Principal / Poignet

Comment traiter la névralgie intercostale à droite ou à gauche?

La névralgie intercostale est un syndrome de douleur réflexe qui survient lors d'une compression, d'une irritation ou d'une inflammation des nerfs intercostaux. Sinon, on l'appelle aussi thorakalgie. Ce phénomène est désagréable, car il s'accompagne d'une douleur intense.

Les manifestations cliniques ressemblent beaucoup aux symptômes d’un certain nombre de maladies des organes internes, en particulier du cœur. C’est pourquoi de nombreux patients, effrayés par une crise de névralgie intercostale, s’adressent à un cardiologue ou commencent l’auto-traitement en prenant des médicaments pour le cœur. Ce dernier, associé à l'absence de diagnostic correct et de traitement adéquat, n'apporte pas de soulagement, mais ne fait qu'aggraver l'état du patient.

La thoracalgie étant assez fréquente chez les personnes âgées et les personnes âgées, une prise de conscience totale de celle-ci sera un gage de santé et de bien-être à ces étapes de la vie.

Qu'est ce que c'est

La névralgie intercostale est une notion collective utilisée pour désigner les affections accompagnées de douleurs à la poitrine. Ce type de douleur peut être observé dans diverses conditions pathologiques résultant de la défaite de divers systèmes et organes.

Causes et facteurs de risque

La névralgie intercostale n'est pas une maladie indépendante dans son essence. D'un point de vue médical, il s'agit d'une complication à l'origine de la maladie sous-jacente ou du processus pathologique se produisant dans le corps.

La poitrine humaine a douze paires de côtes qui sont attachées à l'arrière des vertèbres thoraciques de la colonne vertébrale. Les nerfs thoraciques, partant des trous intervertébraux (foraminaux) et se ramifiant, sont situés entre les côtes.

Le mécanisme de la névralgie intercostale est simple. Les attaques peuvent être causées par:

  • atteinte ou inflammation des terminaisons nerveuses dans l'espace intercostal;
  • l'atteinte des racines des nerfs rachidiens thoraciques au point de leur sortie du canal rachidien.

Les causes les plus courantes de névralgie nerveuse intercostale sont les suivantes:

  • ostéochondrose, spondylarthrite, spondylarthrite ankylosante et autres maladies de la colonne thoracique;
  • exercice excessif;
  • tumeurs de la moelle épinière thoracique;
  • traumatisme à la poitrine;
  • mouvement vif et infructueux;
  • hypothermie générale du corps, hypothermie de la poitrine et du dos;
  • pathologie de la partie supérieure du tractus gastro-intestinal;
  • position inconfortable forcée du corps;
  • infection par l'herpès.

Les facteurs contributifs sont:

  • changements de vaisseaux sanguins liés à l'âge;
  • troubles métaboliques (diabète);
  • maladies du système nerveux;
  • maladies infectieuses et inflammatoires;
  • immunodéficience;
  • intoxication du corps;
  • milieu de travail inconfortable.

Chez les femmes, la névralgie intercostale peut être causée par le port de sous-vêtements serrés, ainsi que par l'insuffisance pondérale. Chez les enfants et les adolescents, la névralgie intercostale peut survenir pendant une période de croissance intensive du squelette osseux.

Symptômes de névralgie intercostale

Le principal symptôme de la névralgie intercostale est une douleur le long de l'espace intercostal. L'intensité de la douleur peut être différente: forte, forte, tir (plus souvent) à constante, intensité moyenne. La douleur augmente avec les mouvements du patient, avec la toux et les éternuements, et même avec la respiration. Souvent, une personne adopte une position forcée: elle se penche du côté affecté pour minimiser la quantité de mouvement qu’elle contient. Lorsqu’ils toussent, rient ou éternuent, certains patients appuient fermement la paume de la main sur l’espace intercostal affecté dans le même but: réduire la quantité de mouvements dans cette zone afin qu’elle fasse moins mal.

Avec la défaite du nerf intercostal gauche, la douleur imite souvent les sensations de l'angine de poitrine: les patients considèrent la douleur comme une cuisson, avec une irradiation (propagation) du bras gauche, de l'omoplate, de la colonne vertébrale. Cependant, les douleurs d'angine ne dépendent pas des mouvements, de la toux, du rire et d'autres choses, et diminuent en outre après que le patient ait pris des comprimés de nitroglycérine ou leurs analogues. Cependant, afin de ne pas rater une pathologie cardiaque aussi importante, dans les cas douteux, le médecin prescrit un patient sous ECG. Il est important de ne pas confondre la névralgie intercostale avec l'infarctus du myocarde, car la douleur qu'elle contient ne diminue pas non plus à partir de la nitroglycérine. Par conséquent, en cas de douleur soudaine dans la région du cœur, il ne faut pas tenter le sort en espérant que tout ira pour le mieux, mais il faut être prudent: appelez une ambulance et subissez une électrocardiographie.

Le diagnostic différentiel des manifestations cliniques est une étape importante dans le traitement des patients. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la pathologie cardiaque, car le traitement de la névralgie intercostale et de la maladie cardiaque nécessite des thérapies différentes, et qu'un diagnostic incorrect et une perte de temps en pathologie cardiaque peuvent être cruciaux pour l'état du patient. Les différences consistent principalement dans le fait que:

  • avec névralgie, la douleur thoracique persiste longtemps, de jour comme de nuit;
  • la douleur augmente avec un changement de la position du corps dans l'espace, une toux et un éternuement, une inspiration et une expiration, des mouvements brusques, un sondage ou une contraction de la poitrine.

Dans les maladies cardiaques, en particulier la sténocardie, les douleurs qui surviennent disparaissent rapidement en 5 à 10 minutes ou sont soulagées par la nitroglycérine. Les mouvements et les modifications de la position du corps, la toux et la respiration profonde n'entraînent pas une augmentation des douleurs cardiaques, mais peuvent être accompagnés d'une perturbation du rythme des contractions cardiaques et d'une modification de la pression artérielle. Pour exclure la probabilité d'une pathologie cardiaque en cas de douleur à la poitrine ou sous l'omoplate gauche, un électrocardiogramme doit être effectué en urgence, parfois sous la forme d'une radiographie.

Localisation de la douleur

  1. Douleur réfléchie. La douleur réfléchie est en règle générale une conséquence du développement du processus pathologique dans les organes internes (maladies de l'espace rétropéritonéal, anévrisme de l'aorte, pathologie du tube digestif, DHI).
  2. Douleur irradiante. Le mécanisme de développement de cette douleur aujourd'hui n'est pas complètement compris. Selon les experts, le système nerveux pourrait mal interpréter la source de la douleur en raison de la présence de voies communes qui permettent des douleurs à la fois viscérales et somatiques. Les douleurs irradiantes résultant d'un étirement, d'une irritation ou d'une compression du nerf somatique ou de la racine nerveuse sont plus intenses. Lors d'efforts physiques, d'éternuements ou de toux, la douleur peut augmenter et se propager à la partie du corps touchée.
  3. Douleur locale Elle peut être provoquée par tout processus pathologique visant les récepteurs de la douleur de divers tissus, muscles, ligaments, peau, tendons, os, articulations, etc. Dans ce cas, la douleur se développe directement dans la zone de lésion.

Diagnostics

Une fois que le médecin a recueilli les plaintes du patient et ses antécédents d'évolution de la maladie, des examens supplémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic.

Les plus informatifs et les plus utilisés:

  1. Radiographie thoracique - révèle des violations de la structure du tissu osseux, principale cause de névralgie;
  2. Examen bactériologique du sang - si la cause de la toracalgie est une infection, identifie l'agent responsable de la maladie, dans d'autres cas l'analyse reste inchangée;
  3. La numération globulaire complète se caractérise par des indicateurs normaux ou une légère augmentation du nombre de leucocytes en cas de réaction inflammatoire au niveau du nerf;
  4. Imagerie par résonance magnétique - détermine les modifications des os et du cartilage, le gonflement, le pincement ou l'inflammation du nerf intercostal;
  5. La tomodensitométrie - une méthode plus précise que les rayons X, révèle de plus petites violations de la structure du tissu osseux;
  6. Échographie - utilisée pour différencier la névralgie des autres pathologies, la thorakalgie restant inchangée;
  7. Electro spondylographie - détermine la pathologie des disques intervertébraux et de la colonne vertébrale;
  8. Myélographie - la moelle épinière et les nerfs intercostaux sont examinés à l'aide d'un agent de contraste sur un appareil à rayons X. Ils vous permettent d'identifier les modifications du tissu nerveux.
  9. Électromyographie - détermine les violations dans les fibres musculaires le long du nerf affecté.

Comment traiter la névralgie intercostale?

Le traitement de la névralgie intercostale peut être divisé en médicament et en physiothérapie. Avec la combinaison de ces méthodes de traitement, la durée de la maladie et les processus de récupération sont réduits plusieurs fois.

Traitement de la toxicomanie

Pour les douleurs névralgiques, le traitement médicamenteux à domicile est primordial. Habituellement, lorsque la névralgie est prescrite à de tels médicaments:

  1. Anti-inflammatoires: piroxicam, diclofénac, indométhacine, ibuprofène et voltarène. À l’extérieur, ces médicaments sont utilisés sous forme de pommades, et en interne sous forme de gélules, de comprimés et d’injections.
  2. Le principal symptôme est la douleur: spazgan, sedalgin ou analgin.
  3. Relaxants musculaires Sirdalud, baclofène, clonazépam (soulagent l’une des causes de la névralgie - spasme musculaire).
  4. Des médicaments tels que viperalgin, vipratox, apizartron et virapin, contenant du venin d'abeilles et de serpents, facilitent grandement l'état des patients.
  5. Anesthésiques (lidocaïne et novocaïne), qui bloquent en conditions aiguës en les injectant par voie intramusculaire.
  6. Vitamines du groupe B, dont la carence affecte négativement le système nerveux et provoque des névralgies intercostales.
  7. Des médicaments apaisants sont prescrits pour l'insomnie, provoquée par des douleurs névralgiques atroces.

Traitement non médicamenteux

Névralgie intercostal peut être traitée sans l'utilisation de médicaments en utilisant les méthodes suivantes:

  • À l'aide de mouvements de massage des mains avec une pommade chauffante ou une crème appliquée sur ceux-ci, un profond réchauffement relaxant des muscles créant un «corset» protecteur (ou au contraire conduisant à une compression du nerf intercostal) est obtenu. Elle est réalisée en position assise en frottant et en caressant l'espace intercostal avec le bout des doigts, puis en pétrissant tous les muscles dorsaux.
  • Contrairement à la méthode précédente, avec l'acupression, on appliquait une pression physiologique et bioénergétique sur la poitrine, des points associés à l'organe malade, ce qui entraînait un soulagement de la douleur, une relaxation et un effet rapide en stimulant les mécanismes de défense de l'organisme.
  • Les méthodes d'acupuncture (acupuncture), de cautérisation, de traitement au laser, qui permettent de neutraliser rapidement le déséquilibre musculaire dans les muscles du dos profond en éliminant la douleur, ont des effets physiologiquement et bioénergétiquement justifiés.
  • Le traitement de la névralgie intercostale par la mise en scène de boîtes de massage sur le dos poursuit les mêmes objectifs, en tant que méthode simple et sans danger pour le corps (à condition qu'il n'y ait aucune contre-indication à son utilisation).
  • Les techniques manuelles sont utilisées après la fin de la période aiguë. Ils consistent à retourner aux endroits appropriés des structures osseuses, des muscles et des ligaments qui les servent dans le processus de la maladie et ne sont établis qu’après un diagnostic manuel. À la suite de l'impact, le diamètre des tunnels rétrécis (tendon-os et musculo-squelettique) revient à la normale et la fonction du nerf étranglé est restaurée.

Comme toutes les techniques ci-dessus, les méthodes d'influence physiothérapeutique sont également largement applicables et particulièrement pertinentes dans le cas de névralgies intercostales chez une femme enceinte:

  • champ magnétique ou électromagnétique;
  • rayonnement ultrasonore, ultraviolet et infrarouge;
  • électrophorèse et iontophorèse, avec la dose minimale du médicament pour le risque du fœtus.

Traitement des névralgies intercostales par des méthodes folkloriques

Il existe de nombreuses recettes populaires qui peuvent être utilisées pour traiter la névralgie intercostale à la maison. Cependant, je voudrais noter que, puisque les raisons en sont suffisamment graves, nous ne devrions pas nous soigner nous-mêmes et vérifier si la maladie peut se transmettre d'elle-même. Deuxièmement, il est nécessaire de confirmer le diagnostic avec précision, en excluant les pathologies du système cardiovasculaire et d'autres troubles. Sinon, vous pouvez exécuter la maladie sous-jacente.

  1. Les bains de sauge au sel de mer aident à soulager les tensions et à réduire la douleur.
  2. Frottement efficace de teinture de valériane ou d'infusion de boutons de bouleau - leur effet n'est pas inférieur aux onguents industriels. Cependant, il est préférable de ne pas appliquer de paquets d'alcool la nuit - une exposition prolongée à l'alcool peut provoquer des brûlures.
  3. L'échauffement est également utile, mais l'effet de la chaleur pendant la névralgie intercostale ne doit pas être direct, c'est-à-dire ne pas appliquer de coussin chauffant, de patate chaude ou d'œuf, mais plutôt s'enrouler dans un foulard en duvet, un tricot de laine. Si le point sensible est fortement chauffé, la douleur disparaîtra pendant un court instant, puis un tel impact ne fera que renforcer le gonflement des tissus mous et apportera encore plus de douleur.
  4. Le jus de radis noir ou le jus de raifort est utilisé localement sur les zones touchées. Les compresses à base de graines de lin cuites à la vapeur aident bien.

Pour la prévention de la chronicité des névralgies, il est important d’exclure l’effet de facteurs concomitants préjudiciables, tels que surmenage psycho-émotionnel, effort physique intense, alcoolisme, ainsi que de traiter les maladies existantes du système nerveux, des systèmes et des organes, etc.

Exercice

La thérapie physique (thérapie par l'exercice) est un moyen efficace de traiter les névralgies dues à la structure anatomique du corps humain. Les nerfs sont situés dans les rainures des côtes, qui sont recouvertes de muscles. Les muscles contractés appuient sur les troncs nerveux, ce qui provoque des douleurs. L'exercice détend les muscles du dos et de la poitrine, améliore la circulation sanguine à la suite de la disparition de la douleur. La gymnastique est nommée seulement après le soulagement de la douleur aiguë.

Lors de la réalisation d'exercices physiques, il est nécessaire de prendre en compte certaines règles:

  1. Commencez les cours avec un léger échauffement - le corps doit être chauffé.
  2. La charge doit être augmentée progressivement.
  3. Vous ne pouvez pas vous engager dans la douleur.
  4. Le mouvement doit être prudent, lisse.
  5. Les exercices doivent viser à renforcer les muscles du dos et à étirer la colonne vertébrale.
  6. En effectuant des exercices, il est nécessaire de relâcher les muscles du dos.
  7. Besoin de faire tous les jours, sans laissez-passer.

La gymnastique est très efficace selon la méthode du Dr. Bubnovsky. L'essence de sa technique: pas de médicament, ce sont des exercices, y compris ceux effectués sur des simulateurs spéciaux. Ces exercices augmentent la circulation sanguine, détendent les muscles les plus profonds.

Prévention

La prévention spécifique de la névralgie nerveuse intercostale n’a pas été mise au point, des mesures fortifiantes aideront à prévenir le développement de pathologies. Recommandé:

  • éviter l'hypothermie;
  • durcissement du corps;
  • un mode de vie sain, y compris des exercices modérés réguliers et une alimentation équilibrée et équilibrée;
  • mesures visant à prévenir la courbure de la colonne vertébrale ou le traitement d'une courbure existante;
  • traitement opportun des maladies de la colonne vertébrale, des blessures à la poitrine, des pathologies des organes internes;
  • travailler dans des conditions confortables, avec une longue position forcée du corps pour prendre des pauses pour un petit échauffement.

Des complications

La maladie n’entraîne pas de complications graves, notamment lorsqu’une personne demande rapidement de l’aide à un médecin. La seule complication possible de cette maladie est le choc douloureux qui apparaît dans la période aiguë de la maladie. Dans de tels cas, le patient doit prendre un anesthésique et tout sédatif dès que possible.

Névralgie intercostale - symptômes, causes et traitement

La névralgie intercostale est un syndrome de douleur réflexe qui survient lors d'une compression, d'une irritation ou d'une inflammation des nerfs intercostaux. Sinon, on l'appelle aussi thorakalgie. Ce phénomène est désagréable, car il s'accompagne d'une douleur intense.

Les symptômes cliniques de la névralgie intercostale ressemblent beaucoup aux symptômes de nombreuses maladies des organes internes, en particulier du cœur. C’est pourquoi de nombreux patients, effrayés par une crise de névralgie intercostale, s’adressent à un cardiologue ou commencent l’auto-traitement à domicile en prenant des médicaments pour le cœur.

À cet égard, avec l'absence de diagnostic approprié et de traitement adéquat de la névralgie, aggrave l'état du patient. Et la perte de temps peut entraîner des complications assez graves.

Raisons

Pourquoi les névralgies intercostales surviennent-elles et de quoi s'agit-il? La principale cause de névralgie est la compression et l'irritation des nerfs intercostaux dues à des modifications inflammatoires et dégénératives de la colonne vertébrale. Le plus souvent, la pathologie ne survient pas indépendamment, mais se développe dans le contexte d'une autre maladie.

À cet égard, il existe certaines raisons qui ont conduit à l'apparition de névralgies intercostales:

  • blessures au dos et à la poitrine;
  • l'hypothermie;
  • pathologies de la colonne vertébrale - scoliose, spondylose déformante, ostéochondrose, hernie discale intervertébrale;
  • intoxication interne (maladies des organes internes) et externe (médicaments, effets des métaux lourds);
  • maladies infectieuses passées (tuberculose, zona, brucellose);
  • tumeurs malignes des poumons et de la plèvre;
  • maladies du système nerveux (sclérose en plaques, polyradiculonévrite);
  • immunité réduite;
  • allergie

Dans la plupart des cas, le «coupable» est l'ostéochondrose, qui entraîne la destruction du tissu cartilagineux, ce qui entraîne la compression des racines nerveuses et la survenue de douleurs aiguës. Les modifications pathologiques de la colonne vertébrale provoquent le syndrome musculo-tonique (violation du tonus musculaire), ce qui complique grandement la situation.

Symptômes de névralgie intercostale

En général, la névralgie intercostale peut être ressentie par un certain nombre de symptômes spécifiques, qui peuvent être observés de manière complexe et sélective. Tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque personne. Et cela dépend de la même chose et de la clarté avec laquelle ces signes seront exprimés, et de quel côté - à gauche ou à droite.

Le principal symptôme de cette maladie est une douleur le long de l'espace intercostal à droite ou à gauche. L'intensité de la douleur peut être différente: forte, forte, tir (plus souvent) à constante, intensité moyenne. La douleur augmente avec les mouvements du patient, avec la toux et les éternuements, et même avec la respiration. Souvent, une personne adopte une position forcée: elle se penche du côté affecté pour minimiser la quantité de mouvement qu’elle contient. Lorsqu’ils toussent, rient ou éternuent, certains patients appuient fermement la paume de la main sur l’espace intercostal affecté dans le même but: réduire la quantité de mouvements dans cette zone afin qu’elle fasse moins mal.

En outre, la maladie est accompagnée par: un engourdissement des zones touchées, une tension musculaire, des crampes, une transpiration accrue, une sensation de "chair de poule rampante" sur la peau, des troubles du sommeil, des larmoiements. La névralgie intercostale augmente après l'exercice ou le stress.

La différence entre les symptômes de névralgie de maladie cardiaque

Cette maladie imite souvent des dommages au coeur. Pour un diagnostic correct, il est important de rappeler que, dans les pathologies du système cardiovasculaire, il existe des modifications concomitantes du pouls et de la pression artérielle. Avec la défaite des nerfs intercostaux, un tel schéma est absent.

De plus, avec le syndrome douloureux associé à des troubles du cœur, un changement de position du corps n’affecte pas l’intensité des sensations désagréables. Lorsqu'une crise de névralgie intercostale se développe, tout mouvement, ainsi que la respiration profonde, provoque une douleur accrue. Le critère de diagnostic est que la nitroglycérine ou des médicaments similaires ne donnent pas d'effet positif.

Si vous avez des doutes ou que vous soupçonnez une douleur paroxystique associée à d’autres maladies, consultez un médecin le plus rapidement possible et n’hésitez pas à suivre un traitement. Plus tôt la maladie sera diagnostiquée, plus il sera facile de guérir.

La liste des maladies avec des symptômes similaires:

  • l'angine de poitrine;
  • zona;
  • infarctus du myocarde;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • maladie pulmonaire;
  • maladies tumorales.

Il est très important de distinguer la névralgie intercostale des autres maladies pouvant même entraîner la mort.

Diagnostics

Pour comprendre comment traiter la névralgie intercostale, il est nécessaire non seulement de diagnostiquer un symptôme, mais également de déterminer la cause de son développement.

Le diagnostic différentiel des manifestations cliniques est une étape importante dans le traitement des patients. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la pathologie cardiaque, car le traitement de la névralgie intercostale et de la maladie cardiaque nécessite des thérapies différentes, et qu'un diagnostic incorrect et une perte de temps en pathologie cardiaque peuvent être cruciaux pour l'état du patient.

Pour exclure d'autres maladies, le médecin peut vous prescrire un électrocardiogramme, une radiographie des poumons, un examen par ultrasons des organes de la cavité abdominale et d'autres études nécessaires. Après la vérification finale du diagnostic, le traitement de la névralgie intercostale peut être initié.

Traitement de névralgie intercostale

Les symptômes de névralgie intercostale ne peuvent être ignorés. Et une douleur intense ne le permettra probablement pas. L’essence du traitement de la névralgie est la suivante:

  1. Suppression de la douleur et d'autres manifestations de névralgie intercostale avec des pilules.
  2. Élimination du pincement et / ou de l'inflammation du nerf touché.
  3. Élimination des causes profondes de la maladie, ce qui, à proprement parler, conduit au développement de névralgies intercostales.

Le schéma thérapeutique comprend l’utilisation des méthodes suivantes:

  1. Traitement médicamenteux (analgésiques et blocages, anti-inflammatoires non stéroïdiens, vitamines);
  2. Mode épargnant et limitant la mobilité de la colonne vertébrale (poitrine) au niveau de la lésion, port du corset;
  3. Traitement de physiothérapie;
  4. Thérapie manuelle et réflexe;
  5. Massage et thérapie physique.

Si la cause de la maladie est une atteinte des racines des nerfs rachidiens, seules les névralgies peuvent être traitées en traitant la pathologie ayant conduit à la violation: ostéochondrose, formation herniaire du disque intervertébral, etc.

À la maison, l'utilisation de pommades aux effets anti-inflammatoires et analgésiques a été démontrée en tant que thérapie locale. Grâce aux effets de leurs composants, la circulation sanguine dans la zone touchée est-elle améliorée? et la relaxation musculaire se produit.

Physiothérapie et thérapie par l'exercice

L'effet des champs électromagnétiques et magnétiques, des ultrasons, des rayons infrarouges et UV, de l'électrophorèse et d'autres méthodes physiothérapeutiques aide à lutter contre la névralgie intercostale.

Massages

Il améliore les processus métaboliques et la circulation sanguine, détend les muscles, normalise la conduction de l'influx nerveux et exerce un léger effet analgésique. La durée du traitement est de 10 séances.

Thérapie manuelle

L'effet du massage est fixé par thérapie manuelle. Dans sa mise en œuvre, le thérapeute manuel agit avec ses mains directement sur les vertèbres déplacées. Au cours de cette action, les vertèbres reviennent à leur position initiale, les espaces vides entre les vertèbres s'élargissent, les nerfs pincés sont libérés. La méthode est efficace, mais en cas de violation de la méthode, des complications graves sont possibles.

Comment traiter la névralgie intercostale à la maison

Si, pour une raison quelconque, il n'est pas possible de faire appel à un médecin, vous pouvez recourir aux méthodes populaires. La médecine traditionnelle a également de nombreuses recettes d'auto-assistance éprouvées pour soulager les symptômes de névralgie intercostale.

Ainsi, les remèdes populaires les plus efficaces pour le traitement de la névralgie intercostale à la maison peuvent être considérés comme suit:

  1. Frotter la zone touchée avec un extrait alcoolique de bourgeons de bouleau ou de teinture de valériane a un effet positif. Les substances qui font partie de ces teintures agissent comme des composants de pommades industrielles. Mais vous ne devriez pas mettre de compresse avec de l'alcool la nuit, car l'alcool peut causer des brûlures à la peau.
  2. L'échauffement est également utile, mais l'effet de la chaleur pendant la névralgie intercostale ne doit pas être direct, c'est-à-dire ne pas appliquer de coussin chauffant, de patate chaude ou d'œuf, mais plutôt s'enrouler dans un foulard en duvet, un tricot de laine. Si le point sensible est fortement chauffé, la douleur disparaîtra pendant un court instant, puis un tel impact ne fera que renforcer le gonflement des tissus mous et apportera encore plus de douleur.
  3. À l'intérieur, il est bon de prendre une décoction de menthe poivrée: 200 ml. Faites bouillir de l'eau, ajoutez 1 cuillère à soupe de feuilles de menthe poivrée séchées à de l'eau bouillante, laissez. Prendre 100 ml. le matin et le soir Dans le bouillon, vous pouvez ajouter 2 cuillères à café de miel.
  4. La douleur le long des nerfs aide à réduire le jus de raifort ou de radis noir, qui doit être frotté dans les zones touchées, ainsi que les compresses contenant des graines de lin cuites à la vapeur.
  5. Il devrait prendre 4 c. cuillère de sauge sèche et versez-les avec un verre d'eau chaude. Laisser le bouillon reposer pendant 60 minutes, puis filtrer. La teinture obtenue doit être versée dans un bain (pas plus de 37 degrés), y verser du sel de mer (4 cuillères à soupe) et prendre un bain au coucher pendant au plus 10 minutes, pendant 10 jours.

Mais il ne faut pas oublier que tous les produits d’auto-assistance à domicile ne soulagent la douleur que pendant un certain temps, mais n’éliminent pas sa cause principale. Par conséquent, votre tâche principale est de subir un examen complet et, si nécessaire, un traitement, dans les meilleurs délais (afin d'éviter d'éventuelles complications).

Prévention

La prophylaxie intercostale consiste essentiellement à observer des règles élémentaires, telles que:

  1. Surveillez votre régime alimentaire et votre style de vie.
  2. Évitez l'hypothermie.
  3. Évitez les blessures à la colonne vertébrale.
  4. Traiter rapidement les maladies internes du système musculo-squelettique.
  5. Faites de l'exercice quotidiennement, surtout lorsque votre activité professionnelle est associée au travail sédentaire. Suivez la bonne posture.
  6. S'il existe une maladie interne d'origine infectieuse ou non infectieuse, demandez l'aide d'un médecin, effectuez un traitement complet, cela évitera d'éventuelles complications.

Le massage prophylactique utilisant des pommades chauffantes spéciales qui améliorent la circulation sanguine et le drainage lymphatique a également fait ses preuves.

Quel médecin contacter

En cas de douleur thoracique aiguë, vous pouvez contacter le thérapeute, qui dirigera nécessairement le patient vers un électrocardiogramme et une radiographie pulmonaire. Après exclusion des maladies cardiaques et pulmonaires, le patient sera traité par un neurologue. Physiothérapeute, spécialiste en kinésithérapie et massage, réflexologue, thérapeute manuelle participent à la thérapie de la maladie.

Nous vous conseillons de lire:

Ostéochondrose lombaire - symptômes, causes et traitement

Ostéochondrose de la colonne thoracique

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Hernie intervertébrale de la colonne lombo-sacrée

Comment traiter l'ostéochondrose rachidienne

25 commentaires

Cette névralgie intercostale prévaut depuis longtemps. Dans ma jeunesse dans la salle LFK, un exercice m'a inspiré pendant plusieurs décennies pour soulager les douleurs aiguës (celles qui ressemblent à des douleurs cardiaques).

Nous nous allongeons sur le ventre, plions les bras devant nous, serrons les pinceaux dans les poings et nous posons l'un sur l'autre, posons le menton sur eux avec un lit et respirons alternativement par le nez et la bouche, essayons de ne pas respirer profondément au début, plus tard, car vous sentez que la douleur recule, vous pouvez augmenter votre respiration. Faites-le jusqu'à ce que la douleur diminue. J'ai généralement 3-5 minutes. Je lubrifie aussi avec la puissance du cheval, cela m'aide.

génial! Cela a aidé, bien que la respiration soit devenue! Merci beaucoup Que Dieu vous accorde la santé!

Es-tu allé à l'école?

Merci, Arthur, a aidé à se débarrasser de ces douleurs.

Merci pour l'aide, Arthur!

Nyz m'aide avec mes symptômes. Vous pouvez prendre Mydocalm en parallèle.

Vous ne pouvez que niser. Pour protéger l'estomac sur un estomac vide, je prends Omez (Omeprazole). Après une demi-heure, je mange, après une autre demi-heure, Nise. Après une demi-heure supplémentaire, vous pouvez respirer librement et la vie s’améliore.

J'ai traité avec une neurodiclovite, je l'ai bu pendant deux semaines, rien de plus. Si le diclofénac est prescrit, il est préférable de prendre immédiatement et des médicaments anti-érosifs. Et avec la neurodiclite, il n’ya pas de douleur à l’estomac, alors ne buvez rien d’autre. Et les vitamines sont déjà présentes dans la composition, en règle générale, elles sont également prescrites par un médecin. Ensuite, une série de neuromusculites, vitamines du groupe B. En général, il existe suffisamment de complexes de ce type dans une pharmacie, mais dans la neuromultivite, la dose la plus élevée de vitamine B12 est 80 fois supérieure à celle de Milgam. Ce cours est coupé et deux ans plus tard, il n’ya pas de rechute. Deux fois par an, je prends cette neuromusculite à titre prophylactique.

Merci pour l'info. Je semble aussi avoir des névralgies, mais mon dos me fait surtout mal... Je ne sais plus quoi faire, je ne vois pas du tout de médecin (

Pour la première fois, je ressentais ces douleurs. Coup de pied aussi douloureux. Je lis et vais agir comme conseillé ici. Pommade Nise, certains désagréable. J'ai aussi acheté la pommade Diclofenac. Il est inodore et non ressenti. Nous devrons essayer les deux. Quoi de mieux pour aider et avoir à utiliser. Merci pour le conseil.

Avec 17 ans de souffrance ostekhondrozom. Ce que je n'ai tout simplement pas essayé, c'est neurodiclovit, chondrogard, diclofenac akri et bien plus encore. Tout aide, que temporairement. Et j’ai réalisé il ya longtemps que seule l’éducation physique me sauve. Pendant la grossesse, les douleurs au dos sont revenues à nouveau, de sorte que je ne pouvais plus bouger les jambes. Envoyé à l'exercice de la thérapie, et je suis allé à surmonter la douleur par des larmes. Après trois ou quatre leçons, je suis devenu beaucoup plus facile et à la fin du cours (10 leçons), mon dos ne me faisait plus mal. Je souhaite donc à tout le monde de faire des exercices pour ne pas avoir mal et garder mes pieds au chaud!

Cette plaie m'a juste porté une fois. Des analgésiques simples ont aidé à l'époque. En conséquence, a changé le médecin et la tactique de traitement. Un anti-inflammatoire au diclofénac et à la vitamine B - Neurodiclovit pendant 10 jours a grandement facilité mon état physique. La douleur a reculé. Mais il a ensuite été recommandé que la lune de miel boive un traitement contenant uniquement de la vitamine B pour restaurer les nerfs et prévenir les rechutes - Neuromultivite. Jusqu'à présent, aucune plainte comme 5 mois.

En ce qui me concerne, je peux dire que la piscine et la thérapie par les exercices m'ont aidée, mon dos s'est renforcé et les douleurs ont cessé de me tourmenter. Et j'ai commencé à courir le matin.

Moi-même, je ne m'attendais pas à ce que mon dos me saisisse autant, c’est comme si l’âge de la retraite était encore loin… essayer de se soigner, mais cela n’a pas donné de résultats positifs. J'ai été examiné par un médecin, ils m'ont administré des injections de neuromultivite, ils augmentent l'effet des AINS. Les injections ont été piquées cinq jours par jour la première semaine, puis deux fois par semaine pendant deux semaines. Maintenant je me sens bien et mes douleurs ont disparu.

Movalis agit rapidement et efficacement! Pas de piqûres, de compresses, de pilules et comme neuf!

combilipen-bonne pilules avec Vit. En, sur aliexpress, j’ai acheté un support pour étirer le dos, il y a 3 positions et masser ces cônes sur les côtés))) ce support remplace la barre horizontale, l’étirement va droit au dos, 5-10 minutes le matin et le soir pour le faire

Pourriez-vous jeter un lien vers ce tronçon pour le dos? Ou comment le trouver sur Ali

oui Comment trouver ce support pour étirer le dos sur aliexpress?

Olga, achetez le livre du professeur Bubnovsky "L'ostéochondrose n'est pas une phrase." et soignez-vous sans aucun soutien. Ça aide vraiment. rapidement et définitivement. J'ai guéri l'ostéochondrose + la dorsopathie.

Zdrastvuyte.podskazhite s'il vous plaît, quels sont vos symptômes de névralgie? Il y a un mois, elle s'est plainte de douleurs dans la région des côtes, pensa le cœur.J'ai écrit Nemisil.À l'époque, ça fait encore mal, en particulier avec l'effort physique

Cela m'est arrivé pour la première fois à 43 ans. Le travail est sédentaire, le dossier de la chaise a longtemps été maintenu sur un support, fixé dans un état tordu, et je me suis contenté de reposer mes côtes sous l’omoplate droite sur cet angle et de me reposer. En principe, c'était amusant, doucement jailli. Mais une fois que je me suis effondré ou que j'ai sombré profondément, le terrible a commencé. Premièrement, des douleurs désagréables à l'épaule et au cou ont commencé après avoir tiré avec force quelque chose de très lourd. Il y avait ensuite une sensation que le foie et le poumon ne faisaient plus qu'un et se gonflaient. Il devenait progressivement pénible de respirer - environ 20% de l'inhalation d'un «sein plein», une douleur aiguë dans la région du foie empêchait la poitrine de se dilater. La fièvre n'est pas projetée, le pouls, la pression aussi, il semble que c'était normal. Il pouvait marcher et pouvait tout faire avec ses mains, seule la respiration était douloureuse et cela devenait effrayant. La boîte elle-même a commencé environ une heure après les premières douleurs à l'épaule et au cou, période au cours de laquelle j'ai même réussi à rattraper une fois sur la barre transversale, n'a pas aidé))). Au début, j'ai essayé de comprendre ce qui se passait et l'attaque de douleur aiguë a commencé lorsque tout le monde est allé déjeuner. À la fin, j'avais peur d'avoir une appendicite, je suis allé dans la rue et j'ai moi-même appelé une ambulance. Une heure plus tard, ils m'ont amené à l'urgence, il y a eu une analyse rapide de l'urine et du sang (tout normal), une ligne, une radiographie, une névralgie intercostale a été diagnostiquée et envoyée à un bâtiment thérapeutique. Ici, ils ont mis par voie intramusculaire Diclofenac. Quand il a commencé à agir, cela est devenu encore plus douloureux et les larmes coulaient silencieusement, mais le volume d'inhalation a commencé à augmenter lentement. 3-4 heures se sont écoulées entre l'appel d'une ambulance et l'injection. De l'hôpital, je suis immédiatement allé à la clinique pour un rendez-vous avec le thérapeute. Ensuite, on m'a demandé de perdre du poids (à l'exclusion du pain et des pommes de terre, moins salés, il ne s'agit que de bouillir, le soir d'un morceau de viande bouillie et de légumes frais sans graisse) et de médicaments: Voltaren 3 mls 1 fois par jour pendant 10 jours, Neyrobion - idem, uniquement 5 jours, pommade - Kapsikam et / ou Ketonal, analgésiques en cas d'attaque - Dexalgin25 1/2 comprimés ou Tizanidine. Cet ensemble de médicaments avec des seringues coûte environ 2600 roubles. Le soir, la femme n’a fait que Neyrobion, parce que dit de ne pas interférer avec Voltaren Diclofenac, et il a toujours agi. La nuit, quand j'essayais de me retourner, une forte attaque de douleur commença comme dans l'après-midi. Il a bu des demi-comprimés de Dexalgin et a réussi à s'endormir en une demi-heure. Tizanidine n'a jamais essayé, assez de Dexalgin. Le matin, ce n’était pas si bon, mais après des injections, mon état a commencé à s’améliorer. Trois jours se sont écoulés et je me sens beaucoup mieux, je peux respirer profondément, mais toujours avec prudence. Qui a subi le même sort - Je souhaite aller mieux bientôt!

Merci et santé à tous ceux qui ont écrit! On dirait que je suis sur la bonne voie - un diclofénac après une journée, ça m'aide.

Personnellement, je n'ai pas recommandé à Sergey de s'impliquer dans le diclofénac et de soulager efficacement l'inflammation, mais il a également des effets secondaires - il déprime les reins, il travaille pour moi après des années de traitement (10 injections dans un traitement) après deux opérations pour retirer une hernie discale, des calculs rénaux ont été formés. l'opération d'écrasement n'aiderait pas - il y avait 12 pierres dans le pelvis rénal gauche. Mais ici, aussi chanceux - tous les organismes sont individuels - les substances sont échangées différemment

Névralgie intercostale. Comment traiter la névralgie intercostale

La névralgie intercostale est l'une des causes les plus courantes de douleur thoracique. Cette maladie survient lors d'une irritation ou d'une atteinte du nerf intercostal, dont le principal symptôme est une douleur aiguë. En règle générale, la névralgie intercostale affecte les personnes âgées et l'âge sénile. Cette maladie est également présente chez les jeunes (surtout chez les sédentaires, ainsi que chez les nageurs) et même parfois chez les enfants (principalement pendant la période de croissance intensive). Nous parlerons dans notre article des raisons pour lesquelles cette pathologie se développe, quelles sont les manifestations cliniques, les principes de son diagnostic et de son traitement.

Quel est le nerf intercostal

De la moelle épinière dans sa région thoracique, il y a 12 paires de nerfs spinaux. Ils sont formés de fibres sensorielles, motrices et sympathiques. Chaque nerf passe dans l'espace intercostal le long du bord inférieur de la côte, sous le vaisseau intercostal correspondant, entre les muscles intercostaux externe et interne responsables de l'expiration et de l'inspiration. Dans la névralgie intercostale, les impulsions douloureuses se propagent par les fibres nerveuses vers la moelle épinière puis vers le cerveau. Une personne ressent une douleur à la suite de cela.

Causes de névralgie intercostale

Les causes de la névralgie intercostale sont nombreuses, mais leur essence se résume à deux:

  • irritation ou pincement du nerf intercostal dans l'espace intercostal;
  • pincement de la racine nerveuse spinale dans la colonne vertébrale thoracique.

Le pincement des racines se produit généralement dans le contexte de maladies de la colonne vertébrale telles que l’ostéochondrose de la région thoracique, la spondylarthrite ankylosante (maladie de Bechterew), la spondylarthrite, la hernie intervertébrale, la cyphose progressive, etc.

La plupart des cas de névralgies intercostales résultent précisément d'une irritation ou d'un pincement du nerf par les fibres des muscles intercostaux de l'espace intercostal.

Des spasmes musculaires peuvent survenir en raison d'un traumatisme, d'une activité physique accrue sans réchauffement, d'un stress psychoémotionnel.

L'inflammation des muscles intercostaux externes et internes et le spasme associé se produisent sur le fond de l'hypothermie générale ou locale, des maladies infectieuses (en particulier, l'herpès).

Plus rarement, la névralgie intercostale peut se développer dans le contexte des maladies suivantes:

  • toxicité alimentaire (gastro-entérite aiguë);
  • spondylopathie;
  • maladie des côtes et malformation thoracique;
  • sclérose en plaques;
  • maladies allergiques;
  • polyneuropathie toxique (alcoolique);
  • diabète sucré;
  • maladies du tube digestif, entraînant une carence en vitamines du corps (gastrite chronique, colite, hépatite, ulcère gastrique et ulcère duodénal);
  • anévrisme de l'aorte thoracique.

Les microtraumatismes obtenues par un effort physique excessif régulier, en particulier en association avec une hypothermie, peuvent également entraîner une névralgie intercostale.

Manifestations cliniques de névralgie intercostale

Le symptôme principal de cette maladie est la douleur le long de l'espace intercostal. L'intensité de la douleur peut être différente: forte, forte, tir (plus souvent) à constante, intensité moyenne. La douleur augmente avec les mouvements du patient, avec la toux et les éternuements, et même avec la respiration. Souvent, une personne adopte une position forcée: elle se penche du côté affecté pour minimiser la quantité de mouvement qu’elle contient. Lorsqu’ils toussent, rient ou éternuent, certains patients appuient fermement la paume de la main sur l’espace intercostal affecté dans le même but: réduire la quantité de mouvements dans cette zone afin qu’elle fasse moins mal.

Très souvent, la douleur dans la névralgie intercostale augmente sous les doigts du médecin effectuant la palpation: il détecte facilement la direction de la douleur le long du nerf. Il est à noter que les patients peuvent caractériser leurs sentiments non seulement comme une douleur, mais également comme une sensation de brûlure, de picotement et, aux stades avancés de la maladie, comme un engourdissement dans l'espace intercostal.

Avec la défaite du nerf intercostal gauche, la douleur imite souvent les sensations de l'angine de poitrine: les patients considèrent la douleur comme une cuisson, avec une irradiation (propagation) du bras gauche, de l'omoplate, de la colonne vertébrale. Cependant, les douleurs d'angine ne dépendent pas des mouvements, de la toux, du rire et d'autres choses, et diminuent en outre après que le patient ait pris des comprimés de nitroglycérine ou leurs analogues. Cependant, afin de ne pas rater une pathologie cardiaque aussi importante, dans les cas douteux, le médecin prescrit un patient sous ECG. Il est important de ne pas confondre la névralgie intercostale avec l'infarctus du myocarde, car la douleur qu'elle contient ne diminue pas non plus à partir de la nitroglycérine. Par conséquent, en cas de douleur soudaine dans la région du cœur, il ne faut pas tenter le sort en espérant que tout ira pour le mieux, mais il faut être prudent: appelez une ambulance et subissez une électrocardiographie.

Dans certains cas, lorsque les nerfs des côtes inférieures sont touchés, la nature de la douleur peut ressembler à celle ressentie lors de coliques néphrétiques (douleurs vives et soudaines dans la région lombaire d’un crampon irradiant vers la jambe ou l’aine). Dans de tels cas, vous ne devriez pas non plus tirer, mais il est important de demander immédiatement l'aide de spécialistes. N'oubliez pas qu'il est préférable d'être vigilant à propos de votre santé.

Plus rarement, la névralgie intercostale peut reproduire des manifestations de maladies telles que la pleurésie, la sténose de l'aorte thoracique, les tumeurs médiastinales.

Diagnostics

Le médecin diagnostiquera le diagnostic de névralgie intercostale typique sans difficultés particulières sur la base des plaintes du patient, des antécédents médicaux de la maladie et de sa vie, et également sur la base des résultats d'un examen objectif:

  • à l'examen, une éventuelle rougeur ou blanchissement de la peau sur le nerf touché attirera l'attention;
  • à la palpation, le patient remarquera une douleur le long de l'espace intercostal affecté;
  • L'examen du cœur (palpation, percussion, auscultation) ne montrera aucun changement pathologique de cet organe.

Si un spécialiste a des doutes sur la nature du syndrome douloureux du patient, il lui assignera des méthodes de recherche supplémentaires lui permettant de confirmer ou d'infirmer tel ou tel diagnostic:

  • ECG;
  • radiographie de la poitrine;
  • Échographie de l'espace abdominal et rétropéritonéal.

Traitement de névralgie intercostale

En règle générale, le traitement de cette pathologie est réalisé dans 2 directions: soulager l’état du patient en réduisant, et mieux - soulager la douleur, et traiter la maladie, contre laquelle des névralgies sont apparues.

Dans la plupart des cas, le patient est traité en ambulatoire. Les 3 à 7 premiers jours de la maladie (en fonction de son degré de gravité), on montre au patient le repos au lit. Et son lit devrait être plat, solide, avec un matelas orthopédique ou un bouclier sous le matelas habituel. Rester sur un lit avec un filet qui s'affaisse est absolument contre-indiqué: à cause de cela, l’état du patient ne peut que s’aggraver.

Traitement médicamenteux général

Des médicaments peuvent être prescrits à un patient atteint de névralgie intercostale dans les groupes suivants:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (méloxicam, diclofénac, rofécoksib et autres): non seulement ils soulagent la douleur, mais ils ont également un effet anti-inflammatoire prononcé non seulement sur le nerf touché, mais également sur la colonne vertébrale touchée par l'ostéochondrose; peut être administré sous forme d'injections, de comprimés ou de suppositoires (suppositoires);
  • myorelaxants (mydocalm, tolperil, sirdalud) - réduisent la sévérité des spasmes musculaires striés;
  • agents qui apaisent le système nerveux (en général, végétale - sedasin, Persen, Novo-Passit et autres);
  • Vitamines B (neurobion, neuro-rubin, milgamma et autres) - rétablissent les structures nerveuses endommagées en améliorant la conduction des impulsions entre elles.

Traitement local

Tout d’abord, dans cette section, je voudrais souligner la chaleur sèche sur la zone touchée. Cependant, il devrait s'agir d'une source de chaleur indirecte, par exemple un article tricoté ou un foulard en laine. Les objets chauds à attacher à la zone touchée sont non seulement non rentables, mais même nuisibles. En cas de chauffage non intensif, le flux sanguin local dans la zone devient plus actif. Cependant, en se refroidissant, l'effet inverse sera observé: augmentation de l'œdème et augmentation de la douleur.

Des pommades et des gels contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent également être utilisés. Ce sont des médicaments tels que le dolobène, le dip-relif, le fastum-gel, etc.

D'autres pommades ou solutions ne contenant pas d'AINS, mais comprenant des anesthésiques, les substances à action réflexe ont également des effets analgésiques. Ce sont des médicaments tels que menovazine, kapsikam et finalgon - ils peuvent également être utilisés pour traiter la névralgie intercostale.

Les timbres transdermiques sont une forme de dosage relativement nouvelle pour le traitement de cette pathologie et d'autres maladies inflammatoires du système musculo-squelettique. Ils sont imprégnés d'une ou plusieurs substances anti-inflammatoires et analgésiques qui, après avoir été collées sur la zone touchée, sont libérées lentement et exercent leurs effets en continu, directement sur le nerf affecté. L'un de ces médicaments est le voltaren. Un patch avec une composition spéciale qui ne contient pas d'AINS, d'hormones et d'autres substances habituelles peut également être utilisé, mais il a un effet analgésique et anti-inflammatoire prononcé - une force de nanoplaste.

Traitement non médicamenteux

Lorsque les symptômes aigus de la névralgie intercostale sont éliminés, des méthodes de traitement non pharmacologiques aideront à restaurer plus rapidement les fonctions des zones touchées, à savoir:

  • massage thérapeutique (améliore les processus métaboliques des muscles paravertébraux, les amène à tonifier, réduit l'enflure, soulage la douleur);
  • exercices de physiothérapie (exercices pour renforcer le système musculaire spinal, prescrits par un médecin pour un patient particulier);
  • thérapie manuelle (grâce à cela, les connexions entre les vertèbres sont normalisées, l'incarcération nerveuse est éliminée);
  • l'acupuncture;
  • physiothérapie (thérapie magnétique, thérapie au laser, électrophorèse, UHF).

Recettes de médecine traditionnelle

Les méthodes de la médecine traditionnelle aideront à soulager l’état du patient avec névralgie intercostale, mais toujours en combinaison avec un traitement traditionnel prescrit par un spécialiste.

  • Pour réduire la douleur, la zone touchée doit être lubrifiée avec du jus de radis ou de raifort fraîchement pressé.
  • Toujours à des fins anesthésiques, vous pouvez préparer une teinture de rue (2 cuillères à soupe de matières premières, verser 250 ml d’eau bouillante et insister pendant 14 jours). Pendant les douleurs intenses, faites des compresses sur la zone touchée.
  • Soulage la douleur et la lotion de l'absinthe cuite à la vapeur (faites-la cuire à la vapeur, puis écrasez-la dans un état pâteux, ajoutez de l'huile d'argousier et appliquez-la sur le point sensible).
  • Si le géranium se développe dans la maison d'un patient, vous pouvez également l'utiliser. Enlevez la feuille et frottez-la sur la zone touchée, enveloppez-la de chaleur.
  • Une compresse de gaze humidifiée avec une infusion de graines de lin doit être appliquée sur la région du nerf touché.
  • Vous pouvez faire une pommade en utilisant de la vaseline et des bourgeons de tremble. Écraser les reins, ajouter de la vaseline dans un rapport de 1 partie de vaseline pour 4 parties des reins. Frottez-vous à l'endroit le plus douloureux 2 à 4 fois par jour.
  • Le patient se sentira mieux après un bain chaud au sel de mer et à la sauge.
  • Vous pouvez prendre à l'intérieur du bouillon de guérison (fleurs de camomille, feuilles de mélisse, teinture de valériane, peau d'orange, miel) - cela renforcera le système nerveux dans son ensemble.
  • La médecine traditionnelle peut être achetée et prête - dans la pharmacie. Un tel remède est le plâtre au poivre. Avant de l'utiliser, il est nécessaire de dégraisser la zone touchée avec de l'alcool, de bien la sécher, puis d'appliquer un pansement et d'attendre l'effet. Après un certain temps, la peau sous le plâtre va commencer à cuire. Vous ne pouvez pas tolérer par la force, de cette façon, vous pouvez gravement brûler la peau. En cas de brûlure intense, le plâtre doit être enlevé.

Pronostic et prévention

Avec un diagnostic opportun et un traitement adéquat de la névralgie intercostale et de la maladie sous-jacente, le rétablissement est total.

Il est facile de comprendre que, compte tenu des nombreuses causes de la maladie, il n’existe aucune méthode de prévention spécifique. Pour réduire le risque d'apparition, il est nécessaire de traiter rapidement les maladies pouvant causer une névralgie intercostale, d'éviter le stress, d'éviter les efforts physiques excessifs et l'hypothermie.

Comment traiter la névralgie intercostale à la maison

Tous ceux qui ont déjà eu des douleurs aiguës dans le dos et les cellules thoraciques savent à quel point c'est désagréable, comment vous voulez vous débarrasser de ces sensations dès que possible, mais pour vous donner les premiers soins et ne pas causer de mal, vous devez savoir comment traiter la névralgie intercostale à la maison. Et pour cela, vous devez connaître et comprendre le mécanisme de son développement et ses causes. Pas superflu, cette connaissance sera destinée aux personnes en bonne santé mais incluses dans le groupe à risque: athlètes, personnes âgées, tous ceux qui exercent un métier sédentaire.

En bref sur la névralgie intercostale

La névralgie intercostale (le second nom est thorakalgie) résulte d'une irritation ou d'une atteinte des nerfs intercostaux, se manifestant tout au long du processus d'innervation (par rapport au centre de l'apparition), caractérisée par une douleur aiguë paroxystique (paroxystique) dans la région thoracique (en grec, "thorax").

La douleur associée à la pathologie nerveuse intercostale entoure (enveloppe) en raison de son emplacement et de son innervation.

La douleur peut être:

  • Simple et double face.
  • Accompagné d'engourdissements, d'hyperhémie (rougeur de la peau), de brûlures, de "frissons" (picotements).
  • Donnez dans la région de l'omoplate, du coeur ou du bras.
  • Fort (pénétrant, tranchant) ou douloureux.

La maladie peut avoir un caractère indépendant (par exemple, une irritation du nerf intercostal résultant d'une hypothermie ou des courants d'air) et être secondaire (une manifestation d'une autre pathologie, par exemple l'ostéochondrose).

Les principales causes de la maladie

Selon les statistiques, la névralgie intercostale survient le plus souvent chez les personnes âgées et les personnes d'âge moyen, les mêmes raisons peuvent être:

  1. Effort physique insuffisant.
  2. Blessures à la poitrine ou au dos.
  3. Courants d'air, hypothermie et situations stressantes.
  4. Violations de la posture (scoliose).
  5. Les personnes en âge peuvent provoquer une crise de névralgie par des mouvements imprudents et soudains.
  6. Pathologie de la colonne vertébrale (ostéochondrose, spondylarthrite, présence de tumeurs, etc.).
  7. Maladies infectieuses entraînant des complications pour le système nerveux ou les poumons (virus de l'herpès, zona, etc.).
  8. Maladies des organes internes (ulcères et gastrites), du système endocrinien (diabète sucré), du système nerveux (radiculite thoracique, etc.).
  9. Troubles métaboliques, hypovitaminose à la vitamine B
  10. Intoxication (intoxication par des toxines, par exemple dans l'alcoolisme).

Diagnostic de la thoracalgie

Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux d’autres maladies, telles que l’angine de poitrine (une des manifestations de la maladie coronarienne). Par conséquent, avant de vous demander comment guérir à domicile les névralgies intercostales, vous devez vous assurer qu'il s'agit bien de cette pathologie.

En soi, la névralgie intercostale ne représente pas un danger grave pour la vie, bien qu'elle cause beaucoup d'inconvénients, sous la forme de douleur et de mobilité limitée. La principale menace pour la santé, et parfois la vie, sont les maladies ayant des manifestations similaires ou la maladie sous-jacente, dont l'un des symptômes est la névralgie (décrite dans les causes d'occurrence).

  • Les pathologistes cardiaques modifient la pression et le pouls, mais pas les névralgies intercostales.
  • Les mouvements, la toux, les changements de position du corps aggravent la douleur de la névralgie et n'affectent pas la douleur cardiaque.
  • La douleur au cœur est soulagée ou réduite par la nitroglycérine, qui n’affecte pas la douleur causée par les névralgies.
  • Lorsqu’une crise cardiaque survient, essoufflement, sensation d’absence d’air et, en cas de névralgie, la peur d’une haleine aiguë est associée à la douleur, qui se manifeste ici.

Mais le critère de diagnostic le plus fondamental pour différencier l'origine de la douleur dans la région cardiaque est un électrocardiogramme, qui peut également être effectué à domicile en appelant un médecin à la maison.

Conclusion: avant de traiter une névralgie intercostale à la maison, vous devez vous assurer que:

I. La douleur thoracique n’est pas associée à une maladie cardiaque.

Ii. La névralgie n'est pas la conséquence d'une autre maladie (sinon le traitement ne donnera pas le résultat escompté, le temps sera perdu et la pathologie principale progressera).

Pour ce faire, vous devez faire: ECG (exclusion des pathologies cardiaques), IRM et rayons X (maladie de la colonne vertébrale, présence de néoplasmes), tests sanguins biochimiques (troubles métaboliques, maladies du système endocrinien).

Les principes de base du traitement

Soulagement de la douleur

Pour soulager la douleur, les médicaments suivants sont utilisés: "analgin", "sedalgin", "baralgin" et autres. Il est important de comprendre que ces médicaments n'ont qu'un effet analgésique temporaire, n'éliminent pas la cause de la maladie et qu'en cas d'utilisation prolongée, le corps s'y habitue et l'effet anesthésique est réduit.

Diminution de l'activité motrice

Pour réduire l'activité motrice, en particulier dans la période aiguë de la maladie (peut-être jusqu'à 5 jours), le repos au lit est recommandé. Il est préférable de s'allonger sur un lit plat et ferme, au chaud. Il est souhaitable de réchauffer davantage la poitrine (portez un pull en laine ou nouez une écharpe en laine).

Thérapie anti-inflammatoire

Le traitement anti-inflammatoire consiste en l’utilisation d’AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens): "Movalis", "Naklofen", "Diclofenac" et autres. Malgré sa popularité due à l’élimination rapide d’un symptôme douloureux, ce groupe de médicaments exerce une lourde charge sur le foie, les reins et le tractus gastro-intestinal. Par conséquent, ils sont contre-indiqués pour les personnes souffrant de maladies des reins, du foie, de la gastrite et des ulcères. En cas d’utilisation prolongée, ils peuvent provoquer des maladies des organes et des systèmes répertoriés.

Aussi, pour soulager l'inflammation, des procédures et des médicaments améliorant la circulation sanguine locale et la nutrition tissulaire dans la zone touchée sont utilisés efficacement. Pour ce faire, utilisez des solutions, des onguents et des gels ("Voltaren", "Fastum Gel", "Deep Relief", "Finalgon", "Menovazin" et autres). Sur le dos, dans la zone vertébrale (à l'exception de la projection du cœur), vous pouvez poser des pansements à la moutarde, des patchs spéciaux («nanoplast», enduit au poivre, etc.), un sac de sable chaud, un coussin chauffant.

Les relaxants musculaires (relaxants musculaires) sont utilisés pour soulager les spasmes musculaires: baclosan, mydocalm et autres. La thérapie par vitamines est également utilisée, en particulier avec les vitamines du groupe B (elles aident à restaurer et à améliorer l'innervation, plus efficace est l'administration par injection).

La meilleure option de traitement contre l’irritation des nerfs intercostaux est une approche intégrée qui associe l’utilisation d’un traitement médicamenteux à la physiothérapie, ce qui peut réduire considérablement la durée du traitement, ainsi que le temps et la quantité consommés. Cela, à son tour, minimise leurs effets secondaires.

Recettes folkloriques

L'utilisation d'un mélange de glycérine avec une solution d'iode

Les propriétés anti-inflammatoires de l'iode sont connues de tous. Il améliore la circulation sanguine et la nutrition des tissus, aidant ainsi à soulager la douleur et l'inflammation, mais peut causer des brûlures et la glycérine aide à la prévenir.

Pour préparer le mélange, vous devez mélanger les ingrédients (glycérine et solution à 5% d'iode) à parts égales. Ensuite, avant le coucher, la composition est appliquée sur la poitrine (inflammation et plus loin sur le nerf). Après cela, vous devez bien envelopper (pull, châle) et aller au lit.

Infusion de bourgeons de peuplier faux-tremble et de peuplier

Mélangez les reins en proportions égales, versez 200 ml d’eau bouillante et laissez cuire un quart d’heure à feu doux. Après, insistez deux heures.

Boire avant les repas, pendant 15-20 minutes, 2-3 fois par jour.

La perfusion a un effet anti-inflammatoire et analgésique (analgésique) prononcé.

Frottement ennuyeux

Un bon effet dans la névralgie intercostale provoque un frottement (depuis la source de l'inflammation jusqu'à l'innervation) avec du jus de raifort ou du radis. La composition irritante améliore la circulation sanguine, réduit le processus inflammatoire et la douleur et contribue à la guérison. Après le broyage, assurez-vous de bien envelopper et d'avoir chaud. Évitez l'hypothermie et les courants d'air. Sinon, l'effet peut être inversé.

Massage au miel fait maison

Dans la pharmacie ou dans les magasins "Apiculteur" pour acheter du miel avec de la térébenthine. Massez la poitrine avec du miel jusqu'à l'apparition d'une légère rougeur. Enveloppez la partie chauffée du corps avec de la cellophane, enveloppez-vous et allongez-vous. La procédure est mieux faite au coucher.

Traitement salin

Dans 500 ml d'eau chaude, dissolvez deux tables. à soupe de sel. Humidifiez le chiffon dans la solution et fixez-le aux zones touchées. Envelopper dans du cellophane et envelopper pendant quelques heures. Il soulage la douleur et l'inflammation.

Œuf de poulet médicinal

Au coucher, faites bouillir un œuf, nettoyez-le, coupez-le en deux, enveloppez-le de gaze (pour ne pas vous brûler) et appliquez-vous au cœur de la douleur, enveloppez-vous. Quand il se refroidit, envelopper à nouveau et aller au lit.

Prévention

Si vous regardez la liste des raisons appelant à la thorakalgie, la liste des mesures préventives sera exactement le contraire. En bref, il s’agit de règles simples: adopter un mode de vie actif et sain et non pas de super-froid, éviter les courants d'air et les blessures, tout en restant assis - faites une pause toutes les heures et réchauffez-vous, mangez bien, traitez les maladies infectieuses en temps voulu, évitez l'apparition de complications, demander rapidement de l’aide à des spécialistes.

Conclusions

Le traitement de la névralgie intercostale à la maison est possible, mais vous ne pouvez toujours pas faire appel à un spécialiste. Par conséquent, pour votre propre santé, dès les premiers symptômes, il est préférable de subir un examen et de consulter un expert.