Principal / Ecchymose

La structure de l'articulation du coude et ses maladies

L'articulation du coude est une articulation plutôt intéressante dans le corps humain qui relie l'épaule et l'avant-bras l'un à l'autre. Trois os participent à sa formation: huméral, coude et radial.

Compte tenu des caractéristiques structurelles de l'articulation du coude, on parle d'articulations complexes et combinées. De telles caractéristiques vous permettent d'effectuer 4 types de mouvements: flexion et extension, pronation et supination.

Une articulation complexe est une telle articulation des os, dans la construction de laquelle interviennent plus de 2 surfaces articulaires.

Une articulation combinée est une articulation composée de plusieurs articulations distinctes qui sont jointes par une capsule articulaire. L'articulation du coude comprend 3 éléments distincts:

  • épaule
  • brachylochevoy,
  • radioulaire proximal.

Vous devez savoir que chacune de ces articulations a une structure différente: l'articulation épaule-épaule appartient au bloc, l'articulation épaule-épaule - à l'articulation sphérique, l'articulation radio-ulnaire proximale - à la forme cylindrique.

Considérons en détail la structure de l'articulation du coude.

Anatomie de l'articulation du coude

Comme déjà mentionné, l'articulation du coude est constituée de trois articulations séparées, qui sont enfermées dans une capsule. Toutes les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage.

Joint d'épaule

Il consiste en un bloc d'os de l'épaule et une encoche en forme de bloc de l'ulna. La forme est compacte, ce qui permet un mouvement sur un axe dans la plage de 140º.

Joint d'épaule

Il est constitué des surfaces articulaires du condyle de la tête de l'humérus et de la fosse articulaire de la tête de l'os radial. Dans sa forme, il fait référence à sphérique, mais les mouvements y sont effectués non pas en trois mais uniquement selon deux axes: vertical et frontal.

Articulation radioulnaire proximale

Connecte la coupe radiale de l'ulna et la circonférence de la tête du faisceau. La forme se réfère à un cylindrique, ce qui permet un mouvement autour d'un axe vertical.

La structure complexe du coude lui fournit des types de mouvements tels que la flexion et l'extension, la supination et la pronation de l'avant-bras.

Capsule articulaire

La capsule articulaire entoure de manière fiable les trois articulations. Il est attaché autour de l'humérus. Il tombe sur l'avant-bras et est solidement fixé autour des os cubital et radial. À l'avant et à l'arrière de la capsule, elle est mince et légèrement tendue, ce qui rend l'articulation vulnérable aux dommages. Sur les côtés, il est bien fortifié avec les ligaments du coude.

La membrane synoviale forme plusieurs plis et poches séparées (fraises). Ils participent aux mouvements, les rendent plus fluides, protègent les structures d'articulation. Mais, malheureusement, ces poches synoviales peuvent être endommagées et enflammées, ce qui s'accompagne du développement d'une bursite du coude.

Appareil à ligament

L'articulation est renforcée avec les ligaments suivants:

  • Collatéral Ulnaire. Il s'étend de l'épicondyle interne de l'humérus, descend et est attaché à l'encoche en forme de bloc du coude.
  • Rayonnement collatéral. Il provient de l'épicondyle latéral de l'épaule, descend, se courbe autour de la tête de l'os radial avec deux poutres et est attaché à l'encoche radiale de l'ulna.
  • Rayon annulaire. Il est attaché à l'avant et à l'arrière du rein radial de l'ulna et ses fibres entourent l'os radial autour de la circonférence. Ainsi, ce dernier est maintenu en place près de l'ulna.
  • Square Relie la coupe radiale du coude et du cou de la poutre.
  • La membrane intercostale de l'avant-bras, bien que n'étant pas liée aux ligaments de l'articulation du coude, est impliquée dans le processus de fixation des os de l'avant-bras. Il est constitué de très fortes fibres de tissu conjonctif et s’étire sur toute la longueur entre les bords intérieurs du radius et de l’ulna.

Cadre musculaire

L'articulation du coude est protégée par un bon cadre musculaire constitué d'un grand nombre de muscles fléchisseurs et extenseurs. C'est leur travail bien coordonné qui permet de réaliser des mouvements fins et précis du coude.

Méthodes d'évaluation de l'état de l'articulation du coude

Évaluer l'état de l'articulation du coude aidera plusieurs méthodes de diagnostic.

Examen et palpation

La peau au-dessus de l'articulation est normale, lisse et élastique. Dans la position d'un coude ouvert, il se plie facilement en un pli et est légèrement retardé. En cas de présence de certaines maladies, vous pouvez voir le changement de couleur de la peau (cyanose, rougeur), la peau peut devenir chaude au toucher, étirée et brillante. Vous pouvez également remarquer un gonflement, une formation nodulaire, une déformation.

La palpation est réalisée avec la flexion du bras au niveau de l'épaule et une relaxation complète des muscles. Lors de la palpation, il est nécessaire d'évaluer l'état de la peau, la présence d'un œdème, l'intégrité des éléments osseux, leur forme, leur sensibilité et leur amplitude de mouvement, la présence d'un crunch dans l'articulation.

Radiographie

La radiographie de l'articulation du coude est la principale méthode de diagnostic de ses maladies. En règle générale, prenez des photos dans deux projections. Cela permet de voir presque tous les changements pathologiques dans les os qui forment l'articulation. Il est important de rappeler que la pathologie des composants des tissus mous du coude (ligaments, cartilage, bourse, muscles, capsules) de la radiographie ne peut pas être identifiée.

Tomographie

La tomographie par ordinateur ou par tomographie à résonance magnétique vous permet d’étudier plus précisément la structure de l’articulation et ses composants individuels, afin d’identifier les changements pathologiques les plus minimes. De plus, la tomographie vous permet de visualiser parfaitement non seulement les structures osseuses, mais également tous les tissus mous.

L'articulation du coude est superficielle, elle est donc parfaitement accessible pour une échographie. La simplicité de l'échographie, sa sécurité, le manque de préparation spéciale pour l'enquête et son contenu en informations rend cette méthode indispensable pour le diagnostic de la plupart des anomalies du coude.

Arthroscopie

Il s'agit d'une méthode moderne, hautement informative et invasive pour étudier l'état de l'articulation du coude. L'essence de la méthode est la suivante. Sous anesthésie locale, un chirurgien ou un traumatologue orthopédique fait une petite incision dans la projection du coude, à travers laquelle un mineur conducteur spécial est inséré dans sa cavité. L'image est transmise à un grand moniteur médical et est agrandie plusieurs fois. Ainsi, le médecin peut voir de ses propres yeux comment l'articulation est agencée de l'intérieur et si ses structures individuelles sont endommagées.

Si nécessaire, la procédure de l’arthroscopie peut passer du diagnostic au médical. Si un spécialiste identifie une pathologie, des instruments chirurgicaux supplémentaires sont insérés dans la cavité articulaire, à l'aide desquels le médecin résout rapidement le problème.

Ponction du coude

La ponction de l'articulation du coude a pour but de déterminer la nature des causes de l'accumulation d'exsudat dans la cavité (pus, sang, liquide séreux, pertes fibrineuses), suivie de l'identification de l'agent responsable de l'inflammation, ainsi que de cette procédure ayant un effet thérapeutique. Grâce à son aide, l'excès de liquide est évacué de l'articulation, ce qui influe positivement sur l'évolution de la maladie et sur le bien-être du patient. De même, divers médicaments sont injectés dans la cavité articulaire, par exemple des médicaments antibactériens.

Maladies possibles

De temps en temps, de nombreuses personnes ressentent une douleur dans l'articulation du coude, mais pour certaines personnes, cette douleur est chronique et prononcée, accompagnée d'autres signes pathologiques et d'un dysfonctionnement de l'articulation. Dans de tels cas, vous devez penser à l'une des maladies possibles du coude. Considérez les maladies les plus fréquentes.

Arthrose

L'arthrose du coude affecte relativement rarement l'articulation par rapport au nombre de pathologies avec localisation dans les articulations du genou et de la hanche. Les personnes à risque sont celles dont le travail est associé à un stress accru sur l'articulation, les traumatismes ou la chirurgie du coude, les patients présentant des troubles endocriniens primaires et métaboliques et souffrant d'arthrite.

Parmi les principaux symptômes de pathologie doivent être soulignés:

  • douleur persistante d'intensité moyenne, qui apparaît après une surcharge de l'articulation, à la fin de la journée de travail et qui passe après le repos;
  • l'apparition de clics ou de craquement lorsque vous vous déplacez dans le coude;
  • limitation progressive de l'amplitude des mouvements, qui dans les cas graves peut atteindre le niveau d'ankylose et s'accompagne d'une perte de la fonction de la main.

Le diagnostic comprend des tests de laboratoire pour écarter l'étiologie inflammatoire des symptômes présents, des examens aux rayons X et, dans certains cas, le recours à l'IRM ou à l'arthroscopie.

Le traitement est à long terme et complexe avec l'utilisation de médicaments (anti-inflammatoires, analgésiques, chondroprotecteurs) et de méthodes non médicamenteuses (physiothérapie, physiothérapie). Dans les cas graves, recourir à la chirurgie reconstructive ou même au remplacement d'une endoprothèse de l'articulation du coude.

L'arthrite

L'arthrite est une lésion d'une articulation inflammatoire. Il est important de noter qu'il existe plusieurs causes d'arthrite. Ceux-ci incluent des infections (bactériennes, virales, fongiques) et des réactions allergiques dans le corps, ainsi que des processus auto-immuns (polyarthrite rhumatoïde). L'arthrite peut être aiguë et chronique.

En dépit de l'étiologie différente, les symptômes de l'arthrite sont assez similaires:

  • douleur persistante intense;
  • hyperémie de la peau;
  • gonflement;
  • mobilité limitée due à la douleur et au gonflement.

Le plus souvent, l'articulation du coude affecte la polyarthrite rhumatoïde. À propos de la maladie doit être envisagée dans de tels cas:

  • la présence de raideur dans l'articulation le matin;
  • arthrite symétrique, c’est-à-dire que les deux articulations du coude sont enflammées simultanément;
  • la maladie se caractérise par une évolution chronique en forme de vague avec des périodes d'exacerbations et de rémissions;
  • D'autres articulations sont souvent impliquées dans le processus pathologique (petites articulations des mains, des chevilles, du poignet, du genou).

Épicondylite

L'épicondylite est la cause la plus fréquente de douleur au coude. Les personnes à risque sont obligées de porter des poids, effectuent souvent des mouvements de rotation avec leurs mains, des athlètes (tennis, golf, lutte).

Il existe deux types d'épicondylite:

  1. Latérale est une inflammation d'une partie du tissu osseux où les tendons des fibres musculaires de l'avant-bras sont attachés à l'épicondyle latéral de l'épaule.
  2. Médial - se développe en cas d'inflammation de l'épicondyle médial de l'humérus dans la région du coude.

Le principal symptôme d'une épicondylite est une douleur qui se produit dans la région d'un épicondyle blessé et s'étend au groupe antérieur ou postérieur des muscles de l'avant-bras. Tout d'abord, la douleur survient après une surcharge physique, par exemple après l'entraînement chez les athlètes, puis se développe même à la suite de mouvements minimes, par exemple en soulevant une tasse de thé.

Bursite

Il s’agit d’une inflammation du sac articulaire, situé à l’arrière du coude. Le plus souvent, la maladie se développe chez les personnes présentant un traumatisme chronique à la surface postérieure de l'articulation du coude.

  • douleur lancinante ou contraction dans la région du coude;
  • rougeur et développement de l'œdème;
  • la formation d'une tumeur sur la surface postérieure de l'articulation pouvant atteindre la taille d'un œuf de poule;
  • limiter l'amplitude des mouvements du coude dus à la douleur et à l'enflure;
  • des symptômes communs apparaissent souvent - fièvre, faiblesse générale, malaise, maux de tête, etc.

La bursite du coude nécessite un traitement urgent, car si vous n'évacuez pas le pus de la bourse à temps, il peut se propager aux tissus voisins avec le développement d'un abcès ou d'une cellulite.

Blessures

Les blessures traumatiques du coude se produisent assez souvent chez les adultes et les enfants. En cas de lésion de l'articulation, les conditions pathologiques suivantes ou leur combinaison peuvent être observées:

  • dislocation des os de l'avant-bras;
  • fractures intra-articulaires des os huméraux, coudés ou radiaux;
  • étirement, rupture partielle ou complète des ligaments;
  • hémorragie articulaire (hémarthrose);
  • dommages aux muscles qui sont attachés à la région du coude;
  • rupture de la capsule articulaire.

Le diagnostic correct ne peut être posé par un spécialiste qu'après l'examen et les méthodes d'examen décrites ci-dessus.

Maladies plus rares

Il y a plus de maladies rares de l'articulation du coude. Ceux-ci comprennent:

  • chondrocalcinose;
  • hygroma ou kyste synovial;
  • dommages aux fibres nerveuses dans la région du coude;
  • infections spécifiques (tuberculose, syphilitique, arthrite de brucellose);
  • fasciite diffuse;
  • ostéochondrite disséquante.

Ainsi, l'articulation du coude est une articulation d'os complexe, particulièrement durable, mais en raison de certaines caractéristiques anatomiques et fonctionnelles, cette articulation est sujette à des surcharges et, par conséquent, à un grand nombre de maladies. Par conséquent, en cas de douleur fréquente au niveau du coude, il est impératif de faire appel à des soins médicaux spécialisés.

Anatomie de l'articulation du coude

Les membres supérieurs jouent un rôle crucial dans les activités quotidiennes de l'homme. Et leurs mouvements sont assurés grâce au travail coordonné de l'appareil articulaire et musculaire. À cet égard, il convient de noter l'importance des gros joints, qui représentent la majeure partie de la charge. L'un d'entre eux est l'articulation du coude.

La structure

Pour en savoir plus sur l'articulation du coude, vous devez d'abord vous familiariser avec son anatomie. Et alors seulement, nous pouvons parler de la fonction, car celle-ci est déterminée par la structure. L'articulation réunit plusieurs os: épaule, coude et radial. Ils constituent la base structurelle du membre supérieur. Le coude a une structure assez compliquée, car sous la même capsule, il y a trois articulations à la fois:

  • Ulcère pulmonaire
  • Plechelochevoy.
  • Radiolactique (proximal).

Par conséquent, la structure de l'articulation du coude doit être considérée comme un ensemble d'articulations individuelles qui composent sa composition. Et pour comprendre l'anatomie aidera l'image de cette zone.

Gomme d'épaule

L'os huméral à l'extrémité distale (c'est-à-dire distal par rapport à l'axe médian du corps) présente une surface cartilagineuse en forme de bloc. Il est attaché à une coupe spéciale sur le haut de l'ulna. Il couvre l'unité ci-dessus par le dessous et l'arrière. C’est ainsi que se forment l’épaule et l’articulation de l’épaule - la plus grande articulation en question.

Au-dessus de la surface cartilagineuse de l'épaule se trouvent les fosses coronaire et ulnaire. Les processus correspondants aboutissent ici lorsque l'avant-bras atteint la position de flexion et d'extension extrêmes, ce qui limite l'amplitude du moteur.

L'articulation de l'épaule a la forme d'un bloc et une structure en spirale. Il permet la flexion et l'extension de l'avant-bras jusqu'à un angle de 140 degrés.

Humeral

Latérale, c'est-à-dire qu'en dehors de l'articulation épaule-épaule, il y a une autre articulation - épaule-épaule. Il a une forme sphérique et est formé par la tête du condyle de l'épaule et l'extrémité de l'os radial, qui est situé plus près du centre du corps (proximal). Dans l'articulation spécifiée, comme dans l'épaule, les mouvements sont effectués le long de l'axe sagittal - flexion et extension. En fait, ils semblent se compléter car les os de l'avant-bras sont interconnectés. Mais en dehors de cela, la rotation se produit également dans la poutre d'épaule.

Poutre

Et la dernière connexion qui mérite l'attention est l'articulation radioulnaire proximale. Il est de forme cylindrique et est formé par la tête de la poutre et une encoche sur la surface latérale de l’extrémité supérieure de l’ulna. Un mouvement le long de son axe vertical est possible - rotation: externe (supination) et interne (pronation). De plus, leur amplitude atteint 140 et dans certains cas 180 degrés. Il est nécessaire de comprendre que l'articulation du même nom située au même moment fonctionne également au même moment. Avec le proximal, il fait une articulation combinée.

Tissus périarticulaires

L'articulation du coude est elle-même entourée par la membrane synoviale qui, derrière elle, recouvre la majeure partie de la fosse du même nom, tandis que la partie antérieure recouvre l'encoche coronaire et radiale. Dans le même temps, les armes restent libres. Et la fonction normale de la zone articulaire dépend en grande partie des tissus environnants, qui renforcent sa capsule et offrent la possibilité même de mouvement. Par conséquent, une attention particulière doit être portée aux ligaments et aux muscles de la région péri-lactique.

La stabilité de l'articulation du coude donne un système développé ligament-muscle, qui comprend un assez grand nombre de structures anatomiques.

Bond Ki

L'articulation du coude humain est stabilisée par un tissage complexe de fibres ligamentaires. Ils sont essentiellement une continuation et un épaississement de la membrane synoviale. Le côté du coude est renforcé par les ligaments suivants:

  1. Rayonnement collatéral.
  2. Collatéral ulnaire latéral.
  3. Faisceau en forme d'anneau de la poutre.
  4. Garantie latérale supplémentaire.

Ces structures sont conçues pour contrer le déplacement des surfaces articulaires lors de l’adduction et de la rotation de l’avant-bras. La zone médiale (interne) de l'articulation nécessite également une fixation supplémentaire. Cela est dû au ligament collatéral du coude - ses fibres antérieures, postérieures et transversales. Les premiers assurent la stabilité de l'articulation pendant la flexion et les seconds pendant la pronation.

Le muscle

Une fixation supplémentaire du coude est obtenue en utilisant des tendons attachés dans la région périarticulaire. Les muscles entourant cette zone commencent ou se terminent à l'épaule ou à l'avant-bras. Mais tous ne sont pas impliqués dans le mouvement du coude. Le rôle le plus important dans ce domaine est attribué aux muscles de l'épaule, qui sont combinés en deux groupes:

  • Avant: biceps et muscles de l'épaule.
  • Dos: triceps et muscle du coude.

Les premiers sont responsables de la flexion et les derniers sont liés aux extenseurs. De plus, le travail du coude dépend de certains muscles de l'avant-bras: le pronateur brachioradial, carré et rond, le fléchisseur du coude du poignet et le cou-de-pied. Fondamentalement, ils fournissent la fonction de rotation le long de l'axe vertical.

Les mouvements coordonnés du coude sont fournis par les muscles de l'épaule et de l'avant-bras, qui sont fixés à différentes parties de la zone périarticulaire.

Apport sanguin et innervation

Pour que le coude humain remplisse sa fonction, il a besoin d’un soutien trophique. Aucune des structures ci-dessus ne peut exister sans apport sanguin adéquat et innervation. Par conséquent, l'anatomie de l'articulation du coude comprend ces points.

Le coude est entouré de son propre réseau vasculaire, formé des artères suivantes:

  1. Collatéral ulnaire inférieur et supérieur.
  2. Collatéral radial et médian.
  3. Retourner le rayonnement, coude et interosseux.

Ces vaisseaux fournissent des nutriments aux muscles, aux ligaments, à la capsule et au liquide synovial. Ce dernier fournit à son tour le trophisme du tissu cartilagineux. L'écoulement veineux s'effectue dans les veines cubitale, radiale et humérale. En plus de l’approvisionnement vasculaire, l’innervation de cette zone et des muscles adjacents est importante. Ceci est dû à ces nerfs:

Recherche

Pour évaluer les caractéristiques structurelles et fonctionnelles du coude, il est nécessaire de subir un examen. Il comprend un examen médical et des procédures de diagnostic supplémentaires. Au cours de l'examen clinique, le volume des mouvements passifs et actifs, la force musculaire et la sensibilité de la peau sont déterminés. La recherche instrumentale comprend les outils suivants:

  1. Rayon X
  2. Imagerie par résonance magnétique.
  3. Échographie.
  4. Tomographie par ordinateur.

D'après les résultats de l'enquête, on peut dire s'il existe des écarts par rapport à la norme et de quel type ils se trouvent.

Pathologie

Les maladies de l'articulation du coude sont assez courantes dans différentes périodes d'âge. Ils sont causés par des effets mécaniques, inflammatoires, dégénératifs, métaboliques ou autres. Et les conditions les plus fréquentes seront:

  • Blessures.
  • L'arthrite
  • Arthrose.
  • Bursite

Épicondylite, tendinite, bursite et myosite sont également présentes dans la zone périarticulaire. La pathologie du coude est très diverse et seul le médecin déterminera la cause de l'inconfort dans cette région.

Ainsi, l'articulation du coude joue un rôle important dans la vie de chaque personne. Mais pour maintenir sa fonction normale, vous devez surveiller leur santé. Après tout, il est beaucoup plus facile de prévenir les troubles structurels du système musculo-squelettique que de les traiter plus tard.

Anatomie de l'articulation du coude

La structure des articulations facilite la libre circulation de la personne, évite les frottements, l'autodestruction, fait partie de tous les os du corps, à l'exception de l'hyoïde. Plus de 180 types de joints sont connus sous la forme, ils se distinguent: en forme de coupe, sphérique, cylindrique, condylienne, plate, ellipsoïdale et en forme de selle. Le type d'articulation est divisé en synovial et facettes. Par structure - simple, complexe, complexe et combiné.

Les os se croisent au niveau des articulations et glissent doucement. Le degré d'ajustement du mouvement ou de l'inhibition dépend de la taille de la surface, du type et du nombre de ligaments, de muscles. Les saillies osseuses limitent l'amplitude de mouvement. L'articulation fibreuse ulnaire relie l'épaule et l'avant-bras, ressemblant à une charnière osseuse tubulaire recouvrant un sac de deux couches d'un liquide. Le système est fixé par les ligaments et les muscles élastiques. Le mécanisme de la combinaison mobile fléchit, s'étend, fait tourner l’avant-bras.

Caractéristiques de l'articulation du coude

Quels os ont formé l'articulation du coude? Le coude est constitué de trois os tubulaires, triangulaires et cylindriques.

L'humérus fait référence au squelette de la partie supérieure du bras, le radial et l'ulna, du creux du coude au début de la main. Le corps de l'humérus s'appelle la diaphyse, les bords s'appellent l'épiphyse, proximale et distale. Dans la partie supérieure, la diaphyse prend de la rondeur et devient trihédrale à l'épiphyse distale.

Le cubitus est la paire d'os de l'avant-bras, qui est formée de trois bords: le antérieur, le postérieur et le latéral et deux épiphyses. Le cou court devant entre le corps et l'extrémité supérieure. Le bord supérieur du coude continue le processus du coude. Ci-dessous, la tête avec la surface articulaire à relier au poignet. La tête du cercle articulaire s'articule en dehors du rayon. À l'intérieur de la tête se trouve le processus styloïde.

Radial os - un os triangulaire, paire dans la composition de l'avant-bras, il est fixé. L'extrémité supérieure est la tête circonférentielle avec une fosse articulaire plate pour l'articulation avec le condyle de la tête de l'épaule. Le bord pointu interne est dirigé vers le cubitus. Les tendons de l'épaule sont attachés à la partie inférieure de la tête - le cou.

Anatomie du coude

L'anatomie de l'articulation du coude humain est à l'étude. La structure de l'articulation du coude de la main humaine avec des dessins et des photos sera discutée en détail.

Quels os forment une articulation de l'épaule? C'est le mécanisme de l'articulation hélicoïdale de l'humérus et de l'ulna. Le joint de bloc se déplace le long d'un seul axe dans la plage de 140º. Le joint sphérique du faisceau huméral est aligné verticalement et frontalement avec la circonférence de la tête radiale humérale et creuse. L'articulation radio-ulnaire comprend le rayon du rayon et la coupe de l'os du coude. Les articulations cylindriques se déplacent dans un axe circulaire.

Les muscles, les ligaments, les vaisseaux sanguins, les terminaisons nerveuses du coude constituent le principe harmonieux du travail. La capsule articulaire est fixée sur les côtés et à l'avant, elle unit et fixe les articulations indépendantes.

Le cartilage hyalin recouvre la surface articulaire des épiphyses et ressemble à une surface lisse et mate, sans terminaisons nerveuses. Il n'y a pas de vaisseaux sanguins dans le cartilage. La nutrition apporte un liquide articulaire. Le cartilage est composé d’eau (70 à 80%), de composés organiques (15%) et de minéraux (7%).

C'est important! Il est nécessaire d’observer le bilan hydrique pour la santé des mécanismes articulaires.

Le devant et le dos de la capsule sont constitués de plis et de bourses, elle est mince avec une membrane synoviale, affecte la douceur des mouvements et protège les connexions sans écorce cartilagineuse. Le ligament articulaire et la membrane intercostal protègent la capsule sur les côtés. La monture principale est sur l'humérus. Les dommages et l’inflammation de la membrane entraînent le développement d’une bursite du coude.

Appareil à ligament

L'anatomie des ligaments dans les plans forme une forme complexe de l'articulation du coude qui maintient les articulations. Les tissus conjonctifs constituent la fixation de l'appareil. La structure est dominée par le renforcement des fibres de collagène.

Les ligaments élastiques tordent le sac articulaire sur les côtés. Il n'y a pas de ligaments devant et derrière la capsule. Le secret de la couche interne de la manchette - synovia, il réduit les frictions. Le freinage et la direction des ligaments conservent intégrité et fonctionnalité.

Les paquets sont divisés en types suivants:

  • ligaments collatéraux ulnaire et radial;
  • ligaments annulaires et carrés, membrane interosseuse complète l'articulation et crée à travers
  • trous d'approvisionnement en sang et l'innervation de l'articulation.

Les tendons sont attachés à la tête de l'os radial. La musculature renforce l'appareil ligamentaire.

Cadre musculaire

Les muscles du coude reposent sur l'épaule et l'avant-bras. Le tissu musculaire protège les articulations d'une personne.

Les actions coordonnées des muscles provoquent des mouvements extenseurs et fléchisseurs au niveau du coude, des rotations avec la paume vers le haut, une rotation circulaire de l'épaule du côté extérieur. L'appareil fléchisseur de l'avant-bras est divisé en deux types: antérieur et postérieur.

Muscles de l'épaule avant:

  • muscle de l'épaule - la région inférieure de l'humérus, fléchit l'avant-bras;
  • biceps muscle biparticulaire - cou de pied d'avant-bras, fléchit le coude.

Muscles de l'épaule arrière:

  • muscle triceps - couché sur le dos des épaules, prolongeant l’épaule et l’avant-bras avec un triple renflement;
  • muscle ulnaire - fonction extenseur.

Muscles de l'articulation du coude:

  • pronateur rond responsable de la flexion et de la position de l’avant-bras;
  • muscle plat et durable, ressemblant à un fuseau;
  • fléchisseur cubital du poignet;
  • Le long muscle de la paume ressemble à un fuseau, un tendon allongé. Fléchit le membre;
    fléchisseur superficiel de la moyenne phalanges des doigts se compose de quatre tendons, va aux doigts;
  • faisceau huméral - tourne l'avant-bras;
  • long extenseur radial du poignet - étend et enlève partiellement la main;
  • extenseur radial court du poignet avec moins de rotation;
  • extenseur ulnaire poignet, le muscle étend la main;
  • extenseur de doigt;
  • Les muscles du cou-de-pied sont dans l'avant-bras.

La personne ne bouge pas sa main si les muscles du coude sont endommagés.

Approvisionnement en sang

Le sang afflue aux articulations et aux muscles à l'aide d'un réseau d'artères. Le schéma de connexion est compliqué. L'approvisionnement en sang et le flux sanguin à la surface de la capsule articulaire sont réalisés par des réseaux de l'humérus, des veines radiales et ulnaires.

Huit branches alimentent le coude en sang. Les principaux nutriments à temps pour entrer dans l'articulation avec la circulation sanguine. Les veines et les branches se remplissent d'oxygène, de vitamines et de minéraux, des os, des muscles et des articulations. Le réseau artériel est sujet aux blessures des vaisseaux sanguins. Point négatif: les saignements abondants sont difficiles à arrêter.

L'artère brachiale continue axillaire, donne les branches suivantes:

  • collatéral ulnaire supérieur;
  • collatéral ulnaire inférieur;
  • artère profonde de l'épaule; branches: collatérales moyennes, radiales
  • collatéral, deltoïde.

Les radiations quittent l'artère brachiale dans la fosse ulnaire, descendent à la surface antérieure du pronateur circulaire, puis au milieu du muscle limbroscal supérieur, entre celui-ci et le pronateur circulaire, puis le long des fléchisseurs radiaux de la main.

Dans toute l'artère, 11 branches partent:

  • artère de retour de rayonnement;
  • branche palmaire de surface;
  • branche palm carpienne;
  • branche arrière du carpe.

L'artère ulnaire est une continuation de la veine humérale, elle traverse la fosse ulnaire sous un pronateur circulaire, accompagné du nerf ulnaire, puis pénètre dans la paume de la main.

Branches de l'artère ulnaire:

  • muscle;
  • retour ulnaire;
  • os interosseux commun;
  • Palmar carpien et palmar profond.

Fibres nerveuses

Les fibres nerveuses du coude sont responsables de la sensibilité et du mouvement des doigts. Trois processus nerveux fournissent une nutrition aux muscles qui font des mouvements dans les articulations du coude:

  • nerf radial et médian - passage sur la face antérieure du coude;
  • ulnaire - nerf long du plexus brachial. Les fibres 7 et 8 des vertèbres cervicales s'étendent du plexus brachial et passent du dos de la main aux doigts.

Les fibres nerveuses sont piégées dans le coude et le canal de Guyon de l'articulation du poignet. Le tronc nerveux longe les canaux tendineux. L'inflammation et les blessures entraînent un pincement. Les fibres sensorielles et motrices provoquent des engourdissements, des douleurs et des restrictions de mouvement avec des lésions nerveuses. Le syndrome de tunnel se développe lorsqu'un os, un cartilage ou un tendon est déformé.

Les muscles, les ligaments ou les néoplasmes enflammés des tissus mous serrent les fibres nerveuses car elles sont superficielles et accessibles aux influences extérieures. Le mal de dos, la douleur et l'engourdissement atteignent les doigts lorsque vous frappez le coude. Une altération de la motricité et de la nutrition entraîne une atrophie musculaire et un changement progressif de la main.

L'atrophie et la perte de mouvements musculaires de l'avant-bras et de la main résultent de lésions nerveuses situées au-dessus du tiers médian de l'avant-bras. La blessure au canal de Guyon conduit à une faiblesse des doigts. Voir un médecin et commencer un traitement aidera à éviter les complications.

Les conséquences du pincement du nerf mènent à une invalidité, à une douleur et finalement à une intervention chirurgicale.

Conclusion

Les articulations exercent des fonctions motrices dans le corps humain. La vie d'un individu est pleine de mouvements dans la vie quotidienne, au travail et dans les sports. Les athlètes protègent leurs coudes avec des coussinets spéciaux. La violation d'une structure osseuse complexe, indépendamment de l'âge et de la situation, aggrave la qualité de l'être. Une personne a besoin de prévention de l'arthrite, de l'arthrite et de l'ostéochondrose.

La marche, la course, le ski et la natation aident à lutter contre l'obésité et à maintenir les muscles en bon état. La circulation sanguine dans les tissus remplit les tissus cartilagineux d'éléments nutritifs essentiels et empêche leur destruction. Le respect d'une nutrition adéquate, le traitement des maladies infectieuses, le renforcement du système musculo-squelettique, ainsi que des visites régulières chez le médecin excluent toute intervention chirurgicale.

Comment fonctionne l'articulation du coude, ses muscles et ses ligaments?

L'articulation du coude (le nom latin est articulatio cubiti, articulacio cubi) est formée de trois os: l'épiphyse distale (extrémité) de l'humérus, l'épiphyse proximale des os cubital et radial. Son anatomie est conçue de manière à ce que l'articulation du coude soit complexe, car elle est formée de trois articulations simples à la fois: l'épaule et l'épaule, l'épaule et l'épaule, le faisceau proximal à travers lequel une personne peut bouger les bras. Leur, ainsi que la structure de l'articulation du coude, nous examinerons plus en détail ci-dessous.

Les os et les articulations du coude

L'épiphyse distale de l'humérus a un bloc et une tête condyle. L'extrémité proximale de l'ulna a un bloc et une entaille radiale. L'os radial a une tête et une circonférence articulaire, ce qui peut être vu en regardant le dessin. L'articulation de l'épaule est formée par l'articulation du bloc de l'humérus et par l'encoche en forme de bloc de l'ulna. L'articulation de l'épaule est formée par l'articulation de la tête du condyle de l'humérus avec la circonférence articulaire de l'os radial. Et l'articulation radioulnaire proximale est formée par l'articulation de l'encoche radiale de l'ulna et de la tête du radius.

L'articulation du coude peut se déplacer dans deux plans:

  • Flexion et extension (plan frontal);
  • Rotation (plan vertical). Ce mouvement ne fournit que l'articulation de l'épaule.

Comme on peut le voir sur l'atlas anatomique de la photo, la capsule articulaire entoure les trois articulations. Il prend naissance antérieurement au-dessus du bord du radius et de la fosse coronoïde, sur les côtés presque au bord du bloc et du condyle de l'humérus, juste derrière le bord supérieur du processus ulnaire et est attaché au bord des coupes radiales et en forme de bloc sur l'ulna et au cou du radius.

Ligaments de l'articulation du coude

L'articulation du coude est entourée de quatre ligaments (un diagramme est présenté pour la visualisation):

  • Ligament collatéral du coude. Il prend sa source dans l'épicondyle médial de l'humérus et se termine au bord de l'encoche en forme de bloc de l'ulna. Le paquet tombe en éventail.
  • Ligament collatéral de rayonnement. Il prend ses débuts sur l'épicondyle latéral de l'humérus, descend, divisé en deux faisceaux, où ils vont autour du rayon devant et derrière, s'attachant à la coupure de l'ulna.
  • Ligament annulaire du radius. Il couvre la circonférence articulaire de l'os radial à l'avant, à l'arrière et du côté latéral et est dirigé vers les bords antérieur et postérieur de l'encoche radiale de l'ulna. Le ligament maintient la position de l'os radial par rapport à l'ulna.
  • Paquet carré. Relie le bord inférieur de l'encoche radiale au goulot du rayon.

En plus du ligament annulaire, il existe également une membrane interosseuse de l'avant-bras, qui fixe également la position de l'ulna et du radius l'un par rapport à l'autre. La membrane comporte de petits trous à travers lesquels passent les vaisseaux et les nerfs.

Muscles de l'articulation du coude

Les muscles de l'articulation du coude, effectuant un mouvement dans l'articulation du coude, comprennent un groupe de fléchisseurs, extenseurs, pronateurs et supports de pied, grâce à quoi la structure de l'articulation du coude assure le mouvement des mains humaines.

Muscle biceps de l'épaule

Les biceps de l'épaule, grâce auxquels le bras peut se plier, ont deux têtes - longue et courte. La longue tête provient du tubercule supra-articulaire de l'omoplate et se termine dans l'abdomen musculaire formé par les deux têtes, ce que l'on peut voir en regardant le dessin. L'abdomen passe dans le tendon, qui est attaché à la tubérosité du radius. La tête courte est située au sommet du processus coracoïde de l'omoplate.

  • Plie le bras au coude;
  • La longue tête est impliquée dans l'enlèvement de la main;
  • La tête courte est impliquée dans les images fantômes.

Muscle de l'épaule

Muscle large et charnu situé sous le biceps de l'épaule. Elle prend naissance à l'extrémité distale de l'humérus, passe par l'articulation du coude, où le tendon se développe avec la capsule articulaire, et est fixée à la tubérosité de l'ulna.

  • Fléchissez l'avant-bras au coude;
  • Serre le sac articulaire.

Muscle triceps de l'épaule

C'est un grand muscle long dont la structure a trois têtes: latérale, longue et interne. La longue tête du muscle provient du tubercule articulaire de l'omoplate. La tête latérale du muscle prend naissance à la surface postérieure de l'humérus, au-dessus du sillon radiculaire radial, à partir des cloisons intermusculaires médiales et latérales de l'humérus. La tête médiale prend son origine de la même manière que la tête latérale, mais uniquement sous la rainure nerveuse radiale. Toutes ces trois têtes sont descendues et connectées, formant un abdomen musculaire, se transformant en un tendon fort, qui est attaché à l'ulna.

  • Extension de l'avant-bras au coude;
  • Diriger et amener l'épaule au corps.

Muscle du coude

Le muscle ulnaire est une sorte de continuation de la tête médiale du triceps du muscle de l'épaule. Il provient de l'épicondyle latéral de l'humérus et du ligament collatéral et est attaché à la surface postérieure de l'olécrane, en s'entrelacant avec la capsule articulaire.

Fonction - étend le coude en raison de l'avant-bras.

Pronateur rond

C'est un muscle gros et court qui a deux têtes: l'épaule et le coude. La tête humérale est attachée à l'épicondyle médial de l'humérus, l'ulna est attaché au bord médial de la tubérosité ulnaire. Les deux têtes forment un abdomen musculaire, qui passe dans un tendon fin et se fixe à la surface latérale du radius.

  • Pronation de l'avant-bras;
  • Flexion de l'avant-bras dans l'articulation du coude.

Muscle de l'épaule

Le muscle est situé latéralement. Elle prend naissance juste en dessous de l'épicondyle latéral de l'humérus, descend et se fixe à la surface latérale de l'os radial.

  • Fléchissez l'avant-bras au coude;
  • Fixe la position de l'os radial dans un état relâché.

Fléchisseur de poignet

C'est un muscle long et plat qui provient de l'épicongus médial de l'humérus et descend jusqu'à la base de la surface palmaire.

  • Flexion de la main;
  • Participe à la flexion de l'avant-bras au coude.

Muscle palmaire long

En plus du fléchisseur radial, il provient de l'épicongus médial de l'humérus, descend et passe dans l'aponévrose palmaire.

  • Participe à la flexion de l'avant-bras au coude;
  • Plie le pinceau;
  • Resserre l'aponévrose palmaire.

En outre, il convient de noter des muscles tels que le fléchisseur superficiel des doigts, le coudier du poignet, l’extenseur des doigts et l’extenseur ulnaire du poignet, qui sont également impliqués indirectement dans les mouvements du coude.

Anatomie du coude

Le concept de ménage "coude" a deux significations - il est maintenant généralement utilisé pour désigner la région de l'articulation du coude, alors que plus tôt, l'avant-bras était appelé le coude - la section de la main au coude (l'une des mesures de longueur était "coude"). Dans l’anatomie, on distingue l’épaule - la partie supérieure du membre supérieur libre, partant de l’articulation de l’épaule et se terminant par la courbure du coude, l’articulation du coude elle-même et l’avant-bras. Dans cet article, nous examinerons les structures anatomiques du système musculo-squelettique qui forment et entourent l'articulation du coude: les os de l'épaule et de l'avant-bras, les ligaments et les articulations de l'articulation du coude ainsi que les muscles de l'épaule et de l'avant-bras.

Les os de l'épaule et de l'avant-bras

L'articulation du coude est formée de trois os: la partie distale de l'humérus et les parties proximales des os cubital et radial.

Humérus

L'humérus est un os tubulaire typique. Son corps dans la section supérieure a une forme arrondie dans la section transversale et dans la section inférieure il a une forme triangulaire. Extrémité inférieure (épiphyse distale

Os du coude

Le cubitus est de forme triangulaire. Au sommet, à l'extrémité proximale de l'os, se trouve un épaississement sur lequel est situé devant une encoche en forme de bloc, qui sert à l'articulation avec l'humérus, et sur le bord latéral, une encoche radiale qui sert à l'articulation avec la tête de l'os radial. La coupure en bloc est limitée devant et derrière les processus: antéro-coronaire et postérieur-le coude (olécranone). La tubérosité de l'ulna, à laquelle le muscle brachial est attaché, est légèrement inférieure à l'apophyse antérieure. L'extrémité inférieure ou distale de l'os du coude présente un épaississement, appelé tête de l'ulna. Sur son côté radial, il y a une surface articulaire pour l'articulation avec le rayon. À partir du bord postérieur de la tête ulnaire, le processus styloïde médial s'étend; sur la surface inférieure de la tête se trouve une surface articulaire.

L'ulna est palpable sous la peau, de l'olécranon à la styloïde. À l'avant, cet os est recouvert de muscles dans la partie supérieure et dans la partie inférieure - avec les tendons à travers lesquels il peut également être ressenti. La tête de l'ulna fait saillie sous la peau, particulièrement en arrière et légèrement vers l'intérieur.

Radius osseux

Contrairement à l’ulna radial, l’épaississement radial n’est pas celui du haut mais celui du bas. L'extrémité supérieure a une tête radiale tournée vers l'humérus. Sur la face supérieure de la tête, il y a un trou pour l'articulation avec la tête du condyle de l'humérus. Sur le bord de la tête de l'os radial se trouve le cercle articulaire pour l'articulation avec le cubitus. Légèrement en dessous de la tête, le rayon a la place la plus étroite - le cou du rayon. En dessous et à l'intérieur du cou, il existe une tubérosité bien définie de l'os radial, qui sert de site de fixation du tendon du biceps de l'épaule. À l'extrémité inférieure (épiphyse), le radius présente une surface articulaire carpienne, qui sert à l'articulation avec les os du poignet. À l'extérieur de cette extrémité, un processus styloïde latéral est palpable sous la peau, et à l'intérieur, une encoche ulnaire pour l'articulation avec la tête de l'ulna. Les arêtes vives des os cubital et radial se faisant face limitent l’espace interosseux et sont appelées bordures interosseuses.

La majeure partie de l'os radial est située parmi les muscles. Sous la peau, vous pouvez sonder ses sections suivantes: dessous et derrière le bord latéral du condyle de la tête humérale; processus styloïde sous-latéral; derrière, dehors et en partie devant - toute la partie inférieure de l'os.

Appareil articulaire et ligamenteux de l'articulation du coude

L'articulation du coude est constituée de trois articulations: épaule-coude, épaule et rayon proximal. Ces trois articulations ont une capsule commune et une cavité articulaire, représentant ainsi une articulation complexe.

L'articulation épaule-coude a la forme d'un bloc (partiellement hélicoïdal) avec un axe de rotation, qui passe transversalement et fait référence aux articulations hélicoïdales. L'articulation épaule-poutre a une forme sphérique, formée par le capitate de l'humérus et la tête creuse de l'os radial. L'articulation proximale rayons-coudes est une articulation cylindrique typique située entre l'encoche radiale de l'ulna et la circonférence articulaire de la tête. Parmi ces trois articulations, la position de la fente de l’articulation épaule-poutre dans la fosse située à la face postérieure de l’avant-bras à son extrémité supérieure du côté radial (dans la fosse radiale supérieure ou "fosse de beauté") est mieux ressentie.

La flexion et l'extension, la pronation sont possibles dans l'articulation du coude.

L'articulation du coude est renforcée par les ligaments suivants: le ligament collatéral ulnaire s'étendant de l'épicondyle médial au bord du bloc découpant l'ulna, et le ligament collatéral radial qui s'étend de l'épicondyle latéral et, divisé en deux faisceaux, pliant la tête de l'os radial en avant et en arrière, s'attache à l'ulna.. Le ligament annulaire de l'os radial recouvre la tête devant, derrière et derrière, attachée par ses deux extrémités à l'ulna et maintient le radius à l'ulna. Dans l'articulation du coude, les mouvements latéraux sont impossibles, car ils sont inhibés par les gros ligaments collatéraux.

On observe souvent une extension incomplète du coude chez les personnes aux muscles développés, ce qui peut être attribué non seulement au développement important du coude, mais également à l’augmentation du tonus musculaire (fléchisseurs de l’avant-bras) qui empêche une extension complète. Au contraire, chez les personnes aux muscles peu développés, on peut observer non seulement une extension, mais même une extension excessive de cette articulation, en particulier chez les femmes.

Joints des os de l'avant-bras entre eux

Les os et les avant-bras (radial et cubital) sont reliés par deux articulations: le rayon proximal du coude et le rayon distal du coude. L'espace entre les os radial et ulnaire est rempli de la membrane interosseuse de l'avant-bras, qui est l'une des variétés de syndesmose.

L'articulation distale rayon-coude est formée par la tête de l'ulna et l'encoche ulnaire du radius. Le mouvement dans celui-ci se produit simultanément avec le mouvement dans l'articulation proximale, donc les deux articulations sont fonctionnellement une articulation combinée. L'axe de rotation dans cette articulation passe par la tête du radius et des os de l'ulna; la pronation et la supination y sont possibles. En moyenne, le volume de ces mouvements est de 140 °.

Les muscles entourant l'articulation du coude

La plupart des muscles entourant l'articulation du coude sont principalement situés dans la région de l'épaule ou de l'avant-bras et commencent ou se terminent loin de l'articulation du coude. Par conséquent, nous ne considérons ici que les muscles les plus gros et les plus proches de lui, le reste est considéré dans l'article "Anatomie de l'épaule" et "Anatomie de l'avant-bras".

Muscles d'épaule

Les muscles de l'épaule impliqués dans le mouvement de l'articulation du coude se divisent en deux groupes. Le groupe antérieur comprend les fléchisseurs: le muscle de l'épaule et le biceps de l'épaule. Le groupe du dos comprend les muscles extenseurs: les triceps de l'épaule et le coude.

Le muscle de l'épaule commence à la moitié inférieure de la surface antérieure de l'humérus et aux cloisons intermusculaires de l'épaule. Il est attaché à la tubérosité de l'ulna et à son processus coronoïde. Le muscle de l'épaule est recouvert à l'avant par le biceps de l'épaule. La fonction du muscle radial réside dans sa participation à la flexion de l'avant-bras.

Le muscle biceps de l'épaule a deux têtes, partant de l'omoplate du tubercule supra-articulaire (tête longue) et du processus coracoïdien. <короткая головка). Мышца, прикрепляется на предплечье к бугристости лучевой кости и к фасции

Etant donné que les deux têtes du biceps de l'épaule, longue et courte, sont attachées à l'omoplate à une certaine distance l'une de l'autre, leurs fonctions en ce qui concerne le mouvement de l'épaule ne sont pas les mêmes: la longue tête plie et rétracte l'épaule, la courte se plie et la mène.

Par rapport à l'avant-bras, le muscle biceps de l'épaule est un puissant fléchisseur, car il a un corps beaucoup plus gros que le muscle brachial, l'épaule de la force et, en outre, le cou-de-pied, beaucoup plus fort que le cou-de-pied de l'avant-bras. La fonction supinatoriale du muscle biceps est quelque peu réduite en raison du fait qu'avec son aponévrose, le muscle passe dans l'aponévrose de l'avant-bras.

Le muscle biceps de l'épaule est situé sur le devant de sa surface directement sous la peau et son propre fascia; Le muscle est facilement palpable, à la fois dans sa partie musculaire et dans le tendon, au site de fixation au radius. Le tendon de ce muscle est particulièrement visible sous la peau lorsque l’avant-bras est plié. Les rainures humérales médiales et latérales sont bien visibles sous les bords extérieur et intérieur du biceps de l’épaule.

Le muscle triceps de l'épaule est situé sur la surface arrière de l'épaule, il a trois têtes et est un muscle à deux articulations. Elle participe aux mouvements de l'épaule et de l'avant-bras, provoquant une extension et une adduction de l'articulation de l'épaule et une extension du coude.

La longue tête du triceps commence à partir du tubercule articulaire de l'omoplate et les têtes médiale et latérale de la face postérieure de l'humérus (la face médiale en dessous et la face latérale au-dessus du sillon du nerf radial) et des septa intermusculaires internes et externes. Les trois têtes convergent vers le même tendon qui, se terminant sur l'avant-bras, est attaché au processus ulnaire de l'ulna.

Ce gros muscle se trouve superficiellement sous la peau. Comparé à ses antagonistes, fléchisseurs de l'épaule et de l'avant-bras, il est plus faible.

Entre les têtes médiale et latérale du triceps du muscle de l'épaule, et l'humérus, de l'autre, se trouve le canal du muscle de l'épaule; le nerf radial et l'artère profonde de l'épaule s'y trouvent.

Le muscle ulnaire commence à l'épicondyle latéral de l'humérus et du ligament collatéral radial, ainsi qu'à l'aponévrose; il est attaché à la partie supérieure de la surface postérieure et, en partie, au processus ulnaire de l'ulna dans son quartier supérieur. La fonction musculaire est l'extension de l'avant-bras.

L'aponévrose de l'avant-bras est très développée, en particulier à l'arrière de l'avant-bras. En forme de cas dense, il recouvre les muscles de l'avant-bras et les sépare par des septa intermusculaires. Derrière le fascia de l'avant-bras est attaché à l'olécrane et au bord postérieur de l'ulna. Passe distalement dans le fascia de la paume et à l’arrière de la main. À la frontière avec le pinceau, elle forme des épaississements, appelés à la surface arrière par le dispositif de retenue extenseur et à la surface palmaire par le dispositif de retenue fléchisseur, ce qui renforce les tendons des muscles allant de l'avant-bras à la main et aux doigts, créant ainsi les conditions les plus favorables pour la manifestation de la force musculaire.

Muscles de l'avant-bras

Ici, nous ne considérons que les muscles de l'avant-bras qui affectent l'articulation du coude. Les muscles de l'avant-bras sont divisés en deux groupes: le devant se compose de fléchisseurs de l'avant-bras, de la main et des doigts, ainsi que de pronateurs de l'avant-bras; Dorsaux - extenseurs de l'avant-bras, du poignet et des doigts, ainsi que du support de l'avant-bras au niveau du cou-de-pied. Ces groupes musculaires ont des couches superficielles et profondes.

La couche superficielle du groupe de muscles antérieurs comprend: un pronateur circulaire, un fléchisseur radial de la main, un fléchisseur ulnaire de la main, un long muscle de la paume et un fléchisseur superficiel des doigts et une couche profonde - un fléchisseur profond des doigts, un long fléchisseur du pouce et un pronateur carré.

Le pronateur rond va obliquement de haut en bas et de haut en bas. Il commence à partir de l'épicondyle médial de l'humérus et en partie du processus coronoïde de l'ulna, et est attaché aux surfaces externe et antérieure de l'os radial dans la région de son milieu.

La fonction de ce muscle est qu’il participe à la flexion et à la pronation de l’avant-bras. Si, en cas de tension musculaire, la pronation est impossible en raison du travail des antagonistes et qu'il n'y a aucun obstacle pour les fléchisseurs de l'avant-bras, ce muscle agit alors comme un fléchisseur. Dans le cas contraire, cela fonctionne comme un pronateur.

Le pronateur rond limite l'intérieur de la fosse cubitale, dont la limite extérieure est le muscle radial de l'épaule. Le bas de la fosse est le muscle de l'épaule. Dans la fosse ulnaire palpable, le tendon du muscle biceps de l'épaule.

Le fléchisseur radial du poignet provient de l'humérus et en partie du fascia de l'avant-bras. Ce muscle a la forme d'un fuseau et se trouve superficiellement sous la peau; dans le tiers inférieur de l'avant-bras, son tendon se fait facilement sentir. À partir de l'épicondyle médial de l'épaule et de son septum interne intermusculaire, il passe à la brosse sous le ligament, le support fléchisseur, et est attaché à la base du deuxième métacarpien.

La fonction du fléchisseur radial du poignet est déterminée par le fait qu'il s'agit d'un muscle polyarticulaire, participant non seulement aux mouvements des articulations rayon-carpien et carpien-métacarpien, mais également à la flexion de l'avant-bras au niveau de l'articulation du coude. Du fait que le fléchisseur radial du poignet passe obliquement sur l'avant-bras, de haut en bas et de l'intérieur vers l'extérieur, il est également en partie pronateur de l'avant-bras et de la main.

Le fléchisseur du coude du poignet a deux têtes, l’humérale et l’ulnaire. La première part de l'épicondyle médial de l'humérus et la seconde de l'ulna et du fascia de l'avant-bras. Avec son extrémité distale, le muscle atteint l'os en forme de pois et s'y attache. À leur tour, les ligaments allant de l’os en forme de pois à l’accrochage et au cinquième os métacarpien sont comme une continuation de la poussée de ce muscle. L'os pisiforme contribue à augmenter la force de l'épaule du fléchisseur du coude du poignet et, par conséquent, le moment de sa rotation en tant que fléchisseur de toute la main.

Le long muscle palmaire n'est pas constant et peut même être absent dans certains cas. Partant de l'épicondyle médial de l'humérus et du fascia de l'avant-bras, il est situé sur sa face antérieure de manière si superficielle que, lorsqu'il est contracté, il est facile de le voir sous la peau et de sentir son tendon. Il a une forme en fuseau étroit et un très long tendon qui, allant à la surface palmaire de la main, se prolonge dans l'aponévrose palmaire. Avec sa contraction, le muscle étire l'aponévrose palmaire et participe à la flexion de la main.

Le fléchisseur superficiel des doigts commence à partir de l'épicondyle médial de l'humérus, ainsi que de l'ulna et du radius des os et présente deux têtes, le coude humérus et le radial. Ce muscle se situe dans la fente entre le coude et le fléchisseur radial du poignet et est en quelque sorte recouvert par ceux-ci, ainsi que le long muscle palmaire, le muscle de l'épaule et le pronateur circulaire. Le fléchisseur de surface comporte quatre tendons allant jusqu'aux deuxième, troisième, quatrième et cinquième doigts. Ainsi, il se compose essentiellement de quatre muscles distincts, ayant un point de départ commun et des points d’attache différents. Les tendons de ce muscle passent au poignet par le canal du poignet, situé sous le dispositif de retenue du faisceau - fléchisseur, et sont attachés, se scindant en deux jambes, au niveau des surfaces latérales des phalanges médianes du deuxième au cinquième doigt.

La fonction du fléchisseur de surface des doigts est de plier les phalanges du milieu. En tant que muscle polyarticulaire, il provoque également une flexion de toutes les articulations de la main, à l’exception de l’interphalangien distal. En raison du fait que les tendons de ce muscle, traversant le canal carpien, divergent sur les côtés des doigts, leur flexion est accompagnée d'une avance vers le majeur. La tête épaule-coude du fléchisseur superficiel des doigts, provenant de l'humérus, est située devant l'articulation du coude et présente donc un certain couple de flexion de l'avant-bras.

Lorsque l'avant-bras est non plié, le tonus de ce muscle, en particulier de la partie supérieure du bras et de la tête cubitale, est plus intense et, lorsqu'il est plié, plus petit. Lorsque la main est étendue, le muscle est tendu en même temps, ce qui augmente son tonus. Ceci peut expliquer le phénomène bien connu qui est beaucoup plus difficile avec une main courbée étendue pour étendre complètement les doigts qu'avec une courbée.

Le groupe de muscles du dos de l'avant-bras comprend: le muscle de l'épaule, les extenseurs radial long et court du poignet, l'extenseur ulnaire du poignet, l'extenseur des doigts et l'extenseur du petit doigt (couche superficielle), l'extenseur de l'index, le muscle long prolongeant le pouce, le extenseur long du pouce, l'extenseur long et court du pouce. le muscle du cou-de-pied (couche profonde).

Le muscle de l'épaule, bien que situé sur la surface antéro-latérale de l'avant-bras et participant à sa flexion, appartient au groupe postérieur, puisqu'il a un développement commun avec les muscles de ce groupe. Le muscle de l'épaule commence à partir de l'humérus au-dessus de l'épicondyle latéral et du septum intermusculaire externe. Il est attaché au-dessus du processus styloïde latéral jusqu'au radius, occupant la partie externe de la surface antérieure de l'avant-bras. Il a une forme de fuseau allongé et, lorsque l’avant-bras est plié, surtout si ce mouvement se produit lorsqu’une résistance est surmontée, il fait clairement saillie et se sent bien sous la peau. La fonction de ce muscle est qu’il n’est pas seulement le fléchisseur de l’avant-bras mais participe également à sa supination, s’il est prononcé. Si l'avant-bras est en supination, ce muscle, en se contractant, le pénètre.

Le long extenseur radial du poignet est situé superficiellement sous la peau et, lorsqu'il est contracté, il est souvent clairement visible. Il commence par le bord latéral de l'humérus, le septum externe intermusculaire et l'épicondyle externe. Ce muscle est toujours sur l'avant-bras passe sous les muscles, se dirige vers le pouce, passe sous le ligament - la retenue extenseur et le tendon du long extenseur du pouce; attaché à la base du deuxième os métacarpien. En raison du fait que la résultante de ce muscle est très proche de l'axe transversal de l'articulation du coude (en avant de celle-ci), sa participation à la flexion de l'avant-bras est négligeable.

Le long extenseur radial du poignet a pour fonction d’être un extenseur puissant de la main. Travaillant en isolation, elle produit son extension et une partie en plomb.

Le court extenseur radial du poignet est situé quelque peu derrière le long extenseur radial, partant de l'épicondyle latéral de l'humérus et du fascia de l'avant-bras, est attaché à la base du troisième métacarpien. Ce muscle, comme le long extenseur, passe sous les longs muscles qui vont au pouce. L’extenseur court a pour fonction non seulement d’étendre le pinceau, mais également de l’éliminer simultanément. Cependant, comparé à un extenseur long, le moment de rotation de l'extenseur court en tant que muscle rétractant la main est beaucoup plus petit, car sa résultante passe beaucoup plus près de l'axe antéropostérieur de l'articulation faisceau-carpien.

L'extenseur du coude du poignet commence par l'épicondyle latéral de l'humérus, le ligament collatéral radial et le fascia de l'avant-bras. En descendant jusqu'à la brosse, le muscle pénètre dans le sillon situé entre la tête de l'ulna et le processus styloïde médial et s'attache à la base du cinquième os métacarpien. Tout au long de sa longueur, ce muscle est attaché à l'os cubital et, avec une peau mince et un bon développement musculaire, peut être clairement visible et facilement palpable. Par rapport à l'articulation du coude, il présente un léger couple. La fonction du muscle est de déplier et d’amener le pinceau.

L'extenseur de doigt est situé superficiellement à l'arrière de l'avant-bras. Il part de l'épicondyle latéral de l'humérus, du ligament collatéral radial, du ligament annulaire de l'os radial et du fascia de l'avant-bras; au milieu de l'avant-bras va dans les tendons, en passant sous le ligament - la rétention des extenseurs. Ces tendons sont envoyés à la surface arrière des phalanges principales des deuxième au cinquième doigts. Chaque tendon, à son tour, a trois jambes, dont le milieu est attaché à la phalange moyenne et les deux côtés atteignent la phalange distale des doigts. L'extenseur du petit doigt fait en réalité partie de l'extenseur des doigts et a un début commun avec celui-ci.

Si vous pliez le pinceau, les doigts se déplient simultanément. Ceci est dû à une augmentation du ton des doigts extenseurs lorsque la brosse fléchit. Tout le monde sait qu’il est plus facile de plier une main pliée dans un poing, en la pliant dans l’articulation faisceau-carpe. Lorsque la main est au repos lorsque les mains sont baissées, les doigts sont généralement un peu pliés. Cela est dû au ton plus bas des extenseurs des doigts par rapport au ton de ses antagonistes.

Le muscle du cou-de-pied repose directement sur les os de l'avant-bras et est recouvert de tous les côtés par d'autres muscles. Par conséquent, ses contours sur une personne vivante ne sont pas visibles. Il part de l'épicondyle latéral de l'humérus, le ligament annulaire du radius et de l'ulna, enveloppe le radius dans son tiers supérieur et s'attache à cet os entre sa tubérosité et le point d'attache du pronateur circulaire. Ce muscle a pour fonction de faire tourner le rayon vers l’extérieur dans les rayons proximal et distal du coude et des articulations et de faire office de cou-de-pied dans l’avant-bras.