Principal / Poignet

Que faire si vos muscles vous font mal partout

Qu'est-ce qu'on appelle la douleur musculaire? Le nom générique du spasme musculaire est myalgie. Il peut avoir une origine différente et causer diverses maladies. La myalgie ne met pas la vie en danger, mais peut entraîner des inconvénients importants.

Dans cet article, nous verrons ce qui cause la douleur aux muscles de tout le corps, et ce qu’il faut faire lorsque tous les muscles du corps font mal.

Les principales causes de douleurs musculaires dans tout le corps

Probablement, durant la vie de chaque personne confrontée à un tel problème, elle se demandait pourquoi les muscles de tout le corps lui faisaient très mal? La douleur musculaire peut survenir comme lors d’un effort physique et perturber l’état de repos. Les causes de certaines douleurs ne sont pas entièrement comprises. Considérons les principaux.

Facteurs causant des douleurs musculaires:

  • blessures et surcharge, avec blessure, la tension musculaire est une réponse;
  • mauvaise posture, chaise ou table inconfortable, position inconfortable et anatomiquement incorrecte du corps en position de fixation pendant longtemps, port incorrect du sac;
  • stress, stress émotionnel, choc grave;
  • maladies infectieuses.

Les douleurs musculaires peuvent être de différents types. Les causes de douleurs musculaires dans tout le corps sans effort physique peuvent être diverses pathologies.

La fibromyalgie est la maladie la plus répandue. Ce sont des spasmes qui se produisent dans les muscles fibreux, les ligaments et les tendons. La maladie s'accompagne de troubles du sommeil, d'asthénie et de raideurs dans tout le corps le matin.

La fibromyalgie peut être causée par le surmenage, l’insomnie chronique, la maladie, l’hypothermie, une surcharge émotionnelle ou physique. Le plus souvent, les femmes ou les adolescentes à l'état émotionnel instable qui sont sujettes à l'anxiété, à la dépression ou à la nervosité sont concernées. La douleur se propage au cou, aux épaules, à la poitrine ou sous les genoux.

Un autre type est la myalgie primaire. Il s'accompagne de douleur dans tout le muscle et d'une augmentation du spasme lorsque vous appuyez sur une partie.

Lorsque l'inflammation musculaire se produit myosite. Il survient après une blessure, un effort physique excessif ou peut être la conséquence d'une maladie inflammatoire. La douleur dans la myosite est sourde, aggravée par le mouvement.

Les douleurs musculaires peuvent également être des symptômes de polymyosite ou de polymyalgie rhumatismale.

La douleur après un entraînement sportif peut être de deux types. Une bonne douleur est associée à l’obtention d’une charge, après quoi le produit du métabolisme - l’acide lactique s’accumule dans les muscles. Après un entraînement, il est progressivement éliminé, sa présence dans le sang améliore la régénération et lie les radicaux libres.

Les spasmes musculaires après l'entraînement, survenus un jour plus tard, sont associés à une charge inhabituelle ou nouvelle. Par exemple, lorsqu’on introduit un nouvel exercice, augmente la charge ou la durée d’une séance d’entraînement, on le trouve aussi souvent chez les débutants.

Si vous avez mal aux muscles des jambes après un entraînement prolongé, consultez un médecin.

La douleur après une blessure est de nature différente. Il fait mal, est tranchant, traverse un endroit endommagé. Un hématome et un gonflement des tissus mous se forment dans la région de la lésion.

Ensuite, nous examinons les causes de la douleur dans tous les muscles du corps sans exercice, en fonction de leur emplacement: dans les bras, les jambes, le dos.

Dans les mains de

La douleur dans les mains peut être due aux raisons suivantes:

  • des blessures;
  • intoxication après un empoisonnement, y compris alcoolique;
  • maladies infectieuses (lorsque les muscles des bras et des jambes font mal sans raison): grippe, brucellose, MST;
  • diabète sucré, amylose primaire;
  • rhumatisme;
  • maladies du système nerveux;
  • l'ostéomyélite;
  • la fibromyalgie;
  • polymyosite

Dans les jambes

Les causes de la douleur dans les muscles des jambes peuvent être les facteurs suivants:

  • Un séjour prolongé dans une position statique, assis ou debout, conduit à une accumulation de produits métaboliques, ce qui provoque une douleur sourde et douloureuse, se transformant parfois en crampes et en chair de poule;
  • troubles vasculaires;
  • La thrombophlébite s'accompagne de brûlures aiguës au mollet;
  • l'athérosclérose provoque une douleur pressante sévère;
  • les maladies ou les lésions de la colonne vertébrale peuvent être accompagnées de douleurs s'étendant jusqu'aux membres;
  • maladies du système nerveux ou névralgies (par exemple, les névralgies intercostales affectent les muscles intercostaux);
  • surpoids;
  • La myoenthésite et la paraténonite sont associées à des maladies des tendons et du tissu conjonctif des articulations.

Dans le dos

Le mal de dos peut être dû aux raisons suivantes:

  • l'ostéochondrose est la cause la plus courante de crampes douloureuses dans le dos;
  • mauvaise posture, scoliose, cyphose;
  • hernie intervertébrale;
  • les maladies gynécologiques sont accompagnées de douleur dans la région lombaire;
  • troubles de l'estomac;
  • diverses pathologies du développement du squelette (syndrome de la jambe courte entraînant une perturbation du travail du système musculo-squelettique, épaules courtes).

Nous considérons séparément certains types de douleur associés à divers états du corps.

Pendant la grossesse

Les douleurs dans l'état de grossesse sont causées par une augmentation de la charge sur les muscles abdominaux et les muscles squelettiques, les muscles du dos, les jambes et la région pelvienne. Le poids corporel d'une femme augmente constamment et, afin de maintenir les muscles dans un état tonique, il est nécessaire de faire des exercices pour renforcer et étirer.

Avec la température

La douleur associée à la fièvre peut provoquer un choc toxique. Ses symptômes sont: douleur musculaire atroce persistante, maux de tête, augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés, douleur dans la gorge, gonflement des muqueuses de la bouche et du nez, vomissements et diarrhée, augmentation du pouls, confusion et perte de coordination des mouvements, éruptions cutanées aux paumes, cyanose des membres. Dans ce cas, vous devez demander une assistance médicale d'urgence.

Chez les enfants

La douleur des enfants peut être due aux raisons suivantes:

  • douleur après l'effort sans préchauffage, jeux d'extérieur à haute intensité. Ces douleurs disparaissent indépendamment avec le temps;
  • un gonflement et des crampes douloureuses persistantes dans l'un des membres peuvent être le signe d'une maladie ou d'une inflammation. Dans une telle situation, vous devez consulter un médecin.
  • chaleur spasmes pendant la saison chaude et en l'absence d'accès à l'eau potable. Ils apparaissent principalement la nuit et sont perturbés dans le bas des jambes;
  • le manque de vitamines B, de calcium ou de magnésium provoque des douleurs nocturnes;
  • état surexcité et manque de sommeil de l'enfant.

Diagnostics

Le diagnostic de myalgie commence par un examen du patient et une enquête sur les plaintes d'une personne et ce qui a précédé leur apparence. Afin de compiler un tableau clinique complet, des analyses de sang, des rayons X, des échographies et des réflexes sont effectués, et une tomographie par résonance magnétique ou par ordinateur est effectuée si nécessaire.

De nombreuses maladies peuvent être associées à des douleurs musculaires. Il est donc parfois nécessaire de recourir à une approche différentielle pour poser un diagnostic afin d'éliminer toutes les options possibles et de choisir la bonne.

Lorsque vous avez besoin de voir un médecin immédiatement

Si la douleur après l'entraînement ne dure pas longtemps, vous devez consulter un neurologue, un rhumatologue ou un chirurgien.

Si les spasmes musculaires sont associés à une élévation rapide de la température corporelle, un changement de couleur de la peau pouvant aller jusqu'à bleuté, des plaies, des furoncles ou des furoncles, des faiblesses, des vertiges, des engourdissements et une sensation de brûlure aux extrémités, il est urgent de faire appel à un médecin.

Traitement

En cas de douleur dans les muscles, il faut avant tout assurer le repos et soulager la charge. Ensuite, pour soulager ou soulager la condition, vous pouvez utiliser des moyens externes sous forme de pommades ou de gels. À la réception, le médecin vous prescrira des analgésiques et des relaxants musculaires.

Pour les douleurs persistantes, des injections peuvent être nécessaires. En cas de blessures ou de lésions graves - chirurgie. Pendant la période de rééducation, des cours de gymnastique thérapeutique, de renforcement des muscles, de séances de massage et de thérapie manuelle (réflexothérapie, acupuncture) sont organisés.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de la douleur dans les muscles, on utilise une combinaison de fonds qui soulagent la douleur, réduisent l'enflure et l'inflammation, réduisent la température et éliminent la fièvre. Pour ce faire, utilisez des anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés ou de pommades à usage local. Seul un médecin peut expliquer comment traiter une douleur persistante, car une ingestion prolongée et non contrôlée d'analgésiques peut entraîner des effets indésirables ou aggraver l'état des organes internes.

Les relaxants musculaires sont utilisés avec des spasmes musculaires forts. Pour le traitement de maladies associées à des troubles vasculaires, des veinotoniques sont prescrits, ce qui améliore le trophisme et l'apport sanguin. Pour restaurer le système nerveux et éliminer les névralgies, il est prescrit des médicaments contenant des vitamines du groupe B.

Pour vous distraire de la douleur, utilisez souvent une pommade à effet chauffant ou irritant.

Traitement chirurgical

Les myalgies sont pratiquées dans le cas de lésions infectieuses graves et en présence de suppuration, lorsqu'il est nécessaire de prévenir le développement d'une gangrène, en présence de blessures graves et de déformations des os ou des articulations.

Remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires dans le traitement de la myalgie n'est possible qu'après consultation du médecin traitant. Il est impossible d'utiliser de telles méthodes de traitement en période d'exacerbation, en présence d'une inflammation grave, d'une douleur ou d'une température élevée.

Teinture de banane pour la douleur. Prenez les peaux de 5 à 7 bananes, lavez et hachez, versez 0,5 litre de vodka et laissez reposer pendant 2 semaines. Au fil du temps, la teinture peut être utilisée pour frotter les zones douloureuses, les applications et les compresses.

La douleur dans les muscles et les articulations après une séance d’entraînement est bonne lors de la visite au bain. Sous l'effet de la vapeur et de la chaleur intense, les muscles se détendent, la chaleur contribue à éliminer rapidement les produits de dégradation des tissus musculaires et à restaurer les fibres musculaires.

Les pommades et décoctions contenant de la menthe, de son huile essentielle ou de menthol ont un effet rafraîchissant et soulagent rapidement la douleur.

Également affecter favorablement le bain avec l'utilisation de décoctions d'Hypericum, mélisse ou avec l'ajout de sel marin.

Prévention

Pour prévenir les myalgies d'origines diverses, il est nécessaire d'éviter l'effort physique important et le stress, de ne pas trop refroidir, de compléter le traitement des maladies infectieuses et de mener une vie saine.

Conclusion

La douleur musculaire peut être associée à une fatigue sans danger après un entraînement sportif et peut être le signe d'une maladie grave. Si vous ressentez une douleur désagréable à long terme dans les muscles, assurez-vous de subir un examen médical et découvrez sa cause. Cela aidera à éviter les complications futures et le passage de la maladie à la forme chronique.

Douleur musculaire

Les muscles sont des organes du corps humain composés de tissus musculaires. Ils permettent à une personne d'effectuer des mouvements corporels et de se contracter sous l'influence de l'influx nerveux. Le terme "myalgie" est utilisé pour désigner un symptôme qui se traduit par une douleur dans les muscles. Cela peut déclencher divers facteurs qui seront abordés dans cet article.

La myalgie survient lorsque vous vous déplacez ou que vous appuyez sur vos muscles. Elle peut être exposée à un ou plusieurs muscles. La douleur peut impliquer des ligaments et des tendons situés à proximité. Si vous voulez savoir pourquoi les muscles de votre corps vous font mal et comment soulager la douleur dans les muscles, contactez la clinique de la douleur du CELT. Nos médecins établiront un diagnostic et détermineront la raison pour laquelle vous vous inquiétez de malaise. En conséquence, un traitement sera prescrit, ce qui ne manquera pas d’être efficace.

Causes de la douleur musculaire

Les causes de la douleur musculaire peuvent être différentes. Vous trouverez ci-dessous les plus courants.

Blessures musculaires

Les blessures musculaires sont généralement causées par un effort physique. Ils couvrent des groupes musculaires spécifiques et comprennent:

  • les entorses - sont dues à une contraction ou à un étirement musculaire fort et intense, caractérisées par une raideur musculaire et une douleur qui dure plusieurs jours;
  • une surcharge musculaire ou une précontrainte se produisent lors d'entraînements intenses lors du passage à un nouveau niveau de stress, caractérisé par des sensations douloureuses dans les muscles, dues à leur microtraumatisme.

Syndrome tonique musculaire

Le syndrome musculo-tonique est une tension musculaire durable qui s'accompagne de la formation de phoques douloureux. Cette affection est caractérisée par un spasme musculaire, qui apparaît généralement par réflexe dans les pathologies de la colonne vertébrale dues à une irritation des racines nerveuses. Le syndrome survient lorsque:

  • ostéochondrose de la colonne vertébrale;
  • charge intense sur le dos;
  • charges statiques fastidieuses.

Il est admis de distinguer deux types de syndrome:

  • zone de muscle diffus impliquée;
  • généralisé - fléchisseurs musculaires et extenseurs sont impliqués.

Les types les plus courants de syndrome musculo-tonique sont les syndromes des muscles suivants:

  • paroi antérieure du sternum;
  • en forme de poire;
  • petit coffre;
  • muscles obliques de la tête;
  • iléo-lombaire;
  • gastrocnémien;
  • dos.

Infections musculaires

La myosite de nature parasitaire, bactérienne et virale est une inflammation des muscles qui survient, notamment à la suite de la complication d'autres maladies. Lorsque la myosite peut blesser tous les muscles du corps: les extrémités supérieures et inférieures et le torse. Avec les mouvements, la douleur se manifeste plus vive, dans les muscles on peut sentir des nodules denses.

Lorsque la myosite est purulente, la douleur augmente et s'accompagne de:

  • fièvre
  • tension du muscle affecté;
  • gonflement des muscles endoloris et rougissement de la peau.

Fibromyalgie

La fibromyalgie est une douleur symétrique dans les muscles, les ligaments et les tendons de nature chronique. Il peut être localisé dans la zone:

  • l'arrière de la tête;
  • la poitrine;
  • le cou;
  • le bas du dos;
  • hanches près de l'articulation du genou.

Le plus souvent, ce syndrome douloureux survient chez la femme. Outre la douleur symétrique dans tout le corps, les symptômes suivants sont présents:

  • troubles du sommeil;
  • raideur matinale
  • syndrome de fatigue chronique;
  • apnée.

Autres causes de douleurs musculaires

Les autres facteurs pouvant déclencher des douleurs musculaires incluent:

  • maladie rhumatismale (polymyalgie rhumatismale);
  • médicaments pour réduire la pression artérielle et les statines
  • lupus érythémateux disséminé;
  • inflammation musculaire étiologie auto-immune;
  • carence en calcium et en potassium dans le corps.

Douleurs musculaires partout

La douleur errante dans tout le corps se produit souvent dans différents organes et provoque de graves inconvénients. L’hôpital Yusupovskogo de Médecins découvre sa cause à l’aide de méthodes de recherche modernes. L’examen du patient est effectué à l’aide des équipements les plus récents des principaux fabricants européens et américains. Pour les études de laboratoire utilisant des réactifs de haute qualité. Cela permet d'obtenir des résultats de test fiables, permettant d'établir un diagnostic précis.

Les patients souffrant de douleurs musculaires sont conseillés par des spécialistes de différents profils: médecins généralistes, neurologues, rhumatologues, oncologues. Les cas compliqués de maladies sont discutés lors d'une réunion du conseil d'experts avec la participation de professeurs et de médecins de la catégorie la plus élevée. Les patients de l’hôpital Yusupov ont la possibilité, si nécessaire, d’effectuer des recherches complexes dans les cliniques partenaires et de demander conseil à des spécialistes des instituts de recherche concernés à Moscou.

Causes de douleurs musculaires dans tout le corps

Il y a souvent des douleurs musculaires après l'effort et un effort physique excessif. Il ne nécessite pas de médicament. La douleur errante dans les articulations et les muscles doit être une manifestation de la névrose systémique. La douleur musculaire pendant la névrose survient sans raison apparente.

Dans ce cas, les patients de l’hôpital Yusupov sont conseillés par un psychothérapeute. Une douleur constante dans les muscles survient lors d'une intoxication lors de maladies infectieuses de nature virale ou bactérienne.

Il existe des douleurs musculaires accompagnées de troubles hormonaux chez les femmes et les hommes. Les douleurs musculaires apparaissent après un travail physique intense. La douleur dans les muscles du cou, des aisselles, de l'aine est perturbée par des patients présentant un état d'immunodéficience acquise (SIDA). La douleur dans toutes les articulations et les muscles survient simultanément chez les patients souffrant de maladies dégénératives systémiques du système nerveux.

Une douleur musculaire peut survenir après le retrait de la plaque de la clavicule. La douleur dans les muscles du cou en tournant la tête est une manifestation de l'ostéochondrose cervicale. Des douleurs musculaires sous l'omoplate gauche peuvent survenir lors d'une névralgie intercostale ou constituer l'un des symptômes de l'infarctus du myocarde. L'ostéochondrose est la cause de la douleur dans le muscle trapèze du cou. La douleur dans les muscles masticateurs survient lorsque le syndrome de douleur myofasciale du visage. Des douleurs musculaires peuvent survenir après le sommeil. La douleur nocturne dans les muscles est souvent chez les femmes enceintes.

Le mal de dos musculaire est un signe de protrusion du disque intervertébral. Il peut être difficile de distinguer de la douleur rénale. La douleur dans le muscle trapèze gauche est toujours alarmante pour les médecins car elle peut être causée par une ostéochondrose, une myosite, une maladie coronarienne. La douleur dans le muscle pectoral gauche peut être un symptôme d'infarctus du myocarde. Si un patient a une douleur musculaire à la marche, les médecins de l'hôpital de Yusupov procèdent à un examen complet.

Douleur musculaire à la marche

Parfois, la douleur errante ne survient pas dans tout le corps, mais dans des endroits séparés. La douleur dans toutes les articulations et les muscles apparaît simultanément pendant l'arthralgie. Cela peut être une maladie indépendante associée à une irritation des neurorécepteurs dans le sac synovial ou un précurseur de l'arthrite, l'arthrose.

Les principales causes de douleurs musculaires et articulaires sont les suivantes:

  • blessures articulaires;
  • infections virales ou bactériennes;
  • les néoplasmes;
  • troubles du système immunitaire;
  • charges excessives sur les articulations et les muscles.

Les douleurs articulaires peuvent être douloureuses, aiguës et sourdes. Il se produit dans un, puis dans un autre joint. Dans le même temps, les patients se plaignent de douleurs musculaires. Comment distinguer les douleurs articulaires des muscles? L’hôpital Yusupovskogo de Médecins procède à un diagnostic différentiel de la douleur après avoir reçu les résultats des tests instrumentaux et de laboratoire. Dans la plupart des cas, la douleur erratique dans les articulations et les muscles est éliminée à l'aide d'analgésiques. Les médecins ne recommandent pas l'automédication, car le syndrome de la douleur est souvent la manifestation précoce d'une maladie grave.

La douleur dans le muscle fessier est typique pour les personnes qui travaillent à l'ordinateur et les représentants des professions de bureau sédentaires, les athlètes, les cyclistes. Ce peut être différent:

  • tir à la fesse;
  • donnant à la région fessière;
  • soudain et forte.

Les causes les plus probables de douleur dans la fesse sont:

  • ostéochondrose de la lombo-sacrée;
  • hernie intervertébrale;
  • radiculite lombo-sacrée;
  • des blessures;
  • tendinite (inflammation du tendon);
  • courbure de la colonne vertébrale;
  • arthrite de la hanche;
  • fibromyalgie.

Pour cette raison, si vous ressentez une douleur dans la fesse, vous pouvez prendre une pilule d'agent anti-inflammatoire non stéroïdien à l'intérieur, frotter la région des fessiers avec une pommade anesthésique et vous reposer. Afin de déterminer la cause de la douleur et de suivre un traitement, contactez l'hôpital de Yusupov.

Les maux de dos errants ont les mêmes causes que les douleurs articulaires. Dans de nombreux cas, leur coupable est l'arthralgie, qui est associée au pincement des terminaisons nerveuses dans l'une des sections de la colonne vertébrale. En cas d'atteinte, la circulation sanguine est altérée ou un spasme des muscles périarticulaires, ce qui provoque une irritation des neurorécepteurs et une gêne.

Douleur musculaire et articulaire localisée

La douleur dans le muscle piriforme apparaît lorsque le tronc du nerf sciatique et les vaisseaux qui l’accompagnent sont pincés. Le principal facteur de compression est le muscle spasmodique et altéré. La contraction persistante pathologique du muscle en forme de poire est accompagnée d'un épaississement de son abdomen. Cela conduit à un rétrécissement important du sous-bois. Les vaisseaux et les nerfs qui le traversent sont pressés contre la base osseuse et le ligament sacro-épineux. C'est la cause de la douleur.

Le principal symptôme du syndrome du muscle de poire est persistant et souvent résistant à la douleur liée au traitement. Le diagnostic du syndrome du muscle de poire est constitué de données d'examen physique et des résultats de méthodes d'investigation supplémentaires. Les médecins de l'hôpital Yusupov incluent des mesures médicamenteuses et non médicamenteuses dans le traitement du syndrome du muscle en forme de poire. La pharmacothérapie inclut l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de relaxants musculaires, d’analgésiques et de médicaments destinés à améliorer la microcirculation.

En cas de syndrome douloureux persistant et sévère et de troubles du mouvement, les médecins de la clinique de neurologie procèdent à un blocage thérapeutique par anesthésiques locaux et glucocorticoïdes. Les réhabilitologues utilisent les méthodes suivantes:

  • massage
  • traitement de physiothérapie;
  • thérapie manuelle utilisant la relaxation musculaire post-isométrique et post-réciproque;
  • acupuncture réflexologie, vide et laser.

Les exercices, menés avec l'aide de l'instructeur-méthodiste expérimenté en thérapie par l'exercice, ont pour objectif de détendre le muscle piriforme et d'activer simultanément ses antagonistes.

La cause de la douleur dans le muscle trapèze sont les facteurs suivants:

  • travail sur ordinateur;
  • mode de vie sédentaire;
  • problèmes avec la colonne cervicale;
  • arthrose de l'épaule.

Avec l'apparition soudaine de la douleur, vous devez vous détendre, éviter les poids et les efforts et faire un entraînement doux. Toutes les heures et demie, vous pouvez appliquer un sac de glace pendant 15 minutes sur la zone trapézoïdale.

La rééducation est recommandée pour effectuer les exercices suivants pour les douleurs du muscle trapézoïdal:

  • attachez l'arrière de votre tête avec votre main, située du côté de la partie douloureuse du trapèze, et tenez pendant quelques secondes
  • inclinez le torse vers l'avant en baissant les deux bras;
  • mettez les deux mains à l'arrière de votre tête, prenez une profonde respiration, retenez votre respiration pendant 5 secondes, appuyez votre tête contre les mains autant que possible (répétez l'exercice 5 fois).

La douleur dans le gros muscle rhomboïde survient lorsque les muscles du dos sont affaiblis. De nombreux bodybuilders et haltérophiles surmenent les muscles pectoraux et ont ainsi une silhouette courbée. La force du travail surchargé du muscle pectoral tire les épaules vers l'avant et la charge constante sur le muscle rhomboïde les affaiblit, ce qui entraîne le développement des zones douloureuses. Tout type de travail dans lequel vous devez vous pencher en avant avec les épaules arrondies expose le muscle rhomboïde au danger d'apparition de points de stress.

La douleur dans le muscle rhomboïde se fait sentir le long du bord interne de l'omoplate. Cela ne dépend pas du mouvement. Une attaque de douleur peut survenir au repos. Un moyen simple d'éliminer les points de tension dans un muscle rhomboïde consiste à s'allonger sur le sol et à positionner la balle entre l'omoplate et la colonne vertébrale. Pour plus de confort, vous devez poser votre tête sur un oreiller fin. Où placer la balle, vous comprendrez quand vous vous allongez dessus et ressentez de la douleur en appuyant sur le point de tension. Laissez votre corps se détendre, respirez profondément. La gravité du corps et la compression de la balle détendront les muscles du dos.

Faites l'étirement. Asseyez-vous sur une chaise, penchez-vous en avant et baissez la tête. Prenez vos genoux opposés avec vos bras croisés. Maintenez cette position pendant 20 secondes. Pour éviter le maintien d'une posture affalée en position assise, soulevez la partie supérieure de la poitrine et abaissez les omoplates. Portez le bandage lombaire dans le bas du dos légèrement au-dessus de la taille. Pour ces fins, une serviette bien roulée.

Douleur de la polyarthrite rhumatoïde

Chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, la douleur musculaire s’apaise quelque peu après la mise en œuvre de mouvements actifs. Le syndrome de la douleur accompagne souvent les personnes le matin, surtout le matin. Le soir, la douleur diminue et le matin, tout se répète. Au stade avancé de la maladie, la douleur ne disparaît même pas la nuit.

La polyarthrite rhumatoïde provoque une mauvaise circulation sanguine, une déformation des articulations et une atrophie musculaire. Une personne devient non seulement invalide, mais par la suite, elle ne pourra plus prendre soin de elle-même, car ses articulations perdent leur mobilité. Les rhumatologues de l'hôpital Yusupov établissent un diagnostic précis à l'aide de méthodes de diagnostic modernes:

  • détermination du facteur rhumatoïde dans le sang;
  • radiographie des articulations;
  • analyse générale et biochimique du sang;
  • tomographie par ordinateur.

Les médecins pratiquent une ponction de l'articulation et un échantillon de liquide synovial en vue d'un examen microscopique, puis réalisent une biopsie des nodules. Le diagnostic opportun de la maladie permet aux rhumatologues de l'hôpital de Yusupov de fournir un traitement adéquat. Plus le traitement est commencé tôt, plus le traitement est efficace et moins le risque de complications est élevé. Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde repose sur le principe de fournir du repos aux articulations touchées, car la charge supplémentaire entraîne une augmentation de l'inflammation et de la douleur. Parfois, on prescrit aux patients un repos au lit avec immobilisation de plusieurs articulations pendant une courte période. Pour ce faire, les rhumatologues de la clinique de traitement s’imposent pour les zones touchées du pneu.

Le schéma thérapeutique comprend des médicaments modernes très efficaces avec un spectre d'effets secondaires minimes:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • médicaments à action prolongée (pénicillamine, sulfasalazine, plaquénil et composés d'or);
  • les hormones glucocorticoïdes;
  • immunosuppresseurs (azathioprine, méthotrexate et cyclophosphamide).

La pharmacothérapie est associée à la gymnastique médicale, à la physiothérapie et à l'exposition à des températures basses et élevées (cryothérapie). Parfois, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Les procédures d’eau sont très efficaces lorsque les joints de la piscine bougent activement, mais elles ne sont pas sous pression.

Inscrivez-vous pour un rendez-vous avec les médecins au téléphone de l'hôpital Yusupov. Des spécialistes hautement qualifiés détermineront la cause de la douleur aux articulations et aux muscles, procéderont à un traitement complet et à la rééducation.

Douleur musculaire - causes et traitement

Quelle est la douleur musculaire

De nos jours, la douleur musculaire est un syndrome très courant. Elle est ressentie non seulement par les hommes et les femmes adultes, mais également par les adolescents. La myalgie est d'origine différente.

Les douleurs qui surviennent dans les structures fibreuses - muscles, tendons, ligaments, etc., sont appelées fibromyalgie. La fibromyalgie est la forme la plus courante de syndromes myalgiques chroniques. Il est révélé que la fibromyalgie accompagne souvent un trouble du sommeil. Notez que l'association de la douleur, de la raideur matinale, de l'asthénie et des troubles du sommeil est observée chez plus de 75% des patients.

La fibromyalgie peut être de localisation différente, mais les zones suivantes sont le plus souvent touchées:

  • l'arrière de la tête;
  • bas du dos (lumbago);
  • le cou;
  • zone de l'épaule;
  • la poitrine;
  • hanches près de l'articulation du genou.

Une telle douleur survient principalement chez les femmes. Elle peut être provoquée ou exacerbée par une surcharge physique ou mentale, des troubles du sommeil, des traumatismes, l’humidité ou le froid et parfois des maladies systémiques, généralement rhumatismales.

Le syndrome de fibromyalgie primaire se développe surtout chez les jeunes femmes en bonne santé, caractérisées par l’anxiété, la susceptibilité au stress et la dépression, ainsi que chez les adolescentes, en particulier les filles. Les hommes sont plus susceptibles à la fibromyalgie locale pendant le travail ou la surcharge sportive.

La fibromyalgie primaire est une forme de lésion des tissus mous extra-articulaires, caractérisée par une douleur musculo-squelettique diffuse et la présence de points douloureux spécifiques ou d'hypersensibilité déterminés par la palpation.

De nombreuses études ont montré que 1 à 2% de la population des pays développés souffrent de fibromyalgie et la proportion de cette pathologie parmi les autres maladies rhumatismales a tendance à augmenter.

Un des traits caractéristiques du syndrome de fibromyalgie primaire est l’abondance et la variété des plaintes du patient présentant un petit nombre de signes objectifs de la maladie. Le principal symptôme de la fibromyalgie primaire est une douleur musculo-squelettique diffuse chronique, qui est généralement associée à des sensations désagréables dans les muscles.

Causes de la douleur musculaire

Les causes des spasmes musculaires sont différentes. Il peut s'agir de toutes sortes de blessures lorsque le muscle se contracte en réponse à la douleur. En outre, la cause du spasme musculaire peut être un stress statique prolongé, par exemple, lorsqu'une personne est assise de manière incorrecte devant l'ordinateur, qu'un étudiant est assis au bureau ou lorsqu'elle porte un sac sur une épaule.

Lorsqu'une telle tension est maintenue pendant longtemps, les myocytes semblent «s'habituer» à l'état de stress, ce qui entraîne une perturbation des processus métaboliques. Enfin, le stress émotionnel peut entraîner des spasmes.

Une autre cause fréquente de myalgie est la myosite, une inflammation des tissus musculaires. La myosite peut survenir en tant que complication de diverses maladies, telles que la grippe. Parmi les causes de son apparition - les blessures musculaires ou leur tension due à un effort physique inhabituel.

Dans la période aiguë de la blessure, la douleur musculaire est réflexe et est associée à une excitation excessive des récepteurs situés au fond des tissus. La douleur musculaire peut être d'origine vasculaire et se produire avec un apport sanguin insuffisant.

Dans ce cas, les besoins accrus des muscles qui travaillent activement ne reçoivent pas la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments. Lorsque la myosite apparaît douleur douloureuse dans les muscles des bras ou des jambes, le corps, qui sont aggravés par le mouvement.

La myalgie est souvent le symptôme initial de la polymyosite, qui développe en outre une faiblesse musculaire. Connu pour sa polymyalgie rhumatismale, caractérisée par une douleur et une tension des muscles du cou, de la ceinture scapulaire, s’étendant ensuite à la ceinture pelvienne et aux muscles des jambes.

De plus, la douleur musculaire peut être un symptôme des maladies suivantes:

Pourquoi les muscles font-ils mal après l'entraînement?

La douleur tardive survient lorsque des charges qui ne sont pas typiques chez l'homme. Le plus souvent, il est expérimenté par les débutants, qui tentent de réaliser de nombreux exercices le premier jour de leur entraînement.

Cela peut également se produire chez des athlètes expérimentés qui modifient considérablement le plan d'entraînement. Après de lourdes charges, tous les muscles font mal. Cette condition atypique est immédiatement traitée comme une fatigue physique. Nous devons nous rappeler que tous les exercices inhabituels provoquent toujours une telle réaction. De petites lacunes se produisent à l'intérieur de la fibre musculaire, c'est-à-dire que des plaies microscopiques se forment.

Ce sont eux qui causent la douleur sans cesse croissante. Des processus de régénération intensifs commencent à se produire dans le corps. Réaliser une synthèse protéique améliorée, un matériau pour la croissance musculaire et la libération d'hormones. L'inflammation musculaire n'est pas du tout un phénomène douloureux, car elle indique que vous avez commencé à augmenter le poids et le volume des muscles.

Deux ou trois semaines au gymnase aideront à éliminer complètement l’inconfort et à entrer dans le rythme. Un programme écrit avec compétence aidera à planifier les cours correctement. Le plan de formation ne doit être modifié qu'une fois tous les 3 à 5 mois.

S'il n'y a pas de douleur musculaire retardée, vous pouvez augmenter la charge et l'intensité de l'exercice. Si tous les muscles vous font mal, au contraire, vous devez réduire la charge et l'intensité des exercices.

Une douleur lancinante et aiguë peut indiquer que vous êtes blessé. Dans ce cas, vous devez contacter le centre de traumatologie pour obtenir un diagnostic.

L'hématome, des ecchymoses et diverses tumeurs peuvent également être un signe de blessure. Pour éviter les complications, vous devez faire attention à toute gêne dans les articulations, telle que le fait de casser ou de cliquer. La maladie musculaire peut être la cause d'autres maladies qui nécessitent un diagnostic.

Traitement de la douleur musculaire

Le traitement de la douleur musculaire dépend principalement de l’installation de la cause de la maladie.

Au début, ils agissent avec des antipyrétiques, qui ont également un effet sédatif sur un malade. Il existe des cas où il est difficile de diagnostiquer avec précision la douleur musculaire.

Ensuite, les médecins utilisent la méthode de rétrécissement de la chaîne de symptômes, à savoir, prescrire des médicaments anti-inflammatoires sous forme de comprimés. Pour les douleurs aiguës et insupportables, il faut prendre un analgésique aux propriétés non narcotiques, sous forme de comprimés et de pommades, dans les cas plus complexes d’injection intraveineuse.

Si les douleurs musculaires ne sont pas traitées pendant une longue période, elles peuvent déclencher le développement de maladies plus graves:

  • l'ostéoartose;
  • ostéochondrose;
  • hernie intervertébrale;
  • arthralgies et autres.

Mesures thérapeutiques pour la douleur musculaire

Traitement de la toxicomanie

Anti-inflammatoires et analgésiques: indométhacine, diclofénac, analgine. La pommade pour les articulations a d’excellentes propriétés chauffantes et anti-inflammatoires, leur choix se limite principalement à la forme finalegon, le gel fastum Pour le broyage, la teinture de menovazine et de poivre a un bon effet.

Physiothérapie

Procédure obligatoire pour le traitement et la prévention. Un ensemble d'exercices est développé strictement par votre médecin.

Physiothérapie

Traitement par électrophorèse avec histamine, novocaïne, irradiation ultraviolette des zones musculaires touchées.

Thérapie manuelle

Le chiropraticien soulage la douleur, soulage le patient de l'œdème et améliore la circulation sanguine. Il est souhaitable que cette méthode de traitement soit supervisée par un spécialiste et vous pouvez rapidement oublier la maladie.

Remèdes populaires

Un bain chaud (avec diathèse goutteuse, radon, bains au sulfure d'hydrogène), un traitement à la paraffine et un enveloppement à la boue sont également très utiles.

Questions et réponses sur "Douleur dans les muscles"

Question: Bonjour! Je suis une fille et j'ai 14 ans. Il y a trois jours, j'ai commencé à avoir mal aux muscles de mes bras et de mes jambes, comme après un entraînement intense, à passer brusquement puis à réapparaître. Et après la leçon, la gymnastique ne s'arrête pas. Mes parents suggèrent que cela pourrait être la conséquence de l'oklimatisation, puisque je suis arrivé de Moscou il y a une semaine, mais je n'ai pas été le premier à y aller, mais ce n'était pas le cas. Que peut-il être et quel traitement utiliser?

Réponse: Vous avez besoin d'une consultation interne d'un neurologue.

Question: Bonjour. Les douleurs musculaires me tourmentent, vers quel spécialiste me tourner? Merci

Réponse: S'il s'agit d'une blessure, alors pour le traumatologue, s'il y a des symptômes supplémentaires (fièvre, faiblesse, etc.) - pour le thérapeute, si ce n'est que la douleur dans les muscles - pour le neurologue.

Question: Bonjour! Sur la jambe gauche, un peu de tibial et de gros muscles sont devenus très malades. J'ai 42 ans, je vis dans le village, mon poids coïncide avec ma taille. Je mène une vie très active. Comment traiter et quoi et quelle est la cause de la douleur? Besoin de bouger, mais je ne peux pas à cause de la douleur, comment être, aider.

Réponse: bonjour Pour poser un diagnostic, vous devez être examiné par un médecin, car on peut parler à la fois de pathologie veineuse et de pathologie du système musculo-squelettique.

Question: Bonjour. Périodiquement, il y a des douleurs crampes aiguës dans les muscles des bras et des jambes de localisation différente. Principalement dans la région du gros muscle de la cuisse et dans la région de l'articulation du poignet. La douleur dure quelques secondes dans un muscle, puis commence dans un autre. Peut être quotidien, peut-être pas quelques jours. Tout a commencé avec la prise de Finlipsin, le médicament ne boit pas pendant 2 mois, la douleur ne disparaît pas. Qu'est-ce que c'est

Réponse: bonjour Peut-être l'effet secondaire du médicament. Vous avez besoin d'une consultation à temps plein avec un neurologue.

Question: J'ai 26 ans. Mon mal de gorge est devenu douloureux et le deuxième jour, mes muscles du cou et de la taille, ma faiblesse, ma fièvre, mes vertiges ont commencé à me faire mal. Dis-moi s'il te plaît, est-ce que ce sont des complications?

Réponse: Bien entendu, le mal de gorge peut entraîner des complications, mais dans votre cas, les symptômes qui accompagnent habituellement la maladie sont décrits. Faiblesse, vertiges peuvent être associés à de la fièvre, les douleurs musculaires sont le plus souvent une manifestation d'intoxication. Les complications se développent avec un traitement inapproprié et tardif, mais le deuxième jour, il est trop tôt pour parler de la probabilité de leur développement. Vous devez consulter d'urgence un médecin et commencer un traitement adéquat. Dans ce cas, le risque de complications est considérablement réduit.

Question: J'ai 21 ans et je suis tourmenté par la douleur dans les jambes pendant la course. Il y a un an, j'étais dans la salle de sport, je pesais environ 80 kg et ma taille était de 80 kg. J'ai arrêté de pratiquer dans la salle de sport et, au fil du temps, j'ai commencé à prendre du poids. Il s'est arrêté à 93 kg et s'est rendu compte qu'il fallait perdre du poids. Je joue au football deux ou trois fois par semaine, mais des douleurs sont apparues à l'intérieur de la jambe, près de l'os et des muscles antérieurs de la jambe. Quelque part après 1-2 minutes, les muscles commencent à être très fatigués et le pied devient difficile à soulever. Habituellement, après avoir fait du jogging, l'endroit commence à faire mal de l'intérieur du tibia, même en marchant, ainsi qu'au toucher, cela prend un temps assez long, environ 4 jours sans courir. Tout cela s'applique aux pieds droit et gauche. Je pense que cela est dû au poids important. Peut-être que je ne cours pas de cette façon. Merci d'avance pour votre réponse.

Réponse: Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin pour un examen et un examen personnels: il est recommandé de passer un test sanguin biochimique, de procéder à une électromyographie, afin de déterminer la cause de la faiblesse musculaire. Ce n’est qu’après avoir reçu les résultats de l’examen que le médecin sera en mesure d’établir un diagnostic précis, de prescrire un traitement adéquat et de choisir le régime optimal qui vous aidera à ajuster votre poids.

Question: Au début, tout a commencé avec un engourdissement du gros orteil après environ 15 minutes d'assise. Un mois plus tard, il y avait une légère douleur au mollet, avec une douleur qui a fonctionné pendant 2 mois, la douleur a commencé à s'intensifier, il n'y avait pas de douleur à plier, je ne pouvais pas obtenir beaucoup plus, arrêter pour que la douleur passe (seulement assis), tourné vers le médecin. Cela fait déjà un mois que je suis sous traitement - injections (mydocalms), pilules (meloxicam) - cela est devenu un peu plus facile, mais la douleur intense ne disparaît pas, une douleur intense apparaît lorsque je marche, dans le muscle gastro-méningé, lorsque je penche la tête vers les muscles de la jambe. Un mois à l'hôpital, il y a eu une opération en septembre 2011 pour l'ablation de l'utérus. 44 ans. Comment puis-je supprimer une telle douleur?

Réponse: Les causes de la douleur dans les muscles du mollet sont nombreuses, mais les plus courantes sont: l'athérosclérose, la thrombophlébite, les maladies de la colonne vertébrale et des nerfs périphériques. Les maladies parasitaires peuvent également causer des douleurs musculaires: trichinose, cysticercose, toxoplasmose. Je vous recommande de consulter votre médecin, votre neurologue, votre phlébologue pour mener des études appropriées sur la colonne vertébrale, le système nerveux périphérique et les vaisseaux sanguins. Sur la base des résultats de recherche obtenus, votre médecin pourra vous prescrire un traitement adéquat.

Question: Bonjour! Mon oncle est à l'hôpital. Il a été pondu avec une gastrite, une pancréatite et une cholécystite alors qu'il avait une température de 37,6. La gastrite et la pancréatite sont guéries, la température persiste et augmente d'environ 3 heures de l'après-midi jusqu'au soir. Au matin, elle s'apaise et provoque toujours des douleurs musculaires. J'ai fait divers tests, notamment des numérations sanguines pour les vers et une ponction de la moelle osseuse - les résultats sont bons! Les médecins ne peuvent pas comprendre ce qui se passait et poser un diagnostic. Que pourrait-il être et quels tests devrais-je passer?

Réponse: Une augmentation de la température suggère qu'il y a un foyer d'inflammation dans le corps, et une douleur persistante dans les muscles peut indiquer une intoxication prolongée. Dans ce cas, je vous recommande de faire une analyse bactériologique du sang et de l'urine (bacpossev), ainsi qu'un antibiogramme. En outre, je vous recommande de prendre une radiographie pulmonaire. Après avoir déterminé la source de l'inflammation et sa sensibilité aux agents antibactériens, il sera possible de prescrire un traitement adéquat.

Pourquoi les muscles font-ils mal?

Les patients sont traités par diverses plaintes. Parmi eux peut être une douleur dans les muscles. Beaucoup sont probablement familiers avec cette sensation désagréable, limitant l'activité quotidienne. Mais pourquoi cela se produit ne peut être déterminé par un spécialiste.

Causes et mécanismes

La douleur dans les muscles squelettiques peut être de nature différente: physiologique, métabolique, inflammatoire, traumatique ou autre. Vous devez d’abord faire face à ces situations qui n’inspirent pas la peur. Si les muscles après une activité physique intense chez une personne non entraînée sont douloureux, il s'agit d'un phénomène complètement attendu qui ne peut être attribué à une pathologie. La fatigue ordinaire est souvent accompagnée de courbatures, mais elle passe après un bon repos. Cela est dû au dépôt dans les tissus d'acide lactique, qui n'a pas le temps d'être rapidement utilisé dans des conditions de manque d'oxygène et qui provoque des douleurs musculaires.

Mais il ne faut pas oublier que les causes de ce phénomène sont souvent des modifications pathologiques dans les tissus mous ou dans tout l'organisme (métaboliques, auto-immunes, toxiques, etc.). L'origine de l'inconfort est alors probablement liée à l'un des phénomènes suivants:

  1. Inflammation musculaire locale (myosite).
  2. Blessure mécanique (ecchymose, entorse, rupture).
  3. Pathologie infectieuse et inflammatoire avec intoxication.
  4. Maladies du tissu conjonctif (dermatomyosite).
  5. Acidose lactique (avec diabète sucré, insuffisance rénale, intoxication alcoolique).
  6. Troubles neuropsychiatriques (névrose, dépression).
  7. Fibromyalgie

Ce sont peut-être les causes les plus fondamentales de la douleur musculaire, que l’on trouve en pratique clinique. La liste des conditions possibles est assez longue et le médecin exige donc un diagnostic différentiel de haute qualité.

Pourquoi il y a une douleur dans les muscles, il n'est pas toujours facile de répondre. Mais un médecin expérimenté traitera toujours le problème et donnera au patient le diagnostic correct.

Les symptômes

Les symptômes cliniques sont à la base de la détention provisoire. Selon les plaintes et les signes objectifs, il est juste possible d'assumer les états probables, quels qu'ils soient: physiologiques ou pathologiques. Le médecin devra faire attention aux données anamnestiques et procéder à un examen physique. S'il existe une indication de l'exercice précédent et qu'il n'y a pas d'autre symptôme que des douleurs corporelles et de la fatigue, il ne peut y avoir aucune question sur l'origine physiologique de toutes les sensations. Sinon, vous devez penser à la pathologie.

Myosite

Après une hypothermie, une exposition prolongée à des postures inconfortables ou à des infections, les muscles squelettiques peuvent devenir enflammés. Ce processus local s'appelle myosite. Dans la zone touchée, des douleurs douloureuses sont aggravées par les mouvements et la palpation des tissus mous. Sur la zone de l'inflammation on observe un gonflement et une rougeur. Le développement ultérieur du processus conduit à l'apparition d'une faiblesse dans les muscles enflammés.

Blessures

Les dommages mécaniques sont une autre condition dans laquelle la douleur est déclenchée par des perturbations locales. À partir de l'anamnèse, on découvre qu'il y avait eu une blessure juste avant (ménage, sport, professionnel). Lorsque les bleus enflent les tissus mous, ils sont douloureux à la palpation, des abrasions sont visibles sur la peau. Les étirements sont accompagnés de douleur pendant le mouvement et l'écart est au repos. Ce dernier peut être vu dans le défaut et l'hémorragie (hématome), et les muscles ne remplissent pas leur fonction.

Pathologie infectieuse et inflammatoire

Les infections et les maladies inflammatoires aiguës sont accompagnées d'un syndrome d'intoxication. Et cela, à son tour, se manifeste souvent par des douleurs musculaires. Dans le tableau clinique, il y aura d'autres symptômes indiquant les effets toxiques de microbes ou de substances inflammatoires sur le corps:

  • Faiblesse générale.
  • Malaise
  • Fatigue accrue.
  • Maux de tête
  • Diminution de l'appétit.
  • La fièvre

L'augmentation de la température corporelle est le symptôme principal, favorable à l'inflammation ou à l'infection. Mais le foyer principal de la pathologie peut avoir une localisation différente: dans les organes ORL, les voies respiratoires, digestives ou urogénitales, les méninges, etc. Par conséquent, le médecin est attentif aux symptômes locaux de la maladie:

  • Nez qui coule, douleur à l'oreille ou à la gorge.
  • Toux, essoufflement, douleur à la poitrine.
  • Nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales.
  • Rezi avec miction, maux de dos, changements dans l'urine.
  • Signes méningés, maux de tête importants, etc.

Tout cela indiquera la source du problème et confirmera la nature d'intoxication des courbatures. Mais les états associés ne peuvent pas non plus être complètement exclus.

En cas de pathologie ORL et de maladies des voies respiratoires, les muscles peuvent être douloureux en raison du syndrome d'intoxication.

Dermatomyosite

Le précurseur de la dermatomyosite peut être une douleur aux extrémités, une éruption cutanée, le syndrome de Raynaud. La maladie commence progressivement, les symptômes peuvent augmenter avec les années. Selon la localisation des muscles affectés, les symptômes suivants peuvent apparaître dans le tableau clinique:

  • Faiblesse dans le cou, les extrémités proximales.
  • Troubles de la parole.
  • Troubles de déglutition.
  • Diminution de la ventilation pulmonaire.

En raison de la diminution de la force musculaire, les patients ne peuvent pas se lever du lit, ne pas tenir d'objets ou même bouger. En outre, la peau est affectée: gonflement autour des yeux, éruption cutanée sur le visage, le dos et au-dessus des articulations, desquamation des paumes, ongles cassants. Les signes caractéristiques de la maladie sont une pigmentation altérée, une dilatation des petits vaisseaux (télangiectasie), une kératinisation accrue (hyperkératose) et une atrophie des zones cutanées.

L'inflammation des muqueuses (stomatite, pharyngite, conjonctivite) et la polyarthrite avec lésions de divers groupes articulaires sont d'autres signes de dermatomyosite. La nature systémique du processus confirme également l'implication des organes internes: cœur, reins, poumons, tube digestif, fibres nerveuses et glandes.

Acidose lactique

L’accumulation excessive de lactate dans le sang (acide lactique) en raison de troubles métaboliques devient une autre cause de douleur musculaire. Dans le même temps, le développement de l'acidose perturbe l'équilibre acido-basique. Il y aura d'autres signes dans le tableau clinique:

  • Maux de dos et douleurs à l'estomac.
  • Troubles dyspeptiques (vomissements).
  • Respiration rapide.
  • Somnolence ou insomnie.

Le développement ultérieur de la pathologie conduit à une insuffisance cardiovasculaire, à des troubles neurologiques, jusqu’à la parésie spastique. La conscience est inhibée jusqu'au coma, une respiration bruyante (Kussmaul) apparaît, un syndrome de CID se développe.

Fibromyalgie

Une douleur musculaire persistante peut être le signe d'une pathologie telle que la fibromyalgie. Son origine n’est pas encore totalement comprise, mais diverses théories ont été proposées: génétique, vasculaire, mentale, hormonale, toxique. Dans ce cas, la douleur sera symétrique et couvrira tout le corps. Et des signes supplémentaires pour confirmer le diagnostic sont:

  • Fatigue accrue.
  • Raideur dans la matinée.
  • Se sentir engourdi.
  • Perturbation du sommeil
  • Crampes

La douleur et la raideur dans la fibromyalgie persistent pendant au moins 3 mois. Et les signes montrant une autre pathologie (rhumatismale, endocrinienne, tumorale, etc.) ne sont pas détectés.

La fibromyalgie est une maladie d'origine inconnue qui affecte les muscles de tout le corps.

Troubles neuropsychiatriques

Une autre condition dans laquelle il n'y a pas de changement organique dans le corps est la névrose ou la dépression. Dans de tels cas, la douleur peut survenir dans différentes parties du corps. Mais lors de l'examen, ils ne trouvent aucune confirmation physique. Les patients consultent des médecins de nombreuses spécialités, mais seul un psychiatre (psychothérapeute) est en mesure de déterminer leur source. En plus des signes purement subjectifs, les patients présentent divers troubles fonctionnels:

  • Labilité émotionnelle.
  • Anxiété et irritabilité.
  • L'insomnie.
  • Battement de coeur fréquent.
  • Difficulté à respirer.
  • Vertiges.
  • Diminution de la libido, etc.

Les patients déprimés ont une humeur nettement réduite, des pensées obsessionnelles, y compris suicidaires, apparaissent. Par conséquent, le problème ne peut pas être laissé sans une attention appropriée.

Diagnostics supplémentaires

Comprendre la question de savoir pourquoi les muscles endoloris, sans un examen complet est difficile. En fonction des résultats de l'examen clinique, le patient est envoyé pour un diagnostic supplémentaire:

  1. Tests sanguins généraux (formule leucocytaire, ESR) et urine (protéines, éléments façonnés).
  2. Biochimie sanguine (indicateurs de phase aiguë et tests rhumatismaux, urée et créatinine, glucose et électrolytes, lactate et bicarbonates, anticorps dirigés contre ses propres tissus).
  3. Échographie des tissus mous.
  4. Radiographie des articulations.
  5. Électromyographie.
  6. Biopsie musculaire.

Ce n’est qu’après avoir reçu toutes les informations sur l’état du corps du patient que l’on peut tirer une conclusion définitive sur la nature des symptômes apparus. La pathologie révélée nécessitera un traitement adéquat et son exclusion complète sera le meilleur résultat du diagnostic.