Principal / Réhabilitation

Conséquences et complications de l'anesthésie rachidienne

Un type d'anesthésie pendant la chirurgie est la colonne vertébrale. Cela réside dans le fait que la solution anesthésique locale est injectée dans l'espace sous-arachnoïdien de la moelle épinière.

Certains types d'anesthésie peuvent être pratiqués à l'endroit où la ponction lombaire est pratiquée. Une anesthésie de la colonne vertébrale peut être réalisée à travers cette ponction. Une anesthésie épidurale peut être pratiquée si une aiguille de plus grand diamètre mais de plus faible profondeur d’injection est utilisée. Appliquer une anesthésie à la colonne vertébrale pendant une opération de la hernie, une opération gynécologique, etc.

Quelle est la différence entre l'anesthésie spinale et la péridurale?

Anesthésie rachidienne et épidurale

Lors de l'anesthésie épidurale (anesthésie épidurale), les impulsions sont bloquées au niveau des racines des nerfs rachidiens. Et avec la colonne vertébrale, cette impulsion est déjà bloquée au niveau de la moelle épinière.

Comparez-les ne vaut pas la peine, parce que Ils ont tous deux des avantages et des effets secondaires et chacun a son propre champ d’application. Ils donnent un effet différent, pour cette raison, le choix de l'anesthésie pour une opération particulière sera différent.

Facteurs de risque

Certaines choses peuvent compliquer le déroulement de l'opération ou impliquer un pourcentage élevé de risque de complications après l'anesthésie.

  • Les maladies.
  • L'âge du patient.
  • Santé générale.

Conseil: Le médecin traitant doit connaître tous les facteurs de risque, toutes les maladies transférées, et plus grave devrait être dans l'histoire de la maladie, afin d'éviter des conséquences graves.

Les raisons des complications d'une telle anesthésie sont souvent des violations de la technique de sa conduite, une intolérance individuelle à l'anesthésique et des pathologies concomitantes du patient. La maladie pour laquelle l'opération sera réalisée joue un grand rôle.

Complications et effets de l'anesthésie rachidienne

Le mal de dos après la piqûre concerne, par exemple, les patients atteints de disques intervertébraux pour hernie.

La complication est presque une réaction instantanée du corps. Si cela se produit après un certain temps, il s'agit d'une conséquence qui est souvent plus difficile à traiter. Une ponction peut avoir des complications et des conséquences aussi légères que graves.

Les maux de tête, la bradycardie, une diminution de la pression artérielle, des troubles respiratoires, des maux de dos pendant ou après la ponction et la rétention urinaire peuvent être attribués aux poumons.

Les effets graves de l'anesthésie rachidienne: infection, réaction allergique, lésion traumatique des racines, syndrome des cornes antérieures de la moelle épinière, méningite, hématome de la colonne vertébrale.

Les maux de tête sont assez fréquents après une anesthésie, ce qui peut être accompagné de nausées, de vomissements et de vertiges. Cela commence quelques heures après la ponction et peut durer jusqu'à une semaine. Il se sent bien debout lorsque le patient essaie de s’asseoir ou de se lever après l’opération. Lorsque vous revenez en position horizontale, cela passe.

En cas de rétention urinaire, le cathétérisme de la vessie est prescrit. Il est plus fréquent chez les hommes.

Des complications telles que la bradycardie, une diminution de la pression artérielle ou des troubles respiratoires peuvent être observées immédiatement après la ponction et sont éliminées par un traitement médicamenteux à la même minute.

Avec une ponction adéquate, il ne devrait pas y avoir de douleur, il y a seulement une certaine sensation de pression dans le dos. La douleur lors de l'anesthésie peut être une maladie concomitante, des modifications pathologiques de la colonne vertébrale ou une intervention chirurgicale.

Une ponction peut également provoquer une exacerbation de maux de dos chroniques. Toutes les caractéristiques doivent être expliquées par un anesthésiste. Connaissant toutes les maladies du patient, le médecin est tenu d'avertir des conséquences possibles de l'anesthésie.

L'utilisation d'aiguilles non jetables entraîne une méningite infectieuse. Les symptômes méningés se manifestent au cours des premiers jours suivant l'intervention: augmentation de la température corporelle, raideur de la nuque, tachycardie ou bradycardie, symptômes de Kernig, Brudzinsky. Lorsque le syndrome de la corne antérieure se développe, il se produit un désordre et une perte des fonctions du sphincter rectal et de la vessie.

Lors de l'anesthésie de la colonne vertébrale, il est très important de respecter toutes les règles d'asepsie.

Les lésions traumatiques aux racines de la moelle épinière sont la conséquence principale et la plus grave. Dans ce cas, le patient peut ressentir des douleurs aux jambes, au bas du dos, au sacrum, aux fesses. En cas de traumatisme grave, une parésie ou une paralysie des membres inférieurs est possible.

Si les vaisseaux sanguins sont endommagés, l'une des complications possibles est un hématome de la colonne vertébrale. L'essentiel est d'identifier rapidement les hématomes afin d'éviter des conséquences graves.

Une anesthésie totale de la colonne vertébrale est une condition rare mais assez dangereuse. Une anesthésie totale de la colonne vertébrale ou un bloc total peut se développer pour diverses raisons, pas nécessairement la mauvaise technique. Le choix de l’aiguille, le choix de l’anesthésique, l’état particulier du patient, etc. peuvent jouer un rôle: respiration difficile, hypotension, bradycardie peuvent devenir les symptômes initiaux, à la suite desquels une chute du volume systolique et du rythme cardiaque (fréquence cardiaque) peut se produire. Vient ensuite le développement de l'insuffisance respiratoire, due à la paralysie des muscles intercostaux. D'autres manifestations peuvent être une faiblesse des membres supérieurs, des pupilles dilatées, une perte de conscience.

Il est extrêmement important de reconnaître le danger à temps et de fournir les premiers secours.

Conseil: en cas de complications postopératoires, vous devez immédiatement informer votre médecin. Même un petit mal de tête après une anesthésie nécessite une surveillance, car il peut précéder des conséquences graves.

La ponction vertébrale est extrêmement importante pour le diagnostic et le traitement des maladies. Elle a son témoignage et ses contre-indications. Avec le bon choix d'anesthésie, anesthésique, la taille de l'aiguille et, en général, la mise en œuvre de la technique de ponction, en tant que telle, les effets secondaires ne devraient pas être. Mais il existe des facteurs de risque qui dépendent du patient, sur lesquels le médecin doit le prévenir et être prêt à fournir les premiers soins lui-même.

Comment et pourquoi l'anesthésie rachidienne est-elle pratiquée?

L'anesthésie rachidienne est l'une des méthodes d'anesthésie les plus couramment utilisées pour les opérations dans le bas du torse. On peut dire que l’anesthésie rachidienne est en soi une opération, car elle implique l’introduction de substances anesthésiques par une aiguille spéciale dans la colonne vertébrale.

De nombreux patients ont peur de cette méthode d'anesthésie en raison d'effets secondaires possibles. Heureusement, les complications post-anesthésiques sont relativement rares et disparaissent généralement. Et ils passent généralement seuls, sans aucun traitement.

1 Qu'est-ce que l'anesthésie rachidienne?

Qu'est-ce que l'anesthésie rachidienne?

C'est l'une des méthodes de l'anesthésie locale préopératoire, dans laquelle le médicament anesthésique est administré via une ponction lombaire à l'aide d'une aiguille dans l'espace sous-arachnoïdien de la colonne vertébrale.

Anesthésie rachidienne

L'élimination de la douleur est assurée en bloquant le passage des impulsions dans la région des racines des plexus nerveux de la moelle épinière. La technique de l'anesthésie rachidienne peut sembler très compliquée et dangereuse, mais en réalité, la probabilité de conséquences dangereuses pour une telle technique d'anesthésie est moindre qu'avec l'utilisation de l'anesthésie générale.

La question de savoir lequel est le mieux: une anesthésie générale ou locale par ponction lombaire n'en vaut pas la peine. Chaque technique est utilisée dans certaines situations auxquelles elle est destinée. Mais objectivement, l’anesthésie rachidienne est à la fois plus sûre et moins chère et présente une période de «retrait» sans heurt de l’anesthésie.
au menu ↑

1.1 Quand est-il appliqué?

L’anesthésie de la colonne vertébrale est assez puissante, mais la procédure elle-même est relativement sûre, mais elle n’est pas sans complications possibles. Par conséquent, il devrait être appliqué strictement selon les indications et, si possible, remplacé par des méthodes plus simples et plus sûres (par exemple, injection sous-cutanée d'un anesthésique local).

Anesthésie rachidienne et épidurale

L'anesthésie rachidienne est réalisée dans les situations suivantes:

  1. La nécessité d'une intervention chirurgicale dans les organes situés sous le nombril.
  2. Effectuer des opérations gynécologiques chez les femmes ou des procédures urologiques chez les hommes.
  3. La nécessité d'opérer les membres inférieurs (par exemple, le traitement des varices ou une thrombophlébite).
  4. Chirurgie périnéale.
  5. Élimination de la douleur pendant l'accouchement ou la césarienne.
  6. Sous forme d'alternatives aux autres méthodes d'anesthésie, si elles ne conviennent pas en raison des contre-indications disponibles pour un patient particulier.

1.2 Contre-indications

L'anesthésie rachidienne comporte un certain nombre de contre-indications relatives (généralement temporaires ou pouvant être ignorées) et absolues (généralement toute la vie durant, ne pouvant être ignorées).

L'anesthésie rachidienne est autorisée pendant la grossesse.

Les contre-indications absolues incluent:

  • refus du patient de la procédure;
  • absence des conditions et / ou des équipements nécessaires pour surveiller l'état du corps de la femme en travail, pendant l'anesthésie et les procédures chirurgicales ultérieures;
  • coagulopathie, traitement par anticoagulants (anticoagulants indirects, héparine de bas poids moléculaire) au cours des 10 à 12 dernières heures;
  • processus infectieux dans la zone où la ponction doit être effectuée;
  • le patient a une augmentation de pression intracrânienne (hypertension);
  • le patient a un bloc cardiaque complet en AV, une sténose aortique sévère et d'autres maladies cardiaques graves.

1.3 Différences de l'anesthésie épidurale

L'anesthésie rachidienne ressemble à l'anesthésie épidurale: les procédures sont effectuées à un endroit. Mais, malgré la similitude générale, les deux procédures présentent des différences significatives entre elles.

Aiguilles pour l'anesthésie de la colonne vertébrale

Quelle est la différence entre l'anesthésie péridurale et la colonne vertébrale? Les principales différences sont les suivantes:

  1. Dans les deux cas, on utilise presque le même kit de ponction, mais dans le cas de la rachianesthésie, une aiguille plus fine est utilisée pour la ponction.
  2. La dose d'anesthésique rachidien est beaucoup moins importante que dans le cas de l'épidurale. En outre, l'anesthésique est injecté sous le niveau de la moelle épinière dans la zone contenant le liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien).

Il convient également de noter que presque immédiatement après l'injection du médicament dans l'espace sous-dural, une sensation d'engourdissement se développe en dessous de la piqûre.
au menu ↑

1.4 Différences de l'anesthésie générale

Les principales différences entre l'anesthésie rachidienne et l'anesthésie générale (anesthésie) sont la probabilité plus faible de complications après la procédure et la récupération plus rapide du bien-être. En outre, les exigences pour l'anesthésie de la colonne vertébrale sont moins importantes que pour celles en général.

Il n’ya aucune garantie contre les complications de l’anesthésie rachidienne, mais les complications surviennent avec cette technique plusieurs fois moins que lors de l’anesthésie générale (en particulier les complications mortelles). Le patient récupère plus rapidement et peut se déplacer dans la salle le premier jour après la procédure.

Kit d'anesthésie rachidienne

Cela est possible dans le cas d'une anesthésie générale, mais le plus souvent, les patients qui ont subi une anesthésie générale le premier jour sont «incapables» et ont besoin d'un long sommeil. En outre, après une anesthésie générale, des nausées, une dépression et des troubles cognitifs se développent souvent (oubli temporaire, incapacité de concentration, apathie).
au menu ↑

1.5 Avantages et inconvénients de la méthode

Comme toute autre procédure médicale, l'anesthésie rachidienne présente plusieurs avantages et inconvénients. Il faut noter immédiatement que les bénéfices sont bien supérieurs aux "ratés" de la procédure.

Avantages de l'anesthésie rachidienne:

  • l'effet analgésique est atteint instantanément;
  • en cas de soulagement de la douleur pendant le travail ou la césarienne, les médicaments ne pénètrent pas dans le corps de l’enfant;
  • technique technique est beaucoup plus simple que dans le cas de l'analgésie épidurale;
  • il n’ya pas de risque de problèmes respiratoires (les anesthésiques injectés n’affectent pas le centre respiratoire);
  • une dose beaucoup plus faible d'anesthésiques est utilisée qu'avec l'anesthésie épidurale.

Procédure d'anesthésie rachidienne

Inconvénients de l'anesthésie rachidienne:

  • au cours de la procédure, une chute de la tension artérielle est possible et, après celle-ci, les patients se plaignent souvent de douleurs aux pieds et / ou de maux de tête;
  • l'effet analgésique est limité dans le temps car il est impossible de «refaire le plein» pendant l'opération (contrairement à la technique épidurale);
  • Après la procédure, le dos dans la zone de la ponction peut faire mal pendant plusieurs semaines.

2 Comment se déroule l'anesthésie rachidienne?

Quelle est la durée et comment l'anesthésie rachidienne? Vous devez commencer par où exactement les drogues sont injectées. Le médecin les introduit dans l'espace sous-arachnoïdien de la moelle épinière, car c'est ici que les branches nerveuses sont localisées, bloquantes et empêchant ainsi la douleur.

Dans la plupart des cas, la ponction se fait entre 2 et 5 vertèbres lombaires. L'emplacement préféré est l'espace entre 2 et 3 vertèbres. Les antécédents du patient, en particulier la présence de maladies de la colonne vertébrale, de chirurgies ou de blessures antérieures, ont une incidence sur le choix final du site de ponction.

Préparation à l'anesthésie rachidienne

Combien de temps dure l'anesthésie rachidienne? Habituellement, cette procédure ne prend pas plus de 15 minutes.
au menu ↑

2.1 Que ressent le patient?

L'anesthésie rachidienne est-elle douloureuse? Questions fréquemment posées aux patients qui doivent subir cette procédure. En fait, dans la plupart des cas, le patient ne ressent pas de sensations particulièrement douloureuses au cours de la procédure.

Possible gêne facile, qui passe assez rapidement (en quelques minutes) complètement. Après anesthésie de la colonne vertébrale, on ressent des picotements dans les jambes.

Malgré le fait que cet état soit assez courant, parlez de vos sentiments à votre anesthésiologiste, même si vous pouvez les tolérer facilement. Lorsque vous faites appel à un spécialiste, ne modifiez pas la position du corps et ne tournez pas la tête: vous devez rester immobile pendant la manipulation.
au menu ↑

2.2 Après la rachianesthésie: bien-être, sensations

Après la procédure, il existe divers inconforts. Un grand nombre de patients se plaignent d’avoir mal à la tête ou au dos. En règle générale, les douleurs sont modérées et ne nécessitent pas l'utilisation de drogues.

Aiguilles pour l'anesthésie de la colonne vertébrale pendant la grossesse

Restauration complète de la sensibilité après la procédure, environ 2 à 4 heures après sa mise en œuvre. Les périodes spécifiques dépendent de l'anesthésique utilisé (lidocaïne, naropine, marcaïnine, etc.).

Lorsqu'il est possible de se lever jusqu'au patient, le médecin observateur décide. Les tentatives indépendantes de se lever sont lourdes de conséquences, c'est pourquoi le patient doit d'abord demander la permission du médecin avant de prendre une telle décision.

Et pour l'avenir, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin afin d'éviter ou de minimiser les risques de complications postopératoires (associées à l'opération elle-même et à l'anesthésie réalisée).
au menu ↑

2.3 Anesthésie rachidienne (vidéo)

2.4 Conséquences possibles

L'anesthésie de la colonne vertébrale se déroule normalement et sans complications. Néanmoins, le risque d'effets secondaires est toujours là.

Les effets indésirables les plus courants incluent:

  1. Douleurs à la tête et à la colonne vertébrale, douleurs dans les membres inférieurs (les chances de développement sont d'environ 1%). Ils s'en vont habituellement seuls, sans avoir besoin de prendre des médicaments.
  2. Baisse de la pression artérielle (risque de développement - environ 1%). L'effet est éliminé par l'introduction de médicaments spéciaux par voie intraveineuse et par l'absorption de beaucoup de liquides.
  3. Retard de la miction (chance de développement - moins de 1%). Il ne nécessite aucun traitement, passe seul dans les 24 heures.
  4. Troubles neurologiques (troubles sensoriels, engourdissements, faiblesse musculaire ou convulsions). Il y en a très rares (environ 0,01% des cas). La tactique de leur traitement dépend de la gravité et de certaines nuances. Il n'est donc pas possible de décrire à l'avance la tactique des actions.

Avantages et inconvénients de l'anesthésie rachidienne dans la colonne vertébrale

Une anesthésie de la colonne vertébrale dans la colonne vertébrale permet de pratiquer des interventions chirurgicales sur les organes situés sous la ceinture et sur les jambes. Ceci est une excellente option pour le soulagement de la douleur pour ceux qui sont incapables de subir une anesthésie générale en fonction de leurs indicateurs vitaux. Il y a beaucoup d'avantages, mais il y a de sérieux inconvénients qui deviennent souvent un obstacle à une telle anesthésie.

Quel est le nom de l'anesthésie dans la colonne vertébrale pendant la chirurgie?

L'anesthésie rachidienne est un type d'anesthésie dans lequel la composition anesthésique est injectée dans l'espace sous-arachnoïdien, sous la région de la membrane arachnoïdienne. Le médicament lave toutes les fibres nerveuses situées près de la moelle épinière, après quoi un engourdissement complet de la section souhaitée.

Des indications

L'anesthésie par injection dans la colonne vertébrale est indiquée pour:

  • accouchement naturel (aide à réduire la douleur pendant le travail);
  • césarienne;
  • traitement radical, si la zone opérée est en dessous de la ceinture (interventions chirurgicales urologiques, gynécologiques, interventions sur les membres inférieurs);
  • incapacité à effectuer une anesthésie générale (chez les personnes âgées, en cas de problèmes cardiaques ou respiratoires);
  • la présence de thrombose;
  • syndrome radiculaire dans n'importe quelle partie de la colonne vertébrale.
au contenu ↑

Contre-indications

L'anesthésie dans la colonne vertébrale est interdite si le patient:

  • a des problèmes de sang (mauvaise coagulation, tendance au saignement);
  • fait référence à la catégorie de personnes présentant une intolérance individuelle aux anesthésiques;
  • souffre de méningite ou d'autres maladies infectieuses;
  • souffre d'une augmentation de la pression intracrânienne;
  • infecté par l'herpès (forme active aiguë);
  • a un processus inflammatoire, des éruptions cutanées, des plaies où il est nécessaire de faire une anesthésie de la colonne vertébrale;
  • souffre d'insuffisance cardiaque pulmonaire;
  • a de graves problèmes de vaisseaux sanguins et de cœur.

Une telle anesthésie peut également être mise en doute s’il existe:

  • courbure de la colonne vertébrale;
  • température corporelle supérieure à 37 degrés;
  • état pathologique associé au système nerveux central;
  • nervosité.

Il n'est pas souhaitable de faire une anesthésie de la colonne vertébrale chez les enfants. Si vous avez recours à ce type d'anesthésie après une prise préliminaire d'aspirine, il est probable que le saignement commence. Il ne peut pas être bu même 12 heures avant la chirurgie.

Quels médicaments sont utilisés?

L'anesthésie dans la colonne vertébrale peut être basée sur l'utilisation de médicaments sous la forme de:

  1. La lidocaïne. Ce ne sera utile que dans le cas d'interventions chirurgicales d'une durée limitée. Il est généralement injecté en parallèle avec le médicament Fentanyl. La durée de cette composition ne dépasse pas 45 minutes.
  2. Procaine 5 pour cent. Cela ne dure pas longtemps non plus. Le fentanyl prolonge et améliore le soulagement de la douleur.
  3. Bupivacaïne. Détient plus longtemps et plus fort que les deux premières, mais pas plus de 60 minutes.
  4. Naropin. L'anesthésique le plus résistant qui anesthésie de trois à six heures.

Afin de prolonger le temps d'anesthésie avec l'anesthésique, on pique l'adrénaline. Le fentanyl améliore le soulagement de la douleur. Ils peuvent également utiliser des médicaments sous forme de cloféline et de morphine.

Comment faire

L'anesthésie rachidienne peut être réalisée dans deux positions: assise et allongée. Le patient doit plier la colonne vertébrale, appuyer la tête contre le sternum, les jambes contre le ventre. Pour que tout se passe sans incident, le patient doit s'asseoir silencieusement et en aucun cas bouger. Tout mouvement peut endommager la moelle épinière.

La première chose qu'un anesthésiste va faire est de désinfecter le site de ponction. Toutes les manipulations sont effectuées dans des conditions de stérilité absolue.

La procédure est effectuée en deux variantes. Une crème spéciale peut être appliquée à l'avance ou le lieu d'insertion de l'aiguille est anesthésié localement.

  1. L'anesthésiste doit choisir une aiguille de la bonne taille. Ses diamètres dépendent directement des caractéristiques individuelles du patient.
  2. Après au bon endroit est la ponction. L'aiguille doit entrer entre 5 et 6 cm et doit être insérée lentement. Mandrin est enlevé. Comprendre que l'aiguille a frappé le bon endroit aidera à la faire couler - c'est de l'alcool.
  3. Médecine introduite.
  4. L'aiguille est enlevée. Le site de ponction est à nouveau désinfecté et scellé avec un plâtre.

Que ressent une personne?

La durée d'une telle anesthésie varie de 10 à 15 minutes. Une personne peut ressentir de la chaleur dans tout le corps, des picotements dans les pieds. Certains ont les membres inférieurs rembourrés. Bientôt, la partie inférieure perd sa sensibilité.

Si l'endroit sur le dos n'a pas été anesthésié, le patient peut ressentir de la douleur et de l'inconfort. Certains ont des douleurs tokoïdes.

Avantages et inconvénients

L'anesthésie rachidienne est une méthode moderne qui mérite beaucoup d'éloges. Tous ces mérites sont dus au fait que:

  • après ne pas avoir vomi, la personne n'est pas malade;
  • il y a un léger saignement tout au long de la chirurgie;
  • minimise le risque de caillots sanguins et de thromboembolie;
  • il y a rarement un effet négatif sur le muscle cardiaque et les organes respiratoires;
  • l'anesthésie dure du début à la fin de l'opération;
  • pendant la chirurgie, une personne peut parler avec un médecin;
  • Il n’ya pas d’interdiction stricte après la chirurgie dans le régime alimentaire du patient.

Il y a des côtés négatifs. Parmi les inconvénients de l'anesthésie rachidienne:

  1. Les patients ont souvent une chute brutale de la pression artérielle. Si le patient souffre déjà d'hypotension, cette anesthésie devra soit être abandonnée, soit vous devez d'abord prendre un médicament qui contribuera à augmenter la tension artérielle.
  2. Il y a une limite de temps. Cela dépend du médicament utilisé. Si vous avez besoin de plus de temps pour soulager la douleur, vous devrez réinjecter l'anesthésique.
  3. Il existe un risque de complications graves.
au contenu ↑

Les conséquences

Les effets de l'anesthésie dans la colonne vertébrale pendant la chirurgie:

  1. Maux de tête. Cela se produit après l'arrêt de l'anesthésie. Cet inconfort peut durer environ une journée, puis tout se normalise par lui-même.
  2. Hypotension. L'un des effets secondaires de l'anesthésie rachidienne. Afin de normaliser l'état du patient, un médicament spécial est injecté dans la veine, ce qui permet de se reposer et de reprendre des forces.
  3. Douleur dans la colonne vertébrale. La gêne est localisée à l'endroit où la ponction a été réalisée. Habituellement, cette réaction a lieu après un jour ou deux. Pour certains, la douleur reste longtemps. Dans de tels cas, il convient de consulter un spécialiste.
  4. Problèmes de vidange de l'urètre. Un tel dysfonctionnement est plus souvent présent chez l'homme au cours des 24 heures suivant l'anesthésie. Pendant cette période, tout retourne à la normale.
  5. Faiblesse musculaire. Se produit rarement. Avec le temps passe.
  6. Manque de sensibilité dans la région des jambes ou de leurs longs picotements. Après une journée, tout devient comme avant.

Les événements ci-dessus sont des moments qui ne sont pas catastrophiques et qui durent un jour ou deux. Mais il y a aussi de telles conséquences de l'anesthésie dans la colonne vertébrale qui effraient beaucoup:

  1. Fatal.
  2. La survenue de crises.
  3. Décès clinique (arrêt cardiaque, circulation sanguine).
  4. Lésion de la moelle épinière.
  5. Radiculite
au contenu ↑

Coût de

Le prix de l'anesthésie rachidienne est assez élevé, ce qui incite le secteur public à le refuser. Libre peut faire, mais dans de rares cas. Pour ce faire, vous devez consulter un médecin et lui donner les instructions appropriées. En outre, beaucoup dépend du budget de la clinique. L'anesthésie rachidienne gratuite n'est pratiquée que dans les hôpitaux publics.

Les cliniques privées ne pratiquent que des services payants. La fourchette de prix varie de 5 000 à 14 000 roubles. Le coût moyen de 7-8 mille roubles. La quantité dépend du médicament utilisé, de sa quantité, du niveau de qualification de l'anesthésiste, de la classification de la clinique et d'autres facteurs.

Conclusion

Par anesthésie rachidienne, on entend l'anesthésie qui est injectée dans la région de la colonne vertébrale. Après l'introduction de l'anesthésique est une "congélation" complète de la partie inférieure. L'effet de cette anesthésie peut durer de 40 minutes à six heures. En fonction de la durée prévue de la chirurgie, le médicament est sélectionné. Pour éviter des conséquences indésirables, il est nécessaire de procéder à un examen préalable, de vérifier la pression artérielle, de peser le pour et le contre. Lors de l'insertion de l'aiguille, une immobilisation complète est nécessaire.

L'anesthésie rachidienne est-elle la meilleure option pour l'anesthésie?

Pratiquement tous les types d'interventions chirurgicales en médecine moderne ne sont pas complets sans anesthésie qui, selon la complexité, peut être locale ou générale. Une des options les plus courantes est l’anesthésie rachidienne, qui est transmise au patient par la moelle épinière.

Beaucoup de patients avant la chirurgie se posent la question suivante: qu'est-ce que l'anesthésie rachidienne, pourquoi et comment est-elle pratiquée, ainsi que les effets de l'anesthésie pouvant survenir après la chirurgie. Afin de traiter chacune d'elles en détail, vous devez comprendre l'essence et le but de cette procédure.

L'essence de la procédure

L'anesthésie rachidienne (ou anesthésie rachidienne) est une piqûre dans le dos pour l'introduction d'un médicament anesthésique spécial dans une zone spécifique de la colonne vertébrale. En même temps, immédiatement avant la procédure, elle est également anesthésiée afin que le patient ne ressente presque aucune sensation extérieure.

La séquence des actions de l'anesthésiste est presque toujours la même:

  1. Le patient adopte une posture confortable en position assise ou allongée. En même temps, il devrait poser ses mains sur ses genoux et son dos légèrement incliné vers l’avant.
  2. L'endroit sur le dos où l'anesthésie sera injectée est traité avec un antiseptique (le plus souvent de l'alcool médical), puis une injection d'anesthésique est réalisée.
  3. Après un certain temps, lorsque la sensibilité du site est perdue, l'anesthésie est injectée à l'aide d'une aiguille tranchante spéciale. La procédure prend de 10 à 15 minutes et n’est presque jamais accompagnée de sensations douloureuses du patient.
  4. Ensuite, le cathéter est retiré et un tampon stérile est placé sur cette zone du dos, qui est fixée par un ruban adhésif.

L'anesthésie rachidienne est locale car elle ne s'accompagne pas d'une perte de sensibilité et de conscience du patient. En conséquence, il présente des avantages par rapport au principe général, dans la mesure où, dans ce cas, ces conséquences importantes ne sont pas observées. De plus, le patient est pleinement conscient pendant et après l'opération et ne ressent en même temps absolument rien.

Il est préférable de savoir à l'avance quels sentiments le patient peut ressentir au cours de la procédure. Les phénomènes naturels accompagnant l’anesthésie sont les suivants:

  • faible picotement dans les jambes, surtout dans leurs parties inférieures;
  • la chair de poule sur tout le corps - des pieds et au-dessus;
  • se sentir réchauffer dans le dos. sensations étrangères dans le bas du dos;
  • pas fort, picotements tolérants (en cas d'apparition de sensations douloureuses aiguës, il est nécessaire de prévenir le médecin, mais en même temps, essayez de ne pas faire de virages serrés de la tête et surtout du corps).

Contre-indications

L'anesthésie rachidienne est très largement utilisée chez les patients de différents âges et groupes de santé. Cependant, il existe un ensemble de raisons pour lesquelles il est difficile ou impossible de l'exprimer.

Les raisons du refus de l'anesthésie de la colonne vertébrale peuvent être divisées en 2 grands groupes:

Absolue - cela inclut les circonstances dans lesquelles l'anesthésie rachidienne est complètement exclue:

  • refus écrit du patient pour diverses raisons;
  • maladie cutanée infectieuse dans la zone d'entrée de l'anesthésique dans la colonne vertébrale;
  • hypertension intracrânienne;
  • coagulopathie (violations graves de la coagulation du sang).

Les contre-indications relatives sont moins claires - dans ce cas, une anesthésie dans la colonne vertébrale peut être réalisée tout en respectant des mesures de sécurité supplémentaires. Ceux-ci comprennent:

  • certaines maladies cardiaques (sténoses - modifications de la structure du cœur qui gênent son travail et son débit sanguin);
  • vagotonie (essoufflement);
  • déviations significatives de la structure de la colonne vertébrale (souvent - courbure);
  • l'incapacité de déterminer le temps exact que l'opération prendra;
  • maladies infectieuses de la peau, manifestées près du site de l'anesthésique;
  • syndrome de détresse fœtale (anomalies significatives du rythme respiratoire des prématurés).

Dans ces cas, le rejet de l'anesthésie de la colonne vertébrale pendant la chirurgie ne peut être effectué qu'après des procédures de diagnostic supplémentaires.

Anesthésie rachidienne et épidurale

Il existe une anesthésie épidurale rachidienne. Il se caractérise par le fait que l'anesthésique pénètre dans l'espace épidural (intervalle cutané étroit au-dessus de la colonne vertébrale). Le mécanisme d'action de l'anesthésie s'explique par. que lorsqu’il est introduit par un cathéter spécial dans cet espace, la substance bloque la transmission des impulsions nerveuses par les cellules de la moelle épinière, ce qui lui fait perdre de la sensibilité pendant un certain temps.

L'introduction du médicament est réalisée en position assise (moins souvent en position couchée sur le côté).

VEUILLEZ NOTER

Lors de l'exécution de cette procédure, il est nécessaire de maintenir une immobilité maximale, même si d'autres sensations commencent à apparaître dans le dos. Le fait est que si des mouvements brusques se produisent et que l'anesthésie épidurale est injectée par inadvertance, les effets après la chirurgie peuvent être assez désagréables:

  • l'apparition de hernies à l'endroit où le médicament a été injecté;
  • mal de dos douloureux constant;
  • diminution sévère de la pression artérielle;
  • moins susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

Conséquences de l'anesthésie rachidienne

  • souffrant de maladies du coeur et des vaisseaux sanguins (haute ou basse pression);
  • mener un mode de vie malsain;
  • personnes âgées;
  • affaibli par une longue maladie chronique;
  • les femmes enceintes.

En général, les effets de l'anesthésie rachidienne se présentent comme suit:

Les symptômes les plus fréquents après l'anesthésie sont observés dans 1 cas sur 10:

  • les nausées et les vomissements sont assez fréquents. Il est recommandé de commencer immédiatement à bouger dans le lit, à s’asseoir et à s’allonger et à ne pas manger de nourriture pendant les cinq à six premières heures suivant la chirurgie
  • les sensations externes dans la gorge jusqu'à la douleur après l'introduction de l'anesthésie dans le dos disparaissent généralement en 1-2 jours; si elles ne disparaissent pas après cette période, vous devez immédiatement consulter un médecin et commencer un traitement;
  • Une autre conséquence de l'anesthésie après la chirurgie est un tremblement, une faiblesse du corps. Habituellement, il passe moins d'une demi-heure après l'opération. En même temps, il aide à rétablir le réchauffement du corps. Vous devez donc prendre soin de vos vêtements chauds et d'une couverture à l'avance.
  • Les vertiges, les pertes de conscience partielles après l’introduction d’une anesthésie dans le dos comptent parmi les conséquences les plus désagréables. La cause de ces phénomènes est une diminution temporaire de la pression après une anesthésie de la colonne vertébrale. Habituellement, ces effets disparaissent en 1 à 2 jours. Sinon, un traitement spécial est prescrit pour stabiliser la pression artérielle.
  • les complications de l'anesthésie de la colonne vertébrale se manifestent souvent par des maux de tête qui disparaissent normalement après quelques heures;
  • les sensations étrangères dans le bas du dos et les muscles après une anesthésie de la colonne vertébrale sont les symptômes les moins dangereux; le bien-être du patient s'améliore considérablement en 1 jour;
  • problèmes de miction (retard, douleur) - surviennent le plus souvent chez les hommes.

Des effets moins fréquents de l'anesthésie de la colonne vertébrale sont observés chez des patients dans 1 cas sur 1 000, voire 1 000:

  • les lésions de la cavité buccale (lèvres, langue, dents) après une anesthésie de la colonne vertébrale sont le plus souvent expliquées par l'état initial insatisfaisant de la cavité buccale; dans de nombreux cas, le patient est soumis à un traitement dentaire obligatoire avant l'intervention;
  • Les effets de l'anesthésie de la colonne vertébrale peuvent se manifester par une infection des poumons, entraînant une inflammation ou une bronchite, le plus souvent associée à une consommation excessive de cigarettes ou à des pathologies pulmonaires déjà existantes avant la chirurgie. Dans tous les cas, il est nécessaire de ne pas fumer au moins un mois avant et la maladie doit être traitée de manière approfondie;

Lorsque l'anesthésie est introduite dans la colonne vertébrale pendant la chirurgie, les conséquences sont extrêmement rares (1 sur 50 000 seulement). peut devenir très difficile:

  • lésion des nerfs rachidiens, qui survient souvent non pas à cause de la négligence du chirurgien, mais dans le contexte de processus inflammatoires, de diabète, d'athérosclérose, ce qui entraîne une compression des fibres nerveuses; les symptômes observés dans ce cas sont associés à l'une ou l'autre perte de sensibilité des extrémités, de certaines zones du corps (normalement, elle réapparaît complètement 4 à 5 heures après l'intervention); beaucoup moins souvent la paralysie;
  • L'anaphylaxie est une forte réaction allergique du corps provoquée par le fait que l'anesthésie est introduite dans la colonne vertébrale (se traduit par des difficultés respiratoires dues à un raccourcissement important du tractus respiratoire, à un gonflement, à des troubles du rythme cardiaque, etc.). Heureusement, il est observé extrêmement rarement et est traité avec succès au stade de l'apparition.

Anesthésie et accouchement

Lorsque des complications surviennent pendant l’accouchement, l’un des moyens de les résoudre consiste en une césarienne permettant de retirer avec succès le bébé du corps de la mère. L'anesthésie est associée à l'anesthésie rachidienne, générale et épidurale.

L'anesthésie rachidienne est mise en place rapidement et pratiquement sans douleur.

Les avantages de cette méthode sont évidents:

  • les substances injectées n'affectent pas le fœtus;
  • le patient ne ressentira aucune sensation extérieure et la formulation de l'anesthésie elle-même prend plusieurs minutes;
  • par rapport à l'épidurale, l'anesthésie rachidienne utilise beaucoup moins de substances;
  • une femme est pleinement consciente, peut tout voir et tout entendre, ce qui facilite grandement son bien-être mental.

Comment se préparer à la procédure

Il faut comprendre que même la plus petite opération, dans laquelle une anesthésie est administrée dans le dos, est un test pour le corps.

Par conséquent, vous devez vous préparer de manière responsable:

  1. Assurez-vous d'avertir le médecin de toutes les maladies chroniques existantes, les médicaments, pris en continu. Quelque temps avant l'opération, il faudra peut-être les abandonner.
  2. Manger et même boire de l'eau ne peut pas être au moins 6 heures avant la procédure.
  3. Il est nécessaire de retirer les lentilles, les prothèses dentaires, les boucles d'oreilles, les chaînes et les bijoux de toutes les parties du corps.
  4. Les femmes n’ont pas besoin de se maquiller, de se coiffer, car la couleur du visage permet au médecin de juger de l’état du patient. La poudre et le fond de teint ne l’empêcheront pas de tirer les bonnes conclusions.
  5. Les gros fumeurs ne doivent pas fumer avant l'opération pendant au moins une journée. Toutefois, l’option idéale consiste à réduire considérablement le tabagisme ou à l’abandonner complètement au moins un mois avant l’intervention.

Le respect des règles est nécessaire, car le respect de ces conditions détermine la rapidité avec laquelle le patient peut se remettre de l'opération et l'ampleur des complications possibles.

Anesthésie rachidienne

Qu'est-ce que l'anesthésie rachidienne?

Les avantages de ce type d'anesthésie:

  1. La quantité de sang perdue au cours de la chirurgie diminue.
  2. Il y a moins de risques de développer de telles complications après la chirurgie, telles que la thrombose, l'embolie pulmonaire.
  3. Moins associé à la chirurgie, aux effets indésirables et à l'anesthésie du cœur et des poumons.
  4. Aucune douleur à la fin de l'opération.
  5. Absence de faiblesse, nausée, vomissement.
  6. Il n'y a pas de telles restrictions sévères à la réception des boissons et de la nourriture dans la période postopératoire.
  7. Avec l'anesthésie de la colonne vertébrale, vous pouvez communiquer avec l'anesthésiste et le chirurgien avant, pendant et après la chirurgie.

À votre demande, l'anesthésiste peut vous amener à un état semblable à celui du sommeil en injectant un médicament supplémentaire dans la veine. Mais nous ne recommandons pas l'utilisation de cette fonctionnalité.

Anesthésie - types de soulagement de la douleur

En médecine moderne, deux principaux types d'anesthésie sont utilisés:

  • commun - lorsque la fonction de perception de la douleur par le corps est désactivée parallèlement à la conscience du patient, c'est-à-dire que le patient est transféré dans un sommeil artificiel;
  • épidurale - à l’aide de manipulations spéciales, "désactive" la sensibilité sur une certaine partie du corps uniquement, et la personne elle-même ne perd pas conscience.

L'anesthésie rachidienne est un type d'anesthésie épidurale. Le plus souvent, il est utilisé pendant l'accouchement.

Cette méthode permet de garder la femme en travail dans l’esprit et donne au bébé l’occasion de naître de façon autonome. Ces analgésiques sont utilisés pour les césariennes et les accouchements simples, lorsqu'il est difficile pour une femme de faire face à la douleur.

Drogues utilisées dans l'anesthésie régionale

Le médecin choisit l'anesthésique et sa dose individuellement pour chaque anesthésie en fonction de la durée et de la nature de l'intervention chirurgicale. En moyenne, utilisez 1 à 2 ml du médicament pour chaque segment de la moelle épinière, où il est nécessaire de bloquer.

La dose estimée d'anesthésique est introduite de manière fractionnée, pour plusieurs réceptions.

Pour la réalisation de l'anesthésie rachidienne, divers anesthésiques sont utilisés, qui ont des propriétés différentes et ont un effet différent sur la durée.

Il existe vraiment de nombreuses alternatives et donc, même si vous êtes allergique à un médicament, vous n'avez pas à vous inquiéter, le médecin choisira certainement un remplaçant.

Voici une courte liste de médicaments utilisés pour cette méthode de soulagement de la douleur:

  • Naropin
  • Novocain
  • Mezaton
  • Buvanestin
  • Ropivacaïne
  • Fraxiparine
  • Lidocaïne
  • Norépinéphrine
  • Bupivacaïne (Blokkos)

Préparation à la procédure et technique d'exécution

L'anesthésie rachidienne est-elle douloureuse? L'ensemble de la procédure dure environ 20 minutes et ne procure pas d'inconfort au patient. Un coup de poignard dans le dos est indolore.

Les suivants sont des contre-indications à l'anesthésie rachidienne:

  1. Refus du patient de cette méthode d'anesthésie.
  2. Absence de conditions de réanimation.
  3. Perte de grandes quantités de sang par le patient.
  4. La présence de déshydratation chez un patient.
  5. Faible coagulation du sang. Traitement avec des médicaments qui réduisent la coagulation du sang.
  6. Cespis (empoisonnement du sang).
  7. Infection de la peau au site de ponction.
  8. Allergie aux anesthésiques.
  9. Augmentation de la pression intracrânienne.
  10. Bradycardie (ralentissement du coeur), troubles du rythme cardiaque. Malformations cardiaques.
  11. Exacerbation de maladies causées par le virus de l'herpès.
  12. Maladies du système nerveux central.
  13. Hypoxie, malformations et mort du fœtus (pendant le soulagement de la douleur pendant le travail).
  14. Manque de temps nécessaire pour la procédure.

L'anesthésie péridurale agit en créant un blocage pharmacologique des racines rachidiennes, l'un des éléments structurels de base de la moelle épinière. Pour ce faire, utilisez des médicaments spéciaux anesthésie locale (bupivacaïne, lévobupivacaïne, ropivacaïne), opiacés (fentanyl, sufentanil).

Une solution anesthésique est injectée dans l'espace épidural entre la membrane solide de la moelle épinière et le périoste de la vertèbre, ce qui permet de bloquer les impulsions douloureuses des racines de la colonne vertébrale.

Pour augmenter la durée et l'intensité de l'anesthésie, des substances spéciales sont ajoutées à une solution d'un anesthésique local - les vasoconstricteurs, qui contractent les vaisseaux sanguins (éphédrine, phényléphrine, adrénaline).

Cathéter d'anesthésie péridurale

Avant de subir une anesthésie, le médecin examine le patient et élimine les problèmes de région lombaire, les maladies de la peau et d’autres contre-indications. La préparation comprend la numération globulaire pour l'hémoglobine, valeur d'hématocrite.

Cela aidera à identifier l'anémie, ce qui peut déclencher une complication sous forme d'hypotension artérielle - abaissant la pression artérielle. Selon le témoignage, une étude a été menée sur la quantité de temps de prothrombine nécessaire pour assurer une coagulation sanguine normale.

Conseil: le patient doit savoir que l'anesthésie épidurale ne peut être réalisée que dans la salle d'opération, qui sera équipée d'un équipement de contrôle de son état, de réanimation, d'anesthésie générale.

Comment se déroule l'anesthésie épidurale? La préparation consiste à traiter la peau avec des antiseptiques et à prendre la position souhaitée du patient (couchée sur un côté ou assise).

Le médecin palpe ensuite les crêtes iliaques et sélectionne la zone à piquer. Lorsque, lorsque l'aiguille passe, elle ne ressent plus aucune résistance, l'espace épidural est atteint.

Si le médecin a tout fait correctement, il n'y aura pas de douleur.

Ensuite, une «dose test» d'une solution anesthésique locale est injectée et complétée par une préparation anesthésique ou un cathéter fin pour une administration fractionnée (progressive) par la lumière de l'aiguille.

Au lieu de sa libération de la peau, il est fixé avec du ruban adhésif. Avant l'action directe de l'anesthésie, on ressent une sensation de chaleur, un engourdissement des membres inférieurs.

Cela commence dans quelques minutes et la durée de l'effet peut être ajustée en ajoutant une nouvelle dose de médicaments.

Conseil: le patient a le droit de refuser ce type d'anesthésie, même s'il n'y a pas de contre-indications. L'argument peut être un désir personnel, une expérience désagréable, une procédure douloureuse. Pour l'anesthésie en utilisant une solution d'anesthésique local

Autres complications

L'utilisation de l'anesthésie épidurale est moins nocive pour le corps humain que le général.

Mais ici, à bien des égards, joue le rôle, la qualification de l'anesthésiste. Le fait est que non seulement l'effet de l'anesthésie, mais ses conséquences dépendent de la qualité de la ponction.

En outre, il convient de noter que la maladie elle-même, qui sera éliminée par la chirurgie, joue également un rôle important. De plus, le calcul doit prendre:

  • la gravité de la maladie;
  • l'âge du patient;
  • la santé générale et le corps humain;
  • Existe-t-il des maladies secondaires et à quel stade de développement?
  • Le patient a-t-il de mauvaises habitudes et quel style de vie avait-il avant l'opération?

Cependant, avant d'accepter la procédure, il est utile de savoir quelles complications peut survenir avec une anesthésie de la colonne vertébrale:

  1. Une fois l'intervention chirurgicale terminée, le patient ressentira toujours des nausées et des maux de tête pendant les 24 premières heures. Pour se débarrasser plus rapidement de tels symptômes, il est préférable de passer la journée au lit et de boire plus de liquides chauds.
  2. Également au début, les indicateurs de pression artérielle seront à des valeurs basses. Pour éliminer cette conséquence, le patient doit à nouveau boire beaucoup de liquide et le médecin doit injecter par voie intraveineuse des médicaments spéciaux qui augmentent la pression.
  3. Quelques jours après l'opération, l'endroit où la ponction a été pratiquée sera toujours douloureux. En conséquence, aucun traitement n'est nécessaire ici. Vous devez simplement essayer de garder cette zone moins en contact avec des objets, tels que dormir sur le ventre, si cela est possible après l'opération.
  4. Chez les hommes, il y a une telle conséquence, comme des problèmes de miction. Habituellement, ce problème disparaît après le jour, à la fin de l'opération.

Des troubles neurologiques qui se manifestent sous la forme de picotements sur certaines zones de la peau peuvent survenir, ou la peau perd partiellement de sa sensibilité.

Il peut également y avoir une faiblesse dans les muscles des jambes. Pour la dernière raison, les femmes qui ont subi une piqûre à la colonne vertébrale pendant l'accouchement ne devraient pas se lever avant 4 heures.

Après tout, debout avec un enfant dans leurs bras, ils peuvent simplement attacher leurs jambes et laisser tomber l’enfant.

Des allergies peuvent également survenir.

Mais cela se fait sentir au cas où le médecin n'aurait pas choisi correctement une solution anesthésique pour son patient.

Néanmoins, il convient de noter que toutes les complications mentionnées ci-dessus ne sont pas si graves et qu’elles peuvent, avec une réaction opportune, durer littéralement un à deux jours. Mais pour des raisons de justice, il est nécessaire de préciser que cette méthode d'anesthésie peut également causer des problèmes plus graves - bradycardie, hématome rachidien ou épidural.

Et pour éviter tout cela, vous devez choisir avec soin un anesthésiste. Et si une opération doit être faite, choisissez une bonne institution médicale à propos de laquelle il n’ya que des réponses positives.

Et alors seulement, vous pouvez être sûr que l'opération réussira sans affecter votre santé.

Très rarement, mais des complications surviennent. Selon les statistiques, cela se produit dans moins de 0,05% des cas et, en pourcentage, l'anesthésie épidurale est plus dangereuse en ce sens. Bien que les complications disparaissent le plus souvent après un certain temps sans conséquences, il convient de les énumérer:

Un type d'anesthésie pendant la chirurgie est la colonne vertébrale. Cela réside dans le fait que la solution anesthésique locale est injectée dans l'espace sous-arachnoïdien de la moelle épinière.

Certains types d'anesthésie peuvent être pratiqués à l'endroit où la ponction lombaire est pratiquée. Une anesthésie de la colonne vertébrale peut être réalisée à travers cette ponction.

Une anesthésie épidurale peut être pratiquée si une aiguille de plus grand diamètre mais de plus faible profondeur d’injection est utilisée.

L'anesthésie rachidienne peut être réalisée avec des opérations sur les membres inférieurs et les organes pelviens.

L'anesthésie rachidienne s'accompagne parfois de conséquences désagréables.

Bien que cela soit moins dangereux que l'anesthésie générale, il est possible qu'un certain nombre de complications surviennent après l'opération avec utilisation d'anesthésie de la colonne vertébrale:

  1. Mal de tête C'est la complication la plus courante de la rachianesthésie. Habituellement, le mal de tête se développe sur le fond de l'hypotension artérielle et de la pression intracrânienne.
  2. Hypotension, hypotension.
  3. Gonflement des jambes.
  4. Écoulement d'urine retardé.
  5. Inflammation au site d'injection anesthésique.
  6. Mal de dos

Les complications dépendent de l'expérience de l'anesthésiste et de la mise en œuvre de vos recommandations médicales.

Les complications épidurales en anesthésie sont assez rares, bien que de tels cas se produisent. Le plus souvent noté:

  1. Chez 1 patient sur 20, le médicament ne fonctionne pas jusqu'au bout et les terminaisons nerveuses ne sont pas complètement bloquées, ce qui signifie que l'anesthésie sera inefficace.
  2. En présence de coagulopathie, il existe un risque de formation d'hématome.
  3. Des dommages accidentels lors d'une ponction de la dure-mère peuvent provoquer une fuite de liquide céphalo-rachidien dans la région épidurale. Ceci est lourd de maux de tête après la chirurgie.
  4. Une forte dose de médicament antidouleur peut être toxique, ce qui entraînera un blocage inefficace.
  5. L'utilisation d'analgésiques spécifiques peut entraîner des effets indésirables.

De tout ce qui précède, on peut conclure que l'anesthésie épidurale a des conséquences graves pour la santé dans de très rares cas.

Conséquences de l'anesthésie rachidienne

Toute intervention chirurgicale nécessite l'utilisation de tout type d'anesthésie. Il existe certains types d'opérations pour lesquelles le contrôle du patient est important. L'anesthésie rachidienne a des conséquences et nécessite une haute qualification de l'anesthésiste, mais garde l'esprit du patient tout au long du processus.

Technique de

L'anesthésie rachidienne permet de désensibiliser uniquement la partie inférieure du corps, en partant de la taille et en se terminant par les orteils. Dans le même temps, le patient restera conscient et pourra signaler son état. L'anesthésie avec cette méthode est insérée dans le dos, près de la moelle épinière.

Comment se déroule l'anesthésie rachidienne:

  1. le patient est assis, dos au médecin ou couché sur le côté. En même temps, il se penche en arrière et appuie son menton sur sa poitrine, essayant d'immobiliser le plus possible son corps;
  2. l'anesthésiste détermine l'emplacement de l'injection avec les doigts;
  3. l'endroit est traité avec un agent spécial afin qu'il soit stérile;
  4. Pour commencer, une anesthésie locale est réalisée. Si c'est nécessaire;
  5. une aiguille fine est injectée très lentement, le médicament est injecté. Ensuite, retirez délicatement l'aiguille et scellez la plaie avec un pansement stérile.

Le patient peut immédiatement ressentir les effets secondaires, tels que fourmillements dans les jambes, chaleur dans tout le corps. L'anesthésie complète a lieu 10 minutes après l'administration du médicament.

Pourquoi ne pas se lever après une anesthésie de la colonne vertébrale? Ce type d'anesthésie immobilise complètement le bas du corps. Tenter de se lever peut entraîner une chute et des blessures.

Indications d'utilisation

Une anesthésie rachidienne est prescrite si nécessaire. Que le patient était conscient. Il est utilisé lors d'opérations impliquant le périnée, les jambes et les organes génitaux d'une personne.

Avantages de l'anesthésie rachidienne:

  1. réduit la sensibilité du bas du corps;
  2. autorisé pour les maladies pulmonaires;
  3. réduit le tonus musculaire de l'intestin grêle. Ce qui permet de faire des opérations plus précisément
  4. autorisé pour l'insuffisance cardiaque.

Cette méthode d'anesthésie est utilisée dans les cas suivants:

  • avec l'accouchement naturel permet le travail de soulagement de la douleur et le processus de la livraison. Stimule le travail avant qu'il ne commence;
  • lors des opérations sur les jambes, les intestins ne nécessitant pas de prélèvement d'organes;
  • césarienne. Ne blesse pas le bébé. La seule contre-indication est une coagulation sanguine basse et des troubles du rythme cardiaque chez une femme enceinte. La perte de sang pendant la chirurgie est également réduite;

Afin de déterminer si le médicament a agi, le médecin, au moyen d'une aiguille fine, perce le membre du patient en précisant s'il ressent ou non une douleur. En outre, pour évaluer les sensations, utilisez une boule de coton humide si le patient ne ressent pas le froid. L'anesthésie a donc été un succès.

Le corps après l'anesthésie est rétabli de 2 à 4 heures, le temps dépend du médicament utilisé.

Contre-indications

L'anesthésie rachidienne est de plus en plus utilisée pour le comportement de différentes opérations. Cela vous permet de préserver la conscience du patient et de faire des manipulations complexes. Lors de l'accouchement, l'anesthésie épidurale soulagera les douleurs douloureuses et facilitera la réalisation d'une césarienne.

L'anesthésie rachidienne est utilisée pour de nombreuses opérations, mais elle comporte un certain nombre de contre-indications:

  1. infections cutanées;
  2. allergie aux médicaments;
  3. maladies du système nerveux central;
  4. le risque de complications et l'absence de réanimation;
  5. refus du patient de la rachianesthésie.

En plus des contre-indications liées à la santé du patient, avant la procédure d'anesthésie de la colonne vertébrale, il est interdit:

  • fumer;
  • boire 6-8 heures avant la chirurgie;
  • appliquer des produits cosmétiques;
  • porter des bijoux en métal;
  • Il est recommandé de retirer les lentilles et les prothèses.

Les complications après une anesthésie de la colonne vertébrale peuvent être causées par le non-respect de ces règles. Les médecins conseillent d'informer l'anesthésiologiste de toutes les maladies chroniques, réactions allergiques, craintes et expériences internes.

Les femmes remarquent que l'anesthésie de la colonne vertébrale facilite le transfert du travail et accélère la dilatation cervicale. Après une anesthésie, le patient a besoin de temps pour restaurer son corps. Les experts déconseillent de se lever 3-4 heures après l'anesthésie de la colonne vertébrale.

Des complications

Vous ne pouvez pas prédire la réponse de l'organisme à la drogue. Les conséquences après une anesthésie de la colonne vertébrale peuvent être légères et graves.

Les effets secondaires bénins qui se produisent pendant les premières minutes après l'anesthésie incluent:

  1. les maux de tête sont dus à une diminution de la pression artérielle et peuvent persister pendant 24 heures;
  2. rétention d'urine et œdème. Avec le fait que les conséquences pour les hommes sont presque minimes, la rétention urinaire se manifeste chez eux plus souvent que chez les femmes. Il se produit en raison de l'arrêt de la fonction de la vessie;
  3. abaissant la pression artérielle. Ceci est dû à la déshydratation et peut également être une conséquence de l'insuffisance cardiaque.

Ces effets sur les femmes et les hommes ne nécessitent ni traitement ni intervention médicale. Dans la journée qui suit la chirurgie, tous les effets secondaires disparaîtront.

Les conséquences de l'anesthésie de la colonne vertébrale après la chirurgie sont parfois graves. Ils nécessiteront un traitement complexe et à long terme.

Quelles sont les conséquences après une anesthésie de la colonne vertébrale?

  • une réaction allergique au médicament peut provoquer un œdème pulmonaire et entraîner une suffocation;
  • les dommages traumatiques aux racines entraînent une paralysie complète ou partielle des membres. La cause est l'anesthésie mal livrée;
  • méningite - inflammation de la muqueuse du cerveau causée par la pénétration de bactéries et de virus;
  • hématome de la colonne vertébrale - une collection de sang, conduisant à la compression de la moelle épinière;
  • ne passe pas mal de tête, accompagné de vomissements et de vertiges.
  • infection sanguine. Cela se passe dans le cas. Si l'aiguille n'est pas désinfectée correctement.

Le traitement des complications après une anesthésie de la colonne vertébrale demandera beaucoup de temps et d’efforts. Si la procédure est effectuée correctement, la douleur et les effets secondaires désagréables ne se manifesteront pas.

Anesthésie à l'accouchement

L'anesthésie péridurale est réalisée uniquement avec le consentement personnel du patient. Les médecins recommandent ce type d'anesthésie pour des raisons médicales, mais dans certaines cliniques, il peut être administré à volonté.

L'anesthésie de la colonne vertébrale pendant l'accouchement facilite les contractions et stimule l'ouverture du cou. Pendant le travail, il est recommandé dans le cas de:

  • si le travail est effectué pendant une courte période, une anesthésie de la colonne vertébrale aidera à relâcher les muscles pelviens;
  • augmentation de la pression chez une femme enceinte;
  • faible activité ou absence d'activité professionnelle;
  • hypoxie fœtale;
  • contractions très douloureuses;
  • Césarienne pour grossesses multiples, présentation pelvienne du fœtus, enchevêtrement du cordon ombilical ou poids important du bébé.

Les effets à long terme de l'anesthésie de la colonne vertébrale après l'accouchement sont souvent associés à des maux de dos. Si la douleur ne disparaît pas pendant longtemps, il est recommandé de consulter un médecin pour obtenir de l'aide médicale.

La nourriture après l'anesthésie de la colonne vertébrale n'est pas recommandée pendant 12 heures. Manger entraînera des vomissements, des nausées et des vertiges. Nutrition après chirurgie ou accouchement équilibré. Il ne causera pas de complications, douleurs à l'estomac, constipation.

En outre, après l'anesthésie de la colonne vertébrale n'est pas autorisé à soulever des poids. S'il a été utilisé pendant l'accouchement, la période de réadaptation d'une femme est de 24 heures. Une bonne nutrition et un repos adéquat après la chirurgie aident le corps à récupérer.