Principal / Ecchymose

Pourquoi avoir mal à marcher sur le talon. À la recherche de raisons

Un inconfort désagréable dans la région du calcanéum est causé par un certain nombre de raisons et, dans des cas particulièrement difficiles, entraîne une perte de la capacité de se déplacer complètement. Par conséquent, s’il est douloureux de marcher sur le talon, ne tardez pas.
Une visite chez le médecin, car ce symptôme lumineux peut indiquer le développement d'une pathologie dans la forme aiguë. C'est le médecin qui répondra à la question de savoir pourquoi la douleur est apparue et quelle est la cause de cette maladie. Sans approche professionnelle, l'auto-traitement peut se transformer en complications graves.

Les principaux facteurs responsables de la douleur au talon

Les douleurs au talon qui se produisent pendant la marche ou au repos dérangent souvent beaucoup de gens. La survenue de ce syndrome est plus susceptible aux patients qui ont franchi le cap des quarante ans.

Les spécialistes comme ces phénomènes sont principalement associés au facteur d’âge contribuant au développement de maladies de la masse osseuse et des tissus conjonctifs auxquels cette catégorie de patients est susceptible.

La douleur au talon est le plus souvent causée par des maladies telles que:

  1. manifestation d'arthrite de formes diverses;
  2. bursite;
  3. inflammation du tendon d'Achille (tendons);
  4. talon éperon;
  5. blessures au calcanéum.

Un inconfort désagréable au pied et au calcanéum ne sera pas nécessairement le résultat d'une pathologie grave. Chez les jeunes femmes, le talon peut être très douloureux à cause de chaussures mal choisies ou de la présence de talons hauts. Pour se débarrasser de la douleur dans ce cas, il suffit de porter des chaussures avec une chaussure confortable et l'inconfort disparaîtra de lui-même.

Examinons plus en détail pourquoi de telles maladies se produisent et quel traitement est nécessaire dans chaque cas particulier.

Manifestations de l'arthrite

Des sensations désagréables dans la région du talon peuvent être causées par l'arthrite rhumatoïde ou réactive. La maladie la plus dangereuse est la pathologie rhumatoïde, car elle a un caractère auto-immun. Cela signifie que le système immunitaire détermine ses propres cellules en tant qu’inclusions étrangères et tente de les détruire. Le résultat de cette action est la présence constante du processus inflammatoire dans la zone d'attaque.

C'est cette raison qui provoque une douleur intense dans l'os du talon. Ce processus s'accompagne de la destruction du tissu osseux et de dommages supplémentaires aux membres inférieurs.

Quant à la forme réactive de la maladie, elle a un caractère infectieux. Les causes de son apparition sont la présence d'une infection virale dans le corps. En plus des douleurs aiguës, l'arthrite réactive peut s'accompagner de rougeurs cutanées et d'un gonflement des tissus dans la zone touchée.

L'arthrite se manifeste par les caractéristiques principales suivantes:

  • augmentation de la température:
  • douleur aiguë dans le processus inflammatoire;
  • un état d'apathie;
  • raideur des articulations;

Le traitement de l'arthrite rhumatoïde et réactive consiste à prescrire un traitement antibactérien pour le type réactif et des produits antirhumatismaux pour la forme rhumatoïde. En outre, pour soulager le patient de la douleur, il faudra prendre des analgésiques. Peut nécessiter la nomination d'anti-inflammatoires et de glucocorticoïdes.

En plus du traitement médicamenteux, il est recommandé au patient de bénéficier d'un repos fonctionnel et, après avoir réduit les manifestations de la période aiguë, une physiothérapie est prescrite.

En savoir plus sur le traitement de l'arthrite des articulations des jambes, vous pouvez lire l'article sur le lien.

Bursite dans le calcanéum

En outre, le talon au début de l'attaque peut être dû au processus inflammatoire du sac synovial, situé dans chaque articulation et conçu pour adoucir les mouvements des tendons et des muscles. Le plus souvent, cette maladie est exposée à des personnes impliquées sérieusement dans le sport (football ou cyclisme). C’est pendant ces entraînements que le talon est constamment irrité, ce qui, dans la plupart des cas, provoque une bursite, qui se transforme progressivement en une forme chronique. Vous trouverez plus d'informations sur ce sujet dans l'article «Qu'est-ce que la bursite calcanéenne».

Les symptômes de la bursite présentent tous les signes classiques d'inflammation:

  • un gonflement est présent à l'arrière du talon;
  • la zone enflammée a rougi;
  • la palpation du talon provoque des douleurs;
  • la fièvre est ressentie dans la zone enflammée.

En règle générale, l'inflammation commence soudainement et s'accompagne de douleurs aiguës, augmentant même avec de petits mouvements. Sur le talon, vous pouvez sentir un point très douloureux autour duquel apparaissent les principaux symptômes de la bursite.

Le traitement de la bursite comprend généralement:

  • assurer le reste du membre malade;
  • l'imposition d'un bandage serré;
  • prendre des antibiotiques;
  • l'introduction de médicaments spéciaux (hydrocortisone, kenalog-40);
  • physiothérapie;
  • ponction (avec bursite purulente).

Pour apprendre à guérir une bursite, lisez l'article qui se trouve sur le lien.

Inflammation du tendon d'Achille

Les causes de cette maladie doivent être recherchées en surcharge du muscle gastrocnémien, ce qui a pour conséquence une tension constante et un raccourcissement prononcé. Le résultat de telles actions est l’étirement du tendon et son incapacité à revenir à son état naturel, ce qui provoque une douleur intense lorsqu’on essaie de se pencher sur le pied ou le talon. Continuer à ignorer la douleur contribue à la dégénérescence dégénérative du tissu tendineux et augmente le risque de rupture du ligament tendineux, ainsi que sa séparation complète du calcanéum.

Le symptôme principal de la tendinite est une douleur constante au mollet et dans la zone du calcanéum. Son augmentation se produit généralement le matin lorsque le patient se lève et essaie de charger sa jambe de la manière habituelle. Le traitement de cette pathologie vise à étirer le muscle gastrocnémien en soulageant la tension dans le faisceau tendineux. À cette fin, on prescrit au patient des cours de massage et de physiothérapie. En cas d'inflammation grave, vous devrez peut-être suivre un traitement antibiotique.

Talon éperon

La maladie est la formation d'une croissance épineuse sur le calcanéum, qui prend progressivement la forme d'un ostéophyte dans la zone où le ligament se connecte au pied. Le plus souvent, cette pathologie se produit lorsque le pied plat ou la surcharge excessive du pied sont généralisés.

Les symptômes externes avec les talons sont généralement absents. La douleur ne peut se produire qu'en marchant, ce qui ressemble à une piqûre d'ongle ou d'aiguille.

Une douleur intense gêne le plus souvent le patient le matin et peut ne pas être ressentie du jour. Vers le soir, la douleur s'intensifie. À mesure que la maladie progresse, les sensations douloureuses deviennent permanentes et le patient doit utiliser une canne ou des béquilles pour se déplacer. Un éperon est généralement détecté après une radiographie de la cheville.

Le traitement de cette pathologie comprend:

  • déchargement de la zone du talon;
  • physiothérapie visant à adoucir la croissance osseuse;
  • introduction de corticostéroïdes dans la zone touchée;
  • thérapie par ondes de choc;
  • élimination de la croissance osseuse par chirurgie.

Plus d'informations sur le sujet - dans la matière "Comment traiter un éperon sur le talon."

L'ostéoporose

Une douleur intense au talon peut également indiquer le développement d'une maladie telle que l'ostéoporose. Cette pathologie est caractérisée par une diminution de la densité de la masse osseuse, y compris du calcanéum. Le processus destructeur commence lorsque les minéraux nécessaires aux os sont éliminés du corps, ce qui entraîne une carence en éléments nutritifs.

L'épuisement du corps commence généralement après 35 ans. Le caractère insidieux de cette maladie réside dans le fait qu’elle a un caractère caché et peut se manifester de manière inattendue. La douleur au talon, quant à elle, est due à la perte de ses fonctions principales par la colonne vertébrale et à la redistribution de la charge.

Les principales raisons contribuant au développement de l'ostéoporose sont les suivantes:

  • menstruations tardives;
  • période de lactation trop longue;
  • ménopause précoce;
  • troubles de l'alimentation;
  • mauvaises habitudes.

Le traitement de la maladie sera principalement axé sur la reconstitution des nutriments, en particulier du calcium. À cette fin, on prescrit au patient des vitamines spéciales et des préparations contenant du calcium et de la vitamine D. Il faudra également administrer des agents qui favorisent la formation osseuse accrue et ralentissent la résorption osseuse.

Blessures au calcanéum

En raison du fait que la charge maximale tombe sur la région du talon, cela devient la principale cause de blessures au talon fréquentes.

Dommages au ligament tendineux. La blessure survient généralement après un choc puissant sur le tendon ou une forte réduction du muscle de la jambe. Le patient peut ressentir une douleur aiguë dans la région du tendon d’Achille, après quoi un gonflement se forme progressivement à cet endroit. En cas de violation de l'intégrité du tendon, la rupture peut être ressentie à travers la peau.

Talons meurtris. Il apparaît le plus souvent après un atterrissage infructueux d'une hauteur sur les pieds et provoque une inflammation des tissus adjacents au talon. Du patient, vous pouvez entendre des plaintes de brûlures et de douleurs dans la région du calcanéum, comme si un clou y était «coincé». Lorsque vous essayez de vous pencher sur le pied, la douleur augmente fortement.

Fracture du talon. De telles blessures peuvent être observées après une chute sur les talons, ce qui provoque le transfert de la gravité à travers l'os du tibia vers le ramus. Talus perce le calcanéum en le scindant en morceaux. La déformation du talon peut se produire à l'extérieur ou à l'intérieur. Dans ce cas, la zone sous le talon commence à gonfler et des ecchymoses se forment dessus. Tout mouvement du pied dans ce cas est extrêmement difficile. Comment traiter une fracture du talon, lisez l'article qui se trouve sur le lien.

Epiphysite du calcanéum. Le deuxième nom de cette maladie est la maladie du nord. Un état pathologique survient après la séparation de l'apophyse de l'os du talon et avant la fin du processus d'ossification (ossification). Adolescents prédisposés aux maladies âgés de 9 à 14 ans qui pratiquent un sport de manière professionnelle. Douleur manifestée pendant la course, marche rapide, en essayant de se lever sur des chaussettes.

Dans le même temps, il est possible de remarquer comment l'œdème se forme dans la zone de dommage. Il existe également certaines limitations à la mobilité du muscle gastrocnémien. Le traitement consiste à porter une doublure spéciale sous le talon, ce qui favorise la guérison du cartilage endommagé. Dans les cas graves, le plâtre est appliqué sur le pied.

Comme vous pouvez le constater, la douleur au talon peut avoir différentes causes. Par conséquent, il est préférable d’exclure l’auto-traitement dans ce cas et de consulter un médecin.

Pourquoi les talons font-ils mal? Ça fait mal de marcher sur le talon

Bonjour chers lecteurs. Des douleurs d'étiologies diverses dérangent une personne régulièrement tout au long de sa vie. Parfois, des sensations douloureuses couvrent tout le corps, mais le plus souvent elles se concentrent dans une certaine zone plutôt limitée. Étant donné les lourdes charges et le risque élevé de blessures, il n’est pas surprenant que des douleurs apparaissent souvent dans les jambes, y compris les talons. Il faut comprendre que la douleur n'est pas un obstacle gênant pour une existence normale, mais un signal du corps, son «appel au secours». Diverses caractéristiques de la douleur et les symptômes associés aident à identifier la cause de son apparition, sur laquelle le soulagement de la douleur est basé. Pourquoi les talons des pieds font-ils mal? Les raisons seront décrites dans cet article.

Les principales raisons pour lesquelles les talons des pieds font mal

Nos pieds subissent constamment des charges incroyables. Ils diffèrent par la valeur spéciale, la durée et la répétition répétée. Le principal type de mouvement est la marche et la course. Sur la base de données statistiques, le nombre moyen de marches par jour et par personne est de 3 à 4 000.

Dans le même temps, les pieds ont une charge 1,2 à 2,5 fois supérieure au poids corporel. Et en sautant, ce chiffre augmente encore 1,5-2. Même les prothèses modernes dans de telles conditions ne peuvent pas fonctionner correctement pendant plus de quelques années.

Une mécanique de conception unique et des "matériaux de construction" spéciaux permettent aux jambes de fonctionner normalement pendant des décennies. Mais si la force et la durée des charges dépassent leurs capacités, il y a des changements pathologiques qui causent de la douleur.

Les raisons pour lesquelles la douleur survient à un talon ou aux deux talons sont très diverses. Dans le même temps, les sensations douloureuses diffèrent par leur nature, leur durée, leur intensité, leur localisation, leur fréquence.

Lorsque vous consultez le médecin, vous devez décrire en détail les sentiments. Cela aidera à diagnostiquer plus rapidement et plus précisément.

  1. Névralgie - la douleur survient lors de la marche et s'étend du tendon à travers le pied. Les manifestations externes ne sont pas observées.
  1. Fasciite de la plante des pieds - la douleur apparaît après le réveil et augmente avec les charges sur le talon. Dans ce cas, il y a un gonflement de la voûte plantaire.
  1. Erythromelalgia - douleur au four, provoque le désir de refroidir la zone touchée, se propage à travers le pied. La peau en même temps rougit, on peut observer un écoulement cyanotique.
  1. L'arthrite est une douleur intense, parfois très vive, allant de la cheville au talon. La zone touchée devient enflammée, rougie, enflée.
  1. Fracture de l'os - dans la région du talon, il existe une douleur très intense accompagnée d'un gonflement du pied entier.

Les principaux facteurs responsables de la pathologie et des douleurs associées aux talons et aux zones adjacentes sont les pieds plats congénitaux ou acquis, l'inactivité physique, les surcharges physiques - domestiques, professionnelles et sportives.

Les raisons pour lesquelles il existe des douleurs dans la région du talon peuvent être divisées en quatre groupes.

1. Pas lié aux pathologies

- surmenage des structures musculaires et de l'appareil ligamentaire - pendant l'entraînement, au travail, pendant une longue marche ou debout;

- une atrophie du tissu adipeux au talon - avec une perte de poids importante, due au pied plat ou au stress;

- poids corporel élevé - obésité, prise de poids rapide due à l'utilisation de compléments sportifs;

- lésions cutanées, cors;

- utilisation régulière de chaussures inconfortables, de talons instables ou hauts, de tailles de paires inappropriées.

2. Maladies des pieds

- éperons de talon - croissance pathologique de l'os du talon;

- bursite - inflammation du sac articulaire de la cheville (achillodynie) ou d'autres articulations du pied;

- tendinite calcanéenne - inflammation du tendon du talon;

- exostose, y compris le changement de déformation de Haglund - croissance osseuse ou cartilagineuse sur le talon;

- apophysite calcanéenne - inflammation des tissus osseux et cartilagineux chez les enfants dans la zone située à l'arrière de l'os du talon;

- syndrome du canal tarsien (névralgie du tunnel) - compression du nerf tibial;

- déformation du pied provoquant un déplacement du talon;

- Névrome de Morton - épaississement d'une partie limitée du nerf plantaire et de quelques autres.

3. Lésions systémiques du corps

- arthrite - inflammation des articulations;

- la goutte - le dépôt de sels dans les articulations;

- tuberculose osseuse - destruction du tissu osseux due à une activité pathogène;

- ostéomyélite des os du pied - nécrose de l'os et des tissus adjacents, accompagnée de la formation de suppurations;

- angiopathie - lésion des artères sanguines;

- une maladie du nord - une inflammation du calcanéum avec des lésions du cartilage et une rupture de la fibre du tissu conjonctif, typique chez les enfants;

- dermatite, provoquant l'apparition de craquelures de la peau des talons;

- spondylarthrite (spondylarthrite ankylosante) - les lésions de la colonne vertébrale, des ligaments et des tissus adjacents peuvent inclure des structures articulaires et autres.

4. blessures traumatiques

- surdistension, rupture de l'appareil ligamentaire;

- Dommages aux tendons du pied;

- fracture du talon.

Pourquoi le talon fait mal, ça fait mal à attaquer - comment guérir

Tout le monde sait que les talons sont appelés le dos des pieds. Ces formations sont très importantes pour le soutien du corps et pour le mouvement de la personne en érection. Ils jouent un rôle amortisseur et subissent une pression énorme. Les caractéristiques structurelles des talons sont liées à cela.

La base du calcanéum est le tarse du pied. Le plus gros et le plus massif parmi tous les os du pied est le talon. Le dos de celui-ci a un gros bouton, incliné vers le bas.

Il contient les processus latéraux et médiaux. En raison de cette structure, le talon a une forme convexe clairement prononcée. Les os sont solidement fixés par des ligaments, des tendons, des articulations du cartilage avec d'autres structures osseuses du pied.

Il y a une épaisse couche de graisse et un substrat de tissu conjonctif. Les vaisseaux sanguins, les cordons nerveux, les fibres musculaires y sont connectés.

Une lésion de la maladie ou des dommages physiques à l’une de ces structures peuvent causer des douleurs au talon.

À la suite d'un traumatisme, une inflammation, une déformation anatomique, une douleur se produit, qui peut être localisée dans le talon et les zones subpipales.

Le plus souvent, l'inconfort et la tendresse apparaissent lorsque vous marchez sur la jambe. Cela peut être un symptôme de telles maladies.

La goutte

La maladie est causée par une altération des processus métaboliques. L'acide urique est retenu dans le corps et ses sels cristallisent dans les articulations. Simultanément, ces conglomérats de sel bloquent la mobilité normale des articulations.

Au cours d'une exacerbation, le processus inflammatoire se propage - l'arthrite goutteuse fait rage. Les articulations des doigts et des chevilles peuvent être touchées.

En même temps, il y a un gonflement, une douleur qui augmente avec la dépendance à la jambe affectée. Le traitement comprend l'utilisation de médicaments, l'alimentation, la physiothérapie.

Polyarthrite rhumatoïde

C’est une maladie auto-immune qui se développe parce que les lymphocytes commencent à percevoir les propres cellules du corps comme des corps étrangers et à les attaquer, en les détruisant. Ces attaques sont les tissus des articulations, entraînant une dégénérescence des structures articulaires.

Au stade initial du développement de la maladie douloureuse, le patient fait l'expérience de la nuit, puis de la maladie devient chronique. Le traitement implique l'utilisation de médicaments de base et anti-inflammatoires, la physiothérapie, l'alimentation, la thérapie par l'exercice.

Spondylarthrite ankylosante

Il a une prédisposition héréditaire, à la suite de laquelle une inflammation se développe. Cette pathologie chronique affecte principalement les structures vertébrales, mais peut également s'étendre aux articulations, aux formations tendineuses.

Dommages aux tendons de la cheville et du talon. Le processus inflammatoire provoque des douleurs dans les talons. Le traitement est assez long, effectué dans des conditions stationnaires et des zones de sanatorium. Divers groupes de médicaments, physiothérapie et exercices thérapeutiques sont utilisés.

Ostéomyélite au talon

Cette pathologie a une origine infectieuse et est de nature secondaire - elle se développe dans le contexte de lésions traumatiques ou diabétiques de la région du talon. En même temps, une ulcération apparaît sur le talon, ce qui guérit mal.

Les douleurs deviennent permanentes et il est maintenant impossible de compter sur une jambe douloureuse. Dans le traitement de l'ostéomyélite, une hospitalisation est nécessaire. Une exposition active aux antibiotiques, une détoxification et une élimination chirurgicale de la région osseuse touchée sont effectuées.

Pourquoi mal aux talons le matin après le sommeil

Il se trouve que la douleur au talon n'apparaît pas après un effort, mais au contraire - après le réveil, lorsque les jambes ne sont soumises à aucun effort. Dans le même temps dans les pieds ressenti une lourdeur, une raideur, un engourdissement, une douleur sourde.

Nous devons marcher avec précaution sur la jambe touchée, en essayant de choisir la position la plus indolore du pied. Au fil du temps, ce sentiment inconfortable est passé, il s'est avéré "diverger".

Mais après une position assise ou couchée prolongée en position couchée, la douleur peut revenir avec une nouvelle force.

Dans le cas où de telles sensations apparaissent régulièrement, il est nécessaire d'aller à l'hôpital. C'est ainsi que peut se manifester une fasciite pied émergente. C'est une maladie dans laquelle il y a une inflammation de la couche de tissu conjonctif - fascia.

Il existe également des modifications dégénératives dans les tissus et la formation de croissance osseuse sur l'os du talon due au dépôt de sels de calcium. Cette maladie est mieux connue des masses comme un éperon. Sans traitement approprié, la douleur finira par devenir chronique.

Pourquoi les talons font-ils mal après avoir marché?

Dans certains cas, la douleur survient après et non pendant la marche. Une raison très courante est une mauvaise paire de chaussures. Il peut y avoir un bloc excessivement gonflé.

Les talons hauts peuvent aussi causer une telle douleur. Dans ce cas, la charge est distribuée au pied de manière incorrecte. L'utilisation systématique de telles chaussures peut avoir des conséquences négatives assez graves.

Parce qu'il est recommandé de reporter une paire similaire uniquement pour des occasions spéciales, mais pas pour un usage quotidien.

L'augmentation de la charge sur les pieds et les talons en particulier peut également être causée par la nécessité de rester debout ou de bouger pendant une longue période. Pour prévenir le développement de problèmes de talon, il est recommandé de laisser les jambes au moins une minute de repos chaque fois que possible.

Un massage régulier des pieds fatigués peut également aider. L'entraînement sportif, en particulier la course et le saut, peut également causer des douleurs dans les zones du talon à la fin de la session. Il faut comprendre que la charge doit être normalisée et réalisée conformément à certaines règles de sécurité.

Le poids élevé constitue une autre raison du développement de douleurs aux pieds et aux talons après la marche. Les dépôts graisseux ont un effet négatif non seulement sur les jambes, mais aussi sur d'autres organes, ainsi que sur l'état général d'une personne complète.

C'est pourquoi il est si important de surveiller les tendances à l'apparition de kilogrammes inutiles et de les éliminer à temps. Mais rappelez-vous qu'une perte de poids importante peut avoir les mêmes effets négatifs sur la santé du talon qu'un gain de poids.

Pourquoi fait mal au talon gauche en marchant, attaquer

Le plus souvent, la douleur n'est observée que dans l'un des talons. La douleur peut survenir pour diverses raisons, allant de chaussures inconfortables à des lésions systémiques graves.

Douleur dans le dos - survient quand un éperon est formé. C'est une croissance non tumorale sur le tubercule de la forme épineuse du calcanéum. Les douleurs sont fortes, brûlantes. Dans le même temps, l'éperon n'est pas particulièrement apparent.

La partie interne fait mal - la cause est souvent pied plat. Cette anomalie provoque une courbure de la colonne vertébrale et des douleurs articulaires. Une autre cause possible est une blessure.

Les douleurs à l'intérieur sont généralement causées par la présence de lésions infectieuses et par le processus inflammatoire en développement.

Partout où la douleur est localisée, il n’est jamais inutile de se rendre à l’hôpital local pour identifier de manière fiable tous les facteurs possibles. Devrait aller chez l'orthopédiste. Vous aurez peut-être également besoin de l'aide d'un chirurgien, d'un neurologue ou d'un rhumatologue, voire d'un oncologue.

Traitement

Il est important de savoir pourquoi les talons des pieds font mal - le traitement et les causes sont étroitement liés. À la suite de cet examen et de recherches supplémentaires, le médecin établit un diagnostic et planifie un ensemble de mesures médicales.

  1. Effets de la drogue - l’utilisation de comprimés et de pommade, les injections.
  1. Physiothérapie - électrophorèse, utilisation du laser, des ultrasons, de la magnétothérapie, etc.
  1. Traitement chirurgical.
  1. Massages
  1. Nutrition diététique.
  1. Remèdes populaires.

Prévention de la douleur au talon

Toute pathologie est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir. Pour prévenir le développement de douleur dans les zones de talon, il est recommandé:

- une approche rationnelle du choix des chaussures à porter au quotidien;

- suivez votre propre poids;

- inclure dans le régime alimentaire quotidien des produits contenant tous les nutriments dont le corps a besoin;

- il est raisonnable de charger les pieds pour éviter les situations traumatiques;

- effectuer un auto-massage avec les pieds et recourir à des bains de pieds pour soulager la fatigue et les efforts excessifs;

- prendre soin de la peau de la plante des pieds, appliquer des crèmes pour éviter le dessèchement et les gerçures de la peau;

- temps pour traiter les maladies en développement, se débarrasser des infections et des champignons.

Pourquoi le talon fait-il mal et blesse-t-il pour attaquer?

Un inconfort au talon indique les conséquences d'une blessure ou de la présence de la maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter des charges lourdes et pour absorber les chocs au niveau de la colonne vertébrale. Cela contribue à son anatomie et à ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville est concentrée de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins, tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal d'attaquer à chaque pas.

Causes de la douleur

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent de la cause de son apparition. Distinguer entre les sources naturelles et domestiques de problèmes et causées par les processus inflammatoires de la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation de la charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur se manifeste rarement dans un état de repos. Le second groupe de causes est causé par un trouble du système endocrinien ou une immunité. Cela crée une condition favorable à l’infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes.

Chaussures inconfortables

Lorsque les chaussures tout-aller ne correspondent pas à la taille réelle du pied - serrées, étroites, écrasées -, lorsque vous marchez, vous ressentez des sensations douloureuses. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et d’empêcher son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues avec des chaussures plates ou des talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui pourraient comprimer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez toute abrasion excessive de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d’obtenir des chaussures confortables à l’aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans la position optimale.

Surpoids

L'excès de poids augmente considérablement la pression sur les jambes. La cheville souffre particulièrement. Une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds devraient remédier à la situation. Le régime devrait inclure des aliments contenant des protéines, des vitamines et des micro-éléments. Chaque jour, vous devriez dépenser plus de calories que vous n'en consommez. Contribue à l'amélioration du métabolisme et à la combustion de l'excès de graisse, le jogging matinal, la natation, le cyclisme, le fitness, l'athlétisme.

Charge excessive sur les jambes due au mode de vie

La nécessité de rester debout ou debout à long terme augmente la charge totale sur la région du talon. Une personne sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice sera confrontée à une erreur de physiologie. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des callosités. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier chez les personnes présentant une fine couche de graisse sous-cutanée à la surface plantaire.

Bursite du calcanéum

C'est une inflammation de la partie articulaire - le sac synovial. Il y a la bursite arrière et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Causes potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées, frottant le talon, augmente la charge.
  • Diverses blessures affectant le ligament talon-fibulaire postérieur.
  • Développement de la croissance osseuse sur les jambes (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie - une augmentation visuelle de la taille du talon.
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante se connecte au tendon d’Achille.

Fasciite plantaire

C'est une conséquence des lésions ou de l'inflammation du fascia plantaire, responsable de la connexion de l'os du talon au pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique - offrant la possibilité de bouger complètement.

Les facteurs de risque de fasciite plantaire incluent:

  1. Embonpoint, troubles métaboliques, niveaux hormonaux.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme prend activement du poids, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur les jambes, propre aux employés des professions concernées et aux athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire est affaibli et qu'il se produit une baisse d'activité liée à l'âge.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus dégénératifs inflammatoires se développent sans signes de douleur. Modifications de l'état du tissu osseux détectées lors de la radiographie. L'arthrite à 2 et 3 degrés manifeste une douleur intense, surtout en marchant. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes est faite immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité personnelle.

Talon spitz

C'est une verrue à la surface de la peau du talon. Cela donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Spitz plantaire - la source de la douleur, des brûlures, des démangeaisons. La méthode de traitement comprend une chirurgie et un traitement médicamenteux.

L'ostéoporose

Il se caractérise par la fragilité des os due à une diminution de leur densité. À 2 stades ou plus de la maladie, la région située à droite ou à gauche du ligament calcanéo-fibulaire est incommodante. Pathologie chez l'adulte à partir de 37 ans. Le principal facteur de pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène contribue à:

  1. Nutrition maigre.
  2. Mauvaises habitudes
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément à la douleur, les effets de l'ostéoporose se retrouvent avec la scoliose, ce qui réduit la croissance du corps. En outre, la violation peut être identifiée avec des adhérences anormalement longues de fractures. La thérapie est basée sur le respect du régime alimentaire correct, de médicaments, stimulant la restauration des os.

Classification des maladies en fonction de la nature de la douleur

La principale cause de la pathogenèse à long terme des maladies est une légère adhésion des tissus des os et des tendons pendant la nuit, lorsque le corps est restauré. Le matin, les ligaments du pied accumulés sont détruits en raison d'une augmentation spontanée de la pression statique, provoquant une douleur de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes du talon provoquent des douleurs aux muscles de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur aiguë le matin au lever du lit. Si, au cours de la journée, l'état est normalisé et que le soir la douleur aiguë réapparaît, le diagnostic d'épine de talon est supposé. C'est une croissance de calcium sur le bas du pied. Un traitement opportun empêchera un inconfort systématique ultérieur.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste le matin par des sensations douloureuses au-dessous de la cheville. Cela est compréhensible, puisque la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche jusqu'aux orteils.

Douleur à l'arrière du talon

En raison d'une achillodynie, exostose du talon. Chacune des maladies n'est pas immédiatement apparente. Dans le premier cas, le talon est affecté. Après cela, la cheville fait mal quand on la touche. 9 patients sur 10 signalent une augmentation de la gêne, même au repos.

La deuxième pathologie du tableau clinique est un analogue de l'éperon de talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. De nouvelles pousses mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation chez les adolescents est caractérisée par une apophysite calcanéenne. Prévient chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Il témoigne pour Achilloburse. La douleur tirante autour du cuboïde est transmise sur tout le plan du pied lorsque la charge est exercée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Le traitement doit être effectué par un spécialiste expérimenté, notamment en cas de pathologie prolongée.

Douleur, engourdissement ou fourmillements dans différentes parties du pied

Est une manifestation de varices dans le pied, diverses formes de dommages ou de violation des fibres nerveuses:

  • Le syndrome phahalène est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec des sensations douloureuses caractéristiques de 30 secondes;
  • violation des voies nerveuses tibiales;
  • Le syndrome de Tinel est accompagné de douleurs lancinantes du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

Lors de la première phase de l'examen, un examen visuel est effectué et la partie du pied touchée est sondée, le patient est interrogé. Ensuite, pour déterminer les changements de talon, il est nécessaire d’utiliser du matériel médical spécial. La troisième étape est une analyse de sang en laboratoire (elle peut précéder les diagnostics du matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Implique une tomographie à rayons X, calculée. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, des réflexes, de la coordination des mouvements. Le plus informatif fournit l'IRM.

Diagnostic des éperons

Toutes les croissances de calcium et les endroits douloureux sont facilement détectés par les tissus compactés lors de la réception initiale par un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir. Par conséquent, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que dans la radiographie. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Il y a une douleur insupportable après un changement de position du corps, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort en marchant.

Parmi les méthodes de diagnostic, les tests aux rayons X et en laboratoire présentent le niveau d’information approprié. Il est important que le médecin exclue les autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez l'adolescent

L'examen médical est d'une importance primordiale. Toutes les hypothèses sont corroborées par les résultats de méthodes complexes d’imagerie par rayonnement - IRM, ultrasons. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen radiographique dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achilodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon dans les articulations du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures radiologiques sont caractérisées par une valeur diagnostique inférieure. À la discrétion du médecin, une ponction de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse de l'échantillon de matériau.

Achillobursite diagnostics

Tout d'abord, le patient subit un examen aux rayons X qui révèle les conséquences d'une lésion et d'une destruction des os par la polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, votre médecin vous prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu des sacs tendineux confirment ou nient la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression du nerf peut être compliquée par le diabète sucré et des lésions du système nerveux central. Un test de glycémie est effectué pour déterminer le diagnostic. Techniques instrumentales supplémentaires utilisées:

  • IRM, l'échographie détecte l'inflammation, les tumeurs, les nerfs affectant.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les excroissances calciques et la déformation des os.

Presser le nerf est également déterminé indépendamment. Assis sur le bord de la chaise et en plaçant un poids modéré sur le genou, vous pouvez sentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques.

Quel médecin contacter?

Neurologue, traumatologue, orthopédiste, des techniques thérapeutiques combinées vous prescriront un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par la consultation initiale avec un médecin généraliste. Il écrit une référence aux spécialistes des profils énumérés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région du talon, il est préférable de ne pas différer la visite chez le médecin. Si vous attendez la transition vers une forme chronique, il n’est pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, en cas d’arthrite, d’arthrose). Mais restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Pour diagnostiquer, identifier les véritables causes et prescrire un traitement compétent à des médecins de différents profils et uniquement par des efforts communs. La thérapie est menée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime qui implique de prendre des vitamines (en particulier le groupe C), des oligo-éléments, des minéraux. L'utilisation de jus de fruits naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant le contenu en PUFA Oméga-3, est recommandée.
  2. Gels, pommades à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (des antibiotiques sont prescrits pour les stades avancés de la maladie). Le but est d'engourdir le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de récupération physiologique à l'aide de procédures de massage spécialisées et d'exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées.

Un point à noter: onde de choc, procédures au laser, électrophorèse. Ces manipulations sont attribuées individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du patient.

Prévention

La prévention de la douleur dans le talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'hypodynamie et les soins quotidiens de la peau. Le respect d'une nutrition adéquate - élimination des boissons alcoolisées et gazeuses, aliment à faible valeur nutritionnelle, est tout aussi important. Il est recommandé d'éviter autant que possible les dommages aux pieds, aux coups violents, aux surcharges, aux longs séjours sur les jambes. L'élimination précoce des premiers signes de violation aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la zone du talon et à prévenir leur récurrence.

Pourquoi le talon fait-il mal?

La douleur en marchant n'est pas rare. Beaucoup d'entre nous ont senti que le talon faisait mal en bougeant. Si cela vous fait mal de marcher dessus, vous devez trouver d'urgence les causes et les éliminer, car cet état ne fera que progresser.

La structure

Le talon est nécessaire pour que l'homme se déprécie. Il représente la majeure partie de la charge lorsque vous vous déplacez ou que vous vous tenez au même endroit. Cette partie du pied a une structure complexe. Autour du calcanéum sont concentrés:

  • les vaisseaux sanguins;
  • les fibres nerveuses;
  • couche grasse;
  • des paquets;
  • les tendons;
  • muscle.

Parmi les 26 os du squelette du pied, le calcanéum est le plus grand. Elle fait le lien entre la jambe et le pied. Plusieurs articulations y sont attachées, faisant bouger le mollet, aidant à marcher.

Comment les pathologies du talon sont-elles diagnostiquées?

Si vous avez mal à marcher sur le talon, vous devez consulter un médecin de toute urgence. Il va collecter l'anamnèse et diagnostiquer. L'enquête comprend:

  • tests sanguins: général, biochimique, sur marqueurs;
  • analyses sérologiques et microbiologiques;
  • Rayons X de la zone touchée;
  • IRM ou tomodensitométrie;
  • Échographie;
  • ponction osseuse.

La complexité des études dépend des symptômes associés et des antécédents du patient. Après avoir déterminé la cause, un traitement est prescrit. Parfois, le patient doit suivre un traitement prolongé, mais plusieurs semaines suffisent généralement pour corriger le problème.

Les causes du symptôme

La douleur au talon peut avoir plusieurs causes: inflammation des structures individuelles de cette partie du pied, maladies chroniques, action de facteurs externes. Un symptôme peut provoquer un processus pathologique chez:

Dr Bubnovsky: «Un produit bon marché n ° 1 pour rétablir un apport sanguin normal dans les articulations.» Aide au traitement des ecchymoses et des blessures. Le dos et les articulations ressemblent à l'âge de 18 ans, il suffit de les enduire une fois par jour. "

  • le calcanéum;
  • couches d'épiderme;
  • sacs synoviaux;
  • fascia;
  • des paquets;
  • Tendon d'Achille;
  • les navires;
  • les nerfs;
  • articulations mezhpredplyusnevy.

Certaines pathologies causant des douleurs au talon affectent tous les systèmes du corps. Le patient connaît le plus souvent les causes de la maladie ou ressent une détérioration générale de son état. Toutes les causes peuvent être conditionnellement divisées en trois groupes, chacun d'entre eux sera examiné en détail.

Non causée par des maladies

Le premier groupe comprend des causes n'appartenant pas à la maladie. Dans ce cas, il suffit d'éliminer le facteur conduisant à la douleur. Cela soulagera le malaise.

  1. Une surtension du pied peut provoquer une chaussure inconfortable, une longue marche. Le «syndrome de la douleur au talon» est souvent ressenti par les femmes qui portent des talons de différentes hauteurs. Les personnes qui ont les pieds plats de types et de degrés différents ont des problèmes.
  2. L'atrophie du coussinet adipeux survient après une perte de poids spectaculaire, une activité physique accrue. Avec la douleur, il y a des athlètes novices qui subissent une surcharge physique.
  3. Travail ou mode de vie associé à une position debout prolongée pendant la journée. Le soir, en marchant, il vous fera mal de marcher sur le talon.
  4. Un gain de poids important ou l'obésité entraîne une augmentation de la charge sur le squelette humain. L’amortisseur principal commence à blesser l’un des premiers, puis l’inconfort recouvre l’ensemble du pied.

Se débarrasser de l'inconfort ne peut que supprimer ses causes. Il est recommandé de mener une vie saine, ramasser les chaussures avec une chaussure confortable, talon bas. Le régime alimentaire joue un rôle important dans l'élimination des problèmes - il n'est pas nécessaire de prendre du poids de façon spectaculaire, mais la nutrition doit être équilibrée. Son contenu calorique ne doit pas dépasser le taux quotidien.

Blessures

Perturber le travail normal des jambes peut tout mouvement imprudent. Les athlètes, les personnes âgées et les enfants sont souvent blessés. Causes de la sensibilité du talon:

  1. Dommages au ligament tendineux. Cela se produit avec un coup dur pour elle. Ce problème concerne les personnes qui jouent au football, au hockey et à d’autres types de sports collectifs.
  2. Les personnes qui ont sauté d'une hauteur sans succès, en sautant d'une tour ou d'un parachute, se heurtent à une blessure au pied par un tissu mou. Avec cette blessure, en plus d'une douleur sourde et intense, le patient est tourmenté par une sensation de brûlure dans la région du calcanéum. En cas de blessure, il faut également passer une radiographie du membre, car l'os peut se fissurer sous l'effet d'un coup violent.
  3. Une fracture du calcanéum se produit pour les mêmes raisons qu'une ecchymose. Quand il est impossible de marcher sur le membre blessé. Une douleur intense s'étend presque jusqu'à la hanche, la peau change de couleur, le gonflement augmente.
  4. L'épiphysite du calcanéum survient chez les athlètes, chez les adolescents au cours du pic de croissance du squelette.
  5. Blessé, mordu ou coupé. Ceux qui marchent pieds nus dans la rue font face à ces blessures. Immédiatement après avoir été blessé, la zone touchée doit être traitée pour prévenir l’infection.


Lors de votre visite chez le médecin, rappelez-vous si vous avez eu un coup puissant, si vous n'êtes pas tombé de hauteur ou si vous n’avez pas trébuché. Cela aidera à diagnostiquer rapidement. Le pic de blessure au pied survient en hiver, lorsque les ligaments et les tendons sont affectés par le givrage.

Pathologies

Toutes les maladies pouvant entraîner une gêne peuvent être divisées en deux groupes: celles associées au pied et les plus courantes. Les premiers sont fréquents, ils sont plus faciles à soigner et à diagnostiquer. Ceux-ci comprennent:

Ça fait mal de marcher sur le talon

La douleur au talon lors de la marche est un symptôme courant de diverses maladies ou des effets de facteurs traumatiques, familiers à presque tout le monde. Chez les femmes, une telle maladie est plus courante que chez les hommes, en raison de la marche à talons hauts.

Le talon dû à la structure anatomique et à la présence d'une couche de graisse dense peut supporter des charges énormes. Mais en raison de la structure spongieuse du calcanéum, du grand nombre de nerfs qui le traversent, les vaisseaux sanguins, il est très vulnérable et sensible aux blessures ou à la maladie. Les dommages causés à de nombreuses terminaisons nerveuses entraînent une douleur constante lors de la marche, des difficultés et parfois l’impossibilité de marcher sur le talon.

Caractéristiques du talon

Le talon sert d’amortisseur lorsqu’on s’appuie sur le pied. Il représente la majeure partie de la charge en marchant ou en se tenant sur les jambes. Le talon est constitué de muscles, de ligaments, de tendons, de calcanéum, d'une couche de graisse épaisse, d'un réseau de vaisseaux sanguins et d'une multitude de fibres nerveuses.

L'os du talon spongieux est le plus grand des 26 os du squelette du pied. Situé dans la partie inférieure du métatarse postérieur. Il a un corps aplati latéralement et légèrement allongé, un tubercule au talon bien palpable et deux surfaces articulaires, qui servent à l'articulation avec le cuboïde à l'avant et le talus d'en haut. En outre, il y a une projection, qui est le support du talus. Elle noue les os de la jambe et des talons.

Causes de la douleur au talon en marchant

La douleur au niveau du support du talon peut survenir pour diverses raisons et peut être divisée en plusieurs groupes: facteurs non liés à une maladie; maladies avec dommages directs aux structures du pied; maladies affectant l'appareil ostéo-articulaire; blessures.

Raisons non causées par une maladie

  1. Une surtension prolongée des structures du pied contribue à l'apparition du "syndrome de la douleur au talon". Porter des chaussures avec la mauvaise chaussure, le soulèvement, la semelle intérieure, ainsi que le changement fréquent de talons hauts à une hauteur inhabituellement basse peuvent conduire à une surcharge des muscles. La tension du pied peut être due à un pied plat.
  2. L'atrophie du "coussin" adipeux sous-cutané dans le talon est le résultat d'une perte de poids spectaculaire ou d'une augmentation de l'activité physique quotidienne, associée à une surcharge physique.
  3. Rester debout sur les jambes pendant une journée entière. À la fin de la journée, les jambes sont fatiguées et la personne peut ressentir une douleur dans les talons en marchant.
  4. L'obésité stable ou un gain de poids important en peu de temps contribue à augmenter la charge du pied.

Maladies des structures du pied, se manifestant par une douleur aux talons

  1. La fasciite plantaire ou plantaire est la cause la plus fréquente de douleur dans la région du talon. La pathologie est communément appelée l'éperon de talon. Il s'agit d'une maladie du pied caractérisée par des lésions inflammatoires de l'aponévrose plantaire, une feuille dense de tissu conjonctif qui relie les bases des phalanges proximales des doigts à la surface antéromédiale du calcanéum. L'étirement, l'inflammation aseptique, le micronadry du fascia plantaire résultent d'un stress accru sur celui-ci, de la faiblesse de l'appareil ligamentaire, d'un hypertonus des muscles gastrocnémiens, etc. En conséquence, une croissance osseuse pathologique se forme, entraînant une douleur chronique au talon lors de la marche (calcanodynie).
  2. Tendinite d'Achille - une lésion inflammatoire du tendon calcanéen, accompagnée de modifications dégénératives.
  3. La maladie du Nord, ou apophysite du calcanéum, est souvent une maladie diagnostiquée chez l'enfant, accompagnée de tensions douloureuses et / ou d'étirements des tendons et des muscles, entraînant des douleurs au pied après une longue course, une activité sportive ou une croissance rapide du squelette.
  4. La maladie de Haglund-Shinz est une maladie causée par une nécrose aseptique (nécrose) de la surface des os à la place du plus grand effet mécanique.
  5. La bursite est une inflammation de la cavité synoviale caractérisée par une production abondante et une accumulation d'exsudat inflammatoire.
  6. Achillodynie - l'apparition du processus inflammatoire dans le tendon du talon.
  7. Le syndrome du canal tarse est caractérisé par la compression des branches du nerf tibial postérieur.
  8. La névralgie de Morton, ou neuropathie de compression des nerfs plantaires, est une compression des nerfs communs de la plante des pieds, qui innervent les orteils du pied. Le résultat est une vive douleur brûlante qui s'étend sur toute la surface de la semelle.
  9. Neuropathie sensorielle de nature héréditaire - un type de polyneuropathie. Dans la pathologie de type autosomique dominant, il existe une hypotrophie des jambes distales avec des troubles de la sensibilité dissociés, conduisant à une douleur intense aux pieds.
  10. La déformation en valgus du pied est une pathologie caractérisée par une courbure en forme de X de l’axe des pieds, à la suite de laquelle ils s’aplatissent, s’effondrent vers l’intérieur et les talons se déplient vers l’extérieur.

Maladies courantes entraînant des lésions des os et des articulations des pieds

  1. L'érythromélalgie est une maladie vasculaire rare causée par une dilatation paroxystique des capillaires et des petites artères, perturbant les réflexes vasomoteurs périphériques. Le pied peut être la zone touchée, des douleurs de brûlure résultant parfois d'une exposition à la chaleur.
  2. Tumeurs malignes dans les os des pieds. La croissance de la tumeur entraîne la compression des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins, provoquant une douleur chronique.
  3. Maladie métastatique. Des métastases du cancer avec circulation sanguine sont enregistrées dans le membre inférieur, en particulier le pied.
  4. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dégénérative inflammatoire systémique qui touche les petites articulations de tout le corps, y compris les pieds.
  5. La spondylarthrite ankylosante est une maladie systémique grave de nature chronique qui affecte l’avantage des grosses articulations et des articulations des vertèbres. Parfois, en raison de l'ossification des ligaments et des disques des articulations vertébrales, le patient ressent une douleur au talon.
  6. L'ostéomyélite est une infection bactérienne affectant les os, le périoste et la moelle osseuse. Avec ostéomyélite du calcanéum, on observe une déformation et une sclérose des structures osseuses.
  7. Tuberculose de l'os avec sa fonte ou nécrose.
  8. La goutte est une maladie métabolique grave. Le dépôt de cristaux d'acide urique dans les articulations entraîne des déformations prononcées des os et des reins - des inflammations et la formation de calculs.
  9. Diverses maladies infectieuses. Certaines infections intestinales, telles que la yersiniose ou la salmonellose, ainsi que les infections urogénitales, qu’il s’agisse de la gonorrhée ou de la chlamydia. S'écoulant sous une forme latente, ils conduisent souvent à l'apparition d'arthrite réactive, affectant avec d'autres articulations et l'articulation du calcanéum.
  10. Talons fissurés résultant d'un pied diabétique, d'une mycose ou d'une dermatite.

Blessures

  1. Rupture ou entorse du tendon.
  2. Fracture ou fissure du calcanéum.
  3. Talons meurtris.

La nature de la douleur dans le talon en marchant

En fonction du facteur étiologique, les talons peuvent être douloureux de différentes manières. Par nature, la douleur est brûlante, coupante, sourde, lancinante, douloureuse. Il est important de distinguer ses caractéristiques, cela aidera les médecins à déterminer la cause exacte et à prescrire un traitement adéquat. La douleur peut être soit la manifestation initiale de la maladie du pied, soit l’un des symptômes d’une maladie courante.

La douleur brûlante se produit dans l'érythromélalgie et la polyneuropathie. Dans le premier cas, un temps chaud ou même dormir sous une couverture chaude entraîne une expansion pathologique des capillaires et des vaisseaux sanguins dans les membres, ce qui entraîne une sensation de brûlure débilitante non seulement au talon, mais au pied tout entier. Le sommeil et l'humeur sont perturbés, une gêne apparaît pendant la marche. La peau du talon devient rouge avec une teinte bleuâtre. Il n’ya qu’une envie: refroidir les jambes en les laissant tomber dans l’eau froide. Dans le second cas, par exemple, dans la névralgie métatarsienne, la compression des nerfs plantaires se termine par l'apparition de douleurs aiguës et brûlantes qui se propagent dans tout le pied. L'inflammation ou la lésion du tendon se manifeste également par une sensation de brûlure aiguë dans la zone touchée.

La fasciite provoque une douleur au talon lors de la marche après le sommeil ou du repos, surtout le matin. Il est si fort et insupportable qu’une personne est forcée d’éviter de marcher sur le talon. Au repos, la douleur s'atténue ou devient terne, mais à la moindre charge sur le talon. Le retour de la douleur lors de la marche est dû à des micro-fractures répétées de l'aponévrose enflammée et œdémateuse, qui se développent ensemble en l'absence d'activité motrice humaine.

Lorsque l'épine à talon se soulève, les patients se plaignent d'une douleur sourde et douloureuse au milieu du talon, aggravée lors de la marche. Chaque douleur peut être différente: périodique, lorsque vous marchez sur le talon, ou douleur constante, alternant aiguë lorsque vous marchez. Souvent, une personne sent un clou dans le talon. Les personnes obèses ont le temps le plus difficile. Ils sont dus à l'obésité, la charge sur les jambes est plusieurs fois supérieure à celle des personnes ayant un poids normal.

La tendinite d’Achille, la rupture du ligament, la fasciite plantaire, les contusions au talon sont souvent diagnostiquées chez les athlètes de jogging ou ceux qui sont obligés d’augmenter considérablement la charge systématique sur les jambes.

Une douleur insupportable au talon avec l'impossibilité de compter dessus apparaît lorsque l'os du talon se fracture. Les traumatologues savent que la période d’accrétion osseuse et la période de récupération sont très longues. Même après le retrait du gypse, le patient ne peut pas marcher complètement sur le talon blessé pendant une longue période.

La lésion des articulations du pied, accompagnée d'une douleur d'intensité variable, survient dans la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, certaines maladies auto-immunes ou infectieuses systémiques. Le diabète entraîne une violation du tissu trophique des pieds, qui se manifeste par des fissures douloureuses et des ulcères aux talons.

Diagnostic des pathologies conduisant à la douleur au talon

Pour les douleurs au talon, consultez un rhumatologue ou un traumatologue orthopédique. Il peut être nécessaire de consulter d’autres spécialistes "restreints" - un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un chirurgien ou un neurologue.

Le schéma des mesures de diagnostic est déterminé après l'examen physique du patient. Un examen visuel visuel avec palpation de la zone douloureuse permet de recueillir un diagnostic préliminaire et de prescrire les examens nécessaires, dont les résultats serviront à confirmer ou à exclure la pathologie présumée.

Diagnostic de laboratoire

  • "Biochimie" et analyse de sang cliniquevous permettent de détecter la présence d'inflammation, telle que l'arthrite. Une augmentation des taux d'acide urique indique la goutte.
  • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Prescrit pour une tumeur maligne suspectée.
  • Chewing-gum avec la définition du facteur rhumatoïde, des complexes immuns circulants, l'albumine, la protéine C-réactive, la détection des anticorps anti-O-streptolysine. Nécessaire pour confirmer les maladies rhumatismales et auto-immunes.
  • Étude bactérioscopique exsudat pris après la ponction du sac articulaire. Ces méthodes vous permettent d'identifier la lésion inflammatoire de la bourse.
  • Examen microbiologique grattage de l'urètre pour déterminer l'agent responsable de l'infection de la sphère génitale.
  • Analyse bactériologique du liquide articulaireclarifier la nature de l'inflammation, le type d'agent pathogène et déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.
  • Prise de sang pour le sucre. Il est nécessaire de déterminer le niveau de glucose dans le diabète, afin de stabiliser l'indicateur, afin de réduire l'effet négatif du sucre sur les vaisseaux des jambes.

Diagnostics instrumentaux

  • Radiographie - principale méthode de diagnostic de la douleur au talon. Vous permet d'identifier les violations de l'intégrité du tissu osseux et d'autres modifications spécifiques des structures.
  • Biopsie osseuse de ponction. Il est indiqué en cas de suspicion de tuberculose du système osseux.
  • Ponction du sac synovial. Conduit avec une bursite suspectée.
  • Ultrasons, résonance magnétique nucléaire ou CT. Attribuer en cas de controverse ou pour identifier une tumeur maligne.
  • Électroneuromyographie - enregistrement des potentiels bioélectriques des muscles dans le contexte de l'excitation des fibres musculaires.

Traitement de la douleur au talon

La douleur dans le calcanéum est un symptôme de certains états pathologiques ou de la maladie sous-jacente. Sur la base de cette méthode de traitement est sélectionné. Mais tout d’abord, le patient doit adhérer aux recommandations générales:

  • reposez-vous davantage et éliminez les longues marches quotidiennes ou debout sur vos pieds;
  • refuser des chaussures avec une chaussure inconfortable avec des talons hauts ou son absence complète;
  • réduire le poids dans l'obésité;
  • utiliser des appuis-pieds ou des chaussures orthopédiques;
  • faire des exercices thérapeutiques pour les pieds.

En cas de douleur au talon, non liée à un traumatisme, ils s'en débarrassent principalement à l'aide d'un traitement conservateur. Si la douleur est une conséquence de la maladie sous-jacente, l'accent est mis sur son traitement et, selon la maladie, le traitement a ses propres nuances: lors d'infections urogénitales, des antibiotiques sont prescrits pour l'éradication des micro-organismes; pour la polyarthrite rhumatoïde, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des corticostéroïdes; la tuberculose osseuse est traitée avec des antibiotiques et des médicaments synthétiques antituberculeux.

Traitement des semelles de fasciite:

  • bien sûr, prendre l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, nimésulide ou autre);
  • avec l'inefficacité des analgésiques non narcotiques, faire un blocage médicamenteux extra-articulaire;
  • l'enregistrement sur bande;
  • physiothérapie, telle que l'électrophorèse;
  • compresse sur le talon avec une solution de Dimexidum, novocaïne, acide acétylsalicylique;
  • applications d'un mélange de teinture de Sabelnik, d'huile de blaireau et de momie;
  • gymnastique;
  • massage des pieds.

Dans certaines pathologies, une douleur constante dans la plante du pied, une orthèse (attelle) ou une attelle est souvent utilisée. Pour les fractures du calcanéum à immobiliser sur la jambe du genou aux doigts, imposer une attelle en plâtre pendant une période de 3 à 8 semaines.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, outre l'électrophorèse, la thérapie par ondes de choc, la thérapie magnétique et laser, les ultrasons, la phonophorèse et l'UHF sont efficaces. Il aide également la thérapie manuelle, le massage.

Le traitement chirurgical est indiqué pour les cas graves de pathologies qui ne peuvent être résolues par des méthodes de traitement médicales. L'opération se fait avec des ruptures du tendon, dans certains cas, pour enlever l'éperon de talon, etc.