Principal / Coude

Arthroscopie du ménisque: indications, progrès, récupération après

Des méthodes endoscopiques de diagnostic et de traitement sont utilisées dans tous les domaines de la chirurgie, ce qui permet de réaliser l’opération la plus gênante pour le patient et d’offrir une chance de guérison rapide. Parmi eux - l'arthroscopie méniscale, qui est réalisée dans toutes les principales cliniques du monde avec la pathologie de l'articulation du genou.

L'arthroscopie est une méthode chirurgicale peu invasive, maîtrisée avec succès par les traumatologues et utilisée depuis la fin du siècle dernier. Pour la première fois, on parlait d'arthroscopie il y a un siècle. Cependant, le sous-développement des systèmes d'imagerie, le manque d'antibioprophylaxie adéquate rendaient une telle opération difficilement réalisable. Aujourd'hui, l'arthroscopie a été introduite avec succès dans la pratique des traumatologues.

L'arthroscopie n'est pas le nom d'une opération spécifique, mais un type d'accès à l'articulation, qui s'applique aux articulations du genou, du fémur et de l'épaule, ainsi qu'à de nombreuses autres articulations. Comme la laparoscopie sur les organes de l'abdomen, l'arthroscopie est réalisée à l'aide d'instruments endoscopiques insérés au moyen de petites ponctions. Le médecin examine le tissu avec une caméra vidéo et manipule les instruments sans ouvrir la cavité articulaire.

structure du genou

L'articulation du genou est l'une des articulations les plus importantes de notre corps. Sans cela, il est difficile d’imaginer des choses aussi familières que marcher et courir, maintenir la position du corps dans l’espace, déplacer le bas de la jambe dans différentes directions. Il a une structure très complexe et une masse d'éléments constitutifs, dont l'état détermine le travail du genou dans son ensemble.

Les blessures au genou sont extrêmement courantes. Ils sont affectés non seulement par les athlètes professionnels qui surchargent l'articulation, mais également par les personnes ordinaires blessées au quotidien et par la nature de leurs activités professionnelles.

Les ménisques du genou sont des couches cartilagineuses situées entre les surfaces articulaires osseuses. Ils participent à la dépréciation, permettent des mouvements multidirectionnels sans douleur, protègent les os du frottement et des blessures. Les dommages subis par le ménisque du patient entraînent non seulement une douleur intense et une impossibilité de bouger, mais également un risque de complications graves, notamment d'ankylose et d'immobilisation complète du genou. Par conséquent, tout processus pathologique des éléments cartilagineux nécessite une assistance rapide et qualifiée.

L'arthroscopie du ménisque de l'articulation du genou est considérée comme l'une des opérations les plus fréquentes en traumatologie. L'accès mini-invasif le rend bien toléré, mais en même temps, une procédure très efficace qui donne un excellent résultat esthétique, car les sites de ponction sont presque invisibles. Ces caractéristiques distinguent l'arthroscopie de la chirurgie par arthrotomie à ciel ouvert.

Indications et contre-indications à l'arthroscopie ménisque

L'arthroscopie du ménisque et d'autres éléments articulaires est réalisée avec un tableau clinique incertain. Lors de l'utilisation d'autres méthodes de diagnostic, il n'est pas possible de déterminer avec précision la nature des lésions des éléments de l'articulation, ni d'évaluer l'efficacité du traitement déjà effectué, y compris lorsque, après des interventions précédentes, le patient a des plaintes peu claires.

Une indication pour une arthroscopie de l'articulation du genou est une lésion du ménisque - une arthroscopie diagnostique et thérapeutique (ablation totale du ménisque, résection des zones endommagées) est réalisée. Une arthroscopie de l'articulation du genou est nécessaire en cas de lésions combinées du ménisque et de l'appareil ligamentaire, de modifications inflammatoires et traumatiques de la muqueuse synoviale de l'articulation, de lésions du cartilage articulaire, de déformation de l'ostéoarthrose et de la polyarthrite rhumatoïde. Ainsi, presque tout changement dans les structures de l'articulation du genou sert d'indication à l'arthroscopie.

Le traitement par arthroscopie permet:

  • Réduire la douleur, soulager le gonflement, l'inflammation;
  • Augmenter le volume des mouvements actifs dans l'articulation, améliorer le travail des muscles et assurer la fonction de soutien du genou;
  • Enlevez les tissus altérés, les fragments de ménisque, les os et les éléments synoviaux ayant subi une destruction et une inflammation.

Avant l'introduction de l'arthroscopie, les ménisques étaient complètement enlevés en cas de blessure, car on pensait que sans eux, l'articulation pourrait bien fonctionner. Bien sûr, le genou bougera après un tel traitement pendant un temps assez long, mais le risque d'arthrose augmente considérablement et le patient risque finalement de rester avec un membre immobilisé. Avec l'arthroscopie, les traumatologues cherchent à préserver autant que possible le ménisque, en produisant sa résection de sorte que l'os ne soit pas complètement exposé, alors que le risque d'arthrose et d'ankylose est bien moindre.

L'arthroscopie ne fait pas partie des opérations vitales, c'est-à-dire qu'elle peut être retardée si nécessaire. L'état du patient pendant l'intervention doit être stable, toute la pathologie existante doit être guérie ou indemnisée au maximum, et les patients à risque de complications doivent être prévenus (anticoagulants, antibiotiques, etc.). L'arthroscopie comporte un minimum de contre-indications, notamment:

  1. Pathologie décompensée sévère des organes internes;
  2. Ankylose sévère et adhérences, lorsque l’articulation est pliée à moins de 60 degrés;
  3. Infections chroniques aiguës et aggravées, en particulier dans la cavité de l'articulation du genou;
  4. Modifications inflammatoires de la peau sur les sites de perforations présumées;
  5. Blessures au genou ouvertes avec exposition aux ligaments et aux capsules, étirement du genou altérée, saignements abondants et hématomes intra-articulaires, fusion purulente des tissus (arthrotomie ouverte est présentée).

Entraînement au ménisque d'arthroscopie et aux méthodes d'anesthésie

La préparation à l'arthroscopie des ménisques comprend un certain nombre d'examens standard auxquels le patient est soumis dans son cabinet: tests sanguins et urinaires, coagulogramme, cardiographie, fluorographie, tests de dépistage du VIH, hépatite, syphilis. Lorsque tous les tests sont terminés, le thérapeute dirige le patient vers le service des urgences pour une opération.

Avec l'apport constant de tous les médicaments, il est nécessaire de spécifier leur liste avec votre médecin. Ainsi, les anticoagulants et les agents antiplaquettaires sont annulés pendant toute la durée de l'intervention. En cas de risque élevé de thrombose, au contraire, la fraxiparine peut être prescrite avant et après l'intervention. Il n'est pas recommandé aux femmes de subir une arthroscopie pendant la menstruation en raison d'une tendance accrue à saigner.

Le jour de l'hospitalisation, le chirurgien s'entretiendra avec le patient, qui lui expliquera l'opération, son but et les complications possibles, après quoi le patient signera son consentement à l'opération. L'anesthésiste doit résoudre le problème de l'anesthésie. Le médecin doit être au courant de toutes les maladies présentes au moment de l'opération, comme par le passé des allergies à des médicaments.

Si l'opération est réalisée sous anesthésie générale, la nuit précédant la dernière prise de nourriture et de boissons, la patiente change de vêtements après une douche dans un linge propre, rase les cheveux dans la région de l'articulation du genou. Après l'aortroscopie du ménisque, des béquilles seront nécessaires. Il est donc préférable de prendre soin de leur disponibilité et de transporter le patient à la maison.

Dans de très rares cas, s'il existe des contre-indications à l'anesthésie générale, une anesthésie locale par infiltration est utilisée, mais il est très difficile d'anesthésier complètement l'opération et le patient ressent une gêne. C'est possible lorsque le patient est psychologiquement préparé à l'opération.

L'anesthésie péridurale est considérée comme une bonne méthode d'anesthésie pour l'arthroscopie, lorsqu'un anesthésique est injecté dans le canal rachidien. Le patient interfère constamment dans l'esprit, mais ne ressent pas non seulement de la douleur, mais également un inconfort dans l'articulation du genou. Toutes les cliniques n'offrent pas d'anesthésie épidurale en raison du manque d'expérience de son utilisation par les anesthésiologistes.

Technique arthroscopie

L'arthroscopie au niveau du genou peut être réalisée à la fois à des fins de diagnostic, avec des dommages possibles aux ménisques très fréquents chez les athlètes professionnels et pour le traitement de lésions d'éléments intra-articulaires diagnostiquées par IRM.

Arthroscopie à la rupture du ménisque, son écrasement est réalisé à l'aide d'un ensemble d'instruments de microchirurgie et d'endoscopie, d'une caméra vidéo, d'un guide de lumière, inséré directement dans la cavité articulaire jusqu'aux tissus endommagés. Le patient est allongé sur le dos, le genou est fixé en flexion à angle droit.

Après avoir réalisé une anesthésie locale ou générale, le traumatologue commence l'opération. Au niveau du genou, la peau est traitée avec des antiseptiques, puis deux petites perforations (jusqu’à 0,5 cm) sont pratiquées des deux côtés de la rotule pour l’insertion des instruments. À travers l'une des perforations, une caméra vidéo et un guide de lumière sont insérés, à travers l'autre, un trocart avec lequel les instruments chirurgicaux tomberont dans la cavité articulaire. Dans la zone de l'articulation du genou, 8 points peuvent être utilisés pour les manipulations arthroscopiques.

Pour améliorer la visibilité et faciliter les manipulations du chirurgien à l'intérieur de la cavité articulaire fermée, une petite quantité de solution saline stérile est pompée à travers le trocart, tout comme une laparoscopie est forcée dans l'estomac. Lorsque les tissus sont séparés et disponibles pour inspection, le chirurgien les examine sur un moniteur, en portant une attention particulière aux ménisques ou ligaments déchirés et déchirés, aux os et au cartilage.

Pour l'excision ou la résection du ménisque le long du trocart, des outils - pinces, ciseaux, aiguilles à fils et scalpel - sont placés dans l'articulation du genou. Aux points de rupture du ménisque, la suture est possible, mais seulement si les parties déchirées sont bien alimentées en sang.

La suture sur le ménisque est plus souvent utilisée lors de la rupture de sa partie périphérique, à la capsule articulaire. Chez les jeunes victimes, le ménisque grandit mieux ensemble. Par conséquent, la suture leur est préférable, tandis que chez les patients plus âgés, il est plus opportun de couper le ménisque ou le réséquer. La couture sur le ménisque est une manipulation très longue, qui demande du temps et des compétences au chirurgien. Il est appliqué à l'aide de dispositifs spéciaux, permettant de pénétrer profondément dans l'articulation, jusqu'aux zones difficiles à atteindre des tissus endommagés.

La résection du ménisque de l'articulation du genou est appelée intervention de haute technologie et sans danger. Il permet une récupération rapide de la fonction du genou. Après une courte période de rééducation, vous pouvez non seulement faire des mouvements actifs avec votre pied, mais aussi pratiquer un sport professionnel.

Pour retirer complètement le ménisque, l'arthroscopie introduit les instruments par deux ponctions, puis supprime les tissus endommagés dans leur ensemble, en essayant autant que possible de maintenir des zones saines des éléments articulaires. La méniscectomie totale est considérée être due à de multiples fractures qui ne peuvent pas être cousues, ainsi qu’à une trop grande divergence des bords du cartilage en cas de traitement inopportun du patient chez le traumatologue. Pour préserver la mobilité et éliminer les douleurs dues aux déchirures, le chirurgien prend une décision concernant l'excision totale du ménisque.

Lorsque les fragments endommagés du ménisque sont retirés, une solution saline est injectée dans l'articulation pour éliminer le tissu résiduel, les caillots sanguins, les fragments d'os, le cartilage dans une blessure combinée, puis les outils sont retirés à l'extérieur, des points de suture sont appliqués, et des lingettes avec antiseptiques et un bandage sont placées sur le dessus. Il est important que le genou après arthroscopie ne soit pas immobile, et que les tissus ne soient pas pincés avec un bandage. Le lendemain, le bandage est retiré, les perforations sont fermées avec un pansement, les sutures sont retirées pendant 7 à 10 jours.

L'arthroscopie dure en moyenne 2 à 3 heures et peut être réalisée en stationnaire ou en consultation externe. Une hospitalisation prolongée n'est pas nécessaire et, dès le lendemain de l'opération à l'hôpital, le patient peut être autorisé à rentrer chez lui.

La période postopératoire et la récupération

La rééducation après une arthroscopie du ménisque doit être débutée le plus tôt possible. Dès le premier jour, l'activité motrice avec une charge sur le membre opéré est montrée. En moyenne, la guérison après traitement arthroscopique dure environ un mois, après quoi le patient reprend son mode de vie et son activité physique habituels.

Dans les deux premiers jours, une douleur intense est possible, c'est pourquoi des analgésiques sont prescrits - kétorol, diclofénac, paracétamol. Il vaut mieux ne pas en abuser à cause des effets secondaires possibles. Pour réduire le gonflement du joint le premier jour après l'intervention, une bulle de glace est appliquée sur le joint, laquelle change toutes les demi-heures pour que l'effet du froid soit continu.

Le premier jour, le joint est chargé de façon minimale, mais il n’est toujours pas recommandé de l’immobiliser complètement. À partir de 2 jours, le patient doit commencer des exercices actifs pour restaurer le genou et accélérer la régénération des tissus.

Si l'opération a été réalisée à la clinique, la déclaration est possible le lendemain. La durée de l’invalidité est d’environ 8 à 10 jours, généralement jusqu’au jour où les points de suture sont retirés des piqûres. Après cela, vous pourrez reprendre une vie normale, sans toutefois abuser des charges sur vos genoux pendant un mois.

L’objectif de la rééducation est d’assurer le plus rapidement possible le même mouvement dans l’articulation. Les deux premières semaines après l'intervention est strictement déconseillé de prendre un bain chaud, bronzer, super cool, car il peut provoquer un processus inflammatoire dans l'articulation opérée. La principale mesure de récupération après une arthroscopie est une activité physique adéquate, qui est donnée par des exercices spéciaux de thérapie physique.

Les procédures physiothérapeutiques aident à accélérer la régénération des tissus - thérapie magnétique, thérapie sous pression, myostimulation par électro-courant, ainsi que massage des muscles des pieds. L'utilisation de complexes de vitamines et de minéraux (vitrum, supradine), de préparations d'acide hyaluronique et de sulfates de chondroïtine (struktum, sulfate de chondroïtine) est utile.

Les personnes qui ne font pas de travaux physiques pénibles, qui retournent au travail deux semaines après l'opération, peuvent prendre le volant ou s'asseoir après une semaine. Ceux qui sont obligés de travailler dur physiquement, ainsi que les athlètes professionnels, continuent à travailler ou à s'entraîner environ un mois après le traitement. Les sports ne sont possibles qu’un an et demi à deux mois après l’arthroscopie en raison du risque de blessures et de complications répétées.

L'exercice thérapeutique après arthroscopie du ménisque comprend un certain nombre d'exercices:

  • Extension des jambes par les muscles de la cuisse, contraction d'un objet avec les jambes pliées au niveau des genoux - pendant les 1-2 premiers jours suivant l'opération;
  • Tension du membre non plié pendant 2-3 secondes, levée lente du membre redressé en décubitus dorsal et latéral, extension du genou avec une charge exercée en position assise sur une chaise du troisième au dixième jour après l'arthroscopie;
  • Voler, faire des mouvements circulaires du pied, marcher jusqu’à 2-3 km, à vélo ou en vélo d’entraînement - à partir de la troisième semaine après l’opération.

Afin de ne pas causer de nouvelle lésion du ménisque, il est interdit de s’accroupir et de s’agenouiller pendant toute la période de rééducation. Il est préférable de commencer les exercices au début de la période postopératoire sous la supervision d'un instructeur en thérapie par l'exercice.

Les examens des patients subissant une arthroscopie sont différents, mais la plupart d'entre eux sont positifs. Ceux qui parlent négativement de la chirurgie ont été mal préparés ou ne sont pas préparés à la nécessité d'une rééducation complète. Indépendamment de la perception subjective de l'opération, la récupération prend environ un mois, après quoi, lorsque toutes les recommandations du médecin sont remplies, le travail de l'articulation est entièrement restauré.

Le coût de l'arthroscopie du ménisque est en moyenne de 25 000 à 30 000 roubles. La plupart des cliniques d’État peuvent opérer gratuitement dans le cadre de la politique OMS, mais dans ce cas, les patients doivent souvent attendre leur tour. Une intervention chirurgicale payante est donc une occasion de se faire soigner le plus tôt possible.

Chirurgie arthroscopique pour déchirure du ménisque

Dans notre clinique, l'arthroscopie du ménisque est pratiquée par les meilleurs traumatologues de Russie, qui ont effectué plus de 10 000 opérations d'arthroscopie en 30 ans de travail.

Pour des conseils et des rendez-vous, appelez-nous par téléphone au 295-50-65, au 295-50-82 ou au 906-46-84.

La technique de l'arthroscopie permet le traitement et le diagnostic de toutes les maladies pour lesquelles une intervention chirurgicale est indiquée - les interventions endoscopiques étant préférées en raison de la gravité réduite des traumatismes, de leur efficacité élevée et de leur capacité à récupérer rapidement. L'arthroscopie est l'une des plus courantes. Elle est utilisée par les meilleures cliniques au monde pour traiter les articulations.

L'intervention arthroscopique est une intervention chirurgicale mini-invasive utilisée activement par les traumatologues depuis plusieurs décennies. La méthode a été inventée il y a plus d'un siècle, mais à cette époque, il n'était pas nécessaire de parler d'un degré élevé de visualisation. Ce n'est que récemment que les caméras des arthroscopes ont atteint une résolution si élevée qu'il est devenu plus facile de visualiser les zones blessées qu'avec la chirurgie conventionnelle.

Il est important de comprendre que l’arthroscopie est avant tout une méthode d’accès à la cavité articulaire. Il est utilisé pour diagnostiquer et opérer l'épaule, la cheville, la hanche et d'autres articulations. Cependant, l'endroit le plus fréquent, où la méthode est utilisée, est considéré à juste titre comme le genou. Il est possible de le guérir en utilisant une intervention arthroscopique sans l’ouvrir et, en conséquence, avec un minimum de dommages aux matières environnantes.

Selon le degré d'endommagement du ménisque, émettre une rupture partielle et complète. Dans le sens: horizontal, en longueur et en oblique.

La structure du ménisque.

Le ménisque est une partie du genou représentant le tissu cartilagineux situé entre les surfaces de l'articulation. Il fournit une fonction de rembourrage, protégeant les os du frottement et empêchant leur abrasion, permettant ainsi à une personne de se déplacer librement, d'effectuer divers mouvements et de le faire sans difficulté et sans douleur.

La déformation du ménisque est assez courante dans la pratique médicale. Elle s'accompagne de douleurs intenses, d'apparition de raideur. Toutefois, les manifestations initiales ne sont pas seulement dangereuses, la rupture du cartilage et l’absence de traitement adéquat peuvent avoir des conséquences négatives, telles que l’immobilisation complète du genou. Pour éviter de telles complications désagréables, le patient doit consulter rapidement un médecin pour une assistance qualifiée.

Les ménisques ont une mauvaise circulation sanguine, car les artères pénétrant dans le cartilage ne déploient leur action que de quelques millimètres, ce qui entraîne une rupture des articulations et d'autres lésions.

Les pathologies les plus courantes dues aux déformations du ménisque:

  • Blessures sportives et domestiques;
  • Arthrose;
  • Inflammations infectieuses et non infectieuses.

Directement, la rupture du ménisque du genou survient généralement à la suite d’une blessure; cependant, des déformations chroniques et persistantes du tissu cartilagineux l’entraînent.

Une rupture ou une déformation suspecte du ménisque est possible avec les symptômes suivants:

  1. La survenue d'une douleur intense au genou;
  2. Gonflement accru;
  3. Hémorragie intra-articulaire;
  4. Rigidité lors des mouvements, jusqu'au dysfonctionnement complet de l'articulation;
  5. Augmentation de la température cutanée de la zone touchée.
  6. L'émergence d'un resserrement caractéristique lors du déplacement et le son d'un clic au moment de la blessure.

À quoi sert l'arthroscopie?

Implant synthétique au collagène.

Le but de l'intervention arthroscopique est la suture ou la résection de la couche cartilagineuse. Parfois, le ménisque est retiré complètement et dans ce cas, il est permis d'installer un implant à la place. Cette opération n'est pas dangereuse pour le patient, mais nécessite une approche qualifiée et une préparation minutieuse. Les ménisques donneurs et artificiels s’enracinent bien dans la plupart des cas. Le seul point négatif est une longue rééducation après une arthroscopie. Cependant, la période de récupération peut être considérablement réduite si une intervention arthroscopique est préférée.

En utilisant cette méthode, même au moment de la rupture, le cartilage n’est pas toujours retiré - la médecine a aujourd’hui atteint le stade de développement lui permettant de conserver et de déchirer complètement le cartilage. Cependant, pour cela, vous devez contacter immédiatement un spécialiste et subir un diagnostic arthroscopique. Avec la bonne approche, après quelques mois, il sera possible de reprendre une vie normale et, s’il s’agit d’un athlète, de s’entraîner. Bien entendu, la rapidité de retour à la forme dépend directement non seulement du succès de l'arthroscopie pratiquée, mais également de l'évolution de la rééducation et de l'observance par le patient de toutes les recommandations du médecin.

Les avantages de la chirurgie arthroscopique.

L'arthroscopie de l'articulation du genou utilise souvent une anesthésie locale.

Les principaux avantages de cette méthode médicale comprennent:

  • Faible taux de morbidité (en raison du fait qu'aucune incision importante n'est requise, les tissus entourant l'articulation sont légèrement endommagés);
  • Risque minime de complications susceptibles de survenir lors d'une chirurgie ouverte (infections, saignements, contractures diverses);
  • Pas besoin de porter du gypse, ni - d'utiliser des analgésiques lourds;
  • Réduction des coûts - Bien que la procédure elle-même coûte environ le même montant qu'une opération classique, elle nécessitera moins d'argent, car le patient n'a pas besoin de rester longtemps à l'hôpital.
  • Une anesthésie générale n'est pas nécessaire - l'arthroscopie est réalisée sous anesthésie locale (si le patient souffre d'une maladie du système cardiovasculaire, ce sera un avantage considérable)
  • Réadaptation rapide (le retour au sport ne prend pas longtemps; si vous observez les prescriptions du médecin dans quelques semaines, la personne retrouvera toutes les fonctions perdues);
  • Le patient ne doit pas rester longtemps à l'hôpital - s'il réussit, il est renvoyé chez lui le même jour (ou le lendemain - en fonction de la complexité des manipulations);
  • L'absence de grandes cicatrices - il n'y a que quelques petites traces;
  • Une seule procédure est nécessaire pour le diagnostic et le fonctionnement.

Plus d'informations sur l'arthroscopie des articulations, les types, les avantages et les coûts sont disponibles dans cette section: http://sportklinika.ru/artroskopija.html

La préparation

La phase préparatoire implique la consultation d'un médecin et une prise en main approfondie des antécédents. Un point important est la détermination de la portabilité du patient de tous les composants de l'anesthésique. En outre, en cas de problèmes de coagulation du sang, un médicament spécial est prescrit au patient.

Un point important est l’examen préopératoire, qui comprend une consultation avec un thérapeute, le SA et la biochimie, le VIH, l’hépatite, la syphilis, la détermination du groupe sanguin et du facteur Rh, l’analyse d’urine, le coagulogramme, le RW.

Le jour de l'opération, à la veille de son déroulement, il n'est pas recommandé de prendre des repas copieux. En outre, au moins une semaine avant l'arthroscopie, vous devez éliminer complètement l'alcool.

Résection arthroscopique du ménisque.

La première étape est l'anesthésie. Vient ensuite la fixation de l'articulation dans une position qui convient au chirurgien. Ensuite, le médecin effectue 2 ou 3 ponctions. Un arthroscope (chambre), des canules pour laver la cavité et une sonde pour former un meilleur espace d'observation sont insérés à travers les trous. Après une étude approfondie de la photo, le spécialiste décide du programme de traitement exact et effectue les manipulations appropriées.

L'ensemble de l'opération se déroule à travers plusieurs ponctions au genou.

L'indication de la résection partielle ou complète du ménisque est une compression du tissu cartilagineux ou de ses déchirures partielles. En outre, le retrait est prescrit en cas de complications graves. Les technologies modernes permettent de ne supprimer que les zones endommagées sans affecter les zones saines. Une élimination complète n'est nécessaire que dans les cas les plus extrêmes - elle n'est pas recommandée en raison de possibles modifications post-traumatiques pouvant éventuellement conduire à une arthrose. Pour éviter ce problème, il est préférable d'utiliser les réalisations d'arthroplastie et d'installer une greffe.

Arthroplastie

Quant à l’implantation, elle consiste à remplacer un ménisque endommagé par un implant, un tissu donné, ou un analogue synthétique. La prothèse est insérée dans le trou et cousue. La chose la plus difficile en arthroplastie n’est pas une opération, mais le choix d’un greffon idéal, de taille appropriée. Parfois, sa recherche est retardée pendant une longue période, ce qui augmente le risque de conséquences négatives. Lors du choix d'un élément synthétique de tels problèmes ne se pose pas - il peut être acheté à tout moment. Le matériau dans ce cas est une matrice spéciale poreuse de la plus haute qualité, parfaitement acclimatée - les artères pénètrent dans sa structure, remplissant et formant une nouvelle matière. Une fois la formation d'un analogue naturel du tissu cartilagineux terminée, la matrice est absorbée.

Instruments chirurgicaux utilisés lors de la chirurgie arthroscopique.

Les indications d'arthroplastie incluent la destruction complète du cartilage, l'incapacité de récupérer d'autres moyens, ainsi qu'un jeune âge (jusqu'à 35-40 ans). En ce qui concerne les contre-indications, elles incluent la vieillesse, l’instabilité articulaire et la présence de maladies communes.

Rééducation après le retrait du ménisque.

Tout type de chirurgie nécessite un cours de rééducation postopératoire. Ce n'est pas aussi long et complexe qu'avec une intervention traditionnelle, mais il doit également être strictement suivi.

En particulier, lors de la rééducation après arthroscopie du ménisque, le médecin prescrit:

Les exercices de rééducation de l'articulation du genou doivent être strictement contrôlés par un spécialiste.

  • Kinésithérapie;
  • Physiothérapie;
  • Cours de massage;
  • Kinésiotiping;
  • L'utilisation d'orthèses et de bandages;
  • Prendre des médicaments et plus.

Dans notre clinique, des médecins expérimentés, des traumatologues et des spécialistes de la réadaptation développeront un programme individuel de récupération postopératoire, tenant compte des caractéristiques du corps du patient et de l'opération.

La thérapie manuelle est un élément essentiel du programme de récupération de l’articulation du genou après la chirurgie.

Les relations étroites du département de traumatologie et de réadaptation de la clinique du sport permettent d’obtenir des résultats optimaux dans les meilleurs délais.

Bienvenue dans notre clinique!

Département d'arthroscopie

Département de médecins

KuznetsovIgor Aleksandrovich. Le médecin en chef de la clinique. Chirurgien, traumatologue-orthopédiste. Professeur, docteur en médecine.

Velichko Constantin E. Chirurgien. Traumatologue-orthopédiste. Candidat en sciences médicales.

Avramenko Vladislav Valerievich traumatologue-orthopédiste pour enfants. Docteur de la plus haute catégorie.

Kulev Andrei Gennadevich Anesthésiste. Candidat en sciences médicales, docteur de la plus haute catégorie.

Vorypin Yury Dmitrievich Médecin anesthésiste-réanimateur.

KalmusOlga Igorevna Médecin anesthésiste-réanimateur.

Résection arthroscopique du ménisque du genou

Le ménisque de l'articulation du genou est une formation de cartilage, qui est sujet à de fréquentes blessures. Les approches modernes du traitement en orthopédie et en traumatologie permettent la mise en œuvre d'interventions chirurgicales pour le diagnostic et le traitement à l'aide d'un appareil endoscopique. Cette procédure s'appelle une arthroscopie. À l'heure actuelle, il s'agit du «standard de référence» pour le traitement de la pathologie méniscale.

Caractéristiques de la structure du ménisque

IMPORTANT À SAVOIR! Le seul remède contre les douleurs articulaires, l'arthrite, l'arthrose, l'ostéochondrose et d'autres maladies de l'appareil locomoteur, recommandé par les médecins! Lire plus loin.

Le ménisque est une formation de cartilage, qui est situé dans l'articulation du genou, remplit la fonction d'amortissement, de renforcement supplémentaire de l'articulation. Dans l'articulation du genou, il y a deux ménisques (latéral et interne), qui assurent une adhésion maximale des surfaces articulaires. Cela signifie que des dommages à ces cartilages entraîneront une altération de la motricité de l'articulation du genou.

Les ménisques ont un apport sanguin plutôt faible. Les artères qui pénètrent dans le cartilage ne s'y prolongent que de quelques millimètres. Cette caractéristique rend le ménisque encore plus susceptible d'être endommagé.

Processus pathologique dans l'articulation du genou conduit souvent à des dommages au ménisque. Les principales pathologies dans lesquelles le ménisque est endommagé:

  • blessure au genou;
  • arthrose;
  • processus inflammatoire spécifique dans l'articulation (tuberculose, syphilis);
  • inflammation purulente de l'articulation.

La nature des dommages du ménisque

En règle générale, les dommages suivants sont caractéristiques du ménisque:

  • espace longitudinal ou transversal;
  • arracher;
  • la compression
  • perte de stabilité.

Mais la compression est plus caractéristique de la plaque cartilagineuse externe, ce qui est dû à sa plus grande mobilité. Le ménisque interne est plus susceptible de se déchirer. C'est le fossé qui constitue le «rêve terrible» des athlètes, car il peut les priver définitivement de leur capacité de travail.

Des lésions régulières et prolongées du ménisque contribuent également à son handicap, car la puissance de ce cartilage est déjà affaiblie, sans parler des charges à long terme. Au fil du temps, le cartilage est remplacé par du tissu cicatriciel, qui ne peut remplir une fonction normale. Ensuite, il y a une violation de l'intégrité du cartilage pathologiquement altéré.

  • l'incapacité de se déplacer rapidement et activement (surtout en cas de sport actif);
  • très difficile de monter et descendre les escaliers;
  • un "clic" distinct lorsque vous vous déplacez dans l'articulation du genou;
  • en cas de dommage grave, l'impossibilité d'effectuer même des mouvements minimes;
  • douleur en mouvement;
  • réaction inflammatoire de l'articulation sous la forme d'une augmentation de son volume, d'une rougeur et d'une augmentation de la température de la peau au-dessus de celle-ci.

Traitement méniscal arthroscopique

Restaurer complètement les JOINTS n'est pas difficile! La chose la plus importante 2-3 fois par jour pour frotter ce point sensible.

[sam id = "4" codes = "true"]

L'arthroscopie est réalisée à des fins diagnostiques et thérapeutiques. Pour commencer à identifier la nature du dommage, puis un traitement Souvent, ces manipulations sont effectuées pour une seule opération.

L'arthroscopie présente de nombreux avantages par rapport à la méthode ouverte d'intervention:

  • perte de sang minimale;
  • les dommages aux tissus articulaires sont minimes;
  • récupération rapide des fonctions après la chirurgie;
  • sortie rapide de l'hôpital;
  • activation précoce du patient;
  • coût acceptable de la procédure.

Le traitement du ménisque endommagé est souvent effectué par arthroscopie. Les principales opérations réalisées par cette technique sont la méniscectomie, la résection arthroscopique du ménisque.

La méniscectomie est basée sur trois principes:

  • les parties détachées et mal positionnées du cartilage sont retirées;
  • la partie entière restante est alignée au maximum;
  • préservation de la partie intacte du ménisque.

L'arthroscopie du ménisque avec résection (retrait du fragment) est réalisée à l'aide d'une pince spéciale. Le cartilage est formé, les lambeaux coupés, les zones altérées de manière dégénérative sont coupées.

En cas de violation du ménisque, effectuez son repositionnement. Cette procédure est également effectuée par la méthode arthroscopique.

Complications possibles

Les complications de la chirurgie endoscopique du genou sont assez rares (environ 1%). Mais même ces cas rares peuvent inclure des pathologies dangereuses telles que thrombophlébite, thromboembolie pulmonaire, complications infectieuses, hémarthrose (sang dans la cavité articulaire). La probabilité de ces complications est réduite lorsque toutes les prescriptions préopératoires sont effectuées. Des effets indésirables désagréables de l'arthroscopie peuvent se produire en présence des symptômes suivants:

  • augmentation de la température;
  • fièvre, frissons;
  • augmentation significative de la taille de l'articulation, sa rougeur;
  • douleurs aiguës dans les jambes;
  • difficulté à respirer, cyanose des membres, du visage, du cou.

Période de récupération

Après une arthroscopie du ménisque, le patient peut rentrer chez lui le même jour s’il n’a pas d’autres indications pour son hospitalisation. La restauration de la fonction articulaire est rapide, mais tout dépend de l’ampleur des dégâts. Le jour de l'opération, le patient ne devrait pas recevoir la charge sur l'articulation opérée. Ce jour-là, vous devez donc limiter complètement l'activité et utiliser des béquilles. Mais après 3 jours, vous pouvez commencer à "charger" le joint. Deux jours plus tard, le pansement est retiré et les coutures sont scellées avec un pansement, bien sûr, à condition qu'il n'y ait pas de complications. Vous pouvez prendre une douche uniquement à l'aide d'un patch imperméable.

À la maison, le rétablissement après une arthroscopie peut être accéléré par les méthodes suivantes:

  1. Reposez-vous sur le genou opéré pendant environ 3 jours.
  2. Les 3 premiers jours après la chirurgie, vous devez mettre un rhume pour réduire l'enflure.
  3. Des bandages serrés du pied au tiers moyen de la cuisse sont nécessaires pour prévenir la thrombose.
  4. Au lit, vous devez poser la jambe opérée sur l'estrade (oreillers).
  5. Effectuer une série d'exercices après un repos de trois jours.

La méthode de l'arthroscopie est fondamentale dans le traitement de la pathologie méniscale, car elle permet de fournir l'assistance nécessaire dans son intégralité. La récupération après la chirurgie est réalisée dans un délai court. Les conséquences sont minimes et le coût de la procédure est très démocratique.

Arthroscopie à la rupture du ménisque et autres lésions de l'articulation du genou

Les blessures aux articulations sont un phénomène fréquent dans la vie des athlètes et des personnes actives qui subissent quotidiennement des efforts physiques importants.

Dans la plupart des cas, les patients font appel à des médecins pour faire appel à des professionnels en raison de lésions du ménisque du genou.

Il n’est pas facile de déterminer la nature des dommages et l’ampleur du problème, car les méthodes modernes de diagnostic, notamment l’artroscopie, sont utilisées en traumatologie.

La procédure est une étude de nature chirurgicale, c’est-à-dire que le processus de diagnostic consiste à introduire dans la cavité articulaire un instrument spécial appelé «arthroscope».

Au cours de l'étude, le médecin peut non seulement voir l'élément du genou endommagé, mais également effectuer une intervention chirurgicale pour le traiter.

Caractéristiques de la méthode

L'arthroscopie est indiquée lorsque le ménisque est déchiré, ainsi que la plupart des blessures accompagnées de lésions des éléments internes de l'articulation du genou. L'intervention est réalisée sans trop d'inconfort pour le patient. Le chirurgien orthopédiste fait 2 petites incisions, après quoi un arthroscope et un fluide spécial sous pression sont injectés dans la cavité articulaire (principalement une solution saline, une solution aqueuse à 0,9% de chlorure de sodium NaCl), qui dilate l'articulation.

Ainsi, le médecin peut voir les dommages du ménisque sur le moniteur, évaluer l’état des ligaments et du cartilage des surfaces articulaires afin de décider des actions à venir. Après le diagnostic de l'articulation et l'intervention chirurgicale, l'articulation est lavée avec une solution saline, puis de petites incisions cutanées (plaies) sont suturées.

Les avantages de l'arthroscopie à la déchirure du ménisque

La méthode est populaire auprès des médecins car, à tout moment du diagnostic, vous pouvez passer d'une simple étude à une opération à part entière, si nécessaire.

L'arthroscopie à la rupture du ménisque de l'articulation du genou présente les avantages suivants:

  • réalisée sous l'action d'une anesthésie rachidienne ou conductrice;
  • blesser le moins possible les tissus;
  • a un excellent effet cosmétique (les points de suture cicatrisent rapidement sans laisser de cicatrices);
  • articulation du genou, peu après l'intervention rétablit sa fonction;
  • après l'opération, aucun plâtre n'est requis sur la jambe, pas de béquilles.
  • les patients peuvent marcher à pleine charge sur la jambe opérée dès le lendemain de la chirurgie.

Possibilités d’arthroscopie du genou

L'arthroscopie est une procédure à multiples facettes. Il permet non seulement de diagnostiquer une déchirure du ménisque et des lésions d'autres tissus, mais également de les traiter immédiatement (réséquer, coudre) sans retirer l'instrument de la cavité articulaire. Un examen arthroscopique apporte des réponses à toutes les questions qui intéressent le chirurgien en ce qui concerne l’état des ménisques, du cartilage, des ligaments et autres tissus articulaires, qui restent floues après les ultrasons, les rayons X et même l’IRM, bien que ce dernier type de diagnostic soit relativement efficace.

Une intervention chirurgicale avec un arthroscope peut être qualifiée de douce, car cette méthode ne nuit pas aux tissus sains et permet en même temps d'effectuer une intervention chirurgicale sur le ménisque, la résection d'une partie endommagée ou une restauration complète, la synovectomie, la reconstruction de ligaments, etc. Cela signifie que la guérison du patient après la rupture du ménisque est beaucoup plus rapide qu’après la chirurgie «ouverte» habituelle.

Les manipulations arthroscopiques sont un moyen moderne de diagnostiquer et de traiter une rupture du ménisque et d'autres maux articulaires. La méthode permet de réaliser l’intervention sans ouverture complète de l’articulation, de sorte que la procédure ne le blesse pas sérieusement, ainsi que les tissus voisins. L'arthroscopie est une occasion d'effectuer une intervention chirurgicale à l'intérieur d'une articulation sans perte de sang particulière ni grosses plaies, ce qui permet de récupérer rapidement les fonctions motrices de l'articulation du genou.

Choisir une méthode de chirurgie arthroscopique

À l'aide d'instruments miniatures destinés à la chirurgie, le chirurgien effectue divers types de manipulations, notamment des ligaments en plastique, le retrait (résection partielle) ou la réparation d'une déchirure du ménisque par couture, ainsi que le retrait de structures pathologiques.

L'arthroscopie médicale comprend un certain nombre d'interventions chirurgicales:

  • reconstruction des ligaments aux ruptures;
  • élimination du cartilage et de la tumeur synoviale;
  • stabilisation (plastique des ligaments) de la rotule (en cas de dislocation habituelle);
  • tissu cartilagineux en plastique;
  • résection ou retrait de ménisques;
  • ménisque cousue latérale ou médiale (suture).

Les deux dernières méthodes sont utilisées plus souvent que d’autres.

Résection du ménisque

Le diagnostic de "déchirure du ménisque" implique souvent le retrait de la partie endommagée. Dans ce cas, recourir à une méthode de traitement chirurgical peu invasive (arthroscopie).

L'opération est réalisée en pratiquant de petites incisions au niveau de l'articulation du genou, à travers lesquelles un arthroscope est inséré dans la cavité articulaire (sonde à fibre optique équipée d'une caméra vidéo et d'une source de lumière). L'opération consiste à retirer la partie détachée du ménisque médial ou latéral.

La résection arthroscopique du ménisque ne blesse pas les tissus, de sorte que le patient peut se mettre sur la jambe blessée quelques heures après la chirurgie. Si l'opération se passe sans complications, le patient est déchargé le lendemain de son exécution. Il est obligatoire de respecter le mode de journée correct pendant 10 à 12 jours, en excluant toute charge sur la jambe.

La résection arthroscopique est garantie pour avoir un effet positif, après la chirurgie, il y a une restauration complète de la fonction motrice de l'articulation. Une personne peut normalement s’engager dans des disciplines sportives ou du travail physique.

Ménisque de couture

La technique a été développée il n'y a pas si longtemps, mais elle est déjà largement utilisée en chirurgie domestique. Il vise à restaurer le ménisque en cas de lésion partielle (rupture longitudinale, en patchwork).

Aujourd'hui, la chirurgie orthopédique moderne, à l'instar d'autres domaines de la médecine, préfère les interventions chirurgicales préservant l'intégrité des tissus. C'est précisément ce type de procédure qui consiste à coudre le ménisque endommagé. L'opération permet de réaliser le traitement sans causer de graves dommages aux tissus et empêche le développement de modifications dégénératives des articulations.

L'intervention est réalisée à l'aide d'un arthroscope sous anesthésie générale, rachidienne ou par conduction. Le patient est allongé sur le dos, la jambe blessée est pliée au genou, puis placée sur un support. Le médecin fait deux incisions à l'avant du genou et insère l'instrument à l'intérieur.

La première étape de la procédure consiste à laver la cavité articulaire et à éliminer les caillots sanguins. Après cela, rafraîchissez les bords de la partie endommagée du ménisque et piquez les points de suture du chirurgien (utilisez des flèches ou des fils résorbables). La procédure se termine par l'imposition de plusieurs points de suture sur la peau où les incisions ont été faites.

De plus, ces endroits sont fermés avec un bandage de gaze stérile. Pour immobiliser l'articulation, la jambe est fixée avec une orthèse. La durée de l'opération dépend de la sévérité de l'écart méniscal.

Période postopératoire

Après l'opération, le patient est à l'hôpital, où il est assisté sous forme de:

  • soulagement de la douleur (injection d'injecteurs anti-inflammatoires et analgésiques par voie intramusculaire ou intraveineuse);
  • immobilisation de l'articulation après suture du ménisque (application d'un pansement et d'un pansement élastique, orthèse);
  • utilisez un emballage réfrigérant (compresse de glace) pour réduire l'enflure après la chirurgie.

Rééducation et récupération de l'arthroscopie

Le mode de récupération après la rupture du ménisque comprend:

  • pas de charge (marcher avec une charge complète sur la jambe opérée après la résection du ménisque; lors de la couture du ménisque, il faudra plusieurs semaines pour passer avec une attelle ou une orthèse, d'abord sans charge sur la jambe, puis avec une charge dosée, la fonction articulaire est généralement complètement restaurée après 5-6 semaines);
  • prendre des médicaments spéciaux (analgésiques et analgésiques);
  • gymnastique (exercices pour rétablir les fonctions articulaires empêchant la récurrence de la maladie et la survenue d'autres problèmes);
  • revenir progressivement à un rythme de vie normal (même après avoir retiré une partie du ménisque, il est important de revenir progressivement à un mode de vie actif).

L'arthroscopie est largement utilisée en traumatologie pour traiter et diagnostiquer la rupture du ménisque et d'autres lésions de l'articulation du genou sans conséquences négatives pour la vie et la santé humaines. Le prix de la procédure est tout à fait acceptable pour la plupart des patients. La méthode réduit considérablement la période postopératoire et la restauration des fonctions de l'articulation du genou.

Les avantages de traiter une rupture du ménisque avec nous:

  • le diagnostic des lésions de l'articulation du genou est effectué sur du matériel moderne par un spécialiste hautement qualifié;
  • faire un diagnostic précis, traitement de la rupture du ménisque du genou en utilisant différentes méthodes chirurgicales (suture méniscale, résection) chirurgicales (utilisation d'appareils arthroscopiques modernes);
  • gestion complète préopératoire et postopératoire;
  • prévenir l'apparition de complications sous forme d'inflammation et d'arthrose;
  • consultation du patient à toutes les étapes du traitement et restauration du ménisque.

Rupture du ménisque - une maladie (conséquence d'une blessure), qui dégrade la qualité de votre vie, entre rapidement dans une phase de destruction chronique de l'articulation. Ne manquez pas le temps précieux, prenez rendez-vous avec le médecin aux numéros indiqués sur le site, et la douleur au genou restera pour vous dans un passé lointain.

Méniscectomie arthroscopique - retrait d'un ménisque endommagé à l'aide d'un équipement arthroscopique spécial. L'opération est réalisée à travers de petites incisions sous inspection visuelle constante. La technique permet d'augmenter la précision de la chirurgie et le niveau de confort du patient, réduit la durée du traitement et réduit le nombre de complications.

La traumatologie a récemment conclu que la meilleure option pour la méniscectomie arthroscopique est l'ablation partielle du ménisque avec une préservation maximale de sa partie intacte. Cependant, il n'est pas toujours possible de garder le ménisque au moins partiellement. L'exérèse complète du ménisque est réalisée avec ses multiples fractures, fissures ou un seul grand fossé méniscal, s'étendant sur toute sa surface.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie de conduction, moins souvent sous anesthésie générale. Le patient est étendu sur le dos. La jambe malade est pliée à un angle de 40 degrés et fixée avec un support spécial.

Une seule incision dans l'articulation du genou est conçue pour introduire un arthroscope par lequel le chirurgien effectue un contrôle visuel de l'opération par arthroscopie de l'articulation du genou. Les instruments chirurgicaux sont insérés à travers la deuxième incision. La technique de résection ultérieure ou d'ablation complète du ménisque est déterminée par la nature de la pathologie.

Principes généraux de l'extraction du ménisque arthroscopique:

  • pendant l'opération, il est nécessaire d'enlever tous les fragments en mouvement du ménisque;
  • le bord du reste du ménisque doit être aligné sur toute sa longueur;
  • il faut essayer de préserver la partie intacte du ménisque chaque fois que possible.

Les zones endommagées du ménisque sont réséquées avec des pinces spéciales. Lors de l'extraction de gros fragments, il est parfois nécessaire d'élargir l'incision cutanée, car la partie réséquée du ménisque ne passe pas dans l'ouverture créée. Les petits fragments sont enlevés du joint par lavage avec une solution saline.

À la fin de l'opération, un ou plusieurs points de suture sont placés sur la peau. Les plaies ferment un pansement aseptique. Le jour de l'opération, il est recommandé au patient d'utiliser des béquilles pour décharger le membre opéré. À partir du lendemain, laissez une charge complète sur le pied.

À Moscou, une méniscectomie arthroscopique coûte 32697 €. (en moyenne). La procédure peut être effectuée à 106 adresses. Les prix à Moscou commencent à partir de 7916r.

Caractéristiques retrait partiel du ménisque

Auparavant, dans la pratique médicale, lorsque le ménisque était rompu par la méthode ouverte, il était habituel de procéder à un retrait complet. Aujourd'hui, le rôle du tissu cartilagineux est assez bien étudié. Si possible, le chirurgien tente de faire une couture de cartilage endommagé (si indiqué) ou de procéder à la résection la plus économique.

La résection partielle du ménisque est l'excision et l'enlèvement de la partie endommagée. De plus, pendant la procédure, les bords du tissu sont alignés, ce qui leur donne la forme anatomique originale. L'opération passe par des micro perforations à l'aide d'un équipement d'arthroscopie Cela minimise les dommages aux tissus sains et raccourcit la période de rééducation. Les indications d'une telle procédure sont les lésions du cartilage entraînant sa rupture.

Les avantages de la méthode incluent:

  • invasion minimale
  • la capacité de diagnostiquer complètement la pathologie de l'articulation du genou,
  • courte période de rééducation,
  • réduction de la durée de séjour à l'hôpital (1-3 jours),
  • pas de cicatrices visibles.

La période de rééducation dure de quelques semaines à trois mois, selon les caractéristiques de l’intervention.

Si la couture du ménisque endommagé est réalisée, la période de rééducation est quelque peu augmentée, il sera nécessaire de porter le fixatif pendant plusieurs semaines, ainsi que de décharger le membre opéré pour créer les conditions nécessaires à l'accrétion.

Le chirurgien opérant discute de tous les détails avec le patient après l'opération.

Chirurgie méniscale: résection arthroscopique

Nous proposons aujourd'hui un article sur le sujet: "Opération pour enlever le ménisque: résection arthroscopique". Nous avons essayé de tout décrire clairement et en détail. Si vous avez des questions, posez-les à la fin de l'article.

Le ménisque de l'articulation du genou est un coussinet cartilagineux, qui a une forme circonférentielle. Il remplit une fonction de stabilisation, d’amortissement et de répartition. Souvent, le ménisque est endommagé pendant un exercice physique actif, notamment en tordant ou en tordant le genou.

Le ménisque blessé provoque une douleur intense chez une personne. En cours de rupture du ménisque, sa partie mobile est déplacée et les surfaces articulaires et le cartilage sont sévèrement endommagés.

Caractéristiques de la chirurgie du genou

L'arthroscopie du ménisque est une opération chirurgicale visant à retirer la partie déchirée. Cette technique mini-invasive est une opération de haute technologie et sécurisée, réalisée à travers un minimum d'incisions. Pendant la procédure, les chirurgiens utilisent un appareil spécial: un arthroscope muni d'une sonde à fibre optique d'un diamètre de 0,5 cm. Une caméra vidéo y est connectée, ainsi qu’une source de lumière.

Le chirurgien fait dans la région de l'articulation du genou du patient seulement deux petites incisions, après quoi il n'y a même pas de cicatrice. Des fils spéciaux sont utilisés pour coudre des tissus.

La décision de procéder à une chirurgie de retrait du ménisque est prise par le médecin sur la base de nombreuses études. Il n'est supprimé que lorsqu'il n'y a absolument aucune chance de rétablir son intégrité. Dans certains cas, des parties individuelles du ménisque sont remplacées par des greffes artificielles. L'arthroscopie du ménisque ne prend pas plus d'une heure ou deux.

Le rôle de la chirurgie

L'arthroscopie du ménisque de l'articulation du genou est d'une grande importance dans le processus de restauration des fonctions motrices de l'articulation. Un ménisque déchiré ne peut pas grandir ensemble, il blesse donc constamment l'articulation du genou. À la suite de ces blessures régulières, l'articulation devient enflammée et le cartilage devient plus mince, ce qui provoque une arthrose et une synovite.

Étape de rééducation

L'avantage de cette méthode est que plusieurs heures après la fin de l'opération, le patient peut se tenir debout sur la jambe opérée. Le lendemain, avec un résultat favorable, le patient est renvoyé chez lui. De plus, après dix ou douze jours, il est autorisé à faire de l'exercice. La récupération primaire après arthroscopie du ménisque ne prend pas plus d’un mois. Après cette opération, il est important que sa fonction perdue revienne complètement dans l'articulation. Il sera donc possible de reprendre une vie normale et même de pratiquer des sports professionnels.

La récupération complète de la chirurgie du genou peut prendre de quelques semaines à trois mois. Tout au long de cette période, on montre aux patients un massage spécial, une physiothérapie, un traitement de physiothérapie, des médicaments qui accélèrent la récupération postopératoire.

La phase de rééducation vise à la restauration complète de toutes les fonctions motrices de l'articulation endommagée. Pour chaque patient, une série d'exercices individuels est sélectionnée, qui peut rapidement ramener une personne à sa vie antérieure. Au tout début, des mouvements visant à renforcer le tonus des muscles des jambes et des cuisses sont effectués, puis, avec précaution et progressivement, ils commencent à développer l'articulation opérée. Les exercices sont d'abord exécutés en position ventrale, puis un peu plus tard, ils sont assis et commencent seulement à être exécutés debout.

Dans le cas où le ménisque aurait été complètement retiré pendant l'opération, la charge verticale sur la jambe blessée est interdite. Pour cette raison, la patiente utilise des béquilles pendant une semaine. Si le ménisque était suturé, le temps d'utilisation des béquilles est porté à six semaines, pour une accrétion complète de l'articulation.

Ci-dessous une vidéo sur l'arthroscopie du genou:

Sans contre-indication absolue, la résection arthroscopique du ménisque est une opération chirurgicale de l'articulation. Il est produit à des fins de diagnostic, ainsi que pour le traitement des lésions articulaires internes, y compris les traumatismes méniscaux.

Qu'est-ce qu'un ménisque?

Les ménisques sont des cartilages situés dans la cavité articulaire, qui servent à absorber et à protéger l’articulation elle-même. Le ménisque peut être traumatisé lors d'exercices sportifs, ainsi que dans la vie quotidienne lors d'une chute ou d'un sursaut soudain. Une telle pathologie est souvent accompagnée d'une rupture des ligaments, d'une fracture, d'un déplacement des os.

Les dommages au ménisque se produisent:

  1. Par douleur
  2. Restriction de mouvement
  3. Dommages au cartilage pouvant entraîner une arthrose

Jusqu'à récemment, on pensait qu'une personne pouvait se passer d'un ménisque. Lorsque vous le cassez, en règle générale, complètement supprimé. Mais des études menées ces dernières années ont montré qu'en l'absence de ménisque, l'arthrose se développe après de nombreuses années. Sans protection, le cartilage articulaire s'amincit plus rapidement. Pour cette raison, les spécialistes en arthroscopie tentent de préserver la plupart des cartilages protecteurs.

Comment se produit la résection arthroscopique du ménisque?

Après 2 mini incisions avec utilisation d'instruments médicaux, une arthroscopie est réalisée à l'aide d'une caméra insérée dans l'articulation. L'intervention est interdite avec une inflammation aiguë de l'articulation.

Afin de fournir une excellente visibilité, l’articulation du patient est remplie d’un liquide spécial. En déplaçant un arthroscope, qui mesure légèrement plus petit qu'un crayon, le chirurgien peut évaluer son état en regardant sur le moniteur.

Si nécessaire, le ménisque ou une partie de celui-ci ainsi que les zones endommagées du cartilage, les membranes enflammées, etc.

Dans quels cas une arthroscopie est-elle pratiquée?

La chirurgie du ménisque arthroscopique est réalisée dans les cas suivants:

  1. Blessures au ménisque du genou dues à une blessure
  2. Reconstruction du ligament du genou
  3. Enlèvement de la membrane inflammatoire de l'articulation
  4. Enlèvement de fragments de cartilage et d'os dans la cavité articulaire

Le terme récupération après arthroscopie de l'articulation du genou

La période de récupération après la résection arthroscopique antérieure dépend de l'étendue des dommages dans l'articulation et de ce que le chirurgien a fait pendant l'opération. Parce que L'arthroscopie est une procédure à faible impact, puis le patient rentre chez lui quelques heures après.

Pendant un certain temps, le patient ressentira de la douleur. Dans ce cas, le repos est recommandé, compresse avec de la glace, position surélevée des jambes. Individuellement, le médecin peut prescrire une physiothérapie.

Dans les premiers jours après la chirurgie, l'exercice physique est interdit, les promenades sont tout ce qui peut entraîner des complications postopératoires. Au cours de cette période, il est nécessaire de rendre visite au chirurgien une à trois fois, qui peut surveiller l’état du patient et prévenir les rechutes.

Au bout d'une semaine, vous êtes autorisé à prendre le volant d'une voiture et à reprendre le travail sédentaire. Le rétablissement complet se produit généralement dans les 1 à 1,5 mois suivant l’arthroscopie, sous réserve du respect de toutes les recommandations du médecin.

Résultats après résection du ménisque

Le résultat de la procédure dépend de nombreux facteurs. Après la chirurgie, vous pouvez retourner à la vie quotidienne en évitant les efforts physiques importants au genou. De telles précautions empêcheront le développement de l'arthrose.

Ne pas se soigner soi-même!

Seul un médecin peut déterminer le diagnostic et prescrire le traitement approprié. Si vous avez des questions, vous pouvez appeler ou poser une question par courrier électronique.

Le ménisque de l'articulation du genou est une formation de cartilage, qui est sujet à de fréquentes blessures. Les approches modernes du traitement en orthopédie et en traumatologie permettent la mise en œuvre d'interventions chirurgicales pour le diagnostic et le traitement à l'aide d'un appareil endoscopique. Cette procédure s'appelle une arthroscopie. À l'heure actuelle, il s'agit du «standard de référence» pour le traitement de la pathologie méniscale.

Caractéristiques de la structure du ménisque

Le ménisque est une formation de cartilage, qui est situé dans l'articulation du genou, remplit la fonction d'amortissement, de renforcement supplémentaire de l'articulation. Dans l'articulation du genou, il y a deux ménisques (latéral et interne), qui assurent une adhésion maximale des surfaces articulaires. Cela signifie que des dommages à ces cartilages entraîneront une altération de la motricité de l'articulation du genou.

Les ménisques ont un apport sanguin plutôt faible. Les artères qui pénètrent dans le cartilage ne s'y prolongent que de quelques millimètres. Cette caractéristique rend le ménisque encore plus susceptible d'être endommagé.

Processus pathologique dans l'articulation du genou conduit souvent à des dommages au ménisque. Les principales pathologies dans lesquelles le ménisque est endommagé:

  • blessure au genou;
  • arthrose;
  • processus inflammatoire spécifique dans l'articulation (tuberculose, syphilis);
  • inflammation purulente de l'articulation.

La nature des dommages du ménisque

En règle générale, les dommages suivants sont caractéristiques du ménisque:

  • espace longitudinal ou transversal;
  • arracher;
  • la compression
  • perte de stabilité.

Mais la compression est plus caractéristique de la plaque cartilagineuse externe, ce qui est dû à sa plus grande mobilité. Le ménisque interne est plus susceptible de se déchirer. C'est le fossé qui constitue le «rêve terrible» des athlètes, car il peut les priver définitivement de leur capacité de travail.

Des lésions régulières et prolongées du ménisque contribuent également à son handicap, car la puissance de ce cartilage est déjà affaiblie, sans parler des charges à long terme. Au fil du temps, le cartilage est remplacé par du tissu cicatriciel, qui ne peut remplir une fonction normale. Ensuite, il y a une violation de l'intégrité du cartilage pathologiquement altéré.

  • l'incapacité de se déplacer rapidement et activement (surtout en cas de sport actif);
  • très difficile de monter et descendre les escaliers;
  • un "clic" distinct lorsque vous vous déplacez dans l'articulation du genou;
  • en cas de dommage grave, l'impossibilité d'effectuer même des mouvements minimes;
  • douleur en mouvement;
  • réaction inflammatoire de l'articulation sous la forme d'une augmentation de son volume, d'une rougeur et d'une augmentation de la température de la peau au-dessus de celle-ci.

Traitement méniscal arthroscopique

L'arthroscopie est réalisée à des fins diagnostiques et thérapeutiques. Pour commencer à identifier la nature du dommage, puis un traitement Souvent, ces manipulations sont effectuées pour une seule opération.

L'arthroscopie présente de nombreux avantages par rapport à la méthode ouverte d'intervention:

  • perte de sang minimale;
  • les dommages aux tissus articulaires sont minimes;
  • récupération rapide des fonctions après la chirurgie;
  • sortie rapide de l'hôpital;
  • activation précoce du patient;
  • coût acceptable de la procédure.

Le traitement du ménisque endommagé est souvent effectué par arthroscopie. Les principales opérations réalisées par cette technique sont la méniscectomie, la résection arthroscopique du ménisque.

La méniscectomie est basée sur trois principes:

  • les parties détachées et mal positionnées du cartilage sont retirées;
  • la partie entière restante est alignée au maximum;
  • préservation de la partie intacte du ménisque.

L'arthroscopie du ménisque avec résection (retrait du fragment) est réalisée à l'aide d'une pince spéciale. Le cartilage est formé, les lambeaux coupés, les zones altérées de manière dégénérative sont coupées.

En cas de violation du ménisque, effectuez son repositionnement. Cette procédure est également effectuée par la méthode arthroscopique.

Complications possibles

Les complications de la chirurgie endoscopique du genou sont assez rares (environ 1%). Mais même ces cas rares peuvent inclure des pathologies dangereuses telles que thrombophlébite, thromboembolie pulmonaire, complications infectieuses, hémarthrose (sang dans la cavité articulaire). La probabilité de ces complications est réduite lorsque toutes les prescriptions préopératoires sont effectuées. Des effets indésirables désagréables de l'arthroscopie peuvent se produire en présence des symptômes suivants:

  • augmentation de la température;
  • fièvre, frissons;
  • augmentation significative de la taille de l'articulation, sa rougeur;
  • douleurs aiguës dans les jambes;
  • difficulté à respirer, cyanose des membres, du visage, du cou.

Période de récupération

Après une arthroscopie du ménisque, le patient peut rentrer chez lui le même jour s’il n’a pas d’autres indications pour son hospitalisation. La restauration de la fonction articulaire est rapide, mais tout dépend de l’ampleur des dégâts. Le jour de l'opération, le patient ne devrait pas recevoir la charge sur l'articulation opérée. Ce jour-là, vous devez donc limiter complètement l'activité et utiliser des béquilles. Mais après 3 jours, vous pouvez commencer à "charger" le joint. Deux jours plus tard, le pansement est retiré et les coutures sont scellées avec un pansement, bien sûr, à condition qu'il n'y ait pas de complications. Vous pouvez prendre une douche uniquement à l'aide d'un patch imperméable.

À la maison, le rétablissement après une arthroscopie peut être accéléré par les méthodes suivantes:

  1. Reposez-vous sur le genou opéré pendant environ 3 jours.
  2. Les 3 premiers jours après la chirurgie, vous devez mettre un rhume pour réduire l'enflure.
  3. Des bandages serrés du pied au tiers moyen de la cuisse sont nécessaires pour prévenir la thrombose.
  4. Au lit, vous devez poser la jambe opérée sur l'estrade (oreillers).
  5. Effectuer une série d'exercices après un repos de trois jours.

La méthode de l'arthroscopie est fondamentale dans le traitement de la pathologie méniscale, car elle permet de fournir l'assistance nécessaire dans son intégralité. La récupération après la chirurgie est réalisée dans un délai court. Les conséquences sont minimes et le coût de la procédure est très démocratique.

La santé humaine a besoin d'attention. Un durcissement et des exercices réguliers peuvent améliorer le tonus du corps et prévenir de nombreuses maladies. Mais il y a des maladies qui ne peuvent pas être prévenues. Par exemple, une lacune et, par conséquent, une résection du ménisque. Nous disons tout de suite que la résection implique un retrait partiel et complet de l'organe affecté. Mais nous allons parler de tout plus loin dans l'article.

Caractéristiques du cartilage

Les ménisques sont deux petits cartilages situés deux à deux dans les genoux. Leur tâche consiste à assurer la mobilité du genou, car sans articulations flexibles, les os se frotteraient les uns contre les autres en frottant dans la poussière. Bien que les ménisques dans le corps ne soient pas seulement aux genoux, c'est le genou qui est le plus touché par des blessures mineures. Il y en a quatre dans les genoux, une paire dans chacune des jambes. La médiale est un anneau fermé situé devant le genou. Le latéral forme un croissant à l'arrière.

Les ménisques sont des tissus élastiques cartilagineux, offrant un ajustement serré aux os du tissu cartilagineux. Ils sont reliés entre eux par un faisceau transversal et servent d’amortisseurs lorsque les jambes sont pliées. La cause de leur blessure peut être une torsion malencontreuse d'une jambe pliée, une chute droite sur la jambe, un coup au genou. L'âge et la présence d'un certain nombre de maladies augmentent le risque de déchirure du ménisque.

Quand avez-vous besoin d'une arthroscopie?

La rupture du ménisque est classée en quatre types, en fonction du type de déplacement et de la zone lésée:

  • périphérique - le décalage de tout le cartilage, dû à la séparation;
  • retour - la corne du ménisque est déchirée, ce qui peut entraîner la séparation de son fragment;
  • longitudinal - la probabilité d'un décalage d'un endroit fixe de la partie centrale;
  • transverse - division du ménisque en deux parties.

Il existe également quatre degrés de telles discontinuités:

  1. séparation complète de l'os;
  2. incomplet - une fente en deux parties, interconnectées;
  3. fracturé - écrasant un joint en petits morceaux;
  4. brillant - une lacune dans plusieurs domaines.

La gravité de la blessure affecte les symptômes et le traitement. L’efficacité dépendra de la rapidité avec laquelle les soins médicaux seront prodigués. Au début de la maladie, une nature enflée, douloureuse, une mobilité limitée peut survenir. Mais ce n'est que sur la base de l'IRM et de la radiographie qu'un diagnostic précis est établi. Après le diagnostic, le traitement est prescrit - conservateur ou opérationnel.

Conservative est appliqué dans le cas d'un petit espace et de la probabilité d'accrétion après l'application du gypse au patient. Dans d'autres cas, le traitement chirurgical est prescrit par arthroscopie du genou, réalisée sous anesthésie générale. Arthroscopie du ménisque - étude de l'articulation de l'intérieur à l'aide d'un équipement spécial, de LED et de caméras.

Comment s'effectue la résection du ménisque?

Malheureusement, le traitement de nature conservatrice n’est pas toujours efficace en raison d’un mauvais apport sanguin au tissu cartilagineux. Dans ces cas, la résection arthroscopique du ménisque aide. Il est réalisé uniquement avec la complète futilité du traitement conservateur. Les indications de réalisation sont les dommages suivants révélés au diagnostic:

  • espace vertical dans la ligne médiane;
  • séparation de la pièce;
  • l'écart qui s'est produit dans la zone périphérique.

La résection méniscale de l'articulation du genou est divisée en deux types:

  1. Complète (méniscectomie arthroscopique) - le ménisque entier est enlevé.
  2. Partielle (partielle) - seules les zones touchées doivent être supprimées.

Le processus de résection arthroscopique est réalisé sous anesthésie générale. Dans la zone où se trouve l'articulation du genou, faites trois petites coupures. Un dispositif est introduit à travers eux avec une caméra projetant le processus de fonctionnement sur le moniteur, les instruments chirurgicaux et la solution saline.

Le retrait partiel du ménisque a pour but de lisser les zones touchées. Pendant l'opération, le tissu endommagé est enlevé avec une solution, les lambeaux sont enlevés, les bords sont suturés et alignés. La fixation de la zone déchirée est réalisée à l’aide de coutures, de flèches, de vis et de colliers spéciaux. Méniscectomie arthroscopique - l'ablation totale du ménisque est réalisée avec sa destruction complète, et le processus même de l'opération ne diffère pas de ce qui précède.

L’avantage de l’arthroscopie est la précision du diagnostic, l’atteinte tissulaire minimale et la perte de sang réduite. Grâce à ces facteurs, la technique est devenue populaire et a remplacé l'arthrose. Bien qu'une arthrotomie soit encore utilisée si l'utilisation de l'arthroscopie n'est pas possible. Le manque de demande pour cette technique est dû à la nécessité de pratiquer une grande incision oblique en couches, ce qui entraîne un traumatisme et une longue convalescence après la chirurgie.

Complications possibles

Toute intervention chirurgicale interne peut déclencher des complications et la résection du ménisque ne fait pas exception. Par conséquent, vous devriez connaître la possibilité des symptômes suivants après la chirurgie:

  • gonflement et rougeur du genou;
  • hématomes situés dans la région articulaire;
  • engourdissement du genou;
  • l'anesthésie provoquée par l'anesthésie;
  • affaiblissement des ligaments et des muscles;
  • thrombose.

Après la chirurgie, le médecin prescrit des antibiotiques pouvant prévenir le développement d’une infection et la thromboembolie. Mais si le patient ne pouvait pas éviter une infection, les symptômes suivants seront observés:

  • augmentation de la température;
  • gonflement de l'articulation du genou;
  • douleur dans l'articulation;
  • saignement (sur le site de l'incision);
  • vomissements et nausées;
  • difficulté à respirer et à tousser;
  • doigts enflés sur la jambe opérée.

À la moindre complication, contactez immédiatement un spécialiste!

Rééducation après chirurgie

La rééducation après une arthroscopie n’est pas moins importante que l’opération elle-même. Après tout, le début du processus de récupération dépend de la méthode de résection. La rééducation après la résection du ménisque dépend du mode opératoire et dure de 2 semaines à 6 mois.

La méthode de l'arthroscope est plus bénigne, la récupération après la chirurgie est de 2 à 3 semaines. Avec une arthrotomie, la rééducation est plus longue - de 3 à 6 mois. Après une résection partielle, le patient peut rentrer chez lui le deuxième jour et commencer le complexe de récupération. Mais la méniscectomie arthroscopique va retarder ce processus de 3 à 7 jours, car des charges verticales excessives sont contre-indiquées pour le patient.

En cas d'utilisation de la méthode ouverte (arthrotomie), la thérapie physique doit être différée lors du retrait de la zone endommagée. Il en va de même lorsque vous cousez les bords du ménisque lui-même, car le genou doit être au repos. En outre, le processus de réadaptation comprend:

  • compresses de refroidissement;
  • bandages élastiques;
  • traitement anti-inflammatoire et analgésique;
  • réduction des charges sur la jambe opérée;
  • gymnastique spéciale;
  • exercice dans la piscine;
  • Thérapie par l'exercice après l'arthroscopie;
  • thérapie magnétique et UHF;
  • massage
  • l'électromyostimulation;
  • thérapie physique.

Coût de

Le coût de la résection du ménisque dépend de l’état de la clinique et du type d’opération. Ainsi, la suppression complète coûtera 15-20 mille roubles. Un retrait partiel à l'aide d'un arthroscope - de 28 000 roubles. et au dessus. Artrotomy est moins cher - 10-12 mille roubles. Le paiement pour la période de réadaptation dépend du nombre de services fournis, du statut de la clinique elle-même et du confort de votre séjour. Les dommages au ménisque représentent un risque pour la santé. Par conséquent, vous ne devez pas reporter la visite à un spécialiste, sans quoi des complications pourraient survenir.

Vidéo "Récupération après arthroscopie"

Comment se passe l'arthroscopie du genou? Comment se remettre de l'opération et ce que chaque patient devrait savoir, la vidéo suivante vous en dira plus.