Principal / Genou

Névrite du nerf auditif: symptômes, traitement

La névrite du nerf auditif est le «problème» de l'oreille interne et du nerf auditif. La maladie survient assez souvent, surtout dans la forme chronique. Les principaux symptômes de névrite du nerf auditif sont une diminution de l'acuité auditive et l'apparition de bruits dans l'oreille, qui peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. Cette maladie a de nombreuses causes. Pour le diagnostic nécessite un certain nombre de méthodes de recherche supplémentaires. Le traitement de la névrite du nerf auditif est en grande partie déterminé par sa cause. Dans la plupart des cas, il est montré des médicaments vasculaires, des médicaments qui améliorent la microcirculation, des vitamines et des antioxydants. Cet article contient des informations sur tout ce qui concerne la névrite du nerf auditif.

Un terme synonyme de «neurite du nerf auditif» est la neurite cochléaire. Parfois, même chez les gens ordinaires, la névrite du nerf auditif est appelée perte auditive neurosensorielle. Du point de vue de la médecine officielle, la dernière affirmation n’est pas tout à fait correcte. La perte auditive neurosensorielle est une perte auditive associée à des lésions de toutes les structures nerveuses, allant des cellules réceptrices de l'oreille interne aux cellules nerveuses du cerveau. La névrite du nerf auditif ne concerne que les cellules réceptrices de l'oreille interne et le nerf lui-même.

Il faut dire que le nerf auditif fait partie intégrante de la paire VIII de nerfs crâniens (précurseur-cochléaire), c'est-à-dire que ses fibres sont maintenues dans le même faisceau que le vestibulaire. Par conséquent, la défaite du nerf auditif se produit souvent en même temps que la défaite des conducteurs vestibulaires. Et puis, en plus des troubles auditifs et des acouphènes, d'autres symptômes peuvent apparaître (en particulier vertiges, nausées, vomissements, tremblements des yeux, déséquilibre et démarche). Mais directement à la névrite du nerf auditif, ils n’ont rien à faire.

Causes de la maladie

Qu'est-ce qui cause des dommages au nerf auditif? Il y a beaucoup de raisons. Ils peuvent être regroupés comme ceci:

  • infections (virales et bactériennes). Il s'agit des virus de la grippe, de l'herpès, de la rubéole, de la rougeole, des oreillons, de l'agent causal de la syphilis, des méningocoques;
  • les troubles vasculaires, c'est-à-dire les troubles circulatoires de l'oreille interne et du nerf auditif. Le plus souvent, il s’agit d’hypertension, d’athérosclérose des vaisseaux cérébraux;
  • blessures crâniennes, chirurgie cérébrale (dans l'os temporal et le tronc cérébral), traumatismes acoustiques et barotraumatismes (plongée, vol aérien);
  • effets toxiques. Les sels de métaux lourds (mercure, plomb), d'arsenic, de phosphore, d'essence et d'alcool sont particulièrement dangereux pour l'oreille interne et le nerf auditif. Ce groupe comprend également des médicaments tels que les antibiotiques aminosides (gentamicine, kanamycine, streptomycine, etc.), les médicaments antitumoraux (cyclophosphamide, cisplatine), les médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique;
  • exposition prolongée (professionnelle) au bruit et aux vibrations;
  • tumeurs (le plus souvent - schwannome vestibulaire et tumeurs métastatiques).

Bien sûr, ce ne sont pas toutes les causes de la défaite du nerf auditif, et les plus courantes. De même, le diabète, les réactions allergiques, les maladies auto-immunes (lupus érythémateux systémique, sarcoïdose et autres) peuvent parfois être imputés à l'apparition d'une névrite du nerf auditif. Dans certains cas, la cause de la perte auditive reste un mystère et la névrite du nerf auditif est alors considérée comme idiopathique.

Les symptômes

La maladie se caractérise par l'apparition de deux symptômes seulement:

  • perte auditive;
  • l'apparition de sons supplémentaires dans les oreilles (bruit, sonneries, sifflements, etc.).

La perte d'audition peut affecter une oreille dans un processus unilatéral, ou les deux à deux côtés. Avec une légère diminution de l'audition dans une oreille, avec le développement lent de la maladie, ce symptôme peut passer inaperçu en compensant une oreille en bonne santé. Identifier de tels changements n’est possible que lorsqu’on utilise des méthodes de recherche supplémentaires (audiométrie). Et en général, une perte auditive peut ne pas être vue malade. Surtout quand la maladie survient progressivement et ne s'accompagne pas d'autres signes.

L'apparition de sons supplémentaires dans l'oreille est presque toujours immédiatement constatée par les patients. Ce symptôme les amène parfois chez le médecin et, après l'examen, une diminution de l'audition est détectée. Le bruit, les sifflements, les sifflements, les tapotements, les bruissements augmentent la nuit, lorsque le silence règne. En fait, l'intensité de ces phénomènes sonores reste la même, mais dans le contexte d'une diminution des sons provenant de l'extérieur, ils semblent être plus forts. Si la perte auditive atteint le degré de surdité, tous les sons supplémentaires disparaissent.

Tous les autres signes de la maladie (par exemple, fièvre, nez qui coule, vertiges, vomissements, maux de tête, etc.) ne sont pas spécifiques, c'est-à-dire qu'ils n'indiquent en aucun cas des lésions du nerf auditif. Mais ils aident à établir la véritable cause de la défaite du nerf auditif.

Si la perte auditive survient de manière aiguë, après quelques heures ou quelques jours, cela indique une névrite aiguë du nerf auditif. Le plus souvent, il est causé par des infections virales ou bactériennes, des blessures. Si les symptômes persistent pendant plus d'un mois, ils parlent alors de l'évolution subaiguë de la maladie. Lorsque les symptômes de la maladie sont présents depuis plus de trois mois, il s'agit déjà d'une névrite chronique du nerf auditif. Naturellement, plus la maladie est diagnostiquée rapidement, plus le risque de se débarrasser de la maladie est élevé.

Diagnostics

Lors de l'examen initial, le médecin ne peut que suspecter les dommages au nerf auditif. Pour confirmer cette hypothèse, un ensemble de méthodes d'enquête supplémentaires est nécessaire.

Tout d'abord, une audiométrie est effectuée sur un patient qui se plaint de problèmes d'audition. La méthode est assez simple, ne nécessite pas de préparation spéciale du patient. L'audiométrie permet de déterminer le niveau et le degré de la déficience auditive (c'est-à-dire qu'elle est liée aux structures de l'oreille externe ou moyenne, ou à l'oreille interne et au nerf auditif). Vous aurez peut-être également besoin de méthodes de recherche telles que les potentiels évoqués auditifs et la neuroimagerie (tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique). Les techniques de neuroimagerie peuvent clarifier (ou exclure) un certain nombre de causes de la névrite du nerf auditif.

Traitement

Dans les cas aigus de déficience auditive, un traitement hospitalier est indiqué au patient. Dans les cas subaigus, la décision à ce sujet est prise individuellement, la forme chronique commençant presque toujours par un examen et un traitement ambulatoires. Dans les cas aigus et subaigus, ils cherchent à obtenir une audition de 100%. Dans les cas chroniques, il est le plus souvent impossible de le faire. Il s’agit donc avant tout de stabiliser la maladie et de prévenir la progression des symptômes. La tactique thérapeutique est formée, principalement, basée sur les causes établies de la maladie.

Donc, si le coupable est une infection virale, des médicaments antiviraux sont prescrits. Si un type de virus est identifié, la thérapie sélective est préférable (par exemple, les préparations d'acyclovir sont prescrites lorsque le nerf auditif est endommagé par le virus de l'herpès). Les antibiotiques sont indiqués dans le processus bactérien. Dans le même temps, il est nécessaire d'éviter de prescrire des médicaments manifestement ototoxiques (aminosides). Habituellement, pour obtenir une concentration thérapeutique suffisante de l'antibiotique, il faut recourir à des doses élevées.

Si la surdité est une intoxication par une substance toxique, un traitement de désintoxication (perfusion intraveineuse de solutions de Reopolyglucin, de Ringer, de solution physiologique de chlorure de sodium, etc.) est alors appliqué.

Pour les lésions traumatiques, les analgésiques et les diurétiques sont indiqués (ces derniers sont prescrits pour réduire l'œdème du nerf auditif). Lorsque les processus auto-immunes utilisaient des agents hormonaux.

Largement utilisé des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et la nutrition des nerfs. Il s'agit d'un groupe d'agents vasculaires et de médicaments améliorant la microcirculation (par exemple, Cavinton (Vinpocetine), Vasobral, Nicergoline (Sermion), Pentoxifylline (Trental)). Mexidol (Neurox, Mexicor), les vitamines E et C. peuvent être utilisés comme antioxydants, tandis que les complexes de vitamines B (Milgamma, Benfolipen, Neuromultivitis et autres) ont un effet positif.

Il est parfois possible d'utiliser des médicaments qui améliorent la conduction des impulsions le long du nerf. Ce sont des médicaments tels que Neyromidin (Amiridin, Ipigriks, Axamon) et Prozerin.

Dans le traitement de la névrite du nerf auditif, des méthodes de traitement non médicamenteuses sont activement utilisées: électrophorèse avec médicaments, acupuncture, oxygénothérapie hyperbare, magnétothérapie.

Dans les cas où la cause de la perte d'audition est le principal processus tumoral, recourir à un traitement chirurgical. Il peut s'agir d'une opération stéréotaxique peu coûteuse (avec un couteau gamma) ou d'une craniotomie plus traumatique (lorsque le crâne est ouvert pour atteindre la tumeur). Si la cause en est une métastase d'une autre tumeur, elle se limite généralement à une radiothérapie.

Une perte complète de l'audition d'une ou des deux oreilles soulève la question des appareils auditifs. Cette orientation est assez largement développée à l’heure actuelle, elle aide les personnes qui n’ont pas entendu parler depuis de nombreuses années.

Prévision et prévention de la maladie

La névrite aiguë du nerf auditif répond bien au traitement conservateur et il est souvent possible de restaurer complètement la fonction auditive. Les cas subaigus sont difficiles à prévoir. Dans le cours chronique de la maladie, le traitement conduit rarement à la restauration des fonctions perdues. Souvent, il est uniquement possible d'arrêter ou de ralentir la progression du processus.

La prévention de la névrite du nerf auditif consiste à maintenir un mode de vie sain, un durcissement, une nutrition. Tout cela augmente les propriétés protectrices du corps, réduisant ainsi le risque d'infections virales et bactériennes. Lorsque les symptômes d’un processus infectieux apparaissent, vous ne devez pas vous soigner (en particulier, ne pas prendre d’antibiotiques vous-même), mais plutôt consulter un médecin immédiatement. En présence de risques professionnels (contact avec des substances toxiques, bruit, vibrations), il est nécessaire de respecter la santé au travail. Les mesures visant à prévenir les blessures sont également pertinentes. Les patients atteints de maladies vasculaires pouvant provoquer l'apparition d'une névrite acoustique (par exemple, l'hypertension, l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux) doivent être traités en premier.

Ainsi, la névrite du nerf auditif est une maladie qui peut invalider une personne et la priver de l’un des organes sensoriels les plus importants. Il faut se rappeler que le fait de rechercher rapidement une aide médicale en cas de symptômes caractéristiques de cette maladie permet, dans la plupart des cas, de vaincre la maladie à un stade précoce.

Le chirurgien oto-rhino-laryngologiste V. Stas parle de la névrite du nerf auditif:

Nerf auditif: symptômes de dommages et façons de récupérer

La neuropathie auditive est une maladie du système nerveux central caractérisée par une inflammation du nerf qui permet à une personne d'entendre. Le développement de la névrite du nerf auditif est plus souvent diagnostiqué chez les personnes de plus de 55 ans; les hommes sont plus exposés à la maladie. L'apparition de la maladie dépend de nombreux facteurs, mais avec un diagnostic opportun et un traitement correct, une guérison complète se produit, l'audition est complètement restaurée.

Anatomie du nerf auditif

Le nerf auditif est constitué de cellules ciliées situées dans l'oreille interne. Le son qui y tombe provoque des fluctuations du fluide dans cette zone. En conséquence, il y a des impulsions qui perçoivent les cellules ciliées. Autrement dit, le nerf auditif a pour fonction de recevoir et de transmettre le son au cerveau.

L'oreille humaine est composée de trois parties:

  • oreille externe;
  • oreille moyenne;
  • oreille interne.

Le premier est responsable de la capture du son, le second - de la reproduction des vibrations qui pénètrent dans la section du conducteur (oreille interne). Dans ces derniers se trouvent également des récepteurs responsables de l'équilibre. Et la division de chef d'orchestre est représentée par le nerf auditif.

La perception simplifiée des informations sonores est la suivante: les impulsions entrent dans le tronc cérébral. De plus, par le nerf auditif, ils pénètrent dans les lobes temporaux. Dans cette zone, le traitement et la perception des informations sonores.

Le processus inflammatoire se développe dans toutes les parties de l'oreille interne. Mais on parle de névrite si les cellules ciliées sont endommagées. L'inflammation des tissus des canaux semi-circulaires, également situés dans l'oreille interne et responsables de la coordination, est appelée cochléite.

Les cellules ciliées sont inégalement réparties, ce qui détermine la nature du tableau clinique. Au stade initial du développement du processus inflammatoire, les fibres situées à la périphérie et responsables des basses tonalités sont affectées. Par conséquent, l'incapacité à percevoir de tels sons indique la présence d'une névrite.

Une partie des fibres du nerf auditif est étroitement liée aux zones responsables de la coordination des mouvements. En cas de perte de cette partie de l'oreille interne, le patient a des accès de vertige et de nausée.

Causes des lésions nerveuses auditives

Le nerf auditif se trouve dans les deux oreilles, mais la névrite peut être unilatérale ou bilatérale. Le premier type de maladie est plus commun. Une des formes rares est considérée comme une neuropathie bilatérale post-traumatique, qui survient dans le contexte de lésions du crâne. L’apparition d’une névrite dans ce cas est due à des hémorragies internes, à la suite desquelles la nutrition du nerf auditif est perturbée.

La cause de l'inflammation des tissus de l'oreille interne est souvent un processus infectieux:

  1. Grippe. Les agents pathogènes à l'origine de cette maladie, s'ils ne sont pas traités, se propagent dans le sang et affectent les organes de l'audition.
  2. Maladies respiratoires. Rarement donner des complications sous la forme de névrite. Les conséquences des maladies respiratoires sous forme de neuropathie auditive sont principalement diagnostiquées chez les enfants ou les personnes âgées.
  3. La méningite Caractérisé par le processus inflammatoire dans le tissu cérébral.
  4. Parotidite épidémique (oreillons). Il affecte les glandes parotides.
  5. Rubéole. Maladie virale ayant un effet toxique sur le système nerveux.

L'utilisation d'antibiotiques, d'aspirine et de cytostatiques est capable de provoquer une névrite. L'alcool, la nicotine et les composés chimiques ont également un effet toxique sur le corps. La névrite est associée à:

  • long séjour dans les conditions du bruit accru;
  • traumatisme acoustique lorsqu'une personne est exposée à un son puissant;
  • exposition aux vibrations.

La pathologie chez les patients âgés est principalement due aux raisons suivantes:

  • l'hypertension;
  • l'athérosclérose, la thrombose et d'autres facteurs provoquant une violation de la circulation cérébrale;
  • coup

Il existe une forme distincte de névrite associée aux changements liés à l'âge. Lorsque, chez les patients âgés, la maladie se développe souvent comme une continuation naturelle des processus qui progressent avec le vieillissement de l'organisme. Les plongeurs qui sont souvent exposés à des chutes de pression soudaines et à des barotraumatismes ont un risque accru de neuropathie auditive. Parmi les facteurs qui provoquent la névrite, citons une réaction allergique aiguë.

Symptômes de névrite auditive

En cas de névrite du nerf auditif, les symptômes et le traitement sont déterminés en fonction des caractéristiques du facteur provoquant. Habituellement, la plupart des patients dans le contexte de cette maladie, il y a des acouphènes constants, qui cesse de perturber dans un silence complet.

Le symptôme le plus caractéristique de la névrite du nerf auditif est considéré comme une diminution de la capacité fonctionnelle de percevoir les sons.

Ce phénomène se développe progressivement ou rapidement. Ce dernier est caractéristique du barotrauma. Le développement prolongé du processus inflammatoire peut conduire à une surdité complète.

Une blessure acoustique provoque une douleur aiguë. Ce type de lésion du nerf auditif provoque l'apparition de sang de l'oreille. Également possible: étourdissements, nausées, problèmes d’équilibre. Des phénomènes similaires se produisent sur le fond de la propagation du processus inflammatoire sur le nerf pré-vésiculaire.

Avec des lésions toxiques du corps dérange:

  • blanchiment de la peau;
  • mal de tête intense;
  • faiblesse générale.

La nature du tableau clinique peut varier en fonction des caractéristiques du facteur causatif. Si la maladie se développe sur le fond de l'hypertension artérielle, en plus de réduire la qualité auditive du patient, les "mouches" sont gênantes devant les yeux. Avec le rhume, la toux, le nez qui coule et d'autres phénomènes se produisent.

Diagnostics

Pour le diagnostic de névrite auditive, il faudra un ensemble de mesures. Outre la collecte d'informations sur l'état du patient, une étude spécialisée (audiométrie) est réalisée pour déterminer le degré de perte auditive. Il existe plusieurs variantes de cette méthode, mais une audiométrie vocale est généralement utilisée.

Dans cette étude, le médecin s’éloigne du patient à 6 mètres et commence à prononcer divers mots. Sur la base des résultats obtenus, le degré de perte auditive est attribué:

  • 1 degré - le patient entend des murmures à une distance de 1 à 3 mètres et une conversation - à 4 à 6 mètres;
  • 2 degrés - 1 et 1-4 mètres respectivement;
  • 3 degrés - il n'entend pas un murmure, et la conversation se poursuit jusqu'à une distance de trois mètres;
  • 4 degrés - le patient est capable d'analyser les sons;
  • 5 degrés - surdité complète.

Pour déterminer la cause de la maladie, on utilise la TDM et l'IRM du nerf auditif. Si nécessaire, le médecin recourt à d'autres méthodes d'examen.

Traitement

Le schéma de traitement de l'inflammation du nerf auditif est sélectionné en fonction des caractéristiques du facteur provoquant. Traditionnellement, ce type de névralgie est traité avec des médicaments. Également utilisé des méthodes physiothérapeutiques et la médecine traditionnelle.

La particularité de la lésion affecte également le traitement de la névrite du nerf auditif. Si la maladie est causée par des blessures, choisissez une thérapie qui rétablira complètement le fonctionnement des organes endommagés. Avec la neuropathie chronique, il est impossible de sauver une personne de la surdité. Dans ce cas, le traitement est utilisé pour supprimer le processus inflammatoire et stabiliser l'état du patient.

Thérapie traditionnelle

Le traitement médicamenteux est développé par le médecin. En cas de lésion du nerf auditif, appliquez une antibiothérapie à large spectre. Des médicaments antiviraux sont prescrits pour les maladies virales. En cas de névrite du nerf auditif causée par de telles pathologies, il est impossible d'appliquer des aminosides.

De plus, en cas de dommages bactériens ou viraux, des complexes de vitamines et une forte consommation d'alcool sont recommandés.

Lorsque des dommages toxiques au nerf auditif sont démontrés, la détoxification du corps est réalisée par perfusion intraveineuse de solutions:

  • "Sonnerie";
  • "Reopoliglyukina";
  • chlorure de sodium et autres.

Simultanément à l’administration intraveineuse de solutions, des antidotes, des complexes de vitamines et des médicaments protégeant les cellules nerveuses des effets toxiques sont prescrits.

Dans les lésions cérébrales traumatiques sont appliquées:

  • des analgésiques;
  • médicaments diurétiques;
  • médicaments pour améliorer l'apport sanguin au cerveau.

Outre les complexes de vitamines pour la névrite causée par l'exposition à un son puissant, des adaptogènes et des substances biologiquement actives sont utilisés.

De tels agents augmentent la résistance du nerf auditif aux effets de divers facteurs. Aussi avec traumatisme acoustique sont montrés:

  • sédatifs et analgésiques;
  • des antibiotiques;
  • compositions antiseptiques pour le traitement des oreilles.

Dans la rééducation des nerfs auditifs chez les femmes et les hommes, il est recommandé de prendre des médicaments à long terme qui améliorent la circulation cérébrale:

  • Vitamines B;
  • "Nicergolin";
  • Trental;
  • "Vinpocetine" et d'autres.

Médicaments moins couramment utilisés qui améliorent la conductivité des impulsions nerveuses. Ces médicaments comprennent "Ipigriks", "Aksamon", "Neyromidin".

La névrite cochléaire du nerf auditif, caractérisée par une perte auditive du 4ème degré, est traitée en insérant un implant dans l'oreille interne. Cette procédure est souvent effectuée chez des patients âgés auxquels on a en outre prescrit:

  • médicaments qui normalisent la pression artérielle;
  • médicaments qui réduisent le cholestérol dans le sang;
  • médicaments qui réduisent la coagulation du sang;
  • les médicaments qui améliorent la circulation sanguine et la fonction des cellules cérébrales.

Si nécessaire, les tactiques de traitement pathologique sont ajustées en fonction des résultats obtenus.

Physiothérapie

La plupart des schémas thérapeutiques pour la névrite acoustique incluent des techniques de physiothérapie:

  1. Bains minéraux et traitements balnéologiques. Contribue à la restauration des tissus du nerf auditif et arrête le processus inflammatoire.
  2. Magnétothérapie. Restaure la fonction des fibres nerveuses.
  3. Électrophorèse. Aide à restaurer la nutrition tissulaire. L'électrophorèse est plus efficace si la névrite cause un nerf pincé.
  4. L'acupuncture Il est utilisé pour supprimer la douleur et accélérer la régénération du nerf endommagé.

D'autres procédures physiothérapeutiques telles que l'oxygénation hyperbare ou la phonophorèse sont également utilisées.

Traitement par des méthodes folkloriques

En cas de névrite du nerf auditif, le traitement avec des remèdes populaires n’est utilisé que pour améliorer l’état général du patient. Une telle approche ne devrait pas remplacer la thérapie traditionnelle. Il est également recommandé de consulter un médecin pour savoir comment traiter une névrite à l'aide de recettes populaires.

La propolis est activement utilisée dans le traitement de la maladie. Ce produit aide à faire face à l'inflammation des tissus à la maison. La propolis en quantité de 50 g doit être mélangée à 100 ml d’alcool et chauffée à 40 degrés. La composition résultante doit être placée dans le tissu et appliquée sur l'oreille problématique pendant une semaine.

Douleurs intenses montrent les oignons. Il doit être écrasé et mélangé à une cuillère de miel et d'œuf. Ensuite, l'agent est fouetté pour former une mousse. À la fin, le médicament est placé dans un bandage de gaze et appliqué deux fois par jour sur l'oreille à problèmes.

Le traitement de la névrite à la maison avec acupuncture est interdit. Un effet similaire peut être obtenu en prenant de la teinture de calendula ou de l’ail mélangé à quelques gouttes d’huile de théier. Le premier remède est recommandé de boire deux fois par jour, et le second doit être placé dans une gaze serrée et placé dans l'oreille trois fois par jour pendant 15-20 minutes.

Le traitement à domicile de la névrite peut arrêter le développement du processus inflammatoire. Les remèdes populaires stimulent la régénération des tissus affectés et arrêtent les symptômes généraux de la maladie.

Prévention et complications possibles

Le traitement de la névrite aiguë du nerf auditif donne un résultat positif dans la plupart des cas. Les maladies causées par une infection du corps par des agents viraux ou des bactéries peuvent également être traitées. Dans les névrites chroniques, le nerf auditif ne peut pas restaurer complètement sa capacité auditive. La seule solution dans ce cas sera l'installation d'un appareil spécial dans l'oreille interne.

Afin de prévenir la névrite, il est recommandé:

  • traiter en temps opportun les rhumes et autres maladies pouvant causer une inflammation des nerfs;
  • éviter le contact avec des substances toxiques;
  • prenez des antibiotiques seulement après avoir consulté un médecin;
  • faire des tests de cholestérol réguliers (recommandé pour les personnes de plus de 40 ans);
  • Portez des protections auditives lorsque nécessaire (au travail et ailleurs).

La maladie se développe sous l'influence de facteurs pathogènes et autres. L'évolution de la maladie s'accompagne d'un affaiblissement progressif des fonctions de l'oreille interne. Dans les cas avancés, une surdité complète survient.

En général, le pronostic de l'évolution de la névrite du nerf auditif dépend directement de la nature de l'évolution des pathologies qui l'accompagnent et de la rapidité de l'intervention spécialisée. Dans les cas extrêmes, le patient est atteint de surdité complète.

Névrite du nerf auditif

La névrite ou inflammation du nerf auditif est appelée inflammation du système nerveux, responsable de la fonction auditive humaine. Cette maladie inflammatoire est plus fréquente chez les citadins et le risque de maladie augmente avec l'âge.

La névrite du nerf auditif ou, plus exactement, la névrite cochléaire est l'une des causes de la perte d'audition neurosensorielle - perte d'audition, causée par des lésions des nerfs de différentes parties de l'oreille et du centre du cerveau.

Causes de névrite

La névrite cochléaire est souvent diagnostiquée chez les hommes de plus de 55 ans exerçant des professions dangereuses comportant un niveau élevé de pollution sonore, de vibrations, qui endommagent principalement le nerf auditif.

La forme aiguë de névrite du nerf auditif se développe rapidement, sans symptôme de douleur associé, et sans diagnostic ni traitement immédiat, l'inflammation conduit à une surdité partielle ou complète.

Souvent, les gens perdent du temps et, lorsque les symptômes de névrite ne vont pas immédiatement chez le médecin, ils sont convaincus que la détérioration soudaine de l'audition est provoquée par la présence d'un bouchon sulfurique dans le conduit auditif.

Les causes d'inflammation (névrite) affectant le nerf auditif sont le plus souvent:

  • maladies de l'oreille:
    • otite
    • l'otosclérose;
    • dommages à l'oreille interne;
  • pathologie du nerf auditif:
    • les tumeurs;
    • empoisonnement;
  • infections:
    • virus - grippe, ARVI;
    • bactérie - brucellose, paludisme, typhoïde, parotidite épidémique;
  • un traumatisme;
  • ostéochondrose.

Des symptômes d'inflammation peuvent apparaître après un barotraumatisme, un choc acoustique ou une blessure à l'oreille. Le mal des vibrations, l'inflammation de l'oreille moyenne et les maladies cardiovasculaires peuvent entraîner une perte auditive.

La cause de la névrite peut être une infection à méningocoque, l’herpès zoster, la syphilis, l’arachnoïdite - une inflammation des membranes du cerveau ou de la moelle épinière.

Les toxines pouvant provoquer les symptômes de cette pathologie comprennent l'arsenic, le phosphore, le mercure et la quinine. Causer une diminution des poisons de l'audition, qui sont utilisés dans l'agriculture, l'inhalation de vapeurs d'essence, la consommation d'alcool.

Symptômes de névrite du nerf auditif

Les symptômes de névrite aiguë incluent une perte auditive soudaine et grave, ainsi qu'un bruit subjectif dans l'oreille affectée. Rarement dans l'oreille du côté de la lésion, il y a un bourdonnement, un cliquetis.

Au fur et à mesure que les symptômes de la maladie progressent, l'acuité auditive diminue et les acouphènes augmentent. Cependant, avec la surdité complète, le bruit subjectif cesse.

Sans traitement opportun, la névrite du nerf auditif devient chronique. Accompagnant la forme chronique de névrite des symptômes du nerf auditif:

  • déficience auditive;
  • sensation de bruit dans l'oreille;
  • vertiges avec lésions du nerf cochléaire.

Si l'oreille interne est affectée, alors, en plus du développement de vertiges, la coordination des mouvements peut être perturbée, des nausées et une perte d'équilibre sont parfois notées. L'apparition de ces symptômes, combinée à une perte auditive, signifie un stade aigu d'inflammation.

Les modifications inflammatoires du nerf peuvent provoquer des médicaments ototoxiques. Dans ce cas, en plus de la perte d'audition, le patient présente des signes généraux d'intoxication. Ils se manifestent par une faiblesse, des maux de tête, des nausées, une peau pâle du visage.

L'inflammation peut être unilatérale ou bilatérale. Lorsque le phénomène d'inflammation unilatérale du nerf auditif, les symptômes de bruit, bourdonnements, bourdonnement se produisent dans l'oreille, qui est du côté affecté.

Si la deuxième oreille n'est pas blessée et entend bien, la névrite peut alors durer longtemps et rester inaperçue. La perte progressive de la fonction auditive est souvent attribuée à l'âge, laissant le processus inflammatoire sans traitement.

Le bruit dans l'oreille malade est pire la nuit. Parfois, les sons subjectifs que l'on entend lorsque les patients atteints de névrite sont tellement perturbés qu'ils ne peuvent s'endormir.

Les craquements, les grincements, les bourdonnements, les bourdonnements, les bruits ou les sonneries au fond de la nuit le silence semble insupportablement fort. Si la névrite des nerfs auditifs est bilatérale, la perte auditive n'est pas compensée par une oreille en bonne santé, ce qui oblige le patient à consulter un médecin.

Un oto-rhino-laryngologiste ou un audiologiste examine la fonction de l'audition à l'aide de la méthode audiométrique. Le degré de lésion nerveuse spécifié en utilisant:

  • méthode des potentiels évoqués auditifs;
  • tomographie par ordinateur.

Les diagnostics utilisant des potentiels évoqués permettent de détecter une perte d'audition même chez les très jeunes enfants, ainsi que chez les patients pour lesquels il est difficile de mener une étude avec audiométrie.

Traitement de névrite du nerf auditif

Le traitement de la névrite cochléaire dépend de la forme de la maladie, qui peut être:

Plus le traitement est commencé tôt, plus le pronostic de la maladie est favorable et plus le risque de guérison complète de l'audition est élevé.

La nécessité de traiter la maladie à un stade précoce s'explique par le fait qu'au début de la maladie, les modifications du tissu nerveux sont toujours réversibles, ce qui explique pourquoi l'amélioration de l'audition est possible conformément à la norme physiologique.

Comment traiter la névrite aiguë

La perte auditive aiguë est traitée à l'hôpital. Le patient est prescrit:

  • médicaments hormonaux - Dexaméthasone;
  • correcteurs de la circulation cérébrale - Vinpocetine;
  • agents améliorant la microcirculation - agents antiplaquettaires Trental, Pentoxifylline;
  • antioxydants - Mexidol, Meciprim, Neurox;
  • vitamines C, E, B, acide nicotinique;
  • stimulants biogéniques - aloès.

La durée du traitement avec ces médicaments est de 10 jours. Après la sortie de l'hôpital, le traitement se poursuit avec l'utilisation de médicaments prescrits par l'oto-rhino-laryngologiste.

Si la cause de la névrite aiguë est une maladie infectieuse, il est prescrit des antibiotiques n’ayant pas de propriétés ototoxiques ni d’effet négatif sur l’ouïe.

Les antibiotiques présents dans les comprimés du groupe des céphalosporines, les macrolides, l’amkoxicilline + le clavulanate servent le plus souvent de médicaments de choix. La maladie peut également être traitée avec des gouttes auriculaires antibiotiques:

L'état du nerf auditif s'aggrave avec l'hypertension artérielle, un œdème tissulaire marqué. Pour lutter contre ces phénomènes, réduisez l'utilisation de sel dans les aliments et utilisez des diurétiques.

Physiothérapie

L'efficacité des médicaments augmentera si, en plus, ils utilisent des procédures physiothérapeutiques. Restaurez les fonctions de l'aide auditive:

  • électrophorèse de la vitamine B, de l'acide glutamique, du dibazol;
  • réflexologie;
  • thérapie magnétique;
  • balnéothérapie - bains au radon, au sel et au sulfure;
  • thérapie de boue;
  • courants rectangulaires pulsés;
  • chambre de pression.

Une forme aiguë de la maladie est traitée par électrophorèse sur la région du cou de l'acide nicotinique, du dibazol, de l'aminophylline et du magnésium. La forme chronique de névrite est traitée avec un massage de la région du col, le rendez-vous de l'électrophorèse sans spa.

Traitement de la névrite cochléaire chronique

La névrite chronique progresse généralement lentement et l'ouïe diminue. Le traitement de la névrite cochléaire au stade chronique de la maladie consiste à:

  • éliminer la cause de la perte auditive;
  • respect du mode sonore doux;
  • thérapie de soutien.

L'amélioration de l'impulsion est obtenue par la nomination:

  • vitamines B - Neuromulvitita, Milgamma;
  • Prozerin;
  • Neuromidine.

Prozerin est un médicament qui rétablit la conductivité, prévient la destruction du nerf, aide à améliorer la conduction de l'impulsion le long des fibres nerveuses.

Un traitement pour la vitamine B6 est prescrit à un patient atteint de névrite cochléaire chronique. Un régime alimentaire contenant des vitamines du groupe B, de l'acide ascorbique en quantité correspondant aux besoins quotidiens est sélectionné.

Chaque année, un patient atteint d'une forme chronique de névrite cochléaire doit suivre un traitement à base de médicaments permettant de prévenir les lésions nerveuses et la perte auditive. Si les médicaments ne vous aident pas et que votre audition s'est détériorée, optez pour une chirurgie ou un appareil auditif.

La chirurgie est nécessaire si la perte d'audition est causée par une tumeur. Recours à la chirurgie:

  • stéréotaxie à l'aide d'un couteau gamma;
  • craniotomie, lorsque vous devez ouvrir le crâne pour enlever la tumeur.

Aide auditive

L'aide auditive derrière l'oreille ou dans l'oreille est sélectionnée par un audiologiste en fonction des résultats de l'audiométrie. Les modèles modernes permettent une personnalisation individuelle.

Ils sont faciles à utiliser, abordables et, plus important encore, ils génèrent une audition importante qui conserve l'activité sociale et la capacité de travail d'une personne.

Appareils développés et plus complexes installés dans l'oreille interne du patient, s'il n'est pas possible de prendre une aide auditive qui restaure l'audition.

Remèdes populaires

En plus du traitement médical, lorsque l’inflammation du nerf auditif a recours à des remèdes populaires. Les plantes médicinales sont utilisées pour la préparation de perfusions pour administration orale, application locale sous forme de turunda dans l'oreille.

Dans les recettes suivantes pour les frais 1, 2, 3, il est nécessaire d'insister sur les herbes médicinales du soir au matin dans un thermos. Cotton turunda doit être humidifié avec un extrait médical et injecté dans l'oreille de manière superficielle, en laissant agir pendant une heure.

L'extrémité libre de la turunda doit être collée à la peau avec un pansement pour éviter toute pénétration dans l'oreille. Et le canal auditif est fermé avec un petit coton-tige.

Collection 1

  • Prenez les feuilles à la fois comme airelle, ortie, menthe, fleurs de camomille, racine d'angélique, houblon (cônes), toutes mélangées;
  • 1 table. l ramasser à la vapeur 250 ml d'eau bouillante;
  • partir jusqu'au matin.

Boire trois doses par jour. Un jour / jour est utilisé pour mouiller la turonde dans l'oreille.

Collection 2

  • Prenez également les feuilles de plantain, eucalyptus, herbe chélidoine, lavande, achillée millefeuille, racine de pissenlit;
  • broyer, prendre 1 cuillère à soupe. l.
  • cuit à la vapeur pendant la nuit 1 c. eau bouillante.

Prenez comme décrit ci-dessus.

Collection 3

  • Prenez autant de feuilles de bouleau, de canneberges, de coriandre (fruit), de menthe aux herbes, de millepertuis, de viburnum (écorce);
  • 1 table. l la collecte verser un verre d'eau bouillante;
  • rester pendant la nuit.

Prenez la perfusion, comme indiqué dans les cas précédents.

Remède 4

  • Deux feuilles de moustache dorée, versez une pile. eau bouillante;
  • faire cuire 5 minutes;
  • verser dans un thermos;
  • insister 2 heures;
  • être traité - en 4 doses pour une cuillère à café.

Remède 5

Dans l'oreille douloureuse, enterrez l'infusion de baies de genièvre préparées pour la vodka. Pour préparer la teinture:

  • capacité 100 ml rempli de baies de genièvre;
  • baies coulées vodka;
  • réserver dans un endroit chaud, à l'abri de la lumière, pendant 3 semaines;
  • traitement - une p / jour 3-4 gouttes.

Remède 6

10 jours de suite, prenez 0,2 g de momie le matin et insérez un turundum trempé dans une solution à 10% de teinture de momie dans l'oreille. Turundu avec la momie laissée dans l'oreille pendant 40 à 60 minutes, l'extrémité libre doit être fixée à la peau de l'oreillette avec du ruban adhésif.

Prévention de l'inflammation du nerf auditif

Pour prévenir la perte d'audition et le développement de la surdité complète, il est nécessaire de réduire le risque d'incidence d'infections virales et bactériennes aiguës, afin d'exclure l'utilisation de médicaments ototoxiques.

Une liste des médicaments qui affectent négativement l'organe de l'audition est disponible à la page «Médicaments ototoxiques, caractéristiques d'application».

Il est nécessaire d'abandonner l'usage de l'alcool et du tabac, ces substances étant toxiques pour le nerf. Il devrait être limité, et il est préférable d’éliminer complètement les personnes qui se trouvent dans des pièces bruyantes en utilisant des écouteurs pour écouter de la musique.

Pendant le travail avec les mécanismes vibrants, il est nécessaire de respecter l’hygiène du travail - travailler dans des écouteurs, faire des pauses dans le travail.

La maladie des vaisseaux sanguins doit être surveillée. Afin de rétablir la circulation sanguine dans l'organe de l'audition et de normaliser l'alimentation du nerf auditif, il ne faut pas laisser se développer l'athérosclérose et l'hypertension artérielle.

Pronostic de la névrite cochléaire

En cas de névrite aiguë du nerf auditif, il est possible que l'audition soit complètement restaurée.

Lors de la recherche d'une aide médicale au stade de la formation d'une forme chronique de névrite cochléaire, il est impossible de rétablir totalement l'audition, et tous les efforts sont déployés pour préserver l'audition.

Névrite du nerf auditif: symptômes et traitement

Névrite du nerf auditif - les principaux symptômes:

  • Acouphènes
  • Mal de tête
  • Faiblesse
  • Vertige
  • Nausée
  • Fièvre
  • Toux
  • Taches devant les yeux
  • Maux de gorge
  • Sonner dans les oreilles
  • Mal d'oreille
  • Hypertension artérielle
  • Perte d'audition

La névrite du nerf auditif est une maladie du système nerveux caractérisée par la manifestation du processus inflammatoire dans le nerf, qui assure la fonction auditive. Dans la littérature médicale, cette maladie est également appelée «névrite cochléaire». Habituellement, cette pathologie est diagnostiquée chez les personnes âgées de plus de 50 ans (plus souvent chez les personnes de sexe plus fort). Ces personnes ont rarement recours à un spécialiste qualifié, la diminution de la fonction auditive étant considérée comme un processus normal qui accompagne le vieillissement du corps.

Il est à noter que la névrite du nerf auditif est plus souvent diagnostiquée chez les résidents des grandes villes. Cette tendance est due au fait que dans ces villes, le bruit de fond est assez intense, ce qui nuit à la fonction auditive.

Selon la durée du flux de névrite cochléaire, il en existe trois formes: aiguë, subaiguë et chronique. La névrite aiguë du nerf auditif progresse rapidement. Son symptôme principal est une diminution de la fonction auditive. Mais comme il n'y a pas d'autre signe, la plupart des gens expliquent la perte d'audition par la présence d'un bouchon sulfurique. La névrite cochléaire chronique a un cours latent. Il se peut qu'il ne présente aucun symptôme pendant longtemps. Donne périodiquement des aggravations.

Étiologie

La névrite cochléaire peut commencer à progresser dans le contexte de ces affections:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • otite moyenne (aiguë purulente ou chronique);
  • la grippe;
  • l'otosclérose, qui a commencé à progresser dans le contexte d'une violation de la circulation sanguine dans l'oreille;
  • maladies cardiovasculaires;
  • atrophie du nerf auditif. Cette affection peut survenir en raison d'une utilisation prolongée de diurétiques, d'antibiotiques et d'autres groupes de médicaments ayant contribué à l'intoxication des éléments de l'aide auditive.
  • ARVI;
  • la brucellose;
  • athérosclérose;
  • tumeur du nerf auditif;
  • maladies de nature infectieuse - typhoïde, paludisme, infection à méningocoque, etc.
  • certains types d'allergies;
  • hémorragie à l'oreille interne;
  • maladies du système endocrinien;
  • lésion cérébrale.

Il est à noter que le plus souvent la névrite cochléaire est une complication des processus inflammatoires infectieux qui progressent dans le corps humain. Outre les raisons susmentionnées, le tabagisme, la consommation régulière de boissons alcoolisées et le travail dans des conditions de bruit et de vibrations accrues peuvent contribuer au développement de la névrite du nerf auditif.

Symptomatologie

La névrite aiguë du nerf auditif survient rapidement et souvent dans le contexte de la santé absolue. Cela progresse aussi rapidement. Il convient de noter que les symptômes chez les patients sont généralement absents (il n'y a pas d'hyperthermie, il n'y a pas de douleur dans la zone touchée).

Les principaux symptômes de la névrite cochléaire:

  • diminution de la fonction auditive de gravité variable. Si, à ce stade, aucun traitement complet de la névrite du nerf auditif n'est effectué, l'affection évolue et peut entraîner une surdité complète.
  • bourdonnement dans les oreilles, bruit intense (peut être constant et périodique).

Si vous traitez la maladie dans la manifestation de ces symptômes, le pronostic est généralement favorable. Sans traitement adéquat, des troubles vestibulaires et des modifications irréversibles de l’organe auditif vont survenir.

La forme chronique de névrite du nerf auditif est caractérisée par une alternance de périodes de rémission et d'exacerbation. Ce formulaire se manifeste par les symptômes suivants:

  • névralgie Dans l'oreille, la douleur survient périodiquement en raison de dommages aux structures de l'aide auditive;
  • des vertiges;
  • symptômes d'intoxication. Une personne peut éprouver des nausées, une faiblesse;
  • une hyperthermie, une toux et un mal de gorge surviennent si la progression de la névrite est principalement due à une infection virale;
  • Des symptômes tels que l’hypertension, de graves maux de tête et des «mouches devant les yeux» apparaissent si la circulation du sang dans le cerveau est altérée.

Diagnostics

Lorsque les symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement contacter un technicien qualifié pour un diagnostic complet. Le médecin examine d'abord l'oreille du patient, recueille un historique de sa vie et, directement, la maladie elle-même. Si nécessaire, pose des questions de clarification sur les activités professionnelles, etc. De plus, d'autres méthodes de recherche sont menées:

  • tympanométrie;
  • audiométrie;
  • Test de René;
  • Le test de Weber.

Pour identifier la véritable cause de la névrite du nerf auditif, un patient peut être adressé à un spécialiste pour consultation. Il doit également effectuer plusieurs autres études: radiographie du crâne, scanner et biochimie sanguine.

Traitement

Avant de développer un plan pour le traitement de la névrite cochléaire, vous devez préciser la véritable cause de la maladie. Traiter les patients atteints de forme aiguë dans un hôpital. La thérapie comprend de tels médicaments:

  • les diurétiques;
  • Moyens pour normaliser le métabolisme;
  • médicaments pour normaliser la circulation du sang dans le cerveau.

Aussi nécessaire thérapie de désintoxication.

Dans le traitement des formes chroniques, il est important d’éliminer le principal facteur étiologique. Si une névrite infectieuse a été diagnostiquée, elle doit être traitée avec des médicaments antiviraux, anti-inflammatoires et antibactériens. Pour accélérer le métabolisme cellulaire, des antioxydants sont prescrits, ainsi que divers complexes de vitamines.

Le traitement de la névrite cochléaire sous forme toxique implique l’utilisation d’antidotes spécifiques (substances qui contribuent à éliminer les toxines accumulées du corps humain). La thérapie symptomatique est également en cours de développement et des activités de rééducation et de rééducation sont en cours. Pour traiter cette forme de maladie, les remèdes populaires sont strictement contre-indiqués.

Les experts ne commencent à traiter la névrite traumatique qu’après avoir consulté un neurologue et obtenu les résultats d’une radiographie du crâne. Habituellement prescrit:

  • les anticonvulsivants;
  • diurétique;
  • complexes de vitamines;
  • analgésiques;
  • médicaments nootropes.

Si vous pensez que vous avez une névrite du nerf auditif et les symptômes caractéristiques de cette maladie, les médecins peuvent alors vous aider: oto-rhino-laryngologiste, neurologue.

Nous suggérons également d'utiliser notre service de diagnostic en ligne des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

L'otite chez un enfant est considérée comme la pathologie la plus répandue dans ce groupe d'âge, affectant toutes les structures du conduit auditif. Les experts en oto-rhino-laryngologie pédiatrique disent qu’à l’âge de 7 ans, environ 95% des enfants souffrent de cette maladie.

Un complexe symptomatique indiquant une violation de la circulation cérébrale survenant au fond d'une compression comprimant une ou plusieurs artères sanguines par lesquelles le sang pénètre dans le cerveau est un syndrome de l'artère vertébrale. La maladie a été décrite pour la première fois en 1925 par des médecins français réputés qui ont étudié les symptômes accompagnant l'ostéochondrose cervicale. À ce moment-là, la maladie touchait principalement les patients âgés, mais aujourd'hui, la maladie est devenue «plus jeune» et ses symptômes se manifestent de plus en plus chez 30 jeunes et parfois 20 ans.

Rupture ou perforation du tympan - dommages à la membrane dus à l'exposition à un grand nombre de facteurs indésirables. Sous l’influence de causes mécaniques, physiques, chimiques ou thermiques d’un espace, la capacité de la personne à entendre entièrement les sons est perturbée. Parfois, il y a une restauration indépendante de la membrane, mais seulement avec des dommages mineurs. En cas de traumatisme plus grave, une cicatrice peut rester et, dans des situations particulièrement difficiles, toute violation de l'intégrité peut entraîner une perte auditive.

Le cholestéatome de l'oreille est une tumeur semblable à une tumeur située dans la cavité de l'oreille moyenne, qui consiste en cristaux d'épithélium desquamé et de cholestérol. Le traitement de cette maladie, dans la plupart des cas, chirurgical. Dans de rares cas, et seulement au stade initial du développement de la maladie, la désinfection de la cavité du tambour peut être utilisée afin de retirer la tumeur encapsulée.

La pneumonie gauche est la forme d'infection la plus rare dans les poumons des deux variétés existantes. Malgré cela, la maladie représente une grave menace pour la vie du patient. La principale cause du développement de la maladie est l’influence pathologique de micro-organismes pathogènes qui pénètrent très rarement dans le poumon gauche et souvent avec un affaiblissement important du système immunitaire. En outre, les médecins émettent un grand nombre de facteurs prédisposants.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Symptômes et traitement de la névrite acoustique

La névrite de l’oreille est associée à un dysfonctionnement du système nerveux. Le nerf qui fournit notre audition peut devenir enflammé, provoquant des dysfonctionnements similaires. Le nom médical de cette maladie est la névrite cochléaire. Les névrites du nerf auriculaire surviennent surtout après 50 ans, les hommes y étant plus susceptibles que les femmes. La dernière fois que cette maladie est devenue plus jeune, ils souffrent de plus en plus des habitants des grandes villes.

La névrite aiguë du nerf auditif (code - CIM-10) est une maladie dangereuse pour laquelle les patients ne demandent pas immédiatement l'aide d'un médecin, ce qui leur fait perdre l'audition et la possibilité d'un traitement efficace.

Rappelez-vous que la perte d'audition n'est pas toujours associée au vieillissement du corps, car cette affection nécessite un traitement qualifié par l'ORL et d'autres professionnels.

L'essence de la maladie

L'aire du nerf auditif est l'oreille interne. Il est chargé de deux fonctions importantes:

  1. Transmission de signaux de l'appareil vestibulaire à la zone du cerveau.
  2. Conversion des vibrations sonores en vibrations électriques, leur transfert au cerveau.

En cas de névrite, le processus inflammatoire affecte à la fois le nerf lui-même et les minuscules cellules ciliées situées à la surface interne de l'oreille. Ensuite, le processus pathologique se déplace vers les centres nerveux du tronc cérébral, dans lequel la reconnaissance sonore a lieu.

S'il vous plaît noter que les cellules ciliées peuvent mourir rapidement, alors ils ne récupéreront pas. De ce fait, l'acuité auditive en souffre et une perte auditive apparaît.

La névrite affecte une oreille ou les deux à la fois. Tout dépend de sa cause et de ses caractéristiques. Avec une tumeur bénigne, un seul côté est affecté.

Les symptômes

La névrite du nerf auditif, dont les symptômes n'apparaissent pas immédiatement, mais avec la forme chronique peut ne pas être perturbée pendant une longue période, est devenue une affection très courante. Comme le montrent les statistiques médicales, les habitants des mégalopoles souffrent plus souvent d’une telle pathologie. Cela est dû à un ensemble de raisons: rythme de vie élevé, mauvaise écologie, stress constant, pollution acoustique, etc. L'une des principales raisons est le bruit de fond constant qui réduit progressivement la fonction auditive.

Les principaux symptômes sont les suivants:

  • faiblesse
  • vertiges, inconfort dans la région occipitale;
  • douleur, bourdonnement dans les oreilles;
  • haute température;
  • toux
  • des nausées;
  • maux de gorge;
  • taches devant les yeux;
  • augmentation de la pression;
  • perte auditive.

Le développement des névrites aiguës et chroniques diffère par ses symptômes. Dans la forme aiguë, le processus pathologique se produit soudainement, se développant rapidement. Avant cela, la personne ne ressentait absolument aucun symptôme et était en parfaite santé. Les symptômes suivants sont légers, il n'y a pas de rougeur, douleur dans la zone touchée.

Seulement senti que l'audition est réduite, aller immédiatement chez le médecin. Le traitement doit commencer à ce stade afin de ne pas déclencher le processus pathologique. Si vous l'ignorez complètement, cela peut entraîner un certain nombre de complications (acouphènes, sonneries et même surdité totale). Avec un traitement approprié, le pronostic est le plus souvent favorable. Si elles ne sont pas traitées, des violations de l'appareil vestibulaire et des pathologies irréversibles des organes auditifs commencent.

Dans la forme chronique, la rémission alterne avec l'exacerbation. Les principaux symptômes d'un cours chronique:

  • Névralgie. Il peut être gauche, droit ou mixte.
  • Vertiges.
  • L'intoxication. Il se fait connaître à des accès de nausée, de faiblesse.
  • Il peut y avoir du bruit, bourdonnement et bourdonnement dans les oreilles, leur congestion.

Raisons

La névrite affecte principalement les personnes âgées. Cette situation est due au fait qu'avec l'âge, la circulation du sang dans la région de la tête est perturbée. Les personnes âgées sont souvent confrontées au problème de la pression croissante, elles développent des accidents vasculaires cérébraux, de la thrombose, de l'athérosclérose des artères et d'autres vaisseaux cérébraux.

L'aide auditive réagit extrêmement négativement à un bruit de fond constant. Les névrites affectent souvent les travailleurs des usines, usines et autres objets associés à des niveaux de bruit élevés. En outre, la pathologie peut provoquer des vibrations acoustiques ou un barotraumatisme constant.

Il est extrêmement important de traiter les processus infectieux à temps, car les virus entraînent souvent des complications. La grippe est très dangereuse à cet égard, car le virus pénètre rapidement dans toutes les muqueuses et, une fois dans le sang, se propage rapidement dans tout le corps. Pour les nourrissons et les personnes âgées, le parainfluenza et l'adénovirus sont particulièrement dangereux.

Un malaise peut survenir après une méningite, lorsque l'inflammation des membranes du cerveau passe au nerf auditif. Les enfants le rencontrent souvent après avoir souffert d'une rubéole «d'oreillons». Le processus pathologique commence par le fait que les glandes salivaires sont situées près des oreilles et sont touchées. Avec la rubéole, le virus pénètre rapidement dans le sang, provoquant une intoxication toxique de l’ensemble du corps et des effets néfastes sur le système nerveux.

La pathologie peut entraîner une utilisation à long terme de certains médicaments, des antibiotiques. Ils ont un effet toxique sur l'audition et peuvent endommager le nerf auditif, l'appareil vestibulaire. Un effet négatif sur les organes de l'audition et les médicaments pour le traitement du cancer, les médicaments avec l'acide acétylsalicylique.

La maladie peut entraîner le contact avec des substances dangereuses telles que le plomb, le mercure, l'arsenic, le phosphore, l'essence, les produits pétroliers, l'alcool, la nicotine. La névrite chez l'adulte est souvent le résultat d'un TBI. Elle est même capable de démarrer le processus de formation de tumeurs. Cela est dû au fait que les blessures endommagent les vaisseaux sanguins, la circulation sanguine est altérée, une inflammation se développe. Un nerf peut endommager des fragments d'os, une infection qui pénètre lors d'une blessure.

Pendant la durée du flux, émettez de telles formes:

Le principal symptôme est la perte auditive. Les patients croient que la cause de tout - la formation de liège sulfurique.

La névrite cochléaire chronique est cachée. Le patient peut ne pas être au courant de sa maladie, car il ne ressent aucun symptôme. Seulement avec l'apparition d'exacerbations périodiques, il peut suspecter le développement de la maladie.

Étiologie

La névrite du nerf auditif se développe le plus souvent dans le contexte d'autres maladies. À une telle maladie peut conduire:

  1. otite moyenne;
  2. ostéochondrose;
  3. l'otosclérose;
  4. la grippe;
  5. atrophie du nerf auditif;
  6. maladies cardiovasculaires.

L'une des causes courantes de névrite est la privation d'oxygène des tissus. Dans la plupart des cas, la névrite cochléaire devient une complication des infections. En plus des raisons énumérées ci-dessus, la pathologie peut être provoquée par le tabagisme, l'alcoolisme, le bruit au travail.

Une autre maladie - le neurome. C'est une tumeur bénigne, très symptomatique de la névrite. Les picotements et l'engourdissement d'une certaine partie du visage se joignent à ces symptômes.

Très rarement, les maladies génétiques, dans lesquelles le code génétique du patient est violé, peuvent entraîner une névrite.

Diagnostics

Si la névrite du nerf auditif est établie avec précision, la forme de la maladie et sa cause influenceront le traitement. Important diagnostic précis et opportun. Dès que les premières manifestations de la maladie ont commencé à déranger, vous devez récupérer chez le médecin. Il est nécessaire de procéder au plus tôt à un diagnostic complet. Il est absolument impossible d'ignorer les symptômes et d'espérer qu'ils disparaîtront d'eux-mêmes. La défaite du nerf auditif s'observe même en l'absence de symptômes visibles. N'oubliez pas que le soulagement ne peut être que temporaire et que la maladie réapparaîtra, mais sous une forme chronique.

Tout d'abord, le médecin recueille l'anamnèse, procède à l'examen du patient, s'intéresse à sa santé, aux manifestations de la pathologie. Il peut poser des questions de clarification sur le type d'activité professionnelle, les maladies chroniques, etc.

Il existe un certain nombre de méthodes d'enquête qui aideront à établir le diagnostic exact et la forme de la maladie, ainsi que les causes de son apparition:

  1. Tympanométrie.
  2. Audiométrie.
  3. Testez Weber.
  4. Échantillon René.

Il est très important d’établir la pathogenèse, c’est-à-dire la cause du développement de la névrite. Pour l'installer, les experts peuvent être concentrés. Parfois, ils prescrivent un scanner, une radiographie du crâne, une analyse de sang pour la biochimie.

Il existe des pathologies dont les symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la névrite (névrome ou autres maladies de l'appareil auditif). Lors du diagnostic, ils doivent être exclus.

Les fibres nerveuses périphériques étant détruites très rapidement, il est important de commencer le traitement le plus tôt possible. Complètement guéri précisément ces patients qui ont cherché une aide médicale dès l'apparition des premiers symptômes. L'absence de traitement adéquat entraîne un risque accru de complications, notamment de surdité.

La conclusion finale est écrite ENT. Il prend nécessairement en compte les résultats de toutes les études, les plaintes du patient lui-même, l'état actuel de l'aide auditive et de l'organisme tout entier.

Méthodes de traitement

Pour élaborer un plan de traitement, le médecin doit déterminer quelle est la cause de la maladie. De cela dépend directement de l'efficacité des médicaments. Pour un ORL expérimenté, cela ne sera pas difficile.

Un traitement complexe supplémentaire devrait suivre. Son objectif est d'éliminer les causes de la maladie et de ses symptômes, de restaurer les fonctions perdues de l'aide auditive. Il est important d'assurer une bonne nutrition du nerf et d'éliminer les substances du corps qui sont devenues un facteur dans le développement de la maladie. Les médicaments laxatifs aideront à nettoyer le corps, anti-inflammatoire - pour éliminer la source de l'infection. Sont également montrés des agents pouvant contracter les vaisseaux sanguins, des biostimulants.

Dans la forme aiguë du traitement est effectué à l'hôpital. À la maison, il est fortement déconseillé de traiter la forme aiguë, car le médecin doit surveiller en permanence la dynamique du processus, l’état des tissus, le conduit auditif et la région de l’oreille.

Notez que la forme aiguë de névrite peut être fatale en raison de lésions du tissu cérébral.

En forme aiguë, il est nécessaire de limiter l'apport hydrique, d'observer un régime spécial. Traditionnellement, le traitement utilisait de tels groupes de médicaments:

  1. Les diurétiques.
  2. Médicaments stabilisants métaboliques.
  3. Médicaments normalisant la circulation sanguine dans les tissus cérébraux.
  4. Produits de désintoxication.

Leur effet thérapeutique n’est pas immédiat, car le traitement médicamenteux peut être assez long. Il est important de le démarrer jusqu'à ce que des changements irréversibles se produisent. Pour prévenir les maladies et améliorer l'audition, Acustine peut être prescrit en association avec les remèdes énumérés.

Pour soigner la forme chronique de la maladie, il est important d'identifier le facteur étiologique. Dans la névrite infectieuse, les médicaments antiviraux et anti-inflammatoires, des antibiotiques sont présentés. Pour accélérer le métabolisme dans les cellules, prescrire des antioxydants, des vitamines.

Sous forme toxique - antidotes spéciaux qui éliminent rapidement les toxines du corps. L'intoxication est traitée longtemps, car il est impossible d'éliminer immédiatement toutes les toxines. En plus du traitement médicamenteux et de l’élimination des symptômes d’empoisonnement, il est recommandé de prendre des bains de minéraux et de boue pour suivre une physiothérapie.

Pour une tumeur bénigne du côté droit ou gauche, elle peut nécessiter une irradiation ou un retrait chirurgical. S'il est définitivement bénin et qu'il a cessé de croître, le médecin ne peut observer qu'un tel patient.

Guérir pleinement cette maladie ne peut être qu'à son premier stade de développement. Dans les cas avancés, il est impossible de rétablir complètement l'audience, vous pouvez seulement essayer d'arrêter son déclin. Si l'audition est très douloureuse, il est recommandé au patient d'installer un appareil auditif. Si la névrite non traitée n'est pas traitée, elle conduit à la surdité et peut entraîner la mort en cas de développement extrêmement défavorable.

Le médecin développe également un traitement symptomatique, met en œuvre des mesures de rééducation, de récupération.

Veuillez noter qu'il est absolument contre-indiqué de traiter cette maladie à l'aide de méthodes et de moyens populaires. Dans les gens offerts un outil commun comme la propolis. Il est même recommandé d'investir dans le canal auditif. Avec un tel diagnostic, il ne suffit pas de boire des infusions à base de plantes ou de prendre des gouttes auriculaires. L'herbe la plus miraculeuse ne vous aidera pas si vous avez déjà diagnostiqué une névrite. Cela nécessite un diagnostic approfondi sur la base duquel le traitement est construit.

Il est important non seulement de prendre un complexe de médicaments, mais également d'ajuster la nutrition. Les produits diététiques et à base de viande, le jaune d'oeuf, le fromage et les légumineuses doivent être présents dans l'alimentation. Parmi la physiothérapie, l'acupuncture est intéressante et l'électrophorèse a également prouvé son efficacité.

Les remèdes populaires non seulement n’aideront pas, mais peuvent même faire mal, si vous abordez la question de façon irresponsable. Ils peuvent suspendre temporairement le processus pathologique, mais rarement éliminer complètement sa cause. Une personne peut se sentir soulagée, mais son aide auditive continuera à se détériorer. Même un spécialiste ne commence le traitement de la névrite qu’après l’examen du patient par un neurologue. Une des complications de cette pathologie est la névrose, la neurasthénie, la neuropathie, qui se développe en raison d’une gêne et d’une douleur constantes. Souvent, une radiographie du crâne est prescrite pour exclure le développement d'une tumeur.

Le schéma thérapeutique standard comprend:

  • diurétique;
  • les anticonvulsivants;
  • analgésiques;
  • des vitamines;
  • médicaments nootropes.

Si les médicaments sont correctement sélectionnés en fonction de la cause de la maladie, ils peuvent rapidement améliorer l’état général, mais il est important de ne pas abandonner le traitement à mi-parcours. Le premier à faire mal, mais les changements pathologiques peuvent encore continuer. Seul le médecin doit annuler les médicaments prescrits. Il doit surveiller en permanence la dynamique du traitement, car aucune maladie guérie ne peut rapidement revenir et se transformer en une forme chronique.

Les personnes âgées doivent prendre des médicaments sur ordonnance jusqu'à la fin de leur vie.

Le traitement médicamenteux est souvent complété par la physiothérapie, l'électrophorèse et l'acupuncture sont efficaces. Au moment du traitement, un repos complet est recommandé, une bonne nutrition, vous devez boire beaucoup d'eau, prendre de la vitamine C (elle empêche la destruction des cellules).

Des complications

L'ensemble des complications est associé au processus de destruction de l'aide auditive. Les complications qui se manifestent dépendent directement de la cause de la maladie. L'un des plus graves est la défaite du nerf trijumeau, la perte de l'audition, la défaite de l'appareil vestibulaire, du tronc cérébral et d'autres parties du cerveau.

Les bébés et les personnes âgées sont particulièrement exposés aux complications, car leur corps et leur immunité peuvent être affaiblis.

Conclusion

La névrite du nerf auditif est un phénomène courant et extrêmement dangereux. N'oubliez pas que les effets de la névrite peuvent être extrêmement graves, voire mortels. Contactez rapidement un médecin si vous commencez à perturber les moindres symptômes de cette maladie insidieuse. Avec un traitement rapide, le résultat est assez favorable.

Fait intéressant, il existe une méthode non conventionnelle pour restaurer les fonctions auditives, visuelles et autres. Il a été développé par Norbekov M. S. - un représentant bien connu de la médecine alternative. Cette technique est basée sur la perception intuitive. La médecine officielle ne reconnaît pas cette méthode de guérison et remet en question ses résultats, mais ils sont positifs.