Principal / Ecchymose

Pourquoi ça fait mal sous l'omoplate gauche du dos?

La douleur à gauche sous l'omoplate incite la personne suspecte à penser immédiatement à une crise cardiaque. Bien sûr, n’oubliez pas cette maladie potentiellement mortelle, mais le plus souvent, la douleur derrière et sur la gauche survient pour des raisons moins dangereuses. Cela vaut la peine de savoir pourquoi cela fait mal sous l'omoplate gauche, de sorte que vous sachiez à quel médecin s'adresser pour obtenir de l'aide et dans quels cas appeler une ambulance.

1. névralgie intercostale

La maladie est accompagnée d'une inflammation des processus nerveux.

Raisons

Provoque une irritation des nerfs:

  • l'hypothermie;
  • infections d'herpès;
  • lésion des côtes ou de la colonne vertébrale;
  • atteinte de la racine nerveuse dans l'ostéochondrose thoracique;
  • maladies associées à une malformation thoracique (spondylose);
  • tumeurs bénignes de la plèvre;
  • réactions allergiques;
  • ostéochondrose.

Sous l'omoplate du côté gauche, la douleur en neurologie apparaît soudainement et effraie une personne, lui faisant suspecter le pire.

Les symptômes

Dans la névralgie intercostale, la douleur sera douloureuse et l'intensité dépendra de la gravité de la pathologie. Cela peut faire très mal, presque insupportablement, ou la maladie se manifestera avec un léger inconfort douloureux.

Les symptômes caractéristiques indiquant une inflammation ou une irritation des processus nerveux sont les suivants:

  • Communication avec le mouvement et la respiration. Il commence à avoir mal sous l'omoplate lorsque vous bougez avec la main gauche, toussez, respirez fort ou riez.
  • L'influence de la chaleur Après réchauffement, la douleur diminue ou disparaît complètement.
  • Palpation. Quand on appuie dessus, ça commence à faire plus mal.

Si la cause est une infection herpétique, le patient présente une éruption cutanée caractéristique le long des nerfs.

En plus de la douleur, une personne peut ressentir:

  • la tachycardie;
  • engourdissement de la peau;
  • transpiration accrue.

Il n’est pas toujours possible de déterminer la douleur causée par la névralgie intercostale ou les pathologies cardiaques de l’omoplate gauche. Si le syndrome douloureux est apparu pour la première fois et qu'il n'existe aucune certitude qu'il soit douloureux à cause de l'irritation des processus nerveux, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Traitement

Le traitement de la névralgie intercostale dépend de la cause de la maladie.

Les patients sont prescrits:

  • médicaments antiviraux et pommades (pour gerpis);
  • des analgésiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • pommade à effet chauffant.

Si la maladie est accompagnée d'une douleur intense sous l'omoplate gauche, qui n'est pas arrêtée par l'utilisation d'analgésiques, un blocage de Novocain est alors effectué pour soulager la maladie.

Au stade subaigu, pour améliorer le trophisme des tissus et réduire la durée de la période de récupération, utilisez:

  • physiothérapie;
  • massage
  • acupuncture

Le traitement vise non seulement à supprimer les douleurs dorsales sous l'omoplate à gauche, mais également à traiter la maladie provocateur (ostéochondrose, herpès). Si cela n'est pas fait, la pathologie acquiert une évolution chronique, aggravée par l'hypothermie ou un effort physique.

Qui contacter

Si la région de l'omoplate gauche fait mal et qu'il n'y a pas de suspicion de maladie cardiaque, rendez-vous chez un neurologue.

2. Maladies du système broncho-pulmonaire

Malade dans l'omoplate gauche derrière peut en raison d'une maladie des voies respiratoires inférieures (bronches, poumons, plèvre).

Raisons

Les principales causes de douleur dans les pathologies du système respiratoire sont des maladies causées par des bactéries et des virus pathogènes:

  • une bronchite;
  • une pneumonie;
  • la pleurésie.
En outre, des douleurs au dos à gauche peuvent survenir en raison de l'apparition de tumeurs dans les bronches ou les poumons.

Les symptômes

Une personne a des douleurs constantes tiraillantes ou douloureuses sous l'omoplate à gauche. En toussant et avec une respiration profonde, la douleur augmente. En plus des sensations douloureuses dans le dos à gauche, les patients peuvent se plaindre des problèmes suivants:

  • fièvre, atteignant parfois des nombres élevés;
  • toux sèche ou avec des expectorations visqueuses (il peut y avoir des traînées de sang ou du pus dans l'écoulement muqueux);
  • faiblesse et apathie;
  • difficulté à respirer.

Si le mal de dos à gauche sous l'omoplate provoque un gonflement, il n'y aura pas d'hyperthermie. Des problèmes de toux et de respiration deviendront des symptômes supplémentaires.

Traitement

Si les douleurs dorsales et les signes d'inflammation sont provoqués par un processus inflammatoire, les patients sont alors prescrits:

  • antibiotiques ou agents antiviraux;
  • médicaments pour éclaircir et stimuler le déchargement des expectorations;
  • médicaments antipyrétiques;
  • analgésiques (si cela commence à faire très mal).

Pour les tumeurs, le traitement dépend de la nature et de la taille de la tumeur. Les patients sont retirés de la formation de tumeur ou conduisent une thérapie conservatrice.

Qui traite

Les processus inflammatoires dans les bronches ou les poumons seront traités par un pneumologue et, en cas de néoplasmes, par un oncologue ou un chirurgien.

3. Crises végéto-vasculaires

Le patient se plaint de douleurs tiraillantes au côté gauche sous l'omoplate et d'un sentiment de peur, mais lors de l'examen initial des maladies provoquant un inconfort douloureux, il est impossible d'identifier.

Raisons

Les crises peuvent passer d'elles-mêmes et, en l'absence de signes de pathologie organique, ces personnes sont considérées comme hystériques et sans retenue. Mais en réalité, les crises provoquent:

  • déséquilibre hormonal;
  • pathologie neurologique;
  • le stress;
  • surmenage psycho-émotionnel;
  • maladies endocriniennes;
  • usage prolongé d'antidépresseurs ou de psychotropes.

Les crises végétatives sont souvent le premier signe de troubles neurologiques. Les signes de détérioration de l'état de santé et d'inconfort douloureux sous l'omoplate gauche commencent à apparaître après des expériences ou des chocs violents. Le plus souvent, les enfants et les femmes de moins de 30 ans souffrent de la maladie.

Les symptômes

Lorsque la crise végéto-vasculaire se produit non seulement la douleur à gauche sous l'omoplate, le patient peut en outre apparaître:

  • sensation d'étouffement;
  • palpitations cardiaques;
  • mains et pieds tremblants;
  • anxiété gratuite;
  • sensation de chaleur ou de frissons;
  • transpiration;
  • mal de tête;
  • perte de conscience

De manière caractéristique, les patients ne peuvent pas spécifier exactement où cela fait mal. Il n’ya pas que des douleurs sous l’omoplate, mais aussi sous les côtes, qui irradient souvent vers l’épaule, le bras ou l’abdomen à gauche.

La durée de la crise varie de quelques minutes à une heure et demie. Dans les cas graves, une personne a des crampes.

Un autre danger est la peur d'une attaque. Une personne a peur des sensations désagréables, essayant d'observer toutes sortes de rituels afin d'éviter la douleur sous l'omoplate et d'autres symptômes désagréables. Sans traitement, cette maladie devient une phobie.

Traitement

La présence de crises convulsives constituera une indication pour une hospitalisation immédiate et les formes moins graves de crises végéto-vasculaires sont traitées à domicile. Comme thérapie utilisée:

  • Valoserdin ou Corvalol pour réduire les battements de coeur;
  • Phénazépam et autres sédatifs avec une grande peur;
  • Valériane, Motherwort et autres plantes médicinales à base de plantes pour aider à se calmer.
  • Relanium avec une tendance à l'apparition de convulsions;
  • antidépresseurs pour réduire l’augmentation de la nervosité et de l’anxiété.

Si les crises sont causées par des maladies neurologiques ou endocriniennes, un traitement supplémentaire est sélectionné pour éliminer les troubles survenus.

Lorsque le début d'une attaque est associé à un facteur de stress, les patients sont également formés pour réagir aux situations stressantes, il est recommandé d'éviter le surmenage.

Quel médecin contacter

En cas de crise de panique, vous devez contacter un végétologue, mais toutes les villes ne disposent pas de ces spécialistes. Si vous ne pouvez pas obtenir de conseils de végétologue, vous devriez consulter un neurologue ou un thérapeute. De plus, vous devrez peut-être consulter un endocrinologue.

4. Infarctus du myocarde

Etat menaçant le pronostic vital causé par une ischémie aiguë et une nécrose du muscle cardiaque. Dans ce cas, blesser sous l'omoplate et derrière le sternum sera fort.

Facteurs provocants

Les raisons d'une telle douleur sous l'omoplate du dos gauche sont la cessation complète du flux sanguin coronaire dans une zone spécifique du myocarde provoquée par un blocage du vaisseau. Les pathologies suivantes peuvent provoquer une crise cardiaque:

Le thrombus ou la plaque qui en a résulté s'est détaché et le sang a afflué vers le cœur. Une fois dans les artères coronaires de petit diamètre, elles ferment la lumière vasculaire et arrêtent le flux de sang dans les tissus. Le manque d'oxygène entraîne la mort des cellules du myocarde.

Les symptômes

La douleur est vive et lancinante, localisée à gauche derrière le sternum. Irradier:

  • dans la main gauche;
  • sous l'omoplate;
  • dans la mâchoire inférieure.

Avec un traitement atypique d'infarctus, une irradiation est possible:

  • dans la région épigastrique;
  • dans le dos droit;
  • dans le bas de l'abdomen.
En cas de crise cardiaque, la douleur derrière l'omoplate n'est pas arrêtée par l'utilisation d'analgésiques et diminue légèrement après la prise de nitroglycérine.

Traitement

Le traitement vise à éliminer les obstacles à la circulation sanguine, à réduire la nécrose du myocarde et à éliminer la douleur. Pour ce faire, utilisez:

  • des anticoagulants (streptokinase);
  • médicaments à effet réducteur de sang (héparine? warfarine);
  • analgésiques narcotiques (promedol, morphine);
  • médicaments pour améliorer le tonus vasculaire.

D’autres médicaments sont choisis en tenant compte des infractions survenues - ils peuvent être un moyen de réduire le taux de cholestérol, des médicaments antihypertenseurs avec une pression artérielle élevée, etc.

Dans les premières heures, une angioplastie chirurgicale peut être réalisée pour réduire le foyer de nécrose. L'intervention chirurgicale vous permet de rétablir rapidement le flux sanguin et de réduire la cicatrice post-infarctus.

Ce que le docteur traite

En cas de crise cardiaque, une hospitalisation d'urgence est indiquée dans le département de cardiologie, où des spécialistes en réanimation et des cardiologues choisiront un traitement efficace. Si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

5 raisons supplémentaires pour lesquelles le dos peut faire mal sous l'omoplate

Considérez pourquoi même de l'arrière à l'arrière de l'omoplate, à gauche, peut faire mal:

  • 5. Angine de poitrine. Spasme à court terme des vaisseaux coronaires causé par le stress ou l'effort physique. Il y a des douleurs aiguës à gauche derrière l'omoplate et derrière le sternum, qui disparaissent après la prise de médicaments avec de la nitroglycérine.
  • 6. Ostéochondrose ou hernie thoracique. Si la racine nerveuse est pincée, il y aura un mal de dos renversé à gauche sous l'omoplate, qui augmentera avec le mouvement.
  • 7. Ulcère peptique. La douleur apparaît non seulement derrière l'omoplate, mais également dans la région épigastrique. Il commence à être plus douloureux après avoir mangé ou après une faim prolongée. En outre, il y a des brûlures d'estomac, des éructations désagréables, des nausées. La douleur diminue légèrement après les vomissements.
  • 8. Maladie du pancréas ou de la rate. Avec ces pathologies, le côté gauche au niveau de l'omoplate et des côtes fait mal. Dans la pancréatite aiguë, il ne s'agira pas seulement de souffrir de l'arrière, mais des douleurs ceinturées apparaîtront, couvrant l'hypochondre gauche et droit.
  • 9. Blessures. Les blessures au dos à gauche dans la région de l'omoplate peuvent provoquer une irritation des processus nerveux et le syndrome de la douleur peut se reproduire plusieurs semaines après la lésion avec un effort physique accru ou une hypothermie.

Si vous avez mal par derrière derrière le dos de l'omoplate gauche, vous ne devriez pas ignorer cet état, même si la douleur n'est que légèrement exprimée. La cause de l'inconfort douloureux peut être une condition potentiellement mortelle.

Que faire quand il y a une douleur dans le dos gauche sous l'omoplate

Avec l'apparition de douleur derrière l'omoplate à gauche, vous n'avez pas besoin de paniquer, mais vous ne devez pas ignorer la condition qui s'est produite. Avant de décider vers quel médecin consulter, il est intéressant d'essayer de comprendre ce qui fait vraiment mal du côté du dos à la gauche sous l'omoplate. Pour ce faire, vous devrez définir des caractéristiques supplémentaires de la douleur:

  • Localisation Si la douleur dans le dos en dessous de l'omoplate gauche et l'inconfort douloureux augmentent après avoir mangé ou après un jeûne prolongé, la probabilité de maladie cardiaque est minime.
  • Intensité. Un syndrome douloureux modéré est plus souvent accompagné de maladies chroniques, mais une douleur intense indique un processus pathologique grave.
  • Caractère Une douleur aiguë nécessite des soins médicaux immédiats et, en cas de douleur persistante ou douloureuse, vous devez vous rendre à la clinique.
  • Communication avec le mouvement et la respiration. Lorsque vous avez plus mal lorsque vous toussez, que vous vous penchez en avant ou que vous essayez de bouger votre main gauche, cela indique une maladie de la colonne vertébrale ou une névralgie intercostale.

La douleur au dos sous l'omoplate gauche est due à diverses causes et n'est pas toujours sans danger pour la vie et la santé. Une attention particulière nécessite le premier syndrome douloureux survenant à gauche sous l'omoplate - ceci peut être un signe de névralgie, d'angine ou même de crise cardiaque. S'il y a des doutes sur l'origine de la douleur, une ambulance devrait alors être appelée. Une demande précoce d'aide médicale aidera à préserver la santé et, parfois, à sauver des vies.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Causes de douleur sous l'omoplate gauche par l'arrière, comment traiter?

Le mal de dos survient périodiquement chez la plupart des gens, peu importe leur âge. Un tel symptôme, notamment au niveau de l'omoplate gauche, peut indiquer une fatigue musculaire. Ou qu'il y ait eu une blessure, un «mal de dos», un surmenage général, il peut y avoir beaucoup de raisons. Si la douleur sous l'omoplate gauche dans le dos est légère, elle se produit rarement et disparaît après 1 à 2 jours - probablement, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Mais dans cette zone, des douleurs constantes ou fréquentes peuvent indiquer le développement de maladies graves et dangereuses. Par conséquent, afin de maintenir la mobilité et de ne pas perdre de performance, vous devez essayer d’établir la cause du symptôme et de poursuivre le traitement.

Causes possibles du symptôme

La cause la plus fréquente de ce phénomène est la pathologie et le dysfonctionnement du système musculo-squelettique:

  1. Ostéochondrose cervicale, rarement thoracique. Dans ce cas, la douleur est le plus souvent spontanée, tirante ou vive, si vous vous détendez, elle peut passer. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le syndrome devient chronique, la douleur se transmet à la main gauche.
  2. Névralgie intercostale - les gens confondent souvent cette pathologie avec une maladie cardiaque. Les lésions nerveuses se manifestent par le fait que la douleur est d'intensité modérée et que, lors de l'inhalation, de la toux ou d'un mouvement soudain sur le côté gauche, la douleur devient vive, très forte.
  3. Syndrome des côtes scapulaires - se produit suite à une blessure, une hypothermie, un effort physique intense. La douleur dans ce cas est douloureuse, se propage au-dessus et au-dessus de l'omoplate. Un trait caractéristique de cette pathologie est que lorsque vous bougez votre main, vous ressentez un léger craquement avec votre épaule.
  4. Métastases à l'omoplate ou à la tumeur maligne primitive dans cette région.
  5. Périarthrite de la ceinture scapulaire - à un stade précoce, l'inconfort n'est pas prononcé, avec une exacerbation, il fait généralement mal la nuit. Les principaux symptômes sont la mobilité limitée de l'épaule, les spasmes des muscles du dos.

Différencier la maladie de l’APD est presque impossible. Le seul moyen fiable de rechercher la cause de la douleur sous l'omoplate gauche est de faire un scanner ou une IRM.

Maladie du système cardiovasculaire en tant que cause de douleur sous l'omoplate

Il convient de noter immédiatement que la douleur dans le dos sous l'omoplate du côté gauche, particulièrement vive, de telle sorte qu'elle donne au sternum gauche, au bras, peut être un signe d'état pré-infarctus ou de crise cardiaque! Les principales caractéristiques distinctives de l'infarctus du myocarde sont une douleur intense qui dure plus de 10 minutes et qui ne disparaît pas après avoir pris de la nitroglycérine. En plus d'un engourdissement de la main gauche, de l'impossibilité de prendre une profonde respiration.

Autres maladies / affections pouvant se manifester par une douleur sous l'omoplate de l'arrière du dos:

  1. Crise végétative - la douleur est localisée dans l'omoplate gauche, mais peut se propager à d'autres parties de la partie du corps. Le patient ressent une sensation d'oppression thoracique, d'étouffement, de gorge nouée. Il peut y avoir un sentiment de désorientation, de panique.
  2. Angine - syndrome de douleur aiguë, sensation de compression thoracique. Habituellement, cette condition survient après un effort physique, une hypothermie ou une consommation excessive de boissons alcoolisées. La douleur disparaît si vous prenez de la nitroglycérine ou des médicaments similaires.

En outre, la cause des symptômes peut être l’une des pathologies suivantes: maladie coronarienne, péricardite, anévrisme aortique. Si le patient présente des irrégularités persistantes dans l'état du cœur et des veines, dans les artères, des douleurs dans la région de l'omoplate se produisent souvent. Surtout en raison de l'influence de facteurs qui, d'une manière ou d'une autre, contribuent au rétrécissement de la lumière vasculaire.

Maladies du système respiratoire et d'autres organes internes

Les pathologies du système digestif ou respiratoire peuvent entraîner l'apparition d'un symptôme:

  1. Ulcère peptique - des sensations désagréables apparaissent après le repas, en cas de vomissement, la douleur disparaît. Des brûlures d'estomac et des éructations peuvent également se produire. La douleur s'étend souvent à la région du sternum, à l'hypochondre droit et à la région abdominale. Prenez une profonde respiration, détendez-vous ou vice-versa, commencez à bouger presque impossible. Des symptômes similaires et des spasmes de l'œsophage, reflux gaz-oesophagien.
  2. Exacerbation de la pancréatite - la douleur au dos a un zona dans la nature, survient soudainement. Les vomissements et l'indigestion peuvent commencer et la fièvre est également probable.
  3. Pneumonie, pleurésie sèche - la douleur (légère ou pénétrante) s'accompagne de difficultés respiratoires, de toux, de crachats, d'éternuements. Le patient développe une faiblesse, un essoufflement et une transpiration abondante. En outre, la cause des sensations désagréables peut être une bronchite ou un abcès du poumon.

En raison du nombre de causes possibles de l'apparition d'un symptôme, la situation ne peut être corrigée qu'après un diagnostic différentiel professionnel.

Diagnostic et traitement

Les mesures diagnostiques comprennent:

  1. Examen externe (au repos, en mouvement) avec palpation de la zone touchée.
  2. Conversation avec le patient, entendre les plaintes.
  3. Mesure du pouls, de la pression, de la température corporelle.
  4. Réalisation d'une IRM ou d'un scanner et d'un ECG.
  5. Référence pour le sang, l'urine.
  6. Mener d'autres études de laboratoire ou de matériel au besoin.

Selon le tableau clinique et les résultats du diagnostic, le médecin peut renvoyer le patient pour consultation et examen à:

  • cardiologue;
  • traumatologue ou orthopédiste, vertébrologue;
  • un gastroentérologue;
  • au neuropathologiste.

Certains patients ont également besoin de conseils d'un psychothérapeute, d'un psychologue ou d'un psychiatre, car le symptôme est souvent dû à une maladie psychosomatique.

Les méthodes de traitement sont directement liées au diagnostic. Tout d’abord, si l’état du patient est aigu, urgent, il est hospitalisé. Une fois que toutes les mesures thérapeutiques ou chirurgicales prioritaires ont été prises, le patient sort de l'hôpital et peut poursuivre le traitement à domicile.

Si la maladie du patient n’est pas suffisamment grave pour nécessiter une hospitalisation urgente, le médecin prépare un plan de traitement individuel. Dans ce cas, certaines procédures peuvent être effectuées à domicile et d’autres, dans un dispensaire ou un hôpital.

Prévention de la douleur sous l'omoplate

Afin d'éviter un symptôme désagréable, vous devez adhérer à un mode de vie sain, prenez d'autres mesures préventives:

  1. Les patients atteints de maladies cardiovasculaires qui ont eu une crise cardiaque doivent prendre tous les médicaments cardiologiques prescrits par leur médecin. Et aussi pour bien manger, éviter le stress, réduire l'activité physique, la charge mentale.
  2. Les patients ayant des antécédents de maladie du système musculo-squelettique doivent se conformer aux recommandations du médecin en ce qui concerne les procédures de physiothérapie. Et prenez également les AINS, antispasmodiques et chondroprotecteurs prescrits.
  3. Les patients dont la douleur sous l'omoplate est causée par des maladies du système digestif doivent suivre un régime, éviter de manger de la malbouffe et des boissons. Et bien sûr, pour compléter le traitement de la maladie sous-jacente ou obtenir une rémission stable.
  4. Les patients souffrant de maladies respiratoires doivent adhérer à un programme de traitement défini par un spécialiste, être le plus souvent en plein air et, si possible, augmenter leur activité physique.

La mise en œuvre de mesures préventives implique des examens réguliers chez le médecin traitant. Un spécialiste peut à terme détecter le début d'une exacerbation d'une maladie ou l'apparition d'une nouvelle pathologie, prévenir l'apparition d'un syndrome douloureux sous l'omoplate.

La douleur sous l'omoplate gauche peut apparaître soudainement et après un court laps de temps. Dans ce cas, il est très probablement dû à une blessure mineure (ecchymose, fissure de l'omoplate), à ​​l'étirement des muscles du dos et à l'hypothermie du corps. Si le symptôme survient constamment, a un caractère vif et aigu, augmente avec les mouvements, irradie vers d'autres parties du corps - il s'agit d'une indication directe de la recherche d'une assistance médicale. Dans de tels cas, il s'agit généralement de maladies graves du système cardiovasculaire ou d'autres organes internes.

Pourquoi la douleur survient-elle sous l'omoplate gauche?

La douleur sous l'omoplate gauche est un symptôme qui peut être accompagné de diverses maladies: des lésions de l'omoplate lui-même à la pathologie des organes internes qui, à première vue, n'ont aucun rapport avec l'omoplate (cœur, poumons, reins, estomac).

La diversité des causes de douleur sous l'omoplate gauche rend le diagnostic difficile et le traitement rapide, les patients sont souvent envoyés d'un médecin à un autre et des examens inutiles sont effectués.

Dans le même temps, la plupart des maladies présentent un certain nombre de symptômes spécifiques, sachant qu’il est possible de raccourcir considérablement le processus de diagnostic et d’éviter des procédures inutiles.

Le contenu

Principales raisons ↑

Les douleurs sous l'omoplate gauche sont marquées par des lésions des organes et systèmes suivants:

  • Os et articulations (omoplate, côtes, clavicule, colonne vertébrale, épaule et épaule, articulation de l'épaule);
  • Le muscle;
  • Fibres nerveuses;
  • Système nerveux central (troubles psychosomatiques, névrose);
  • Coeurs et aorte;
  • Organes respiratoires;
  • Rein gauche;
  • La rate;
  • Tractus gastro-intestinal (le plus souvent - l'estomac et le pancréas);
  • Ganglions lymphatiques.

Selon la localisation et l'irradiation de la douleur, les caractéristiques de l'occurrence, l'affaissement et le renforcement du syndrome douloureux, les signes qui l'accompagnent, vous pouvez faire des hypothèses sur les causes.

Il faut garder à l’esprit que parfois la douleur sous l’omoplate gauche est le signe d’une maladie grave qui menace la vie du patient.

Dans une telle situation, il est nécessaire d’assurer dès que possible un traitement qualifié et les premiers secours au stade préhospitalier.

Le plus souvent, les patients présentent les plaintes suivantes:

Douleur à la respiration, en respirant

Dans le processus de respiration, non seulement les poumons sont impliqués, mais aussi les muscles de la poitrine et du dos, le diaphragme et les côtes.

Lorsque vous inspirez, la taille des poumons augmente, la plèvre se sépare, la poitrine se dilate en raison des contractions du diaphragme et de la divergence des côtes, et les organes internes se déplacent légèrement.

Si les tissus et les organes qui «bougent» lorsque vous respirez sont affectés, l'inhalation est accompagnée de sensations de douleur localisées, y compris sous l'omoplate gauche.

L'émergence et le renforcement de la douleur sous l'omoplate gauche lors de la respiration et au plus fort de l'inhalation se manifestent dans le contexte de processus pathologiques chez:

  • la plèvre (pleurésie);
  • côtes (contusions et fractures);
  • omoplate (traumatisme, tuberculose, tumeur);
  • muscles du dos (ecchymoses et inflammation - myosite);
  • nerfs intercostaux (névralgies);
  • diaphragme (abcès sous-phrénique);
  • la colonne vertébrale (scoliose, ostéochondrose, hernie du disque intervertébral), lorsqu'il existe des complications sous la forme d'une atteinte des racines des nerfs rachidiens;
  • sac péricardique (péricardite).

Avec une profonde respiration

La respiration profonde entraîne un travail encore plus actif des poumons, du diaphragme et du cadre thoracique, et même leurs dommages mineurs, qui ne se manifestent pas au repos, sont accompagnés de douleur.

Sous l'omoplate et dans la région du coeur

Les douleurs sous l'omoplate gauche et dans la région du cœur indiquent le plus souvent:

  • problèmes cardiaques (sténocardie, crise cardiaque);
  • névrose;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • névralgie intercostale;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale.

Pour l'angine de poitrine et l'infarctus aigu du myocarde se caractérise par l'irradiation de la douleur dans la moitié gauche du corps, y compris sous l'omoplate.

Avec la névrose et la dystonie végétative-vasculaire, les patients éprouvent diverses sensations douloureuses:

  • dans la région du coeur;
  • sous les côtes;
  • sous la spatule.

L'ostéochondrose de la colonne thoracique avec une lésion des racines de la colonne vertébrale se manifeste souvent par une douleur le long des nerfs - sous l'omoplate, dans la région du cœur.

Sous la spatule et les aisselles

Des sensations douloureuses sous l'omoplate et aux aisselles sont possibles avec:

  • névralgie;
  • ostéochondrose;
  • tumeurs malignes avec métastases aux ganglions axillaires;
  • tuberculose de l'omoplate.

Donne à la main gauche

Dans la main gauche, la douleur peut irradier avec l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde, l’ostéochondrose de la colonne thoracique ou cervicale.

Avec un soupir

Image intermittente ou "image", conçue pour les autres, soupire avec douleurs à la poitrine, au coeur, sous l'omoplate gauche caractéristique de la neurasthénie, dystonie végétative-vasculaire.

En conduisant et en virage

La douleur sous l'omoplate gauche lors des mouvements et des courbures du corps est le plus souvent marquée dans le contexte de la pathologie du système musculo-squelettique:

  • avec des blessures aux côtes ou à l'omoplate;
  • myosite;
  • névralgie;
  • ostéochondrose;
  • autres maladies dégénératives dystrophiques de la colonne vertébrale.

Les personnes dont l'activité professionnelle est associée à une charge constante sur l'articulation de l'épaule gauche et du dos (employés de bureau, couturières) peuvent former ce que l'on appelle le syndrome de la côte scapulaire.

Un de ses symptômes spécifiques est la douleur sous l'omoplate gauche, aggravée par les mouvements, les virages et les mouvements s'accompagnant d'un resserrement caractéristique.

La pleurésie, particulièrement sèche, s'accompagne également d'une douleur accrue lors des mouvements, tandis que les patients constatent une diminution de l'inconfort de la position ventrale du côté du patient.

Pendant la grossesse

Les causes de la douleur pendant la grossesse sont en fait les mêmes que dans les autres cas.

Mais il faut garder à l'esprit que les femmes enceintes courent un risque plus élevé de développer ou d'exacerber certaines maladies:

  • ostéochondrose - due à la charge accrue sur la colonne vertébrale;
  • pyélonéphrite - due au déplacement des reins, à une altération du flux sanguin dans ceux-ci et à l'activation de leur travail;
  • surmenage des muscles du dos.

Ce sont ces états qui seront la cause la plus probable de la manifestation ou de l'augmentation de la douleur sous l'omoplate gauche pendant la grossesse.

Et dans ce document, vous trouverez des informations sur l’exacerbation de l’ostéochondrose chez les femmes enceintes.

Névralgie

La névralgie intercostale est l'une des principales causes de douleur sous l'omoplate.

La névralgie survient à la suite d'une compression des nerfs intercostaux au cours d'une ostéochondrose de la colonne vertébrale, d'inflammation ou d'une lésion musculaire, avec des mouvements inconfortables, après une hypothermie.

Le développement de la névralgie intercostale est facilité par des modifications dégénératives des fibres nerveuses dans le contexte d'infections, de maladies courantes associées à des troubles métaboliques (diabète sucré) et d'hypovitaminose.

Le principal symptôme de la névralgie intercostale est une douleur à la poitrine, au dos, dans la région du cœur, sous les omoplates, souvent cernée, parfois unilatérale.

La douleur est généralement extrêmement intense, accompagnée de faiblesse et de transpiration.

En raison de fortes douleurs, la possibilité de mouvements actifs et passifs est limitée, même une respiration calme provoque des souffrances.

Avec la localisation de la douleur dans la région du cœur, la névralgie doit être différenciée d’une crise cardiaque.

Sous la spatule et dans la main

Irradiation de la douleur dans le sternum sous l'omoplate gauche, dans la main gauche - signe typique d'une crise d'angine de poitrine et d'un infarctus aigu du myocarde.

En cas de crise hypertensive, lorsque la charge sur le cœur augmente considérablement, il est également possible de souffrir derrière le sternum, de se propager au bras et sous l’omoplate.

De plus, ce symptôme est caractéristique de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale cervicale et thoracique, ce qui peut rendre difficile la correction du diagnostic.

Sous l'omoplate et dans l'hypochondre gauche

Dans l'hypochondre gauche, la douleur survient dans la pathologie du ventricule et du pancréas - gastrite, ulcère gastrique, pancréatite.

Pour les ulcères et les gastrites, la douleur est souvent associée à l’alimentation - des douleurs «affamées» ou légères qui apparaissent lors de longues pauses entre les repas et s’apaisent après le repas.

Le syndrome douloureux est accompagné de signes de dyspepsie:

La perforation est une complication dangereuse d'un ulcère peptique, lorsqu'un ulcère «ronge» la paroi de l'estomac et son contenu pénètre dans la cavité abdominale, provoquant une péritonite.

La perforation s'accompagne d'une douleur soudaine et intense dans l'épigastre ou dans l'hypochondre gauche avec irradiation sous l'omoplate, que les patients décrivent comme un «coup de poignard».

La pression artérielle chute, une faiblesse aiguë se développe, suivie d'une perte de conscience.

La pancréatite est caractérisée par des douleurs sous l'hypochondre gauche, se déplaçant vers le dos et autour.

Quand une attaque de la maladie, la douleur est intense, elle est accompagnée de vomissements indomptables répétés, de nausée, de vertige.

Dans la pancréatite chronique, la douleur survient après des erreurs de régime (ingestion d’aliments frits, gras et épicés, alcool).

Sous l'omoplate et le sein gauche

Les principales causes de douleur sous l'omoplate et le sein gauche sont la pathologie du cœur et de la colonne vertébrale, des lésions des côtes supérieures gauche.

Chez les femmes, le cancer du sein peut être une cause probable.

Passe à l'épaule

Dans l'épaule, la douleur sous l'omoplate gauche abandonne à:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale thoracique;
  • lésion de l'épaule et de l'épaule (arthrite, arthrose).

Donne au sternum

Comme déjà mentionné, la douleur thoracique est un symptôme typique de la maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus aigu du myocarde).

Avoir un enfant

Chez les enfants, les causes les plus probables de douleur sont:

  • des blessures;
  • myosite;
  • névralgie après hypothermie;
  • la pleurésie.

Moins fréquemment, la péricardite, la gastrite ou la pancréatite sont des causes.

Après le chargement

L'augmentation de la douleur après l'exercice est notée lorsque:

  • ostéochondrose de la colonne thoracique;
  • névralgie intercostale;
  • pathologie articulaire.

De longues charges statiques (maintien dans une posture fixe et inconfortable) entraînent la formation d'un syndrome de la côte scapulaire avec apparition de raideur, de douleur et de crunch.

La douleur du sternum avec irradiation sous l'omoplate gauche après un effort physique est caractéristique de l'angine de poitrine à l'effort.

Après l'entraînement

Les entraînements sportifs trop intenses, avec des mouvements brusques, peuvent endommager les muscles du dos ou provoquer une atteinte des nerfs rachidiens.

En tournant la tête

Il est noté pour les blessures de la clavicule, l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Après le repas

Après un repas, des douleurs sur le fond des maladies des organes digestifs peuvent commencer ou augmenter:

Éternuement

Une forte contraction du diaphragme lors des éternuements provoque une douleur accrue lors de blessures et de maladies des os, des muscles, des articulations, des pleurésies et des névralgies.

En avalant

La survenue de douleur lors de la déglutition peut:

  • dans les maladies de l'œsophage (érosion, maladie de reflux gastro-œsophagien, tumeurs);
  • dans le contexte des troubles psychosomatiques.

Nature possible de la douleur ↑

La douleur sous l'omoplate peut avoir différentes caractéristiques (intensité, durée) qui peuvent être utilisées pour suspecter une maladie particulière.

Pénible

Une douleur permanente de faible intensité survient dans les cas suivants:

  • ostéochondrose;
  • pyélonéphrite;
  • la gastrite;
  • la tuberculose;
  • tumeurs scapulaires;
  • syndrome de la côte scapulaire.

Terne

Une douleur sourde sourde et constante se produit lorsque:

  • pyélonéphrite;
  • les tumeurs;
  • la tuberculose;
  • la scoliose;
  • pleurésie exsudative.

Forte

Une douleur intense est typique pour:

  • névralgie intercostale;
  • ostéochondrose avec pincement des nerfs rachidiens;
  • maladie coronarienne;
  • une pancréatite;
  • abcès sous-phrénique.

Pointu

Une douleur apparaît soudainement lors de l'atteinte des fibres nerveuses, de lésions des muscles, des os et des articulations.

Couture

La couture est notée sur le fond:

Sharp et piquant

On observe un début aigu de brûlures sous l’omoplate gauche lorsque:

  • les blessures;
  • perforation des ulcères gastriques;
  • infarctus du myocarde;
  • angine de poitrine

Permanent

Des douleurs constantes accompagnent l'ostéochondrose, le syndrome scapulo-costal, la pyélonéphrite, la tuberculose, les tumeurs scapulaires.

En appuyant

Une douleur pressante est observée sur le fond:

  • crise hypertensive;
  • maladie coronarienne;
  • péricardite.

Pulsation

Une douleur intense pulsatoire est caractéristique d'un anévrisme aortique.

Tournage

Lumbago accompagne la violation des nerfs spinaux et intercostaux.

Périodique

La récurrence de la douleur est caractéristique de:

  • ulcères d'estomac (la nuit);
  • maladie coronarienne (angine de repos);
  • l'hypertension.

Qu'est-ce que les signes qui peuvent être accompagnés de douleur?

Difficile à respirer, essoufflement

Une dyspnée (essoufflement accompagnée d'une sensation de manque d'air) accompagne souvent une pathologie cardiaque: crise cardiaque, angine de poitrine, péricardite.

Une augmentation de la fréquence respiratoire est toujours constatée lors de la pleurésie.

La douleur pendant la respiration, qui conduit à sa difficulté, est caractéristique de la névralgie intercostale, de l’ostéochondrose, de la pleurésie.

Toux

La toux est un symptôme d'insuffisance respiratoire.

La douleur sous l'omoplate gauche, au niveau de laquelle on tousse simultanément, confirme la présence de la pleurésie.

La pneumonie non compliquée cause rarement de la douleur et, dans le cas d'une bronchite ou d'un asthme bronchique, une douleur peut survenir après une toux non productive.

Des sensations de maux de gorge, de toux sèche et de toux peuvent être observées en cas d'ulcère gastrique ou de maladie coronarienne.

La température

La température indique un processus infectieux-inflammatoire.

Pleurésie purulente, péricardite, abcès sous-phrénique accompagné d'une fièvre sévère.

Avec la myosite, la névralgie, l'arthrite, la pancréatite, la température est légèrement élevée.

Engourdissement de la main gauche

Une sensation d'engourdissement apparaît:

  • lors d'une crise d'angine de poitrine;
  • dans l'infarctus aigu du myocarde;
  • dans le contexte d'ostéochondrose aiguë.

Nausée et éructations

Les symptômes dyspeptiques, tels que nausées et éructations, sont accompagnés de pathologies du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère peptique, pancréatite).

Langue engourdie

Un engourdissement dans la langue est noté quand:

  • l'angine de poitrine;
  • crise cardiaque;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Vertige

Le vertige pendant une crise douloureuse est un symptôme terrible qui peut indiquer des conditions mettant la vie en danger:

  • perforation des ulcères gastriques;
  • attaque de pancréatite;
  • crise cardiaque

Découvrez pourquoi le dos fait mal entre les omoplates, à partir de cet article.

Crunches en arrière? Découvrez les causes du resserrement de la colonne vertébrale ici.

Comment se débarrasser? ↑

Pour se débarrasser de la douleur sous l'omoplate, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer la cause de son apparition.

Il est presque impossible de le faire vous-même - sans l'aide d'un spécialiste, vous ne faites que retarder le processus de traitement, ce qui peut entraîner une aggravation de la maladie.

Quel médecin contacter?

En fonction de la sensation de douleur ressentie, de ses caractéristiques et de ses liens, vous devez choisir un médecin qui vous accompagnera au rendez-vous:

  • Médecin d'urgence - une aide d'urgence sera nécessaire en cas de douleur intense, d'essoufflement, de brûlure derrière le sternum qui irradie vers le bras gauche; si une attaque douloureuse est accompagnée de vertiges, d'une faiblesse grave ou d'une perte de conscience.
  • Neurologue - avec douleur associée à des mouvements, des charges.
  • Traumatologue - en se référant à la blessure précédant l'apparition de la douleur.
  • Cardiologue - avec une brûlure derrière le sternum irradiant sous l'omoplate, dans la langue, le bras gauche.
  • Gastro-entérologue - avec douleur associée aux repas, présence de dyspepsie.
  • Le thérapeute ou le pneumologue - avec douleur, aggravée par la respiration, accompagné d'essoufflement, de toux, de fièvre.
  • Chirurgien - si une tumeur est suspectée (douleur sous l'omoplate, les aisselles, une déformation), abcès sous-phrénique (douleur aiguë sur le fond de la sepsie - température élevée, confusion), perforation d'un ulcère à l'estomac.
  • Psychologue et psychiatre - en cas de douleur dont les raisons n’ont pas été identifiées par un examen approfondi, en particulier s’il existe d’autres signes de troubles psychosomatiques et de névrose (irritabilité, apparition de symptômes chez l’homme uniquement, symptômes inhabituels).

Si vous avez du mal à vous décider, consultez un médecin généraliste qui vous indiquera quel spécialiste vous devez consulter dans votre cas particulier.

Comment pouvez-vous vous aider avant de consulter un médecin?

L'assistance avant l'apparition du médecin dépend de la raison recherchée.

La présence de signes typiques d'infarctus du myocarde ou d'angine de poitrine (douleur brûlante derrière le sternum irradiant sous l'omoplate, dans la main gauche, non associée à la respiration et aux mouvements) nécessite du repos, si possible un comprimé de nitroglycérine sous la langue.

En cas de blessures, d'abus, de douleurs après l'entraînement, vous pouvez prendre des analgésiques (kétorol, analgine, nurofène).

D'autres maladies dangereuses (pleurésie, perforation de l'ulcère, pancréatite, abcès sous-phrénique, péricardite) nécessitent une hospitalisation immédiate.

Mesures de prévention ↑

La prévention des récidives et l’amélioration du syndrome douloureux consistent à effectuer un traitement complet et à éliminer au maximum les causes de la douleur sous l’omoplate.

Vidéo: causes du mal de dos

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus, My World ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup

Douleur sous l'omoplate gauche du dos.

La douleur sous l'omoplate est un type de douleur à la colonne vertébrale pouvant survenir à la base de spasmes musculaires, de syndrome myofascial, de maladies vertébrales chroniques, ainsi que de blessures et de lésions physiques et mécaniques du système musculo-squelettique. La localisation des maux de dos dans le dos peut non seulement parler de pathologies vertébrales, mais aussi d’éventuelles violations du travail des organes internes: le département cardiaque et le fond de l’estomac, de la rate, du péritoine, des voies respiratoires. Les pathologies cardiologiques, telles que la myocardite, l'angine de poitrine ou l'infarctus du myocarde, peuvent provoquer des douleurs sous l'omoplate du côté gauche. Dans environ 8,3% des cas, le syndrome de douleur intense sous l'omoplate du côté gauche est un symptôme chirurgical et peut survenir lors de la rupture de la rate (ou de la courbure de l'un de ses lobes), ainsi que d'une lésion ischémique du parenchyme organique résultant de l'occlusion de vaisseaux et d'artères.

Causes possibles

De nombreuses raisons peuvent provoquer des douleurs et des fissures sous l'omoplate. Il est nécessaire de commencer le diagnostic en excluant le facteur traumatique et les éventuels dommages à l'os scapulaire. Si la douleur sous l'omoplate est apparue brusquement ou si elle a été précédée d'effets physiques ou mécaniques sur cette région (coup, chute), vous devez consulter un traumatologue et faire une radiographie. Une fracture de l'omoplate est une pathologie suffisamment grave caractérisée par un déplacement important de fragments d'os. Par conséquent, la période de traitement et de réadaptation peut prendre plusieurs mois.

Si vous n’avez pas diagnostiqué de blessure à la salle d’urgence (entorses, contusions des tissus mous, déplacement des vertèbres thoracique et lombaire proximale, etc.), il est recommandé de consulter un chirurgien ou un chirurgien orthopédique pour des douleurs à la région de la scapula. Le médecin procédera à un examen primaire et, si nécessaire, donnera des instructions à des spécialistes restreints: un neuropathologiste, un neurochirurgien, un cardiologue, un pneumologue ou un gastro-entérologue.

Pathologies du squelette osseux

C’est la cause la plus fréquente de douleur rachidienne localisée au niveau des omoplates. Puisque l'os scapulaire fait partie de la ceinture scapulaire supérieure, les sensations douloureuses (dans la plupart des cas - chroniques, sans correction médicale et physiothérapeutique opportune):

  • ostéochondrose;
  • la spondylose;
  • l'ostéosclérose;
  • gonflement de la moelle osseuse;
  • hernie et protrusion intervertébrales;
  • syndrome radiculaire;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante, etc.

La douleur sous l'omoplate de la colonne vertébrale peut être un signe d'ostéoporose, une maladie caractérisée par une diminution pathologique de la masse osseuse. L’ostéoporose, quelle que soit la localisation du processus pathologique, entraîne toujours une invalidité du patient; par conséquent, la densitométrie osseuse peut être incluse dans le complexe des mesures de diagnostic.

Il est également important d'exclure les lésions infectieuses de l'omoplate - ostéomyélite purulente-nécrotique hématogène aiguë (arthrite purulente de l'articulation sternoclaviculaire). La pathologie évolue assez sévèrement et est presque toujours causée par une bactérie pathogène capable de produire du pus (staphylocoque, Mycobacterium tuberculosis). Le tableau clinique de l'ostéomyélite est assez prononcé et permet de pré-diagnostiquer la maladie lors de l'examen initial.

C'est important! Le traitement de l'ostéomyélite de l'omoplate doit commencer le plus tôt possible, car la croissance progressive des bactéries peut conduire à une fusion purulente de l'os et au développement d'une réponse inflammatoire systémique.

Maladies musculaires

Un grand nombre de muscles sont attachés aux omoplates (par exemple, les triceps et les biceps de l'épaule, les muscles deltoïde et scapulo-hypoglosse), de sorte que les lésions inflammatoires, infectieuses et d'autres fibres musculaires peuvent également être l'une des causes de la douleur dans une région donnée. Le plus souvent, les maladies suivantes appartiennent à ce groupe de pathologies.

    Myosite. Il s'agit d'une inflammation du tissu musculaire pouvant se développer à la fois sur le fond de pathologies infectieuses et à la suite d'une exposition traumatique. Dans la plupart des cas, le pronostic est favorable (à l'exception de la myosite ossifiante).

La douleur sous l'omoplate peut également être associée à la stimulation des points déclencheurs - les nœuds de tension musculaire, auxquels une personne ressent une douleur d'intensité variable (principalement une douleur ou une coupure). Le syndrome de douleur myofasciale peut être non seulement une manifestation de pathologies chroniques du système musculo-squelettique, mais également le résultat d'efforts physiques excessifs, en particulier si une personne n'a pas bénéficié d'un entraînement physique suffisant avant le début des cours.

Douleur neuropathique sous l'omoplate gauche

La douleur neuropathique est un type de douleur assez commun sur ce site. Par conséquent, le diagnostic des plaintes de douleur sous l'omoplate commence toujours par l'exclusion des causes neurogènes possibles (après exclusion du facteur traumatique).

La douleur neuropathique - qu'est-ce que c'est?

Une omoplate est un os situé dans la ceinture humérale supérieure et remplissant la fonction d'articulation de la base squelettique de l'épaule (humérus tubulaire) et de la clavicule. La face antérieure de l'omoplate a une forme légèrement concave et s'appelle la costale. La surface postérieure (dorsale) est adjacente à la colonne vertébrale, qui se compose de cinq sections et de vertèbres connectées dans une séquence verticale. L'une des principales causes de douleur à cet endroit est donc les maladies de la colonne vertébrale.

L'ostéochondrose est la pathologie vertébrale la plus courante (le taux de détection chez les patients âgés de plus de 40 ans est supérieure à 60%). Dans l'ostéochondrose, il se produit une contraction et une déformation de la colonne vertébrale, qui entraînent la destruction progressive des principaux «amortisseurs» du squelette axial central - les disques intervertébraux. C'est le nom d'une formation allongée arrondie constituée de plaques annulaires fibrocartilagineuses et remplie d'une masse gélatineuse appelée noyau pulpeux. La pulpe du disque intervertébral contient du collagène et de l'eau nécessaires au maintien de l'élasticité et de l'élasticité de la colonne vertébrale.

La dystrophie du disque intervertébral provoque la déshydratation et le dessèchement du noyau et de la membrane fibreuse en forme de gelée, ce qui entraîne la formation de hernies et de protubérances - déplacement de la pulpe au-delà des limites de l'espace discal. Le gonflement de la pulpe peut provoquer une compression des nerfs spinaux et une irritation active des cellules nerveuses, provoquant une douleur neuropathique. C'est le nom du syndrome douloureux qui se développe sur le fond d'excitation des neurones du système nerveux central ou périphérique.

Causes de la douleur neuropathique

La douleur neuropathique d'intensité faible ou modérée au niveau des omoplates est dans la plupart des cas une conséquence de l'ostéochondrose et de ses complications. Il ne faut pas le confondre avec le syndrome radiculaire (radiculopathie), dont la douleur est provoquée exclusivement par la compression des terminaisons nerveuses - des faisceaux nerveux situés sur les processus nerveux et assurant un transfert d'informations sous forme d'impulsions. Les douleurs neuropathiques dans les névralgies à l'arrière-plan de l'ostéochondrose et des hernies et protrusions intervertébrales sont causées par la stimulation directe de neurones sensibles. Les signes distinctifs d'un tel syndrome douloureux sont la persistance et l'absence d'effet de l'utilisation des analgésiques traditionnels pour soulager les crises.

Les autres causes possibles de douleur neuropathique incluent également:

  • lésions du tronc nerveux et de la moelle épinière au niveau de la colonne thoracique et thoraco-lombaire;
  • diabète et autres pathologies endocrinologiques;
  • coup de cerveau;
  • polyneuropathie diverse (y compris la forme alcoolique), dans laquelle il y a une lésion multiple du système nerveux périphérique.

Faites attention! Les douleurs neuropathiques récurrentes sont le symptôme et la manifestation les plus importants des lésions cancéreuses des os, des muscles et des tissus mous situés dans le subscapular. Ces douleurs peuvent être accompagnées de troubles du sommeil, d'irritabilité, de dépression et associées à des troubles du système nerveux autonome et moteur.

Quelles autres maladies devraient être exclues?

La douleur sous l'omoplate, localisée dans le dos, peut aussi être une manifestation d'anomalies des organes internes, pour lesquels un recueil minutieux de l'histoire primaire revêt une grande importance. Lorsqu'il s'adresse à un médecin, le patient doit décrire en détail les symptômes existants et évaluer le lien entre le syndrome douloureux et divers facteurs: consommation de nourriture, activité physique, état psycho-émotionnel, etc. Les causes les plus probables de douleur sous l'omoplate gauche, ainsi que leurs symptômes, sont énumérés dans le tableau ci-dessous.

Tableau Maladies des organes internes comme cause de douleur sous l'omoplate gauche.

Douleur au dos sous l'omoplate gauche.

Avec un symptôme tel qu'une douleur sous l'omoplate gauche par derrière, vous devez faire face assez souvent. Ce signal de votre corps peut indiquer la présence de problèmes graves et par conséquent, en aucun cas, ne doit être noyé d'analgésiques. Parmi les nombreuses affections pathologiques associées à ce symptôme figurent des affections cardiaques, gastro-intestinales et neurologiques graves. Examinons plus en détail les causes possibles de ce phénomène.

Ulcère peptique

On pense que la crise cardiaque est la principale cause de douleur sous l'omoplate du côté gauche du dos. Ce n'est pas du tout le cas et, en fait, le plus souvent, ce symptôme est dû à un ulcère gastrique.

Les caractéristiques de la manifestation de la douleur dans ce cas sont les suivantes:

  • caractère croissant
  • saisonnalité de la douleur;
  • affaiblissement après vomissement;
  • connexion avec les repas.

Sur l'ulcère peptique indiquer également la présence de brûlures d'estomac ou des éructations. Environ 75% des patients soulagent les vomissements, qui se produisent en plus de la douleur sans nausée préalable. Parfois, pour cette raison, les patients atteints d’ulcère essaient de le provoquer artificiellement. Une telle douleur peut être ressentie non seulement dans la région de l'omoplate gauche, mais également dans la région de l'épigastre, irradiant vers le mamelon gauche et derrière le sternum. Il y a presque toujours un lien avec les repas: la douleur peut être faim, tôt, tard, nocturne. Si un tel lien est trouvé, l'ulcère peptique peut être considéré comme confirmé.

Une douleur intense, s'étendant dans la clavicule et sous l'omoplate, survient pendant la perforation de l'ulcère. Dans ce cas, on observe:

  • sueurs froides;
  • posture caractéristique avec les genoux tirés vers le ventre;
  • abaisser la pression artérielle;
  • diminution de la fréquence cardiaque.

Beaucoup moins souvent dans le côté gauche du dos, il y a des douleurs causées par une pancréatite aiguë. Il est plus typique de la douleur environnante et des crampes. Le plus souvent, ils sont soudains et se produisent dans l'épigastre avec un reflet dans le côté gauche du corps - dans la poitrine, dans la région du cœur, sous l'omoplate gauche.

Crises végétatives

Dans ce cas, le patient décrit ses sensations de douleur de manière assez colorée. En plus d’eux, il s’inquiète de ces symptômes:

  • sensation d'oppression et de lourdeur dans la poitrine;
  • chaleur dans la poitrine;
  • l'absence d'un endroit spécifique pour la localisation de la douleur;
  • douleur dans le coeur;
  • sensation de tremblement et de peur;
  • manque d'air;
  • anxiété

Cela ne veut pas dire que ça fait seulement mal dans la région de l'omoplate gauche. La douleur va ensuite à la main gauche, puis à la région de la clavicule, puis tombe au bas de l'abdomen. Les patients ressentent un manque d'air, une insuffisance cardiaque et une constriction de la gorge. Le thorax à ce moment leur semble serré ou saisi par une sensation de chaleur.

Infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est la troisième cause de douleur sous l’omoplate gauche. Cette affection potentiellement mortelle se manifeste par des douleurs thoraciques paroxystiques s'étendant à la mâchoire gauche, au bras gauche et à l'omoplate gauche. La douleur avec une prédominance de brûlure dans le même temps se manifestait initialement dans la région rétrosternale et s'étendait du côté gauche. La localisation et l'irradiation de la douleur sont les mêmes que dans l'angine de poitrine. Les caractéristiques distinctives de la douleur lors d’une crise cardiaque sont les suivantes:

  • intensité de douleur extrême;
  • pas de réaction positive à la nitroglycérine;
  • durée supérieure à 15 minutes.

La douleur lors d'une crise cardiaque est très intense et fait hurler certains patients. Certains patients se plaignent d'un grave engourdissement des poignets, associé à une douleur thoracique prolongée. Il survient plus souvent la nuit ou avant l'aube et dure en règle générale plus d'une demi-heure et parfois plusieurs heures.

Angine de poitrine

Une autre maladie cardiaque peut se manifester par des douleurs aiguës sous l'omoplate gauche: il s'agit d'angine de poitrine. Quand la douleur survient principalement dans la région de la poitrine, c'est comme si elle était «versée» dans le côté gauche. De par la nature de la manifestation, ils sont tranchants et contractants, disparaissent au repos et après la prise de nitroglycérine. Dans une moindre mesure, le patient aide le validol.

Dans la plupart des cas, la maladie est causée par l'athérosclérose des artères coronaires. Les crises d'angor surviennent le plus souvent lors d'un stress physique et émotionnel, après un refroidissement excessif ou excessif du corps, de l'alcool et des aliments épicés et lourds.

Maladies du système broncho-pulmonaire

Une douleur constante sous l'omoplate gauche peut indiquer une pneumonie du côté gauche, ainsi qu'une pleurésie sèche. La confirmation de la présence de ces maladies est une douleur accrue lorsque vous toussez, éternuez et respirez profondément. Si la douleur est réellement causée par une pneumonie, elle peut s’atténuer quelque peu en position horizontale et lorsque le corps se tourne vers un côté sain. En règle générale, les symptômes suivants sont caractéristiques de cette maladie:

  • toux sèche ou beaucoup moins souvent humide;
  • présence de pus ou de sang dans les expectorations;
  • température corporelle basse;
  • essoufflement, sensation d'essoufflement.

Les sensations de douleur sont toujours dirigées vers le poumon affecté, elles ont une intensité moyenne et un caractère douloureux, localisées sous l'omoplate gauche en un point douloureux.

Les symptômes de la douleur dans les maladies pulmonaires indiquent presque toujours la présence de la pleurésie. Dans le même temps, la douleur peut parfois se manifester par un léger picotement sous l'omoplate, aggravé par une respiration profonde inspirée par des sensations de coupure et de perforation. Dans la plupart des cas, lorsque la pleurésie est observée, il s'agit d'un symptôme douloureux et aigu de la nature lancinante, dont l'intensité est proportionnelle à la profondeur de la respiration.

Maladies du système musculo-squelettique

Certaines maladies du système musculo-squelettique peuvent également être accompagnées d'un symptôme douloureux au niveau de l'omoplate gauche. Certaines ostéochondroses se manifestent le plus souvent. Il est perturbé par des douleurs unilatérales au bas de l'os occipital, qui sont aggravées par les mouvements de la tête et donnent constamment au bras et sous l'omoplate. En plus de la douleur dans cette pathologie, les symptômes suivants apparaissent:

  • engourdissement des membres supérieurs;
  • paresthésies des mains;
  • des vertiges;
  • maux de tête.

Au début de la maladie, les sensations douloureuses ne sont pas claires et irradient vers la violation des racines. Les douleurs de tiraillement et d'apaisement spontané disparaissent souvent après un réchauffement ou un bain chaud. Au fil du temps, ils deviennent de plus en plus familiers, à la suite d'un sommeil ou d'un long travail sédentaire nécessitant un stress statique. Ils se répandent à partir du cou - le long du bras, le dos, y compris l'omoplate.

Une autre maladie, dont le symptôme typique est la douleur sous l'omoplate gauche, est la névralgie intercostale. C’est une conséquence fréquente de l’ostéochondrose et elle se manifeste par un lumbago et un zona intense, donnant à droite ou à gauche, y compris sous l’omoplate. La douleur causée par la névralgie intercostale se propage le long des muscles intercostaux et augmente avec la toux, la respiration profonde et les penchants. La douleur épisodique la plus grave et la plus sévère dans l'omoplate gauche est provoquée par cette maladie particulière. Cependant, ils disparaissent lorsque la zone douloureuse est réchauffée et détendue.

En faveur de la névralgie intercostale dit la présence de douleur lors de sa palpation. La nature profonde de la maladie et le processus de déformation prolongé de la colonne vertébrale sont indiqués par la présence d'une sensation de brûlure caractéristique sous l'omoplate. Dans ce cas, il est important de ne pas confondre ces sentiments avec des manifestations d'angine.

Si la névralgie intercostale est associée à la pleurésie, la douleur devient un zona.

La douleur sous l'omoplate gauche peut également être causée par le syndrome scapulo-costal, qui est une maladie du muscle qui soulève l'omoplate. Il est attaché aux processus transverses des vertèbres cervicales supérieures. Si ce muscle est blessé, trop refroidi ou simplement surchargé, il n’est pas en mesure de remplir correctement sa fonction, qui consiste à plier le cou et à soulever les omoplates.

Le syndrome de la côte scapulaire se manifeste par une douleur persistante et assez intense dans le haut des bras, dans les zones situées au-dessus et au-dessous de l'omoplate. Un trait caractéristique de cette pathologie est la présence de crunch lors du déplacement avec les épaules et les bras. Un stress statique prolongé et des charges dynamiques constantes créent une situation dans laquelle la douleur devient constante, aggravée par le froid ou les courants d'air.