Principal / Diagnostics

Injections pour arthrose

Un rôle important dans le traitement de l'arthrose appartient à la pharmacothérapie. La forme injectée d'administration de médicaments est préférée. Donc, le médicament sera livré rapidement et avec précision à la cible, tandis qu'aucune "interférence" comme l'acidité de l'environnement dans le tractus gastro-intestinal ou la prescription de nourriture ne joueront aucun rôle. Quels vaccins peuvent être utilisés pour l'arthrose?

Drogues Systémiques

Dans ce cas, divers médicaments sont utilisés, qui peuvent être introduits dans le corps par des injections intraveineuses, intramusculaires ou sous-cutanées.

Anti-inflammatoire non stéroïdien

Ces médicaments soulagent la douleur, réduisent l'enflure et l'inflammation des articulations douloureuses. Sans ces médicaments, le traitement de l'arthrose est impossible. Ils peuvent être divisés en:

  1. Médicaments non sélectifs: Diclofénac, Indométhacine, Analgin, Ketolong, Ketanov. Ils soulagent très bien la douleur, réduisent les manifestations inflammatoires dans l'articulation et agissent sur les deux fractions de l'enzyme cyclooxygénase. En conséquence, les médicaments de ce groupe ont un effet négatif très prononcé sur la muqueuse gastrique - ils augmentent considérablement le risque d'érosion et d'ulcération.

C'est pourquoi ces médicaments:

  • peut être appliqué que par un cours court;
  • si vous voulez les piquer plus de trois jours de suite, vous devez prendre "Almagel" ou "Maalox", ou "Phosphalugel" avec "Omeprazole" ou "Ranitidine";
  • contre-indiqué dans la gastrite, l'ulcère peptique, les maladies graves du foie et des reins, l'insuffisance cardiaque
  1. Les inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase de type 2 (avec l’enzyme de type 1, ils ont également un effet): Movalis, Amelotex, Artrozan et autres. Ces médicaments sont moins dangereux pour les muqueuses du tractus gastro-intestinal, ils ne sont introduits principalement que par voie intramusculaire. Ils ne peuvent pas être appliqués aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant d'ulcère peptique et de gastrite, ainsi qu'aux pathologies du sang.
  2. Les médicaments qui inhibent la cyclooxygénase de type 2, les coxibs. "Dynastat" - alors qu’il est le seul représentant de ce groupe, produit en ampoules. Ils peuvent être utilisés dans les cas d'ulcère peptique en rémission, mais avec une grande prudence chez ceux qui ont des antécédents de maladie ou de chirurgie du système cardiovasculaire. Ne pas utiliser "Dynastat" chez les patients âgés de plus de 65 ans.

Chondroprotecteurs

Ce sont des médicaments très efficaces qui affectent le principal «substrat» de la maladie - le cartilage articulaire. La composition de ces médicaments - les principaux composants du cartilage normal: la chondroïtine et la glucosamine. Ils aident à restaurer les zones endommagées de ce tissu, aident à améliorer la synthèse du fluide "lubrifiant" articulaire. Ces médicaments ne peuvent être utilisés qu'au stade I-II de l'arthrose, lorsqu'il existe encore au moins de petites sections de tissu cartilagineux, ces médicaments deviennent ensuite inutiles.

Pour que ces médicaments soient efficaces, vous devez connaître les règles suivantes:

  1. besoin de les appliquer avec des médicaments anti-inflammatoires;
  2. la durée de ces injections pour le traitement de l'arthrose n'est pas inférieure à six mois;
  3. Pour obtenir cet effet, vous avez besoin de 2 à 3 traitements.
  4. prenez-les tous les jours;
  5. la glucosamine devrait être 1000-1500 mg / jour, la chondroïtine - 1000 mg / jour.

Les chondroprotecteurs peuvent être utilisés à la fois en tant qu’agent unique (c’est-à-dire que l’un d’eux ne contient que de la chondroïtine, le second - uniquement de la glucosamine) et en tant que médicament complexe.

Recommandé tels chondroprotecteurs sous forme d'injections:

  • "Dona" - le médicament glucosamine. Il est utilisé par voie intramusculaire, 1 injection trois fois par semaine. Cours - 12 tirs, à répéter - une fois tous les 4-6 mois.
  • "Chondrolone" - un médicament contenant de la chondroïtine. Le cours comprend 20 à 25 injections intramusculaires.

Myorelaxants

Ce sont des médicaments utilisés pour soulager les spasmes musculaires pathologiques, qui se produisent inévitablement pendant l'arthrose et sont conçus pour réduire les douleurs articulaires. Si ces muscles ne sont pas relâchés, alors ils commencent à souffrir d'un manque d'oxygène, ils sont également douloureux. Des médicaments sont utilisés pour soulager les spasmes musculaires - des relaxants centraux des muscles: "Mydocalm", "Baclofen", "Sirdalud".

Les myorelaxants administrés avec un cours - 5-7 jours, par voie intramusculaire Ils ont peu de contre-indications: allergie au médicament, grossesse, allaitement, myasthénie.

Vitamines du groupe B

Leur utilisation optimale en tant que complexe est B1, B6, B12. Ce sont les préparations "Milgamma", "Trigamma", "Kompligam V", "Neyrorubin", "Kombilipen". Vous pouvez également piquer chacune de ces trois vitamines de base sous forme d'injection intramusculaire distincte. Il existe des régimes spéciaux pour cela, lorsque les vitamines B1 et B12 sont administrées le même jour et B6 et B12 le deuxième jour.

Le but de l'utilisation de ces médicaments est de réduire la douleur dans l'articulation, d'améliorer la conductivité de l'impulsion le long des terminaisons nerveuses qui innervent l'articulation touchée.

Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

Préparations pour améliorer le flux sanguin dans l'articulation

En plus des divers groupes de médicaments ci-dessus dans le traitement complexe de l'arthrose, les médicaments sont utilisés pour améliorer l'acheminement du sang dans l'articulation douloureuse. Ils sont administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse (principalement par perfusion intraveineuse):

  • "Nicotinate de xantinol";
  • Pentoxifylline (Trental);
  • "Cinnarizin".

Préparations locales

Dans le traitement de l'arthrose, des injections sont également utilisées dans l'articulation. C'est une manipulation assez grave, dont on ne peut parfois pas se passer. Les médicaments suivants peuvent être injectés dans l'articulation:

  1. Hormones-glucocorticoïdes: "Kenalog", "Hydrocortisone", "Diprospan" et autres. C'est une ambulance pour l'articulation: l'introduction soulage rapidement la douleur et élimine l'inflammation. Au total, ils ne sont pas utilisés tous les jours - pas plus de 5 coups.
  2. Injections d'acide hyaluronique - un analogue de la "lubrification" naturelle de l'articulation. Ce sont les médicaments Ostenil, Synvisc, Fermatron. L'utilisation de ces médicaments aide très efficacement à traiter l'arthrose. La seule mise en garde: ils ne devraient être appliqués qu'après l'élimination de l'inflammation dans les tissus de l'articulation.

Ainsi, dans le traitement de l'arthrose, une large gamme de médicaments à injection, c'est-à-dire des injections, peut être appliquée. Ils peuvent être administrés de différentes manières: par voie intramusculaire, dans l'articulation, par voie intraveineuse ou sous-cutanée. Une application correcte garantit un traitement efficace.

Injections pour le traitement des articulations

Comment traiter les maladies articulaires?

Le traitement de ces maladies est toujours complexe. Il contient des modifications du mode de vie, des médicaments et de la physiothérapie.

Les médicaments sont administrés de plusieurs manières: par voie orale sous forme de comprimés ou d'injections. Les injections pour les douleurs articulaires sont de trois types: intramusculaire, intraveineux et les injections directement dans l'articulation. Le choix de la méthode est effectué par le médecin traitant.

La correction du mode de vie inclut la réduction de poids, la réduction de l'exercice et l'élimination du facteur traumatique.

La physiothérapie consiste à réchauffer les articulations, ce qui permet d'améliorer le flux sanguin et de favoriser la réparation des tissus. Le plus souvent prescrit UHF, électrophorèse avec des relaxants musculaires, un aimant.

Comment éliminer l'inflammation dans l'articulation?

Pour commencer le rétablissement des fonctions, il est nécessaire de supprimer le syndrome douloureux aigu. Si l'arthrite ou l'arthrose est apparue pour la première fois, vous pouvez utiliser des comprimés ou des pommades. Si la maladie réapparaît, des injections seront nécessaires pour traiter les articulations.

Plusieurs groupes de médicaments peuvent aider dans cette situation.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, AINS) bloquent la synthèse des prostaglandines - les initiateurs de l'inflammation. En plus de ces outils, ils soulagent la douleur, le gonflement et la rougeur des tissus. Le médicament de ce groupe est sélectionné individuellement en fonction de la gravité du processus.

On peut utiliser topiquement (gel, pommade) ou sous forme de comprimés (poudres): ibuprofène, kétorolac, nimésulide, indométacine, célécoxib.

Si de telles formes ne donnent pas effet, passez à une administration intramusculaire: diclofénac, kétorolac, méloxicam. Les médicaments de ce groupe ne prennent pas plus de 5 à 7 jours.

Médicaments hormonaux

Les hormones soulagent rapidement l'enflure et la sensibilité, mais ont de nombreux effets secondaires. Ils ne guérissent pas, mais donnent un soulagement temporaire. Les principaux sont la prednisolone, l'hydrocortisone, la dexaméthasone. Les médicaments sont soit appliqués localement sur l'articulation touchée, soit utilisés en injection. La durée du traitement avec une sévérité légère et modérée de la maladie - pas plus de 3-5 jours.

Myorelaxants

Les médicaments de ce groupe aident à soulager les spasmes musculaires, qui surviennent toujours après des douleurs articulaires et augmentent les symptômes d'arthrose ou d'arthrite. Si la douleur n'est pas arrêtée, il sera impossible de ramener l'articulation à son ancienne mobilité. Les représentants du groupe - Mydocalm, Baclofen. Ils sont utilisés sous forme d'injections pour une administration intramusculaire. Durée de la réception - jusqu'à 1 semaine.

Vitamines du groupe B

Ces médicaments non seulement agissent favorablement sur le tissu musculo-squelettique, mais restaurent également la conductivité des impulsions nerveuses, perturbées par un spasme douloureux. Ils sont pris par voie orale sous forme de pilule ou par injections intramusculaires.

Comprimés - Neurovitan, Neuromultavit, Complexe B. Durée de la réception - 10-14 jours.

Pour les injections prescrites - Milgamma, Trigamma, Neyrorubin, Beviplex. Les médicaments sont administrés dans les 10 jours. Les injections de vitamines sont assez douloureuses, de sorte qu'elles soient mieux absorbées par les tissus. N'oubliez pas de faire un maillage avec une solution d'iode au moins une fois par jour.

Qu'est-ce qui est utilisé pour le traitement?

Une fois l’attaque aiguë supprimée, vous pouvez commencer un traitement à part entière. Son essence est la restauration du tissu cartilagineux de l'articulation. Cela vous permet de suspendre l'usure de la capsule et de restaurer partiellement la fonction du membre.

Chondroprotecteurs

Les seuls médicaments qui ralentissent réellement la destruction des tissus cartilagineux. Ils stimulent la restauration de la capsule articulaire, initient la production d'acide hyaluronique (base de la lubrification articulaire) et améliorent la nutrition du tissu osseux. Les chondroprotecteurs peuvent être affectés à n'importe quel stade de la maladie articulaire.

Selon la composition, on distingue les groupes de chondroprotecteurs suivants:

  1. Préparations à base de glucosamine: Don, Arthron Flex. Disponible sous forme de comprimés et de solution injectable. Ils compensent la carence en glucosamine et stimulent les processus métaboliques dans le liquide synovial. Prendre 1500 mg par jour pendant 2-3 mois, puis une pause;
  2. Moyens à base de sulfate de chondroïtine - Mucosat, Hondroflex, Struktum, Hondrolon. Le sulfate de chondroïtine stimule la formation de son propre acide hyaluronique et ralentit également la destruction de la capsule articulaire. Les chondroprotecteurs de ce groupe ont un effet anti-inflammatoire prononcé. À l'intérieur, prenez 500 mg deux fois par jour pendant six mois. Avec l'administration intramusculaire, au moins 25 injections par cours sont nécessaires;
  3. Préparations à base de tissu cartilagineux d'animaux et de poissons - Alflutop, Rumalon. Ces concentrés biologiquement actifs contiennent l’ensemble des substances nécessaires au fonctionnement normal de l’articulation. Médicaments libérés sous forme injectable uniquement. Pour un traitement, vous devez entrer par voie intramusculaire dans 1 ml pendant 3-4 semaines;
  4. Produits combinés - Teraflex, Arthron-Triactiv, Formula-S, Artifleks-ultra. Ce groupe est le plus souvent utilisé car il contient dans sa composition les principaux principes actifs.

Injection conjointe

Si la maladie est à un stade avancé et que les injections intramusculaires ne donnent pas d'effet positif, vous pouvez effectuer des injections directement dans la cavité articulaire.

  • ils améliorent directement la nutrition de la capsule articulaire et des os,
  • provoquer la formation de liquide intra-articulaire,
  • soulager l'inflammation et la douleur pendant une longue période
  • pratiquement pas absorbé dans la circulation systémique.
  • technique compliquée: la procédure est effectuée uniquement par un médecin,
  • risque élevé de blessure.

Les médicaments sont le plus souvent injectés dans le genou, le coude ou l'articulation interphalangienne. La ponction des grosses articulations, par exemple la hanche, ne peut être contrôlée que par des ultrasons.

Le plus souvent, les préparations hormonales sont utilisées pour les injections: Solumedrol, Metipred, Diprospan, Triamcinolone. Ces fonds ne guérissent pas la maladie, mais soulagent seulement les symptômes d'arthrose ou d'arthrite. Pendant le cours, passez généralement 2-3 injections.

L'effet de l'injection hormonale est perceptible presque immédiatement - la douleur disparaît, l'enflure. Le patient remarque immédiatement que l'articulation est devenue plus mobile. Il semblerait que les injections hormonales suffisent à elles seules pour mener une vie normale. Mais les injections régulières non seulement détendent la capsule articulaire, mais détruisent également le tissu cartilagineux.

Il est plus utile d'utiliser des chondroprotecteurs pour le traitement. L'effet de ce groupe de médicaments se développe lentement, car le patient ne comprend pas immédiatement que les injections intra-articulaires produisent des effets. Ces injections pour le traitement des articulations sont utilisées dans les traitements pendant 2-3 ans. Chaque année, le traitement est effectué trois fois en 5-15 injections dans l'articulation.

Pour l'administration intra-articulaire, les chondroprotecteurs suivants sont utilisés: Alflutop, Hondrolon, Adgelon, Struktum, Rumalon.

Les substituts intra-articulaires constituent un autre groupe de traitement. Ces fonds contiennent de l'acide hyaluronique - le composant principal de la matrice extracellulaire, que l'on trouve normalement dans le liquide articulaire. Cette substance fournit son pouvoir lubrifiant. Après l'introduction du médicament, l'articulation peut fonctionner pendant un certain temps sans provoquer de sensations douloureuses. C'est ce traitement qui est préféré chez les personnes de plus de 60 ans.

Les substituants du fluide intra-articulaire ne sont injectés que dans les grosses articulations (genou, coude). Médicaments utilisés: Fermetron, Ostenil, Synokrom. La thérapie est un cours tous les six mois, en 3-5 coups. Très souvent, l’effet thérapeutique est perceptible dès la première injection.

Comment les injections intra-articulaires sont-elles administrées?

Avant de faire une injection intra-articulaire, vous devez vérifier la présence d’une réaction allergique. Vous pouvez entrer 0,1-0,2 ml par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Pour effectuer la procédure, vous avez besoin d’une seringue régulière avec une aiguille fine. La peau au site d'injection est traitée avec un antiseptique. Pour plus de commodité, le membre doit être légèrement plié dans l'articulation. Cela permet de s'assurer que l'aiguille pénètre plus facilement dans l'articulation. Combien d'introduire dans la capsule, décide exactement le médecin. Cela dépend de la taille de l'articulation et des drogues injectées.

En règle générale, les injections ne provoquent pas de douleur intense, uniquement en l'absence de processus inflammatoire actif.

L'articulation est une cavité fermée sur laquelle rien n'est signalé. Par conséquent, avant d'introduire un nouveau fluide, vous devez pomper un peu «vieux». Cela est nécessaire pour éviter la rupture de la capsule articulaire. Le volume de liquide pompé est égal au volume injecté.

Si l'articulation est déformée, l'injection ne peut être effectuée que sous contrôle ultrasonore pour pénétrer avec précision dans l'interligne articulaire. La ponction de l'articulation de la hanche est toujours réalisée à l'aide d'un appareil à ultrasons.

Immédiatement après l'injection, vous devez maintenir la raideur de l'articulation pendant 10 à 15 minutes. Après l'injection, vous devez appliquer un bandage. Si un gros joint a été perforé, même un pansement peut être nécessaire.

Quel est le résultat?

Il existe plusieurs façons de traiter les maladies des articulations. Certains médicaments ne produisent qu'un effet temporaire, d'autres vous permettent de restaurer les tissus endommagés et de restaurer leur fonctionnalité. Le traitement médicamenteux ne fonctionnera pas sans un mode de vie sain. Changez votre alimentation et faites de l'exercice régulièrement.

Si vous présentez des symptômes pathologiques, contactez votre médecin.

Types d'injections pour l'arthrose du genou

La gonarthrose se caractérise par des processus de déformation et de destruction dans les tissus cartilagineux au cours d'une évolution chronique. Cela viole la mobilité du patient, ce qui limite sa capacité de travail.

Les injections pour l'arthrose du genou aident à éliminer la douleur et à restaurer le tissu touché.

En phase de rémission, il est très important de normaliser le mode de vie et la nutrition afin de prolonger cette période de nombreuses années.

Qu'advient-il du cartilage en cas d'arthrose

Toutes les articulations ont une surface recouverte de tissu cartilagineux. Ils sont situés dans le sac synovial, où ils sont humidifiés et alimentés par le liquide synovial. Dans des conditions normales, le cartilage hyalin est lisse et élastique.

Lorsque le métabolisme est perturbé ou que d'autres facteurs provoquants se produisent, par exemple une charge excessive des jambes, l'articulation subit des modifications dégénératives. En raison du manque de nutriments, l'auto-régénération commence par un retard temporaire, ce qui ralentit la récupération des tissus endommagés.

La couche de cartilage devient progressivement plus mince, la libération de liquide synovial diminue, ce qui augmente le frottement. Le tissu cartilagineux est détruit et remplacé par le connectif. Il y a une limitation importante de la mobilité, avec le temps, et une paralysie complète de l'articulation.

Quand consulter un médecin?

L'arthrose du genou se développe par étapes. Chaque période a ses propres symptômes en raison de divers changements dans la structure du cartilage. L'étendue de la maladie:

  • Au premier stade, il y a un resserrement caractéristique et un inconfort lors du déplacement. L'état est normal au repos.
  • La deuxième étape est caractérisée par un syndrome douloureux, une mobilité limitée, une déformation des tissus, des ostéophytes. Parfois, le liquide synovial s'accumule.
  • Au troisième stade, la douleur est permanente. Disparaît joint gap. L'inspection visuelle montre des changements dans l'articulation du genou. Le patient éprouve de graves difficultés de mouvement, pouvant entraîner une ossification complète de la zone touchée.

C'est important! Avec l'appel au médecin est préférable de ne pas tirer. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, vous devriez consulter un spécialiste, puisque l’arthrose n’est traitée avec succès qu’au cours des deux premières étapes.

Quels coups de retour la mobilité de l'articulation

Dans le traitement de l'arthrose en utilisant une variété de médicaments sous forme de pommades, gels, comprimés. Mais la méthode la plus efficace consiste à utiliser des injections. Beaucoup demandent aux médecins quel genre de coups ils font et en quoi ils diffèrent.

Il convient de noter qu'ils distinguent 2 de leurs types:

  • Injection intramusculaire
  • Injection intra-articulaire.

Contrairement aux médicaments sous forme de comprimés, les liquides n'agissent pas de manière aussi agressive sur le tractus gastro-intestinal et sont presque complètement absorbés. Les pommades et les gels externes ne pénètrent presque pas dans la structure de l'articulation et, lorsqu'ils sont administrés directement, les médicaments agissent directement dans la zone touchée.

Injections intramusculaires

Un groupe de médicaments visant à soulager l'inflammation et le gonflement est utilisé. Ceux-ci comprennent:

  • AINS: aspirine, cétonal, diclofénac, piroxicam, ibuprofène.
  • SPVS, par exemple, le gel Ambene.
  • Analgésiques: Analgin, Baralgin.
  • Antispasmodiques: Mydocalm, Baclofen.
  • Complexes vitaminiques, vitamines du groupe B: Milgamma, Neyrorubin.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent l'inflammation, éliminent rapidement le syndrome douloureux et l'enflure. Ils sont nommés par un court parcours. L'inconvénient est un impact négatif significatif sur le tube digestif.

Les traitements sont contre-indiqués dans les gastrites et les ulcères, car les AINS provoquent la formation d'érosions sur les muqueuses de l'estomac. Ils ne sont pas prescrits pour les pathologies du foie et de la vésicule biliaire.

Si la durée du traitement dépasse 5 à 7 jours, il faut prendre Maalox, Fosfalugel et les vitamines B dans le traitement complexe.

Médicaments stéroïdes

La nomination a lieu dans les cas où les AINS ne s’acquittent pas de leur tâche ou si l’articulation est très endommagée. Tout médicament de ce groupe soulage la douleur et réduit l'inflammation. L'inconvénient est que, après de telles injections, le tissu cartilagineux perd la capacité de produire de nouvelles cellules.

Analgésiques

Montré pour soulager la douleur intense. Ne pas avoir un effet régénérant. Le cours de traitement dure une semaine.

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe détendent les fibres musculaires et soulagent les spasmes. Ainsi, une anesthésie de la zone touchée se produit.

Complexes de vitamines

Les injections de vitamines B1, B6 et B12 normalisent les processus métaboliques, la nutrition des tissus, améliorent la conductivité des impulsions nerveuses. Ce traitement réduit la douleur.

Injections directes dans l'articulation

L'avantage de telles injections est qu'elles anesthésient rapidement et arrêtent le processus inflammatoire. Cette méthode est considérée comme la meilleure dans le traitement de l'arthrose du genou.

L'injection est effectuée directement dans la zone à problème, ce qui permet au médicament d'être activé dans les premières minutes, sans affecter le système cardiovasculaire et le tractus gastro-intestinal. Les injections intra-articulaires contribuent à la restauration du tissu cartilagineux.

Les représentants de l'espèce sont:

  • Glucocorticoïdes.
  • Chondroprotecteurs.
  • Acide hyaluronique.
  • Levage au plasma.
  • Homéopathie
  • Blocus Novocainic.

Le type de médicament, la posologie et l’évolution du traitement que le médecin sélectionne individuellement, en fonction des plaintes du patient, du stade de la maladie et de la présence de complications. Les procédures indépendantes sont contre-indiquées, car cela peut entraîner une invalidité du patient.

C'est important! En cas de synovite, les médicaments ne sont prescrits qu'après ponction préalable du contenu accumulé.

Injections de glucocorticoïdes

Les anti-inflammatoires hormonaux aident à enrayer l'inflammation et l'enflure et à soulager rapidement la douleur. Sont efficaces:

La première injection dans l'articulation du genou est un essai. S'il ne soulage pas le patient, le médicament est remplacé par un analogue. La posologie est sélectionnée séparément pour chaque patient. Fréquence des injections: 1 à 2 injections tous les 14 jours, pas plus de 5 injections par cours. Lors de la première injection, appliquez la dose maximale, après quoi le volume est réduit.

Les effets secondaires sont observés avec l'utilisation prolongée de médicaments. Ils sont causés par la destruction des tissus cartilagineux due à la perforation de la structure, à la vasoconstriction, à la dystrophie musculaire, à l'émergence d'une dépendance, le corps pouvant s'habituer à un soutien constant.

Le corticostéroïde est contre-indiqué dans:

  • Amincissement de la structure osseuse.
  • Lésions infectieuses.
  • Enfants de moins de 5 ans.
  • Des maladies des organes internes telles que le diabète, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, l'insuffisance rénale, le VIH.

Chondroprotecteurs

Les injections de gonarthrose sont faites avec des médicaments destinés à restaurer la structure de l'articulation endommagée. Les principaux ingrédients actifs sont la chondroïtine et la glucosamine. Étant donné que leur composition est similaire à celle des composants de l’articulation, le corps humain les prend comme ressources naturelles, activant la régénération des tissus.

Le patient améliore l'activité motrice en raison de la normalisation de la nutrition tissulaire et de la formation de liquide synovial.

Ces médicaments sont efficaces pour une utilisation à long terme. Tout d'abord, 12 à 20 injections sont prescrites, puis le patient est transféré aux médicaments de cette série sous forme de comprimés.

L'inconvénient des chondroprotecteurs est leur coût élevé, ce qui limite l'éventail des consommateurs de ce médicament. Un autre inconvénient est que la réception est appropriée lorsque le patient présente 1 ou 2 degrés d'arthrose. L'injection à l'état négligé n'apportera pas l'effet souhaité.

Les représentants les plus célèbres de la classe:

Une contre-indication est quand:

  • Le genou a des foyers infectieux.
  • Le patient a tendance à saigner.
  • Une femme porte ou allaite un bébé.
  • Intolérance individuelle identifiée aux drogues de cette classe.
  • Apparaît une septicémie.

Traitement à l'acide hyaluronique

Avec une quantité insuffisante de graisse dans le joint, les injections d'acide hyaluronique sont montrées. L'outil remplace le fluide intra-articulaire, qui sert à atténuer les frictions. La substance enveloppe le cartilage, créant un film sur sa surface, qui restitue l'élasticité et l'élasticité des tissus. Les injections sont plus efficaces au stade initial du processus pathologique. En général, 4 à 5 injections suffisent.

Les indications d'utilisation sont 2 et 1 degrés de gonarthrose et de coxarthrose. Au stade 3, seul un relief mineur est obtenu. L'inconvénient est le coût élevé des médicaments. Les effets secondaires comprennent l’éclaircissement du sang, un gonflement temporaire et une sensibilité accrue. Les contre-indications comprennent l'intolérance aux protéines d'œuf, la grossesse et l'allaitement.

Habituellement, le médecin prescrit:

C'est important! En présence d'un processus inflammatoire, l'acide hyaluronique est inefficace. Les injections doivent être effectuées après un traitement anti-inflammatoire.

Levage plasma

Cette technique n’a pas eu le temps d’obtenir une large diffusion, cependant, elle est assez efficace et n’a pratiquement aucune contre-indication ni effet secondaire.

Le traitement consiste à injecter du plasma sanguin dans l'articulation touchée. Pour ce faire, un patient prélève du sang veineux, après quoi il est nettoyé et saturé de plaquettes à l'aide de méthodes de laboratoire. Le produit fini est administré au patient. Cette procédure vous permet de démarrer naturellement la restauration du tissu cartilagineux et des autres structures du corps.

Homéopathie

Après avoir enlevé l'inflammation, il est recommandé d'injecter des remèdes homéopathiques. Les plus populaires sont Traumel C et Aim T. Ils aident à soulager la douleur et l’inflammation, renforcent le système immunitaire et déclenchent des processus de régénération dans le corps. Ils sont prescrits pour la coxarthrose, l'ostéoarthrose. La contre-indication est l'intolérance individuelle à la drogue.

Novocaine Blocus

Les manipulations sont effectuées pour soulager la douleur avec une forte destruction de l'articulation. L'oedème est supprimé et la mobilité est rétablie. En cas d'arthrose infectieuse, Novocain est associé à des agents antibactériens.

Les contre-indications déforment l'arthrose. Une injection dure pendant une période de 7 à 30 jours, lorsque l'action s'arrête, vous pouvez y revenir.

C'est important. Les injections de novocaïne entraînent moins de complications sous couvert de vitamines. Ils peuvent être réalisés à la fois dans la cavité articulaire et dans les tissus mous de l'articulation.

Médicaments populaires

Les injections intra-articulaires sont les plus efficaces. Les drogues injectées par voie intramusculaire n'ont que peu ou pas d'effet thérapeutique, mais ne font que réduire les symptômes. Les exceptions sont les complexes de vitamines, la normalisation des processus métaboliques et la nutrition des tissus. La liste contient les noms des injections pour les injections directes dans l'articulation et leur brève description:

Glucocorticoïdes

  • L'hydrocortisone est indiquée pour le soulagement de la douleur en arrêtant la sensibilité des neurones. 1 ampoule contient 2 ml du médicament.
  • La phlestérone est un substitut synthétique des hormones surrénaliennes. La bétaméthasone agit comme substance active. L'ampoule contient 1 ml.
  • Betaspan a des effets antirhumatismaux, anti-allergiques et anti-inflammatoires.
  • Le kétorolac a des effets analgésiques et anti-inflammatoires.

Chondroprotecteurs

  • Alflutop, dont l’ingrédient actif est un concentré bioactif de petits poissons marins. Aide à restaurer le cartilage, normalise le métabolisme, réduit l'enflure et l'inflammation.
  • Don aide le corps à produire indépendamment le liquide synovial, normalise la nutrition de l'articulation.
  • Elbon aide à restaurer le tissu cartilagineux, soulage l'inflammation.

Acide hyaluronique

  • Viskosil montré dans un état d'exacerbation de la maladie. Dans les situations initiées, il est inefficace.
  • Synocrom, dont la substance active est représentée par l'hyaluronate de sodium. Efficace en cas d'inflammation chronique des articulations.
  • Fermatron Plus est un médicament anglais coûteux. Enlève bien l'inflammation et la douleur, rétablit rapidement la mobilité.

Homéopathie

  • Traumel S. Les composants actifs sont représentés par un complexe de substances d'origine minérale et végétale. Il a une action réparatrice, analgésique, anti-inflammatoire, anti-exsudative et immunocorrective.

Pour l’arthrose du genou, les injections peuvent être effectuées par voie intramusculaire ou intra-articulaire. Chaque espèce a son propre témoignage. Le premier type est adapté pour soulager la douleur et l'inflammation.

Les injections dans l'articulation aident à normaliser la nutrition du cartilage et à restaurer la mobilité de la zone endommagée. La condition principale est la mise en œuvre d'injections par un spécialiste expérimenté sur la recommandation d'un médecin.

Tout sur les injections en cas d'arthrose: avantages et inconvénients, les meilleurs médicaments

L'auteur de l'article: Alexandra Burguta, obstétricienne-gynécologue, formation médicale supérieure diplômée en médecine générale.

Lorsque l'arthrose perturbe le processus d'auto-guérison du tissu cartilagineux, qui entraîne invariablement l'abrasion, la fissuration, l'ulcération du cartilage intra-articulaire. Malheureusement, même les préparations les plus modernes pour administration orale, capables de restaurer l’intégrité du tissu cartilagineux, agissent lentement: il faut environ six mois pour que les premiers résultats apparaissent, et la consommation est pratiquement continue. Les préparations pour l'insertion dans la cavité articulaire présentent de nombreux avantages: elles agissent beaucoup plus rapidement, n'affectent pas le fonctionnement des organes internes et l'ingrédient actif pénètre complètement dans la lésion.

Les injections intraveineuses et intramusculaires sont également utilisées en thérapie. Habituellement, leur utilisation est justifiée dans le cas d'exacerbations rares de l'arthrose, lorsqu'il est nécessaire d'aider une personne rapidement. Pour le traitement de routine, dans la plupart des cas, ces injections peuvent être remplacées avec succès en prenant les mêmes médicaments sous forme de gélules, de comprimés ou de poudres.

Parlons plus en détail des injections: leurs avantages et leurs inconvénients, quels médicaments sont utilisés? Lisez les réponses plus tard dans l'article. Nous nous sommes concentrés sur les injections intra-articulaires.

Injection dans l'articulation du genou

Injections intra-articulaires

Avantages et inconvénients de l'administration intra-articulaire de médicaments

Les avantages de cette méthode d'administration sont difficiles à surestimer: les médicaments injectés dans la cavité articulaire se dissolvent très lentement (jusqu'à un an), ont un effet local sur tous les tissus de l'articulation, alors qu'ils ne pénètrent pratiquement pas dans le sang et n'affectent pas le fonctionnement des organes internes. De ce point de vue, ils sont beaucoup plus sûrs et peuvent être utilisés même chez les patients présentant des comorbidités sévères, ce qui rend le traitement par d'autres méthodes tout simplement dangereux.

L'inconvénient principal est l'impossibilité d'appliquer la technique de traitement des articulations de petite taille ou profondes: il est nécessaire que la cavité articulaire soit suffisamment grande pour que l'aiguille soit insérée et l'articulation accessible pour l'injection. Le moyen le plus pratique de mettre des injections dans les articulations du genou. Même avec cette introduction de médicaments, il y a toujours un risque de complications infectieuses.

Préparations sous forme d'injections intra-articulaires pour le traitement de l'arthrose

Hormones glucocorticoïdes

Les hormones glucocorticoïdes ont un effet anti-inflammatoire très puissant. Introduits dans la cavité articulaire, ils entraînent déjà une diminution significative de la douleur, des rougeurs et un gonflement dans la zone touchée dès le premier ou le deuxième jour. L'effet des injections en cas d'arthrose persiste pendant 1 à 4 semaines, après quoi il disparaît. Parmi les médicaments de ce groupe, on utilise des injections de méthylprednisolone, de triamcinolone et de bétaméthasone.

Malgré leur efficacité élevée dans les douleurs et les inflammations marquées, ces médicaments présentent un inconvénient majeur: avec leur utilisation constante, ils accélèrent la destruction du cartilage. Pour cette raison, le traitement de l'arthrose avec des hormones ne s'effectue pas plus de 2 ou 3 fois par an.

Préparations d'acide hyaluronique (Ostenil, Synvisc, Synocrome)

L'acide hyaluronique joue un rôle important dans la formation d'un nouveau cartilage. Il fait partie intégrante des membranes cellulaires qui produisent le tissu cartilagineux conjonctif. Il confère également de l’élasticité au cartilage ainsi qu’au fluide intra-articulaire - propriétés de viscosité, de glissement et de lubrification.

Les préparations d'acide hyaluronique, introduites dans l'articulation sous forme d'injections, créent des conditions favorables à la récupération rapide du tissu cartilagineux. Ils améliorent l’amortissement et facilitent le glissement des surfaces articulaires lors des mouvements, la douleur dans l’articulation est réduite, l’amplitude des mouvements augmente. Le médicament reste dans la cavité articulaire depuis de nombreux mois (de 3 à 12 ans) et, pendant tout ce temps, il a un effet.

Ce n’est un secret pour personne que l’incidence de l’arthrose est à son plus haut âge. Mais c'est chez les patients âgés de plus de 60 ans que surviennent l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires (accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, angor). Les maladies concomitantes rendent souvent impossible l'utilisation de médicaments efficaces contre la douleur et l'inflammation - les AINS. Dans cette situation, les injections intra-articulaires avec de l'acide hyaluronique deviennent littéralement un salut: elles réduisent les douleurs articulaires, améliorent considérablement la qualité de vie des patients et n'entraînent pas d'effets secondaires typiques des AINS. L'administration intra-articulaire d'acide hyaluronique est la méthode de traitement préférée lorsqu'un patient souffre d'un ulcère peptique, de lésions érosives des intestins ou de prises d'hormones glucocorticoïdes par voie orale ou par injection (prednisone, métipred, etc.).

L'acide hyaluronique peut provoquer une réaction allergique chez les patients présentant une intolérance aux protéines de poulet. Les injections ne doivent pas être faites si la peau de la région articulaire est affectée. Tous ces points doivent être pris en compte lors de la planification du traitement par injections intra-articulaires.

Alflutop

L'Aflutop est un autre médicament pouvant être utilisé pour une injection intra-articulaire. La composition de la drogue comprend un concentré de 4 espèces de poisson, dilué dans de l’eau pour injection (c’est la base), et d’autres substances.

Alflutop favorise la régénération des tissus cartilagineux, car il stimule la synthèse de l'acide hyaluronique. De plus, il aide en peu de temps à éliminer l'inflammation de l'articulation et favorise la guérison des érosions et des ulcères formés sur le tissu cartilagineux. Le médicament a un effet positif sur les propriétés du liquide intra-articulaire: il augmente ses propriétés d’absorption de choc et d’absorption de choc. L’administration intra-articulaire d’Aflutop réduit les douleurs articulaires, améliore leur fonction et, à l’avenir, la progression de la maladie ralentit ou s’arrête.

Injections intramusculaires et intraveineuses

Pour le traitement de l'arthrose, des injections intraveineuses et intramusculaires sont également utilisées, lesquelles sont utilisées:

avec exacerbation de la maladie, accompagnée d'une douleur insupportable;

avec une faible efficacité des médicaments dans les pilules;

avec la défaite des petites articulations, quand il est impossible d'utiliser des injections intra-articulaires.

Le tramadol, un analgésique narcotique, est utilisé pour les douleurs sévères, en cas d'inflammation grave, les injections d'hormones glucocorticoïdes qui ont un effet anti-inflammatoire très puissant. La préparation pour la restauration du cartilage - sulfate de chondroïtine - peut également être utilisée sous forme d'injections intramusculaires.

Conclusion

Dans la plupart des cas, les injections pour l'arthrose font partie d'un programme de traitement complet. Quoi qu'il en soit, un médecin spécialisé en rhumatologie ou en orthopédie devrait choisir le traitement de l'arthrose. Seulement dans ce cas, vous pouvez observer la règle médicale principale: ne pas nuire. Et si, après avoir lu l'article, vous souhaitez suivre un traitement, par exemple avec des préparations intra-articulaires, assurez-vous de consulter un spécialiste. La vision objective d'un professionnel, quand la question concerne la santé, n'a jamais été superflue.