Principal / Genou

Douleur lombaire à droite

Résumé: La cause la plus fréquente de douleur dans le bas du dos est la présence d'une saillie ou d'une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans ce cas, la douleur peut être transmise de la jambe droite aux orteils du pied. Le seul examen informatif dans ce cas est un IRM.

Dans certains cas, le patient a mal au dos uniquement ou principalement du côté droit. Comprendre les causes possibles de la douleur au bas du dos, ainsi que ses caractéristiques typiques, peut aider à poser un diagnostic précis et, par conséquent, à prescrire le traitement le plus efficace.

Les principales causes de douleur au bas du dos

La douleur au bas du dos est généralement causée par les raisons suivantes:

  • dommages aux muscles, ligaments et / ou tendons entourant et soutenant la colonne vertébrale (en un mot - tissus mous);
  • des problèmes de structures vertébrales, tels que la colonne vertébrale arquée ou les disques intervertébraux;
  • affections ou maladies affectant les organes internes du milieu du dos, des zones abdominale et pelvienne.

Il est recommandé de consulter un médecin si la douleur au dos à droite ne disparaît pas ou s’aggrave quelques jours après son apparition, si la douleur apparaît soudainement et sévèrement, ainsi que si elle est accompagnée de symptômes alarmants.

Dans la plupart des cas, les maux de dos résultent de lésions mineures des muscles et / ou des ligaments de la taille et notre corps dispose généralement de suffisamment de ressources pour faire face à ce type de dommages. Si la douleur ne disparaît pas dans les trois jours, consultez un médecin.

La douleur au bas du dos est généralement causée par des dommages ou des blessures aux structures vertébrales, telles que les muscles du bas du dos droit, les disques intervertébraux de la colonne lombaire ou la colonne vertébrale arquée. Bien que de nombreux problèmes liés à ces structures soient susceptibles de provoquer une douleur au centre du dos, il est également probable que la douleur soit ressentie principalement ou complètement d'un côté de la taille.

Douleurs lombaires et tensions musculaires

L'entorse musculaire est la cause la plus fréquente de maux de dos et peut être douloureuse, ressentie principalement du côté droit.

Les symptômes typiques de la fatigue musculaire comprennent:

  • mobilité limitée (des mouvements tels que se pencher en avant ou se tourner sur le côté peuvent être douloureux ou impossibles);
  • douleur et / ou gonflement dans le bas du dos à droite;
  • spasmes musculaires;
  • la douleur, qui diminue avec le repos, par exemple lorsque vous êtes assis avec les jambes surélevées et les genoux légèrement pliés avec soutien - par exemple, dans un fauteuil inclinable, dans un lit avec des oreillers correctement placés;
  • douleur qui disparaît lors de l'utilisation de compresses chaudes et froides;
  • douleur qui répond au moins en partie aux analgésiques en vente libre
  • douleur qui s'aggrave en sortant du lit ou en étant assise.

Dans la plupart des cas, la fatigue musculaire est le résultat de blessures relativement mineures, telles qu'un virage serré lors du levage d'un sac d'épicerie épais. L'entorse musculaire peut également être le résultat d'une blessure sportive ou d'un accident de voiture.

Le plus souvent, la douleur lors de l'étirement des muscles disparaît après quelques jours et ne nécessite pas l'attention des médecins.

Problèmes de dos

La douleur dans la colonne lombaire peut être causée par des problèmes de structures vertébrales, tels que des articulations arquées, des disques intervertébraux dans n’importe quel segment moteur ou des racines nerveuses sortant de la colonne vertébrale dans chaque segment du côté droit.

Les problèmes de colonne vertébrale courants pouvant causer des maux de dos à droite incluent:

Hernie dans la colonne lombaire

Le disque intervertébral, situé entre les vertèbres adjacentes, peut se renverser sur le côté droit de la colonne vertébrale. La hernie intervertébrale peut provoquer une douleur dans le dos sourde et sourde en raison du pincement de la racine de la colonne vertébrale dans un foramen étroit. Une douleur au bas du dos à droite peut être combinée à une douleur à la fesse et de la jambe droite au pied.

Problèmes avec les articulations t (spondyloarthrose)

Une raideur, un inconfort et des douleurs dans certaines zones du bas du dos droit sont probablement des symptômes d'arthrose des articulations de la colonne vertébrale arquée. Dans certains cas, les nerfs situés du côté droit de la colonne vertébrale sont pincés par une prolifération osseuse au niveau de l'articulation, ce qui peut entraîner des douleurs au dos et des douleurs locales.

Sténose spinale

La lumière du canal rachidien peut se rétrécir en raison d'une hernie intervertébrale, de croissances osseuses et d'autres problèmes, entraînant des douleurs dans le bas du dos à droite, des douleurs radiculaires et / ou une faiblesse de la fesse et de la jambe droites;

Dysfonction de l'articulation sacro-iliaque

L'articulation sacro-iliaque relie les os du bassin à la base de la colonne vertébrale. Si l'articulation sacro-iliaque est trop importante ou, au contraire, trop peu de mouvements, une douleur peut être ressentie dans le bas du dos du côté droit et / ou dans la cuisse droite;

Spondylarthrite ankylosante

Cette maladie inflammatoire peut survenir dans la partie inférieure de l'articulation sacro-iliaque. Une douleur au dos du côté droit et / ou une douleur à la cuisse droite peuvent devenir des symptômes précoces de la maladie. À long terme, la spondylarthrite ankylosante peut conduire à la fusion des articulations arquées et des vertèbres, ce qui limitera la mobilité de la colonne vertébrale.

Le traitement des problèmes de la colonne vertébrale varie en fonction de l'état et de la gravité des symptômes du patient. Nous pensons que l’approche intégrée la plus efficace pour le traitement de l’ostéochondrose et de ses complications. Ainsi, le meilleur effet clinique est une traction de la colonne vertébrale sans charge, avec laquelle vous pouvez augmenter la distance entre les vertèbres, réduire la douleur et améliorer la nutrition de tous les disques intervertébraux. Une gymnastique spéciale, diverses techniques de massage, l'hydrothérapie associée à une traction vertébrale donnent de très bons résultats.

Causes moins courantes de la douleur au bas du dos

Certains problèmes de la colonne vertébrale et certaines affections douloureuses aux conséquences potentiellement graves peuvent également causer des douleurs au bas du dos. Ces états comprennent:

Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif est une affection dans laquelle, en raison de changements dans la colonne vertébrale liés à l'âge, la vertèbre supérieure avance par rapport à la colonne vertébrale inférieure. Cette condition peut créer une charge supplémentaire sur les muscles du dos, ainsi que serrer les racines nerveuses, ce qui entraînera des douleurs au dos à droite, ainsi que, en règle générale, des douleurs le long du nerf sciatique à travers la fesse et / ou la cuisse dans la jambe droite;

Syndromes douloureux chroniques

La fibromyalgie et le syndrome de douleur myofasciale sont des affections douloureuses chroniques pouvant causer des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, ainsi que des douleurs concentrées dans le bas du dos, du côté droit. Les autres symptômes comprennent des douleurs dans des zones spécifiques (points déclencheurs) et une fatigue chronique;

Tumeur dans la colonne vertébrale

Les tumeurs cancéreuses se développent rarement directement dans la colonne vertébrale; dans la plupart des cas, elles s'étendent à la colonne vertébrale à partir d'autres parties du corps. Si la tumeur appuie sur le côté droit de la colonne vertébrale ou serre la racine nerveuse du côté droit, le résultat peut être une douleur au dos du côté droit.

Certaines conditions sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres. Si le patient présente des symptômes chroniques qui semblent s'aggraver de façon intermittente ou progressive, vous pouvez essayer de décrire par écrit de manière détaillée le moment où les symptômes apparaissent et leur gravité. Cela peut aider le médecin à établir rapidement le diagnostic correct et à démarrer le traitement approprié.

Douleur dans le bas du dos causée par des problèmes internes

Il existe de nombreux problèmes avec les organes internes situés dans la partie médiane du dos, de la région abdominale et pelvienne, qui peuvent potentiellement causer des douleurs au dos du côté droit. La douleur peut être le résultat d'une inflammation ou d'une irritation des organes internes, tout en étant un signe d'infection. En règle générale, dans ces conditions, en plus des douleurs au dos du côté droit, il existe d'autres symptômes qui peuvent réduire considérablement la zone de recherche au stade du diagnostic.

Voici quelques causes courantes de douleur au bas du dos:

Problèmes rénaux

Les symptômes des calculs rénaux et des infections rénales peuvent être très similaires. Les deux conditions peuvent provoquer des maux de dos d'une part, ainsi que des douleurs lors de la miction et des nausées et / ou des vomissements. La difficulté à uriner apparaît généralement lorsque la pierre se déplace dans le rein, entre dans les uretères puis dans la vessie et les voies urinaires. Dans ce cas, le patient peut remarquer du sang dans ses urines. L'infection du rein droit provoque de la fièvre, une inflammation locale et des douleurs dans le bas du dos à droite, à l'endroit où se trouve le rein;

Colite ulcéreuse

Cette maladie intestinale inflammatoire est caractérisée par une inflammation persistante du côlon. Des crampes abdominales fréquentes dans la colite ulcéreuse peuvent provoquer des douleurs au dos du côté droit. Les autres symptômes incluent des problèmes digestifs chroniques, tels que diarrhée, douleur rectale, perte de poids et faiblesse générale;

Appendicite

L'annexe est située dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Si l'appendice devient enflammé, commence à fuir ou se rompt, il peut en résulter des symptômes, notamment des maux de dos du côté droit. En général, les symptômes de l'appendicite varient et comprennent une douleur soudaine dans le bas de l'abdomen droit, qui peut être accompagnée de symptômes supplémentaires tels que fièvre, nausée et vomissements et / ou douleur au bas du dos à droite;

Problèmes gynécologiques

Les problèmes liés à divers organes de reproduction chez les femmes situées dans la région pelvienne peuvent entraîner des douleurs au bas du dos à droite. Par exemple, l'endométriose est une maladie courante pouvant causer des douleurs sporadiques dans la région pelvienne, irradiant dans le bas du dos, du côté droit. La fibromatose ou l'apparition de la croissance des tissus dans l'utérus ou autour de celui-ci peuvent provoquer des maux de dos du côté droit ainsi que des menstruations anormales, une augmentation de la miction et des douleurs pendant les rapports sexuels.

La grossesse

Les douleurs lombaires à droite et en général se manifestent souvent pendant la grossesse et sont associées au développement du fœtus. Beaucoup de femmes dans une telle situation trouvent des méthodes utiles telles que le repos, la gymnastique et la thérapie complémentaire.

Inflammation de la vésicule biliaire

L'inflammation ou le dysfonctionnement de la vésicule biliaire est généralement accompagné d'une indigestion grave, surtout après avoir mangé. Un dysfonctionnement de la vésicule biliaire provoque généralement des douleurs dans l'abdomen supérieur droit et dans le dos droit;

Problèmes de foie

La douleur associée aux problèmes de foie peut être due à une inflammation (hépatite), un abcès, des cicatrices (cirrhose), ainsi qu’à un grossissement et à une insuffisance hépatique. Les symptômes de problèmes de foie incluent: douleur dans le haut de l'abdomen droit et / ou dans le dos, fatigue, nausée ou anorexie, jaunisse. Les problèmes de foie sont assez rares chez les personnes qui ne risquent pas leur développement.

Si l'on soupçonne que les affections ci-dessus peuvent causer des maux de dos du côté droit, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

De toute évidence, il existe un grand nombre de maladies et d'affections des organes internes pouvant également entraîner des maux de dos du côté droit. Il est donc important de décrire très clairement vos symptômes chez le médecin afin qu'il puisse rapidement poser un diagnostic correct et établir un plan de traitement efficace.

Douleurs lombaires et conditions d'urgence

Dans certains cas, une douleur dans le bas du dos peut être le signe d'une affection grave nécessitant une aide rapide et experte. Par exemple, la douleur au bas du dos est souvent un symptôme des conditions suivantes:

Appendicite

Cette affection apparaît lorsque l'appendice, situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen, s'enflamme et / ou se rompt. Cela peut provoquer une douleur grave dans le bas du dos et / ou une douleur dans le bas-ventre droit. Les symptômes varient et peuvent inclure des nausées, des vomissements ou de la fièvre. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement.

Syndrome de prêle

Une des complications les plus graves de la hernie discale de la colonne lombaire. Se présente avec une grande hernie intervertébrale ou avec une hernie de taille moyenne sur le fond d'un canal rachidien étroit. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement, mais il existe en définitive un dysfonctionnement persistant des organes pelviens et / ou un dysfonctionnement des membres inférieurs, le plus souvent une parésie du pied. La maladie nécessite des soins immédiats, principalement chirurgicaux, pour une durée limitée. Le syndrome de prêle peut être causé par d'autres causes, telles que la présence d'une tumeur dans la lumière du canal rachidien, la tuberculose rachidienne, etc.

Anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale se manifeste par un élargissement ou une rupture. Les symptômes comprennent généralement des douleurs très graves et soudaines dans l'abdomen ou dans le bas du dos, ainsi que des symptômes associés à une pression artérielle basse, tels qu'une perte de conscience et / ou des nausées;

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est une infection de la colonne vertébrale. En règle générale, il se manifeste par une forte douleur au dos et une forte fièvre. D'autres symptômes peuvent inclure une perte de poids inexpliquée, ainsi qu'une inflammation, une rougeur ou une sensibilité des tissus mous près de la colonne vertébrale.

Les patients eux-mêmes doivent comprendre quand consulter un médecin. La règle principale: consultez votre médecin si la douleur au dos est si grave qu’elle vous empêche de réaliser des activités normales, telles que marcher, rester debout ou dormir, et également si une douleur sévère au dos apparaît soudainement et ne diminue pas au repos, même après la prise d’analgésiques.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2017-11-07, 16:57.

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

  • 1) Un lien hypertexte peut renvoyer au domaine www.spinabezboli.ru ou à la page à partir de laquelle vous avez copié nos documents (à votre discrétion);
  • 2) Un lien hypertexte vers notre site www.spinabezboli.ru doit figurer sur chaque page de votre site où sont publiés nos documents.
  • 3) il ne devrait pas être interdit aux hyperliens d'être indexés par les moteurs de recherche (en utilisant "noindex", "nofollow" ou tout autre moyen);
  • 4) Si vous avez copié plus de 5 documents (c’est-à-dire que votre site contient plus de 5 pages avec notre matériel, vous devez mettre des hyperliens vers tous les articles des auteurs). En outre, vous devez également mettre un lien vers notre site www.spinabezboli.ru, sur la page principale de votre site.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Picotements dans le dos: bagatelle ou annonciateur d'une maladie grave

Peu importe l'âge, les gens peuvent ressentir une gêne au dos. La nature de la douleur peut être variée.

Parfois, une personne ne prête pas suffisamment attention à cela, et même les picotements habituels dans le dos peuvent être le résultat de maladies graves qui ne sont pas uniquement liées à la colonne vertébrale.

Norme ou motif d'inquiétude - le médecin décide

Les gens éprouvent diverses sensations au cours de la journée, allant des maux de tête aux maux de dos. S'il s'agit d'un seul cas, personne n'est pressé de consulter un médecin pour un examen.

En fait, même des sensations apparemment anodines peuvent éventuellement se rappeler avec une nouvelle force.

Mais le temps perdu va faire une blague cruelle. Par conséquent, en cas de symptômes désagréables, même simples, il est utile de faire appel à un thérapeute et de subir un examen.

Les médecins entendent souvent se plaindre de maux de dos sous forme de picotements. La localisation de telles sensations peut être variée. Seul un spécialiste vous dira de quel symptôme parle et à quelle maladie il peut être associé.

Quelles maladies peuvent causer des picotements dans le dos?

Ostéochondrose

Si les symptômes sont des douleurs dans le cou, des picotements dans le dos comme des aiguilles, il est fort possible que ce soient les premières manifestations de l'ostéochondrose cervicale. Quiconque au moins une fois dans sa vie a connu un ou deux signes de cette maladie:

  • après l'exercice - douleur aux épaules, aux bras et aux avant-bras;
  • le matin, engourdissements fréquents du cou et des mains;
  • spasme douloureux dans le cou lorsque vous essayez de tourner la tête ou de l'incliner;
  • acouphènes désagréables;
  • la langue devient engourdie sans raison;
  • douleur dans la région du coeur, qui change à la suite de changements dans la position du corps;
  • maux de tête résultant de brûlures et de picotements à l'arrière de la tête et s'étendant jusqu'aux régions de la couronne et des temples.

L'ostéochondrose est une maladie grave, elle affecte les disques intervertébraux, ce qui entraîne une douleur intense et des conséquences graves (du pincement des vertèbres au déplacement ou à la hernie du disque).

Avec cette maladie, il est tout à fait possible que des sensations de picotement dans le dos se produisent, souvent après un stress.

La névrose, la perturbation et la courbure de la posture, la musculation, le style de vie inactif, l'hypothermie sont également souvent à l'origine de l'ostéochondrose cervicale.

Si au moins deux ou trois symptômes sont familiers à une personne, vous devez consulter un neurologue.

Angine de poitrine

Les maux de dos ne sont pas toujours associés aux maladies de la colonne vertébrale. L'angine de poitrine est un exemple de cas où une maladie peut passer secrètement au stade initial et s'exposer à la douleur dans des zones inappropriées. Par exemple, une douleur intense et des picotements dans le dos au niveau des omoplates peuvent très bien indiquer une angine.

La maladie a deux types de manifestation: au repos et en tension. Si les symptômes de «l'angine de poitrine» (deuxième nom de la maladie) se manifestent après une charge active ou simplement lors de la montée d'un escalier ou d'un jogging, il s'agit alors d'une seconde forme.

Le premier peut être dérangeant et au repos. Habituellement, une personne commence à ressentir une sensation de brûlure dans la partie thoracique du corps, une augmentation de la pression et un essoufflement.

Une autre situation se produit - une sensation de picotement ou de brûlure dans la région des omoplates, qui ne provoque aucunement une maladie cardiaque. Dans de tels cas, il convient de prendre de la nitroglycérine et d’attendre 15 minutes.

Si le symptôme s'atténue, c'est la raison pour laquelle un cardiologue a été référé, la personne présente des signes évidents d'angine de poitrine. Lorsque les symptômes augmentent et ne disparaissent pas, appelez une ambulance.

Hernie intervertébrale

Dans cette maladie, une personne peut ressentir une douleur errante, des picotements dans le dos, à la fois entre les omoplates et dans la région lombaire.

Tout dépend de l'emplacement de la hernie. Si nous parlons d'une hernie thoracique, elle s'accompagne de fortes douleurs thoraciques. Des frissons, des engourdissements et des picotements dans les bras, le dos et le haut de l'abdomen peuvent se produire.

Une personne atteinte de hernie intervertébrale décrit ses sensations comme si ses bras, son dos et sa poitrine brûlaient au feu en cas d'attaque. La symptomatologie se manifeste de différentes manières et dépend de la force de serrage des racines de la colonne vertébrale.

La hernie intervertébrale n’est pas urgente en termes d’examen et de traitement. Lorsque les manifestations de la maladie doivent immédiatement contacter un neurologue.

Maladies accompagnées de picotements dans le côté gauche du dos, dans la poitrine, de brûlures dans la région interscapulaire, etc. Une personne sans formation médicale est incapable de faire un diagnostic par elle-même. Ceci est seulement un spécialiste.

Algorithme d'action lorsque les symptômes apparaissent

Si vous remarquez des changements désagréables dans l'état de santé associé au dos, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Si les symptômes ne sont pas localisés, il est préférable de prendre rendez-vous avec le thérapeute. Cela aidera à déterminer les causes possibles de leur manifestation et à se rediriger vers le bon spécialiste.

Si le syndrome douloureux est principalement localisé dans la poitrine et se manifeste dans la région des omoplates, vous pouvez consulter votre cardiologue en toute sécurité. Pour toutes les autres manifestations, vous devriez contacter un neurologue.

Lors de la visite chez le médecin, le patient se voit proposer plusieurs examens:

  • imagerie par résonance magnétique,
  • radiographie
  • électromyographie
  • électrocardiogramme du coeur.

Ce n’est qu’après des recherches et des tests approfondis qui révéleront le processus inflammatoire dans l’organisme et le diagnostic requis pour le début du traitement. Cela peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois.

Il existe également des cas de manifestations chroniques, lorsque le patient devra subir des examens et un certain traitement plusieurs fois par an.

Par conséquent, le plus important est de ne pas retarder la visite chez le médecin en ce qui concerne les maladies des systèmes musculo-squelettique et cardiovasculaire.

Une sélection de mes matériaux utiles sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations, que je vous recommande de consulter:

Consultez également de nombreux autres documents utiles dans mes communautés et des comptes sur des réseaux sociaux:

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.

Pourquoi le mal de dos fait mal: cinq raisons principales

Il est peu probable qu’au moins une personne ait déjà rencontré un problème comme le mal de dos. En règle générale, les sensations douloureuses se manifestent soudainement et peuvent rester longtemps sans attention. Mais vaut-il la peine d'ignorer les signaux de votre propre corps?

Le rythme de vie moderne vous oblige à passer la majeure partie de votre temps en position assise. Le résultat est une charge inégale sur certains muscles et un manque de charge sur d'autres. Le chargement, les longues marches, la natation dans la piscine et d’autres activités physiques sont une excellente prévention de diverses maladies, mais tout cela n’est pas toujours possible de prendre du temps. Parlons des causes du zona dans la région lombaire et des mesures à prendre lorsqu’il apparaît.

La première raison: les maladies du système musculo-squelettique


La maladie de la colonne vertébrale est la cause la plus fréquente de maux de dos. Parmi eux distingués séparément:

  • ostéochondrose;
  • la scoliose;
  • des blessures;
  • radiculite;
  • tuberculose et processus syphilitiques;
  • néoplasmes (tumeurs).

Nous parlons d’ostéochondrose en premier lieu, car c’est cette maladie qui est la plus courante et l’une des plus dangereuses.

La prochaine étape - le développement de l'inflammation, ce qui conduit à un œdème et encore plus de violation.

Comment se manifeste la maladie? À l'extérieur, l'ostéochondrose se manifeste par une courbure de la colonne vertébrale et une restriction des mouvements. Dans ce cas, la colonne vertébrale dans la région lombaire fait très mal. Le soulagement de la douleur est observé en position horizontale lorsqu’on adopte une certaine posture.

À quel médecin devrais-je aller?


Étant donné que l'ostéochondrose présente de nombreuses comorbidités (par exemple, des maladies gastro-intestinales), vous devez consulter un médecin généraliste pour élaborer un plan de traitement. Sur la base des analyses effectuées, il sera en mesure de donner une consultation pour consultation à des spécialistes.

Premiers secours

Les premiers soins sont particulièrement nécessaires pour le patient, s’il a ce qu’on appelle un «mal de dos». Pour remédier à la situation, il est nécessaire de poser une personne sur le dos sur une surface dure.

Appliquer de la pommade ou de la crème n'est pas recommandé. Vous pouvez administrer une petite dose d'anesthésique et attendre l'arrivée du médecin. Il n'est pas nécessaire de donner de grandes quantités d'analgésiques - si vous supprimez la douleur, le médecin ne pourra pas diagnostiquer correctement.

Traitement de l'ostéochondrose

Tout d'abord, il est nécessaire de respecter un repos au lit strict. Le traitement peut être divisé en plusieurs étapes:

    Traitement de la douleur. Il peut être produit à la maison et à l'hôpital. Des compresses sont appliquées sur le patient, frottées, des analgésiques sont administrés.

Thérapie, qui inclut l’utilisation de vasodilatateurs, de médicaments déshydratants, de blocage des analgésiques.

Procédures neurologiques (exposition manuelle, physiothérapie, introduction des médicaments nécessaires)

  • Étape de récupération. Détenu à l'hôpital, à la maison ou dans un sanatorium. Cette étape vise à restaurer les fonctions et la rééducation du corps.
  • Après le traitement, il est nécessaire d’observer les mesures préventives suivantes: bouger plus, si le travail est sédentaire - faire des pauses toutes les heures, dormir sur un lit dur, aller à la piscine et surveiller son poids.

    Deuxième raison: la grossesse


    Beaucoup de femmes enceintes remarquent l'apparition de douleurs dues au zona. La période d'attente pour le bébé est une période passionnante et difficile où la future mère doit accorder beaucoup d'attention à son bien-être.

    Il existe deux causes principales de douleur: le risque de fausse couche et l’augmentation de la charge sur la colonne vertébrale (en particulier à 5-6 mois, en cas de croissance rapide de l’abdomen, puis des jambes et du bas du dos).

    Les autres causes (par exemple, maladie rénale, système génito-urinaire) sont généralement identifiées lors d’un examen général lors de l’enregistrement. Certaines femmes enceintes peuvent se plaindre d'avoir mal au dos et au coccyx. De tels symptômes se manifestent lors de la préparation du bassin pour l'accouchement.

    À quel médecin devrais-je aller?

    Traitement

    Le traitement avec la menace de fausse couche est fait à l'hôpital. Dans la deuxième version, les médecins recommandent de porter un bandage et de faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes. Positions particulièrement utiles pour les genoux et les coudes.

    Prévention

    S'il n'y a pas de contre-indications, une visite à la piscine est une excellente prévention des maux de dos. Renforce les muscles et les promenades quotidiennes au grand air (au moins 1 à 2 heures). Veuillez noter que l'activité physique devrait augmenter progressivement, sinon le syndrome de la douleur ne tardera pas à attendre.

    La troisième raison: les maladies du tractus gastro-intestinal


    Les maladies du tractus gastro-intestinal, qui peuvent causer une douleur du zona dans la région lombaire, incluent:

    • une pancréatite;
    • une appendicite;
    • colite et entérite;
    • maladies duodénales;
    • ulcères et autres maladies de l'estomac.

    Une douleur vive et aiguë se produit précisément lors d'attaques de pancréatite. C'est pourquoi la plupart du temps, les personnes soupçonnées d'être atteintes de cette maladie sont dirigées vers un médecin.

    Comment se manifeste la pancréatite? La douleur apparaît brusquement, mais en position assise ou lorsque le corps est incliné vers l'avant, elle s'atténue. Lorsque vous avez mal au bas du dos ou au bas du dos lorsque vous vous levez, vous pouvez dire avec suffisamment de confiance qu'il s'agit d'une pancréatite.

    Le syndrome douloureux peut être accompagné de fièvre, d’une perte d’appétit et de nausées, de ballonnements, d’un hoquet, d’un essoufflement et de sensations désagréables dans la région épigastrique.

    J'aimerais ajouter que, comme toute autre maladie, la pancréatite n'apparaît pas soudainement, mais peut se développer au fil des ans. Si vous observez une légère douleur 15 minutes après avoir mangé, pendant une courte période, il est préférable de consulter un médecin.

    À quel médecin devrais-je aller?


    Si vous soupçonnez une pancréatite, il est recommandé de consulter un médecin généraliste ou un gastro-entérologue. En cas de pancréatite aiguë, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Sinon, cette maladie peut évoluer vers une autre, encore plus dangereuse - la pancréatonécrose.

    Premiers secours en cas de pancréatite aiguë

    Il y a des situations où il est impossible d'appeler rapidement une ambulance ou cela peut ne pas arriver bientôt. Pour soulager une crise de pancréatite aiguë, les mesures suivantes doivent être prises:

      Asseyez le patient et inclinez légèrement le corps vers l'avant. Donne lui la paix.

    Éliminer manger.

    Assurez-vous de prendre des liquides toutes les demi-heures, mais pas plus de ¼ de tasse.

    Donnez au patient 0,8 mg de No-Shpy ou de Drotaverine. Les médicaments contenant des enzymes (Créon, Mezin, etc.) doivent être exclus.

  • Fixez quelque chose de froid sur le pancréas par l'arrière.
  • Traitement

    La pancréatite aiguë n'est traitée qu'à l'hôpital. Dans la pancréatite chronique, les spécialistes peuvent prescrire des antispasmodiques (par exemple, No-Spa) ou un traitement antisécrétoire.

    Aussi stricte adhésion au régime. En cas de pancréatite chronique prolongée, des enzymes peuvent être attribués, par exemple Festal, Pancréatine, Micrasim, Créon et autres.

    Quatrième raison: maladie rénale


    En raison de la popularité croissante de la maladie rénale, il convient de la souligner séparément. Malgré leur diversité, presque tous provoquent des douleurs dues au zona dans la région lombaire.

    Les symptômes peuvent facilement être confondus avec d'autres maladies.

    Le plus commun:

    • pyélonéphrite;
    • la cystite;
    • urolithiase;
    • glomérulonéphrite;
    • néphroptose;
    • différents types de tumeurs.

    Comment cela se manifeste-t-il? En eux-mêmes, les reins ne sont pas sensibles à la douleur, il n'est donc pas toujours facile de remarquer immédiatement le problème avant le moment critique. Les autres symptômes sont: augmentation de la miction, nausée et perte d'appétit, frissons.

    Parfois, des patients se plaignent: «J'ai mal au dos quand je suis assis» - ce symptôme a aussi sa place. Veuillez noter qu'avec cette maladie, la douleur ne disparaît pas avec un changement de la position du corps.

    À quel médecin devrais-je aller?

    En règle générale, les maladies du rein se font sentir de manière très vive. Dans la plupart des cas, une ambulance est appelée pour le patient.

    Si vous êtes seulement méfiant, vous pouvez consulter un médecin généraliste qui vous dirigera vers un néphrologue ou un urologue (selon le type de maladie).

    Cette vidéo montre clairement les causes de la douleur au bas du dos.
    https://youtu.be/nJMLXCuwrZY

    Premiers secours

    Le patient doit être couché et veiller à boire - de l’eau pure, des canneberges ou des boissons aux fruits de canneberges. La région lombaire peut être enroulée avec une couverture chaude ou un pull en laine et attendre le rendez-vous chez le médecin.

    Traitement

    Presque toutes les maladies rénales nécessitent un traitement à long terme. Tout d'abord, il est effectué à l'hôpital, après qu'on lui ait prescrit un traitement médicamenteux à usage domestique.

    Le principal danger réside dans le risque de récurrence de la même maladie, la prévention est donc très importante. Tout d'abord, il est nécessaire d'éviter même un léger refroidissement excessif du corps. Deuxièmement, essayez de boire beaucoup de tisane ou de boissons aux fruits.

    Les experts recommandent des décoctions de rose sauvage, de camomille, d’airelles (de baies et de feuilles) et de canneberges.

    Raison Cinq: Cœur


    Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la douleur dans le dos qui l'entoure peut parfois être le signe d'une maladie cardiaque, par exemple un infarctus du myocarde.

    Les principaux symptômes sont le déplacement de la douleur de l'omoplate gauche vers le bas. La douleur peut couvrir la poitrine et se propager au bras gauche (ou au bas du dos et à la jambe gauche douloureuse). Dans de tels cas, le seul moyen de sortir - appeler immédiatement une ambulance.

    Conclusion

    Beaucoup moins souvent, cela fait mal au bas du dos en cas d’exacerbation de maladies féminines - en gros, la douleur se dégage des côtés. En outre, de telles situations sont observées dans des maladies du système nerveux périphérique ou du zona (par exemple, maux de dos et traction des jambes).

    Mais quel que soit le problème qui vous convienne, la conclusion est la suivante: vous devez vous présenter à l'examen du médecin dès que possible. Seulement cela évitera des complications graves.

    Picotements dans le bas du dos

    Des picotements dans le bas du dos inquiètent encore plus souvent des personnes de différents âges. Le symptôme se produit aujourd'hui non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les jeunes, même chez les adolescents.

    Selon les statistiques, environ 65 à 75% des habitants des pays à développement élevé souffrent de maux de dos. Sensations désagréables associées à la marche droite - ainsi certains médecins le croient. Les neurologues insistent: les patients atteints de pathologie sont le plus souvent atteints de douleurs lancinantes, douloureuses et lancinantes.

    Le tournage est d'intensité variable. Ainsi, on parle souvent de fatigue, d'assise prolongée au même endroit ou de posture incorrecte. Des "injections" aiguës dans le dos indiquent généralement ces pathologies ou d’autres.

    À la clinique MART
    sur l'île Vassilievski

    • Médecins expérimentés
      (y compris les praticiens aux États-Unis et en Europe)
    • Prix ​​raisonnables pour tout le monde
    • Diagnostics de niveau expert
      (IRM, échographie, tests)
    • Tous les jours de 7h30 à 22h30

    Fourmillements dans le bas du dos: causes

    Plusieurs causes causent des coutures dans le dos. Parmi eux, distinguent les facteurs "temporaires" et "permanents".

    • Levage de poids;
    • La grossesse;
    • Posture incorrecte;
    • L'hypothermie;
    • Entraînement sportif qui surcharge le bas du dos;
    • En surpoids.

    Les facteurs ci-dessus sont éliminés tout simplement. Cependant, ce sont eux qui peuvent conduire à une pathologie au fil du temps.

    Causes pathologiques de fourmillements dans le bas du dos:

    • Changement de forme, usure du disque vertébral;
    • Prolapsus discal (hernie intervertébrale);
    • Gonflement des muscles;
    • Hypodynamie (activité physique réduite);
    • Blessures;
    • Serrage du nerf;
    • Radiculite (lombaire);
    • Les spasmes;
    • Pathologies inflammatoires de divers organes, notamment des reins, etc.

    Symptômes associés et diagnostics possibles

    Les picotements sont accompagnés d'autres sensations désagréables dans le cas de la pathologie. Si vous constatez plusieurs symptômes alarmants à la fois, assurez-vous de consulter un neuropathologiste!

    "Tir" dans le bas du dos s'appelle lumbago. Accompagné de lumbago, engourdissement des jambes, bas du bassin. Un symptôme survient dans l'ostéochondrose, avec certaines de ses complications - hernie intervertébrale, radiculite lombaire, ainsi qu'en cas de nerf pincé, de spondylolisthésis, de lésions de la colonne vertébrale.

    Pour ostéochondrose se caractérise par une forte tir ou une douleur lancinante au dos. Pathologie et état du système urogénital: la fonction de reproduction est perturbée, les problèmes de vessie sont fréquents - incontinence ou rétention urinaire. La douleur à la couture dans l'ostéochondrose peut être accompagnée de constipation.

    La radiculite lombaire est le plus souvent le résultat d'un développement à long terme d'ostéochondrose. Les disques intervertébraux sont déformés, des changements dystrophiques se produisent dans leurs tissus. La radiculite est particulièrement fréquente chez les patients en surpoids, les «poids lourds», ceux qui sont obligés de porter du poids ou de rester debout au même endroit. La pathologie est accompagnée de douleurs dans le bas du dos, qui peuvent non seulement être perçantes et lancinantes, mais aussi douloureuses. Pour la sciatique lombaire, d'autres symptômes que le lumbago sont caractéristiques:

    • "Chill" sur la cuisse;
    • Engourdissement d'une ou des deux jambes;
    • La chair de poule.
    • Sensation de tension dans les tendons sous le genou;
    • Mauvaise mobilité du dos lombaire;
    • Engourdissement, fourmillements dans les jambes;
    • Incontinence / rétention urinaire, constipation (dans les cas graves).

    Le nerf pincé est un état pathologique dans lequel le disque intervertébral, les corps vertébraux, les muscles «pincent» un nerf ou une branche de celui-ci. En ce qui concerne les pathologies ci-dessus, parmi les symptômes de nerfs pincés par les nerfs dans la région lombaire, il y a un engourdissement, une sensation de lourdeur dans les extrémités inférieures.

    Le spondylolisthésis est appelé déplacement des vertèbres, ce qui peut entraîner une déformation ou un rétrécissement du canal rachidien. Les douleurs dans cette pathologie sont exacerbées par l'entraînement sportif. Autres symptômes de spondylolisthésis:

    Les blessures à la colonne vertébrale peuvent survenir même lorsque vous soulevez des poids, ce qui est déjà le cas de patients victimes d'accidents, de chutes, etc. En plus des douleurs lancinantes, les patients souffrent d'engourdissements, de brûlures aux jambes, de vertiges, de nausées et de vomissements, etc.

    Si vous avez des questions,
    Demandez à notre spécialiste!
    Poser une question

    Diagnostic des pathologies de la douleur dans le dos

    La meilleure façon de déterminer si vous avez une maladie spécifique ou de vous assurer que votre colonne vertébrale est en bonne santé est de consulter un neurologue.

    Le médecin procédera à un examen qualifié du dos et à une enquête sur l’état de santé afin d’évaluer le degré de déformation de la colonne vertébrale. Sur la base des indications obtenues, de telles méthodes de diagnostic peuvent être prescrites:

    Traitement

    Les méthodes de traitement des pathologies sont divisées en physiothérapeutique, médicale et chirurgicale.

    1. Traitements de physiothérapie

    Ces techniques sont le plus souvent utilisées chez les patients présentant des anomalies mineures. La thérapie physique peut également être un moyen auxiliaire de récupération après une maladie.

    Les méthodes physiothérapeutiques de traitement incluent:

    N'oubliez pas que toutes les activités mentionnées ci-dessus ne doivent être réalisées que par un spécialiste hautement qualifié ayant une formation médicale supérieure!

    2. Traitement de la toxicomanie

    S'il est nécessaire de renforcer l'état de santé, le neuropathologiste peut vous prescrire des médicaments, des procédures spéciales. Dans cette liste, nous incluons également d'autres mesures qui sont effectuées à l'aide d'un équipement spécial dans les méthodes médicales de traitement de la colonne vertébrale:

    • Injections de corticostéroïdes (généralement avec spondylolisthésis);
    • Médicaments vasodilatateurs (pour prévenir le manque d'oxygène);
    • Des compresses et des onguents pour l'anesthésie locale;
    • Médicaments hormonaux (pour réduire l'inflammation, le cas échéant), etc.

    3. Traitements chirurgicaux

    Une intervention chirurgicale est nécessaire en dernier recours, dans les stades avancés de diverses maladies. Spécifiquement sur les méthodes d'opérations, leurs caractéristiques, vous pouvez le dire au chirurgien.

    Afin de prévenir l'apparition de picotements dans le dos et, en outre, le lumbago, - se soumettre régulièrement à un examen par un neuropathologiste.

    Rappelez-vous qu'il vaut mieux prévenir la maladie que traiter ses effets.

    Inscrivez-vous au centre médical MART à Saint-Pétersbourg (voir la carte)
    par téléphone: 8 (812) 308-00-18, 8 (921) 947-22-61 ou laisser une demande sur le site Web.

    LLC "MART"
    Numéro de licence LO-78-01-007717
    daté du 5 avril 2017
    199178, Saint-Pétersbourg,
    Petite avenue V.O. d. 54, bâtiment 3, lit. F
    [email protected]

    Nous acceptons:

    Saint-Pétersbourg
    Petit pr. V.O., d. 54, v. 3

    8 (812) 308-00-18
    8 (921) 947-22-61

    © MART LLC. Centre médical, 2014 - 2018
    Il y a des contre-indications. Consultez un médecin. 16+
    Les informations sur le site ne constituent pas une offre publique et sont données à titre indicatif uniquement (Art. 437 du Code civil de la Fédération de Russie).

    colite dans le bas du dos que pourrait-il être

    Pour quelles maladies il y a des douleurs dans le bas du dos:

    La plupart des douleurs au dos sont basées sur des modifications morphofonctionnelles musculo-squelettiques (syndrome primaire de la douleur au dos). Il s’agit tout d’abord de lésions dégénératives dystrophiques de la colonne vertébrale:
    1) ostéochondrose (lésion dystrophique du disque intervertébral et des corps vertébraux adjacents avec formation de spondylose);
    2) spondylarthrose [arthrose des articulations intervertébrales (facettes), qui sont des articulations synoviales communes)].

    Causes possibles du syndrome de douleur secondaire au dos:
    - Tumeurs primitives et métastatiques des vertèbres, de la moelle épinière, de l'espace rétropéritonéal.
    - Fractures vertébrales
    - Lésions infectieuses des vertèbres et des disques intervertébraux (tuberculose, brucellose, abcès épidural).
    - Maladies inflammatoires non infectieuses (spondylarthrite ankylosante, syndrome de Reiter, polyarthrite rhumatoïde).
    - Lésions métaboliques des os (ostéoporose, ostéomalacie).
    - Maladies de croissance (scoliose).
    - Troubles aigus de la circulation sanguine rachidienne (AVC).
    - Maladies du tractus gastro-intestinal (évolution atypique de l'appendicite aiguë, obstruction intestinale).
    - Douleur reflétée dans les maladies des organes du bassin (y compris la colique rénale, les maladies gynécologiques infectieuses telles que la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase, l'uréplasmose, les annexites).

    Ça fait mal aux reins à gauche

    Pourquoi la douleur au talon survient-elle et comment est-elle traitée?

    Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
    Lire la suite ici...

    La douleur aux pieds lors de la marche ou, en d'autres termes, la douleur au talon est familière à tout le monde, et la différence ne concerne que les causes de cette douleur. Dans certains cas, la douleur apparaît à la suite d'une fatigue et est ponctuelle, dans d'autres, elle peut être le symptôme d'une maladie difficile.

    Comprendre la cause d'une telle douleur est une tâche primordiale et seul un spécialiste peut la résoudre. Nombreux sont ceux qui, en cas de douleurs dans les jambes, se diagnostiquent immédiatement: l'éperon de talon ou «l'ostéochondrose maudite». L'autodiagnostic n'apporte jamais de soulagement et l'auto-guérison est plus souvent paralysante que bénéfique.

    Contenu de l'article:

    Quel est important de faire attention à quand la douleur dans le talon?
    Les principales causes de douleur dans la région du talon
    Cause possible n ° 1: éperon au talon
    N ° 2: Polyarthrite rhumatoïde
    # 3: l'ostéoporose

    Quel est important de faire attention

    Dans un premier temps, il est nécessaire de comprendre la nature même de la douleur, sa régularité, son intensité, sa fréquence de manifestation, la localisation des zones où se produit la douleur. Les réponses à ces questions aideront à établir un diagnostic chez un spécialiste. Si la douleur est grandement perturbée pendant le repos, cela peut être un signe d'ostéoporose.

    La douleur au talon peut également être présente pour ceux qui ont peu de mouvement ou qui ont soudainement pris du poids. Cette maladie est appelée fasciite plantaire (épine de talon) et constitue un diagnostic assez courant non seulement pour les personnes souffrant d'excès de poids, mais également pour celles qui portent des chaussures inconfortables. Si vous prêtez attention aux statistiques sur les causes de la formation de maladies du pied, la première place est donnée aux chaussures. Cela est particulièrement vrai pour les filles et les femmes qui portent des talons hauts et des plateformes de forme irrégulière.

    Les principales causes de la douleur au talon

    Un certain nombre de maladies peuvent provoquer des douleurs au talon et au pied:

    • talon éperon;
    • processus inflammatoires dans les tendons causés par des troubles ou des traumatismes;
    • une conséquence de la goutte ou de l'arthrose;
    • réaction à certaines infections, notamment à la chlamydia;
    • ostéochondrose;
    • maladies articulaires;
    • la polyarthrite rhumatoïde.

    Seul un traumatologue ou un rhumatologue peut déterminer avec précision la maladie à l'origine de la douleur au talon, son degré de développement et lui prescrire un schéma thérapeutique efficace, en tenant compte des caractéristiques du corps du patient.

    Talon éperon

    La sensation de pics dans le talon, qui creuse lorsque la charge sur le pied, une douleur intense - les plaintes habituelles avec l'éperon de talon. La maladie elle-même ressemble à une croissance osseuse, souvent accompagnée de dépôts de sels, de processus inflammatoires. Il peut s'agir d'une maladie indépendante et distincte, mais le plus souvent, elle résulte de maladies plus complexes.

    Une éruption se développe souvent sur le fond de la goutte ou de l'arthrose: les sels s'accumulent au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, provoquant une prolifération excessive. Parfois, une personne peut ressentir un fort soulagement, une diminution de l'intensité de la douleur au moment où l'éperon est complètement formé. La nature de la douleur au talon est en train de changer: il n’est douloureux de marcher qu’après une nuit de sommeil.

    Les causes de la douleur au talon se traduisent par des chaussures à talons hauts et la situation s'aggrave si le patient a les pieds plats graves. Forte charge sur les jambes - le premier provocateur de l'apparition de la maladie. Cette charge est généralement ressentie par les personnes ayant un poids important en raison d'une mauvaise répartition du poids. En cas de blessure ou de blessure, un éperon peut également se produire.

    Déterminer sa présence n’est possible qu’à l’aide de rayons X. Mais il ne faut pas oublier que la présence d'une croissance osseuse en soi ne signifie pas un stimulant: les personnes peuvent vivre pendant des années sans ressentir de douleur ni d'inconfort. C'est peut-être le contraire: il n'y a pas de déformation du tissu osseux, mais la douleur au pied et au talon ne permet pas de marcher. Vous devez également faire attention à l'endroit exact où la douleur se produit, car cela peut indiquer la source principale de douleur au pied.

    S'il y a une douleur à l'arrière du pied, dans la région des tendons, cela peut être dû à une inflammation ou à des dommages aux tendons eux-mêmes. Si la douleur est localisée dans la région de la semelle, le problème concerne probablement les muscles, les ligaments ou les articulations plantaires.

    Le traitement de l'éperon de talon commence par l'essentiel: assurer un repos complet à la jambe malade et déterminer la principale source d'occurrence. Thérapie complexe efficace: applications de boue, bains de minéraux et injections de médicaments directement dans le talon. Dans les cas plus graves, lorsque la thérapie conventionnelle ne donne pas de résultat positif, la formation osseuse peut être éliminée de manière fonctionnelle.

    Polyarthrite rhumatoïde

    La maladie est classée comme dangereuse pour la vie humaine. Avec de telles maladies, l’immunité du patient cesse de "reconnaître" ses propres cellules et commence à les détruire comme des cellules étrangères. Pour une personne, cela peut signifier que l'organe dont les cellules sont tuées par le système immunitaire meurt ou que le système immunitaire lui-même souffre de détresse. Le corps commence un processus inflammatoire constant qui peut progressivement détruire tout le tissu osseux d'une personne, en affectant les articulations des bras et des jambes. Les anticorps s'accumulent en grande quantité et agissent comme un poison pour les os, le cartilage et les articulations.

    Une telle arthrite s'accompagne de douleurs intenses, car les articulations sont complètement déformées et détruites. Une forte fièvre monte, il devient difficile de bouger, l'appétit chute, l'apathie apparaît. Le plus souvent, la maladie devient une conséquence d'une infection virale, d'un rhume ou d'une complication après la grippe transmise aux jambes.

    La polyarthrite rhumatoïde est particulièrement agressive, de même que tout processus auto-immun. Détruisant les os et les articulations, le processus affecte les organes adjacents: cœur, foie.

    Retarder le traitement de la maladie étant impossible, il est interdit de se soigner soi-même. L’efficacité du traitement de cette maladie dépend de la rapidité avec laquelle un spécialiste interviendra. Dans les étapes ultérieures, il peut s'avérer que toute thérapie sera inutile, les prédictions sont extrêmement décevantes.

    Malheureusement, il n'y a pas de guérison à 100% de cette arthrite, surtout si elle a acquis une grande ampleur. Les schémas thérapeutiques visent à obtenir une rémission maximale de la maladie et à ralentir le processus de destruction. Le patient se voit prescrire des immunomodulateurs et des anti-inflammatoires puissants. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il est important de comprendre que plus tôt une personne visite le médecin, plus elle a de chances de prolonger sa vie.

    L'ostéoporose

    L'ostéoporose signifie littéralement la porosité du tissu osseux, réduisant sa densité. Notre tissu osseux est composé de nombreux minéraux et nutriments, et s’ils sont retirés du corps, tout le squelette humain en souffre. Normalement, jusqu'à 35 ans, ces substances s'accumulent, se renforcent, rendent les os plus denses et ont une grande influence sur les processus métaboliques. Mais après cette limite d'âge, le processus change et le corps commence à s'épuiser, ce qui provoque un amincissement des os.

    L'ostéoporose n'est pas une maladie aussi rare, surtout chez ceux qui fument beaucoup et consomment souvent de l'alcool. Il y a beaucoup de femmes dans le groupe à risque en raison de la dépendance douloureuse à toutes sortes de régimes, choisies indépendamment et sans la participation d'un médecin. Le risque de développer la maladie chez les femmes est naturellement plus élevé, en raison de caractéristiques physiologiques: menstruations tardives, ménopause prématurée, allaitement prolongé.

    Le danger de l'ostéoporose est que la maladie est détectée spontanément. Pour cette raison, les zones touchées ont le temps de se développer et de recouvrir une grande partie du tissu osseux. Progressivement, la colonne vertébrale cesse de supporter et de répartir correctement la charge, ce qui affecte inévitablement les jambes et les talons, car ce sont les talons qui remplissent la fonction de ressorts d'origine.

    Identifier la maladie dès les premiers stades est possible, mais uniquement en cas d'attention particulière portée à leur santé et de suivi régulier par des spécialistes. Cela devrait être alarmant si la croissance a radicalement changé, il y a une courbure du dos, même des fractures mineures poussent mal ensemble.

    Habituellement, la douleur commence à apparaître dans le dos, le bas du dos et les pieds, ce qui peut être attribué à tort à des signes d'ostéochondrose. Il est important de savoir que l'ostéoporose a rarement une phase récurrente, son traitement revient donc à prévenir son apparition. Il est nécessaire d’assurer l’apport de calcium dans le corps en tant qu’enzyme principale «de construction» afin d’établir la cause de la maladie afin d’éliminer le principal provocateur.

    Guérir l'arthrose sans médicament? C'est possible!

    Obtenez un livre gratuit «Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose» et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!

    Pourquoi le bas du dos et le bas de l'abdomen peuvent-ils faire mal et que faire?

    La douleur au bas du dos se développe souvent en association avec une douleur tirante dans le bas de l'abdomen. Bien entendu, ces symptômes caractérisent en grande partie les maladies du corps féminin. Cependant, il n'est pas rare que de tels signes soient observés à la réception et chez les urologues.

    En général, les douleurs abdominales basses et le bas du dos peuvent parler de nombreux états pathologiques. Et pour commencer le traitement correct, il est impératif de consulter un spécialiste dans ce domaine.

    A l'examen, le médecin attire d'abord l'attention sur l'intensité de la douleur et sa nature. Il peut être coupant ou douloureux. Parfois accompagné d’une augmentation ou, au contraire, d’une diminution de la température corporelle, de vomissements, de saignements. Si le patient est une femme, le médecin doit déterminer si la douleur est liée à la grossesse ou au cycle menstruel.

    Causes profondes de la douleur

    Une des causes les plus courantes, bien sûr, est la présence d'une cystite aiguë chez un patient. Dans les cas où, outre les douleurs décrites ci-dessus, il y a du sang dans l'urine, des sensations douloureuses à la toute fin de la miction, ou est trop fréquent, il est prudent de dire que la patiente développe une cystite «en toute sécurité». Dans ce cas, une personne malade doit nécessairement passer par toutes les études nécessaires que l'urologue prescrira.

    Si la douleur abdominale et le bas du dos ne sont pas accompagnés des symptômes ci-dessus, alors nous pouvons supposer que le patient a des problèmes d'intestins. Et chez les femmes, en plus des problèmes intestinaux, une telle douleur parle assez souvent du stade initial du développement d'un kyste ovarien, d'une annexite ou d'autres maladies plus graves du système génito-urinaire féminin. Si de tels symptômes apparaissent, la femme doit immédiatement prendre rendez-vous avec un urogynécologue ou un gynécologue.

    Les cas où les hommes ont mal au bas du dos et au bas de l'abdomen sont assez rares. Cependant, ces symptômes peuvent indiquer des maladies graves du système digestif ou urinaire. Souvent, de telles douleurs surviennent lorsqu'un homme développe une prostatite. Par conséquent, afin de poser un diagnostic précis, le patient doit consulter non seulement un gastro-entérologue, mais également un urologue. En aucun cas, ne peut pas retarder avec une visite chez le médecin. Souvent, parallèlement à de telles douleurs, on observe une augmentation de la température du corps humain. Ces symptômes peuvent indiquer les maladies suivantes: mycoplasmose, chlamydia, gonorrhée ou uréoplasmose.

    La nature de la douleur et sa fréquence d'apparition dans diverses maladies revêtent une grande importance dans le diagnostic. Ainsi, par exemple, la nature aiguë de l'évolution de la maladie provoque souvent des crampes douloureuses, qui s'aggravent et qui se compliquent souvent de frissons, de nausées et de fièvre. La présence d'une telle douleur indique souvent un processus inflammatoire en développement. Si de telles douleurs sont observées pendant une longue période, vous devriez consulter un spécialiste, car dans ce cas, la probabilité de développer une maladie chronique est élevée.

    Douleur abdominale et lombaire chronique

    La sensation de malaise dans la région lombaire et dans le bas de l'abdomen en médecine a un nom bien défini: douleur pelvienne chronique. Un tel diagnostic est posé dans les cas où les symptômes ci-dessus gênent une personne pendant au moins six mois. La douleur pelvienne dans les cas est causée par des maladies gynécologiques et des maladies extra-génitales.

    Parmi les causes les plus rares de douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen figurent les suivantes:

    • Ostéochondrose de la colonne vertébrale;
    • Hernie discale;
    • Arthrose des articulations intervertébrales;
    • La polyarthrite rhumatoïde;
    • Sténose du canal intervertébral;
    • Lésions infectieuses des vertèbres;
    • La scoliose;
    • AVC
    • L'ostéoporose

    Pourquoi ça fait mal surtout les jeunes filles?

    Ces douleurs chez les filles sont le plus souvent observées avant ou juste au début de la menstruation. La plupart du temps, ils sont de nature crampes et sont observés au cours des trois premiers jours de menstruation. Des études scientifiques suggèrent que plus de 50% des femmes souffrent de crampes, mais la plupart d'entre elles ont une intensité modérée et ne posent aucun problème particulier.

    Il faut dire que la nature de cette douleur dépend de la quantité d’hormones spécifiques (prostaglandines) dans le corps de la femme. Cependant, il y a des moments où la douleur est assez forte et douloureuse. Ensuite, il devrait être examiné pour la présence d'autres facteurs de complication (par exemple, l'endométriose ou le fibrome).

    On observe souvent des douleurs dans la région lombaire et au bas de l'abdomen chez les femmes enceintes. Ce qui est associé à un stress accru sur la colonne vertébrale féminine. Si des douleurs lancinantes commencent à apparaître peu de temps avant l'accouchement, cela peut indiquer de fausses contractions (Braxton-Hicks). Aux premiers stades de tels symptômes, les symptômes semblent particulièrement effrayants, car ils peuvent signifier une fausse couche. Dans de tels cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance ou aller chez le médecin vous-même.

    Une autre raison pour laquelle les filles tirant l'estomac peut être une hypothermie prolongée. Tout d’abord, il s’agit de ceux qui négligent leur santé pour leur beauté, sortent par temps froid, les reins nus. À propos, après de telles promenades, de nombreuses filles ont appris de leur médecin traitant un diagnostic terrible: l'infertilité. Par conséquent, cela vaut la peine d’être pris en compte: vaut-il la beauté de telles victimes à l’avenir?

    Commentaires

    Invité - 11/03/2013 - 17:17

    Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
    Lire la suite ici...

    • pour répondre
    • pour répondre

    Invité - 11.11.2013 - 18:53

    Invité - 25/12/2013 - 18:11

    Invité - 19/01/2014 - 02:24

    Invité - 05/08/2014 - 00:21

    Lola - 08/22/2015 - 03:36

    Invité - 03/05/2017 - 17:16

    Lena - 24.04.2017 - 11:07

    Invité - 15/04/2014 - 17:07

    Invité - 19/04/2014 - 12:59

    Guest - 02/12/2015 - 15:04

    Guest - 03/06/2016 - 21:36

    Invité - 10/06/2014 - 02:08

    Invité - 15/10/2014 - 02:38

    Invité - 03/04/2017 - 19:59

    Invité - 21/10/2014 - 17h35

    Charme - 18/11/2014 - 09:44

    Invité - 17/01/2015 - 18:38

    Tatyana - 25/02/2015 - 17:57

    Invité - 04/04/2015 - 16:41

    Catherine - 18/04/2015 - 14h38

    Invité - 19/04/2015 - 21:05

    Julia - 31/05/2015 - 23:39

    Daria - 08/05/2015 - 17:59

    Alexander - 20/08/2015 - 13:18

    Invité - 10/05/2015 - 03:40

    Natalia - 14/11/2015 - 22:17

    Invité - 25/12/2015 - 17:31

    Vika - 12.27.2015 - 20:13

    Torentol - 20.20.2016 - 18:20

    Masha - 24/01/2016 - 23:25

    Invité - 6 février 2016 - 23h30

    Irina - 02.29.2016 - 20:15

    Maria - 11/04/2016 - 12h19

    Invité - 22/04/2016 - 17h55

    Mila - 24/04/2016 - 20:18

    Nikita - 29/04/2016 - 02:07

    Guest - 13/05/2016 - 01:07

    Guest - 06/07/2016 - 15:15

    Invité - 20/06/2016 - 10:49

    Invité - 22/06/2016 - 18h11

    Olga - 26/06/2016 - 10:50

    Invité - 27/06/2016 - 07h45

    Invité - 13/08/2016 - 13:48

    Maria - 15/08/2016 - 13h49

    Invité - 09/04/2016 - 13:19

    Vyacheslav - 29/09/2016 - 10:56

    Anna - 21/09/2016 - 18:02

    Elena - 22/09/2016 - 23:05

    Invité - 10/05/2016 - 13:31

    Sasha - 13/10/2016 - 10:03

    Anna 12 ans - 18/10/2016 - 02:05

    Lena - 25.10.2016 - 21:43

    Sergey - 27/10/2016 - 12:55

    gel - 12/03/2016 - 07:44

    Guest - 24/12/2016 - 02:29

    Invité - 01/08/2017 - 18:01

    Yulia - 23/01/2017 - 11:44

    Olga - 02/01/2017 - 18:37

    Invité - 13/02/2017 - 20:46

    Invité - 27/03/2017 - 19h29

    Invité - 22/04/2017 - 11h40

    Invité - 22/04/2017 - 12h16

    Invité - 05/01/2017 - 18:01

    Julia - 11/05/2017 - 22:15

    Invité - 24/05/2017 - 00h44

    Lyudmila - 21/07/2017 - 04:36

    Catherine - 26/07/2017 - 15h44

    Des pages

    Ajouter un commentaire

    Mon Spina.ru © 2012—2018. La copie de matériel est possible uniquement en référence à ce site.
    ATTENTION! Toutes les informations sur ce site sont pour référence seulement ou populaires. Le diagnostic et la prescription de médicaments nécessitent la connaissance des antécédents médicaux et un examen médical. Par conséquent, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour le traitement et le diagnostic, et non pas l'automédication. Accord d'utilisation pour les annonceurs

    Douleur lombaire chez les hommes - causes, description complète des problèmes possibles.

    Le mal de dos chez les hommes après 35 ans - c'est assez banal. Beaucoup de gens mettent toutes sortes de pommades, font des injections de diclofénac et continuent à vivre, acceptant progressivement des souffrances régulières. Les causes des problèmes dans le bas du dos peuvent être très nombreuses, on ne peut pas aider avec le diclofénac ici.

    Par conséquent, la meilleure option est de demander un diagnostic à un spécialiste qui identifiera les causes de la douleur dans la région lombaire et vous prescrira un traitement approprié.

    Qui aidera à diagnostiquer?

    Initialement, les problèmes de dos chez les hommes sont adressés au médecin local ou au médecin généraliste. Après avoir effectué l'inspection, il dirigera des spécialistes plus étroits:

    • Si vous soupçonnez des processus pathologiques dans les reins - urologue ou néphrologue;
    • Si possible des problèmes du système reproducteur - au proctologue;
    • S'il y a eu des blessures - chez un chirurgien, un orthopédiste ou un traumatologue.

    De plus, vous devrez peut-être consulter un spécialiste des maladies infectieuses, un gastro-entérologue et un cardiologue.

    Faites attention! Une visite chez un chiropraticien est une très bonne chose, mais seulement après que le patient a été examiné par un spécialiste. Il est impossible de se concentrer uniquement sur les recommandations du manuel!

    La liste est longue, mais il ne faut pas avoir peur - parfois, les symptômes mêmes du mal de dos sont évidents et les visites de masse de spécialistes ne sont pas nécessaires. Si toutefois des consultations sont organisées, essayez de décrire autant que possible les sensations ressenties dans le bas du dos. Ils peuvent être coupants, tirer, faire mal et avoir une localisation variable - à droite ou à gauche du centre, parfois dans le bas de l'abdomen, mais ils donnent aussi au bas du dos ou aux jambes. Le diagnostic correct de la maladie dépend du traitement qui sera prescrit par un spécialiste.

    Groupes à risque

    Les problèmes du bas du dos chez les hommes sont si courants que ceux qui n'ont pas mal au dos sont de rares chanceux. La raison en est - dans les particularités du mode de vie des hommes.

    Les hommes sont à risque:

    1. Faire un travail physique pénible - chargeurs, athlètes, haltérophiles.
    2. Conduite d'une vie sédentaire ou travail impliquant une longue séance - programmeurs, chauffeurs, comptables.
    3. En surpoids.
    4. Avoir de mauvaises habitudes - abuser de l'alcool, du tabac ou de la drogue.
    5. Immunocompromised.

    Par conséquent, pour éviter les douleurs au bas du dos, vous devez revoir votre mode de vie - si vous avez un travail sédentaire, au moins toutes les 50 minutes, relevez-vous et échauffez-vous, si nécessaire, soulevez des poids - soulevez correctement, essayez de le répartir entre les mains et évitez les secousses brusques. N'oubliez pas d'abandonner vos mauvaises habitudes, ajustez votre alimentation si possible pour perdre du poids.

    Si des problèmes sont associés à l’étirement des muscles - pour fournir un repos du dos, pour permettre aux muscles de récupérer. Sinon, la douleur peut devenir chronique.

    Si la cause des problèmes est une maladie des organes internes - se soumettre à un traitement, ce qui signifie qu’elle lutte pour une longue lutte contre la maladie.

    Causes de la lombalgie

    Le travail des hommes est souvent associé à des surcharges sur la colonne vertébrale, de sorte qu'une douleur dorsale aiguë peut être associée aux problèmes suivants:

    • Tension musculaire. Lors de l’étirement des muscles, la douleur dans le bas du dos est provoquée par un spasme des longs muscles du dos. Douleur localisée dans la région lombaire, la mobilité du patient est limitée. Le traitement principal est le repos pendant 3-5 jours. Si, pendant ce temps, le dos n'est pas guéri, vous devez consulter un médecin.
    • Fractures de la colonne vertébrale ou des vertèbres, y compris compression. Les fractures lombaires par compression qui ne sont pas compliquées par une lésion de la moelle épinière sont un phénomène assez courant, en particulier chez les hommes de plus de 40 ans. Au moment de la fracture, il ne peut y avoir aucune gêne. Par la suite, il y a des douleurs aiguës, aggravées par les mouvements du corps, parfois même avec une respiration profonde ou une toux. Dans certains cas, la douleur est atténuée, comme pour les symptômes d '"abdomen aigu". La probabilité de fracture est assez élevée si un homme souffre d'ostéoporose.
    • Déplacement des disques intervertébraux. Le déplacement des disques intervertébraux dans la colonne lombaire est caractérisé par une douleur aux jambes. Parfois, une boiterie peut survenir. Contrairement à d'autres douleurs, ce type ne répond pas au traitement anesthésique.
    • Coxarthrose de l'articulation de la hanche. La cooxarthrose de l'articulation de la hanche se caractérise par des douleurs aiguës dans la partie inférieure du bas du dos, une région excitante de la fesse et un resserrement de l'articulation touchée. Souvent, ils cèdent leurs jambes au genou. Dans les cas avancés, il est très difficile de faire même des étapes simples.

    Les maux de dos aigus chez les hommes résultent d'autres maladies. Ceux-ci peuvent être:

    1. Causée par diverses infections - brucellose, tuberculose, abcès épidural.
    2. Etat de l'AVC en cas de violation de la circulation sanguine cérébrospinale.
    3. Maladies du tube digestif - appendicite aiguë sous forme atypique, occlusion intestinale.

    Les maladies des organes pelviens - coliques néphrétiques, maladies vénériennes infectieuses (blennorragie, chlamydia, ureaplasmose) provoquent également des douleurs au dos. La localisation principale de la douleur - à gauche de la colonne vertébrale. Si la douleur douloureuse survient à droite et se propage au bas du dos, cela indique une attaque de lithiase urinaire. Avec la cholécystite, la douleur est le zona.

    Cas particuliers de douleur soudaine à droite:

    • Perforation de l'ulcère;
    • Attaque d'appendicite;
    • Paraproctite;
    • Obstruction intestinale.

    C'est important! Dans tous les cas de douleur aiguë dans le coin inférieur droit inférieur droit - assurez-vous d'appeler une ambulance. La localisation de la douleur à droite suggère qu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire.

    Douleur intermittente

    Les problèmes dans ce cas ne sont pas directement liés au dos. Les organes malades sont beaucoup plus profonds que la région douloureuse. En règle générale, les maladies suivantes se manifestent:

    1. Prostatite chronique.
    2. Maladie rénale - la douleur survient aux jonctions des côtes et de la colonne vertébrale.
    3. Tumeurs de l'estomac et du duodénum, ​​du pancréas ou des ulcères peptiques.
    4. La colite ulcéreuse et le gonflement du côlon provoquent des douleurs dans le dos.

    Douleur chronique

    Si le mal de dos est devenu chronique, cela signifie que les maladies ont déjà commencé à se développer. Les causes les plus courantes de douleur chronique au bas du dos chez les hommes sont les suivantes:

    Traitement des articulations Plus >>

    • Spondylose déformante. Elle se caractérise par une croissance osseuse importante, des modifications dystrophiques des vertèbres de la colonne lombaire et une calcification générale de l'appareil ligamentaire de la colonne vertébrale. Cela conduit à une mobilité réduite, puis à des processus inflammatoires dans les tissus lésés. Douleurs lancinantes typiques à gauche.
    • Ostéochondrose. Maladie du tissu osseux et cartilagineux.
    • Spondylarthrose ankylosante. La particularité est une limitation significative de la mobilité du patient après une période de repos - le matin, le volume des mouvements de la poitrine pendant la respiration diminue. Dans une forme négligée, des distorsions graves sont observées dans la région thoracique.
    • Maladies oncologiques au stade métastatique - carcinomes métastatiques du tractus gastro-intestinal, des reins, de la prostate ou de la glande thyroïde, lymphome, ostéomyélite. Et, directement, les tumeurs de la moelle épinière elles-mêmes - méningome, lipome, neurofibrome. Ils se caractérisent par des douleurs sourdes à gauche, associées à des symptômes neurologiques.
    • Pour les hommes atteints de prostatite, une douleur sourde dans la région située à gauche de la colonne vertébrale est caractéristique. Les douleurs tirantes en bas à gauche parlent d'inflammation de la vessie, en particulier lorsqu'elles sont associées à une miction douloureuse.

    Les causes de la douleur chronique au bas du dos chez les hommes sont nombreuses et les conséquences de la négligence de leur propre santé sont plus que graves. Alors que ne pas faire, c'est s'auto-soigner!

    Traitement des remèdes populaires

    Le traitement des remèdes populaires comprend:

    1. Compresses chauffantes - de raifort ou radis, compresses salines, teinture de champignons.
    2. Frotter - des teintures de vodka de racine de bardane et de poivron rouge sont utilisées.
    3. Chaleur sèche - ceintures en laine, allongées sur un coussin chauffant.
    4. Traitement à base de plantes - décoctions ou compléments alimentaires de production industrielle, destinés à la restauration des articulations.
    5. Massages - aide bien au miel, réchauffe.

    C'est important! L'utilisation de toutes les méthodes populaires n'est possible qu'après le diagnostic et la détermination de la cause du mal de dos et en consultation avec un spécialiste.

    Le traitement lombaire est un processus très laborieux et long, mais vous ne pouvez pas le laisser vous-même, sinon vous pouvez contracter de nombreuses maladies évolutives.

    C'est tout, chers lecteurs, laissez votre opinion sur l'article d'aujourd'hui dans les commentaires.