Principal / Réhabilitation

Douleur à la hanche

La douleur à la hanche est assez courante et peut être causée par divers problèmes. La localisation précise de la douleur à la hanche peut fournir des indices précieux pour comprendre sa cause fondamentale.

Causes de douleurs à la hanche

Les maladies de l'articulation de la hanche provoquent généralement des douleurs à la hanche ou à l'aine. Les douleurs externes à la hanche, qui traversent la cuisse et les fesses, sont généralement causées par des problèmes de muscles, de ligaments, de tendons et d'autres tissus mous entourant l'articulation de la hanche.

Parfois, les douleurs à la hanche peuvent être causées par des maladies et des problèmes dans d’autres parties de votre corps, par exemple dans la colonne lombaire ou dans les genoux. Ce type de douleur est appelé douleur "réfléchie". La plupart des cas de douleur à la hanche peuvent être contrôlés à la maison.

Pathologie de l'articulation de la hanche

Une douleur à la hanche peut provenir de structures situées dans l'articulation de la hanche, ainsi que de structures entourant la hanche. L'articulation de la hanche est un espace potentiel, ce qui signifie qu'à l'intérieur de celle-ci se trouve la quantité minimale de liquide qui permet au cou de la cuisse de glisser dans la cavité de la charnière. Toute maladie ou traumatisme associé à une inflammation entraîne le remplissage de cet espace avec du liquide ou du sang. En conséquence, la capsule fémorale est étirée, ce qui entraîne l'apparition de symptômes douloureux.

Le col fémoral et la cavité de la charnière sont recouverts de cartilage articulaire, ce qui permet aux os de se déplacer à l'intérieur de l'articulation avec un minimum de frottement. De plus, la zone du nid de l'acétabulum est recouverte de cartilage dur appelé "acétabulum". Comme tout autre cartilage articulaire, ces zones peuvent être frottées ou déchirées, provoquant des douleurs.

Il existe des groupes de tissus épais qui entourent l'articulation de la hanche, formant une capsule. Ils aident à maintenir la stabilité de l'articulation, en particulier lors des mouvements.

Le mouvement dans l'articulation de la hanche est dû aux muscles entourant la cuisse et aux ligaments attachés à l'articulation de la hanche. En plus de contrôler les mouvements, ces muscles agissent également ensemble, maintenant la stabilité de l'articulation. Il existe de grandes poches synoviales (sacs fermés remplis de liquide) qui entourent la région de la cuisse et permettent aux muscles et aux ligaments de glisser facilement le long des saillies osseuses. Chacune de ces structures peut devenir enflammée.

Douleur à la hanche avec hernie intervertébrale de la colonne lombaire

Une douleur à la hanche peut survenir avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. La hernie intervertébrale est associée à des problèmes de disque mépionique situé entre les os de la colonne vertébrale (vertèbres), "enfilés" les uns dans les autres et formant la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral ressemble à un beignet avec une gelée dont le centre ressemble à un gel est enfermé dans une coque externe plus rigide. La hernie intervertébrale se produit lorsque des contenus mous sortent à travers une coque dure. La hernie peut irriter les nerfs voisins. Si nous avons affaire à une hernie lombaire, l'un de ses symptômes peut être une douleur à la hanche. La douleur suit le nerf sciatique. Caractérisé par une douleur à l'arrière de l'avant ou sur le côté de la cuisse.

En présence d'une hernie discale, un pied est plus souvent touché. La douleur peut être d'intensité variable, allant d'une douleur légère à une douleur intolérable. Le plus souvent, la douleur est associée à des douleurs au bas du dos, à l'aine, aux jambes et aux pieds. Également caractérisé par un engourdissement de la cuisse, du bas du dos, de la jambe et du pied. Habituellement, une amélioration survient lors du déplacement si la hernie du disque est de taille petite ou moyenne.

On croit que la propagation de la douleur dans la jambe avec une hernie vertébrale (sciatique) témoigne de sa plus grande taille que si la douleur ne concernait que le bas du dos.

La douleur à la hanche accompagnée d'une hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche à l'âge de 60 ans. Après 60 ans, la primauté revient à la coxarthrose. En second lieu, divers types de blessures. Les autres raisons sont rares.

D'autres types de lésions nerveuses peuvent également provoquer des douleurs à la hanche. Par exemple, pendant la grossesse, une inflammation du nerf cutané latéral de la hanche se produit souvent. La douleur d'une hernie inguinale peut également "résonner" dans la cuisse.

Dans tous les cas, la douleur à la hanche peut être causée par diverses raisons, ce qui oblige le médecin à rechercher la source du problème, qu'il s'agisse d'une blessure ou d'une maladie. En l'absence de lésion traumatique, une approche pour diagnostiquer la douleur à la hanche nécessite une compréhension globale de la situation.

Causes de la douleur de la hanche traumatique

Fracture de la hanche

La chute est la cause la plus fréquente de fracture de la hanche chez les personnes âgées. Dans ce cas, la fracture résulte de deux problèmes associés au vieillissement, à l’ostéoporose (amincissement des os) et à la perte d’équilibre. Dans certains cas, l'os peut se rompre spontanément à cause de l'ostéoporose, ce qui, à son tour, déclenchera une chute.

Par "fracture de la hanche", on entend une fracture de la cuisse proximale ou supérieure.

Il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de la fracture, car la décision du chirurgien concernant une intervention chirurgicale adéquate est basée sur cette décision, ce qui permet de restaurer les lésions osseuses.

En plus de la chute, toute blessure peut potentiellement provoquer une fracture de la hanche. Selon le mécanisme de la lésion, le fémur peut ne pas se rompre. au contraire, une partie du bassin peut être brisée (le plus souvent une branche de l'os pubien). Au début, la douleur peut être ressentie dans la région fémorale, mais un examen et des rayons X peuvent révéler une autre source de douleur. Un traumatisme peut également provoquer une luxation de la hanche lorsque le cou de la cuisse sort du cotyle. Il est presque toujours associé à une fracture acétabulaire (pelvienne); Cependant, chez les personnes dont l'articulation de la hanche est remplacée, une hanche artificielle peut se déplacer spontanément.

Blessures fermées (ecchymoses)

Les blessures fermées (ecchymoses), les entorses et les entorses des muscles et des tendons peuvent être le résultat d'un traumatisme et, même si les os restent intacts, ils peuvent causer une douleur intense. Les entorses se produisent lorsque des blessures au ligament se produisent, tandis que les entorses des muscles et des tendons sont associées à des lésions de ces structures. En marchant ou en sautant, ainsi que lors de toute activité vigoureuse, le poids du corps exerce une pression importante sur l'articulation de la hanche. Les muscles, les sacs synoviaux et les ligaments sont «conçus» pour protéger l'articulation du stress. Lorsque ces structures sont enflammées, la cuisse ne peut pas fonctionner correctement, ce qui provoque de la douleur.

Blessure par surcharge

La douleur à la hanche peut également être associée à des lésions de surcharge entraînant une inflammation des muscles, des tendons et des ligaments. Ces blessures peuvent être causées par des activités quotidiennes normales provoquant une tension excessive dans l'articulation de la hanche ou par des mouvements vigoureux spécifiques. La surcharge peut également provoquer une abrasion progressive du cartilage au niveau de l'articulation de la hanche, entraînant une arthrite (arth = articulation + itis = inflammation).

Il convient également de mentionner d'autres structures qui peuvent s'enflammer et causer des douleurs à la hanche. Le tractus iléo-tibial s'étend de la crête de l'os pelvien jusqu'à l'extérieur de la cuisse et jusqu'au genou. Ce groupe de tissus peut s'enflammer et causer des douleurs à la hanche, au genou ou dans les deux zones. Ce type de traumatisme de surcharge commence progressivement et se manifeste dans la tension des groupes musculaires entourant le genou et la cuisse. Le syndrome musculaire en forme de poire, dans lequel le muscle en forme de poire irrite le nerf sciatique, peut également causer une douleur qui se propage à l'arrière de la cuisse.

Inflammation du sac synovial (bursite)

Le sac synovial acétabulaire est une poche située à l'extérieur de la cuisse qui protège les muscles et les tendons à l'endroit où ils traversent l'inclinaison du fémur (la saillie osseuse sur le fémur).

La bursite acétabulaire est associée à une inflammation du sac synovial. Un sac synovial peut devenir enflammé pour diverses raisons, notamment une blessure légère ou une surcharge.

Causes de la douleur non traumatique de la hanche

La douleur à la hanche peut être causée par diverses maladies. Tout ce qui provoque une inflammation systémique dans le corps peut également affecter l'articulation de la hanche. La synoviale est un tissu épithélial ("doublure") qui recouvre les parties de l'articulation de la hanche qui ne sont pas couvertes par le cartilage. Une synovite (syno = membrane synoviale + itis = inflammation) ou une inflammation de ce tissu de la doublure provoque l'infiltration de liquide dans l'articulation, provoquant un gonflement et une douleur.

L'arthrite

L'arthrose est la cause la plus courante de douleur à la hanche chez les personnes de plus de 50 ans. Cependant, il existe d'autres types d'arthrite. Ceux-ci comprennent:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante - Stryumpelle - Marie);
  • arthrite associée à une maladie intestinale inflammatoire (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse).

Certaines maladies systémiques sont associées à des douleurs à la hanche, par exemple la drépanocytose, dans laquelle l'articulation peut devenir enflammée lors d'une crise de drépanocytose avec ou sans infection principale. L'articulation de la hanche n'est pas la seule articulation susceptible de provoquer une inflammation de la hanche. La maladie de Lyme, le syndrome de Reiter et les infections causées par une intoxication alimentaire en sont des exemples.

Une nécrose non vasculaire du col du fémur peut survenir chez les personnes prenant des corticostéroïdes pendant une longue période (par exemple, la prednisone). Dans cette situation, le col du fémur perd l'irrigation sanguine, s'affaiblit et provoque des douleurs à la hanche.

La maladie de Legg-Calvet-Perthes (maladie de Perthes, ostéochondrite de la tête fémorale) est associée à une nécrose avasculaire idiopathique du col fémoral chez les enfants. Le plus souvent, il touche les garçons âgés de 4 à 8 ans.

La fibromyalgie est une douleur systémique associée à une douleur et à une tension pouvant entraîner une gêne corporelle sévère et affectant également la cuisse. Lorsque la fibromyalgie est également observée, troubles du sommeil, spasmes et crampes musculaires, douleurs de nombreux groupes musculaires de tout le corps et fatigue.

"Reflété" douleur dans la cuisse

La douleur à la hanche peut ne pas être liée à la hanche elle-même, mais peut être causée par une violation des structures adjacentes.

La maladie de Roth-Bernhardt (névralgie du nerf cutané fémoral latéral) est un autre exemple de douleur réfléchie.

Symptômes de douleur à la hanche

Il est souvent difficile de décrire la douleur à la hanche et les patients peuvent se plaindre d'avoir juste une plaie à la hanche. L'emplacement, la nature, l'intensité de la douleur, les facteurs affectant l'amélioration / la détérioration de l'état dépendent de la structure endommagée et de la cause exacte de l'inflammation ou de la blessure.

  • La douleur à la hanche peut être ressentie comme une douleur «antérieure» dans la région inguinale ou comme une douleur antérieure dans les fesses. Parfois, les patients peuvent se plaindre de douleurs aux genoux, qui proviennent en fait de la hanche.
  • Blessure à la hanche: en cas de chute, une douleur directe, une luxation ou des douleurs d'étirement se produisent presque immédiatement.
  • Blessure par surcharge: la douleur peut apparaître après quelques minutes ou quelques heures lorsque le spasme des muscles enflammés de l'articulation de la hanche ou la surface articulaire s'enflamment, provoquant une accumulation de liquide.
  • Douleur: le plus souvent, la douleur est ressentie à l'avant de la cuisse, mais l'articulation a trois dimensions. La douleur peut aussi aller le long de la cuisse ou même se faire sentir au niveau des fesses.
  • Claudication: La Claudication est un moyen de compenser, en essayant de minimiser le poids que la cuisse devrait supporter en marchant. La boiterie n'est jamais normale. La boiterie provoque une charge irrégulière sur d'autres articulations, y compris le dos, les genoux et les chevilles. Si la boiterie persiste, ces zones peuvent également devenir enflammées et causer d'autres symptômes.
  • À la fracture du col du fémur, la douleur aiguë apparaît instantanément et s'aggrave à presque tous les mouvements. Les muscles de la cuisse entraînent un déplacement de la fracture, tandis que la jambe peut paraître plus petite ou tournée vers l'extérieur. S'il n'y a pas de décalage, la jambe peut sembler normale. Les fractures du bassin provoquent la même douleur que les fractures de la hanche, mais la jambe semble normale.
  • Hernie discale: la douleur commence habituellement dans la colonne lombaire et irradie vers les fesses et le devant, le dos ou le côté de la cuisse. Il peut être décrit de différentes manières en raison de la violation du nerf. Certains termes typiques utilisés pour décrire la sciatique incluent: douleur aiguë ou coupante et sensation de brûlure. La douleur peut s'aggraver en redressant le genou, car cette action provoque la tension du nerf sciatique, ce qui rend difficile le fait de se lever d'une position assise ou de marcher rapidement. Il peut aussi y avoir des engourdissements et des picotements. La perte de contrôle sur la miction et la défécation peut indiquer la présence du syndrome de la prêle. Si cette condition n'est pas reconnue et n'est pas traitée, il existe un risque de dommages irréparables à la moelle épinière.
  • Arthrite: la douleur arthritique a tendance à s'aggraver après une période d'inactivité et à diminuer avec l'activité, mais si l'activité augmente, la douleur réapparaît.

Diagnostic des douleurs à la hanche

S'il n'y a pas d'antécédents traumatiques et que la douleur est combinée ou précédemment combinée à une douleur dorsale, le premier type d'étude devrait être une imagerie par résonance magnétique de la colonne lombo-sacrée et consulter un neurologue.

Après une blessure, vous devez consulter un traumatologue.

Si une coxarthrose est suspectée, consultez un chirurgien.

Traitement de la douleur de la hanche

Le traitement dépend de la cause. Ainsi, pour une hernie intervertébrale, il est préférable de choisir un traitement conservateur et un traitement chirurgical par cosarthrose.

Vous pouvez vous inscrire à une consultation dans l'une de nos cliniques. Pour les citoyens de la Fédération de Russie, la consultation est gratuite.

Article ajouté à Yandex Webmaster le 17/04/2014, 17:21

Principales causes de douleur à la hanche et de traitements

La douleur à la hanche est une plainte courante avec laquelle les patients se présentent chez un traumatologue ou un autre médecin. La douleur de la hanche apparaît soudainement et passe rapidement? Avec une confiance de 99%, nous pouvons dire qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Si vous enregistrez la douleur pendant une longue période - plus de 2-3 jours, vous devriez vous méfier. Cette situation peut parler de problèmes graves et de pathologies.

Qu'est-ce qui fait mal à la hanche

Les symptômes désagréables dans la région de la hanche peuvent souvent être confondus avec des douleurs inguinales ou pelviennes. Si la douleur apparaissait réellement dans la cuisse, elle aurait pu être provoquée par diverses causes: problèmes de tissu musculaire, d'os, d'infections graves et même de néoplasmes malins.

Maladies et pathologies provoquant des douleurs

Arthrose Maladie grave causant une douleur vive ou persistante dans la partie supérieure de l’une ou des deux jambes. Dans le contexte d’une forte usure des articulations de la hanche (TBS), dont l’état s’aggrave au fil des ans, ils ne sont plus en mesure de faire face à la fonction d’absorption des chocs. Quel est le résultat? De forts coups d'os l'un contre l'autre et un syndrome douloureux prononcé dans la région fémorale.

Les personnes âgées atteintes d'arthrose de la hanche bien connues peuvent provoquer des douleurs de localisation différente, qui s'étendent aux différentes parties des jambes et à tout le corps: dans le bassin, dans la région des articulations du genou, dans les régions fessière ou lombaire, dans la région de l'aine. La survenue fréquente d'arthrite entraîne une augmentation de la douleur dans certaines parties de la cuisse à mesure que le temps change.

Arthrite systémique. Pathologie dans laquelle une lésion de plusieurs grosses articulations est diagnostiquée à la fois, ce qui provoque des douleurs dans la région fémorale.

Syndrome du muscle poire. Ce type de pathologie se retrouve chez près de la moitié des patients qui ont consulté un médecin pour des douleurs à la hanche. Dans presque 100% des cas, l’inconfort ne survient que dans un membre. Avec ce diagnostic, les patients indiquent une certaine localisation de la douleur - dans la région des fesses et jusqu'au pied à l'arrière de la cuisse (voir aussi - que faire si la fesse fait mal).

Inflammation du muscle piriforme (vidéo)

Douleur dans la fesse et comment s'en débarrasser? Pincement du nerf sciatique en tant que cause de douleur à la hanche. Recommandations pour la prévention et le traitement d'Elena Malysheva et de ses collègues.

Rhumatisme. La maladie, que beaucoup considèrent comme une pathologie pas trop dangereuse, devient souvent la cause de la douleur chronique à la cuisse. Une gêne apparaît parallèlement à la propagation des processus rhumatismaux dans le tissu conjonctif.

Inflammation du SCT. L'articulation de la hanche est un mécanisme complexe constitué d'un grand nombre d'éléments différents: ligaments, cartilages, muscles, poches articulaires, etc. Dans chacun de ces éléments, pour diverses raisons, un processus inflammatoire peut se développer et provoquer des douleurs à la cuisse.

Hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Se déclare comme une douleur caractéristique au dos, sur le côté ou à l'avant de la cuisse. Avec un tel diagnostic, la douleur à la hanche n'est pas le seul symptôme déplaisant dont se plaint une personne cherchant de l'aide médicale. En règle générale, la douleur est commune: elle recouvre la région lombaire, la région fémorale et atteint les pieds.

Ostéochondrose. Si la pathologie est apparue dans la colonne vertébrale sacrée ou lombaire, la douleur à la hanche ne survient pas de temps en temps mais régulièrement, devenant un compagnon constant du patient. Lorsque la douleur de l'ostéochondrose se dégage: elle donne à la région des fesses, se propageant principalement à l'arrière de la cuisse.

Dommages au système musculo-squelettique. S'il y a des lésions tissulaires dans la zone du SCT, la douleur sera certainement ressentie et sera transmise à la région de la hanche.

Le syndrome douloureux peut survenir non seulement dans le contexte de processus naturels intervenant dans le corps (comme dans le cas d'arthrose ou d'ostéochondrose), mais également pour d'autres raisons:

  • défauts congénitaux des jambes;
  • dans le contexte des troubles métaboliques;
  • à la suite d'une blessure (contusion grave de TBS, entorses, etc.).

Pathologies dangereuses et douleurs à la hanche

Toutes les causes susmentionnées de douleur à la hanche ne constituent pas des changements ni des déviations mettant la vie en danger. Cependant, il existe des pathologies plus redoutables, accompagnées de douleurs dans la partie supérieure des membres inférieurs et constituant une menace réelle non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie humaine. Nous parlons de maladies infectieuses graves, de maladies du système cardiovasculaire et d'oncologie.

Tumeurs de nature maligne. Pathologie assez rare, mais possible, provoquant des douleurs à la cuisse. Les tumeurs primaires de l'articulation de la hanche et des tissus environnants sont extrêmement rares. Les métastases osseuses (par exemple, dans les tumeurs malignes de la prostate ou de la glande mammaire) sont un phénomène plus fréquent.

Maladies infectieuses. Les plus courantes sont la tuberculose osseuse et l'ostéomyélite. En raison de maladies graves, des parties du fémur sont affectées. Si une personne souffre soudainement d'une douleur aiguë à la hanche et d'une boiterie, d'une augmentation de la température corporelle, la nature infectieuse de la pathologie doit être exclue en premier. En outre, les maladies infectieuses du système urogénital, les abcès sciatique-rectal et les abcès pelviens peuvent provoquer des douleurs dans cette partie des membres inférieurs.

Le rétrécissement (sténose) des vaisseaux sanguins. Il se manifeste par une douleur prononcée à la cuisse, qui augmente avec tout effort. En plus de la douleur, une personne peut présenter une boiterie dont l'apparition, dans de nombreux cas, complique le diagnostic, induit en erreur le patient et le médecin.

Les principaux types de douleur à la hanche

Il existe différentes classifications de la douleur à la cuisse. Donc, en fonction de l'intensité, cela peut être:

  • Épicé. Se produit soudainement, en règle générale, en cas de lésion des tissus mous. Dans ce cas, une personne sent clairement le lieu de localisation de la douleur, peut montrer l'endroit le plus douloureux au médecin.
  • Pleurnicher. Il se caractérise par une localisation plus étendue, se produit souvent en parallèle d'une douleur aiguë. En règle générale, la nature douloureuse de la douleur augmente avec la progression de la maladie principale contre laquelle elle est apparue. La particularité de la douleur est la difficulté de diagnostiquer et de déterminer les causes de sa survenue.
  • Chronique. Apparaît après un certain intervalle de temps. Peut tourmenter une personne pendant des semaines et même des mois. On parle le plus souvent du développement d'un processus inflammatoire étendu de localisation différente.

En outre, la douleur dans la région du SCT peut être:

  • Somatique. Les dommages aux ligaments, aux tendons, aux articulations et au tissu osseux provoquent ce type de douleur. Dans le même temps, le patient ressent une douleur persistante dans la région de la hanche, qui peut être à la fois sourde et plus aiguë. Souvent, il est impossible d'indiquer avec précision l'emplacement du syndrome douloureux.
  • Névralgique. Apparaît sur le fond des dommages aux fibres nerveuses. Il semble à une personne que c'est la cuisse qui fait mal, malgré le fait que dans cette partie du corps, il n'y a pas de pathologies évidentes.
  • Par voie cutanée. Le type de douleur à la hanche le plus à court terme, qui survient à la suite d'une lésion des terminaisons nerveuses situées à la surface de l'épiderme. Ce type de douleur disparaît dès que le facteur irritant (traumatique) cesse d’agir sur la peau.

Toute douleur à la hanche peut être accompagnée des symptômes suivants: mobilité articulaire limitée, fourmillements, engourdissement, chair de poule dans la jambe, sensation d'instabilité articulaire.

Caractéristiques de la douleur de la localisation différente

Comme vous l'avez déjà compris, la douleur dans la jambe peut avoir non seulement une origine différente, mais aussi une localisation. Le plus souvent, une douleur survient dans la jambe:

  • De la hanche au genou. Une personne présente des symptômes désagréables, non seulement dans la région fémorale et au-dessous, mais également dans la région de l'aine. Souvent, la douleur se propage à la région lombaire. Assez souvent, ce syndrome douloureux survient chez les femmes et les filles pendant la menstruation.
  • De la hanche au pied. Dans la plupart des cas, est aiguë, irradiant vers la région lombaire. Il semble à une personne qu'un nerf pincé s'est produit ou une luxation grave. Le syndrome de la douleur augmente pendant le mouvement.
  • Au repos La douleur à la hanche ne survient pas toujours pendant l'exercice. Certains patients se plaignent d'une augmentation de la douleur au repos (par exemple, lorsqu'ils sont couchés sur le côté gauche ou sur le dos). Compagnons fréquents de cette forme de douleur - une sensation d'engourdissement dans les jambes, ainsi qu'une sensation de "brûlure" dans les muscles. Dans le même temps, une personne peut effectuer en toute sécurité des mouvements élémentaires - se pencher, s'accroupir, sans ressentir d'inconfort.
  • Dans la cuisse gauche ou droite. Toutes les causes ci-dessus peuvent être causées. Dans 95% des cas, la douleur est douloureuse et augmente avec le temps. Une personne ressent un inconfort évident non seulement pendant les mouvements, mais aussi au repos.

Douleur dans l'articulation de la hanche (vidéo)

Et si l'articulation de la hanche fait mal? Conseils d’Elena Malysheva et d’autres spécialistes du programme «Vivre en bonne santé».

Maux de hanche en marchant: pourquoi cela se produit-il?

La plupart des patients, venant chez le médecin, se plaignent de douleurs à la hanche lorsqu'ils marchent. Les facteurs suivants peuvent causer une gêne de cette localisation pendant la conduite:

  • problèmes de hanche;
  • dommages aux muscles et aux tendons;
  • des anomalies dans la structure des fémurs;
  • dommages aux terminaisons nerveuses situées dans cette région du membre inférieur.

Dans certains cas, une telle localisation douloureuse peut causer des varices, une thrombophlébite et d'autres problèmes liés aux vaisseaux.

Déterminer la nature "vasculaire" de la douleur est assez simple: une douleur à la varicosité à la hanche se produit le long de la veine, alors que la douleur est douloureuse dans la nature. Dès qu'une personne commence à marcher, la nature de la douleur se modifie généralement en pulsation.

La thrombophlébite provoque l'apparition d'une douleur modérée, qui peut augmenter lorsqu'une personne marche. En plus des douleurs à la cuisse, le patient s'inquiète de: fièvre (locale ou étendue), rougeur au site d'inflammation, gonflement du membre inférieur.

Diagnostics

Étant donné que la douleur à la hanche peut être causée par des dizaines de raisons différentes, un diagnostic approfondi doit être effectué. Un programme individuel d’examens approfondis doit être élaboré pour chaque patient, en fonction de la nature de la douleur, de l’emplacement, des symptômes associés, de l’âge du patient, etc.

Les méthodes de diagnostic les plus informatives:

  • IRM S'il est déterminé que la douleur n'est pas causée par une blessure ou un dommage à cette zone et qu'elle est combinée à une douleur dans la région lombaire, le patient se voit d'abord prescrire une imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale, région de la hanche.
  • Navires de recherche. Le plus souvent, une étude Doppler des vaisseaux des membres inférieurs est réalisée, ce qui permet d'évaluer l'état du système vasculaire et d'identifier les pathologies existantes (y compris des maladies courantes telles que les varices ou la thrombophlébite).
  • Recherches sur les réflexes tendineux, électromyographie. Méthodes de recherche spéciales pour évaluer l’activité des ligaments et des fibres musculaires.
  • Analyses cliniques et immunologiques générales, biochimie. Vous permet de tirer des conclusions sur la présence du processus inflammatoire dans le corps, de confirmer ou d'infirmer les causes de la douleur à la cuisse, déterminées à l'aide d'autres méthodes de recherche.

Les principales méthodes de traitement

Toutes les mesures thérapeutiques et pharmacothérapies sont prescrites après avoir reçu des résultats de recherche fiables et posé un diagnostic précis.

En cas de syndrome douloureux prononcé, on recommande en premier lieu au patient des méthodes de traitement symptomatique dont le but principal est l'élimination rapide d'un syndrome douloureux fort. À cette fin, le médecin peut recommander de prendre des analgésiques modernes (généralement sous forme injectable).

Douleur à la hanche dans la hernie intervertébrale? Le blocus à base de novocaïne viendra en aide dans la zone de pincement du nerf sciatique.

Par la suite, le patient peut être recommandé:

  • Traitement avec des anti-inflammatoires. Les médicaments non stéroïdiens (diclofénac, indométacine, etc.) se sont généralisés ces dernières années. Dans les cas les plus graves, des corticostéroïdes tels que la cortisone peuvent être utilisés pour soulager la douleur aiguë à long terme.
  • L'utilisation de relaxants musculaires. Ils permettent d'éliminer les spasmes dans les muscles et les tendons, ce qui se produit en réponse à une douleur quelconque. En cas de pincement des nerfs dans la région lombaire, les spasmes musculaires aggravent la situation et augmentent la douleur. Les relaxants musculaires améliorent également la circulation sanguine et aident à se débarrasser des poches (le cas échéant).
  • Chondroprotecteurs de réception. Utilisé pour le traitement et la prévention des maladies "articulaires", améliore le trophisme sur le site du processus pathologique.
  • Le cours de préparations de vitamines. Une quantité suffisante d'éléments essentiels micro et macro dans le corps, ainsi que des vitamines de tous les groupes, améliore l'état général du corps, réduit la gravité du processus inflammatoire, prévient le développement de pathologies, aide à récupérer plus rapidement des blessures. Les complexes de vitamines sont un élément indispensable du traitement des maladies qui causent des douleurs à la hanche.
  • Prendre des médicaments avec une action diurétique. Ils aident à éliminer les poches sur le site du processus pathologique.
  • Le cours de la thérapie manuelle. Il peut être recommandé pour pincer le nerf sciatique, avec d'autres pathologies de la colonne vertébrale.
  • Thérapie d'exercice. Un ensemble spécial d'exercices thérapeutiques permet d'améliorer les processus de circulation sanguine au site de la lésion, d'augmenter la mobilité des articulations, de développer un système musculaire après une lésion, de renforcer les groupes musculaires «nécessaires».
  • Physiothérapie Cela vous permet d’améliorer votre bien-être, d’accroître l’efficacité du traitement principal. En plus de la physiothérapie, la thérapie par la sangsue et l’acupuncture sont souvent utilisées.

Conseils de médecine traditionnelle

Si la douleur à la hanche est apparue pour la première fois, vous pouvez recourir à la médecine traditionnelle et essayer de vous débarrasser de l'inconfort de l'articulation de la hanche. Que peut-on utiliser?

  • Salo. Fixez une petite bande de produit naturel sur le joint douloureux et tapotez-la avec un pansement doux. Après un certain temps (5-8 heures), la graisse sera éclaircie. Une fois que cela se produit, vous devez remplacer l’ancienne pièce par une nouvelle. L'application thérapeutique est réalisée jusqu'à soulagement complet de la douleur à la hanche.
  • Poivre compresse. Utilisé pour les douleurs dans la cuisse. Qu'est-ce qui est requis? Une paire de cosses de piment, de jus d'oignon, de jus de plantain, de graisse intérieure. Poivrer dans un hachoir à viande, ajouter 20 ml de jus de plantain et 100 ml de jus d'oignon fraîchement pressé. Mélangez le mélange avec une petite quantité de graisse. Pour l'application, utiliser un mélange légèrement chauffé, en frottant la tache et en enveloppant soigneusement la cuisse avec un chiffon chaud.
  • Pommade à la moutarde. Un excellent outil pour lutter contre la douleur dans la région de la hanche. Pour préparer la pommade, il faudra: un verre de sel,? des verres de moutarde et du kérosène. En mélangeant ces composants, préparez une pommade de consistance semblable à celle d’une crème épaisse. Utilisez des moyens pour frotter les articulations douloureuses avant le coucher.

Pourquoi la hanche fait mal en marchant

Souvent, les gens ressentent des crampes dans la région de la hanche en marchant. Il y a un facteur de douleur dans les muscles, les articulations, le tissu osseux. La nature chronique des spasmes survient lorsque les processus ne sont pas guéris. Des spasmes se développent au niveau de l'articulation de la hanche, des groupes musculaires et des terminaisons nerveuses.

Causes de la douleur aiguë

  1. Le facteur de douleur aiguë survient dans les jambes ou les hanches suite à une blessure, en présence de maladies chroniques de la colonne vertébrale - hernies, pincement des terminaisons nerveuses;
  2. Processus pathologiques congénitaux;
  3. Des spasmes de blessures surviennent dans la couche musculaire, dans les tendons lors de fractures, d'entorses. En cas de lésion articulaire, la douleur s'intensifie pendant l'exercice;
  4. La douleur sourde fait référence aux maladies chroniques, le caractère sourd des douleurs ont une hernie spinale. Cela se produit souvent en cas de gonflement au niveau des tissus, de surcharges soudaines et de spasmes musculaires. La douleur à la hanche lors de la marche indique des processus inflammatoires dans l'articulation. Un signe grave - les spasmes dans la partie inférieure de la fesse, dans la jambe indiquent la présence de maladies oncologiques, de processus inflammatoires;

  • La nature attrayante de la douleur dans la cuisse et la fesse indique le développement de maladies rhumatismales.
  • Causes courantes de douleur à la hanche

    Traumatisme lombaire

    Dans ces cas, les patients souffrent d'une hanche d'un côté. Les spasmes se produisent sur les surfaces arrière, douleur à la jambe.

    L'inflammation musculaire dans les maladies rhumatismales survient après des processus viraux, avec une forte surcharge nerveuse.

    En plus du facteur pathologique, la rougeur dans l'articulation est liée - signes:

    • maladie cardiaque;
    • pathologie du cancer;
    • changements dans les organes génitaux;
    • la présence d'inflammation avec des contenus purulents dans les tissus.

    Quand les crampes dans les jambes

    1. En se déplaçant, des sensations étranges de nature diverse apparaissent: des douleurs aiguës paroxystiques, se manifestent souvent, durent longtemps ou sont généralement chroniques;
    2. La douleur survient souvent dans la partie supérieure de la jambe ou sur les surfaces du dos;
    3. Les patients se plaignent d'attaques à la jambe, aggravées pendant la menstruation;
    4. Un stress excessif provoque une rougeur de l'articulation, une sensation soudaine d'engourdissement;
    5. Les patients se plaignent de douleurs en position horizontale, en marchant.

    Les sensations spasmodiques se manifestent de différentes manières:

    • en cas de blessure, la luxation se manifestera immédiatement. Ça fait mal la place du traumatisme;
    • des crampes de surcharge apparaîtront dans quelques heures. En raison des spasmes musculaires, les tissus à l'étroit entraînent une accumulation de liquide. La jambe droite et la jambe gauche vont faire mal, la charge sur les deux jambes;

    Fracture de la hanche

  • une douleur à la suite d'une fracture de la hanche survient après une blessure, aggravée par le mouvement de la jambe;
  • avec une inflammation dans l'articulation, la douleur s'intensifie à mesure que le processus pathologique se développe.
  • Premièrement, les sensations sont présentes après un effort physique, dans le futur, le facteur douleur se manifeste dans un état de repos.

    La douleur dans les jambes est accompagnée d'un certain nombre de symptômes associés:

    • claudication en marchant;
    • le membre atteint se raccourcit à la suite d'un spasme constant;
    • lorsque vous rejoignez le processus inflammatoire, la température augmente;
    • il est difficile de séparer les jambes;
    • crunch lors de la flexion des jambes.

    Causes des problèmes de pied:

    • blessure mécanique;
    • facteur d'âge;
    • maladies inflammatoires des tissus adjacents;
    • la présence de cancer;
    • insuffisance congénitale.

    Si vous ressentez un inconfort à la cuisse, consultez un médecin. Ne vous attendez pas à ce que la douleur disparaisse après un court repos.

    L’examen des patients commence par une enquête sur les plaintes et des examens. L'enquête explique pourquoi la jambe fait mal. Le diagnostic est établi lors de la réussite des tests. Dans le diagnostic, les rayons X du cartilage sont souvent assignés aux vaisseaux sanguins à l'aide d'une substance spéciale pour la recherche sur les vaisseaux.

    La tomodensitométrie est prescrite lorsque des maladies inflammatoires apparaissent dans le cartilage et les tissus. Un autre type de diagnostic est la détermination de l'activité bioélectrique dans la couche musculaire.

    Le traitement consiste à éliminer le facteur douleur, à déterminer les causes du processus pathologique. Le traitement dépend de ce processus, de la nature de la manifestation. Pour sélectionner les méthodes de traitement, le médecin effectue un certain nombre de procédures de diagnostic, après la prescription du traitement. Au début de la maladie, il est possible de gérer avec la nomination de procédures physiothérapeutiques.

    Souvent utilisé l'imposition de pansements de gypse qui réduisent la fonction motrice. Dans les cas graves, un traitement chirurgical est possible, en cas de fracture, pour restaurer et faire correspondre les fragments. Parfois, un remplacement complet des articulations est nécessaire.

    Le point le plus important est de consulter un médecin afin d’éviter des processus irréversibles.

    La hanche est souvent blessée en marchant, en raison de la présence de processus inflammatoires, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont ajoutés au traitement. Il aide à la nomination de médicaments du groupe des analgésiques et antispasmodiques. L'utilisation d'analgésiques soulage l'inconfort pendant une courte période.

    Pour soulager la douleur, appliquez du froid sur la zone touchée. L'utilisation du froid aide à soulager une réponse inflammatoire.

    Le froid est appliqué pendant 20-30 minutes, après que vous ayez besoin d'une pause de 2 heures. Avant d'appliquer, enveloppez la glace dans un tissu fin. Cryomethod est prescrit deux fois par jour, pendant au moins 20 minutes.

    Traitement de la douleur par poignarder un tissu articulaire:

    • la méthode va restaurer la viscosité, l'élasticité des articulations, augmenter la fonction de protection du fluide articulaire;
    • aide à réduire la sévérité de la réponse inflammatoire;
    • réduit le facteur pathologique;
    • restaure le mouvement dans les membres;
    • élimine le foyer de l'inflammation;
    • l'introduction du chondroreparanta de drogue dans le corps;
    • Peut-être la nomination d'une injection dans le tissu périarticulaire.

    Méthode de réchauffement des zones touchées

    La méthode est fiable dans l'inflammation. Le réchauffement réduit la gravité du facteur de spasme. Peut-être que l'utilisation de bains chauds, d'appareils de chauffage, soulage l'inconfort.

    Il est important de reposer les jambes en cas de blessure. L'observance du repos au lit élimine le syndrome paroxystique. Ne vous entraînez pas trop longtemps.

    Les procédures sont effectuées en conjonction avec des exercices de gymnastique:

    1. Debout, tire la jambe devant toi. L'exercice se fait en alternance.
    2. Le prochain exercice: couché sur le dos, les pieds pour tenir le ballon. Essayez de presser le ballon avec les muscles internes des jambes;
    3. Allongé sur le côté, soulevez la jambe blessée et abaissez lentement;
    4. Soulever les jambes, plier les genoux. Serrez les jambes autant que possible. L'exercice renforce la surface intérieure des jambes.

    Méthode de traitement populaire

    L'utilisation de feuilles de chou. Séparez les feuilles de chou de la tête du chou, étalez-les d'une fine couche de miel et appliquez-les sur la jambe. Couvrir le dessus de la feuille avec un sac de polyéthylène, envelopper avec un chiffon en laine, créer un effet de serre, laisser pendant 6-7 heures.

    Certaines personnes âgées se plaignent de douleurs à la hanche en marchant. Les jeunes et les personnes d'âge moyen ont également de tels problèmes, mais beaucoup moins souvent. En règle générale, la douleur est localisée dans l'articulation de la hanche, mais peut également se propager aux muscles de la cuisse, au genou et, dans de rares cas, même au bas de la jambe. Pourquoi est-ce que cela se passe?

    Problèmes de l'articulation de la hanche

    La cause la plus fréquente de douleur à la hanche est une lésion des tissus de l'articulation de la hanche, résultant d'une inflammation, d'une blessure, de la mort et de la destruction du tissu articulaire, etc. Par exemple, l'arthrose est le plus souvent diagnostiquée chez les patients qui se plaignent de douleurs à la hanche lorsqu'ils marchent. C'est une maladie qui associe des modifications inflammatoires et naturelles liées au vieillissement dans les tissus superficiels de l'articulation de la hanche. La douleur est concentrée dans le haut de la cuisse et à l'aine, s'étendant parfois jusqu'au genou et au-dessous. Il augmente considérablement lorsque vous vous tenez debout et marchez.

    Souvent, les douleurs à la hanche lors de la marche sont causées par une nécrose aseptique de la tête de l'articulation de la hanche. L'état du patient s'aggrave lorsqu'il prend des médicaments contenant des hormones.

    Des lésions infectieuses de l'articulation, diverses blessures, une inflammation des muscles et des tendons environnants, des pathologies héréditaires et des maladies rhumatismales (par exemple, le lupus érythémateux systémique) peuvent également être à l'origine de la douleur.

    Dans les cas les plus graves, la douleur est provoquée par des tumeurs malignes du fémur ou de l'os pelvien, ainsi que par les tissus voisins. Très souvent, en plus de la douleur elle-même, les patients se plaignent d'une mobilité réduite de l'articulation. Ils ont du mal à lever une jambe ou à la prendre sur le côté.

    Que faire si la cuisse vous fait mal en marchant

    En cas de douleur à la hanche, vous devez contacter un chirurgien orthopédique et vous soumettre à un examen approfondi. Sur la base de ses résultats, un diagnostic sera posé et la méthode de traitement la plus appropriée sélectionnée. La pharmacothérapie consiste à prendre des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si nécessaire, des procédures physiothérapeutiques supplémentaires peuvent être prescrites (échauffement, massage, entraînement physique thérapeutique).

    En cas de lésion très forte et irréversible des tissus de l'articulation, ou en cas de fracture non consolidée du col du fémur, il est nécessaire de recourir à la chirurgie. Les patients établissent une articulation artificielle. Le médecin peut également recommander l'utilisation d'un fixateur.

    Dans tous les cas, le patient doit éviter les charges, par exemple, ne pas soulever de poids important, ne pas s’asseoir sur des surfaces basses. Assurez-vous de contrôler votre poids.

    Pour le soulagement temporaire de la douleur, vous pouvez utiliser des compresses froides. Dans certains cas, des bains chauds peuvent aider, car la chaleur aide à détendre les muscles.

    Comment comprendre pourquoi la hanche fait mal en marchant

    Si la douleur à la cuisse - alors le jour est désespérément gâté. Elle gêne la marche, elle gêne la position assise, elle gêne le mensonge. Mais pourquoi la jambe fait-elle mal? Qu'est-ce que la douleur à la cuisse et pourquoi, le plus souvent, vous devez appeler une ambulance souffrant de douleur aiguë? Quand devrais-je aller chez le médecin?

    Afin de répondre à la dernière question, vous devez d’abord évaluer l’ampleur de l’incident. Et pour cela, vous devez savoir où et comment une jambe fait mal à la cuisse.

    Douleur en marchant

    Ces sentiments peuvent être causés par:

    • Fracture Une fracture du col de l'utérus ou de la hanche est considérée comme l'une des fractures les plus difficiles. Seuls les talons et les genoux sont aggravés. Avec une telle fracture, le patient ressent une douleur très forte et vive à la cuisse, pratiquement incapable de marcher. Il a un besoin urgent d'assistance médicale.
    • Entorse, ecchymose, une autre blessure. Les blessures sont fréquentes et, lorsqu’elles marchent, leur effet est le plus fortement ressenti. La douleur après une blessure est généralement de nature terne, s'intensifie et commence à palpiter en marchant. Parfois, il y a une douleur tirante dans la cuisse.
    • L'arthrite, l'arthrose dans les premiers stades ne se manifestent que lors de la marche. Le patient se fatigue plus rapidement, après avoir marché dans la cuisse, il y a une douleur douloureuse.
    • Le stade précoce de la bursite ne se manifeste parfois aussi que lors de mouvements actifs. Après un court jogging ou une longue marche, une personne découvre de manière inattendue une vive douleur brûlante dans la partie de la hanche.

    Dans la cuisse et l'aine

    Ce symptôme signifie généralement:

    • Coxarthrose. Avec cette maladie, la douleur se forme dans l'aine et donne à la cuisse ou aux deux cuisses. La douleur - "rupture", augmente pendant plusieurs semaines en mouvement. Passes, si vous assurez la paix du patient. Pendant les attaques de mouvement des jambes sont sévèrement limitées.
    • Nécrose aseptique de la tête osseuse. Les symptômes de la maladie ressemblent beaucoup à ceux de la coxarthrose, mais la douleur devient insupportable en quelques jours et non en plusieurs semaines.
    • L'arthrite Dans les cas avancés, l'arthrite se manifeste par une douleur qui se répercute sur d'autres parties du corps, y compris l'aine. Il se manifeste de jour comme de nuit, au repos et sous charge. Une douleur intense peut être sourde ou brûlante.

    Des sensations de douleur qui abandonnent

    Si l'inconfort commence à la taille, traverse la cuisse et descend plus bas, il s'agit alors d'une ostéochondrose ou d'une hernie de la colonne lombaire. Dans cette maladie, les nerfs de la colonne vertébrale inférieure sont pincés par un déplacement des vertèbres, une hernie ou une inflammation. La douleur alterne avec ceci - elle peut être douloureuse, brûlante et soudaine d'une balle dans la jambe.

    La condition s'aggrave en marchant - il y a clairement une douleur à la jambe, à la hanche et en dessous.

    Dans la cuisse droite et la cuisse gauche

    Une douleur asymétrique (dans une hanche seulement) peut indiquer de nombreux problèmes possibles. Si vous vous débarrassez des maladies qui affectent la colonne vertébrale, l’aine, les genoux et d’autres parties du corps, la cause peut alors être:

    • Syndrome du muscle poire. Le muscle pince le nerf sciatique et envoie des signaux de détresse. La nature de la douleur est «nerveuse», forte, provoquant une faiblesse et un engourdissement du membre.
    • Radiculite Lésion nerveuse, caractère douloureux - aigu.
    • Tumeurs bonnes / malignes, métastases à la cuisse. Un néoplasme agressif est capable de croître rapidement, en comprimant les tissus et les nerfs. En même temps, le patient ressent jour et nuit un syndrome de douleur pressante et douloureuse, à l'effort et au repos.
    • Blessures, dommages aux nerfs, au tissu osseux et musculaire, aux vaisseaux sanguins. Les sensations désagréables peuvent varier dans un grand rayon.

    Regardez la vidéo sur la douleur à la hanche

    Douleur à l'arrière de la cuisse

    Les sensations désagréables, situées spécifiquement derrière, signifient très probablement un étirement banal ou une autre blessure. Les sensations douloureuses sont irritantes et incommodantes: une personne a récemment effectué des exercices impliquant les jambes.

    S'il n'y avait pas de prérequis à la blessure, la protrusion de la colonne lombaire pourrait en être la cause: un nerf pincé dans le bas du dos se présente comme un symptôme unique.

    Les douleurs sont aiguës et sévères, accompagnées d'une faiblesse dans la jambe.

    Cuisse intérieure et extérieure

    Si la partie interne ou externe de la cuisse souffre, les principales raisons seront:

    • Surtension La faiblesse et la douleur modérée se produisent quand une personne a trop d'exercice. Le plus souvent à blâmer. Si la douleur est apparue après les exercices et si elle ne dure pas 4 à 5 jours, une rupture musculaire peut survenir.
    • Blessures musculaires.
    • Rhumatisme, arthrite. Dans ces cas, la cuisse elle-même est malade, mais une gêne peut survenir à l'intérieur ou à l'extérieur. La nature de la douleur est la même que pour la hanche en général.
    • La goutte L'accumulation d'acide lactique dans les muscles après l'effort peut provoquer une sensation de brûlure dans le tissu musculaire.
    • Maladie de la veine. Les varices, par exemple, peuvent causer de la douleur sur un seul côté de la cuisse. Les sensations désagréables sont douloureuses, de nature persistante, intensifiées avec une charge intense.
    • Névralgie. Avec des lésions nerveuses, les symptômes peuvent être aussi variés que la douleur. Confirmer ou nier la névralgie ne peut être qu'un médecin.

    Cuisse avant

    Cette douleur a plusieurs maladies qui lui sont propres:

    • Muscle hypertonique. Si les nerfs de la colonne vertébrale sont pincés, les muscles de la partie antérieure de la cuisse peuvent être dans un état de tension constante, ce qui entraîne des sensations de combat comparables à une surtension constante. Parfois, le patient ne peut pas localiser la douleur, sa plainte est «une douleur à la jambe dans la région de la hanche».
    • Meralgie paresthésique. Il se manifeste par une douleur sourde à l'avant de la cuisse. Renforce si serrer la jambe pliée à l'estomac.
    • Syndrome du muscle iliopsoas. Avec cette maladie, le muscle est constamment tendu, comme pour l'hypertonus. Les manifestations sont similaires - douleur excessive.

    Douleur dans les tissus mous de la cuisse

    Un tel symptôme peut être provoqué à la fois par les pathologies de la hanche et par les maladies systémiques:

    • Blessures, ecchymoses. Douleur douloureuse causée par un coup porté aux tissus mous.
    • Sarcome, autres néoplasmes dans les tissus mous. La tumeur exerce une pression sur les muscles et autres structures.
    • La goutte Si de l'acide lactique et d'autres déchets des muscles s'accumulent dans le corps, la cuisse peut être douloureuse n'importe où, à l'avant comme à l'arrière, et sur le côté. Le patient sent un feu liquide se propager sur les tissus mous.
    • Maladies des veines et autres vaisseaux, maladies des nerfs et des muscles. Les varices, les névralgies, les myopathies peuvent «piquer» dans n’importe quelle partie du corps et la cuisse ne fait pas exception. La nature de la douleur dépend de la pathologie.

    Quand et à quel médecin aller?

    La douleur à la hanche pouvant être à l’origine d’une maladie grave, il est nécessaire de consulter un médecin dès qu’elle apparaît. Réassurer, c'est mieux que de courir chez les médecins. Médecins pouvant être contactés:

    • Thérapeute Un homme à tout faire, qui conseillera et enverra au bon spécialiste si nécessaire.
    • Traumatologue. Si la douleur a été précédée d'une blessure, vous pouvez immédiatement le consulter.
    • Chirurgien Très probablement, le thérapeute enverra le patient à lui. Le chirurgien comprendra les causes de la douleur, prescrira les examens et traitements nécessaires.
    • Orthopédiste. Il est logique de le consulter s'il y a des violations dans le développement du système musculo-squelettique.
    • Neurologue, oncologue, cardiologue. La consultation de ces médecins peut être utile dans certains cas.

    Si vous ne savez pas à qui vous adresser, parlez au thérapeute.

    Méthodes de diagnostic

    Parmi les méthodes obligatoires - anamnèse, inspection, prise de sang. Souvent, les médecins utilisent la palpation pour sentir le point sensible.

    Après ces procédures, le médecin peut décider quoi faire. Certains patients ont besoin d'une tomodensitométrie et d'une IRM, d'autres d'ultrasons et de rayons X, d'autres doivent subir d'autres tests.

    Habituellement, cette liste de méthodes se termine si la maladie n'est pas très exotique ou secrète.

    Comment enlever la douleur?

    Et si la hanche fait mal? Si la douleur est très intense, vous devez appeler une ambulance de toute urgence. Cela vous aidera à éliminer le malaise et à vous rendre à l'hôpital. Les premiers secours consistent à prendre du repos pour un membre douloureux et à prendre des analgésiques, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (le Diclofénac, par exemple) étant bien adaptés. Il existe différentes recommandations pour les blessures - en cas de blessure ou d'étirement, une compresse froide peut être appliquée sur le point sensible, en cas de fracture, il est nécessaire de réparer l'articulation blessée (appliquer une attelle).

    Vous ne devez pas utiliser les remèdes populaires pour soulager la douleur - la plupart d'entre eux sont inefficaces.

    La hanche est une structure du corps relativement protégée, mais même elle peut être touchée au sens propre et figuré. Une cuisse douloureuse cause beaucoup de problèmes à une personne. Par conséquent, plus tôt il commencera un traitement, mieux ce sera pour elle. La douleur peut être un précurseur des maladies «mineures» et du cancer à la dernière étape. Par conséquent, si vous avez une douleur à la hanche, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

    Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

    • La douleur limite-t-elle vos mouvements et votre vie bien remplie?
    • Etes-vous inquiet de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique?
    • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
    • Les personnes qui ont appris de l'expérience amère pour le traitement des articulations utilisent... >>

    Avis des médecins sur cette question lu

    La douleur à la hanche est une plainte courante avec laquelle les patients se présentent chez un traumatologue ou un autre médecin. La douleur de la hanche apparaît soudainement et passe rapidement? Avec une confiance de 99%, nous pouvons dire qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Si vous enregistrez la douleur pendant une longue période - plus de 2-3 jours, vous devriez vous méfier. Cette situation peut parler de problèmes graves et de pathologies.

    Qu'est-ce qui fait mal à la hanche

    Les symptômes désagréables dans la région de la hanche peuvent souvent être confondus avec des douleurs inguinales ou pelviennes. Si la douleur apparaissait réellement dans la cuisse, elle aurait pu être provoquée par diverses causes: problèmes de tissu musculaire, d'os, d'infections graves et même de néoplasmes malins.

    Les tumeurs et les maladies infectieuses sont les rares "responsables" de la douleur à la hanche, pas plus de 2 à 3% du nombre total de cas.

    Maladies et pathologies provoquant des douleurs

    Arthrose Maladie grave causant une douleur vive ou persistante dans la partie supérieure de l’une ou des deux jambes. Dans le contexte d’une forte usure des articulations de la hanche (TBS), dont l’état s’aggrave au fil des ans, ils ne sont plus en mesure de faire face à la fonction d’absorption des chocs. Quel est le résultat? De forts coups d'os l'un contre l'autre et un syndrome douloureux prononcé dans la région fémorale.

    Dans 95% des cas, les personnes qui ont dépassé la barre d'âge à 50 ans souffrent d'arthrose. Cependant, il arrive que des maladies des articulations commencent à «tourmenter» de très jeunes patients âgés de 20 à 35 ans.

    Arthrite systémique. Pathologie dans laquelle une lésion de plusieurs grosses articulations est diagnostiquée à la fois, ce qui provoque des douleurs dans la région fémorale.

    Syndrome du muscle poire. Ce type de pathologie se retrouve chez près de la moitié des patients qui ont consulté un médecin pour des douleurs à la hanche. Dans presque 100% des cas, l’inconfort ne survient que dans un membre. Avec ce diagnostic, les patients indiquent une certaine localisation de la douleur - dans la région des fesses et jusqu'au pied à l'arrière de la cuisse (voir aussi - que faire si la fesse fait mal).

    Inflammation du muscle piriforme (vidéo)

    Douleur dans la fesse et comment s'en débarrasser? Pincement du nerf sciatique en tant que cause de douleur à la hanche. Recommandations pour la prévention et le traitement d'Elena Malysheva et de ses collègues.

    Rhumatisme. La maladie, que beaucoup considèrent comme une pathologie pas trop dangereuse, devient souvent la cause de la douleur chronique à la cuisse. Une gêne apparaît parallèlement à la propagation des processus rhumatismaux dans le tissu conjonctif.

    Inflammation du SCT. L'articulation de la hanche est un mécanisme complexe constitué d'un grand nombre d'éléments différents: ligaments, cartilages, muscles, poches articulaires, etc. Dans chacun de ces éléments, pour diverses raisons, un processus inflammatoire peut se développer et provoquer des douleurs à la cuisse.

    Hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Se déclare comme une douleur caractéristique au dos, sur le côté ou à l'avant de la cuisse. Avec un tel diagnostic, la douleur à la hanche n'est pas le seul symptôme déplaisant dont se plaint une personne cherchant de l'aide médicale. En règle générale, la douleur est commune: elle recouvre la région lombaire, la région fémorale et atteint les pieds.

    Ostéochondrose. Si la pathologie est apparue dans la colonne vertébrale sacrée ou lombaire, la douleur à la hanche ne survient pas de temps en temps mais régulièrement, devenant un compagnon constant du patient. Lorsque la douleur de l'ostéochondrose se dégage: elle donne à la région des fesses, se propageant principalement à l'arrière de la cuisse.

    Dommages au système musculo-squelettique. S'il y a des lésions tissulaires dans la zone du SCT, la douleur sera certainement ressentie et sera transmise à la région de la hanche.

    • défauts congénitaux des jambes;
    • dans le contexte des troubles métaboliques;
    • à la suite d'une blessure (contusion grave de TBS, entorses, etc.).

    Pathologies dangereuses et douleurs à la hanche

    Toutes les causes susmentionnées de douleur à la hanche ne constituent pas des changements ni des déviations mettant la vie en danger. Cependant, il existe des pathologies plus redoutables, accompagnées de douleurs dans la partie supérieure des membres inférieurs et constituant une menace réelle non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie humaine. Nous parlons de maladies infectieuses graves, de maladies du système cardiovasculaire et d'oncologie.

    Tumeurs de nature maligne. Pathologie assez rare, mais possible, provoquant des douleurs à la cuisse. Les tumeurs primaires de l'articulation de la hanche et des tissus environnants sont extrêmement rares. Les métastases osseuses (par exemple, dans les tumeurs malignes de la prostate ou de la glande mammaire) sont un phénomène plus fréquent.

    Maladies infectieuses. Les plus courantes sont la tuberculose osseuse et l'ostéomyélite. En raison de maladies graves, des parties du fémur sont affectées. Si une personne souffre soudainement d'une douleur aiguë à la hanche et d'une boiterie, d'une augmentation de la température corporelle, la nature infectieuse de la pathologie doit être exclue en premier. En outre, les maladies infectieuses du système urogénital, les abcès sciatique-rectal et les abcès pelviens peuvent provoquer des douleurs dans cette partie des membres inférieurs.

    Le rétrécissement (sténose) des vaisseaux sanguins. Il se manifeste par une douleur prononcée à la cuisse, qui augmente avec tout effort. En plus de la douleur, une personne peut présenter une boiterie dont l'apparition, dans de nombreux cas, complique le diagnostic, induit en erreur le patient et le médecin.

    Les principaux types de douleur à la hanche

    Il existe différentes classifications de la douleur à la cuisse. Donc, en fonction de l'intensité, cela peut être:

    • Épicé. Se produit soudainement, en règle générale, en cas de lésion des tissus mous. Dans ce cas, une personne sent clairement le lieu de localisation de la douleur, peut montrer l'endroit le plus douloureux au médecin.
    • Pleurnicher. Il se caractérise par une localisation plus étendue, se produit souvent en parallèle d'une douleur aiguë. En règle générale, la nature douloureuse de la douleur augmente avec la progression de la maladie principale contre laquelle elle est apparue. La particularité de la douleur est la difficulté de diagnostiquer et de déterminer les causes de sa survenue.
    • Chronique. Apparaît après un certain intervalle de temps. Peut tourmenter une personne pendant des semaines et même des mois. On parle le plus souvent du développement d'un processus inflammatoire étendu de localisation différente.

    En outre, la douleur dans la région du SCT peut être:

    • Somatique. Les dommages aux ligaments, aux tendons, aux articulations et au tissu osseux provoquent ce type de douleur. Dans le même temps, le patient ressent une douleur persistante dans la région de la hanche, qui peut être à la fois sourde et plus aiguë. Souvent, il est impossible d'indiquer avec précision l'emplacement du syndrome douloureux.
    • Névralgique. Apparaît sur le fond des dommages aux fibres nerveuses. Il semble à une personne que c'est la cuisse qui fait mal, malgré le fait que dans cette partie du corps, il n'y a pas de pathologies évidentes.
    • Par voie cutanée. Le type de douleur à la hanche le plus à court terme, qui survient à la suite d'une lésion des terminaisons nerveuses situées à la surface de l'épiderme. Ce type de douleur disparaît dès que le facteur irritant (traumatique) cesse d’agir sur la peau.

    Toute douleur à la hanche peut être accompagnée des symptômes suivants: mobilité articulaire limitée, fourmillements, engourdissement, chair de poule dans la jambe, sensation d'instabilité articulaire.

    Caractéristiques de la douleur de la localisation différente

    Comme vous l'avez déjà compris, la douleur dans la jambe peut avoir non seulement une origine différente, mais aussi une localisation. Le plus souvent, une douleur survient dans la jambe:

    • De la hanche au genou. Une personne présente des symptômes désagréables, non seulement dans la région fémorale et au-dessous, mais également dans la région de l'aine. Souvent, la douleur se propage à la région lombaire. Assez souvent, ce syndrome douloureux survient chez les femmes et les filles pendant la menstruation.
    • De la hanche au pied. Dans la plupart des cas, est aiguë, irradiant vers la région lombaire. Il semble à une personne qu'un nerf pincé s'est produit ou une luxation grave. Le syndrome de la douleur augmente pendant le mouvement.
    • Au repos La douleur à la hanche ne survient pas toujours pendant l'exercice. Certains patients se plaignent d'une augmentation de la douleur au repos (par exemple, lorsqu'ils sont couchés sur le côté gauche ou sur le dos). Compagnons fréquents de cette forme de douleur - une sensation d'engourdissement dans les jambes, ainsi qu'une sensation de "brûlure" dans les muscles. Dans le même temps, une personne peut effectuer en toute sécurité des mouvements élémentaires - se pencher, s'accroupir, sans ressentir d'inconfort.
    • Dans la cuisse gauche ou droite. Toutes les causes ci-dessus peuvent être causées. Dans 95% des cas, la douleur est douloureuse et augmente avec le temps. Une personne ressent un inconfort évident non seulement pendant les mouvements, mais aussi au repos.

    Douleur dans l'articulation de la hanche (vidéo)

    Et si l'articulation de la hanche fait mal? Conseils d’Elena Malysheva et d’autres spécialistes du programme «Vivre en bonne santé».

    Maux de hanche en marchant: pourquoi cela se produit-il?

    La plupart des patients, venant chez le médecin, se plaignent de douleurs à la hanche lorsqu'ils marchent. Les facteurs suivants peuvent causer une gêne de cette localisation pendant la conduite:

    • problèmes de hanche;
    • dommages aux muscles et aux tendons;
    • des anomalies dans la structure des fémurs;
    • dommages aux terminaisons nerveuses situées dans cette région du membre inférieur.

    Dans certains cas, une telle localisation douloureuse peut causer des varices, une thrombophlébite et d'autres problèmes liés aux vaisseaux.

    Les maladies auto-immunes et la perméabilité vasculaire altérée des membres inférieurs sont des causes rares de douleur à la hanche.

    La thrombophlébite provoque l'apparition d'une douleur modérée, qui peut augmenter lorsqu'une personne marche. En plus des douleurs à la cuisse, le patient s'inquiète de: fièvre (locale ou étendue), rougeur au site d'inflammation, gonflement du membre inférieur.

    Diagnostics

    Étant donné que la douleur à la hanche peut être causée par des dizaines de raisons différentes, un diagnostic approfondi doit être effectué. Un programme individuel d’examens approfondis doit être élaboré pour chaque patient, en fonction de la nature de la douleur, de l’emplacement, des symptômes associés, de l’âge du patient, etc.

    Les méthodes de diagnostic les plus informatives:

    • IRM S'il est déterminé que la douleur n'est pas causée par une blessure ou un dommage à cette zone et qu'elle est combinée à une douleur dans la région lombaire, le patient se voit d'abord prescrire une imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale, région de la hanche.
    • Navires de recherche. Le plus souvent, une étude Doppler des vaisseaux des membres inférieurs est réalisée, ce qui permet d'évaluer l'état du système vasculaire et d'identifier les pathologies existantes (y compris des maladies courantes telles que les varices ou la thrombophlébite).
    • Recherches sur les réflexes tendineux, électromyographie. Méthodes de recherche spéciales pour évaluer l’activité des ligaments et des fibres musculaires.
    • Analyses cliniques et immunologiques générales, biochimie. Vous permet de tirer des conclusions sur la présence du processus inflammatoire dans le corps, de confirmer ou d'infirmer les causes de la douleur à la cuisse, déterminées à l'aide d'autres méthodes de recherche.

    Le diagnostic le plus courant de douleur à la cuisse concerne des spécialistes tels qu'un traumatologue, un chirurgien ou un thérapeute.

    Les principales méthodes de traitement

    Toutes les mesures thérapeutiques et pharmacothérapies sont prescrites après avoir reçu des résultats de recherche fiables et posé un diagnostic précis.

    En cas de syndrome douloureux prononcé, on recommande en premier lieu au patient des méthodes de traitement symptomatique dont le but principal est l'élimination rapide d'un syndrome douloureux fort. À cette fin, le médecin peut recommander de prendre des analgésiques modernes (généralement sous forme injectable).

    Douleur à la hanche dans la hernie intervertébrale? Le blocus à base de novocaïne viendra en aide dans la zone de pincement du nerf sciatique.

    Par la suite, le patient peut être recommandé:

    • Traitement avec des anti-inflammatoires. Les médicaments non stéroïdiens (diclofénac, indométacine, etc.) se sont généralisés ces dernières années. Dans les cas les plus graves, des corticostéroïdes tels que la cortisone peuvent être utilisés pour soulager la douleur aiguë à long terme.
    • L'utilisation de relaxants musculaires. Ils permettent d'éliminer les spasmes dans les muscles et les tendons, ce qui se produit en réponse à une douleur quelconque. En cas de pincement des nerfs dans la région lombaire, les spasmes musculaires aggravent la situation et augmentent la douleur. Les relaxants musculaires améliorent également la circulation sanguine et aident à se débarrasser des poches (le cas échéant).
    • Chondroprotecteurs de réception. Utilisé pour le traitement et la prévention des maladies "articulaires", améliore le trophisme sur le site du processus pathologique.
    • Le cours de préparations de vitamines. Une quantité suffisante d'éléments essentiels micro et macro dans le corps, ainsi que des vitamines de tous les groupes, améliore l'état général du corps, réduit la gravité du processus inflammatoire, prévient le développement de pathologies, aide à récupérer plus rapidement des blessures. Les complexes de vitamines sont un élément indispensable du traitement des maladies qui causent des douleurs à la hanche.
    • Prendre des médicaments avec une action diurétique. Ils aident à éliminer les poches sur le site du processus pathologique.
    • Le cours de la thérapie manuelle. Il peut être recommandé pour pincer le nerf sciatique, avec d'autres pathologies de la colonne vertébrale.
    • Thérapie d'exercice. Un ensemble spécial d'exercices thérapeutiques permet d'améliorer les processus de circulation sanguine au site de la lésion, d'augmenter la mobilité des articulations, de développer un système musculaire après une lésion, de renforcer les groupes musculaires «nécessaires».
    • Physiothérapie Cela vous permet d’améliorer votre bien-être, d’accroître l’efficacité du traitement principal. En plus de la physiothérapie, la thérapie par la sangsue et l’acupuncture sont souvent utilisées.

    Conseils de médecine traditionnelle

    Si la douleur à la hanche est apparue pour la première fois, vous pouvez recourir à la médecine traditionnelle et essayer de vous débarrasser de l'inconfort de l'articulation de la hanche. Que peut-on utiliser?

    • Salo. Fixez une petite bande de produit naturel sur le joint douloureux et tapotez-la avec un pansement doux. Après un certain temps (5-8 heures), la graisse sera éclaircie. Une fois que cela se produit, vous devez remplacer l’ancienne pièce par une nouvelle. L'application thérapeutique est réalisée jusqu'à soulagement complet de la douleur à la hanche.
    • Poivre compresse. Utilisé pour les douleurs dans la cuisse. Qu'est-ce qui est requis? Une paire de cosses de piment, de jus d'oignon, de jus de plantain, de graisse intérieure. Poivrer dans un hachoir à viande, ajouter 20 ml de jus de plantain et 100 ml de jus d'oignon fraîchement pressé. Mélangez le mélange avec une petite quantité de graisse. Pour l'application, utiliser un mélange légèrement chauffé, en frottant la tache et en enveloppant soigneusement la cuisse avec un chiffon chaud.
    • Pommade à la moutarde. Un excellent outil pour lutter contre la douleur dans la région de la hanche. Pour préparer la pommade, il faudra: un verre de sel,? des verres de moutarde et du kérosène. En mélangeant ces composants, préparez une pommade de consistance semblable à celle d’une crème épaisse. Utilisez des moyens pour frotter les articulations douloureuses avant le coucher.

    Les méthodes traditionnelles de traitement seront un bon complément au traitement médicamenteux de base prescrit par le médecin traitant.