Principal / Diagnostics

Pincement, inflammation du nerf sciatique - symptômes et traitement

Comme on le sait, le nerf sciatique commence au plexus lombo-sacré et, en descendant la jambe, se ramifie dans deux directions: les nerfs tibial et péronier. Son pincement est accompagné d'une douleur aiguë qui affecte les deux membres et limite les mouvements du patient.

Seul un traitement complexe, comprenant un traitement de physiothérapie et une série d'exercices spéciaux, peut soulager les symptômes d'inflammation du nerf sciatique et corriger la situation en cas de pincement. Cependant, dans la période aiguë, le traitement médicamenteux est inévitable.

Dans cet article, nous examinerons les principes de base du traitement de l’inflammation, du pincement du nerf sciatique chez l’adulte, ainsi que des premiers symptômes et des premières causes de cette maladie. Si vous avez des questions, laissez-les dans les commentaires.

Qu'est ce que c'est

Nerf sciatique pincé - inflammation d'un des nerfs les plus longs du corps, se manifestant dans la douleur intense de la colonne lombo-sacrée. En médecine, ce phénomène s'appelle sciatique.

L'inflammation du nerf sciatique est un syndrome ou une manifestation des symptômes d'autres affections. À cet égard, l'inflammation peut être causée par des problèmes dans le travail d'autres organes et systèmes du corps, mais dans la plupart des cas, l'apparition d'une pathologie est associée à des problèmes dans la colonne vertébrale.

Raisons

De quoi s'agit-il et pourquoi se développe-t-il? La maladie est plus fréquente chez les personnes de plus de 30 ans, bien que plus récemment, les personnes plus jeunes soient sujettes à une pathologie, qui est associée à la formation précoce de changements dégénératifs dans les tissus mous autour de la colonne vertébrale.

Le facteur le plus commun dans le développement de l'inflammation du nerf sciatique devient un processus pathologique, localisé dans le segment rachidien lombaire et sacré.

Par conséquent, la cause la plus courante de pincement est la suivante:

  1. Déplacement total ou partiel du disque intervertébral, accompagné de pincement du nerf sciatique, rétrécissement du canal rachidien, croissance sur la colonne vertébrale;
  2. Syndrome musculaire en forme de poire;
  3. Dommages aux organes ou au système musculaire du petit bassin dus à des blessures ou à des efforts physiques intenses;
  4. Hypothermie, processus infectieux;
  5. La présence de tumeurs.

L'inflammation du nerf sciatique peut être une lésion primaire dont les causes les plus fréquentes sont l'hypothermie, un processus infectieux, un traumatisme. Le pincement secondaire survient lorsque les racines nerveuses formant le nerf sciatique sont bloquées, en raison d'une saillie, d'une hernie du disque intervertébral, de croissances osseuses autour de la colonne vertébrale, de spasmes musculaires dus à l'ostéochondrose, de surcharge physique, etc.

Symptômes de l'inflammation du nerf sciatique

Si le nerf sciatique est pincé, les symptômes de la pathologie sont exprimés sous une forme aiguë, perturbant de manière marquée la qualité de vie habituelle du patient. Le symptôme principal de la maladie est le syndrome douloureux dont l'intensité dépend de la cause de l'inflammation:

  • hernie du nerf sciatique pincé;
  • grippe, paludisme et autres infections provoquant une inflammation;
  • la sténose;
  • spondylolisthésis.

Assurez-vous de prendre en compte la nature de la douleur. Cela aide les médecins à diagnostiquer avec précision, puis procéder au traitement de l'inflammation. Par conséquent, le pincement dans la partie inférieure de la colonne vertébrale est divisé en trois groupes:

  • symptôme de l'atterrissage - le patient ne peut pas s'asseoir;
  • Symptôme de Lasegue - le patient ne peut pas lever une jambe droite;
  • Sikar symptôme - la douleur augmente avec la flexion du pied.

Outre la douleur, il existe également des symptômes caractéristiques d'inflammation du nerf sciatique associés à une altération de la conduction de l'influx nerveux le long des fibres motrices et sensorielles:

  1. Détérioration de la sensibilité (paresthésie) - dans la phase initiale se manifeste par une sensation d'engourdissement, des picotements de la peau des fesses et des jambes sur la surface du dos. À mesure que les symptômes progressent, les autres types de sensibilité diminuent également, jusqu'à leur disparition complète.
  2. Altération de la fonction des organes pelviens - découle de la compression des fibres du système nerveux autonome (sympathique et parasympathique) traversant le nerf sciatique. Des troubles de la miction (incontinence urinaire) et des selles sous forme de constipation apparaissent. Ce symptôme se développe dans les cas graves de sciatique avec une altération significative des racines de la colonne vertébrale.
  3. Les dysfonctionnements de la fonction motrice résultent de la dégradation des fibres nerveuses motrices. Chez l'homme, il existe une faiblesse des muscles fessiers, fémoral et des jambes. Cela se traduit par un changement de démarche avec un processus unilatéral (avec une boiterie sur une jambe douloureuse).

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, le traitement doit commencer immédiatement, car le pincement du nerf sciatique peut entraîner une perte complète de la sensation dans les jambes.

Diagnostics

Pour déterminer comment traiter un nerf sciatique pincé, il est impératif de connaître son étiologie et, si possible, d'éliminer tous les facteurs pouvant provoquer le développement de la maladie.

Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen complet du patient - il devrait inclure:

  • méthodes de diagnostic de laboratoire clinique et biochimique;
  • examen du neuropathologiste et, si nécessaire - d'un vertébrologue, d'un rhumatologue et d'un chirurgien vasculaire;
  • Radiographies de la colonne vertébrale dans plusieurs projections (toujours en position couchée et debout);
  • études tomographiques.

Une consultation médicale urgente est requise si:

  • sur fond de douleur, la température corporelle monte à 38 ° C;
  • un œdème est apparu sur le dos ou la peau rougie;
  • la douleur s'étend progressivement à de nouvelles zones du corps;
  • il y a un engourdissement important dans la région pelvienne, les cuisses, les jambes, ce qui rend la marche difficile;
  • il y a une sensation de brûlure pendant la miction, des problèmes de rétention d'urine et de selles.

Ces études aident à déterminer ce qu’il faut faire pour soulager la douleur le plus rapidement possible et pour éliminer l’inflammation du nerf sciatique.

Comment traiter le nerf sciatique pincé

En cas de survenue de symptômes de pincement du nerf sciatique, le traitement devra être instauré dès que possible. Selon les résultats du diagnostic, le spécialiste vous prescrira le traitement approprié:

  1. Tout d'abord, il est déterminé pourquoi le nerf sciatique a été pincé. Le traitement peut varier de la cause. Par exemple, les néoplasmes peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.
  2. Traitement de la toxicomanie. La première étape de ce traitement vise l’anesthésie et l’élimination du processus inflammatoire. Pour cela, des relaxants musculaires et des AINS sont utilisés.
  3. Les vitamines du groupe B (combilipen, milgamma) contribuent à la normalisation du métabolisme dans les cellules nerveuses. Dans la période aiguë sont prescrits par voie intramusculaire pendant une période de 10 jours, puis transférés à une administration orale.
  4. Traitement de physiothérapie. Ce traitement comprend l'électrophorèse, l'utilisation de champs électromagnétiques ou de rayons ultraviolets, le massage (effets sur certains points, le massage en boîte ou sous vide), la thérapie avec des procédures à la paraffine, la thérapie à l'eau.
  5. Traitement non traditionnel, qui comprend actuellement de nombreuses méthodes différentes. Il comprend l’acupuncture, l’utilisation de Kuznetsov iplikatorov, le traitement de la pierre, l’hirudothérapie, la phytothérapie, la moxibustion.
  6. Traitement de recettes populaires. Ainsi, lors du pincement, on utilise le marronier, la teinture de laurier, des gâteaux à la farine et au miel, des compresses de pomme de terre, de la cire d'abeille, des bourgeons d'épinette et de pin, la teinture de pissenlit et de nombreuses autres méthodes.
  7. Les médicaments diurétiques sont utilisés pour réduire l'enflure dans la région des racines nerveuses (furosémide).
  8. Gymnastique thérapeutique. Aide à améliorer la circulation sanguine dans la zone touchée et à renforcer les muscles. Quel type d'exercices effectuer dans un cas particulier, le médecin décide en fonction du degré de négligence de la maladie, de l'intensité de la douleur, de la présence d'un processus inflammatoire et d'autres facteurs.
  9. Traitement chirurgical. Avec l'inefficacité des médicaments et des procédures physiothérapeutiques, la seule option pour éliminer le pincement est l'intervention chirurgicale: discétomie et microdissétomie.

Il est à noter que le traitement de l'inflammation ou du pincement du nerf sciatique à la maison est un exercice complexe à long terme, qui n'a pas toujours d'effet immédiat. Vous devez donc gérer votre santé pendant longtemps.

Si, au bout de quelques mois, la douleur ne s'atténue pas, on prescrit au patient des injections de stéroïdes, administrées par voie épidurale dans la zone touchée. Cette procédure réduit les symptômes d'inflammation au niveau local, ce qui donne immédiatement un effet temporaire, mais très perceptible.

Mode

L'un des principaux composants du traitement est la création d'un régime de traitement et de protection du patient.

Le patient doit être allongé sur un lit dur, il est recommandé de limiter les mouvements pour limiter les signes d'inflammation. L'observance du repos au lit jusqu'à l'amélioration de l'état et l'élimination du syndrome douloureux est montrée.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les analgésiques les plus efficaces sont les AINS. Ce groupe de médicaments est constitué de médicaments qui arrêtent l'action de l'enzyme COX et ont une action anti-inflammatoire, notamment:

  • Le méloxicam (Movalis, Amelotex) est disponible sous forme de pilule ou de forme injectable. Il s'agit de l'une des préparations les plus sûres du groupe des AINS.
  • «Piroxicam» est produit sous forme de solution (ampoules de 1-2 ml), comprimés, suppositoires, gel, crème, peut être utilisé localement et par injection, 1-2 ml une fois par jour pour soulager une crise de douleur aiguë.
  • "Nimesulide" ("Nise", "Nimesil") - est produite sous forme de poudres, comprimés, gélules. La dose habituelle de 100 mg par jour, dans les premiers jours, peut augmenter à 200 mg.
  • «Celebrex» - capsules, la dose quotidienne recommandée va jusqu'à 200 mg, mais peut être augmentée avec une douleur intense à 400-600 mg lors de la première dose, puis réduite à 200 mg.
  • "Ketonal", "Ketanov" ("Kétoprofène") - disponible en ampoules, en gélules, en comprimés, en suppositoires et en pommade, la sciatique est le plus souvent administré par voie intramusculaire (jusqu'à 3 fois par jour, 2 ml), mais les symptômes élimine bien et application locale (pommade).

Lorsque la douleur et l’inflammation augmentent, des médicaments hormonaux stéroïdiens sont parfois prescrits. Ils permettent de soulager la douleur, sans toutefois éliminer la cause de l’inflammation, et leur utilisation entraîne de nombreux effets secondaires et contre-indications.

Voyez également comment choisir des anti-inflammatoires non stéroïdiens efficaces pour le traitement des articulations.

Relaxants musculaires et vitamines

Les relaxants musculaires sont prescrits pour réduire la tension musculaire réflexe locale provoquée par la douleur. C'est:

En outre, l'effet anti-inflammatoire est produit par des complexes multivitaminés à base de vitamines du groupe B:

Lorsque la physiothérapie et les médicaments ne vous aident pas, ils ont recours à des méthodes chirurgicales - microdiscatterie, discétomie, dans laquelle une partie du disque est retirée, en appuyant sur le nerf sciatique.

Traitement non conventionnel

Les cliniques spécialisées et les centres médicaux utilisent diverses méthodes non traditionnelles pour traiter le nerf sciatique pincé:

  • phytothérapie;
  • acupuncture;
  • acupression
  • réchauffer avec des cigares d'absinthe;
  • thérapie aux pierres ou massage aux pierres;
  • passer l'aspirateur ou peut masser;
  • thérapie de sangsue-thérapie de sangsue et autres.

Traitement Spa

En dehors de l'exacerbation, il est recommandé de traiter l'inflammation du nerf sciatique dans les sanatoriums, de guérir la boue, d'hydrothérapie avec l'utilisation de radon, de sulfure d'hydrogène et de bains de perles, ainsi que de bénéficier d'une traction sous l'eau.

La climatothérapie contribue toujours à renforcer le système immunitaire, à réduire la fréquence des rhumes, au repos, à améliorer l'humeur et à créer une attitude positive, essentielle à la guérison.

Massages

Les procédures de massage sont autorisées après l’apaisement du processus inflammatoire aigu.

Grâce à cette technique, la conductivité du nerf sciatique endommagé est augmentée, la circulation sanguine et le flux lymphatique locaux sont normalisés, la douleur est réduite et la perte de masse musculaire déjà développée diminue.

Exercice

Après la récupération, un bon exercice physique est particulièrement nécessaire, mais uniquement ceux dans lesquels la charge est répartie uniformément des deux côtés du corps (jogging léger, marche, natation, ski de loisir).

De plus, il existe des exercices spéciaux qui conviennent à tous les patients en rémission. Nous donnons un exemple d’exercices qui peuvent être facilement effectués à la maison, allongés sur le sol.

Tous les exercices sont effectués 10 fois, suivis d'une augmentation de la charge:

  1. Les jambes mènent au corps, les serrent sous les genoux. Avec vos mains, tenez vos jambes aussi près que possible de vous, gardez cette position pendant 30 secondes, puis revenez à la position de départ.
  2. Les jambes sont droites, les chaussettes sont levées, les bras le long du corps. Étirez vos talons et votre cou dans différentes directions pendant 15 secondes, puis détendez-vous.
  3. Tournez-vous sur le côté, tirez vos jambes vers vous. Tirer des chaussettes. Revenez ensuite à la position de départ et tournez-vous de l'autre côté.
  4. Roulez sur votre ventre, soulevez le torse de vos mains, faites des pompes. Ne tendez pas vos jambes.

Cependant, il est nécessaire de savoir que si le pincement du nerf sciatique est provoqué par une hernie du disque intervertébral, il est nécessaire de choisir un ensemble d'exercices de physiothérapie en collaboration avec votre médecin.

Traitement des remèdes populaires

Une importance particulière est accordée à la médecine traditionnelle afin de guérir le nerf sciatique pincé. Après tout, ses fonds sont pratiquement le seul moyen de traitement, par exemple, si une femme enceinte pince un nerf ou s’il existe des contre-indications aux médicaments pris, aux procédures physiques.

A la maison, vous pouvez effectuer le traitement suivant:

  1. Teinture de laurier. Il est nécessaire de prendre 18 feuilles de laurier de taille moyenne, de verser 200 ml de bonne vodka dessus, d'insister pendant 3 jours dans un endroit sombre et frais. Après cette période, la perfusion obtenue doit être frottée dans la zone sacrée par des mouvements de massage. Après la quatrième procédure, il y a un effet positif.
  2. La nuit, vous pouvez attacher un gâteau au miel à l'endroit sensible. Pour ce faire, faites chauffer une cuillère à soupe de miel dans un bain-marie, mélangez-le avec un verre de farine, formez un gâteau et posez-le sur un point sensible. Fermer avec de la cellophane et enveloppez le tout avec une écharpe chaude. Une telle compresse soulagera la douleur.
  3. L'infusion de germes de pomme de terre est préparée à partir de pommes de terre germées, ou plutôt de ses processus. Pour ce faire, prenez un verre de choux et versez un demi-litre de vodka. En tant que tel, le mélange est infusé pendant deux semaines dans l'obscurité. Une fois qu'il est prêt, vous devez le frotter à l'endroit affecté deux fois par jour et l'envelopper avec un chiffon chaud pendant un certain temps.
  4. Dans 200 ml de solution d’alcool (pas moins de 70%), dissolvez 10 comprimés de dipyrone et ajoutez un flacon contenant 5% d’iode. Le mélange résultant doit être retiré dans un endroit sombre pendant 3 jours. Frottez la teinture finie dans la zone à problèmes avant de vous coucher, puis enroulez un foulard dans le dos et dormez jusqu'au matin.

Rappelez-vous que le traitement à domicile ne peut pas remplacer une pharmacothérapie complète, ils sont uniquement destinés à réduire les manifestations de la maladie.

Prévention

Lorsque le diagnostic de piégeage du nerf sciatique est diagnostiqué, les médicaments éliminent la douleur et l’inconfort général; mais il est également recommandé d'étudier des mesures préventives pour prévenir les récidives:

  • seulement besoin de dormir sur une surface dure
  • éviter de soulever des poids
  • membres d'hypothermie
  • ne faites pas de mouvements brusques.

Quel médecin contacter

Si vous avez des symptômes de sciatique, vous devez contacter un neurologue. Un physiothérapeute, un massothérapeute et un thérapeute manuel sont impliqués dans le traitement. si nécessaire, le patient examine un neurochirurgien.

Pincement du nerf sciatique: causes, signes et traitements

Le nerf sciatique, qui fait partie du plexus sacré, est le plus gros du corps humain. Il se situe sur toute la longueur de la jambe, du coccyx au pied. Si vous ressentez des douleurs aux membres inférieurs, une personne peut suspecter un pincement du nerf sciatique.

Qu'est-ce que le piégeage du nerf sciatique?

Presser le nerf sciatique sans déranger la gaine de myéline est un processus pathologique, accompagné du syndrome de la douleur, appelé pincement. Le site de localisation est la lumière de l’orifice sciatique dans la région des disques piriformes ou vertébraux.

Une douleur intense aux fesses, irradiant à la jambe, est l’un des symptômes fréquents de la sciatique, qui peut être aggravé par une inflammation du muscle piriforme. Les manifestations de la maladie peuvent être similaires à l'ostéochondrose et à d'autres pathologies, seul un médecin qualifié peut différencier le pincement du nerf sciatique et prescrire le traitement approprié.

Les principales causes de pathologie

  1. La hernie intervertébrale est l’une des principales causes du développement de la pathologie. Des modifications dégénératives des disques intervertébraux, accompagnées de la rupture de l'anneau fibreux et du déplacement du noyau pulpaire, peuvent provoquer un pincement des racines nerveuses.
  2. Impact traumatique sur la colonne vertébrale avec déplacement des vertèbres.
  3. Ostéochondrose dans la région lombaire et le sacrum.
  4. Tumeurs de nature différente dans la région du nerf sciatique.
  5. Activité physique excessive associée à la musculation.
  6. Inflammation des organes situés dans le bassin.
  7. Un abcès situé dans la région du nerf sciatique.
  8. Sclérose en plaques
  9. Maladies infectieuses: tuberculose osseuse, paludisme, rubéole et autres.
  10. Changements dans les vaisseaux sanguins avec la formation de caillots sanguins.
  11. Exposition à l'air froid dans la région lombaire.
  12. Inflammation musculaire dans la région des fesses.
  13. L'état de grossesse peut causer une maladie. En raison d'une augmentation du fœtus, l'utérus exerce une pression sur les organes et les tissus voisins, provoquant une atteinte de la colonne neurale.

Outre les conditions antérieures pouvant affecter le nerf sciatique, il existe un certain nombre de facteurs de risque:

  • l'obésité;
  • manque de minéraux dans le corps;
  • intoxication par les sels de métaux lourds dérivés de l'éthanol;
  • entoure les lésions d'herpès dans la région du nerf sciatique.

Symptomatologie

Le principal symptôme de la maladie est la traction de la fibre nerveuse. La douleur peut être vive, tiraillante, enflammée, d'intensité variable, excitant la surface arrière des fesses, des cuisses et descendant jusqu'au genou et à la cheville.

L'augmentation de la douleur peut provoquer un changement de la position du corps en position assise, réflexe de toux, en riant. Des sensations de picotement désagréables, un engourdissement et une sensation de brûlure de la peau sont observées dans la région du nerf sciatique. Il devient difficile pour le patient de rester debout pendant longtemps, la personne commence à boiter, s'accroupissant sur la jambe affectée.

En plus de la douleur caractéristique, il existe des symptômes supplémentaires:

  • coup de feu soudain à travers la douleur dans la région lombaire, s'étendant sur toute la longueur du membre inférieur jusqu'au talon;
  • sensation de légère douleur à la couture sur la peau de la jambe douloureuse, apparaissant entre les attaques de douleur;
  • l'arrière de la cuisse et des fesses "brûle", rappelant les sensations après exposition à la chaleur;
  • avec de grandes zones de dommages, les couches supérieures de la peau perdent leur sensibilité et deviennent engourdies;
  • mouvement limité de la jambe et de la colonne lombaire;
  • faiblesse des muscles de la jambe affectée;
  • augmentation des symptômes lors du passage en position assise.

Diagnostics

Pour un diagnostic correct, une consultation d'experts est nécessaire. À première vue, il peut sembler qu'en raison de la douleur spécifique à la pathologie neurologique, tout patient puisse diagnostiquer le nerf sciatique pincé.

Cependant, dans certains cas, le tableau clinique de la maladie est similaire aux modifications destructrices des disques intervertébraux formant la hernie intervertébrale. La douleur de la hernie est plus prolongée, aiguë et plus susceptible de se reproduire, douleur neurologique.

L'examen par un médecin comporte plusieurs étapes:

  • les antécédents comprennent l'examen des plaintes du patient concernant la nature objective des symptômes et leur intensité;
  • examen visuel et palpation de la zone touchée;
  • méthodes de recherche diagnostiques prescrites par le médecin pour recueillir une image complète de la pathologie.

Les méthodes pour un diagnostic précis sont les suivantes.

  1. Radiographie de la région lombaire et du bassin.
  2. Échographie de la zone touchée.
  3. Tomographie par ordinateur et par résonance magnétique.
  4. L'étude des muscles et des fibres nerveuses périphériques à l'aide de réponses aux effets des impulsions électriques.
  5. Si une tumeur maligne est suspectée, une analyse par radio-isotope de la colonne vertébrale est effectuée.
  6. Analyse générale et biochimie sanguine.

Le diagnostic final aidera à mettre les symptômes spécifiques pour l'atteinte du nerf sciatique:

  • Symptôme Bonnet: augmentation de la douleur lors de la levée du membre et réduction de la douleur lors de la flexion des jambes au niveau du genou, le médecin effectue toutes les actions;
  • Le symptôme de Lasegue: le patient, couché sur le dos, lève la jambe droite, ressent la douleur et plie lentement le membre dans le genou; la douleur devient alors presque imperceptible;
  • le syndrome croisé est la sensation de douleur dans les deux jambes lors de la levée du membre affecté;
  • diminution du réflexe plantaire, du genou et d’Achille.

Traitement du nerf sciatique pincé

Comment traiter la traction du nerf sciatique? Après confirmation du diagnostic, le médecin prescrit un traitement complet efficace visant à éliminer le processus pathologique. Le syndrome de la douleur bloquante est l’un des principaux domaines des procédures thérapeutiques. La clé d'une victoire complète sur la maladie consiste à éliminer la cause du pincement du plus gros nerf dans la partie inférieure du corps humain.

La thérapie comprend une composante médicale, de la physiothérapie, des médecines douces, un traitement orthopédique à l’aide de bandes chauffantes et de corsets de divers degrés de rigidité.

Procédures thérapeutiques à domicile

De nombreux patients, souffrant de maux de dos insupportables, commencent l'auto-traitement à domicile. À l'aide des recettes et des conseils des guérisseurs traditionnels, les patients n'obtiennent pas toujours le résultat souhaité. Souvent, tomber dans les mains de charlatans sans formation médicale, vous pouvez avoir beaucoup de complications qui entraînent des conséquences irréversibles pour la santé humaine.

Par conséquent, pour décider de l'effet thérapeutique à la maison, il est nécessaire d'observer une condition importante: toute action doit être coordonnée avec votre médecin afin de ne pas nuire au corps.

Les manipulations thérapeutiques fréquentes effectuées par les patients à domicile sont les suivantes.

  1. Un pied douloureux peut être frotté avec une solution alcoolique préalablement préparée. Les bourgeons d’épicéa ou de pin, les aiguilles ou les fleurs de tussilage doivent être mélangés avec de l’alcool dans un rapport volumique de 1/1, placés dans un endroit sombre et laissés reposer une semaine. La teinture a un effet anti-inflammatoire et analgésique modéré sur le nerf sciatique.
  2. Le massage avec l'utilisation de pommades analgésiques chauffantes nécessite une consultation obligatoire avec le médecin, en particulier pendant la période aiguë de la pathologie. Les boîtes de massage doivent être utilisées avec une extrême prudence afin de ne pas aggraver la situation.
  3. Les applications de cire sur la zone touchée sont appliquées sur la peau préalablement lubrifiée avec une crème grasse. La cire réchauffe la peau en profondeur et peut provoquer une augmentation de la réponse inflammatoire lorsque le nerf sciatique est pincé.
  4. Les exercices de gymnastique pendant la période de récupération de la pathologie ont un effet positif sur les articulations. Une série d'exercices spécialement sélectionnés et conçus individuellement pour un patient particulier sera efficace. La liste des exercices ne peut être que médecin-kinésithérapeute.

On peut en conclure que le traitement à domicile ne permettra pas d'obtenir le résultat souhaité et que ces mesures ne suffiront pas à guérir complètement. Une amélioration temporaire peut être une déception insidieuse, suivie d'une rechute.

Tactique médicale

Le complexe de mesures thérapeutiques comprend des procédures médicales et des effets de physiothérapie sur le nerf sciatique. Le traitement symptomatique est un soulagement de la douleur pour soulager la souffrance du patient. Pour éliminer la douleur neurologique, un blocage est prescrit avec l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, et avec une douleur modérée, des analgésiques oraux sont suffisants.

Si l'incarcération est causée par une lésion inflammatoire musculaire, le médecin vous prescrit des relaxants musculaires, des fibres musculaires relaxantes et des agents antispasmodiques. Améliorer la circulation sanguine des tissus affectés aidera les veinotoniques. De plus, la consommation de complexes vitaminiques contribue à la récupération rapide du patient. La pommade, le réchauffement et la nature analgésique auront un effet local, aidant à faire face à la douleur.

Procédures de physiothérapie incluses dans le complexe thérapeutique:

  • thérapie magnétique, à condition qu'il n'y ait pas de contre-indications, en particulier la présence de néoplasmes malins;
  • électrophorèse;
  • applications de paraffine;
  • traitement avec des sangsues médicales;
  • sulfure d'hydrogène et bains de boue;
  • Exposition UV à la région du nerf sciatique;
  • traitements au laser.

Le régime orthopédique utilisant un matelas dur, un corset pour la colonne lombo-sacrée, agissant avec modération, soulage la charge de la zone touchée. En cas de douleur intense, un corset à fixation rigide est prescrit, ce qui aidera à éliminer efficacement le syndrome douloureux. À l'avenir, le patient peut utiliser un corset pour les charges dynamiques, ce qui permet de protéger les vertèbres d'un effort physique intense.

Prévisions et conséquences négatives possibles

Appel au médecin au stade initial de la maladie, prédit une guérison complète sans conséquences négatives. Le traitement prescrit par le médecin rétablira complètement toutes les fonctions associées à l’impact du nerf sciatique.

Auto-traitement, le caractère prolongé du pincement du nerf sciatique entraîne les modifications suivantes:

  • douleur intense, difficile à arrêter;
  • paralysie ou immobilisation partielle;
  • l'insomnie;
  • violation de la fonctionnalité des organes internes;
  • violation du cycle menstruel, dans les cas plus graves - infertilité;
  • constipation et retard de la vidange de la vessie;
  • exacerbation de maladies chroniques.

Prévention

Les mesures préventives favorisant la santé du nerf sciatique comprennent:

  • prévention des efforts physiques importants, en particulier de la musculation;
  • l'hypothermie;
  • avertissement de l'apparition de kilos superflus;
  • alimentation équilibrée;
  • éviter les coins pointus du corps;
  • mener une vie mobile.

Conclusion

Si vous ressentez des douleurs dans le bas du dos, une jambe, un changement de démarche et une mobilité des articulations, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic précis. Le traitement «à l'aveugle» par la méthode de sélection ne peut qu'aggraver le processus pathologique et conduire à des conditions compliquées qui ne se prêtent pas au rétablissement.

Pincement du nerf sciatique: comment déterminer les signes

Un pincement se produit souvent quand une hernie discale, un ostéophyte sur la colonne vertébrale ou un rétrécissement de la colonne vertébrale (sténose) contracte une partie des terminaisons nerveuses. Cela provoque une inflammation, une douleur et un engourdissement de la jambe affectée.

En général, la maladie est à faible risque, car il n’est pas nécessaire de la traiter. Bien que la douleur associée au pincement puisse être assez aiguë, dans la plupart des cas, elle disparaît sans intervention chirurgicale en quelques semaines. Les personnes doivent subir une intervention chirurgicale en cas de pincement grave, de faiblesse importante des jambes ou de violation des intestins ou de la vessie.

Comment déterminer le pincement du nerf sciatique?

Le signe principal de pincement est une douleur qui s'étend de la colonne vertébrale inférieure (lombaire) aux fesses et inférieure à l'arrière des jambes. Le patient peut ressentir une gêne pratiquement tout au long du chemin nerveux, mais surtout de la taille et des fesses à l'arrière de la cuisse et du mollet.

Comment ça fait mal? La nature de la douleur peut varier considérablement: d'une douleur sourde légère à une douleur atroce aiguë avec sensation de brûlure. Parfois, cela ressemble à un choc électrique et augmente avec la toux ou les éternuements. Une assise prolongée exacerbe également les symptômes de la maladie. Habituellement, seule la moitié du corps en souffre.

Quand consulter un médecin?

Le brouillage disparaît avec le temps, mais vous devez bien observer les sensations, surtout pendant combien de temps vous avez mal au dos et si un traitement à domicile ne réduit pas les symptômes. Consulter un médecin de toute urgence si:

  • vous ressentez une forte douleur perçante dans le bas du dos ou la jambe, un engourdissement et une faiblesse musculaire;
  • vous ressentez une douleur intense à la suite d'une blessure, telle qu'un accident de voiture;
  • il est difficile pour vous de contrôler le processus de défécation et de miction.

Les causes

Le nerf sciatique pincé se produit plus souvent en raison de la formation d'une hernie discale ou d'un éperon osseux sur la vertèbre. Moins fréquemment, un nerf est pincé par une tumeur ou à la suite d'un diabète.

Les facteurs de risque incluent:

  • Âge Les causes les plus courantes sont les modifications de la colonne vertébrale liées à l’âge, à savoir la hernie intervertébrale et les ostéophytes.
  • L'obésité. L'augmentation de l'excès de poids sur la colonne vertébrale peut provoquer des changements qui provoquent un pincement.
  • Occupation Les travaux liés à la levée d'objets lourds, au fait de conduire une voiture pendant une longue période peuvent provoquer des pincements, mais il n'y a aucune preuve directe de cela.
  • Mode de vie sédentaire. Les personnes plus actives sont moins susceptibles de souffrir d'un nerf sciatique pincé que les personnes ayant un style de vie sédentaire.
  • Le diabète Cette maladie, qui affecte le taux de sucre dans le sang, augmente le risque de perturbation du système nerveux.

Des complications

Bien que de nombreuses personnes se rétablissent complètement, même sans traitement, les pincements peuvent affecter de manière irréversible les composés nerveux. Demander de l'aide immédiatement si vous:

  • ne pas sentir la jambe affectée;
  • se sentir faible dans les membres;
  • ne peut pas contrôler le processus de miction et de défécation.

Prévention

Il n’est pas toujours possible d’empêcher les pincements, nous vous conseillons donc de suivre les recommandations suivantes:

  • Faites du sport régulièrement. Pour renforcer le dos, portez une attention particulière aux muscles centraux de l'abdomen et du bas du dos, car ils sont importants pour une posture correcte. Vérifiez auprès de votre médecin à propos des exercices spéciaux, est-il possible d'aller au yoga.
  • Gardez votre posture en position assise. La chaise doit avoir un bon soutien lombaire, des accoudoirs et une base tournante. Pour soutenir la flexion correcte de la colonne vertébrale, il est recommandé de placer un petit oreiller ou une serviette roulée sous le bas du dos. Gardez une trace de vos genoux et vos hanches.
  • Faites l'entraînement. Si vous restez debout pendant longtemps, laissez régulièrement votre pied reposer sur une chaise ou une petite boîte. Laissez les membres inférieurs travailler lorsque vous soulevez quelque chose de lourd. Redressez votre dos et ne pliez que vos genoux, ne bougez que vers le haut. Évitez de tourner le dos lorsque vous soulevez des poids.

Diagnostics

Le médecin sait comment diagnostiquer un pincement et lors de l'examen peut vérifier la force musculaire et les réflexes. Par exemple, on vous demandera de marcher sur la pointe des pieds ou le talon, de vous lever d'une position accroupie ou de vous allonger sur le dos, de lever alternativement votre jambe et l'autre jambe. La douleur causée par le pincement du nerf sciatique est généralement exacerbée lorsque ces actions sont effectuées.

De nombreuses personnes ne présentent aucun symptôme de la maladie en présence d'une hernie discale ou d'ostéophytes. En conséquence, les médecins ne prescrivent généralement pas d’examens supplémentaires, car il n’est pas recommandé de traiter le pincement en l’absence de douleur intense ou d’amélioration au bout de quelques semaines.

  • Une radiographie de la colonne vertébrale peut montrer la présence d'ostéophytes qui pincent un nerf.
  • L'IRM vous permet de prendre des photos détaillées des os et des tissus mous, tels que la hernie intervertébrale.
  • La tomodensitométrie et la myélographie aideront à voir l'état des nerfs rachidiens.
  • L'électromyographie mesure les impulsions électriques produites par les nerfs et la réponse des muscles aux impulsions. Cette étude peut confirmer la présence d'une pince nerveuse causée par une hernie ou une sténose de la colonne vertébrale.

Traitement

Si la douleur ne disparaît pas, prenez rendez-vous avec un neurologue, il vous prescrira le traitement médical nécessaire et établira un schéma thérapeutique. Les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Anti-inflammatoire;
  • Myorelaxants - myorelaxants;
  • Des somnifères;
  • Antidépresseurs tricycliques;
  • Comprimés contre les convulsions.

Physiothérapie

Dès que la douleur aiguë passe, le médecin peut suggérer un programme de rééducation pour prévenir les dommages futurs.

Le traitement comprend généralement des exercices pour corriger la posture, renforcer les muscles qui soutiennent le dos et améliorer la flexibilité générale du corps.

Injections de stéroïdes

Dans certains cas, le médecin peut prescrire des injections dont le nom ressemble à des corticostéroïdes. Les injections sont faites autour de la zone touchée des racines nerveuses. Les corticostéroïdes aident mieux que les comprimés en réduisant la douleur et en supprimant l'inflammation autour du nerf. L'effet des injections disparaît après quelques mois. Il faut se rappeler que le fractionnement des stéroïdes n'est souvent pas recommandé en raison du risque d'effets secondaires.

Intervention chirurgicale

Cette option de traitement est envisagée dans les cas où un nerf serré provoque une faiblesse importante des membres, une perte de miction et du contrôle de l'intestin, ou pendant combien de temps le traitement ne durerait pas, la douleur ne disparaîtrait pas. Les chirurgiens peuvent retirer un ostéophyte ou une partie d'une hernie intervertébrale là où cela fait le plus mal.

Traitement à domicile

Beaucoup de gens disent que les remèdes populaires aident, bien que quelques jours de repos apportent un soulagement, une inactivité prolongée peut aggraver les symptômes de la maladie. Utilisez les instructions suivantes si vous ne savez pas quoi faire et comment engourdir votre dos à la maison.

Des compresses

Exercices pour piéger le nerf sciatique

Dans les cas extrêmes, prenez des analgésiques en vente libre, tels que l'ibuprofène ou Napraxen, en comprimés et en injections, ou consultez un pharmacien pour connaître l'onguent à utiliser. Très probablement, on vous conseillera une pommade anti-inflammatoire ou analgésique.

Les experts estiment également qu’il est nécessaire de boire suffisamment de liquide pour pincer le nerf sciatique et qu’il est recommandé de prendre des vitamines du groupe B.

Conseils de sommeil pincée

Si vous êtes tourmenté par la question de savoir comment dormir en pinçant un nerf, utilisez trois astuces simples:

  1. Trouvez la bonne position. Pour plus de soutien, mettez un oreiller sous vos pieds. Si vous dormez sur le côté, placez-le entre vos genoux et soulevez légèrement vos genoux contre votre poitrine. Lorsque vous dormez sur le dos, il est également recommandé de mettre un oreiller sous les genoux ou une serviette roulée sous le bas du dos. Il n’est pas recommandé de dormir sur le ventre, car il porte une charge supplémentaire sur le dos.
  2. Achetez un bon matelas. Un matelas trop mou et trop dur peut à la fois soulager la douleur et exacerber les symptômes chez l'homme. Essayez de mettre les planches sous le matelas et surveillez vos sentiments le matin.
  3. Allongez-vous doucement et sortez du lit. Cela semblerait évident, mais tout le monde ne sait pas comment éliminer l’inconfort causé par une bonne remontée du lit. Il est recommandé de se retourner sur le côté droit et de soulever le corps en le poussant avec la main, puis de jeter les jambes au sol et de se lever lentement.

Médecine alternative

Il existe des méthodes de médecine alternative, dont les méthodes de traitement ainsi que les médicaments sont utilisés pour soulager les douleurs lombaires, par exemple:

  • Acupuncture L'acupunctologue introduit de fines aiguilles dans des endroits spécifiques du corps. Certaines études montrent que l'acupuncture soulage la douleur dans le dos, alors que d'autres, au contraire, réfutent cela. Par conséquent, vous devriez trouver un spécialiste certifié avant de traiter votre dos dans des cliniques douteuses.
  • Thérapie manuelle La réduction de la colonne vertébrale est une autre méthode de traitement à la mobilité réduite. L'objectif du traitement est de restaurer les fonctions de la colonne vertébrale et de réduire la douleur. Ce type de manipulation est également reconnu comme efficace avec le traitement médical traditionnel de la douleur.
  • Hirudothérapie. Le traitement par des sangsues peut être considéré comme un moyen supplémentaire de soulager la douleur et d’améliorer la circulation sanguine.

En plus des thérapeutes manuels, les spécialistes suivants savent comment traiter cette maladie: ostéopathes, médecins en rééducation.

Pincement du nerf sciatique

Le pincement du nerf sciatique est une affection pathologique qui résulte de la compression du nerf. La gaine de myéline n'est pas endommagée. Le nerf sciatique est le plus long nerf du corps humain. Il commence dans la région sacrale et atteint les phalanges des membres inférieurs et du talon. Contient des fibres nerveuses motrices et sensorielles, innerve les articulations du genou et de la hanche.

Le plus souvent, le nerf sciatique est pincé dans la région du muscle piriforme (lumière du foramen sciatique) ou des disques vertébraux. La pathologie est accompagnée de douleurs à la jambe. Dans la plupart des cas, le pincement est unilatéral et les deux membres sont impliqués beaucoup plus rarement dans le processus pathologique. La maladie peut entraîner une inflammation (radiculite), aggravée par une douleur intense. Les hommes qui effectuent des travaux physiques pénibles sont plus enclins à pincer le nerf sciatique.

Synonymes: sciatique, radiculopathie lombo-sacrée.

Causes de la traction du nerf sciatique

Un pincement du nerf sciatique se produit souvent lors de l'exécution de toute activité nécessitant des mouvements brusques, résultant d'un long séjour dans une posture inconfortable, d'une restriction de l'activité physique, d'une charge excessive de la région lombaire.

Souvent, le pincement se forme dans le contexte d’autres pathologies, notamment:

En outre, la cause peut être des spasmes musculaires le long du nerf sciatique.

Le nerf sciatique chez les femmes est souvent altéré pendant la grossesse en raison de la pression de l'utérus élargi sur les organes voisins et de la charge accrue sur la colonne vertébrale en raison d'un déplacement du centre de gravité du corps, ainsi que dans les cas où une femme enceinte adopte une position inconfortable. Une autre période de risque accru de symptômes de pincement du nerf sciatique chez les femmes est la ménopause, due à des modifications des niveaux hormonaux.

Les facteurs de risque incluent:

  • intoxication par l'alcool, les métaux lourds, les substances toxiques neurotropes;
  • tabagisme;
  • l'herpès zoster dans la projection du nerf sciatique;
  • surpoids;
  • manque de minéraux dans le corps.

Les formulaires

Selon la gravité, il existe trois formes de pincement du nerf sciatique:

Un pincement grave du nerf sciatique peut être accompagné de signes de lésion de la moelle épinière et d'immobilisation du patient.

Dans la plupart des cas, le pincement est unilatéral et les deux membres sont impliqués beaucoup plus rarement dans le processus pathologique.

Signes de nerf sciatique pincé

Syndrome douloureux - manifestation la plus caractéristique du nerf sciatique pincé. La douleur est de nature différente (aiguë, douloureuse, lancinante, lancinante, tirante). En règle générale, la douleur est notée dans la région lombaire, les fesses; à l'arrière de la cuisse, la douleur descend jusqu'au bas de la jambe et au talon, irradiant jusqu'aux doigts du membre inférieur. Parfois, il y a un engourdissement le long du nerf, ainsi que des brûlures et / ou des picotements de la peau. La douleur peut augmenter en position assise, toux, rire, tension musculaire, etc. Outre la douleur, la marche présente des difficultés pour marcher, une position debout prolongée, le développement de boiteries est possible (sur une jambe avec un pincement unilatéral ou sur les deux jambes - avec bilatérale).

Chez les hommes, les signes de pincement peuvent ressembler à des manifestations de prostatite. Les symptômes de pincement du nerf sciatique chez la femme varient en fonction de la cause et de l'étendue de la lésion. Il est à noter que les femmes ne ressentent souvent aucune gêne dans le bas du dos.

Les symptômes les plus courants de nerf sciatique pincé sont:

  • atrophie musculaire et faiblesse musculaire;
  • troubles de la sensibilité (augmentation ou diminution);
  • peau sèche;
  • l'apparition de réflexes pathologiques;
  • sensation rampante;
  • transpiration accrue des pieds;
  • restriction de mouvement des pieds / jambes.
Voir aussi:

Diagnostics

Le diagnostic du pincement du nerf sciatique n’est généralement pas difficile en raison du tableau clinique spécifique. En règle générale, le diagnostic est posé lors d'un examen objectif du patient, de la collecte des plaintes et de l'anamnèse. Cependant, afin d'éviter toute récurrence, il est nécessaire de déterminer les facteurs ayant contribué à l'apparition de cicatrices du nerf sciatique.

Pour déterminer la cause du développement du processus pathologique, utilisez les méthodes de diagnostic instrumentales et de laboratoire suivantes:

  • Examen aux rayons X de la région lombaire et du bassin;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie de la région lombaire;
  • Échographie;
  • électroneuromyographie;
  • scintigraphie vertébrale aux radio-isotopes (pour tumeurs suspectes);
  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse d'urine; et d'autres

Une étude des réflexes est réalisée, la présence du symptôme de Bonnet, du symptôme de Lasegue, la diminution des réflexes plantaire, d'Achille et du genou est déterminée, et la sensibilité est évaluée du côté affecté.

Syndrome douloureux - manifestation la plus caractéristique du nerf sciatique pincé. La douleur est de nature différente (aiguë, douloureuse, lancinante, lancinante, tirante).

Le diagnostic différentiel avec hernie discale est nécessaire. Pour une hernie se caractérise par un développement plus long du processus pathologique, ainsi que des récidives de manifestations névralgiques.

Traitement du nerf sciatique pincé

Le traitement traditionnel pour pincer le nerf sciatique est une combinaison de thérapie médicamenteuse et de physiothérapie. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

En cas de pincement du nerf sciatique, l'hospitalisation du patient n'est pas nécessaire. Sous réserve des prescriptions du médecin du patient, le traitement peut être effectué à domicile. En cas de douleurs aiguës empêchant le patient de marcher et / ou de rester longtemps en position verticale, le repos au lit est indiqué pour une période de plusieurs jours à une semaine. En raison de la nécessité d'une position corporelle fixe en cas de douleur aiguë, il est recommandé d'utiliser un matelas dur.

Dans le traitement du pincement du nerf sciatique, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, administrés par injection intramusculaire ou par voie orale (gélules ou comprimés), sont les médicaments de choix. Avec la voie orale d'administration d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, il existe un risque de développer une gastrite et / ou un ulcère peptique. L'administration d'inhibiteurs de la pompe à protons est donc indiquée.

Avec le pincement du nerf sciatique provoqué par des spasmes musculaires, l'effet thérapeutique est obtenu en utilisant des médicaments qui améliorent la circulation sanguine (veinotoniques). Des médicaments antispasmodiques et / ou des relaxants musculaires sont prescrits en cas de forts spasmes musculaires. En outre, il est démontré l’utilité des complexes vitaminiques, ainsi que des médicaments qui améliorent le métabolisme.

La thérapie générale est complétée par des agents locaux - anti-inflammatoires et chauffants sous forme de pommade ou de gel.

Les hommes qui effectuent des travaux physiques pénibles sont plus enclins à pincer le nerf sciatique.

Des méthodes de physiothérapie sont également prescrites pour compléter l'action des médicaments. Ces méthodes incluent:

  • électrophorèse de substances médicinales;
  • UHF-thérapie;
  • thérapie magnétique;
  • bains de paraffine;
  • thérapie au laser;
  • thérapie de boue;
  • sulfure d'hydrogène, bains de radon;
  • Hirudothérapie;
  • irradiation ultraviolette de la zone touchée.

L'acupuncture et l'acupression peuvent être utilisées, ainsi que la thérapie manuelle (le rendez-vous doit être abordé avec prudence, dans certains cas, il n'est pas recommandé).

Au cours de la période de rééducation, la physiothérapie, la natation, le yoga et le Pilates ont un effet bénéfique, mais ces méthodes ne peuvent être appliquées qu’avec un état de santé satisfaisant du patient et l’absence de douleur aiguë. Pendant la période de rémission, le traitement par sanatorium est indiqué pour les patients.

Complications possibles et conséquences

Le pincement du nerf sciatique peut être compliqué par les conditions suivantes:

  • syndrome de douleur intense;
  • violation des organes internes;
  • troubles du sommeil;
  • diminution de la libido;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • infertilité;
  • exacerbations de maladies chroniques;
  • violations de la fonction d'évacuation de l'intestin et de la vessie;
  • une forte diminution de l'activité motrice, jusqu'à l'immobilisation.

Prévisions

Avec un traitement adéquat en temps opportun pour pincer le nerf sciatique, les changements qui en résultent sont complètement réversibles, le pronostic est favorable.

Prévention

Afin d'éviter tout pincement du nerf sciatique, il est recommandé de:

  • ajuster le poids corporel avec l'excès de poids;
  • évitez de porter des poids, soulevez la charge uniquement avec une répartition du poids appropriée et avec le dos droit;
  • contrôler la posture;
  • recourir périodiquement à un massage général;
  • dormir sur la surface de dureté modérée.

Afin de prévenir l'apparition de rechutes et de complications, il est recommandé aux patients présentant un pincement du nerf sciatique:

  • alimentation équilibrée et équilibrée;
  • évitez de rester assis longtemps, en particulier sur des chaises douces
  • éviter les angles vifs du corps, les inclinaisons;
  • éviter l'hypothermie, en particulier la région lombaire.

Est-ce dangereux de pincer le nerf sciatique?

Avez-vous déjà ressenti une sensation de rampement sur les jambes, un engourdissement et des picotements dans les membres inférieurs? Bien sûr que plus d'une fois. Mais vous n'auriez jamais pensé que la cause de ces phénomènes pourrait être le pincement du nerf sciatique. Quelle est l'inflammation du nerf sciatique, les symptômes et le traitement de cette maladie, ainsi que certaines subtilités de la prévention à considérer dans cet article.

Informations générales

Le nerf sciatique est situé à l'arrière du corps humain et est le plus long de tous les processus nerveux. Le nerf doit passer de la partie inférieure de la colonne vertébrale jusqu'aux talons mêmes. D'une certaine manière, sa structure directe peut être la cause d'un pincement (mais ce n'est pas l'option la plus courante).

Ce nerf innerve l'articulation de la hanche et des membres inférieurs et est responsable de leur mobilité et de leur sensibilité. Par conséquent, en cas de pincement (inflammation, etc.), il est difficile d'appeler le sentiment que le patient se sentira agréable.

Un pincement ou une neuropathie du nerf sciatique (sciatique) survient chez 10% des patients âgés de 40 ans et cette statistique indique la prévalence de la maladie.

Cette maladie peut être appelée radiculite lombo-sacrée, sciatique ou ischialgie. Cependant, ces noms sont beaucoup moins utilisés en médecine moderne.

Les formulaires

Malgré la simplicité de la maladie, il existe plusieurs options, selon la gravité de la crise, on peut:

Différencer ces formes les unes des autres sera exclusivement symptomatique. Supposons qu'une atteinte nerveuse mineure puisse difficilement être ressentie par le patient et que celui-ci ne lui prête pas une attention particulière, alors que le clampage intensif est capable d'immobiliser le patient pendant un certain temps.

Selon la cause de la lésion, il y a:

Névrite - se caractérise par une inflammation du nerf, affecte généralement la gaine de myéline (dans la plupart des cas, cette gaine ne souffre pas). Lorsque la névrite est complète inflammation du nerf, sur toute la longueur.

La neuropathie est une maladie non inflammatoire, elle peut toucher à la fois une vaste zone et une place distincte dans le nerf. Il est possible de pincer le nerf dans la neuropathie en raison d'une blessure, de troubles circulatoires ou d'autres processus non inflammatoires se produisant dans le corps.

Névralgie - ressemble à la névrite, à l'exception du fait que la douleur peut survenir non pas tout au long du nerf, mais dans une zone séparée. Le signe principal de la névralgie est une douleur au site du pincement.

Outre la classification du pincement direct, il existe deux types de douleur dans cette maladie:

  1. Distestesic (surface) - se manifeste par la défaite des processus nerveux du nerf sciatique, caractérisé par une sensation de brûlure, de brûlure, de tir, de douleur aiguë causée par des brûlures, de rampement, de choc électrique.
  2. Troncal (profond) - pressant - tirant, douleur douloureuse, caractère profond.

Raisons

Les causes de cette maladie peuvent être multiples. Il existe des pincements primaires et secondaires du nerf sciatique. Les principaux facteurs incluent les facteurs suivants:

  • traumatisme, contusion, fracture (toute lésion traumatique de la colonne lombo-sacrée est un facteur de risque et peut toucher le nerf sciatique situé dans cette zone, jusqu'à la rupture. Une chute banale jusqu'au cinquième point peut causer de la douleur);
  • hypothermie (une exposition prolongée au froid peut provoquer des conséquences non seulement froides, mais aussi plus graves. Ainsi, à la suite d'une inflammation, une pince nerveuse dans le canal où elle se trouve peut se produire, ce qui entraînera une aggravation);
  • la présence d'une infection chronique dans le corps (pincer le nerf sciatique peut être une maladie infectieuse grave);
  • intoxication du corps (pourquoi l’intoxication est-elle capable de pincer le nerf sciatique? Les substances nocives peuvent provoquer des changements pathologiques dans le corps humain par lesquels se produisent des bouchons de canaux ou enveloppent les racines nerveuses, ce qui entraînera une inflammation);
  • un spasme du grand maxi en forme de poire ou du grand fessier, dans la lumière de l'orifice sciatique (le déroulement de ce spasme est difficile à détecter, c'est pourquoi ce point est mis en évidence dans un élément séparé).


La variante secondaire de la maladie implique la présence d'un facteur provoquant, lorsque la neuropathie du nerf sciatique est un symptôme concomitant, mais pas la maladie principale, ces raisons incluent:

  • hernie discale;
  • abcès, processus tumoral, kyste, fibromes, etc., processus dans la région du nerf;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale (le nerf peut s'enflammer en raison du développement de cette affection dans la région lombosacrée);
  • spondylolisthésis (déplacement de la colonne vertébrale);
  • diabète sucré;
  • la goutte;
  • la septicémie;
  • sclérose en plaques;
  • processus inflammatoires dans le rectum ou le système urogénital.

Myoma - une tumeur bénigne

Le groupe à risque comprend les femmes dans des périodes spéciales de leur vie - grossesse et ménopause.

Pendant la grossesse, le corps d'une fille enceinte est soumis à une double charge: pression de l'utérus sur la colonne vertébrale, postures inconfortables, déplacement du centre de gravité, etc. Tout cela peut provoquer un pincement. En outre, des problèmes peuvent survenir pendant l'accouchement, ainsi qu'après, au cours de l'allaitement, lorsque, en raison d'une situation statique, une femme développe des symptômes similaires à ceux d'une inflammation nerveuse.

En ce qui concerne la ménopause, le corps de la femme sous l'influence de changements hormonaux graves est soumis à une pression énorme et l'une des conséquences peut être la névralgie du nerf sciatique.

Outre ce qui précède, les facteurs de risque incluent:

  • abus d'alcool et de tabac;
  • l'herpès zoster;
  • intoxication par des substances toxiques et narcotiques;
  • manque de vitamines;
  • en surpoids.

Souvent, la maladie peut être héritée.

Certaines professions sont considérées comme «dangereuses», notamment:

Les symptômes

Le principal symptôme de la maladie - la douleur, qui peut être d'intensité et de durée variables. Selon la gravité de la maladie, le syndrome douloureux varie également.

La maladie a une nature croissante du cours, ce qui signifie une augmentation progressive de l'activité de la douleur. Par exemple, le stade initial est caractérisé par une douleur dans la fesse à droite ou à gauche (selon le côté d'où provient l'inflammation). Au fur et à mesure que la maladie progresse, le syndrome douloureux augmente, il peut être donné à la hanche ou au bas du dos et plus bas. Les patients se plaignent souvent de douleurs au coccyx et aux genoux. La douleur est douloureuse dans la nature. Parfois, les patients remarquent des picotements ou un engourdissement d'une partie d'un membre, l'isolement d'un syndrome douloureux, des modifications végétatives de la moitié inférieure du corps. L'état nerveux du patient (le soi-disant syndrome nerveux) est noté.

Dans les cas plus graves de la maladie, un côté ou les deux côtés des jambes peuvent être complètement endoloris, il y a une perte de sensibilité, le patient peut boiter ou une personne est complètement immobilisée.

Une forte attaque de toux, de rire ou d'éternuement provoque une intensification des symptômes.

Les symptômes les plus courants de pincement du nerf sciatique sont les suivants:

  • faiblesse des muscles des membres inférieurs, leur atrophie complète;
  • diminution ou augmentation de la sensibilité;
  • peau sèche;
  • la formation de réflexes pathologiques (rappelant les tics nerveux);
  • transpiration accrue des pieds;
  • la chair de poule;
  • problèmes avec le mouvement des jambes des jambes (flexion et extension du genou);
  • changement de démarche.

Diagnostics

En cas de suspicion de pincement (inflammation) d'un nerf, une personne ne doit pas perdre de temps à consulter un médecin, car le fait de retarder le traitement aura une incidence négative sur le bien-être du patient.

Contactez un spécialiste devrait être immédiatement. Il n’est pas difficile de comprendre ce que le patient tourmente lors de l’examen initial, quelle que soit l’expérience du médecin, car la spécificité des symptômes de cette affection est particulière.

Cependant, la base des mesures de diagnostic est la nécessité de comprendre la raison pour laquelle le nerf sciatique pourrait s’enflammer, et de déterminer s’il s’agit là d’une preuve d’une pathologie plus grave chez l’homme.

Le diagnostic complexe comprend:

  • test sanguin général et clinique;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (CT);
  • Échographie;
  • électroneuromyographie;
  • radiographie du bassin et de la région lombaire;
  • scintigraphie spinale de radio-isotopes;
  • une série de tests névralgiques.

Cette liste n'est pas obligatoire pour tous les patients, certaines études étant prescrites pour les tumeurs suspectes.

Les tests neurologiques peuvent inclure:

  1. Le test pour déterminer la présence du symptôme Bonnet et Lasegue (vous permet de déterminer la présence de pincement).
  2. Évaluation de la sensibilité du corps à l'inflammation.
  3. Vérification des réflexes d’Achille, du genou et plantaires.

Symptôme Bonnet - le patient plie la jambe au niveau de l'articulation du genou et la tire sur le côté, ce qui provoque une douleur.

Le symptôme de Lasega - depuis une position couchée, la jambe droite est levée, ce qui provoque une douleur dans le bas du dos, qui passe lorsque la jambe est pliée au genou.

Traitement

Le traitement du nerf sciatique peut être:

Le traitement conservateur comprend:

  • traitement de la toxicomanie;
  • physiothérapie;
  • exercice thérapeutique (thérapie par l'exercice);
  • réflexologie;
  • l'hydrothérapie;
  • manières folkloriques.

Nous verrons dans un article séparé comment traiter le nerf sciatique à l’aide de la médecine traditionnelle, mais nous allons maintenant nous intéresser aux méthodes de traitement plus traditionnelles.

Afin d'éliminer le syndrome douloureux et de soulager l'état du patient, en plus de l'anesthésie, il est possible d'administrer des injections spéciales qui bloquent les nerfs, éliminant ainsi rapidement la douleur de longue durée.

Le traitement de la toxicomanie comprend:

  • médicaments pour améliorer la circulation sanguine et éliminer les signes d'inflammation (anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments vasoactifs et antioxydants);
  • traitement anti-œdème (lasix, furosémide);
  • médicaments pour soulager les spasmes (milorelaxant);
  • les médicaments qui réduisent le risque de stress antioxydant (dérivés de l'acide thioctique, le ginkgo biloba);
  • comprimés absorbables (pyrogène, lidazu, aloès);
  • comme thérapie locale (médicaments anti-inflammatoires);
  • prendre des vitamines.

En fonction de la gravité du syndrome douloureux, la concentration de médicaments est également ajustée. Les médicaments peuvent être pris oralement et avec un compte-gouttes.

La physiothérapie est un traitement supplémentaire pouvant inclure:

  • électrophorèse;
  • phonophorèse;
  • UHF-thérapie;
  • thérapie magnétique;
  • bains de paraffine;
  • thérapie de boue;
  • bains de radon;
  • bains d'hydrogène sulfuré;
  • thérapie au laser.

La gymnastique médicale a fait ses preuves, mais pour éliminer le syndrome douloureux, deux ou trois séances ne suffisent pas, une régularité et une augmentation progressive des efforts du patient sont nécessaires.

Les exercices les plus courants incluent:

  • "Vélo";
  • "Marcher" sur les fesses;
  • Flexion et extension des jambes aux genoux;
  • Demi-squats avec pied;
  • Relevez les jambes.

Le complexe de thérapie par l'exercice devrait durer au moins 1,5 à 2 semaines et tous les exercices devraient être coordonnés avec le médecin traitant.

En cas de régularité, on peut dire que le patient sera en mesure de se débarrasser de la maladie avec l'aide d'une thérapie par l'exercice et de restaurer l'activité physique (l'entraînement des muscles atrophiés).

De plus, le massage et la thérapie manuelle aideront à soigner le pincement. Cependant, il est nécessaire de savoir où et qui fera ces procédures. Un massothérapeute ordinaire du salon de massage ne fonctionnera pas, vous avez besoin d'un médecin. Tout massage thérapeutique doit avoir lieu dans un établissement médical et la personne effectuant cette procédure doit clairement comprendre la responsabilité qui lui est assignée. Avec une approche superficielle, il est possible non seulement de ne pas anesthésier, mais aussi d’aggraver la situation.

En plus des options de traitement mentionnées ci-dessus, des méthodes non traditionnelles telles que l'hirudothérapie (utilisant des sangsues) et l'acupuncture peuvent être appliquées. Le moins que l'on puisse obtenir avec ces méthodes est le soulagement de la douleur, qui est obtenu lorsque le médecin commence à injecter une injection, et le meilleur résultat est l'élimination complète du problème.

Si le complexe spécifié de mesures thérapeutiques n’aide pas, il existe des indications pour une intervention chirurgicale. Il faut comprendre que l'opération n'est pas la méthode la plus courante de traitement de l'inflammation du nerf sciatique, mais dans les cas graves, cela ne peut pas être fait.

L'opération comprend une décompression nerveuse chirurgicale.

En outre, dans le traitement de cette maladie montre le repos au lit, et sur une surface plane et moyennement dure. Vous pouvez suivre ce schéma à la maison, mais pas nécessairement en hospitalisation. Mais il est nécessaire de comprendre qu'un long séjour en décubitus dorsal nécessite un régime alimentaire particulier ne provoquant pas de constipation (bouillies de lait, potages, légumes).

Complications et conséquences

Malgré le caractère apparemment peu grave de la maladie, l’absence de traitement approprié en temps voulu peut avoir diverses conséquences, notamment:

  • débordement de la douleur au stade chronique;
  • violations des organes internes;
  • problèmes de sommeil;
  • diminution de la libido (jusqu'à sa perte complète);
  • troubles menstruels;
  • infertilité;
  • problèmes de vidange de l'intestin et de la vessie;
  • exacerbation d'autres maladies;
  • diminution de l'activité motrice ou immobilisation complète du patient.

On ne peut pas dire combien de temps la maladie met pour provoquer ces complications. Quelqu'un aura besoin de plusieurs mois et d'autres auront des conséquences dans quelques jours.

Prévisions

En dépit de la possibilité de conséquences désagréables, un traitement rapide et efficace est en mesure d’inverser les conséquences. Le pronostic de la maladie est considéré comme favorable.

Prévention

Pour prévenir le pincement du nerf sciatique est recommandé:

  • contrôler votre poids et le réduire avec un excès de poids;
  • éviter le port prolongé de la gravité (toute manipulation avec des objets lourds doit être effectuée avec une répartition appropriée de la charge);
  • assister à des massages régulièrement;
  • contrôler la position du dos (posture);
  • Utilisez pour dormir une surface plane et dure.

Pour les patients qui ont déjà eu un pincement, il existe plusieurs recommandations qui aideront à éviter les rechutes, notamment:

  • éliminer les longues assises (surtout sur les meubles rembourrés);
  • contrôlez votre régime (il doit être équilibré);
  • prévenir l'hypothermie, en particulier la région lombaire;
  • virages serrés, les inclinaisons sont exclues.


Ainsi, le pincement (inflammation) du nerf sciatique n’est pas une maladie dangereuse mais extrêmement désagréable qui nécessite l’attention du patient afin d’éviter la formation de conséquences. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, ne retardez pas la visite chez le médecin, car cela pourrait vous coûter une gêne.