou même mineurs, par exemple des personnes en surpoids menant une vie sédentaire. Environ 10% de l'énergie utilisée pour entraîner les muscles, les ligaments et les tendons est transformée en chaleur. Une hyperthermie excessive apparaît, si vous faites les exercices sans réchauffer au préalable les ligaments, ce phénomène affecte négativement leur capacité à s'étirer, réduit leur élasticité et leur force.

Une surchauffe pathologique survient lorsque le système circulatoire est affaibli en raison des caractéristiques individuelles du corps, de diverses maladies, du manque de certaines vitamines, d'un mode de vie inactif ou de fréquents efforts physiques et émotionnels. Le système circulatoire peut simplement ne pas avoir le temps de refroidir efficacement les formations conjonctives.

Ainsi, une surchauffe régulière, en particulier en l’absence de repos adéquat, contribue de manière significative aux processus dégénératifs et peut être l’une des causes des lésions du tendon d’Achille.

Dommage au tendon le plus fréquent

En plus des blessures, entorses ou ruptures ouvertes ou fermées, les tendons calcanéens sont principalement des tendinites, des enthésopathies et des péritendinites, regroupés sous le nom commun d’Achillotendinite - processus inflammatoires et dégénératifs localisés dans le tendon d’Achille.

Les blessures de nature différente incluent les dommages résultant d'efforts physiques ou résultant d'une exposition externe, de sévérité différente, de douleur et de nécessité d'une intervention médicale.

Ainsi, les blessures ouvertes sont visibles à l’œil nu, très douloureuses (jusqu’au choc douloureux inclus) et nécessitent un suivi médical immédiat, le plus souvent lors d’une intervention chirurgicale. Fermé - ne provoque pas de dommages sur la peau, ne peut pratiquement pas causer de douleur et passe assez rapidement, même dans les cas où la thérapie est effectuée à domicile ou en utilisant des méthodes traditionnelles.

Les dommages peuvent aussi être des déchirures ou des étirements. Une rupture du tendon est douloureuse, nécessite une intervention chirurgicale et une rééducation à long terme. Les étirements, en fonction de la gravité, peuvent être caractérisés non pas par des aigus, mais par des douleurs tiraillantes et impliquent le traitement classique - pansement ou division, traitement médical, réduction de la charge de la zone endommagée et procédures physiothérapeutiques.

La périthendinite est un processus inflammatoire localisé dans les tissus entourant ce tendon. La tendinite du tendon du talon est une inflammation de l'articulation elle-même et l'enthésopathie est caractérisée par des processus dégénératifs au niveau du site de fixation du tendon à l'os du talon. Chacune des maladies inflammatoires peut être aiguë ou chronique.

Symptômes des pathologies du tendon d'Achille

Le principal symptôme alarmant des blessures et de l’inflammation est la douleur au tendon d’Achille, c’est-à-dire retour sur la jambe à la transition des muscles du mollet vers le calcanéum. La douleur peut être d'intensité et de nature variables.

Une douleur aiguë et aiguë, presque impossible à tolérer, indique la présence d'un processus inflammatoire dégénératif aigu dans le tendon lui-même, son rattachement au calcanéum ou aux tissus conjonctifs mous environnants. Des sensations douloureuses, qui génèrent un inconfort considérable et ne permettent pas de se pencher sur les jambes, indiquent une blessure grave ouverte ou fermée: rupture du tendon, étirement grave, hématome.

Si la douleur aiguë n'est pas causée par un traumatisme, elle peut disparaître d'elle-même après un certain temps, mais cela ne signifie pas pour autant que la raison principale de l'origine de la gêne se soit également retirée. Le processus inflammatoire après exacerbation s'estompe pour se transformer en une forme chronique, puis réapparaît des sensations douloureuses encore plus graves.

Des sensations douloureuses peuvent se produire au niveau de la jambe (articulation de la jambe et du genou) ou du talon, ne gênent généralement pas la marche tranquille, mais rendent difficile la course, le saut, la danse ou exercice

Un tel inconfort n'apparaît pas toujours immédiatement après une blessure ou, ce qui est plus commun pour des douleurs de même nature, les microtraumatismes, peut augmenter de manière ondulée ou disparaître avec le temps.

Signes supplémentaires du processus inflammatoire

S'il n'est souvent pas difficile de déterminer de manière indépendante la présence d'une blessure (particulièrement ouverte), des processus pathologiques peuvent alors se manifester non seulement par une douleur dans la zone de concentration de l'inflammation, mais également par des signes de la maladie. Par exemple, avec une achillotendinite de gravité et de localisation variables, les symptômes supplémentaires suivants peuvent survenir:

  • intoxication du corps: augmentation de la température générale et locale (dans le tendon d'Achille), faiblesse, maux de tête;
  • gonflement douloureux de la zone touchée, gonflement, une augmentation du tendon, qui peut être déterminée à l'extérieur;
  • tension dans le muscle gastrocnémien;
  • mobilité de la cheville limitée;
  • rougeur de la peau juste au-dessus du tendon du talon;
  • Une rétraction, une fosse au niveau du tendon palpée lors de la palpation et un tubercule légèrement plus haut, signe typique de rupture;
  • craquement ou craquement (crepitus) au niveau de la cheville pendant le mouvement.

Parfois, un son caractéristique peut être entendu au moment de la rupture du tendon. Les signes d'inflammation ou de blessure cachée se manifestent individuellement. Avec un seuil de douleur bas, par exemple, une douleur insupportable peut survenir chez un patient avec un étirement relativement mineur et l'autre ne ressentira pas l'inconfort caractéristique, même après avoir subi une blessure importante avec la formation d'un hématome interne du tendon du talon.

Quand une hospitalisation d'urgence est-elle nécessaire?

Certaines conditions pathologiques du tendon d'Achille peuvent nécessiter une intervention médicale urgente. Généralement, les signes indiquant la nécessité de faire appel à un spécialiste (un traumatologue ou un chirurgien - selon la gravité de la blessure) nécessitent des soins d’urgence, mais l’état de choc peut soulager la douleur et libérer le patient de la nécessité de consulter un médecin.

Donc, aller d'urgence à l'hôpital ou appeler l'équipe de l'ambulance est nécessaire si:

  • la région du tendon d'Achille fait tellement mal que la boiterie apparaît;
  • le patient ne peut pas bouger seul ou s'appuyer complètement sur la jambe;
  • il y a une plaie ouverte, saignant;
  • à la fracture des os ou à la rupture des ligaments situés près du tendon d’Achille.

La douleur aiguë peut être accompagnée de symptômes supplémentaires:

  • augmentation de la température corporelle, vertiges importants (dans les processus inflammatoires aigus qui affectent le tendon du talon);
  • gonflement important, bleu ou rougeur de la zone endommagée;
  • tension, dépression dans la région du tendon d'Achille;
  • avec évanouissement (cela peut être un choc douloureux en raison d'une blessure).

En cas de traitement d'urgence, une intervention chirurgicale ou l'utilisation de dispositifs de fixation (bandage étroit, application d'attelles ou de gypse) peut être indiquée. La méthode de traitement dépend de la gravité des dommages.

Méthodes de diagnostic des dommages

Déterminer une blessure grave ou un processus compliqué de dégénérescence-inflammatoire est facile pour un professionnel qualifié. Le diagnostic d'achillotendinite, qui peut se manifester sous diverses variétés (tendinite, enthésopathie et péritendinite) et formes (aiguë ou chronique), ne diffère pas de la même facilité.

7 articulations sont responsables de la flexion normale de la jambe; par conséquent, avant de commencer le traitement du tendon du talon, il est nécessaire d’exclure toute lésion des autres muscles. En plus d'examiner le patient, la palpation et l'interrogatoire, en ce qui concerne les conditions de la blessure, les symptômes associés et le tableau clinique en général, les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer les pathologies du tendon d'Achille:

  1. Test de compression de jambe. Le médecin serre les muscles de la jambe avec sa main, qui devrait être détendue. Si la jambe est tirée, il n'y a aucun dommage.
  2. Test de flexion du genou. La chaussette de la jambe blessée, pliée au genou, lorsque le patient est allongé sur le ventre, est plus basse que la chaussette saine.
  3. Test de l'aiguille. Dans la zone de transition du muscle gastrocnémien, une aiguille médicale est insérée dans le tendon et, après la mise en mouvement de la jambe, il est déterminé comment l’aiguille est déviée.
  4. Testez avec un tensiomètre. Un brassard spécial est placé sur la jambe, pompé à une certaine pression, et après le mouvement de la jambe, il est déterminé si la pression a augmenté - dans ce cas, il n'y a aucun dommage.

Pour confirmer le diagnostic, un résultat positif suffit pour deux tests. De plus, des rayons X, des ultrasons du pied et une imagerie par résonance magnétique peuvent être prescrits. Ces études sont présentées dans des cas complexes où il n'est pas possible de déterminer le diagnostic par des méthodes de diagnostic standard.

Traitement des pathologies

Le traitement des pathologies du tendon du talon est une méthode radicale (chirurgicale) ou conservatrice (traitement médicamenteux, physiothérapie, utilisation de dispositifs de fixation). Le choix de la méthode de traitement dépend de la gravité de la blessure, de la forme du processus inflammatoire dégénératif et des caractéristiques individuelles du patient.

Le traitement radical implique une intervention chirurgicale (souvent urgente) et est indiqué dans les conditions suivantes:

  • en cas de rupture du tendon d’Achille due à l’activation du processus inflammatoire dégénératif (exacerbation) ou à une blessure mécanique;
  • en cas de lésions ouvertes du tendon résultant de facteurs externes (ecchymoses graves, hématomes internes et ruptures à la suite de chutes ou de coups, d'accidents de la route ou d'autres urgences);
  • avec fractures osseuses et ruptures du ligament concomitantes;
  • processus inflammatoires se produisant dans la forme aiguë, l'apparition de suppurations.

Une méthode caractéristique de la thérapie classique (conservatrice) est un traitement médicamenteux complet qui utilise:

  • antispasmodiques;
  • des analgésiques;
  • vitamines (parfois - immunomodulateurs);
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • antipyrétique (avec intoxication grave);
  • médicaments pour normaliser la circulation sanguine.

En plus des médicaments, la physiothérapie est également utilisée:

  • massage
  • thérapie physique;
  • traitement à la paraffine;
  • traitement de boue;
  • ozokérite.

Il est important de compléter les recommandations générales du médecin. Par exemple, devrait:

  • immobiliser une jambe douloureuse;
  • éliminer complètement la charge pendant la période de récupération après la chirurgie;
  • augmenter l'intensité de la charge progressivement;
  • prendre des médicaments en respectant la posologie prescrite, le schéma thérapeutique, etc.

Entorses et processus inflammatoires chroniques

Avec des lésions fermées du tendon d’Achille, obtenues par des moyens mécaniques, des étirements ou des surmenages, des processus inflammatoires chroniques, la région douloureuse est généralement étroitement bandée. Pendant un certain temps (le médecin exact vous indiquera la durée exacte de la période de récupération) devrait réduire la charge: marchez moins, en particulier les premiers jours après la blessure, ajustez l'exercice ou la marche.

Le traitement de la tendinite d’Achille et d’autres processus inflammatoires non compliqués implique l’utilisation de pommades ou de crèmes médicamenteuses, d’antispasmodiques en vente libre pour soulager la douleur, de vitamines et, si nécessaire, d’antipyrétiques. Après un certain temps, des exercices de thérapie par l'exercice (étirements) sont montrés, parfois avec des chaussures spéciales, ce qui réduit la tension sur le tendon.

À la maison, les remèdes traditionnels aideront à soulager les sensations douloureuses: bains de conifères pour les jambes, teinture d'esprit de noix, compresses froides, solution pour momie (pour massage et usage interne). La seule mise en garde: à propos de la faisabilité de méthodes de traitement populaires, il est impératif de consulter votre médecin. La période de récupération pour les entorses ou les processus dégénératifs-inflammatoires chroniques dure une semaine à deux mois après le traitement de la tendinite d’Achille.

Larmes et inflammations aiguës

Les pathologies graves et les traumatismes, en plus de la chirurgie, impliquent la mise en œuvre d'un certain nombre de recommandations qui contribueront à réduire la période de rétablissement et la douleur dans la zone touchée. Les experts recommandent:

  • observer le repos au lit immédiatement après l'opération et lors de douleurs aiguës;
  • pour le reste du temps - réduire au maximum toute charge physique sur la jambe douloureuse;
  • pendant un certain temps pour se déplacer en utilisant une canne ou des béquilles (si nécessaire);
  • porter des chaussures spéciales qui réduisent la tension sur le tendon du talon;
  • immobiliser la jambe blessée avec des dispositifs de fixation (en moyenne, après l'opération, la jambe doit être immobilisée pendant un mois);
  • prenez un ensemble de médicaments (vitamines, analgésiques, antipyrétiques, anti-inflammatoires et agents améliorant la circulation sanguine), en respectant strictement la posologie et le schéma posologique;
  • traiter la zone chirurgicale avec des antiseptiques, appliquer des pansements stériles et appliquer des pommades médicinales désinfectantes;
  • informer rapidement le médecin traitant de l'apparition de tout symptôme supplémentaire (suppuration ou douleur particulièrement sévère);
  • plus près de la fin de la période de récupération pour passer à la physiothérapie.

Dans les processus inflammatoires aigus et les ruptures du tendon du talon, qui s'accompagnent d'une intervention chirurgicale, le traitement dure de 1 à 3 mois.

Prévention des processus dégénératifs

La prévention joue un rôle important dans la prévention des dommages au tendon calcanéen.

Les principales mesures de prévention des blessures et des processus inflammatoires sont les suivantes:

  • il est nécessaire d'observer la même activité et la même fréquence d'entraînement, d'augmenter progressivement l'intensité, de toujours s'échauffer avant d'effectuer des exercices physiques;
  • Il est important de donner aux articulations stressées (muscles, tendons, tissus mous et articulations) un repos complet non seulement après l'entraînement, mais également à la fin d'une journée difficile;
  • ne porter que des chaussures confortables, adaptées à la structure anatomique du pied et ne pas exercer de pression excessive sur certaines zones du pied;
  • vous devez choisir des chaussures à talons hauts stables et ne pas y marcher tous les jours - vos jambes ont besoin de repos et de récupération;
  • toute maladie chronique ou aiguë doit être rapidement identifiée et traitée;
  • Il est important d’abandonner les mauvaises habitudes, de normaliser les habitudes de sommeil, de manger rationnellement, de se reposer complètement, de ne pas être surchargé de travail, d’éviter les surcharges physiques et émotionnelles, en particulier les plus longues;
  • il est nécessaire de suivre les indicateurs normaux de poids, pour prévenir l'obésité;
  • vous devez avoir un style de vie modérément actif: marcher plus souvent en plein air le soir au lieu de regarder des émissions de télévision, mais ne pas faire du sport de façon fanatique pour obtenir des résultats rapides et élevés.

Il est impossible d’influencer certains facteurs provoquants de lésions et de pathologies du tendon d’Achille: l’hérédité ou l’échec de circonstances peuvent toujours avoir un impact sur la santé humaine, même s’il mène une vie saine, subit des examens de routine et prend des mesures préventives. Cependant, il s'agit d'un avertissement réalisable non seulement de processus inflammatoires dégénératifs, mais également de blessures au tendon au talon, ce qui augmente considérablement les chances de ne pas faire face à une entorse, une rupture ou une achillotendinite dans leur vie.

Une rupture partielle du tendon d'Achille ou une violation complète de l'intégrité de ces tissus est le résultat d'une influence extérieure ou d'une blessure. Ce sont les causes les plus courantes. Le danger de telles conditions pathologiques est qu’après la rupture, la mobilité de la cheville et du pied est partiellement préservée, ce qui signifie qu’il existe un risque élevé de poser un diagnostic erroné. Cela est dû au fait que les muscles remplissent une fonction de compensation. Ils prennent partiellement la charge, ce qui jusqu’au moment de la blessure représentait le tendon. En conséquence, le pied conserve sa mobilité, mais seulement jusqu'à ce que le processus inflammatoire se développe.

Causes de l'état pathologique

Le tendon d’Achille est le plus gros système musculo-squelettique du corps humain. Il se compose de tendons plats des muscles gastrocnémien et soléaire. Un autre nom pour ce tendon est calcanéen. Le principe de la flexion plantaire: la contraction des muscles du membre inférieur provoque une tension sur le tendon d'Achille. Autour du lieu de sa fixation se trouve un sac muqueux et un canal contenant un fluide. Ces structures aident à réduire le frottement des os.

Les dommages peuvent être ouverts et fermés. Dans chacune des options, les raisons sont différentes. Le tendon d’Achille est endommagé dans plusieurs cas:

  1. Coup direct. Avec une telle blessure sur ce site est une charge intense. En conséquence, le tendon ne se lève pas et une rupture se produit. La violation de l'intégrité des tissus se produit à condition qu'ils soient dans un état de tension. Ceci est un mécanisme commun de blessure dans le sport.
  2. Coup indirect Dans ce cas, il y a une contraction soudaine des muscles, ce qui conduit à la tension du tendon. Dans le même temps, avec la même probabilité, il peut se produire un étirement ou une rupture complète des tissus. Mécanismes de blessures courants: chute avec un orteil étendu; la flexion dorsale du pied, qui survient généralement lorsqu'une personne a glissé; saut infructueux, alors que les muscles des jambes sont nécessairement réduits pour le redresser.
  3. Blessure pénétrante. Si, avec impact direct et indirect, il y a une rupture sous-cutanée (sans endommager les tissus externes), il s'agit alors d'une rupture ouverte accompagnée d'une violation de l'intégrité de l'épithélium et des couches plus profondes de la peau.

Lors de la rupture du tendon d’Achille, les tissus sont le plus souvent affectés à un site situé à environ 5 cm du point d’attache au calcanéum. On ne sait pas avec certitude pourquoi la blessure se produit ici. En plus des influences externes, les processus dégénératifs-dystrophiques peuvent affecter les tissus. Les principales causes de telles conditions pathologiques: la vieillesse; maladies du système musculo-squelettique, qui couvrent les tissus durs et mous.

Dans les deux cas, l'élasticité du tendon diminue. En cas d'étirement excessif, les tissus ne sont pas suffisamment étirés ou, à l'inverse, la charge peut être excessivement intense, puis un étirement ou une rupture se produit. La probabilité que cela augmente augmente avec l'âge, chez les athlètes et les personnes exposées aux processus destructeurs des tissus durs et mous.

Symptomatologie

Pour déterminer le degré de dommage au tendon, vous pouvez voir des photos de telles blessures. Il y a un écart total et partiel. Dans le premier cas, il y a violation totale de l'intégrité des tissus. La rupture partielle est accompagnée d'une déformation d'une partie du tendon.

Avec violation complète de l'intégrité de la mobilité du pied est partiellement ou complètement perdu. En cas de rupture partielle, la cheville peut rester active, mais les mouvements sont limités et le tonus musculaire diminue sensiblement.

La manifestation principale est une douleur d'intensité différente. Plus le tissu tendineux est déchiré, plus les signes sont prononcés. Autres symptômes:

  • les poches;
  • décoloration de la peau (rougeur, ecchymoses);
  • mobilité limitée ou incapacité de déplacer le membre blessé;
  • à la rupture des tissus, vous pouvez entendre un son caractéristique ressemblant à un clic;
  • les signes externes sont également visibles - un approfondissement se produit au point de déformation du tendon.

Selon la gravité des dommages, apparaissent des signes tels qu'un changement de démarche, une boiterie prononcée et une incapacité à étirer le pied. Aucun symptôme moins fréquent - le patient ne peut pas marcher sur la jambe blessée.

Diagnostic et premiers secours

En règle générale, en cas de rupture du tendon d'Achille, on utilise une méthode clinique sur la base de laquelle un spécialiste peut poser un diagnostic. Le médecin recueille l'anamnèse, procède à un examen externe des tissus endommagés et palpe la zone supposée de la rupture. En cas de violation de l'intégrité du tendon d'Achille, ces manipulations sont suffisantes. Mesures de diagnostic auxiliaires: échographie, IRM.

Les symptômes décrits ci-dessus ne sont pas spécifiques, ce qui signifie qu'ils peuvent accompagner d'autres conditions pathologiques. Pour cette raison, de nombreux experts considèrent à tort la rupture complète du tendon comme incomplète. Si cela est prescrit un traitement inapproprié. En conséquence, l'état des tissus affectés s'aggrave, la mobilité du membre n'est pas restaurée. Le fait est que plusieurs muscles et un tendon plus fin situés près de l’Achille sont responsables de la flexion plantaire. Pour éviter les erreurs lors du diagnostic, effectuez des manipulations simples:

  1. Test de compression de jambe. Le patient est couché sur le ventre. Le médecin serre les muscles des jambes d'un membre sain et endommagé. Les pieds sont retirés avec une intensité différente.
  2. Test de l'aiguille. Dans ce cas, orienté sur l'angle de déviation de l'aiguille. Il est injecté sous la peau à l'endroit où l'angionévrose pénètre dans le tendon.
  3. Testez la flexion des jambes au niveau des articulations du genou. Le patient est couché sur le ventre, pliant les membres inférieurs à un angle de 90 °. Lorsque le tissu tendineux est déformé, la chaussette de la jambe affectée sera plus basse.
  4. Appliquez un sphingomanomètre. Le brassard de l'appareil est placé sur le membre affecté. La pression est portée à 100 mm Hg. Le médecin tente alors la flexion plantaire. Si les tissus ne sont pas déchirés, la pression augmente à 140 mm de mercure.

Avec une telle blessure, les charges actives doivent être évitées et il ne faut pas essayer de développer un site de tissu affecté en utilisant un massage. A ce stade, toute influence externe peut accélérer le développement du processus inflammatoire, la propagation intensive de l'œdème et de l'hématome.

Premiers soins pour rupture de tendon:

  • repos complet;
  • compresse froide

Événements médicaux

Pour que le patient puisse bientôt marcher à nouveau, il est important de prescrire un schéma thérapeutique approprié.

Il existe 2 méthodes de traitement:

La première option est utilisée dans 2 cas: si le tendon est partiellement cassé; le patient est contre-indiqué pour plusieurs raisons (âge, états pathologiques de nature chronique, traitement avec des médicaments puissants). Le traitement dans ce cas est réalisé par immobilisation (immobilisation totale ou partielle) du membre pendant une longue période: de 6 à 8 semaines. Accréter le tissu tendineux, la chaussette est fixée dans une position étendue. Pour ce faire, utilisez différents moyens:

  1. Langeta de gypse. Son avantage réside dans la fixation qualitative du membre, ce qui contribue à une fusion plus rapide des tissus. Cependant, il y a plus de inconvénients. Notez le poids important de l'appareil, la fragilité et les miettes de gypse peuvent tomber dans l'espace entre la tige et la jambe. En outre, une immobilisation complète du membre pendant une longue période entraîne le développement de processus dégénératifs dans les articulations, qui affectent en outre le taux de récupération. L'attelle en plâtre ne doit pas être en contact avec de l'eau, cela compliquerait l'hygiène. Il est assez difficile de se passer de la capacité de prendre une douche pendant longtemps.
  2. Bretelles, orthèses. Ce sont des outils plus modernes. Les orthèses vous permettent d'ajuster l'angle du pied. Il y a encore du plâtre en plastique. C'est un matériau plus léger, il peut être mouillé, ce qui signifie qu'il sera possible de prendre une douche.

Il existe également un outil tel que Langet fonctionnel. Il est fait de polymère, de gypse. Pour faciliter les mouvements, il fournit parfois un talon. Le principal inconvénient du traitement conservateur est l’absence de fusion complète des tissus. Le fait est que lors de l'étirement, il y a violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins. En conséquence, le sang s'accumule dans cette zone et un hématome se forme. Avec un traitement conservateur pour éliminer cet inconvénient est impossible.

Après la fin de l’immobilisation, la structure du tendon sera modifiée sur la zone précédemment endommagée. Les tissus sont plus susceptibles de se rompre, car une cicatrice reste sur le site de la fusion.

Le tendon d'Achille devient plus long, perdant partiellement sa fonctionnalité. Pour éviter de tels problèmes, il est recommandé d'éliminer le défaut par un traitement radical.

Intervention chirurgicale et rééducation

Si cette méthode est envisagée, le calendrier de sa mise en œuvre est limité. Ainsi, l'opération donnera de bons résultats, à condition que pas plus de 20 jours se soient écoulés depuis le moment de la blessure. Dans le même temps, utilisez des coutures tendineuses de différents types. Si vous consultez un médecin plus tard, cet état pathologique deviendra chronique et il sera plus difficile d'éliminer le défaut.

Les chances sont bonnes que vous deviez recourir au plastique. Dans ce cas, les sections de tendon prélevées à son extrémité supérieure sont utilisées pour coudre des tissus déformés. Parfois, le défaut est éliminé avec des matériaux artificiels. La rééducation après l'opération est longue. Au stade initial, la jambe est immobilisée, il est nécessaire d'utiliser des béquilles pour les mouvements.

Pour récupérer plus rapidement, vous devez réduire votre activité physique. La période postopératoire pendant laquelle le patient est obligé de marcher avec un langet ou une orthèse dure 4 semaines. Ensuite, l'angle peut être réduit. Ils retirent ce dispositif 6 semaines après l'opération sur le tendon d'Achille.

Bientôt, vous pourrez passer à l'étape suivante - la réhabilitation:

  • Thérapie d'exercice;
  • exercices statiques;
  • physiothérapie.

Pour ne pas avoir à réfléchir à la question de savoir comment étirer la jambe pour ne plus l’endommager à nouveau, faites confiance au spécialiste. Il va vous montrer comment faire les exercices, à l'avenir, vous pouvez les faire à la maison.

Pour retrouver la mobilité des membres, ajustez la nutrition: introduisez plus de verdure, de légumes, de fruits. Les figues, les dates, le sarrasin et l'avoine, le chocolat, le soja, le son et le pain de blé entier, les pruneaux et les abricots secs sont bénéfiques.

La fonction du pied assure le soutien et le mouvement de la personne. Les muscles de l’arrière de la jambe, en particulier les gastrocnémiens et les soléos, dont les parties inférieures se confondent avec le tendon d’Achille (Achilles) revêtent une grande importance. Il est le plus important dans le corps humain n'est pas accidentel, car il est conçu pour supporter une charge importante. Mais malgré sa force, le tendon d’Achille est très souvent soumis à diverses blessures.

Raisons

Les blessures les plus courantes du tendon surviennent au moment de la rupture. Ce type de dommage est dû à un impact direct ou indirect sur le dos de la cheville. Cela est le plus souvent observé dans les sports, mais les conditions de vie ne protègent pas non plus les personnes des blessures. Le risque de rupture sera élevé dans de telles situations:

  1. Battements (par exemple, les joueurs).
  2. Sauts rapides (basketball, volleyball, athlétisme).
  3. Glissant des marches.
  4. Tomber d'une hauteur.

C'est-à-dire que le tendon est blessé lorsqu'il est dans un état tendu - avec une forte réduction des muscles de la jambe, une flexion dorsale du pied ou une action mécanique directe. Il y a aussi des lacunes causées par des blessures (généralement un couteau). Des lésions spontanées peuvent survenir sous l’influence de modifications dégénératives des fibres du tendon qui s’accumulent avec l’âge. Ceci est facilité par les désordres métaboliques et métaboliques dans le corps.

Avec un microtrauma prolongé, une tendinite d’Achille peut survenir. Les fibres conjonctives peuvent également s'enflammer lorsque vous portez des chaussures inconfortables et en raison d'une pathologie générale, telle qu'une infection virale ou une maladie rhumatismale. Ces mêmes facteurs peuvent conduire à un autre état - l’achillobursite, caractérisée par une inflammation du sac synovial, destinée à réduire les frictions entre le tendon et le calcanéum.

Les causes de blessures et de maladies du tendon d'Achille sont principalement associées à un stress excessif et prolongé sur les membres inférieurs dans le sport ou la vie quotidienne.

Les symptômes

Les dommages au tendon d’Achille s’accompagnent de manifestations plutôt désagréables et parfois très graves. Les symptômes de blessure ou d'inflammation consistent généralement en des signes locaux et n'aggravent pas l'état général du patient. Cependant, ils peuvent avoir un impact significatif sur le contexte psycho-émotionnel et la qualité de vie.

Pauses

On trouve des pauses essentiellement complètes, mais un simple étirement du tendon d’Achille se produit également lorsque seules les fibres individuelles sont blessées. Tout dépend de la force du facteur externe agissant sur le dos de la cheville. Lorsque les patients sont rompus, notez les symptômes suivants:

  • Douleur soudaine et aiguë.
  • Craquements ou craquements au moment de la blessure.
  • Puffiness et hematoma dans la région de tendon.
  • Diminution de la force musculaire à l'arrière de la jambe.
  • Impossibilité de faire plier le pied en arrière.

Visuellement, dans la zone de la fente, la fosse est également visible - le lieu où les fibres se sont dispersées. Pendant la palpation se caractérise par la douleur. L'hématome atteint les doigts pendant plusieurs jours. Le patient ne peut pas tendre le pied, se tenir sur les chaussettes, il y a des boiteries. Parfois, une douleur intense ne permet pas de se pencher sur le pied.

La séparation des fibres tendineuses désactive complètement la fonction des muscles gastrocnémien et soléaire, permettant ainsi un mouvement du pied.

Tendinite

L'inflammation du tendon d'Achille se produit souvent au site de son attachement au calcanéum. Il peut s'agir d'une tendinite ou d'une enthésopathie. Dans ce dernier cas, les processus dégénératifs dans les fibres du tissu conjonctif sont plus importants. La tendinite d’Achille se manifeste par les symptômes suivants:

  • Douleur lors du mouvement dans le pied et après la charge.
  • Poches locales.
  • Flexion incomplète du pied dans la direction arrière.

À la palpation, il y a une douleur à l'endroit où le tendon est attaché à l'os. Il n'y aura pas d'autres changements locaux. La tendinite peut causer une douleur chronique à la cheville, qui interfère avec la vie quotidienne.

Achillobursite

L'inflammation du sac synovial presque tempéré peut être de nature infectieuse ou immuno-métabolique. Dans le premier cas, le processus est plus souvent aigu et dans le second cas, chronique. Cette maladie est accompagnée des symptômes suivants:

  • La douleur n'est pas seulement liée au mouvement du pied, mais également au repos.
  • Puffiness et rougeur de la peau derrière le talon.
  • Restriction de la flexion dorsale du pied.
  • Se sentir mal.

Il est clair que l'inflammation aiguë s'accompagne de symptômes plus prononcés. Un processus purulent peut même conduire à une violation de l'état général - fièvre, malaise général. La douleur dans la jambe devient sévère et acquiert souvent un caractère palpitant. Les modifications inflammatoires anciennes existent généralement dans les formations avoisinantes, provoquant une tendinite d'Achille.

Les symptômes de diverses lésions du tendon gastrocnémien ont beaucoup en commun. Par conséquent, des méthodes supplémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic - IRM ou échographie.

Traitement

Si le tendon d’Achille est endommagé - en raison d’une blessure ou d’une inflammation - vous devez consulter un médecin à temps. Après tout, traiter la pathologie au début est beaucoup plus facile et l’effet sera beaucoup plus rapide. Les méthodes de correction sont déterminées par le type de dommage et certains facteurs concomitants, tels que l'âge du patient, le niveau de son activité physique, la présence d'une autre pathologie affectant le résultat (par exemple, diabète sucré ou obésité).

Thérapie conservatrice

Le traitement avec des méthodes conservatrices est indiqué dans les cas où l'étirement ou l'inflammation du tendon d'Achille est confirmé. S'il y a un écart, la correction chirurgicale est préférable chez les patients jeunes. Dans d’autres situations, essayez de traiter les dommages des manières suivantes:

  1. Correction orthopédique.
  2. Médicaments.
  3. Physiothérapie.
  4. Gymnastique et massage.

Le choix d'une méthode par un médecin. Il recommandera les remèdes les plus efficaces pour le traitement de la pathologie.

Le traitement conservateur des ruptures complètes est considéré par beaucoup comme ayant une faible efficacité et un risque élevé de dommages répétés.

Correction orthopédique

En cas de rupture incomplète du tendon, il est important de rassurer le membre blessé afin que les fibres blessées puissent se développer ensemble en toute sécurité. Pour cela, différents moyens de correction orthopédique sont utilisés:

Ils sont beaucoup plus pratiques que les moulages en plâtre. En cas de détachement complet du tendon, une immobilisation est nécessaire pendant une période assez longue - de 6 à 8 semaines. Dans ce cas, le pied est fixé en position avec un orteil allongé.

Des médicaments

L'inflammation du tendon d'Achille ou son étirement nécessitent la prise de certains médicaments. Essentiellement, ils essaient d'éliminer la douleur, de réduire l'enflure et de stimuler le processus de guérison. Pour cela, les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement:

  • Anti-inflammatoire non stéroïdien.
  • Myorelaxants.
  • Chondroprotecteurs.
  • Vitamines et oligo-éléments.

Bursite purulente doit être traitée avec l'utilisation d'agents antibactériens, et parfois - et un traitement de désintoxication. Avec la tendinite, la bursite et les entorses, des onguents anti-inflammatoires et chauffants peuvent être appliqués sur la région des tendons et des agents hormonaux peuvent être introduits dans les tissus.

Tous les médicaments ne sont pris que sur recommandation d'un médecin. Cela évitera au patient des risques inutiles.

Physiothérapie

Il est possible d'éliminer des symptômes tels que la douleur, l'enflure et d'intensifier le flux sanguin dans les tissus affectés en utilisant des méthodes de traitement physiques. Ils sont également utilisés dans les programmes de rééducation après une intervention chirurgicale sur le tendon. L'effet thérapeutique est assuré par:

  1. Électrophorèse.
  2. UHF-thérapie.
  3. Traitement au laser.
  4. Traitement magnétique.
  5. Traitement à la paraffine.

Des méthodes physiques peuvent être utilisées pour traiter un tendon endommagé, même pendant l’immobilisation, en retirant temporairement l’attelle ou l’orthèse.

Gymnastique et massage

Vous pouvez participer activement à la gymnastique après avoir éliminé les manifestations aiguës de la pathologie et avoir terminé la période d'immobilisation. Avec les entorses et les tendinites, vous devriez essayer de commencer les mouvements du pied plus tôt, en développant progressivement le tendon blessé. Une récupération physique est réalisée parallèlement au massage de la région de la cheville.

Opération

Le tendon d'Achille peut être complètement rétabli après la rupture uniquement par chirurgie. C'est la méthode la plus optimale pour les patients qui souhaitent avoir un niveau d'activité physique élevé et qui n'ont pas de difficulté à bouger le pied. Le chirurgien agrafe les extrémités libres du tendon, rétablissant ainsi son intégrité. Il existe différentes méthodes de telles opérations, y compris peu invasives. Lorsque la bursite purulente montre la ponction de la poche avec drainage et l'introduction d'antiseptiques et d'antibiotiques.

Il est nécessaire de traiter les lésions du tendon d’Achille en tenant compte de la nature de la pathologie. Il convient de rappeler que les méthodes conservatrices ne sont pas toujours efficaces, en particulier avec des discontinuités complètes. Mais l'inflammation chronique et les étirements se prêtent avec succès à une correction non opérationnelle.

Où est le tendon d'Achille?

Tendon d'Achille (tendon du talon) - le plus fort, le plus fort et le plus grand du corps humain. Il est capable de supporter une charge importante, mais en même temps, ce segment anatomique est le plus vulnérable et est souvent exposé à des dommages et à des blessures.

Structure du tendon d'Achille

Le tendon d'Achille est constitué du muscle gastrocnémien et du muscle soléaire. Le muscle du mollet provient de la surface postérieure du fémur. C'est à cet endroit que sont attachées ses deux têtes qui, une fois combinées, se transforment en aponévrose du muscle. Une aponévrose est une bande tendineuse constituée de fibrilles élastiques et de collagène au moyen desquelles les muscles sont fixés aux os. Si le muscle gastrocnémien est à la surface, le soléus est situé plus profondément sous le muscle gastrocnémien. Elle prend naissance sur la surface postérieure et le tiers supérieur du péroné, et se situe également en dessous de l'aponévrose.

Il faut dire que, contrairement à l'aponévrose du muscle gastrocnémien, le soléus est plus court et plus épais. Ces deux aponévroses, étant très proches l'un de l'autre et ne se connectant que dans la partie inférieure, forment le tendon d'Achille. Leur fusion s'observe uniquement au centre du tibia, il n'est donc pas tout à fait vrai de supposer que le tendon du talon est la jonction des muscles. En outre, différentes personnes ont différents points de confluence et peuvent être situées au talon ou au-dessus, dans la partie supérieure du tibia.

Fonctions du tendon du talon

Ce segment anatomique remplit plusieurs fonctions stratégiques, et vous pouvez même dire exceptionnel en son genre:

  1. Favorise la posture droite lors de la marche. Ce fait est dû à la position physiologique du pied pendant la marche, car il est perpendiculaire au tibia. En raison de son emplacement anatomique, il fournit une biomécanique solide à cette zone.
  2. Effectue la dépréciation du pied lors des mouvements en raison de la torsion spécifique des fibres.
  3. La structure de l'aponévrose, qui forme la plaque de talon de différents muscles, leur fournit diverses fonctions physiologiques. Ainsi, le muscle soléaire est constitué de fibres lentes, qui permettent de maintenir le corps humain en position horizontale tout en empêchant sa chute.
  4. Le muscle du mollet, en revanche, est constitué de fibrilles rapides qui vous permettent de faire des mouvements rapides et énergiques pendant la course et la marche rapide tout en garantissant la stabilité et l’amortissement du pied.
  5. Le tendon du talon assure un mouvement dans les articulations de la jambe et du pied et est également responsable de sa supination.
  6. Fournit un pied avec une variété de propriétés mécaniques.

Causes des lésions du tendon d'Achille

Les raisons pour lesquelles des blessures et des dommages à la plaque d’Achille se développent se développent à la suite de charges excessives sur le pied, de coups violents ou d’une contraction aiguë des muscles. Le plus souvent, des blessures de cette zone sont observées chez les athlètes professionnels soumis à un stress considérable pendant les compétitions et les entraînements (course, marche, saut).

Ainsi, les causes les plus courantes de blessure:

  • porter des chaussures sans dos ou avec un dos mou;
  • charge pendant la levée de la montagne et de la montagne;
  • porter des chaussures étroites en cuir de mauvaise qualité (avec une semelle dure);
  • porter des chaussures qui ne permettent pas de plier le pied.

Il existe également des facteurs dits biomécaniques qui contribuent au développement de la pathologie:

  • déformation des os du talon;
  • pied bot (en tournant le pied vers l'intérieur);
  • porter des chaussures inconfortables avec des talons;
  • durcissement du tendon du talon;
  • hypothermie des membres inférieurs;
  • tourner le pied vers l'extérieur du talon;
  • Difformité de Haglund (croissance osseuse à l'arrière du talon);
  • pieds plats;
  • difformité varus du pied;
  • voûte plantaire haute.

La douleur du tendon du talon peut être due à divers processus pathologiques. Le plus souvent c'est:

  • Tendinite d'Achille (inflammation du tendon d'Achille);
  • tendinose;
  • écart (partiel ou complet).

Toutes les pathologies ont un nom commun - tendinopathie. Les tendinopathies ont des symptômes communs observés dans toutes les pathologies du tendon calcanéen:

  • douleur au talon;
  • douleur avec pression sur le talon;
  • douleur en soulevant des chaussettes et en sautant;
  • douleur en courant;
  • gonflement et gonflement;
  • rougeur dans la zone à problèmes;
  • douleur après un long état de repos;
  • limitation fonctionnelle de la mobilité après un état de repos prolongé.

Les problèmes avec le tendon du talon ne se produisent pas un instant, comme beaucoup de gens le croient. Les blessures graves et les blessures résultent de la négligence à long terme de blessures légères et de blessures légères, comme cela semble être le cas pour beaucoup. S'il y a une blessure mineure, se manifestant par une douleur faible, un effort physique supplémentaire entraînera le remplacement des fibrilles élastiques par du tissu cicatriciel.

Diagnostics

Pour le diagnostic de la maladie à l'aide de méthodes de recherche instrumentales:

  • Rayons X. Les rayons X ne peuvent pas refléter l'état des tissus mous, cependant, ils contribueront à exclure d'autres pathologies présentant les mêmes symptômes et à réaliser un diagnostic différentiel.
  • Échographie. Cette étude aidera à évaluer l'état des tendons, ainsi que des informations sur l'apport de sang aux tissus.
  • IRM Il sera utile d’afficher une image fidèle de l’inflammation à la suite d’une image détaillée.

Tendinite d'Achille

La tendinite d’Achille se développe à la suite de charges excessives. Étant donné que l'aponévrose calcanéenne joue un rôle important lors de la course et de la marche, elle repose sur tout le poids du corps humain. Dans ce cas, cette zone anatomique devrait avoir non seulement de l'endurance et de la force, mais également une élasticité naturelle. Au fil du temps, de nombreux tissus musculaires s'usent, leur extensibilité et leur endurance diminuent, conduisant à des microtraumatismes et des microdisruptions. Une autre raison du développement de la maladie est la tentative de courir après 40 ans, c'est-à-dire pour les personnes qui n'ont jamais pratiqué la course à pied auparavant. Muscles, structures osseuses et tendons peu utilisés, fortement enflammés. Il en résulte une inflammation, des microtraumatismes et des ruptures du tendon d’Achille. Le pied plat est également l'une des causes de la tendinite. Dans ce cas, l'aponévrose du talon est trop tendue, le pied se remplissant vers l'intérieur.

Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement. Ainsi, après une longue charge, une personne ressent une gêne, un gonflement, une rougeur et une douleur qui augmentent avec la palpation du talon. Avec un état de repos prolongé, la douleur et l’inconfort diminuent. Cependant, lors du rechargement, l'image est répétée. Lorsque la maladie est synchronisée, la douleur ne disparaît pas, même au repos, il est difficile pour le patient de marcher sur le talon, de monter et de descendre les escaliers.

Le traitement de la tendinite d’Achille est effectué en ambulatoire. Le traitement conservateur implique principalement l'immobilisation du membre, l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), la physiothérapie (échographie, électrophorèse, stimulation électrique). Si le traitement conservateur n'a pas eu l'effet escompté, un traitement chirurgical est utilisé, au cours duquel les os du talon sont repositionnés pendant les processus dégénératifs du pied. Pendant la période de récupération, des massages et des exercices thérapeutiques sont effectués.

Tendinose

La tendinose est une maladie qui se manifeste par des lésions dégénératives - dystrophiques des tendons calcanéens. Le tableau clinique de la tédinose est caractérisé par une douleur aiguë, une activité motrice altérée. Contrairement à la tendinite, la tendinose n'est pas une pathologie inflammatoire. Il s’agit d’une maladie caractérisée par des modifications dégénératives du tendon au niveau du site d’attachement au calcanéum. Lorsque les tendinites dégénératives - changements dystrophiques ne sont pas observés, seuls les processus de nature inflammatoire.

Avec des charges non contrôlées significatives sur le pied, les ligaments, les muscles et les tendons sont affectés. Ils n'ont pas le temps de récupérer, car la charge constante entraîne l'épuisement de tous les éléments du pied. Il en résulte des microfissures d’aponévrose, leur destruction et leur rupture. Dans ces conditions, une dystrophie progressive se développe - une tendinose.

Les causes de la tendinose sont:

  • microtraumatismes de l'aponévrose;
  • charge excessive sur tous les éléments du pied, entraînant le développement de la maladie.

Les complications de la tendinose sont:

  • nécrose des tissus mous du pied;
  • dégénérescence des tissus adipeux du pied;
  • perte d'élasticité des fibres tendineuses;
  • durcissement du tissu, ils perdent leur souplesse.

Les autres causes de tendinose peuvent être:

  • processus auto-immunes dans le corps;
  • infection des tissus mous entourant les tendons;
  • D-hypovitaminose;
  • blessures fréquentes;
  • âge après 55 ans;
  • arthrose et arthrite;
  • réactions allergiques.

Les symptômes de tendinose n'étant pas spécifiques, le diagnostic présente parfois certaines difficultés. Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • douleur intense en marchant ou en courant;
  • pas de douleur au repos;
  • sensation de douleur à la palpation de la zone touchée;
  • crépitement lors de la palpation de l'articulation;
  • la présence d'œdème, une rougeur de la peau.

Le traitement de la tendinose est effectué dans deux directions:

Le traitement conservateur implique:

  • l’immobilisation de l’articulation et du repos au lit, il est tout d’abord nécessaire d’éliminer le facteur traumatique et de fournir au membre blessé un repos; à cet effet, on utilise un bandage élastique souple qui fixe de manière fiable le pied dans la position anatomiquement correcte et le décharge;
  • au stade initial de la blessure, une compresse froide est appliquée et des compresses chauffantes supplémentaires;
  • prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens du groupe des AINS;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens externes: diclofénac; indométhacine, voltarène, fastum - gel;
  • dans certains cas, prescrire des antibiotiques, des corticostéroïdes, de la colchicine;
  • méthodes physiothérapeutiques de traitement; électrophorèse, thérapie au laser, iontophorèse, UHF, thérapie magnétique; bains de paraffine;
  • massage, exercices thérapeutiques;
  • sanitaire - traitement en station.

Rupture du tendon d'Achille

La rupture du tendon est plus fréquente chez les personnes âgées et âgées. Ceci est dû à des modifications dégénératives - dystrophiques des tissus, des ligaments et des muscles, ainsi qu’à l’usure des os. Dans certains cas, des pauses surviennent lorsque les personnes surestiment leur force et leurs capacités.

Il existe plusieurs types de dommages caractéristiques (rupture):

  • dommage ouvert, qui s'accompagne d'une violation de l'intégrité de la peau (lorsqu'il est exposé à des objets coupants);
  • espace fermé se produit avec une forte contraction musculaire (sans nuire à l'intégrité de la peau);
  • rupture directe à la suite d'une frappe émoussée
  • rupture indirecte - due à la gravité du corps;
  • rupture complète - rupture de toutes les fibres tendineuses;
  • rupture incomplète - lésion partielle des fibres du tendon.

Lorsque le tendon se rompt, il se produit une douleur très forte et aiguë accompagnée d'un resserrement ou d'une chute. Avec une rupture complète, une personne perd la capacité de plier et de déplier une articulation de la cheville et, avec une rupture partielle, tous les mouvements du pied deviennent faibles et indistincts. Il y a une boiterie et l'incapacité de marcher sur une jambe douloureuse. La zone lésée gonfle et gonfle, une rougeur de la peau apparaît. Peu à peu, l'œdème progresse, couvre tout le pied, un hématome se développe.

Lors des premiers soins, il est nécessaire d'immobiliser le membre, d'appliquer un bandage de fixation, de faire froid et d'administrer un analgésique. Ensuite, la victime est transportée à l'hôpital.

Dans une clinique spécialisée, le traitement est effectué dans deux directions:

Le traitement conservateur implique l’immobilisation de la jambe avec une attelle spéciale ou une attelle en plâtre, appliquée pendant deux mois. Cela permettra aux tissus endommagés de se développer ensemble. Il est également possible de remplacer l'attelle et l'attelle par une orthèse ou un corset orthopédique spécial. L'avantage de ces appareils orthopédiques est qu'ils vous permettent d'ajuster l'immobilité du pied et de faciliter la réparation ultérieure des tissus.