Principal / Coude

Utilisation de blocages avec ostéochondrose cervicale, lombaire ou thoracique de la colonne vertébrale

Blockade est une injection d'un anesthésique directement dans la zone douloureuse. Il est important d'éliminer la douleur aiguë le plus rapidement possible - le blocage à l'aide d'injections est recommandé à cet effet dans l'ostéochondrose des régions lombaire, thoracique ou cervicale. La particularité de la méthode est une anesthésie instantanée de la zone souhaitée.

L'essence et le principe du blocus

L'évolution de l'ostéochondrose s'accompagne souvent d'une douleur de nature différente. L'injection soulage instantanément le patient. Cela est dû au blocage du canal ionique des terminaisons nerveuses, dont le pincement se manifeste par une douleur aiguë. Pour soulager la douleur par injection, on utilise une ou plusieurs préparations ayant des propriétés anesthésiques et / ou antispasmodiques locales. Cette méthode de traitement est utilisée chez les patients souffrant de douleur aiguë lors de l’exacerbation de l’ostéochondrose de la colonne lombaire, sacrée, cervicale ou thoracique.

La procédure est réalisée par des traumatologues, des orthopédistes ou des neurochirurgiens. Avant la procédure, le médecin présente au patient toutes ses règles, complications possibles. Tous ces documents doivent être signés par les deux parties. Le blocage avec ostéochondrose cervicale, ainsi que ses autres types, est effectué par cours, dont la fréquence et la durée sont déterminées par le médecin traitant. La durée moyenne du traitement est de 2 à 15 interventions espacées de 5 jours environ. Le déroulement des procédures est autorisé à se tenir une fois tous les trois mois.

Souvent, le blocage avec ostéochondrose est utilisé pour éliminer une douleur intense, tel que prescrit par un médecin.

Le blocage avec ostéochondrose peut être utilisé comme méthode de diagnostic supplémentaire. Il est souvent difficile de déterminer la cause de la douleur, auquel cas des injections anesthésiques sont utilisées. Un blocage de l'ostéochondrose de la région lombaire ou d'une autre section, qui n'apporte pas de soulagement au patient, signalera l'évolution d'une autre maladie, source de douleur. Dans ce cas, pour déterminer la cause de la douleur, il est nécessaire d'effectuer d'autres diagnostics.

Avantages de la méthode: qui est montré

L'utilisation de cette procédure est possible pour de nombreuses maladies impliquant une douleur aiguë. Les principales indications de cette méthode de traitement:

  • Ostéochondrose lombaire, cervicale ou thoracique.
  • Disques intervertébraux en protrusion ou hernie.
  • Lumbodynie.
  • Névralgie et névrite d'origines diverses.
  • Myosite.
  • Radiculite
  • Spondyloarthrose de la colonne vertébrale.
  • Douleur chronique

Les indications pour l'utilisation des blocages peuvent être l'ostéochondrose, la hernie et la protrusion.

Le blocage de la procaïne ou de la lidocaïne le plus couramment utilisé dans l'ostéochondrose et d'autres maladies nécessitant un soulagement rapide de la douleur. L'utilisation de cette méthode de traitement présente plusieurs avantages:

  • Élimination rapide de la douleur.
  • Élimination des crampes, gonflement et inflammation.
  • Réduire le risque de retour rapide de la douleur.
  • Risque minime de complications.
  • La possibilité de répéter la procédure avec une nouvelle exacerbation.

Classement du blocus: liste des médicaments usés

Le plus souvent pour la réalisation de blocages avec ostéochondrose, on utilise la novocaïne, dont le principal ingrédient actif est la procaïne. Ce médicament a une faible toxicité, est presque complètement absorbé par l'organisme et en est dérivé dans les 8 heures. L'effet de ce remède se manifeste déjà deux à trois minutes après son administration et dure environ trois heures. Pendant ce temps, l’état du patient se stabilise et les spasmes et tensions musculaires sont soulagés. Le plus souvent, Novocain est utilisé pour anesthésier la colonne lombaire. La lidocaïne est utilisée plus rarement par Novocain en raison du grand nombre d'effets secondaires, mais elle a un effet plus puissant sur le syndrome douloureux. L'effet dure jusqu'à trois heures.

Le plus souvent pour les blocus utilisant Novocaine.

En plus de ces anesthésiques locaux, des corticostéroïdes tels que l'hydrocortisone, la dexaméthasone, le diprospan et d'autres peuvent également être utilisés. Ils sont mélangés avec l'anesthésique sélectionné dans la seringue et ont des propriétés anti-inflammatoires, anti-oedémateuses et anti-allergiques.

Un blocage à un composant dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, thoracique ou lombaire (avec un médicament) est plus sûr que les composés à deux et trois composants. Cela est dû au plus petit nombre de contre-indications à prendre en compte pour un seul médicament, avec une faible probabilité d'erreurs médicales lors du mélange de deux et trois médicaments et du choix de leur posologie. En outre, le coût d'un blocage à un composant avec ostéochondrose de la colonne vertébrale est inférieur.

Quels que soient les médicaments sélectionnés pour l'ostéochondrose, il existe plusieurs types de blocages:

  • Dans ce cas, les injections de récepteurs sont placées dans les points actifs des muscles, des ligaments et des tendons.
  • Tissu (paravertébral) - injection dans la région des tissus mous adjacente à la région affectée de la colonne vertébrale.
  • Ganglionic - piqûres dans le plexus des terminaisons nerveuses et des nœuds.
  • Chef d'orchestre - une injection qui bloque les fibres nerveuses.

Complications possibles et contre-indications

Il existe un certain nombre de contre-indications à l'utilisation du blocage dans l'ostéochondrose:

  • Maladies associées à une faible coagulation du sang.
  • Utilisation à long terme de médicaments qui réduisent la coagulation du sang.
  • Maladies du système cardiovasculaire.
  • Troubles de la pression artérielle.
  • L'évolution d'une maladie infectieuse d'origines diverses.
  • Intolérance individuelle, réactions allergiques.
  • L'épilepsie.
  • L'âge des enfants.
  • Maladie du foie.
  • Grossesse et allaitement.

Opinion d'expert: le traitement de l'ostéochondrose avec blocage est symptomatique. L'émergence d'une nouvelle exacerbation ne signifie pas l'inefficacité de la méthode: des exacerbations de la maladie se produiront, ce qui est considéré comme normal car l'ostéochondrose est une maladie chronique. L'utilisation du blocus vous permet de soulager instantanément la douleur et de réduire la fréquence de son apparition, rien de plus.

À la suite de l'anesthésie à l'aide du blocage de l'ostéochondrose, des effets secondaires peuvent apparaître même si toutes les contre-indications sont observées. Le patient peut présenter une complication spécifique liée à l’action de certains médicaments, à la manifestation d’une réaction allergique, à une augmentation du saignement. Suite à une mauvaise injection, le site d’injection peut être infecté, entraînant éventuellement des lésions des tissus mous, des vaisseaux sanguins, des fibres nerveuses et des muscles. Le choix d'un spécialiste compétent avec de bonnes critiques d'autres patients aidera à éviter les complications liées aux blocages du bas du dos, de la région thoracique ou cervicale.

Conclusion

La mise en place d'un blocage de l'ostéochondrose est souvent une nécessité. La conduite appropriée de la procédure par un spécialiste expérimenté éliminera rapidement la douleur. Le passage à une série complète de procédures pour l'ostéochondrose réduira bientôt la probabilité d'une nouvelle exacerbation de la maladie.

Comment est le blocus avec ostéochondrose du col utérin?

Le blocage avec ostéochondrose de la colonne cervicale est considéré comme l’une des rares méthodes précises pour éliminer la douleur des racines nerveuses endommagées. Il est effectué paravertébral jusqu'à la zone de la racine endommagée. En raison de l'effet de blocage de la lidocaïne et de la novocaïne utilisées dans le blocage, le nerf cesse d'exécuter l'impulsion, arrêtant ainsi la douleur.

Le blocage avec ostéochondrose est effectué par votre médecin ou votre chirurgien en milieu hospitalier ou ambulatoire. La dose est choisie individuellement en fonction de la manifestation de l'effet souhaité, qui s'exprime en l'absence de conduction des neurones. En règle générale, ils suivent des cours, car ils ont un effet thérapeutique, protégeant une personne du développement du syndrome douloureux du cerveau.

L'ostéochondrose des vertèbres cervicales est dangereuse en raison de sa proximité avec le cerveau. Les nerfs du plexus cervical innervent le cœur, les poumons et les glandes endocrines. Avec une douleur prolongée, il se produit un dysfonctionnement total des fibres et de leur dysplasie, qui devient souvent mortelle pour une personne.

Ostéochondrose par blocage d'impact

La cellule nerveuse transmet l'impulsion par la différence de potentiel dans la cellule et son espace environnant. Initialement, la cellule est chargée négativement. Quand il est excité, par exemple, en pressant ou en recevant une autre impulsion, les canaux d’entrée de sodium s’y ouvrent - ils émettent du sodium depuis l’environnement.

La molécule de sodium est chargée positivement et avec une grande quantité dans la cellule, ils changent de charge. Après cela, l'impulsion est transmise à la cellule suivante, la transférant ainsi au cerveau. Les bloqueurs de canaux sodiques bloquent le chemin de transmission des impulsions par la concurrence de substitution - les canaux possèdent des récepteurs bloqués par la substance.

C'est aussi une violation dangereuse du système nerveux autonome. Cela entraîne une désunion dans le travail du cœur et des poumons, une détérioration de la fonction thyroïdienne, une faiblesse des membres supérieurs. Dans de rares cas, la douleur peut atteindre la moelle épinière et provoquer une perte d'activité motrice des membres inférieurs.

La lidocaïne et la novocaïne dans les cellules ont elles-mêmes un effet thérapeutique: en désactivant la fibre nerveuse, elles détendent la partie affectée de la colonne vertébrale, réduisant ainsi la charge et le processus de destruction de la structure du disque intervertébral. Des muscles détendus réduisent le risque de développement ultérieur de la rupture de la membrane fibreuse et de l'apparition d'une hernie.

Le choix des moyens de blocus

Pour le blocage en utilisant une solution de lidocaïne ou de novocaïne. Ils diffèrent par la force et le temps d'action. La lidocaïne est un inhibiteur plus puissant, mais son temps d'action est relativement court. De plus, il commence à agir beaucoup plus rapidement que Novocain et procure un soulagement presque instantané de la douleur.

Novocain, au contraire, agit à un rythme plus lent, mais l’effet est plus long dans le temps. En outre, il est excrété plus lentement des cellules dans le foie, ce qui lui permet d’avoir un impact moins négatif. Il a également un effet moins négatif sur le cœur en raison du passage lent des barrières. La force est plutôt faible et ne convient pas pour le soulagement d'urgence de la douleur avec une forte compression de la colonne vertébrale.

Pour le blocage du cou, vous pouvez également utiliser les vitamines PP, B, A, E. Le blocage avec ostéochondrose cervicale vous permet de livrer des articles directement dans la région où se produit la dystrophie, ce qui vous permet de développer des processus favorables pour augmenter le trophisme et la nutrition des tissus.

Contre-indications

Le blocus est contre-indiqué dans:

  • Maladie du foie;
  • L'épilepsie et les maladies neurogènes similaires;
  • Maladie cardiaque - myasthénie, crise cardiaque récente;
  • Lésions purulentes de graisse sous-cutanée au site d'injection;
  • Dégénérescence osseuse.

Le foie est activement impliqué dans le métabolisme des substances utilisées dans le blocage. Dans le processus de métabolisme intercellulaire, la substance pénètre dans le sang, puis dans le foie. Là, les cellules du foie le lient aux protéines et le sécrètent dans les intestins. Dans les maladies du foie, les cellules tentent de travailler plus activement tout en endommageant leurs propres structures tout en isolant la protéine nécessaire.

La maladie cardiaque est une contre-indication absolue contre tout type d'anesthésie. Les bloqueurs de sodium entraînent une détérioration du cœur, un ralentissement et l'absence de signal, ce qui entraîne une détérioration du cœur. Le travail des stimulateurs cardiaques du cœur, du ganglion auriculaire et de ses faisceaux peut être perturbé, entraînant une bradycardie et de nouvelles crises cardiaques.

Cela entraîne également une diminution de la pression, ce qui est extrêmement important pour les maladies cardiaques. Certains vaisseaux minces peuvent être exsanguinés et collés, ce qui, associé à l'obésité et à des taux de cholestérol élevés, provoquera des accidents ischémiques. Les cellules intima perturbées des artères et des veines au niveau du cou peuvent perdre la nutrition, ce qui entraînera la destruction et la formation de grumeaux.

Porter le blocus sur le cou

Les examens des médecins sur le blocus sont généralement agréables - dans n'importe quel hôpital, et parfois même dans la division, il y a des personnes suffisamment qualifiées pour mener à bien la procédure. Elle nécessite des conditions de stérilité conditionnelles - une salle d’intervention assez bien filtrée avec un canapé approprié.

Le patient est déshabillé jusqu'à la taille - pour l'injection, il est nécessaire de bien voir et contrôler le cou. Le médecin le palpe pour identifier les zones de la colonne vertébrale. Il suffit de déterminer pour mener à bien la palpation de l'apophyse épineuse de 7 vertèbres cervicales. Selon sa taille, toute la région cervicale peut être évaluée.

  • Vous aurez peut-être besoin d'informations: yoga pour ostéochondrose du col utérin

La substance est composée dans une seringue jetable. Selon la profondeur du réglage, ils peuvent utiliser différentes longueurs de seringue. Si le patient ne peut pas prendre la pose calmement, les infirmières le maintiennent immobile. Cela est nécessaire pour éviter de plier le jeu et d’endommager les tissus internes.

La substance est introduite progressivement pour évaluer l’état du patient. Après l'injection, il est conseillé de rester plusieurs minutes sans exercer de pression sur la zone obstruée. Il est conseillé de ne pas avoir d'effet physique important sur le corps pendant une demi-heure - asseyez-vous à côté de la salle d'opération ou allez au service. En cas de conséquences négatives, les médecins pourront rapidement aider et soulager la maladie. Vous ne devriez pas demander le blocus dans les endroits où les spécialistes n’ont pas les qualifications suffisantes, car un blocus incorrect peut avoir des conséquences.

Comment appliquer le blocus avec ostéochondrose

L'une des méthodes médicales de traitement de la colonne vertébrale est le blocage. L’essence de l’opération est l’introduction de drogues dans les points douloureux par injection. Pour mener une telle thérapie ne peut que les médecins. Le blocage avec ostéochondrose est utilisé lorsqu'il est nécessaire de diagnostiquer avec précision et de réduire considérablement la douleur.

Blocus avec ostéochondrose

Pourquoi utiliser le blocus

L'objectif principal de l'opération est l'élimination de la douleur intense chez le patient. Chez un patient, la pression est normalisée, la sensibilité des extrémités est restaurée et la circulation sanguine est améliorée.

Un blocus avec ostéochondrose cervicale aide à identifier la source de la maladie. Si la douleur du patient disparaît, le médecin identifie correctement la cause de la maladie. Cela aide à déterminer le traitement complexe ultérieur.

Les avantages du blocage avec ostéochondrose:

  • résultat instantané;
  • faible risque d'effets secondaires;
  • soulagement complet de la douleur;
  • amélioration du système nerveux;
  • possibilité d'utilisation multiple.

Préparations pour le traitement de la colonne vertébrale

Le plus souvent, les médecins utilisent des anesthésiques locaux. Ils retardent la transmission des impulsions douloureuses par les nerfs, ce qui empêche l'apparition de la douleur sur le site d'application.

La méthode principale de cette thérapie est le blocage de Novocainic. Dans l'ostéochondrose des régions cervicale et lombaire, elle se montre particulièrement efficace. Les corticostéroïdes et divers aides se montrent bien. Le blocage novocaïnique correct avec ostéochondrose cervicale peut réduire la douleur et faciliter le traitement.

Blocus novocainique avec ostéochondrose

Son essence réside dans la mise en place de fonds aussi proches que possible de la zone touchée. La solution est injectée dans plusieurs points douloureux. Grâce à ses propriétés thérapeutiques, l'outil agit presque instantanément.

Le résultat apparaît après 3-5 minutes, après l’injection. Au cours de l'action du médicament, le médecin réussit à prendre les mesures nécessaires pour réduire l'effet négatif. La novocaïne est valable 2 à 3 heures. Moyens bien supprime la tension musculaire et améliore la circulation sanguine.

Effets secondaires

Les réactions allergiques à la procaïne et à d'autres anesthésiques locaux sont très courantes dans la population. Si les injections de novocaïne ne peuvent pas être utilisées en raison d'une intolérance individuelle chez un patient, des médicaments alternatifs peuvent être utilisés.

Novocain a les effets négatifs suivants:

  • faiblesse
  • des vertiges;
  • l'hypotension;
  • choc anaphylactique;

Si la procédure d'introduction de fonds se déroule de manière incorrecte, les conséquences suivantes se produisent:

  • lésion de la moelle épinière;
  • la migraine;
  • l'infection;
  • paralysie

Corticostéroïdes

Le traitement est un must

Les corticostéroïdes sont utilisés pour renforcer l'effet thérapeutique des médicaments locaux. Cet outil a un effet anti-inflammatoire et antiallergique. L'utilisation de fonds peut déterminer l'allergie à Novocain. Les médicaments les plus courants sont:

Dans la phase aiguë de l'ostéochondrose, le médicament est administré par voie intraveineuse. Un complexe d'anesthésiques locaux et de corticostéroïdes est utilisé pour l'opération.

L'utilisation de médicaments supplémentaires aide à guérir le dos:

  • Voltaren et Diclofenac. Ces remèdes ont un effet anti-inflammatoire et réduisent la douleur.
  • Ketonal et Ketorolac. Ce sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui éliminent rapidement la douleur et l’enflure des membres.
  • Mydocalm Il est souvent prescrit pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire. L'outil aide à soulager la tension musculaire mieux que la thérapie sacrale, ce qui conduit à une réduction de la douleur.

Types de blocages dans l'ostéochondrose

En fonction de la cause de la maladie et des symptômes observés, le médecin détermine le type de chirurgie à appliquer. L'auto-traitement dans de tels cas ne peut pas être appliqué, les conséquences peuvent être dévastatrices.

  • Récepteur. Dans ce cas, une injection est faite aux points actifs des muscles. Parfois, le médicament est injecté dans les ligaments ou les tendons.
  • Tissu L'injection est faite dans les tissus mous. Cette méthode est le plus souvent utilisée pour les maladies de la colonne lombaire.
  • Chef d'orchestre. L'injection vise à bloquer la transmission des impulsions par les fibres nerveuses.
  • Ganglionnaire. Dans ce cas, l'injection est réalisée directement dans le plexus nerveux.

Comment effectuer une opération

La bonne phase préparatoire

Avant de commencer la procédure, il est recommandé d'effectuer de telles manipulations:

  • stériliser soigneusement l'instrument et la pièce;
  • traiter la peau dans la zone de l'injection antiseptique;
  • anesthésier avec plusieurs injections de zone opératoire anesthésique.

Pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale, un mélange de novocaïne et d'hydrocortisone est utilisé. Pour vous préparer, il vous faut:

  • taper dans une seringue 60 g de cortisone;
  • ajouter la solution Novocainic;
  • mélanger le tout sur une surface stérile;
  • ajouter 10-12 ml de novocaïne.

Après l'injection, il est impossible de faire des mouvements brusques de la tête: cela entraîne le retour du syndrome douloureux. Pour fixer le cou à l'aide de colliers spéciaux.

Le blocus avec ostéochondrose de la colonne lombaire fonctionne de manière similaire. Il est utilisé dans la défaite du plexus nerveux et l'apparition de pathologies.

Techniques de performance

En cas d'ostéochondrose cervicale, un bloc paraverbal est utilisé. Le médecin entre dans la solution thérapeutique à l'endroit où se concentre la maladie. Pour ce faire, le patient est couché sur le côté ou s'assied. La procédure aide à se débarrasser de la douleur assez rapidement, mais le temps d'action varie selon les cas. Si le patient se plaint du dos, utilisez une méthode similaire, seule l'injection est effectuée dans les points douloureux du bas du dos. La quantité de substance administrée dépend de l'âge et du poids du patient.

Une alternative est le type d'opération intranévral. Dans ce cas, une injection est effectuée dans l'une des zones de la moelle épinière, qui reçoit les signaux des terminaisons nerveuses. Introduire la novocaïne, la bupivacaïne ou la ropivacaïne acceptées. L'opération vous permet de bloquer les nerfs dans la zone touchée.

En cas de blocage épidural, le médicament est injecté directement dans la zone épidurale située dans la région de la membrane protectrice de la moelle épinière. Il en résulte une perte totale de sensibilité au site d'injection.

Recommandations générales

Bien que la procédure semble simple, elle ne devrait être effectuée que par un médecin qualifié. Il est préférable d’effectuer le traitement en mode hospitalisation: cela permet d’améliorer l’effet thérapeutique du fait qu’après la procédure, le patient n’a plus besoin d’aller ni de bouger. Le patient peut simplement s'allonger pendant un certain temps après l'injection: cela corrigera l'effet positif.

Après avoir été introduit dans le corps, la substance bloquante pénètre dans la circulation sanguine et atténue la douleur pendant un certain temps. Vous pouvez utiliser cette méthode de traitement aussi longtemps que nécessaire. Avec le bon choix du médicament traitant, un résultat positif est observé chez la majorité des patients, ce qui fait du blocage avec ostéochondrose l'une des méthodes de traitement les plus efficaces.

Contre-indications

Le patient peut présenter une intolérance générale et locale au médicament administré. Les principales contre-indications incluent:

  • saignements fréquents;
  • l'apparition d'une infection au site d'injection ou sa présence dans le corps;
  • perte de conscience;
  • la myasthénie grave;
  • l'arythmie;
  • l'épilepsie;
  • troubles mentaux;
  • maladies de l'estomac et du foie.

Les conséquences

  • Ponction de la dure-mère du cerveau. De tels cas sont retrouvés à 4-5% avec la méthode épidurale. Il en résulte une pénétration de substances dans la région sous-arachnoïdienne, ce qui provoque la sortie du liquide céphalorachidien. Les symptômes sont des maux de tête en position verticale et des difficultés respiratoires.
  • Infection. La cause peut être un équipement non stérile. Des traces d'infection peuvent se trouver sur la peau, près de la ponction et dans le corps. L'utilisation de corticostéroïdes aggrave le système immunitaire pendant 2-3 semaines, ce qui contribue au développement d'infections. Les symptômes peuvent être de la fièvre et des douleurs au cou et au dos.
  • Dommages aux vaisseaux sanguins. Ils apparaissent à la suite d'une ponction accidentelle des vaisseaux sanguins. Le résultat peut être une sensation de brûlure et une douleur intense. Moins fréquents sont les arrêts cardiaques et la mort.
  • Problèmes de vessie. Une anesthésie locale provoque l’étirement des parois, ce qui nuit à l’élimination du liquide contenu dans le corps. Le résultat est la maladie de la vessie.
  • Saignements Ils surviennent chez des patients atteints de diverses maladies du sang. Avec l'introduction des médicaments, le patient doit être complètement détendu. Pour éviter de comprimer la paroi abdominale, le patient est placé sur l'abdomen.

Blocus à domicile

Pour soigner le dos ou le cou, le blocus à domicile est impossible. Le risque de se tromper de chirurgie ou de choisir le mauvais médicament est très grand.

Une mauvaise administration du médicament peut entraîner des complications supplémentaires. À la maison, il est impossible de garantir la stérilité de la pièce et des équipements, ce qui entraîne l’infection de l’organisme.

Le blocage de l'ostéochondrose ne doit être effectué que par un spécialiste médical expérimenté et uniquement dans une salle spécialement équipée. L'automédication de cette manière ne peut que nuire à la santé.

Le blocus est-il efficace dans l'ostéochondrose?

Le blocus de la colonne vertébrale est pratiqué dans les pays de l'ex-Union soviétique. Ils sont utilisés dans l'ostéochondrose de la région cervicale et lombo-thoracique. La procédure est une injection d'anesthésique ou d'autres médicaments dans la zone du processus pathologique.

En Europe, de tels traitements sont pratiqués relativement rarement, notamment parce qu’il s’agit d’un traitement symptomatique qui n’affecte pas l’évolution de la maladie. Par conséquent, dans le contexte des blocages dans l'ostéochondrose, il est impératif de mener à bien son traitement à part entière avec l'aide d'un traitement conservateur.

Méthode Description

Le blocage du médicament avec ostéochondrose est prescrit dans les cas où les patients ont une douleur intense, y compris un sommeil perturbant. Ce traitement est applicable à tous les types et à tous les lieux d'ostéochondrose rachidienne.

Cette méthode de traitement est courante dans les pays de la CEI, mais elle est rarement utilisée en Europe ou aux États-Unis. La raison principale n’est qu’une diminution temporaire de la gravité de la douleur, mais à la fin de l’action des médicaments, la douleur revient.

Il existe également un blocage thérapeutique avec des corticostéroïdes et des anti-inflammatoires. Ils ne sont utilisés que rarement et uniquement dans les formes sévères d'ostéochondrose, qui se produisent souvent dans le contexte d'autres maladies de la colonne vertébrale (par exemple, la scoliose).

Les blocages analgésiques sont efficaces pour soulager rapidement la douleur, mais en tant que traitement, leur efficacité tend à être nulle.

À quoi sert-il?

La principale indication pour les blocages dans l'ostéochondrose est une douleur intense, qui ne peut être soulagée avec des analgésiques oraux. L'indication est une douleur sous n'importe quelle forme d'ostéochondrose.

En outre, les blocages sont utilisés pour toute autre pathologie dégénérative-dystrophique de la colonne vertébrale, liée d'une manière ou d'une autre à l'ostéochondrose. Dans les pathologies infectieuses du système musculo-squelettique, les blocages ne sont pas utilisés en raison du risque de propagation de l'infection.

Il convient également de noter que même dans les cas d'ostéochondrose grave, les blocages ne sont pratiqués que pendant la période d'exacerbation, lorsque l'intensité de la douleur atteint son maximum. C'est simplement parce qu'un tel traitement n'est pas effectué et qu'il est remplacé par des analgésiques oraux (par exemple, Ketanov ou le paracétamol sont souvent prescrits).

Indications et contre-indications

Les blocs sont utilisés dans diverses maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale. En termes simples, avec différentes formes d'ostéochondrose.

  1. Ostéochondrose des régions thoracique, cervicale et lombaire.
  2. Protrusion discale intervertébrale, hernie intervertébrale.
  3. Névrite et névralgie causées par des lésions du canal rachidien.
  4. L'herpès zoster.
  5. Névralgie intercostale.
  6. Spondylarthrose de la colonne vertébrale.
  7. Différentes formes de myosite.

Les contre-indications à cette procédure sont:

  • maladies du système circulatoire;
  • processus infectieux locaux sur le site d'injection;
  • intolérance individuelle aux composants utilisés pour le blocage des médicaments;
  • hypotension (pression artérielle basse);
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • la myasthénie grave;
  • épilepsie dans le passé;
  • grossesse et allaitement (lactation);
  • insuffisance rénale et hépatique, cirrhose, hépatite C.

Complications possibles

Avec un blocage correctement réalisé avec ostéochondrose, l'incidence des effets secondaires est extrêmement faible et est d'environ un cas pour 10 000 interventions.

Les complications les plus fréquentes du blocage de la colonne vertébrale sont:

  1. Le développement de réactions allergiques locales ou systémiques (rarement), allant jusqu'au choc anaphylactique.
  2. Infection des tissus mous au site d'injection (peut développer des abcès, du phlegmon).
  3. Infection des membranes de la moelle épinière.
  4. Saignement (le saignement massif est rare).
  5. Réactions spécifiques à l’introduction de l’anesthésie locale.
  6. Réactions spécifiques à l’introduction de corticostéroïdes.
  7. Forte diminution de la pression artérielle.
  8. Collapsus cardiaque (généralement lorsqu'un anesthésique est injecté accidentellement dans un vaisseau sanguin).
  9. Faiblesse générale, vertiges, maux de tête.

Vues par nombre de composants

Il existe trois principaux types de blocage médical de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, qui diffèrent non seulement par les moyens utilisés, mais également par l'efficacité finale et l'incidence des effets secondaires.

Actuellement, dans les pays de la CEI, les types de blocages suivants sont les plus répandus dans le traitement de l'ostéochondrose:

  • avec l'aide d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): élimination des poches, sensations douloureuses et réduction des réactions inflammatoires dans un site piégé;
  • avec l'aide d'hormones systémiques (glucocorticoïdes): ils sont utilisés pour diminuer rapidement et durablement les événements inflammatoires dans la région touchée par l'ostéochondrose, améliorent également le trophisme et le remplissage des tissus au point d'injection;
  • avec l'aide de médicaments anesthésiques locaux: ils sont utilisés exclusivement pour réduire ou soulager complètement la douleur.

Médicaments anesthésiques

Le blocage médicamenteux à l'aide d'anesthésiques locaux est le plus populaire, car il soulage rapidement la douleur et est généralement sans danger.

Les médicaments suivants sont utilisés dans cette procédure:

  1. Novocain (premier en popularité). Des solutions d'injection à 0,25%, 0,5%, 1% et 2% sont utilisées. La réduction de la douleur survient dans les cinq minutes suivant la procédure. La durée de l'effet est d'environ deux heures.
  2. La lidocaïne. Le deuxième plus populaire après Novocain. L'effet thérapeutique est atteint après trois minutes, la durée de l'effet analgésique est d'environ trois heures.
  3. Merkain ou bupivacaïne. L'effet analgésique est atteint 15 à 20 minutes après l'injection, mais la durée de la réduction de la douleur est impressionnante - elle atteint environ cinq heures.

Corticostéroïdes

Ces médicaments sont utilisés non seulement pour réduire l'intensité de la douleur, mais également pour éliminer les poches et réduire l'inflammation de la colonne vertébrale.

Les médicaments suivants sont utilisés dans cette procédure:

  • Hydrocortisone: avant utilisation, il doit être mélangé avec un anesthésique local. Le médicament ne convient que pour l'administration périneurale.
  • Remède à la dexaméthasone: l’effet thérapeutique est obtenu immédiatement (appelé «au bout de l’aiguille»), mais sa durée de vie est brève et il ne sera utilisé que pour bloquer les tissus mous et les articulations.
  • Remède Depot-Medrol: de la même manière que la dexaméthasone est utilisée pour une insertion dans les tissus mous et les articulations;
  • signifie Diprospan: a un effet prolongé et est utilisé exclusivement pour réduire l'intensité de la douleur;
  • Le remède Kenalog: injecté dans les articulations et les tissus de la colonne vertébrale, une pause de deux semaines est nécessaire entre chaque injection.

Blocage de l'ostéochondrose cervicale (vidéo)

Autres drogues

Il existe également d'autres médicaments utilisés pour le blocage de l'ostéochondrose et qui ne sont pas liés au traitement standard. Leur utilisation par de nombreux médecins est considérée comme peu pratique en raison de sa faible efficacité et même des risques pour la santé.

Il n'est pas recommandé de les utiliser comme traitement principal de la maladie, au maximum, en complément du traitement standard de l'ostéochondrose.

Ce groupe de médicaments comprend les médicaments suivants:

  1. Complexes de vitamines (principalement groupe B).
  2. ATP.
  3. Lidaza antédémate.
  4. Platyfilin.
  5. Thrombolysine (utilisée pour améliorer la capacité de régénération du corps et réduire l’œdème).
  6. Glycosaminoglycane-peptide complexe Rumelon.
  7. Anti-inflammatoire Papain.
  8. Inhibiteur de la cyclooxygénase Voltaren.

Types de blocages par site d'injection

Le blocage des médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose est divisé en types non seulement par les moyens utilisés pour l'injection, mais également par la zone et la technique de l'injection. En outre, le blocus est également divisé par la profondeur de l'administration des médicaments.

En fonction du domaine et de la technique d’introduction du blocus, on distingue les types suivants:

  1. Technique d'injection paravertébrale.
  2. Introduction de la technologie du conducteur.
  3. Technique d'injection épidurale.

La profondeur de l'introduction du blocage de la drogue est divisée en les types suivants:

  • injection intradermique (la tactique de blocage la plus courante et la plus sûre);
  • administration sous-cutanée de médicaments;
  • l'introduction de médicaments directement dans les muscles;
  • administration périneurale de médicaments (en contournant le tractus gastro-intestinal);
  • administration radiculaire de médicaments.

Blocus avec ostéochondrose

La douleur est le principal symptôme clinique des maladies du système musculo-squelettique, notamment la pathologie dégénérative-dystrophique de la colonne vertébrale - l'ostéochondrose. L'intensité des sensations douloureuses dans l'ostéochondrose dépend du degré d'endommagement des disques intervertébraux, de la présence d'un processus inflammatoire et de modifications pathologiques des tissus environnants. Les analgésiques à base de métamizole sodique (Analgin, Baralgin), ainsi que les médicaments du groupe AINS (ibuprofène, kétorolac, nimésulide) sont utilisés pour soulager le syndrome douloureux modéré ou modéré. En cas de douleur intense, l’injection d’anesthésiques (dans le muscle, sous la peau ou dans la veine) est indiquée. L'un des types d'injections dans l'ostéochondrose sont les blocages. Ce qui est, dans quels cas les blocages sont indiqués et quelles contre-indications peuvent être données à la procédure seront discutés ci-dessous.

Qu'est-ce qu'un blocus?

Les blocus sont des manipulations thérapeutiques dans lesquelles le médicament est injecté directement dans la région affectée de la colonne vertébrale à l'aide d'une seringue. L'objectif principal des blocages est de réduire l'intensité ou l'élimination complète de la douleur afin de rétablir le niveau habituel de mobilité et d'activité physique du patient. La procédure est effectuée dans des conditions hospitalières par un spécialiste qui possède l'anatomie de la colonne vertébrale et qui possède les compétences et qualifications appropriées (vertébrologue, chirurgien, chirurgien orthopédiste, neurologue, etc.). L'insertion d'une aiguille dans la colonne vertébrale (y compris l'espace épidural) est une intervention sérieuse avec un risque d'infection et, par conséquent, la stérilité des instruments et de l'espace environnant est une condition importante pour la sécurité de la procédure.

Avantages et indications d'utilisation

L'indication principale de la réalisation d'un blocage médical de la colonne vertébrale est un syndrome de douleur intense, non contrôlé par des médicaments à usage oral ou externe (comprimés, pommades, gélules, gels). Une douleur intense liée à l'ostéochondrose à n'importe quel endroit est associée à un pincement des terminaisons nerveuses, résultant d'une compression de la colonne vertébrale et d'une lésion des disques intervertébraux par les vertèbres adjacentes. Les analgésiques, qui sont introduits dans la région spinale par paravertébral ou épidural, bloquent la transmission de l'influx nerveux en se liant rapidement aux récepteurs cellulaires et en inhibant les ions sodium (canaux sodiques). L'effet analgésique après la procédure se produit presque instantanément.

Les principaux avantages des blocages dans l'ostéochondrose comprennent:

  • résultat rapide. Chez 91,3% des patients, l'effet analgésique se manifeste dans les 10 minutes suivant l'administration du médicament;
  • la possibilité d'une administration locale de médicaments auxiliaires. En association avec des analgésiques, le médecin peut injecter des médicaments ayant des effets anti-inflammatoires, antispasmodiques et chondroprotecteurs dans la zone touchée. Dans certains cas, le blocage peut être associé à des injections de vitamines du groupe B;
  • réutilisabilité. Les médicaments destinés à un usage interne doivent faire l’objet de traitements spécifiques afin de réduire les risques d’effets secondaires et de complications. Les blocages peuvent être répétés plusieurs fois en présence d'indications strictes et d'une progression stable de la dystrophie et de la dégénérescence des disques intervertébraux.

L'absence d'effets secondaires associés au fonctionnement du tractus gastro-intestinal est d'une grande importance dans la sélection des blocs épiduraux et paravertébraux comme méthode principale et efficace d'anesthésie pour l'ostéochondrose du cou ou du bas du dos. Les comprimés et les gélules, pénétrant dans l'estomac, sont soumis à une digestion et à une scission sous l'action de différentes enzymes, après quoi le principe actif est absorbé par les muqueuses. Presque tous les médicaments du groupe des analgésiques et des AINS, qui ont un effet analgésique cliniquement significatif, irritent les membranes muqueuses de l’estomac et en provoquent l’inflammation (gastrite médicale). Avec l'administration locale de médicaments, le risque de complications au niveau des organes digestifs ne dépasse pas 7-11%.

Faites attention! L'utilisation de blocages pour le soulagement des douleurs aiguës dues à l'ostéochondrose est également justifiée chez les patients atteints de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal et de l'appareil digestif, accompagnées de nausées et de vomissements sans cause (gastrite, duodénite, pancréatite, cholécystite, etc.). L'absorption des principes actifs lors de la prise de comprimés et de gélules chez ces patients ne dépasse pas 50%, ce qui affecte négativement la dynamique du traitement et le bien-être du patient.

Types de blocus

Les blocs vertébraux se distinguent non seulement par l'emplacement de la lésion, la technique de manipulation, mais également par la profondeur de l'administration de solutions médicamenteuses.

La classification principale des injections pour ce paramètre est donnée dans le tableau.

Tableau Types de blocage de la colonne vertébrale

Comment faire un blocus avec ostéochondrose et quels types sont?

Le blocage avec ostéochondrose vous permet de soulager rapidement la douleur pendant longtemps. La procédure est effectuée dans la zone douloureuse, près ou directement de la colonne vertébrale. Un blocus est prescrit si les autres méthodes de traitement ne donnent pas de résultats positifs.

Contenu:

Blocus d'action

La douleur dans l'ostéochondrose est due à l'empiètement des racines nerveuses. En raison de modifications dystrophiques dans les disques intervertébraux, la distance entre les corps vertébraux diminue, une croissance excessive du tissu osseux commence (ostéophytes). Ces derniers pressent les terminaisons nerveuses, provoquant une douleur insupportable. Le processus aggrave les spasmes musculaires, à la suite desquels les muscles exercent une pression supplémentaire sur les vertèbres.

La douleur soulage les analgésiques sous forme de comprimés, d'injections et de pommades locales. Si cette thérapie ne donne pas de résultats positifs et que la douleur augmente, prescrivez un blocage de la colonne vertébrale. Immédiatement, la question se pose: de quoi s'agit-il et comment cela se fait-il.

Pendant la procédure, des drogues sont injectées à certains moments. Les médicaments agissent sur les racines nerveuses et bloquent le flux d’impulsions vers le cerveau. Le but de l'injection est de soulager la douleur et de soulager la tension musculaire. Le médicament agit instantanément, facilitant l'état du patient.

Types de blocus

Les points où l’anesthésique sera introduit sont sélectionnés en fonction de l’emplacement de la zone touchée. L'injection peut être placée dans la région de la colonne vertébrale cervicale, thoracique, lombaire ou sacrée.

Selon le lieu et le mode d'administration, on distingue les types de blocage suivants:

  • paravertébral - une injection est administrée près de la colonne vertébrale à plusieurs endroits;
  • épidural - le médicament est injecté dans la région sacrale juste au-dessus du coccyx;
  • sacral - une injection est faite à travers le ligament sacré;
  • conducteur - les impulsions agissant sur les fibres nerveuses sont bloquées;
  • intra-osseux - le médicament est placé dans le tissu osseux spongieux de la colonne vertébrale.

Dois-je faire un blocus? Le non respect ou le non-respect des règles de procédure peut entraîner des conséquences indésirables avec des complications graves. Les patients doivent signer un accord pour effectuer les manipulations avant de le faire. Habituellement, une personne décide de bloquer lorsqu'elle ne peut plus supporter la douleur, alors que d'autres médicaments n'apportent pas de soulagement. Avant la procédure, vous avez besoin d'une collation pour éviter les faiblesses. Après l'injection, les restrictions concernant le repos au lit et l'exercice sont indiquées.

Conséquences et contre-indications

Le blocage de la colonne vertébrale ne doit être effectué que par un spécialiste expérimenté. Après l'injection, diverses complications sont possibles. Les réactions allergiques aux médicaments les plus courantes.

Effets secondaires après l'injection:

  • saignements avec des dommages vasculaires;
  • maladies des membranes de la colonne vertébrale de nature infectieuse;
  • dommages aux fibres musculaires et aux ligaments;
  • réactions neurologiques;
  • violation du système urinaire.

Le blocus est contre-indiqué dans tous les trimestres de la grossesse et chez les mères allaitantes. Ne pas le prescrire pour:

  • maladie cardiaque;
  • dommages au foie;
  • troubles mentaux;
  • l'épilepsie;
  • maladies oncologiques;
  • thrombose et mauvaise coagulation du sang;
  • maladies infectieuses.

Sur la note Toute procédure sur la colonne vertébrale est mieux effectuée dans des conditions stationnaires et sous la supervision d'un médecin, car le risque de complications après l'injection est élevé.

Il est possible de faire un blocus chez soi à condition de stérilité de la pièce et de se conformer à toutes les recommandations du médecin.

Drogues pour le blocus

Les patients posent souvent la question suivante: qu’est-ce que les injections et comment affectent-elles le corps? Les préparatifs du blocus sont divisés en un composant et en plusieurs composants. Le premier regard le plus sûr. L'ajout de plusieurs médicaments augmente le risque de réactions allergiques et d'effets secondaires.

Les anesthésiques locaux sont les composants principaux des injections. Ils bloquent les récepteurs de la douleur et soulagent rapidement l'état du patient. Ceux-ci comprennent:

Pendant combien de temps les anesthésiques soulagent-ils la douleur? La durée de l'effet anesthésique dépend du type de blocage. Le plus efficace est considéré comme épidural et sacral. Le médicament pénètre directement dans la lésion, bloque les impulsions des racines nerveuses et a un effet instantané et durable. Les injections paravertébrales sont plus souvent utilisées dans l'ostéochondrose thoracique et cervicale. Ils soulagent rapidement la douleur, mais ont un effet anesthésique moins important qu'une procédure épidurale.

Le plus commun est le blocage paravertébral avec novocaïne. Il agit rapidement et soulage la douleur pendant 2 heures. Ne pas prescrire de médicaments pour l'insuffisance cardiaque et hépatique, et en cas d'intolérance au médicament.

Le blocage paravertébral de la lidocaïne a un effet plus long, jusqu’à 3 heures. Le faible coût rend le médicament disponible pour divers segments de la population. Les contre-indications sont l'hypertension, une maladie grave du foie, des saignements.

La bupivacaïne étant un médicament plus coûteux, les patients se préoccupent de la question de savoir combien de temps dure l'effet anesthésique. Le médicament a un effet durable jusqu'à 5 heures. Il n'est pas prescrit pour l'hypotension et les maladies du système nerveux.

Sur la note Le mélange de Novocaïne et de lidocaïne a un effet analgésique de longue durée. Les drogues renforcent l'action de l'autre.

Médicaments corticostéroïdes

Les médicaments hormonaux sont utilisés en association avec des anesthésiques. Ils renforcent l'effet médicinal, ont un effet anti-inflammatoire et réduisent le risque de réactions allergiques.

Les médicaments les plus populaires sont:

L'anesthésique est soigneusement mélangé à l'hydrocortisone et injecté dans le dos. Les réactions allergiques sont possibles. La dexaméthasone agit rapidement et efficacement, mais pour une courte période. Kenalog est utilisé pour soulager la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale. Les contre-indications incluent l'ulcère gastrique, les maladies infectieuses, le glaucome. Diprospan agit longtemps et résiste bien à la douleur. Le médicament n'est pas prescrit pour le diabète, l'insuffisance hépatique, les maladies de la peau. Tous les agents hormonaux sont contre-indiqués chez les femmes occupant ce poste et les mères allaitantes, ainsi que chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

C'est important. D'autres remèdes n'ont pas d'effet analgésique et sont inclus en tant que composants pour soulager l'inflammation. Ces médicaments comprennent les vitamines B, les antispasmodiques (Platyfilline), les chondroprotecteurs (Alflutop) et les enzymes (Lidaza).

Comment se déroule la procédure?

Le blocage paravertébral de la novocaïne de la colonne lombaire est considéré moins dangereux que la péridurale. Son action intervient 3 à 7 minutes après l’administration du médicament.

  1. Le patient se couche sur le ventre.
  2. Le médecin détermine la zone touchée et la désinfecte avec de l'alcool.
  3. En utilisant une aiguille mince, la surface est coupée avec un médicament.
  4. L'aiguille est changée pour une plus longue et avancée à une profondeur de 5-6 cm, introduisant continuellement la solution.
  5. La dose de base de Novocain est injectée entre la 4ème et la 5ème vertèbre.
  6. En cas de syndrome douloureux grave, des injections sont effectuées des deux côtés de la colonne vertébrale.

Pour soulager la douleur, un médicament peut être injecté dans l’espace épidural. L'indication de ce type de blocage est la forme aiguë d'ostéochondrose de la colonne lombaire.

  1. Le patient est allongé sur le côté et tourne le dos, les genoux collés à la poitrine.
  2. Le médecin utilise les mains pour déterminer l’entrée du canal sacré.
  3. La désinfection de l'épiderme est effectuée sur le site de l'injection envisagée.
  4. Utilisez une longue aiguille pour injecter dans la colonne vertébrale et injectez jusqu'à 60 ml de Novocain.

Le blocage médicamenteux de la colonne cervicale se fait généralement avec de l'hydrocortisone. La longueur de l'aiguille dépend de la profondeur de l'injection. L'homme prend une posture assise et abaisse son menton sur sa poitrine. Le médecin introduit progressivement le médicament en évaluant l’état du patient. Après l'injection, le patient est sous la surveillance d'un médecin pendant environ 2 heures.

L'anesthésie de la section thoracique à l'aide du blocage est réalisée avec névralgie intercostale. Habituellement, la procédure ne provoque pas de complications graves et est facilement tolérée par les patients.

À quelle fréquence un blocus peut-il être fait lorsque la douleur est prononcée? Pour atténuer la douleur, il suffit généralement d'une injection. Dans certains cas, l'injection est réalisée pendant 4 jours. S'il n'y a pas de contre-indications, la procédure peut être effectuée en cas de récidive aiguë de la maladie, mais pas plus de 4 fois par an.

Après avoir soulagé la douleur et l’inconfort, le médecin prescrit le traitement principal visant à soulager le processus inflammatoire, à renforcer le système musculaire et à restaurer l’élasticité de la colonne vertébrale. Le blocage avec ostéochondrose est une méthode efficace pour soulager rapidement la douleur. Pour éviter des conséquences négatives, vous ne pouvez que faire confiance aux injections dans la colonne vertébrale à un spécialiste de haut niveau.

Vous pouvez également être intéressé par ces matériaux GRATUITS:

  • Une bonne nutrition pour la santé de la colonne vertébrale et des articulations: 10 composants nutritionnels essentiels pour une colonne vertébrale en santé
  • Êtes-vous inquiet à propos de l'ostéochondrose? Nous vous recommandons de vous familiariser avec ces méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose des sections cervicale, thoracique et lombaire sans médicament.
  • Est-ce que la douleur causée par l'arthrose du genou ou de la hanche cesse? Le livre gratuit intitulé «Plan pas à pas pour la restauration de la mobilité des articulations du genou et de la hanche pendant l'arthrose» vous aidera à faire face à la maladie à domicile, sans hôpital ni médicament.
  • Livres gratuits: "TOP-7 exercices nocifs pour les exercices du matin, que vous devriez éviter" et "7 erreurs majeures dans l'entraînement physique débutant à la maison et au gymnase" - après avoir lu ces livres, vous apprendrez comment les fonctionnalités de la par rapport aux entraînements pour les personnes qui pratiquent le fitness depuis longtemps.
  • Cours de formation unique gratuit "Les secrets du traitement de l'ostéochondrose lombaire" dispensé par un médecin agréé en thérapie de l'exercice, a mis au point un système unique de récupération de toutes les sections de la colonne vertébrale, qui a déjà aidé plus de 2000 clients!
  • Des techniques simples pour soulager la douleur aiguë lorsque vous pincez le nerf sciatique, voir cette vidéo.

Blocage de la colonne lombaire

Le blocage dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire est matérialisé par l'administration de médicaments ayant un certain effet sur les points douloureux sous forme d'injections. Cette procédure est effectuée exclusivement par des médecins spécialistes (vertébrologue, neurologue, neuropathologiste, neurochirurgien, orthopédiste, etc.) parfaitement au fait de la colonne vertébrale et de l'anatomie et connaissent parfaitement les contre-indications à la procédure de blocage, les complications et leurs conséquences.

Indications du blocus et ses avantages

Un blocus est effectué dans les conditions médicales aseptiques les plus strictes (il peut s'agir d'une salle d'essayage ou d'une salle d'opération), car il s'agit d'une intervention assez grave dans le corps. Avant le blocus, le patient ou son représentant doit notifier par écrit son consentement à la procédure et les médecins doivent également avertir le patient des conséquences possibles.

L’objectif principal du blocage du bas du dos est de bloquer rapidement et efficacement les douleurs causées par les écarts de santé suivants:

  • Ostéochondrose de différentes parties de la colonne vertébrale, y compris la région lombaire;
  • Névralgie et névrite émergeant du canal rachidien;
  • Saillie du disque intervertébral;
  • Névralgie intercostale;
  • Myosite;
  • Spondyloarthrose de la colonne vertébrale.

Il est souvent nécessaire de travailler avec une déviation dystrophique-dégénérative de la colonne lombaire. Avec cette maladie, les blocages médicaux ne sont autorisés que par des indications et uniquement pour chaque patient individuellement, alors que les méthodes de traitement standard sont inefficaces.

Le blocus présente certains avantages par rapport à d’autres effets thérapeutiques:

  • Résultat positif rapide;
  • Si vous observez que la technique de blocage de la taille est correcte, le risque d’effets secondaires perçu sera réduit à zéro.
  • À chaque attaque et exacerbation de l'ostéochondrose, la procédure peut être répétée plusieurs fois.
  • Le principal effet du blocage est l’anesthésie, un anti-inflammatoire supplémentaire;
  • L'œdème des racines nerveuses diminue avec leur inflammation.

Les principaux groupes de médicaments pour l'ostéochondrose

Anesthésiques locaux

Ce groupe de médicaments est prescrit pour les blocages des types suivants:

  • Composant unique;
  • Bicomposant;
  • Multicomposant.

En contact avec les fibres nerveuses, ils sont en mesure de retarder la transmission de l'influx nerveux, ce qui permet de bloquer le réflexe douloureux et d'autres sensibilités aux endroits où le médicament est injecté.

Les médicaments anesthésiques locaux comprennent les médicaments suivants.

  • Novocain. Le blocus du bas du dos avec ce médicament est utilisé plus souvent que les autres. L'anesthésie a lieu 2 à 4 minutes après le début de l'injection et dure jusqu'à 1 à 3 heures. Ce temps est suffisant pour arrêter la pulsation douloureuse et stabiliser l'état à la normale;
  • La lidocaïne. La prévalence est à la deuxième place après le médicament précédent. Ce médicament a un indice anesthésique élevé contre une exposition rapide. L'effet de blocage dure également - environ 2,5 à 3 heures.

Corticostéroïdes

Ce groupe comprend les anti-inflammatoires qui éliminent instantanément la douleur, l’inflammation et le gonflement. Capable d'avoir une action antiallergique. En tant que seul médicament à bloquer en cas d'ostéochondrose, ils ne sont pas utilisés mais sont combinés pour obtenir le meilleur effet avec des médicaments anesthésiques locaux. Également utilisé comme mesure préventive d'allergie à la lidocaïne ou à la novocaïne.

Les médicaments suivants sont des corticostéroïdes:

  • L'hydrocortisone est une suspension totalement insoluble dans l'eau. Elle est mélangée à un anesthésique avant l'introduction.
  • Dexaméthasone - l’effet est instantané, mais ne dure pas;
  • Diprospan - un médicament à action prolongée (prolongée), les professionnels de la santé considèrent qu'il s'agit d'un moyen idéal pour éliminer la douleur liée à l'ostéochondrose du bas du dos de la colonne vertébrale.

Le plus souvent, on prescrit des injections complexes pour ostéochondrose de la colonne lombaire:

  • Analgésiques;
  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Pilules hormonales;
  • Vitamines, ainsi que des composés complexes de vitamines et de minéraux.

Au début d'une attaque soudaine aiguë d'ostéochondrose, l'administration du médicament par voie intraveineuse (ou goutte à goutte) est indiquée. Pour les procédures de blocage, une dose d'anesthésique local et une dose d'agent anti-inflammatoire sont utilisées.

Médicaments supplémentaires pour les blocus

Les préparations pharmacologiques suivantes sont utilisées pour les injections injectables pendant le blocage:

  • Voltaren, Diclofenac, une combinaison de substances anti-inflammatoires et analgésiques éprouvée au fil des ans, a rapidement pour effet de réduire l’enflure et la douleur;
  • Ketonal, Ketorolac, - AINS modernes, éliminent instantanément la douleur et le gonflement;
  • Dans l'ostéochondrose, le mydocalm soulage les spasmes de manière excellente et détend rapidement les muscles raides, réduisant ainsi la douleur et augmentant la mobilité.

Types de blocages dans l'ostéochondrose lombaire

Il existe un grand nombre de types de blocages en médecine, mais le médecin doit choisir celui qui convient le mieux à un patient donné: cela dépend des objectifs poursuivis et de la situation clinique spécifique.

Il existe plusieurs types de blocages médicamenteux dans le bas du dos:

  • Les récepteurs sont des injections médicamenteuses, qui sont transformées en points actifs des muscles, ainsi que des ligaments et des tendons;
  • Tissu - lorsqu'une injection est faite dans la zone des tissus mous entourant le segment lombaire malade;
  • Chef d'orchestre - les fibres nerveuses sont bloquées par l'introduction de médicaments;
  • Ganglionnaire - dans de telles procédures, l’injection est appliquée directement sur le plexus des nerfs et les points nodaux.

Contre-indications et complications des blocages lombaires

Les contre-indications les plus fréquentes aux blocages sont les déviations suivantes de la santé du patient:

  • Tendance aux saignements (maladies de thrombocytopénie, hémophilie, prise d'anticoagulants);
  • Traces d'infection au site d'injection ou présence d'une infection commune dans le corps, susceptible de provoquer des processus pathologiques;
  • Le manque de conscience ou l'état général du patient est considéré comme grave;
  • Une hypersensibilité aux médicaments dont l'utilisation est prévue au blocus de la taille;
  • La myasthénie grave;
  • Contre-indications à l'utilisation de corticostéroïdes;
  • L'arythmie;
  • L'hypotension;
  • Crises d'épilepsie;
  • L'âge des enfants;
  • La présence d'une maladie mentale;
  • Dommages au foie.

Peut-être que le développement de complications de blocages avec ostéochondrose du bas du dos se rencontre souvent:

  • Saignements;
  • Infection au site de ponction, dans les méninges;
  • La présence de plaies avec une injection imprécise de tissus mous;
  • Le développement des allergies et autres.

Le blocus des reins est un moyen assez efficace et assez rapide d’éliminer la douleur associée à l’ostéochondrose des reins. Négliger ou indifférent à la procédure n'est pas recommandé, car cette manipulation est très grave et toute violation de la technique d'exécution du blocus peut avoir des conséquences imprévisibles.