Principal / Diagnostics

Hernie lombaire et grossesse

Une colonne vertébrale pendant la grossesse peut être en attente de maladies telles que la hernie de la colonne vertébrale. Le plus souvent, il se manifeste au cours du dernier trimestre. Hernie vertébrale et grossesse sont deux concepts incompatibles. Pendant la grossesse, une hernie peut créer un problème de gestation. Les experts affirment qu’en étant attentif aux règles relatives au port d’un enfant, en cas de hernie, vous pouvez donner naissance.

Les symptômes

Une circulation sanguine améliorée entraîne une augmentation de la quantité de progestérone. En conséquence, les racines des disques intervertébraux dans la colonne vertébrale touchée gonflent. En raison de l'augmentation de poids, la posture de la future mère change, ce qui affecte la partie vertébrale et en même temps fait mal au bas du dos.

Pendant la grossesse, la charge totale de la colonne lombaire augmente en raison d'un hypertrophie de l'utérus. Avec le développement du fœtus, l'utérus dévie de son centre de gravité vers l'avant. En modifiant la position, l'utérus serre les racines de la colonne vertébrale dans la zone du disque affecté. Au cours du dernier trimestre, le corps de la mère produit de la relaxine. Il vous permet de détendre les muscles de la division vertébrale. Relaxin travaille comme assistante lors de l'accouchement. Mais avec la hernie spinale, la situation devient plus difficile. La relaxine exacerbera la situation et augmentera le risque de stress sur le segment problématique.

Pour les femmes qui ont la même longueur de jambes, aucune déviation de la colonne vertébrale et des os du bassin, il faut un bon entraînement physique - la charge sera répartie uniformément dans tout le corps. Donc, les mères du concept de hernie lombaire et de grossesse ne se rencontreront pas. En cas de problèmes soudains avec la colonne vertébrale, la hernie intervertébrale peut s'aggraver au deuxième trimestre et il convient de prêter attention à ce problème.

Symptômes de la hernie intervertébrale pendant la grossesse:

  • Sensation d'engourdissement dans les jambes;
  • La chair de poule soudaine;
  • Perturbation du travail des organes pelviens;
  • Douleur dans la région lombaire;
  • Manifestation de boiterie.

Diagnostics

La hernie intervertébrale nécessite une approche particulière, à la fois en diagnostic et en traitement. La méthode la plus précise et la plus courante est l'IRM. IRM - L'imagerie par résonance magnétique, avec l'aide de son médecin, permet de voir et de déterminer le lieu où se trouve la racine comprimée. Lorsque le médecin déterminera le lieu de la maladie, le traitement nécessaire et correct sera attribué à la femme. Les préparations pour les femmes enceintes sont prescrites pour réduire le niveau de douleur, d'inflammation ou de gonflement. Les traitements physiques aideront à renforcer les muscles.

Les femmes qui sont dans la position contre-indiquée IRM. Cette procédure peut nuire et affecter le liquide amniotique. Par conséquent, pour lutter contre la hernie intervertébrale, les femmes enceintes doivent passer une échographie et passer les tests nécessaires.

À la veille de la naissance, les médecins peuvent envoyer une IRM si la colonne vertébrale est gravement endommagée. Après une IRM, le médecin sera en mesure d’évaluer l’ensemble de la maladie et de prendre des décisions en ce qui concerne l’accouchement. Hernie intervertébrale et grossesse sont incompatibles. Par conséquent, dès que des symptômes suspects apparaissent, consultez un médecin. Une forme négative de hernie intervertébrale peut entraîner de graves complications. Par exemple, handicap. Accoucher avec cette maladie est très dangereux, tant pour votre santé que pour la santé du bébé.

Après l'examen, l'historique complet et l'échographie, le thérapeute vous prescrira les médicaments nécessaires. Il est interdit aux femmes enceintes de faire de l'exercice et de se faire masser. Pour aider à la répartition du poids, les médecins conseillent d'acheter un pansement pour le dos. Il aide à répartir le poids uniformément dans la colonne vertébrale et à réduire le niveau de douleur.

Conseil du médecin

Lors de la planification de la grossesse est nécessaire pour diagnostiquer le lombaire. Si la région lombaire est en bonne santé, votre grossesse ne vous apportera que la joie de la maternité antérieure. Mais si le diagnostic a révélé le stade initial de la hernie, passez immédiatement au traitement.

  • Voir aussi: Puis-je faire un massage du dos pendant la grossesse?

Donc, pour le traitement de la hernie intervertébrale est nécessaire:

  • Visitez un neurochirurgien avec une excellente réputation et une vaste expérience.
  • Obtenez des diagnostics d'imagerie par résonance magnétique. L'IRM donnera une image claire et montrera le niveau de développement du "germe";
  • Visitez orthopédiste. Le médecin vous aidera à calculer la longueur inégale des jambes et donnera des recommandations sur la prévention des problèmes et des pathologies futurs.
  • Préparer le corps pour les charges futures. Des séances d'entraînement simples comme le Pilates, le yoga et bien plus encore aideront à ranger le corps.
  • Prévention de la hernie vertébrale chez les futures mères.

Si la hernie s'est manifestée pendant la grossesse, il convient de:

  • Portez un pansement en marchant ou en faisant de l'exercice.
  • Ne vous inquiétez pas et ne vous inquiétez pas;
  • Sommeil complet et alimentation saine;
  • Exercice et repos actif.

Si la grossesse est encore juste dans les plans, alors il vaut la peine de vous prévenir ou de vous débarrasser d'une hernie. Mais comme vous le savez, il est impossible de se débarrasser complètement d'une hernie. Mais il y a des règles d'or que vous devez respecter, pour que la douleur ne vous revienne plus:

  • Si votre travail se déroule sur une chaise, il vaut la peine de faire des exercices légers. Si vous avez peu de temps ou aucun endroit pour vous réchauffer, il vous suffira de marcher pour vous reposer.
  • Une alimentation saine aidera à restaurer toutes les substances nécessaires qui lui font défaut tout au long de la journée de travail.
  • Exercices quotidiens développés spécialement pour vous. Le médecin doit développer une série d’exercices qui, une fois effectués, ne provoqueront ni douleur ni inconfort.
  • Excluez la musculation et les mouvements brusques des tâches quotidiennes.
  • Les chaussures auront également leurs propres changements. Le talon ne doit pas dépasser 3 centimètres. Pour un meilleur effet, achetez des chaussures orthopédiques.
  • La posture, la règle principale. Le dos devrait être plat. Si vous ne pouvez pas contrôler constamment votre posture, gardez la tête droite lorsque vous marchez. Le dos lui-même se maintiendra dans la bonne position. Si vous êtes assis, vous appuierez vos mains sur la table, le dos prendra également une position égale.

Toutes les recommandations et les instructions du médecin sont obligatoires.

La saillie du disque circulaire, de quoi s'agit-il?

Hernie intervertébrale et grossesse

La hernie intervertébrale est une affection dans laquelle le noyau du disque intervertébral est déplacé. L'espace intervertébral hernié peut constituer un obstacle sérieux au déroulement normal de la grossesse et à la réussite de l'accouchement.

Causes de la pathologie

Hernie intervertébrale ne se produit pas soudainement. La maladie se développe au cours de nombreuses années et reste totalement invisible pour la femme. Parmi toutes les causes possibles du développement d'une hernie discale, les états suivants méritent une attention particulière:

  • l'hypodynamie;
  • troubles métaboliques;
  • charge insuffisante sur la colonne vertébrale.

La hernie intervertébrale est l’une des complications graves de l’ostéochondrose. La maladie touche principalement les femmes âgées et âgées. Ces dernières années, il y a eu une tendance à rajeunir la maladie. L'ostéochondrose et ses complications sont de plus en plus diagnostiquées chez les jeunes filles et même les adolescents.

L'ostéochondrose progressive conduit au développement de processus dystrophiques dans le cartilage rachidien. L'approvisionnement en sang des disques intervertébraux est perturbé, leur nutrition se détériore. Une vertèbre endommagée perd sa force et sa flexibilité inhérentes, ce qui signifie qu’elle ne peut plus fonctionner pleinement. Une déformation et une saillie (saillie) du disque intervertébral se développent, ce qui conduit inévitablement à une hernie.

Symptômes de la maladie

La protrusion discale intervertébrale entraîne une compression des racines nerveuses et l’apparition de tous les symptômes de la maladie. Selon le processus de localisation, il existe plusieurs formes de hernie intervertébrale:

Hernie de la colonne cervicale

  • douleur au bras (généralement d'un côté);
  • douleur dans le cou;
  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • perte de mémoire et d'attention;
  • la pression artérielle saute;
  • engourdissement des doigts.

Hernie de la colonne thoracique

  • douleur dans la poitrine, dans l'espace intercostal;
  • douleur au bras;
  • se baisser.

La violation des racines nerveuses dans la colonne vertébrale thoracique peut entraîner des douleurs dans la région du cœur. Ces symptômes sont souvent pris pour les premiers signes d'infarctus du myocarde ou d'angine de poitrine, ce qui conduit à un diagnostic incorrect. Sans ECG (électrocardiographie), il est assez difficile de distinguer une maladie d’une autre.

Hernie de la colonne lombaire

  • douleur lombaire;
  • irradiation de la douleur dans la région fessière, la cuisse, le genou;
  • faiblesse dans les jambes;
  • engourdissement et picotement de la peau;
  • parésie et paralysie des jambes;
  • violation de la miction et la défécation.

L'évolution de la maladie pendant la grossesse

La grossesse et la hernie intervertébrale est un mauvais tandem. Attendre que le bébé augmente la charge de tous les organes internes et la colonne vertébrale ne fait pas exception. Chaque semaine, la croissance de l'utérus exerce de plus en plus de pression sur la colonne vertébrale, ce qui entraîne la progression de la maladie. Plus la grossesse est longue, plus les symptômes de la maladie sont lumineux et plus il sera difficile pour une femme de faire face aux conséquences de cette pathologie.

C'est le plus difficile pour les futures mères souffrant de hernie de la colonne lombaire. Cette zone connaît la charge maximale pendant la grossesse. Avec la croissance du bébé, il y a une augmentation de la douleur dans la région lombaire. De nombreuses femmes sont obligées de mener une vie sédentaire jusqu'à la naissance, incapables de faire face aux manifestations d'une pathologie aussi désagréable.

La progression de la maladie commence au premier trimestre de la grossesse. La restructuration du fond hormonal et la production accrue de progestérone entraînent l’activation du flux sanguin dans les petits vaisseaux de la colonne vertébrale. Un flot de sang provoque à son tour un gonflement des tissus et une compression des racines nerveuses. Dans les périodes ultérieures, l'utérus en croissance constante, qui serre les fibres nerveuses, aggrave la situation.

Avant la naissance, l'état de la femme ne s'améliore pas. Au troisième trimestre de la grossesse dans le corps de la future mère commence à renforcer la production de relaxine. Cette hormone détend les ligaments de la colonne vertébrale et du pelvis, ce qui augmente la saillie du disque et conduit à la progression de la pathologie.

L’exacerbation de la maladie survient le plus souvent au cours de la seconde moitié de la grossesse. Lors du transport de jumeaux, l'augmentation des sensations douloureuses est déjà possible pour une période de 14 à 16 semaines. L'auto-guérison d'une hernie pendant la grossesse est impossible. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Complications de la grossesse

En soi, une hernie intervertébrale n'est pas dangereuse pour le fœtus. Dans cette maladie, une femme souffre alors que le bébé est en relative sécurité. Une autre chose est que la douleur persistante dans la région lombaire peut provoquer une augmentation du tonus de l'utérus. Une maladie grave augmente le risque de fausse couche et de naissance prématurée.

La question du mode de livraison est décidée individuellement dans chaque cas. Le travail indépendant est possible avec un cours modéré de la maladie et l'absence de symptômes graves. Avec le développement d'une pathologie sévère avec complications, une césarienne est pratiquée.

Diagnostics

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est le meilleur moyen de diagnostiquer une hernie intervertébrale. La technique permet de déterminer avec précision la localisation du processus pathologique, ainsi que d'évaluer le degré d'endommagement des disques intervertébraux. Après confirmation du diagnostic, le médecin sera en mesure de choisir le schéma de traitement optimal et de sauver la femme des symptômes désagréables de la maladie.

Une IRM est considérée comme une procédure relativement sûre. L'étude n'affecte pas négativement le développement du fœtus et n'interfère pas avec le déroulement normal de la grossesse. Malgré cela, de nombreux experts recommandent de subir une IRM après 12 semaines. Au premier trimestre, l'examen n'est prescrit que sous des indications strictes.

Traitement de la hernie intervertébrale

Le traitement des hernies discales pendant la grossesse n’est pas une tâche facile. L'utilisation d'analgésiques au cours de cette période cruciale est très limitée. La plupart des anti-inflammatoires connus sont interdits pendant la grossesse, en particulier au début et juste avant la naissance. L'utilisation de tout analgésique n'est possible qu'après consultation d'un médecin.

Le traitement chirurgical de la hernie intervertébrale chez les femmes enceintes est extrêmement rare. Les médecins essaient de se passer de telles mesures drastiques pendant la grossesse. Dans la plupart des cas, la question de la correction chirurgicale est résolue après la naissance de l'enfant.

Dans le traitement de la hernie intervertébrale méritent une attention et des méthodes non médicamenteuses. Les conseils suivants aideront à soulager la maladie et à soulager la douleur:

  1. Portez un bandage prénatal qui soulage la colonne vertébrale et les os du bassin.
  2. Bouge plus. L'avantage sera la natation, les exercices thérapeutiques, le yoga.
  3. Marcher à pied plus souvent.
  4. Lorsque vous êtes sédentaire, prenez des pauses toutes les heures. Modifiez la position de votre corps chaque fois que vous ressentez un inconfort.
  5. Évitez la surcharge vertébrale.
  6. Portez des chaussures confortables et stables avec des talons bas.
  7. Surveillez votre posture.

La hernie intervertébrale n'est pas une contre-indication à la gestation et à l'accouchement. Si vous suivez toutes les recommandations du médecin et la répartition correcte de la charge sur la colonne vertébrale, la réussite de la grossesse et la naissance d’un enfant en bonne santé sont possibles.

Grossesse et accouchement avec hernie spinale

Pendant la grossesse, la charge de la colonne vertébrale augmente car le poids est réparti différemment. Avec les problèmes existants du système musculo-squelettique, l'accouchement et l'accouchement peuvent sérieusement affecter la santé de la femme, aggraver l'état et provoquer de nouvelles maladies. Une maladie courante - la hernie spinale pendant la grossesse et l'accouchement est lourde de complications. Vous devez donc vous renseigner sur les éventuelles contre-indications à l'accouchement et sur les risques possibles dans certains cas.
Comment donner naissance à une hernie intervertébrale déterminera le médecin sur la base du tableau clinique de la maladie. Après évaluation des risques, les médecins peuvent appliquer la césarienne ou (avec un pronostic favorable) donner la préférence à l'accouchement naturel.

Prévention de la maladie. Caractéristiques de la planification de la grossesse et de l'accouchement avec une hernie vertébrale

Le meilleur moyen d'éviter les conséquences est la prévention: une nutrition adéquate et un mode de vie actif. Dans la forme chronique de la maladie au stade de la planification de la grossesse, il est utile d’informer le médecin traitant et de suivre le traitement et la physiothérapie nécessaires pour éviter les problèmes de dos pendant la gestation, lorsque les circonstances exigent que les médicaments et les efforts physiques soient limités.
Si la hernie intervertébrale est lombaire ou non, une grossesse dans un cas particulier aidera à déterminer le médecin.

Pendant la période de planification pour concevoir un enfant, les mesures suivantes doivent être prises:

1. Consulter un neurochirurgien.
2. Utilisez les diagnostics IRM pour déterminer la gravité de la maladie, le degré de protrusion.
3. Passer un examen par un orthopédiste pour savoir s’il existe des pathologies concomitantes.
4. Préparez le corps à l'effort physique - engagez-vous dans la salle selon un programme spécial, assistez à des cours de yoga, à la méthode Pilates ou étudiez le programme Bubnovsky.

Si cela ne fonctionne pas pour un certain nombre de raisons, ou si le problème de la colonne vertébrale est découvert pendant la grossesse, un examen et un chirurgien orthopédique doivent être observés tous les 9 mois. Des examens systématiques aideront à déterminer la présence de changements négatifs et à prévenir les conséquences dans le temps.

Risques pour les femmes enceintes atteintes de hernie intervertébrale

Les localisations les plus courantes de la hernie vertébrale sont lombo-sacrées et lombaires. Ils sont les plus chargés d'augmenter le volume de l'abdomen d'une femme. Joue également un rôle dans les modifications de la structure du bassin: le corps, se préparant à l'accouchement, reconstruit, rendant le canal de naissance sans danger pour le fœtus. De ce fait, la démarche change et le poids est redistribué différemment. La charge augmente et, lorsqu'il y a beaucoup d'eau, un gain de poids excessif ou un enfant particulièrement grand, il existe également des causes directement affectives.

Risques de grossesse chez les femmes atteintes d'une hernie intervertébrale diagnostiquée:

1. Le premier trimestre peut être compliqué par un gonflement des terminaisons nerveuses. Cet effet secondaire donne l'hormone progestérone, dont l'excès provoque l'activation de la circulation sanguine dans le petit réseau vasculaire (capillaires), il affecte la compression des racines à l'emplacement de la hernie.

2. L'augmentation du volume de l'utérus et la prise de poids générale surchargent en outre la région lombaire, comprimant les nerfs et créant des conditions favorables à la protrusion de la formation.

3. Le troisième trimestre est caractérisé par la production de relaxine, qui vise à détendre les fibres musculaires. La substance réduit la tonalité générale du système et charge en plus les disques intervertébraux.

4. Le phénomène caractéristique - «posture de la femme enceinte» - augmente la charge sur le bas du dos.
À condition qu'avant la conception de l'enfant, la femme ne présente pas de pathologies du système musculo-squelettique ni de blessures, il n'y a pas de risque de hernie spinale: le poids est correctement réparti et la charge augmentée sera réalisable.
En cas de prédisposition à des maladies du système musculo-squelettique, les derniers mois de la gestation sont souvent compliqués par une ostéochondrose, qui peut provoquer, après la naissance, le développement d'une hernie intervertébrale.

Diagnostic et traitement de la hernie vertébrale: méthodes de détermination et de traitement

Le diagnostic de toute maladie et son traitement pendant la grossesse est une tâche difficile en raison du nombre limité de méthodes n'affectant pas l'enfant. L'aide d'un spécialiste qualifié est nécessaire à la fois au stade de l'examen et au choix du traitement.
L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est reconnue comme le moyen le plus précis de déterminer la pathologie de la colonne vertébrale, mais pour une femme en position, l'utilisation de cette méthode est contre-indiquée. La tomographie affecte la température du liquide amniotique, ce qui peut affecter gravement l'état du fœtus dans l'utérus. En cas d'urgence, l'utilisation de l'IRM est autorisée au 3ème trimestre, si le syndrome douloureux est exprimé et qu'il existe une restriction de mouvement.
Pour confirmer le diagnostic, il est recommandé de passer une échographie et des tests de laboratoire aux femmes enceintes, l’essentiel de la procédure se limitant à la détermination précise de la localisation de la hernie et de la racine nerveuse comprimée, cette information est fondamentale pour la sélection ultérieure des mesures thérapeutiques.

Le traitement médicamenteux est conçu pour arrêter le gonflement au site de saillie, soulager l'inflammation et la douleur. Les procédures physiologiques agissent différemment - l'effet sur la localisation identifiée de la pathologie est destiné à renforcer le corset musculaire. Mais la grossesse laisse peu de méthodes aux médecins pour traiter la hernie de la colonne vertébrale: les relaxants musculaires, les analgésiques et la plupart des procédures physiques sont contre-indiqués.

Pour le traitement de la hernie intervertébrale, appliquez:

1. Agents phytothérapeutiques sous la surveillance d'un médecin dans le strict respect des règles d'administration et de la posologie.
2. Bandage - cet appareil permet de répartir le poids sur toutes les zones de la colonne vertébrale, réduisant ainsi la charge sur la zone à problèmes.
3. Pharmacopuncture.
4. Eau ou extension sèche.
Une fois que le traitement et les procédures ont été réexaminés, s'il y a des changements positifs et qu'il n'y a pas de danger, le médecin vous recommandera l'accouchement naturel dans une hernie intervertébrale. En l'absence de résultat après le traitement et lorsque l'exacerbation coïncidait avec le moment de l'accouchement, les obstétriciens ont tendance à subir une césarienne.

Comment faire un enfant avec une hernie de la colonne vertébrale et éviter les complications?

Les naissances avec une hernie de la colonne lombo-sacrée avec une équipe de professionnels de la santé se passeront sans complications, mais la période de gestation (tous les 9 mois) n’est pas moins dangereuse que l’accouchement.
Gardant à l’esprit que la plupart des médicaments recommandés pour le traitement de la hernie lombaire ne peuvent être pris avant l’accouchement du patient, veillez à suivre les conseils simples qui aideront à réduire les risques d’aggravation du problème et à assurer l’accouchement du fœtus pendant toute la période:

1. Vous ne pouvez pas rester assis longtemps;
2. Vous devriez revoir votre régime alimentaire, en particulier pour les femmes enceintes qui prennent rapidement du poids au-dessus de la norme - le régime devrait être équilibré et régulier.
3. Effectuez une série d'exercices développés individuellement pour chaque cas (pour s'assurer que la charge ne cause pas de détérioration ni de douleur).
4. Évitez de soulever des poids, des mouvements brusques.
5. Suivez la posture.
6. Choisissez les bonnes chaussures (les meilleures - orthopédiques). Portez un talon jusqu'à 3 cm.

Hernie après l'accouchement: nouvelles charges

En évitant l'apparition de la maladie au stade de la grossesse et en l'absence de complications après la naissance d'un enfant, il peut sembler que le danger d'une augmentation du stress est passé. Mais en réalité, il n'en est rien: les soins prodigués au nouveau-né et les conséquences du portage du fœtus rendent la femme en travail vulnérable, les effets sur la section lombaire restent élevés.

La hernie intervertébrale après la naissance peut apparaître pour les raisons suivantes:

- faiblesse du système musculaire;
- dépression et instabilité émotionnelle;
- activité physique à la maison et à cause des soins du bébé;
- mauvaise charge sur votre dos lorsque vous soulevez des poids.

La protrusion discale intervertébrale ou la hernie lombaire se font sentir avec douleur, fatigue et raideur des mouvements. Si de tels symptômes apparaissent, une IRM est nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Mesures thérapeutiques pour la hernie après l'accouchement:

- des relaxants musculaires pour détendre le système musculaire;
- médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (soulagement de la douleur);
- antidépresseurs - des taux élevés de sérotonine affecteront le bien-être et soulageront la douleur.

Un bon résultat est donné par la physiothérapie (acupuncture, massage). En l'absence d'effet après un traitement conservateur, une méthode chirurgicale de résolution du problème est appliquée.

Les sports (gymnastique, pilates, natation) après l’accouchement seront non seulement bien représentés sur la figure et restaureront le tonus musculaire, mais seront également une prévention efficace contre les maladies de la colonne vertébrale.

Vous pouvez accoucher avec une hernie et maintenir votre santé en suivant les recommandations du médecin. L'automédication, l'administration inadéquate de médicaments ou une série de procédures physiothérapeutiques peuvent aggraver la situation.

Pourquoi peut devenir enceinte et donner naissance à une hernie lombaire

En attendant le bébé, chaque femme s'inquiète follement de la vie et de la santé d'une petite boule sous son cœur. Une grossesse avec hernie de la colonne lombaire est source de beaucoup de peurs.

Vous pouvez éviter les soucis et les complications inutiles si vous abordez le problème de manière délibérée et que vous vous préparez à la grossesse.

Tableau clinique

L’émergence d’une nouvelle vie entraîne de graves changements physiologiques dans le corps de la femme, liés au port d’un enfant. Tous les systèmes et organes sont soumis à des charges supplémentaires, en particulier la colonne vertébrale a du mal. Les maladies chroniques étant souvent exacerbées, une grossesse avec hernie lombaire nécessite la plus grande attention de la part des médecins. Les obstétriciens-gynécologues et les neuropathologues estiment que la hernie et la grossesse sont compatibles. De plus, lors de la rémission, l'accouchement naturel est montré. Mais il est nécessaire de planifier la conception et de respecter certaines règles pendant la grossesse.

Les hernies de la colonne lombaire et de la grossesse nécessiteront la consultation de spécialistes restreints: un neuropathologiste, un neurochirurgien, un orthopédiste, un vertébrologue. Ils aideront la femme à préparer son corps pour la conception, assoupliront son état pendant la grossesse, conseilleront sur la manière de prévenir l’exacerbation et minimiseront le risque de complications lors de l’accouchement. Quand une femme a une maladie chronique, vous devez planifier une grossesse et vous y préparer.

Par ailleurs, je voudrais lancer un appel aux femmes qui ont une grossesse combinée à une hernie intervertébrale de la région lombaire - ne cherchez pas de réponses à vos questions sur les forums. Si vous êtes inquiet à propos de quelque chose, si vous avez mal au dos ou si vous ne pouvez pas accoucher naturellement, consultez un médecin. La maladie touche tout le monde individuellement et seul le médecin traitant pourra évaluer correctement votre état.

La croissance de l'abdomen et la modification du centre de gravité provoquée par la posture caractéristique de la femme enceinte augmentent la charge pondérale sur les vertèbres et, par conséquent, la pathologie discale existante progresse. De plus, une hernie est directement affectée par les variations des niveaux hormonaux pendant la grossesse. Aux premiers stades, une augmentation de la sécrétion de progestérone augmente la circulation sanguine dans les petits vaisseaux et peut contribuer au gonflement des racines nerveuses. Plus proche de l'accouchement, la production de relaxine entraîne une relaxation des muscles et des ligaments, un affaiblissement du système musculaire autour de la colonne vertébrale et une augmentation de la charge sur les vertèbres. Également après le 7ème mois, la croissance active de l'utérus commence, qui est adjacente à la colonne vertébrale avec la paroi arrière et avec sa pression sur la protubérance de la hernie peut provoquer une atteinte des racines nerveuses.

La hernie lombaire et la grossesse sont étroitement liées, le fait d'avoir un enfant affecte négativement la pathologie discale existante et provoque une exacerbation de la maladie. Mais! L'évolution de la maladie est strictement individuelle et dépend de la taille de la hernie, de son emplacement, de l'état physique de la femme enceinte et de son comportement.

Traitement de la hernie

La hernie et la grossesse étant inextricablement liées, il est impossible de procéder à un traitement complet de la maladie. La physiothérapie, les massages et de nombreux médicaments sont contre-indiqués. Pendant la période d'exacerbation, les efforts des médecins visent à réduire la douleur et le risque de complications possibles.

Le traitement de la protrusion herniaire pendant la grossesse comprend les domaines suivants:

  1. Acceptation d'analgésiques (no-shpa, nurofena, riabala) qui ne sont pas nocifs pour le fœtus.
  2. Prendre des sédatifs. Autorisé à prendre une infusion d'aubépine, motherwort, Persen, Novopassit, comprimés de valériane.
  3. Porter un pansement spécial corset pour les femmes enceintes atteintes de maladies de la colonne vertébrale.
  4. Réduction maximale de la charge à l'arrière.
  5. Conduire l'étirement de l'eau de la colonne vertébrale.
  6. Effectuer des exercices thérapeutiques.
au contenu ↑

Complications possibles pendant le travail

La hernie lombaire a un effet négatif sur la grossesse et l'accouchement. Il est dangereux d'accoucher soi-même lorsque la maladie est négligée et qu'il existe des complications. En raison de son impact sur les racines nerveuses, la saillie de la hernie peut affecter directement l'activité générique, perturbant ainsi le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée.

Le plus souvent, cela se manifeste sous la forme d'une faible activité de travail. En se contractant faiblement et irrégulièrement, les fibres musculaires ne peuvent pas former de véritables tentatives productives. La femme se fatigue avec force, mais pas efficacement, de sorte que l'enfant se déplace lentement le long du canal utérin. Un tel retard peut provoquer une pénétration du liquide amniotique dans les voies respiratoires et une privation d'oxygène. C'est très dangereux pour le cerveau et peut avoir de graves conséquences.

L'incarcération de la hernie et les symptômes neurologiques intenses provoqués par celle-ci, qui se manifestent par un engourdissement des jambes et une douleur au dos insupportable, sont une autre complication de la tentative. Quand une femme est dans un tel état, il n’est pas question de faire un travail quelconque et l’enfant peut être coincé dans la filière génitale. Pour une femme, les conséquences d'une atteinte peuvent être une boiterie et une perturbation des organes pelviens.

Après l'apparition du bébé chez les femmes présentant une protrusion herniaire, des saignements utérins sont possibles. La hernie provoque une altération des fibres nerveuses et une contraction utérine médiocre. Les vaisseaux ne peuvent pas se rétrécir et la perte de sang augmente. Quand une femme atteinte d'une maladie chronique entre à l'hôpital, les complications liées à l'accouchement peuvent tuer deux vies.

Césarienne ou naissance vaginale

Le médecin décide s'il est possible d'accoucher de manière naturelle ou si une césarienne doit être pratiquée, en fonction de l'état de la femme.

L'indication absolue d'une césarienne est l'un des critères suivants:

  • hernie de grande taille;
  • risque élevé d'infraction;
  • l'emplacement de la pathologie dans la colonne vertébrale inférieure;
  • symptômes neurologiques progressant rapidement;
  • combinaison de plusieurs pathologies.

Conditions nécessaires pour un accouchement naturel:

  • petite hernie lombaire;
  • la protrusion n’appuie pas sur les racines nerveuses;
  • la femme est complètement examinée;
  • aucun symptôme d'exacerbation;
  • la femme suit strictement le poids et fait régulièrement de la gymnastique.
au contenu ↑

Planification de la grossesse

Pour le mal de dos, un diagnostic précis pendant la grossesse est peu probable: l'IRM et les rayons X ne peuvent pas être réalisés. Sans ces études, les causes de la douleur ne peuvent être que présumées. Par conséquent, une femme est généralement au courant de la présence d'une protrusion ou d'une protrusion de la hernie et est déjà enceinte ou envisage d'accoucher. La connaissance du diagnostic vous permettra de vous préparer à la grossesse, de vous protéger du stress inutile et, éventuellement, d’affecter la tactique de l’accouchement. La conception planifiée et la préparation à la grossesse en présence d'une hernie éviteront les complications et donneront une chance à l'accouchement naturel.

La planification de la grossesse comprend:

  • consultation de spécialistes (neuropathologiste, orthopédiste, neurochirurgien);
  • IRM
  • gymnastique régulière pour renforcer les muscles du dos;
  • exclusion de fortes charges sur la colonne vertébrale;
  • porter un pansement, ce qui permet de réduire considérablement le risque d'atteinte des racines nerveuses;
  • adhésion au régime lorsque des ajustements de poids nécessaires;
  • marcher dans l'air frais;
  • repos approprié et nutrition équilibrée.

Quand est-ce que le bébé

Après l'accouchement, beaucoup commettent une erreur en pensant que tous les dangers sont derrière. Il n'y a pas de ventre, la naissance a réussi. En fait, avec l'avènement du bébé, de grandes charges sur le bas du dos commencent - l'enfant doit être nourri, emmailloté, baigné et il n'y a presque pas de temps pour s'allonger.

Il est nécessaire de partager les tâches ménagères avec les membres de la famille et la femme doit essayer de la retenir moins. Pour ce faire, tout en nourrissant votre enfant, vous devez vous asseoir bien droit, sans vous pencher en avant et sans vous pencher, avec un support sous la taille. Pour la marche, il est conseillé de porter un corset semi-rigide.

Lors du nettoyage, utilisez une vadrouille et un aspirateur à long manche télescopique. Le repassage doit être effectué avec le dos droit, vous ne pouvez pas vous pencher dans le bain ou dans le lit de bébé. Le berceau et le bain devraient être hauts.

Vidéos connexes

La hernie intervertébrale de la colonne lombaire n'est pas un obstacle à la naissance d'un bébé. Avec elle, vous pouvez tomber enceinte et accoucher, mais cela doit être fait délibérément et non spontanément. Vous devez être examiné à l'avance et préparer votre dos pour les prochains chargements. Pendant la grossesse doit être fait la gymnastique quotidienne, nager, porter un bandage. S'il y a de la douleur, allez chez le médecin et suivez toutes ses recommandations. Ne vous allongez pas, avez peur de bouger et espérez qu'elle réussira. La chose principale - ne laissez pas la situation dériver et engager son dos.

Hernie lombaire et grossesse

Les personnes souffrant de hernie lombaire s'habituent tôt ou tard aux limitations qu'une telle maladie impose aux activités quotidiennes. En gros, tout ce qui est disponible pour les autres personnes est disponible pour eux, avec seulement quelques réserves et restrictions: ne sautez pas, ne portez pas de poids, penchez-vous moins, veillez à ce que votre taille ne souffle pas, etc. Au fil du temps, ces restrictions commencent à s’appliquer pratiquement sur la machine et, en fait, ne réduisent pas la qualité de la vie. Mais en ce qui concerne la grossesse, de nombreuses femmes craignent à juste titre l'état de leur corps.

Est-il possible de donner naissance à un enfant atteint de hernie lombaire?

La hernie intervertébrale n’est en principe pas une contre-indication à la grossesse. Supposons que cette maladie rende le processus de portage du fœtus un peu plus compliqué et douloureux, mais pas plus. Pour obtenir les conseils les plus spécifiques sur la possible naissance d'un enfant dans votre cas, assurez-vous de contacter votre médecin.

En général, il est conseillé aux femmes atteintes de hernie lombaire, avant la conception, d’améliorer le plus possible l’état de leur colonne vertébrale. Pour cela, vous aurez peut-être besoin de:

  • Traitement de la toxicomanie. Il est prescrit par un médecin et cela peut comprendre diverses injections, prendre des pilules, administrer des médicaments par voie intraveineuse.
  • Renforcement des muscles du dos. Pour ce faire, vous devez effectuer des exercices spéciaux, qui doivent également être sélectionnés par un spécialiste. Par exemple, vous pouvez être affecté à une thérapie par l'exercice ou, dans des cas extrêmes, vous pouvez trouver des séances d'entraînement appropriées sur Youtube. Très utile pour la nage des hernies lombaires, surtout allongé sur le dos.
  • Procédures Cela peut être une darsonvalisation, une électrophorèse, une traction de la colonne vertébrale sous-marine et bien plus encore. Encore une fois, un médecin devrait prescrire de telles procédures.

Tout ce qui précède a ses propres spécificités: quelque chose peut être fait presque toujours, quelque chose doit être abandonné en cas de syndrome douloureux aigu. Votre médecin trouvera le traitement qui vous convient pour que vous puissiez avoir une grossesse dans le meilleur état de votre colonne vertébrale.

Il convient de noter que la hernie lombaire peut apparaître pendant la grossesse: en raison de la charge accrue sur la colonne vertébrale. Par conséquent, si vous ressentez une douleur dans la région lombaire, y compris lorsque vous effectuez des mouvements (en particulier des inclinaisons), contactez immédiatement votre médecin.

En quoi la grossesse avec hernie lombaire est-elle différente de la normale?

Porter un fœtus dans cet état présente deux caractéristiques distinctives:

  1. Exacerbations possibles causées par une charge excessive sur la colonne vertébrale, y compris le bas du dos. Le décalage du centre de gravité vers l'avant dû à la croissance de l'utérus crée des difficultés supplémentaires.
  1. Exacerbations possibles causées par la production d '"hormone de grossesse" - progestérone. Le corps féminin particulièrement actif produit cette hormone au cours du premier trimestre de port du bébé à naître. Il est très important pour le développement harmonieux du fœtus, mais contribue également à améliorer la circulation sanguine dans les petits vaisseaux. De ce fait, un œdème peut se développer près des terminaisons nerveuses situées près de la hernie.

En d'autres termes, une hernie lombaire pendant la grossesse peut causer une douleur supplémentaire due à un œdème et à un piégeage, et entraîner une détérioration quelque peu de la zone pathologique située entre les disques vertébraux. Par conséquent, dans une telle situation, il est extrêmement important de consulter votre médecin régulièrement, surtout si vous avez quelque chose de douloureux.

Comment minimiser les risques pendant la grossesse avec une hernie lombaire?

Naturellement, même pendant la gestation, vous pouvez prendre un certain nombre de mesures pour vous protéger des exacerbations graves. Ceux-ci incluent les suivants:

  • Activité physique Nous avons utilisé le mot «activité» et non pas «charge», car il devrait être modéré. Mais vous pouvez quand même marcher, faire certains exercices (sélectionnés par un spécialiste) pour garder votre colonne vertébrale en bonne forme. Vous pouvez même faire un yoga spécial pour les femmes enceintes, mais aussi seulement après avoir consulté votre médecin à propos de la pertinence de certains exercices. En outre, vous pouvez toujours nager pendant la grossesse.
  • Bonne nutrition. L'excès de poids pendant la grossesse est inévitable, mais plus il est important, plus la probabilité que vous ayez des problèmes de hernie vertébrale est élevée. Alors essayez de manger des aliments sains et sains.
  • L'utilisation de produits orthopédiques. Nous parlons de chaussures spéciales, de matelas pour les lits, d’oreillers - toutes les choses orthopédiques nous permettent de rendre nos activités quotidiennes plus physiologiques et saines.
  • Refus de longue conservation des poses statiques. Rester debout ou assis longtemps est toujours nocif, surtout pendant la grossesse. Il est préférable d'alterner ces positions avec au moins de courtes marches et mieux avec de simples exercices physiques.
  • Porter un bandage. Ce dispositif spécial a été inventé pour une raison: il vous permet de réduire la charge sur la colonne vertébrale et, en particulier, de soulager un peu le bas du dos.
  • Médicaments. À cet égard, il est impératif de suivre les recommandations du médecin aussi strictement que possible. Il peut vous prescrire des sédatifs, des analgésiques et un type spécifique. Ne prenez pas de pilules qui ne figurent pas dans la liste recommandée par le médecin.
  • Réduction du stress. En principe, il est interdit aux femmes enceintes de soulever des poids, de se pencher lourdement, de faire des mouvements brusques, de faire de lourdes tâches. Si la grossesse se poursuit avec une hernie lombaire, ces exigences deviennent encore plus strictes.

Ainsi, le port du fœtus en présence d'une hernie intervertébrale est une tâche assez compliquée, mais elle est tout à fait réalisable. Soyez attentif à vous-même et à votre enfant à naître. En cas de problème, consultez un médecin rapidement et vous y arriverez!

Grossesse avec hernie de la colonne lombaire

La hernie intervertébrale et la grossesse sont des phénomènes qui ne s'excluent pas mutuellement. Pendant la grossesse, le corps de la femme subit non seulement diverses modifications des niveaux hormonaux, mais connaît également une augmentation du stress sur tous les systèmes et organes. Sur la colonne vertébrale avec la croissance et le développement du fœtus est un fardeau spécial.

L'essence du problème

Dans une hernie lombaire intervertébrale, la grossesse est un risque important d’exacerbation de la maladie. Et bien qu’avec une grossesse sûre, tous les problèmes peuvent être surmontés en suivant les recommandations du médecin. Avant de vous trouver dans une position intéressante, vous devez tout planifier avec soin.

Il arrive qu'une hernie discale se développe chez une femme pendant la grossesse, mais dans la plupart des cas, ce phénomène se produit si la femme enceinte a déjà eu une ostéochondrose auparavant. L'insiduité de l'ostéochondrose est qu'il peut ne pas être au courant pendant une longue période et souvent, une femme découvre sa maladie lorsqu'elle est enceinte.

Le plus souvent, la hernie commence à se manifester au cours des dernières étapes de la procréation, car pendant longtemps, les disques supportent quotidiennement une charge très importante. En conséquence, leur destruction se produit et, par conséquent, la dernière étape de la hernie.

Le mécanisme d'action d'une hernie pendant la grossesse

Les lésions discales intervertébrales affectent et irritent les tissus environnants. Pendant la grossesse, la paroi arrière de l'utérus se trouve à proximité immédiate de la colonne vertébrale et reçoit donc également sa part de l'impact.

Lorsque des pressions sont exercées sur les racines des nerfs, les impulsions qui les traversent commencent à être mal conduites et avec des interruptions. Certaines fibres nerveuses transmettent des signaux aux muscles des organes pelviens et génitaux. En conséquence, les vaisseaux pincent et se rétrécissent, c’est-à-dire que la nutrition de l’enfant se détériore.

La grossesse avec hernie de la colonne vertébrale est compliquée par des sensations de douleur persistantes qui obligent une femme à réduire son activité. En conséquence, le ton de tous les systèmes et organes s’aggrave également, ce qui peut affecter le développement et la croissance du fœtus. En outre, la douleur épuise le système nerveux d'une femme enceinte, qui se trouvait déjà dans une situation difficile en raison de la prolifération des hormones, et elle peut développer des états dépressifs.

L'enfant se sent bien dans l'état d'esprit de sa mère et une surcharge nerveuse prolongée aura une incidence sur son état. Les naissances avec une hernie peuvent également se produire avec des complications: la maladie réduira le nombre de tentatives et une césarienne peut être nécessaire.

Étiologie du phénomène

En règle générale, les facteurs suivants contribuent au développement d'une hernie pendant la grossesse:

  1. La femme bouge un peu parce que le mouvement actif est particulièrement important dans les premiers termes de porter un enfant.
  2. Le régime alimentaire d'une femme enceinte est constitué de malbouffe, ce qui entraîne des processus d'intoxication à l'origine du développement de la maladie.
  3. Pendant la grossesse, la colonne vertébrale constitue une charge supplémentaire importante, par exemple si une femme porte des poids lourds ou participe activement à des activités sportives.

Ces facteurs affecteront non seulement la condition de la future mère, mais également le cours de la grossesse et la naissance elle-même. Par conséquent, ils doivent être pris en compte et éliminés.

Si une hernie est apparue avant la grossesse?

Connaissant son diagnostic, une femme devrait traiter une maladie autant que possible avant de concevoir un enfant. Il est nécessaire de contacter la clinique prénatale et d'informer sur le désir d'avoir un bébé. Le médecin dirigera la patiente vers des spécialistes afin de recueillir l'anamnèse aux fins de la planification de la grossesse.

L'orthopédiste prescrira une IRM afin d'avoir une idée précise de la taille et de l'emplacement de la formation de hernie. S'il y a un besoin, alors la chirurgie sera suggérée.

Si la femme a une petite hernie, il est possible de faire un traitement conservateur. Si la dynamique est positive, il n'y aura pas de contre-indications pour la grossesse et l'accouchement, mais pendant toute la période de la grossesse, la femme sera gardée sous surveillance médicale.

Si une hernie est survenue pendant la grossesse?

La grossesse et la hernie de la colonne lombaire, comme déjà mentionné, n’est pas rare. Dans ce cas, toutes les mesures thérapeutiques doivent être nommées en fonction de sa position. La grossesse est une contre-indication à la prise d’analgésiques puissants et d’anti-inflammatoires.

Les massages, la physiothérapie et d'autres méthodes efficaces peuvent nuire à la santé de la mère et du fœtus.

Cependant, avec la bonne approche, la hernie de la colonne vertébrale et la grossesse peuvent coexister. Les méthodes de traitement traditionnelles et les médicaments sûrs sont prescrits aux femmes enceintes qui, malheureusement, n’agissent pas rapidement, elles soulagent immédiatement la douleur et les symptômes.

Avec la hernie de la colonne lombaire, qui s'est manifestée aux derniers stades de la grossesse, il n'y a plus de temps pour le traitement. De plus, la charge sur la colonne vertébrale est déjà trop importante et augmentera encore. Dans ce cas, toutes les procédures de sécurité possibles et maximales sont affectées pour pouvoir au moins partiellement soulager la situation.

Symptômes de la hernie pendant la grossesse

Pour déterminer la hernie vertébrale chez les femmes dans la situation peut être sur les motifs suivants:

  • une femme enceinte a mal au dos;
  • la douleur apparaît brusquement et augmente avec le mouvement;
  • En palpant la colonne vertébrale, le médecin trouvera des lésions douloureuses;
  • Parfois, une saillie de hernie peut être vue visuellement.

Il est plutôt difficile de diagnostiquer chez les femmes enceintes car, dans ce cas, les possibilités sont limitées. Si la hernie s'est manifestée au cours du premier trimestre de la grossesse, une échographie et une prise de sang peuvent être effectuées. L'IRM est utilisée à une date ultérieure, et uniquement si la hernie est un danger pour le bébé.

Accouchement avec hernie spinale

Est-il possible d'accoucher naturellement avec une hernie de la colonne vertébrale? C'est une question complexe et hautement individuelle.

L'accouchement est un processus qui nécessite un effort physique considérable de la part d'une femme. Accouchement naturel - Il s'agit d'une tentative dans laquelle le risque de violation d'une hernie est très élevé. En cas de violation, d’engourdissement des membres inférieurs, de perturbation du travail des organes pelviens, une douleur intense peut survenir.

Seul un gynécologue peut prendre une décision sans ambiguïté concernant une césarienne et une consultation d'un orthopédiste est nécessaire immédiatement avant l'accouchement.

À l’heure actuelle, les médecins préconisent un traitement conservateur, c’est-à-dire qu’ils essaient de recourir à une intervention chirurgicale seulement dans les cas extrêmes, cela s’applique également à l’accouchement. Dans quels cas il n'est pas souhaitable de donner naissance à une hernie de façon naturelle? La césarienne est pratiquée si:

  • grande taille de l'éducation;
  • la localisation de la hernie est infructueuse: elle se situe dans la partie inférieure et est décalée vers l'arrière ou sur le côté,
  • il y a un risque élevé d'infraction;
  • pendant la grossesse, les symptômes neurologiques progressent rapidement;
  • la mère a d'autres problèmes qui, associés à une hernie, constituent une contre-indication à l'accouchement naturel.

Dans d'autres cas, autorisés à accoucher seuls.

Mesures préventives

Même si la grossesse se déroule normalement et qu'il n'y a pas de symptômes dangereux et alarmants, il est impossible d'exclure la probabilité d'une hernie pendant le port de l'enfant. Comme vous le savez, il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la soigner. Par conséquent, la prévention de la hernie pendant la grossesse est nécessaire pour toutes les femmes:

  1. Nous devons nous déplacer activement, surtout si une femme a un travail sédentaire. Il est recommandé de prendre de courtes pauses et de flâner.
  2. Une bonne nutrition - ce n'est pas une nouveauté, mais dans la période où un enfant porte un régime, mieux vaut apprendre avec un spécialiste.
  3. Il est bon pour tout le monde de faire de l'exercice physique, et plus encore pour les femmes enceintes. Il existe une grande variété d'exercices destinés aux femmes enceintes. Si une femme a peur de faire de l'exercice physique, par crainte de nuire au bébé, vous pouvez alors trouver un spécialiste et travailler sur un programme individuel sous sa direction.

Il est conseillé de marcher davantage, de respirer de l'air frais et de se rappeler qu'une hernie de la colonne vertébrale n'est pas une contre-indication à la naissance d'un enfant. Avec une attention particulière à leur santé et à la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin, tout ira bien.

Hernie intervertébrale grossesse - théorie et pratique

Actuellement, les maladies dégénératives de la colonne vertébrale sont fréquentes chez les femmes jeunes.

Les diagnostics modernes de tomodensitométrie et d'IRM sont capables de détecter la présence d'une hernie intervertébrale à un stade précoce. Cette maladie a un impact significatif sur l'activité physique des femmes.

Mais la principale question qui inquiète les femmes: "Est-il possible de tomber enceinte d'une hernie intervertébrale?". Il semblerait qu'une telle maladie et une grossesse soient deux choses incompatibles. Les médecins parlent de l'issue positive de la grossesse en présence d'une hernie, surtout si la future mère est au courant de son problème.

Mais pour chacun de ces cas, elles s’approchent individuellement et décident si une femme peut ou non accoucher. Cela s'applique non seulement à la hernie vertébrale, mais également à ses autres espèces, par exemple ventrale, lorsque les organes internes font saillie à travers les ouvertures ménagées dans la paroi de la cavité abdominale.

La planification

Si une femme qui a une hernie lombaire a décidé de devenir mère, alors, avant de commencer à planifier, elle devrait subir un diagnostic et essayer d’améliorer sa condition physique.

De plus, il est nécessaire de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du spécialiste observateur, qui nommera un certain nombre de procédures.

Une formation appropriée peut réduire les complications et aider à donner naissance de manière naturelle. Lors de la planification, une femme devrait:

  • consulter un neurologue ou un neurochirurgien;
  • Diagnostic IRM de la colonne vertébrale, de ses lombaires;
  • être examiné par un orthopédiste et traumatologue;
  • faire de la gymnastique, du yoga, qui va renforcer les muscles du dos, bien manger, se conformer au régime quotidien, prendre des complexes de vitamines.

Conception

La hernie de la colonne lombaire n'empêche pas la conception: elle n'inhibe pas l'ovulation et ne provoque pas le rejet du fœtus. Mais cela cause souvent des inconvénients physiques:

  • douleur de force variable dans le bas du dos;
  • difficulté à se plier et à se plier;
  • inconfort en marchant;
  • sensibilité dans le dos et les jambes;
  • sensation d'engourdissement.

Pour réduire l’inconfort de ces symptômes, une femme devrait boire des analgésiques, ce qui n’est pas recommandé pendant la période de conception.

Si une femme atteinte de hernie est enceinte, comment se déroule la grossesse, est-il possible d'avoir un enfant sans complications particulières?

Période de reproduction

La future mère devrait connaître les caractéristiques suivantes de l'évolution de la grossesse en présence d'une hernie. Au cours du premier trimestre, la femme enceinte produit de manière intensive l'hormone progestérone et la circulation sanguine dans les petits vaisseaux augmente, ce qui entraîne le gonflement des terminaisons nerveuses aux endroits où se trouve la hernie.

Ceci est inévitable, car la correction hormonale avec des médicaments pendant cette période est inacceptable, cela causera de graves dommages au fœtus et augmentera la cavité utérine.

Le deuxième point est que l'utérus avec la croissance du fœtus augmente de taille et que le centre de gravité se déplace vers l'avant, augmentant la charge sur le bas du dos. La douleur exacerbée et la prise d'analgésiques sont également interdites.

Par conséquent, pour éviter divers risques ou réduire les symptômes, vous devez suivre les recommandations des médecins:

  1. La prise de poids excessive doit être évitée, c’est-à-dire un régime correct et équilibré, car le surpoids augmente la charge statique sur la colonne vertébrale et la saillie peut augmenter.
  2. Il faut être activé physiquement, mais ne pas mentir constamment. Marcher, effectuer une série d'exercices de gymnastique, mais uniquement avec un spécialiste.
  3. Sport recommandé - fitness et yoga, ce qui renforcera les muscles du dos.
  4. Il n'est pas recommandé de rester longtemps assis ou debout, vous devez souvent changer de position, en évitant l'électricité statique.
  5. Assurez-vous de porter un pansement, ce qui réduit la pression exercée sur le bas du dos et peut éliminer les pincements.

Une période de gestation plus ou moins sûre ne garantit pas qu'une femme puisse se donner naissance. Les experts parlent positivement de la possibilité qu'un patient présente une hernie pour un accouchement naturel, mais ils entendent par là l'examen supplémentaire nécessaire et l'exclusion de l'exacerbation des symptômes au moment de l'accouchement.

Pendant le travail, il faut beaucoup de force et d’endurance, processus difficile à supporter pour une femme en bonne santé. Quel est le risque d'une femme souffrant de hernie vertébrale?

Au moment de l'accouchement, la colonne vertébrale, en particulier la région lombaire, subit un stress accru. Au moment des tentatives, la possibilité d'infraction augmente, alors que:

  • les jambes deviennent engourdies;
  • organes pelviens perturbés;
  • il y a une douleur dans le bas du dos.

Seul un gynécologue, guidé par le témoignage d'un orthopédiste, peut affirmer avec certitude avant l'accouchement si une césarienne ou une voie naturelle est recommandée pour une femme.

Césarienne

Une césarienne en présence d'une hernie chez une femme en travail est réalisée si:

  • le renflement est assez grand;
  • il est situé dans la partie inférieure de la colonne vertébrale et est décalé sur le côté ou à l'arrière;
  • il y a possibilité d'infraction:
  • les symptômes progressent.

Si le cas n’est pas lourd, la femme peut se donner naissance.

Accouchement naturel

Si la hernie est petite ou saillante vers l'avant et ne serre pas les racines nerveuses, si la femme n'a pas pris beaucoup de poids pendant la gestation, la maladie risque alors de ne pas être prononcée ni de causer de désagrément.

Dans ce cas, en présence d'une hernie, il est possible d'accoucher de façon naturelle. Mais une femme ne devrait en décider qu'après avoir consulté tous les spécialistes nécessaires.

Ainsi, s'il y a une hernie dans la hernie intervertébrale avant la grossesse, la femme doit subir une série d'examens et suivre clairement les recommandations de spécialistes restreints, qui détermineront l'étendue de la maladie, le stade de son évolution, donneront des recommandations concernant les possibilités et les risques de planification pendant la gestation, et développeront un certain nombre de mesures pouvant autant que possible pour protéger la mère et l'enfant.

Une sélection de mes matériaux utiles sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations, que je vous recommande de consulter:

Consultez également de nombreux autres documents utiles dans mes communautés et des comptes sur des réseaux sociaux:

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.