Principal / Genou

Douleur au talon: principales causes d'apparition

Le pied de la personne et la colonne vertébrale peuvent supporter des charges énormes tout au long de la journée.

De nombreux facteurs peuvent affecter négativement les fonctions principales de ses éléments structurels et provoquer des douleurs au talon, allant des chaussures inconfortables aux lésions graves du système musculo-squelettique nécessitant un traitement à long terme.

Un tel symptôme peut être isolé ou accompagné de signes externes du processus inflammatoire, fièvre, impression d'intoxication générale.

Tout cela constitue une image unique de la maladie, ce qui permet au médecin de déterminer rapidement le diagnostic et de prescrire un schéma thérapeutique efficace.

Le calcanéum est la plus grande structure de pied. C'est son principal fardeau lors de la marche, de la course et de la levée de poids. Le plus grand tendon d’Achille, qui assure la mobilité du talon par rapport au bas de la jambe, le fascia plantaire longitudinal soutenant la voûte plantaire en position surélevée, ainsi que d’autres structures du système musculo-squelettique et musculaire, sont fixés ici. Par conséquent, une charge incorrecte ou excessive, les microtraumatismes peuvent provoquer des modifications inflammatoires entraînant des douleurs au talon.

En général, les facteurs étiologiques à l'origine du développement d'une gêne à l'arrière du pied sont diverses lésions de ses structures principales, à savoir:

  • le calcanéum lui-même, il est susceptible de changements pathologiques sur le fond de diverses maladies affectant le tissu osseux;
  • la couverture épidermique, constituée d'une couche de peau durcie et de tissu sous-cutané, remplit une fonction protectrice; son amincissement entraîne une augmentation de la charge et des lésions des tissus osseux et cartilagineux;
  • les vaisseaux sanguins, un certain nombre de maladies peuvent causer des troubles circulatoires, la livraison d'oxygène et de nutriments;
  • Les poches synoviales, un processus inflammatoire dans la région environnante de la fixation du tendon peuvent également causer une douleur au talon assez grave;
  • terminaisons nerveuses, leur irritation et les dommages est accompagnée d'un inconfort grave;
  • les ligaments et les tendons, les blessures et les micro-dommages de ces structures sont la cause la plus fréquente de sensations désagréables dans le pied.

Toutes les maladies pouvant causer des douleurs au talon peuvent être divisées en deux grands groupes. Le premier inclut les pathologies et les blessures qui affectent directement la structure du tissu osseux et cartilagineux du pied.

À l’autre appartiennent de nombreuses maladies systémiques, accompagnées d’une altération du métabolisme, du débit sanguin et d’une inflammation intense. Ces troubles affectent en quelque sorte la structure et la fonction des cellules musculaires, des ligaments, des cartilages et des os du pied.

De plus, la douleur au talon peut provoquer une mauvaise répartition dans les ligaments et les os du pied, provoquée par une forte augmentation du poids corporel pendant la grossesse, des pathologies endocriniennes et un manque de suivi de l'alimentation. Des impulsions de douleur saccadées sont parfois fortes lors du port de chaussures étroites et pressantes, de chaussures à talons très hauts. Des symptômes similaires peuvent survenir pendant une longue marche, une course à pied, après une journée debout sans repos.

Une douleur aiguë survient souvent après une blessure grave, une chute, une chute des pieds aux pieds, une fracture des os du pied. Avec un traitement approprié et le respect du régime, ces lésions disparaissent sans conséquences particulières.

Les maladies qui affectent directement les structures osseuses et cartilagineuses du pied, des ligaments et des tendons sans troubles systémiques marqués incluent:

  • Éperon talon (nom "scientifique" de la pathologie - fasciite plantaire ou fasciite plantaire). Une maladie très commune causée par une inflammation du fascia plantaire, qui relie la région phalangienne du pied au talon. La pathologie se caractérise par la formation d'une excroissance sur le calcanéum et par une douleur coupante qui se produit lorsque vous marchez sur le pied, en particulier le matin, et qui ressemble à une piqûre d'ongle dans la nature.
  • Inflammation (tendinite) ou étirement du tendon d'Achille. Il lie les muscles des pieds et des jambes et assure la mobilité lors de la marche. En règle générale, l'achilite caractérise non seulement la douleur au talon, mais aussi l'enflure et la gêne à l'arrière du pied, juste au-dessus de l'os du talon.
  • Déformation de Haglund. Les symptômes de la maladie sont dus à la formation d’une croissance à l’arrière du calcanéum. Parfois, la pathologie se déroule sans tableau clinique prononcé, mais elle est visible de l’extérieur sous la forme d’un sceau.
  • Syndrome du tunnel tarse. La cause de cette pathologie est une inflammation d'un gros nerf situé dans la région de la jambe.
  • La fissure ou la fracture du calcanéum survient à la suite d'un coup violent. En plus de la douleur pulsatoire, des ecchymoses, un gonflement et des rougeurs sont visibles dans la région de la semelle.
  • Entorse à la cheville, située du côté du calcanéum. Dans ce cas, la gêne survient lorsque le pied affecté bouge.
  • Maladie de Schinz (ostéochondropathie du tubercule calcanéen). L'étiologie de cette maladie n'est pas complètement établie. On pense que des processus nécrotiques commencent en raison de lourdes charges, de troubles du flux sanguin ou d'infections chroniques dans diverses parties de l'os spongieux.
  • Bursite des poches synoviales des tendons du pied. Accompagné d'un épanchement, d'un exsudat et d'un œdème provoquant des douleurs au talon. Contrairement à beaucoup d'autres maladies, les symptômes de cette pathologie augmentent pendant le sommeil.
  • Lésions oncologiques du calcanéum. Le tableau clinique ne se limite pas à la réduction de la douleur dans la région de la semelle. En règle générale, le patient s'inquiète également de symptômes systémiques, se manifestant par une forme d'intoxication, une perte de poids soudaine, une perte d'appétit, etc.
  • Epiphysite du calcanéum. Il survient chez les enfants de moins de 14 ans, ce qui est associé à une modification de la violation de la structure du pied. La cause principale de cette maladie est un apport insuffisant en calcium, le port de chaussures à semelle plate sans soutien de la voûte plantaire, un effort physique intense.
  • Ostéomyélite. Il se développe dans le contexte d'une infection du tissu osseux du talon. La maladie commence par une sensation de brûlure à l'arrière du pied, une ulcération. Au fil du temps, la douleur au talon augmente, devient permanente et gêne le patient, au repos comme en marche.

Pas moins souvent, les pathologies systémiques sont diagnostiquées chez les personnes qui recherchent une aide médicale pour se plaindre d’impulsions douloureuses chroniques ou soudaines à l’intérieur du pied. C'est:

  • Troubles circulatoires dus au diabète, à l'athérosclérose et à d'autres maladies du système cardiovasculaire. La perturbation de la microcirculation s'accompagne d'une diminution de l'épaisseur de la couche graisseuse entourant le calcanéum, de modifications destructrices du tissu osseux et cartilagineux et de troubles de l'innervation.
  • L'arthrite Dans de telles maladies, la douleur au talon survient à la suite d'une inflammation systémique du tissu conjonctif, et ce problème touche presque toutes les articulations.
  • La goutte Il survient lors de troubles métaboliques graves et lors du dépôt de sels dans divers organes et tissus, y compris les articulations. À la suite de tels changements, il se produit une destruction progressive du cartilage, qui s'accompagne d'une coupure ou d'une douleur sourde.
  • Tuberculose du calcanéum. Il s'agit d'une complication secondaire d'une infection pulmonaire causée par l'agent pathogène correspondant avec un fort affaiblissement du système immunitaire.

Il existe encore de nombreuses maladies auto-immunes et inflammatoires qui affectent différentes articulations. Mais ils causent rarement des douleurs au talon, «préférant» les disques intervertébraux, les genoux, les coudes et les phalanges des doigts. Localisation de l'inconfort, sa gravité est différente. Dans certaines pathologies, les symptômes apparaissent le matin ou après un long repos en position assise ou couchée.

Dans d'autres cas, la douleur au talon est permanente. Les méthodes de traitement de ces pathologies sont différentes. Mais dans la plupart des cas, les médecins recommandent de porter des semelles spéciales (orthèses), des analgésiques et des anti-inflammatoires à usage oral et externe, de la physiothérapie et des exercices spéciaux. Parfois, la douleur au talon se prête à la thérapie et aux remèdes populaires à la maison.

Douleur au talon, douleur à l'attaque: cas particuliers d'apparition de symptômes similaires

Dans certains cas, déjà en ce qui concerne les symptômes cliniques, un spécialiste peut établir un diagnostic préliminaire. Par exemple, une douleur intense au talon, lorsqu'il est difficile d'attaquer immédiatement après le réveil, indique une lésion du fascia plantaire.

Le fait est que les microdamages et les processus inflammatoires qui sous-tendent la voûte plantaire du tendon s'atténuent pendant un long repos. Et quand une personne se lève et se repose sur une jambe douloureuse, la charge provoque à nouveau une douleur aiguë. Le nom le plus connu pour un tel problème est l'éperon de talon.

Au fil du temps, l'inflammation du tendon progresse, provoquant le métabolisme du calcium et la formation d'excroissances dans le calcanéum. Cela ne fait qu'aggraver la situation et entraîner une douleur aiguë lors de la pression sur le pied. Le traitement des talons est assez long. Et si les pommades et divers traitements de physiothérapie n’ont pas d’effet, une intervention chirurgicale est nécessaire.

S'il y a une douleur au talon, il est difficile d'attaquer après une longue marche ou de courir dans la très grande majorité des cas, elle est le résultat d'étirements des tendons, de processus inflammatoires infectieux ou systémiques.

Une charge excessive sur le tissu cartilagineux et les ligaments provoque une irritation des terminaisons nerveuses et l'apparition de sensations douloureuses désagréables, de gravité variable. Si de tels symptômes apparaissent à la suite d'un étirement, ils disparaissent après un certain temps et sans traitement. Cependant, les lésions du tissu conjonctif doivent être surveillées de près par le médecin même pendant la rémission et les effets secondaires longs, souvent dangereux, du traitement.

Les traumatismes du calcanéum s'accompagnent presque toujours de douleurs intenses. Il se produit immédiatement après l'impact et augmente avec le temps. La situation est aggravée par un gonflement des tissus, conséquence d'un hématome du tissu sous-cutané. Pendant longtemps, la jambe est tellement inquiète qu'il est presque impossible de marcher dessus.

Si le talon du pied est accompagné d'une douleur intense au talon et qu'il fait mal à l'attaque, il est nécessaire de consulter un médecin et de passer une radiographie pour exclure une fracture ou une fracture osseuse.

Pour éliminer ces symptômes, les pommades et les gels ne suffisent pas. Les médecins prescrivent des analgésiques, fixent des orthèses et recommandent vivement de rester au lit pendant plusieurs jours (et parfois même plusieurs semaines), en évitant de fatiguer le pied touché.

Le calcanéum fait mal: nature possible de telles manifestations, méthodes de diagnostic

L'intensité de la gêne à l'arrière du pied peut être différente. De plus, cela dépend non seulement de la force du processus inflammatoire, mais également des caractéristiques individuelles du patient. Par exemple, dans le cas du diabète, la microcirculation et la sensibilité des terminaisons nerveuses sont perturbées. Ainsi, même si le calcanéum fait très mal, une personne ne peut que ressentir un inconfort grave.

Les sensations désagréables sont:

  • aigu, caractéristique d'un processus inflammatoire prononcé, lésion traumatique;
  • en tirant ou en contractant, qui parle probablement d'arthrite, d'ostéochondropathie et d'autres lésions du tissu conjonctif;
  • accompagnés de picotements ou d'engourdissements, de tels symptômes indiquent généralement que les terminaisons nerveuses sont impliquées dans le processus pathologique;
  • se produire en parallèle avec un œdème et un hématome, typiques des fractures et des ecchymoses du calcanéum, de la bursite;
  • accompagné de lésions cutanées érosives, par exemple avec une ostéomyélite provoquée par l'ingestion d'agents pathogènes de l'extérieur;
  • se produire avec une élévation de la température, ce qui indique généralement une infection systémique.

La localisation, où le calcanéum est douloureux, revêt une grande importance. La survenue d'une gêne près de la voûte plantaire est souvent un symptôme d'inflammation du fascia plantaire.

Les longues marches occasionnent généralement une gêne occasionnée par le surmenage banal et la position inconfortable des jambes dans les chaussures. Si l'os du talon est blessé par derrière, cela peut indiquer un étirement du tendon d'Achille.

Parfois, des impulsions irradient jusqu'au milieu du talon et deviennent plus intenses lorsqu’on se déplace avec le pied.

Un tableau clinique similaire caractérise l'épiphysite. Cependant, avec cette maladie, une gêne est ressentie après le réveil. Si l'os du talon fait mal latéralement, surtout lorsqu'il est associé à des picotements, le problème réside probablement dans les dommages aux fibres nerveuses. Bien que de tels symptômes apparaissent parfois lors de l’étirement des tendons autour de la cheville. Le diagnostic de diverses maladies qui gênent les pieds nécessite une approche intégrée.

Si le tableau clinique n'est pas clair (par exemple, la fasciite plantaire peut déjà être détectée lors de l'examen initial), un test sanguin général et biochimique est prescrit pour identifier les marqueurs spécifiques du processus inflammatoire.

Si des pathologies auto-immunes sont suspectées, des études hautement spécialisées supplémentaires sont nécessaires. Une échographie et des radiographies du calcanéum, des articulations et des tendons de la cheville sont également effectuées.

Si nécessaire, mesurez la densité du tissu osseux. Si une maladie oncologique est suspectée, une analyse spéciale est effectuée afin d'identifier les métastases.

Inflammation du calcanéum: premiers secours, médicaments traditionnels et mesures préventives

Les principaux médicaments pour éliminer la douleur sont les AINS. Pour des symptômes ou des contre-indications relativement inexprimés lors de l'administration orale de tels comprimés, il est conseillé d'utiliser des pommades et des gels. Movalis, Neise, Nurofen et leurs analogues ont fait leurs preuves.

Il est possible d'améliorer la microcirculation et d'arrêter l'inflammation du calcanéum à l'aide d'agents irritants locaux à base de venin d'abeille, d'extrait naturel ou synthétique de piment, de venin de serpent. Il est conseillé d'appliquer des pommades telles que Kapsikam, Viprosal, Espol, Finalgon, Deep Heath, Bom-Benge sur la zone touchée du pied. Pour augmenter l'efficacité du traitement après avoir utilisé le médicament, portez une chaussette en laine chaude.

Pommade appliquée 2-3 fois par jour, la durée du traitement - jusqu'à 10 jours. S'il n'y a pas d'effet, vous devriez consulter un médecin.

Après avoir consulté un médecin, il est possible d’utiliser des corticostéroïdes, l’électrophorèse, le traitement au laser, le blocage des analgésiques (ils sont effectués dans des conditions aseptiques à l’hôpital) et d’autres méthodes pour éliminer l’inflammation de l’os du talon. Pendant le traitement, il est nécessaire de réduire la charge sur la jambe douloureuse (si possible, observez le repos au lit). Un excellent complément au traitement médical de base est constitué des semelles orthopédiques et des coussins de talon, qui peuvent être commandés et achetés dans un magasin spécialisé.

Il est nécessaire de choisir les chaussures appropriées avec un cou-de-pied, une semelle épaisse et un petit talon stable. Avec les entorses, le pied est enroulé avec un bandage élastique qui saisit la cheville et le tendon d’Achille.

Lors du pansement, il est nécessaire de fixer la montée du pied et du fascia plantaire en position physiologique.

En outre, l'inflammation du calcanéum peut être enlevée avec des exercices assez simples. Pendant le travail sédentaire, la lecture, regarder la télévision, il est recommandé de faire rouler une balle de tennis avec le pied. Excellent résultat donne l'utilisation de rouleaux de massage et applicateur Kuznetsov.

Pour améliorer l'élasticité des tendons plantaires peut être comme suit. Prenez une grande serviette, pliez-la plusieurs fois. Il est nécessaire de s’asseoir sur une chaise, d’étirer la jambe légèrement pliée devant vous, de placer le milieu de la serviette juste au-dessus de la voûte plantaire et de tirer le tissu avec vos mains vers vous.

Pour étirer les ligaments et les tendons, améliorer la microcirculation, vous pouvez soulever de petits objets avec vos orteils. Dans certains cas, l'inflammation du calcanéum, l'étirement des tendons est possible avec l'aide de remèdes populaires. Par exemple, mélangez une cuillère à café de sel et de protéines d'un œuf. Ce gruau est frotté sur un point sensible.

Vous pouvez également couper les tiges vertes et les feuilles de topinambour à raison de 35 à 40 g par litre d'eau et faire bouillir pendant une demi-heure. Dans le bouillon résultant est nécessaire de monter en flèche le pied affecté. L'oignon pelé doit être émincé et mélangé à une cuillère à soupe de miel et à la même quantité de savon frotté.

Mélangez, laissez pendant une heure et attachez-vous au talon la nuit, recouvrez le dessus de pellicule plastique et portez une chaussette chaude. Mais si la médecine traditionnelle ou la pommade anti-inflammatoire ne donne aucun résultat, vous devez prendre rendez-vous avec un chirurgien. Après l'examen, il prescrira lui-même le traitement ou donnera une consultation pour consultation à l'orthopédiste ou au traumatologue. Cependant, en premier lieu, le médecin exclut les troubles liés à la neurologie.

Pour prévenir l'inflammation du calcanéum, il est nécessaire de porter une attention particulière au choix des chaussures, en particulier si le travail est associé à un long séjour sur les jambes. Si vous faites de l'embonpoint ou avez tendance à endommager les structures du pied, vous devez utiliser des semelles spéciales.

Pourquoi le talon droit fait mal, quelles maladies causent de la douleur

Sur le pied humain, les terminaisons nerveuses sont nombreuses et la douleur au talon doit donc être prise au sérieux. Ces douleurs peuvent indiquer une surcharge du pied pendant la marche, un traumatisme ou des maladies plus graves. Ce sont principalement des maladies associées à des lésions ou à une inflammation des tissus osseux et articulaires.

Le malaise apporte non seulement une douleur physique, mais fait aussi vivre une personne différemment, limitant le mouvement et la liberté. Assurez-vous de contacter votre médecin pour un examen et un traitement. Les dommages au talon, associés à une blessure, provoquent une douleur aiguë, dans laquelle il est impossible ou extrêmement douloureux de se tenir sur le pied, un besoin urgent de consulter un traumatologue.

Douleur au talon, ses causes

Même une légère douleur au talon peut être le symptôme d'une maladie grave. Il est donc important de déterminer la nature de la douleur et sa cause le plus rapidement possible. Ignorer ça ne marche pas, parce que la douleur ne permet pas de marcher normalement et parfois même de dormir.

Raisons pour lesquelles le talon peut faire mal:

  • Mauvaises conditions pour les pieds: chaussures inconfortables, y compris talons trop hauts, tenaces, surpoids.
  • Lésions traumatiques: étirement du tendon, fracture, contusion osseuse.
  • Maladies systémiques.
  • Maladies inflammatoires.
  • Problèmes oncologiques

Si vous excluez les maladies qui causent des douleurs dans les talons, vous devez faire attention au confort des chaussures et à la charge quotidienne des jambes. Les chaussures doivent être confortables, avec un soutien de la voûte afin d'éviter toute déformation du pied, un talon d'au plus 4 cm. Les talons sont portés dessus pour des occasions spéciales, ils ne peuvent pas être portés quotidiennement.

Souvent, tout le squelette souffre d'excès de poids. Dans ce cas, vous devriez choisir un régime alimentaire et effectuer des exercices quotidiens, en évitant ceux dans lesquels vous avez besoin de mettre fortement l'accent sur le pied.

Maladies possibles

Le plus souvent, la douleur au talon est le symptôme d'une maladie assez grave.

Polyarthrite rhumatoïde

Affecte les articulations des mains et des pieds, causées par une violation du système immunitaire humain. La maladie commence par un peu de douleur, la mobilité de l'articulation est limitée, avec la maladie progressive, il y a une déformation de la main ou du pied.

Spondylarthrite ankylosante

Il y a des processus inflammatoires dans la colonne vertébrale et les articulations, la lutte de l'immunité avec les os et les tissus articulaires. L'inflammation viole la fonction motrice des articulations, une ossification des vertèbres se produit. Un des signes de la maladie est une douleur au talon, ce qui rend difficile le fait de rester debout sur une surface dure. La maladie conduit à l'immobilité des vertèbres, fusionnées.

La goutte

Un excès de sels d'acide urique dans les articulations. La nature de la douleur est aiguë, l'articulation devient rouge et enflée, sa température augmente. Sans traitement, la douleur peut durer plusieurs semaines.

Ostéomyélite

Maladie bactérienne se produisant dans l’os lui-même, son cerveau et ses tissus, provoquant un processus purulent et un rejet des tissus. Une douleur pénétrante aiguë se produit et augmente avec le mouvement.

Tuberculose osseuse

Caractérisé par la formation d'une cavité ou d'une fistule dans les tissus de l'os et de l'articulation, un trou est formé dans la peau. Il nécessite un traitement immédiat, car il est dangereux de développer une gangrène du membre. L'élimination rapide de l'inflammation permet une guérison rapide de l'os ou de l'articulation, sans déranger le patient pendant assez longtemps.

Arthrite réactive

Se produit sur le fond d'une autre maladie infectieuse: salmonellose, dysenterie, gonorrhée, chlamydia et autres. Pourquoi le talon droit fait mal, le médecin sera en mesure de dire quand une maladie est découverte qui est la cause de la douleur.

Fasciite

Talon éperon. La maladie s'accompagne d'une inflammation d'un faisceau de fibres entre la peau et les os, appelé fascia. La douleur survient le matin, avec une charge lourde augmente.

Inflammation du tendon d'Achille (ou tendinite)

Il survient à la suite d'une surcharge du pied lors de la course ou d'une sollicitation excessive des muscles du mollet, alors que vous portez des chaussures inappropriées. Il y a une douleur dans la région du talon, accompagnée d'une rougeur et d'un gonflement. Rupture possible du tendon, dans laquelle il est impossible de marcher.

Oncologie

Les néoplasmes sur le tissu osseux du talon provoquent une douleur, d'abord modérée, mais elle augmente avec le temps. Plus une tumeur est détectée tôt, plus elle est susceptible d'être détectée et enlevée sans formation de métastases dans d'autres tissus.

Certaines maladies neurologiques peuvent provoquer des douleurs au talon, par exemple une neuropathie au talon.

Blessures au pied

Les dommages au tendon peuvent être causés par un coup puissant. Quand il est cassé ou étiré, le caractère de la douleur est aigu, le tendon d'Achille se gonfle, douloureux à la palpation.

Avec un os meurtri, une douleur brûlante se propage au talon. Apparaît lorsque le pied est meurtri sur une surface dure.

À la fracture du calcanéum, sa déformation se produit à l'intérieur ou à l'extérieur. Le pied doit être immobile, sans quoi une douleur perçante survient. Le talon gonfle, sa surface s’agrandit, des bleus se forment.

Pour savoir pourquoi le talon droit fait mal en marchant, s'il y a eu des traumatismes traumatiques, seul un traumatologue peut enfin le faire.

Parfois, il est nécessaire de consulter d’autres spécialistes: un orthopédiste, un chirurgien, un spécialiste de la tuberculose, un neuropathologiste, un thérapeute, un oncologue. Recours opportun pour aider à assurer un rétablissement rapide et à empêcher la maladie de se propager dans tout le corps.

Diagnostic et types d'examens

Les méthodes de diagnostic et les types de recherche requis dépendent des plaintes des patients. En fonction des anomalies identifiées, le médecin choisit les procédures nécessaires pour poser un diagnostic correct.

Quelles études peuvent être prescrites pour la douleur au talon:

  • Radiographie
  • Échographie et IRM
  • Test sanguin pour le sucre
  • Test sanguin général
  • Examen bactériologique
  • Biochimie sanguine (niveau d'acide urique)
  • Biopsie osseuse.

Traitement de la douleur au talon avec la médecine traditionnelle et traditionnelle

Les causes de la douleur au talon sont nombreuses, mais si vous ressentez une douleur, vous devez limiter la mobilité du pied et marcher moins, car les membres ont besoin de repos pour se rétablir.

Dans le traitement des talons, il est recommandé d’utiliser toute une gamme d’activités. Il faut pétrir le pied, faire un massage. Le meilleur masseur de pieds est considéré comme un grand abaque en bois. Pour l'endroit où la croissance est apparue, vous devez mettre de la glace. Vous devez prendre des analgésiques, par exemple, l'ibuprofène.

Les ecchymoses et l’étirement des talons sont traités en attachant les feuilles de chou légèrement écrasées pour former un jus ou un aloès qui soulage l’inflammation et fait disparaître la douleur. Le premier jour, vous devez utiliser de la glace et appliquer un bandage. Les compresses chaudes sont autorisées, par exemple avec la vodka.

Vous pouvez faire un bain chaud avec 2 comprimés de dipyrone et de furatsilina, en ajoutant 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme et 1 cuillère de miel. Après 20 minutes de cuisson à la vapeur, mettez du gâteau d’argile sur le talon et appliquez un bandage. La jambe se réchauffera davantage, vous devriez retirer le bandage lorsque vous sentez la chaleur (comme lorsque vous utilisez des emplâtres à la moutarde).

Bien adapté aux compresses de pommes de terre bouillies dans leur peau et légèrement écrasées. La procédure prend environ une demi-heure. Le pied est enveloppé avec une serviette ou une couche.

Pour une compresse nocturne dans le traitement des éperons, la composition suivante est utilisée: une bouteille d’iode est mélangée à une cuillerée de sel fin et une cuillerée de miel. Le mélange est appliqué au talon, fermé avec un bandage ou du coton, et la jambe doit être bandée. Au matin, tout est enlevé. Cela signifie assez pour 4-5 applications.

L'anesthésique et l'inflammation soulagent le Fastum-Gel, vendu dans une pharmacie sans ordonnance, fonctionne bien avec une douleur au talon.

Son utilisation quotidienne soulagera l'inflammation et accélérera le rétablissement. Le médicament a des analogues, si nécessaire, il peut être remplacé par Ketoprofenom, Ortofenom, Dolobene ou Diclofenac.

Dans la plupart des cas, les dommages au talon ne peuvent être corrigés que par une intervention chirurgicale, il est donc recommandé de consulter un médecin. Les opérations du talon ne sont pas compliquées, le plus souvent réalisées sous anesthésie locale, le patient effectue la période postopératoire à domicile, en suivant les instructions du médecin.

En cas d'excès de poids, tout le squelette du squelette est soumis à une forte charge, les muscles du pied sont également soumis à une forte pression corporelle, il est donc nécessaire de perdre du poids. En aucun cas, la famine ne convient pas pour lutter contre l'excès de poids, car le corps subit le stress le plus fort. À l'avenir, les réserves seront encore plus grandes, le poids reviendra et augmentera. La meilleure option de régime est divisée en repas. Des aliments sains sont pris jusqu'à 5 fois par jour en petites portions. Vous pouvez manger presque n'importe quoi, en évitant sucré et gras. La cuisson à la vapeur, la cuisson à l’ébullition et la trempe, c’est-à-dire la transformation de produits avec une utilisation minimale d’huile, sont les bienvenues.

Prévention

Il n’est pas facile de traiter les talons, il faut du temps pour restaurer les fonctions du pied, il est donc préférable de prévenir la maladie que de la traiter.

Ce que vous devez faire pour aider nos talons:

  • Effectuer un massage quotidien des pieds avec une crème pour les pieds. Après chaque jour, nos jambes ont besoin de repos, le massage soulage la fatigue et normalise la circulation sanguine. Les pieds seront bons et faciles.
  • Manger est varié pour que le corps reçoive toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires. Le calcium est nécessaire pour les os et les articulations, qui se trouve dans les produits laitiers, les noix, les graines de pavot, le sésame et les verts (aneth, persil, basilic).
  • Choisir correctement les chaussures pour un usage quotidien. Soutient bien la forme des chaussures orthopédiques du pied ou uni avec des semelles intérieures. Pour les femmes, un talon large et stable est recommandé, dont la hauteur n'excède pas 4-5 cm.
  • Contrôlez votre poids. Pour une silhouette mince, il est recommandé de trouver un équilibre entre les calories consommées pendant un repas et l'exercice, au cours desquelles ces calories sont dépensées.

La douleur au talon ne disparaîtra que lorsque la maladie sous-jacente sera guérie. Par conséquent, la visite chez le médecin ne doit pas être différée.

Seul un spécialiste peut déterminer la cause exacte de la douleur et attribuer le traitement approprié. L'auto-traitement peut conduire à un état négligé de la maladie, dont le traitement deviendra difficile, long ou totalement impossible.

Si le talon fait mal, vous ne pouvez pas courir et sauter. À ce stade, le pied a besoin de repos complet. Cela ne signifie pas que le sport et le divertissement doivent être complètement abandonnés, la natation et le cyclisme sont utiles pour les pieds.

En aucun cas, ne doit pas être soumis à des mouvements brusques du pied, sauter de grande hauteur, vous devez également être aussi prudent que possible sur la glace et sur les routes enneigées non pelées. La précision de la marche par mauvais temps permettra d'éviter les fractures, les dislocations et les entorses.

Il est nécessaire de surveiller en permanence le médecin pour les maladies chroniques existantes dans lesquelles les os et les articulations sont endommagés.

Pour déterminer exactement pourquoi le talon droit fait mal, seul un médecin expérimenté peut le faire, alors n'oubliez pas de consulter un spécialiste. La douleur au talon est considérée comme un signe d'une maladie dangereuse, il ne faut pas l'ignorer.

Il est important de déterminer le moment et la nature de la douleur, si le pied a été soumis à une contrainte excessive.

Le traitement dure longtemps, vous devez donc appliquer des mesures préventives qui réduisent le risque de douleur au talon: portez des chaussures confortables, un massage des pieds, une alimentation adéquate, des mouvements soigneux.

À propos des raisons pouvant causer des douleurs au talon droit ou gauche, regardez la vidéo:

Douleur au talon droit de la cause

La douleur au talon lors de la marche est un symptôme courant de diverses maladies ou des effets de facteurs traumatiques, familiers à presque tout le monde. Chez les femmes, une telle maladie est plus courante que chez les hommes, en raison de la marche à talons hauts.

Le talon dû à la structure anatomique et à la présence d'une couche de graisse dense peut supporter des charges énormes. Mais en raison de la structure spongieuse du calcanéum, du grand nombre de nerfs qui le traversent, les vaisseaux sanguins, il est très vulnérable et sensible aux blessures ou à la maladie. Les dommages causés à de nombreuses terminaisons nerveuses entraînent une douleur constante lors de la marche, des difficultés et parfois l’impossibilité de marcher sur le talon.

Caractéristiques du talon

Le talon sert d’amortisseur lorsqu’on s’appuie sur le pied. Il représente la majeure partie de la charge en marchant ou en se tenant sur les jambes. Le talon est constitué de muscles, de ligaments, de tendons, de calcanéum, d'une couche de graisse épaisse, d'un réseau de vaisseaux sanguins et d'une multitude de fibres nerveuses.

L'os du talon spongieux est le plus grand des 26 os du squelette du pied. Situé dans la partie inférieure du métatarse postérieur. Il a un corps aplati latéralement et légèrement allongé, un tubercule au talon bien palpable et deux surfaces articulaires, qui servent à l'articulation avec le cuboïde à l'avant et le talus d'en haut. En outre, il y a une projection, qui est le support du talus. Elle noue les os de la jambe et des talons.

Causes de la douleur au talon en marchant

La douleur au niveau du support du talon peut survenir pour diverses raisons et peut être divisée en plusieurs groupes: facteurs non liés à une maladie; maladies avec dommages directs aux structures du pied; maladies affectant l'appareil ostéo-articulaire; blessures.

Raisons non causées par une maladie

  1. Une surtension prolongée des structures du pied contribue à l'apparition du "syndrome de la douleur au talon". Porter des chaussures avec la mauvaise chaussure, le soulèvement, la semelle intérieure, ainsi que le changement fréquent de talons hauts à une hauteur inhabituellement basse peuvent conduire à une surcharge des muscles. La tension du pied peut être due à un pied plat.
  2. L'atrophie du "coussin" adipeux sous-cutané dans le talon est le résultat d'une perte de poids spectaculaire ou d'une augmentation de l'activité physique quotidienne, associée à une surcharge physique.
  3. Rester debout sur les jambes pendant une journée entière. À la fin de la journée, les jambes sont fatiguées et la personne peut ressentir une douleur dans les talons en marchant.
  4. L'obésité stable ou un gain de poids important en peu de temps contribue à augmenter la charge du pied.

Maladies des structures du pied, se manifestant par une douleur aux talons

  1. La fasciite plantaire ou plantaire est la cause la plus fréquente de douleur dans la région du talon. La pathologie est communément appelée l'éperon de talon. Il s'agit d'une maladie du pied caractérisée par des lésions inflammatoires de l'aponévrose plantaire, une feuille dense de tissu conjonctif qui relie les bases des phalanges proximales des doigts à la surface antéromédiale du calcanéum. L'étirement, l'inflammation aseptique, le micronadry du fascia plantaire résultent d'un stress accru sur celui-ci, de la faiblesse de l'appareil ligamentaire, d'un hypertonus des muscles gastrocnémiens, etc. En conséquence, une croissance osseuse pathologique se forme, entraînant une douleur chronique au talon lors de la marche (calcanodynie).
  2. Tendinite d'Achille - une lésion inflammatoire du tendon calcanéen, accompagnée de modifications dégénératives.
  3. La maladie du Nord, ou apophysite du calcanéum, est souvent une maladie diagnostiquée chez l'enfant, accompagnée de tensions douloureuses et / ou d'étirements des tendons et des muscles, entraînant des douleurs au pied après une longue course, une activité sportive ou une croissance rapide du squelette.
  4. La maladie de Haglund-Shinz est une maladie causée par une nécrose aseptique (nécrose) de la surface des os à la place du plus grand effet mécanique.
  5. La bursite est une inflammation de la cavité synoviale caractérisée par une production abondante et une accumulation d'exsudat inflammatoire.
  6. Achillodynie - l'apparition du processus inflammatoire dans le tendon du talon.
  7. Le syndrome du canal tarse est caractérisé par la compression des branches du nerf tibial postérieur.
  8. La névralgie de Morton, ou neuropathie de compression des nerfs plantaires, est une compression des nerfs communs de la plante des pieds, qui innervent les orteils du pied. Le résultat est une vive douleur brûlante qui s'étend sur toute la surface de la semelle.
  9. Neuropathie sensorielle de nature héréditaire - un type de polyneuropathie. Dans la pathologie de type autosomique dominant, il existe une hypotrophie des jambes distales avec des troubles de la sensibilité dissociés, conduisant à une douleur intense aux pieds.
  10. La déformation en valgus du pied est une pathologie caractérisée par une courbure en forme de X de l’axe des pieds, à la suite de laquelle ils s’aplatissent, s’effondrent vers l’intérieur et les talons se déplient vers l’extérieur.

Maladies courantes entraînant des lésions des os et des articulations des pieds

  1. L'érythromélalgie est une maladie vasculaire rare causée par une dilatation paroxystique des capillaires et des petites artères, perturbant les réflexes vasomoteurs périphériques. Le pied peut être la zone touchée, des douleurs de brûlure résultant parfois d'une exposition à la chaleur.
  2. Tumeurs malignes dans les os des pieds. La croissance de la tumeur entraîne la compression des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins, provoquant une douleur chronique.
  3. Maladie métastatique. Des métastases du cancer avec circulation sanguine sont enregistrées dans le membre inférieur, en particulier le pied.
  4. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dégénérative inflammatoire systémique qui touche les petites articulations de tout le corps, y compris les pieds.
  5. La spondylarthrite ankylosante est une maladie systémique grave de nature chronique qui affecte l’avantage des grosses articulations et des articulations des vertèbres. Parfois, en raison de l'ossification des ligaments et des disques des articulations vertébrales, le patient ressent une douleur au talon.
  6. L'ostéomyélite est une infection bactérienne affectant les os, le périoste et la moelle osseuse. Avec ostéomyélite du calcanéum, on observe une déformation et une sclérose des structures osseuses.
  7. Tuberculose de l'os avec sa fonte ou nécrose.
  8. La goutte est une maladie métabolique grave. Le dépôt de cristaux d'acide urique dans les articulations entraîne des déformations prononcées des os et des reins - des inflammations et la formation de calculs.
  9. Diverses maladies infectieuses. Certaines infections intestinales, telles que la yersiniose ou la salmonellose, ainsi que les infections urogénitales, qu’il s’agisse de la gonorrhée ou de la chlamydia. S'écoulant sous une forme latente, ils conduisent souvent à l'apparition d'arthrite réactive, affectant avec d'autres articulations et l'articulation du calcanéum.
  10. Talons fissurés résultant d'un pied diabétique, d'une mycose ou d'une dermatite.

Blessures

  1. Rupture ou entorse du tendon.
  2. Fracture ou fissure du calcanéum.
  3. Talons meurtris.

La nature de la douleur dans le talon en marchant

En fonction du facteur étiologique, les talons peuvent être douloureux de différentes manières. Par nature, la douleur est brûlante, coupante, sourde, lancinante, douloureuse. Il est important de distinguer ses caractéristiques, cela aidera les médecins à déterminer la cause exacte et à prescrire un traitement adéquat. La douleur peut être soit la manifestation initiale de la maladie du pied, soit l’un des symptômes d’une maladie courante.

La douleur brûlante se produit dans l'érythromélalgie et la polyneuropathie. Dans le premier cas, un temps chaud ou même dormir sous une couverture chaude entraîne une expansion pathologique des capillaires et des vaisseaux sanguins dans les membres, ce qui entraîne une sensation de brûlure débilitante non seulement au talon, mais au pied tout entier. Le sommeil et l'humeur sont perturbés, une gêne apparaît pendant la marche. La peau du talon devient rouge avec une teinte bleuâtre. Il n’ya qu’une envie: refroidir les jambes en les laissant tomber dans l’eau froide. Dans le second cas, par exemple, dans la névralgie métatarsienne, la compression des nerfs plantaires se termine par l'apparition de douleurs aiguës et brûlantes qui se propagent dans tout le pied. L'inflammation ou la lésion du tendon se manifeste également par une sensation de brûlure aiguë dans la zone touchée.

La fasciite provoque une douleur au talon lors de la marche après le sommeil ou du repos, surtout le matin. Il est si fort et insupportable qu’une personne est forcée d’éviter de marcher sur le talon. Au repos, la douleur s'atténue ou devient terne, mais à la moindre charge sur le talon. Le retour de la douleur lors de la marche est dû à des micro-fractures répétées de l'aponévrose enflammée et œdémateuse, qui se développent ensemble en l'absence d'activité motrice humaine.

Lorsque l'épine à talon se soulève, les patients se plaignent d'une douleur sourde et douloureuse au milieu du talon, aggravée lors de la marche. Chaque douleur peut être différente: périodique, lorsque vous marchez sur le talon, ou douleur constante, alternant aiguë lorsque vous marchez. Souvent, une personne sent un clou dans le talon. Les personnes obèses ont le temps le plus difficile. Ils sont dus à l'obésité, la charge sur les jambes est plusieurs fois supérieure à celle des personnes ayant un poids normal.

La tendinite d’Achille, la rupture du ligament, la fasciite plantaire, les contusions au talon sont souvent diagnostiquées chez les athlètes de jogging ou ceux qui sont obligés d’augmenter considérablement la charge systématique sur les jambes.

Une douleur insupportable au talon avec l'impossibilité de compter dessus apparaît lorsque l'os du talon se fracture. Les traumatologues savent que la période d’accrétion osseuse et la période de récupération sont très longues. Même après le retrait du gypse, le patient ne peut pas marcher complètement sur le talon blessé pendant une longue période.

La lésion des articulations du pied, accompagnée d'une douleur d'intensité variable, survient dans la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, certaines maladies auto-immunes ou infectieuses systémiques. Le diabète entraîne une violation du tissu trophique des pieds, qui se manifeste par des fissures douloureuses et des ulcères aux talons.

Diagnostic des pathologies conduisant à la douleur au talon

Pour les douleurs au talon, consultez un rhumatologue ou un traumatologue orthopédique. Il peut être nécessaire de consulter d’autres spécialistes "restreints" - un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un chirurgien ou un neurologue.

Le schéma des mesures de diagnostic est déterminé après l'examen physique du patient. Un examen visuel visuel avec palpation de la zone douloureuse permet de recueillir un diagnostic préliminaire et de prescrire les examens nécessaires, dont les résultats serviront à confirmer ou à exclure la pathologie présumée.

Diagnostic de laboratoire

  • "Biochimie" et analyse de sang cliniquevous permettent de détecter la présence d'inflammation, telle que l'arthrite. Une augmentation des taux d'acide urique indique la goutte.
  • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Prescrit pour une tumeur maligne suspectée.
  • Chewing-gum avec la définition du facteur rhumatoïde, des complexes immuns circulants, l'albumine, la protéine C-réactive, la détection des anticorps anti-O-streptolysine. Nécessaire pour confirmer les maladies rhumatismales et auto-immunes.
  • Étude bactérioscopique exsudat pris après la ponction du sac articulaire. Ces méthodes vous permettent d'identifier la lésion inflammatoire de la bourse.
  • Examen microbiologique grattage de l'urètre pour déterminer l'agent responsable de l'infection de la sphère génitale.
  • Analyse bactériologique du liquide articulaireclarifier la nature de l'inflammation, le type d'agent pathogène et déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.
  • Prise de sang pour le sucre. Il est nécessaire de déterminer le niveau de glucose dans le diabète, afin de stabiliser l'indicateur, afin de réduire l'effet négatif du sucre sur les vaisseaux des jambes.

Diagnostics instrumentaux

  • Radiographie - principale méthode de diagnostic de la douleur au talon. Vous permet d'identifier les violations de l'intégrité du tissu osseux et d'autres modifications spécifiques des structures.
  • Biopsie osseuse de ponction. Il est indiqué en cas de suspicion de tuberculose du système osseux.
  • Ponction du sac synovial. Conduit avec une bursite suspectée.
  • Ultrasons, résonance magnétique nucléaire ou CT. Attribuer en cas de controverse ou pour identifier une tumeur maligne.
  • Électroneuromyographie - enregistrement des potentiels bioélectriques des muscles dans le contexte de l'excitation des fibres musculaires.

Traitement de la douleur au talon

La douleur dans le calcanéum est un symptôme de certains états pathologiques ou de la maladie sous-jacente. Sur la base de cette méthode de traitement est sélectionné. Mais tout d’abord, le patient doit adhérer aux recommandations générales:

  • reposez-vous davantage et éliminez les longues marches quotidiennes ou debout sur vos pieds;
  • refuser des chaussures avec une chaussure inconfortable avec des talons hauts ou son absence complète;
  • réduire le poids dans l'obésité;
  • utiliser des appuis-pieds ou des chaussures orthopédiques;
  • faire des exercices thérapeutiques pour les pieds.

En cas de douleur au talon, non liée à un traumatisme, ils s'en débarrassent principalement à l'aide d'un traitement conservateur. Si la douleur est une conséquence de la maladie sous-jacente, l'accent est mis sur son traitement et, selon la maladie, le traitement a ses propres nuances: lors d'infections urogénitales, des antibiotiques sont prescrits pour l'éradication des micro-organismes; pour la polyarthrite rhumatoïde, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des corticostéroïdes; la tuberculose osseuse est traitée avec des antibiotiques et des médicaments synthétiques antituberculeux.

Traitement des semelles de fasciite:

  • bien sûr, prendre l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, nimésulide ou autre);
  • avec l'inefficacité des analgésiques non narcotiques, faire un blocage médicamenteux extra-articulaire;
  • l'enregistrement sur bande;
  • physiothérapie, telle que l'électrophorèse;
  • compresse sur le talon avec une solution de Dimexidum, novocaïne, acide acétylsalicylique;
  • applications d'un mélange de teinture de Sabelnik, d'huile de blaireau et de momie;
  • gymnastique;
  • massage des pieds.

Dans certaines pathologies, une douleur constante dans la plante du pied, une orthèse (attelle) ou une attelle est souvent utilisée. Pour les fractures du calcanéum à immobiliser sur la jambe du genou aux doigts, imposer une attelle en plâtre pendant une période de 3 à 8 semaines.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, outre l'électrophorèse, la thérapie par ondes de choc, la thérapie magnétique et laser, les ultrasons, la phonophorèse et l'UHF sont efficaces. Il aide également la thérapie manuelle, le massage.

Le traitement chirurgical est indiqué pour les cas graves de pathologies qui ne peuvent être résolues par des méthodes de traitement médicales. L'opération se fait avec des ruptures du tendon, dans certains cas, pour enlever l'éperon de talon, etc.

Pourquoi les talons des pieds font mal et comment guérir, gymnastique

Pourquoi les talons des pieds font mal - les causes des douleurs au talon, le traitement recommandé, des exercices d'étirement utiles sont le sujet de la conversation d'aujourd'hui sur le site alter-zdrav.ru.

Presque toutes les personnes ont ressenti une sensation de gêne dans les jambes et souvent une vive douleur à la coupure au talon des jambes. Les personnes âgées, les athlètes et les femmes enceintes sont les plus fréquemment touchés par cette pathologie.

Pour ne pas penser à la douleur en marchant, en se limitant à des mouvements, et pour ne pas être nerveux à nouveau, tout d'abord, il faut décider des causes de la douleur aux talons des jambes, dont on sait beaucoup de choses.

Ce problème ne peut être ignoré, car le talon, dans le complexe du calcanéum, des tendons, des ligaments et des vaisseaux sanguins est considéré comme une sorte d'amortisseur et adoucit les charges considérables avec presque une mince couche de tissu adipeux.

Et si la pression sur les membres inférieurs diminue, le résultat peut être imprévisible: du surmenage habituel à une maladie grave conduisant à une invalidité persistante, voire même à une invalidité.

Causes de la douleur au talon

Pourquoi les talons des pieds font-ils mal - les principales causes de douleur?

Certaines sensations de douleur au talon (selon les statistiques, un tiers seulement des personnes souffrant de cette affection des deux jambes à la fois) ne sont pas associées à la résolution du problème de la guérison d'une maladie chronique grave. À savoir:

  • - Rester longtemps sur les jambes et, par conséquent, surtrainer le pied.
  • - L'excès de poids augmente considérablement la charge sur les jambes.
  • - Changements radicaux de l'état de santé, par exemple, les maladies oncologiques. Avec une perte de poids spectaculaire, peut entraîner l’atrophie de la couche adipeuse mince.
  • - Des chaussures qui dérangent. Le stress sur les muscles mène: la mauvaise semelle, le changement de la taille du talon, le soulèvement incorrect et le patin de chaussure.
  • - grossesse L'augmentation de poids chez les femmes pendant la grossesse atteint 7-20 kg, de sorte que la charge énorme sur les organes circulatoires entraîne l'apparition de la douleur.

Selon les statistiques médicales, les maladies chroniques des pieds existantes, qui sont les principales causes de douleur au talon, sont beaucoup plus dangereuses:

  • - fasciite plantaire ou plantaire. La maladie la plus "populaire", plus communément appelée "l'éperon de talon".

Cette pathologie est due aux micro-déchirures du fascia plantaire, à toutes sortes d'entorses et d'inflammations, conduisant à une accumulation excessive de sels déposés dans le talon sous forme de croissance, provoquant une douleur intense et atroce chez une personne, à la fois avec les premières étapes d'un champ de sommeil nocturne et de longue marche. La croissance saline déforme souvent les tissus mous environnants.

  • - Dommage pour le fascia. Une formation d'obstruction d'un phoque à l'intérieur du pied.
  • - polyarthrite rhumatoïde. Inflammation du talon et des orteils. Maladie systémique, commençant souvent par les pieds et les mains.
  • - arthrite psoriasique. L'arthrite se développe sur le fond du psoriasis chronique progressif.
  • - Tendinite d’Achille. Inflammation et défaite du tendon dans la région du talon.
  • - bursite du talon, une maladie dans laquelle le processus inflammatoire est localisé dans la bourse - la poche synoviale, située dans le tendon du talon (achille).
  • - Goutte. L'accumulation de sels d'acide urique conduit à des maladies des articulations.
  • - Spondylarthrite ankylosante. L'échec du système immunitaire du corps, qui détruit son propre tissu cartilagineux par les leucocytes, qui le perçoivent comme un étranger.
  • - Neuropathie de compression des nerfs plantaires (névralgie de Morton). Survenant souvent lorsqu’on porte des chaussures serrées, lors de la compression, les nerfs généraux de la semelle sont comprimés.
  • - Le talon peut également faire mal avec le pied plat progressif, cependant, en règle générale, la douleur ne sera pas seulement dans la région du talon, mais s'étendra à travers le pied.
  • - Une douleur superficielle peut se produire lorsque des talons sont fissurés. Plus de détails ici.

Et ce n’est pas une liste complète des maladies qui provoquent des douleurs dans les talons de nature différente.

Les douleurs aiguës, aiguës, de tiraillement, de coupure et d'autres types de douleur dans la partie du talon des jambes peuvent survenir avec une tuberculose osseuse, des affections intestinales et urogénitales, qui se manifestent sous une forme latente; ainsi que pour diverses blessures au tendon et à la suite de complications après des maladies infectieuses du corps.

Diagnostic de la douleur au talon

Un examen approfondi est effectué lorsque la douleur ne traverse pas pendant une longue période et dépendra de l'état clinique et de l'âge du patient. L’examen préliminaire est effectué par différents médecins. Par la suite, les procédures suivantes peuvent être prescrites pour un diagnostic correct:

  • - test sanguin général et biochimique;
  • - sang pour le facteur rhumatoïde;
  • - rayons X;
  • - analyse des marqueurs tumoraux;
  • - biopsie de ponction;
  • - échographie;
  • - densitométrie;
  • - ostéoscintigraphie.

Selon le spécialiste auquel vous avez fait appel (orthopédiste, neurologue, rhumatologue), différentes actions de diagnostic répertoriées ci-dessus sont effectuées.

Douleur au talon - quel médecin contacter

Au début, vous devriez contacter un traumatologue orthopédique (s'il n'y a pas de spécialiste dans la clinique, alors un chirurgien), vous devrez peut-être contacter un rhumatologue et un neurologue pour éliminer les maladies articulaires systémiques et la pathologie neurologique.

Traitement de la douleur au talon

Avant de commencer le traitement, le patient doit adhérer aux principales recommandations médicales:

  • - Se reposer plus souvent sans charger ses propres jambes de promenades quotidiennes.
  • - Abandonnez complètement les chaussures inconfortables, avec des hauts et des talons.
  • - S'il y a des kilos en trop, essayez de perdre du poids.
  • - Portez des chaussures confortables, de préférence avec des semelles orthopédiques.
  • - Alternance périodique de réchauffement avec un massage glacé. Appliquez un coussin chauffant pas plus de 5 minutes, puis après une courte pause, laissez-les refroidir avec de la glace.
  • - Appliquez une gymnastique thérapeutique spéciale en utilisant des dispositifs pour étirer les ligaments.
  • - massage des pieds.

Sore Heels - traitement à domicile avec des remèdes populaires

Le patient (bien sûr, si désiré) peut utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle. Réduire les compresses douloureuses sur les talons et réduire l'inflammation du bain.

  • Aide gruau de l'ail, appliqué au talon pendant 2-3 heures.
  • À partir du radis noir essuyé, faites une compresse, chauffez le matériau et nouez le dessus avec du polyéthylène.
  • Essayez des bains de sel chaud, qui plongent le membre malade pendant 20-30 minutes.
  • Préparez des compresses à partir de pommes de terre crues, de racine de raifort, de miel et de poivron rouge.

Traitement médicamenteux pour la douleur au talon

Pour soulager la souffrance du patient, on peut prendre des médicaments. L'utilisation de gels anti-inflammatoires non stéroïdiens "Diclofenac" et "Fastum-gel", et de comprimés "Ibuprofène"; plus - des patchs spéciaux à base d’acides salicylique et lactique.

Médicaments de blocage possibles "Diprospan" et "lidocaïne".

La physiothérapie a un effet positif: elle utilise la thérapie magnétique, la thérapie par ondes de choc, le laser, les ultrasons et le champ électromagnétique haute fréquence (UHF).

Dans certaines pathologies avec douleur non extinguible, une attelle spéciale (orthèse) est utilisée.

Dans le cas d'une fracture du calcanéum, un longuit de plâtre spécial est appliqué pendant une période allant jusqu'à 2 mois.

Si toutes les méthodes de traitement ci-dessus ne donnent pas le résultat escompté, en particulier en cas d'épilepsie chronique ou d'autres maladies graves, l'excision du fascia de la semelle est utilisée. Cette intervention chirurgicale réalisée par la variante endoscopique, contrairement à la méthode ouverte, présente l'avantage d'une récupération rapide.

Prévention de la douleur au talon

Les mesures préventives sont très simples et n'exigent rien de surnaturel d'une personne:

  • - Dès l'apparition d'une gêne au pied ou au talon, il est nécessaire de se débarrasser de l'excès de poids, puis de son contrôle constant.
  • - Après une journée chargée, reposez-vous bien sur vos jambes.
  • - Pour les amateurs de sport, refus de la course à pied et de la randonnée à pied, et recyclage dans le domaine de la natation ou du vélo.
  • - Achat de chaussures confortables, fabriquées dans un matériau de qualité avec des semelles orthopédiques.
  • - Soins constants et soin de la peau du pied.
  • - Traitement opportun des maladies chroniques (diabète, ostéomyélite).
  • - Pratiquer une gymnastique thérapeutique préventive.

Exercices pour soulager les talons des jambes - gymnastique corrective

En prenant les mesures préventives ci-dessus et en ayant rapidement accès à un spécialiste, vous évitez l'apparition précoce de maladies chroniques graves, mais aussi la manifestation de symptômes douloureux au niveau des jambes.