Principal / Poignet

Ostéochondrose cervicale: essence de la maladie, symptômes caractéristiques et traitement

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de deuxième catégorie, responsable du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Introduction et description générale de la maladie

L'ostéochondrose cervicale est une maladie de la colonne vertébrale chronique et progressivement évolutive dans laquelle les vertèbres, les articulations et les disques intervertébraux sont endommagés et détruits. Les vertèbres du premier au septième, appartenant à la colonne cervicale, souffrent.

À mesure que la maladie progresse, les disques intervertébraux perdent leur élasticité et leur force, s’aplatissent, se stratifient et leurs propriétés d’amortissement se détériorent. Cette déformation est due à des changements dus à la malnutrition et à l'épuisement des tissus.

Ces troubles font partie des processus de vieillissement naturel du corps, mais diverses surcharges, troubles de la posture, blessures, anomalies congénitales de la colonne vertébrale et certaines autres causes provoquent une usure précoce du cartilage et des disques.

Les étapes du développement de la pathologie dans la région cervicale sont similaires à celles d'autres parties de la colonne vertébrale, mais les symptômes et certaines nuances du traitement diffèrent (pour plus de détails, lire l'article ci-dessous).

L'ostéochondrose cervicale est diagnostiquée beaucoup plus souvent que la thoracique: elle est causée par un corset musculaire plutôt faible et une grande mobilité de cette section. Par conséquent, les disques intervertébraux et les corps vertébraux du cou sont les plus susceptibles aux blessures et aux surcharges.

La maladie se développe chez les personnes âgées de 20 à 30 ans. La défaite des disques intervertébraux de 1 degré est souvent détectée au cours d'un examen de routine ou d'un examen clinique de personnes relativement en bonne santé (ces personnes présentent des signes radiologiques de la maladie, mais elle est jusqu'à présent asymptomatique). Chez les personnes âgées de 40 à 50 ans, la déformation des vertèbres et des disques est maintenant observée chez presque tout le monde.

La qualité de la vie affecte la maladie en raison de ses manifestations. Douleur au cou, vertiges, acouphènes, maux de tête, assombrissement ou "mouches" dans les yeux - ce n'est pas toute la liste des manifestations de cette maladie.

Avec l'apparition périodique de tels symptômes, vous devez consulter un neurologue ou un vertébrologue. Ils sont engagés dans le diagnostic et le traitement de cette maladie.

La maladie peut être arrêtée et les symptômes désagréables peuvent être éliminés, mais le traitement est long (il peut facilement prendre des années) et laborieux (prise de médicaments, gymnastique quotidienne, adaptation du mode de vie, physiothérapie, etc.). Il vaut mieux ne pas tarder avec une visite chez le médecin et un traitement rapide: il vous sera plus facile de récupérer.

Plus loin dans l'article - une description complète de la maladie: vous découvrirez les facteurs provocateurs du développement de l'ostéochondrose, les symptômes, les méthodes de diagnostic et les méthodes modernes de traitement.

Causes de l'ostéochondrose cervicale

Auparavant, l'ostéochondrose de la colonne cervicale (et d'autres) était considérée comme une «maladie des personnes âgées» en raison du ralentissement du métabolisme lié à l'âge, ralentissant les processus de renouvellement tissulaire dans les disques, réduisant l'élasticité des disques et leur destruction progressive. Maintenant, il est de plus en plus diagnostiqué chez les jeunes de 18 à 30 ans. L’hypodynamie en est la raison: de plus en plus de jeunes choisissent le travail sédentaire. Le manque de charges régulières bien organisées conduit à un affaiblissement des muscles, une fixation de la colonne vertébrale, une réduction du métabolisme et de la circulation sanguine dans les espaces intervertébraux. Par conséquent, à la suite d’une activité physique ponctuelle, les nerfs spinaux peuvent être pincés ou une hernie intervertébrale peut se former.

Le tableau présente les facteurs à l'origine du développement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Pathologies congénitales de la colonne vertébrale

L'anomalie d'Arnold Chiari est une malformation congénitale du cerveau, en violation de la structure et de l'emplacement du tronc cérébral et du cervelet par rapport au canal rachidien et au crâne.

Anomalie de Kimmerle - déformation anormale de la première vertèbre cervicale avec l'apparition d'un anneau osseux autour de l'artère vertébrale

Malformations rachidiennes acquises

Cyphose, scoliose et autres

Changements liés à l'âge avec la déformation des disques vertébraux et la croissance des ostéophytes (croissances osseuses sur les surfaces articulaires des vertèbres)

Long séjour dans une position inconfortable, se baisser

Blessures cervicales

Conséquence d'une lésion cérébrale

Toute blessure à 1–7 vertèbres

Charge déséquilibrée sur les muscles de la ceinture scapulaire

Sac de transport régulier, accroché à une épaule.

Habitude ou besoin forcé de soulever ou de porter des poids avec une main.

L'utilisation d'un grand oreiller doux pour dormir, c'est pourquoi la tête est courbée autour du cou pendant une longue période.

Déformations de la colonne vertébrale (lordose, cyphose, scoliose) - une des causes de l'ostéochondrose

  • activité physique excessive dans le sport ou travail physique pénible;
  • prédisposition génétique;
  • cou d'hypothermie (marcher en hiver sans foulard);
  • le stress;
  • travail sur ordinateur;
  • l'obésité.

Certaines des causes ci-dessus provoquent l'ostéochondrose et d'autres parties de la colonne vertébrale.

Symptômes caractéristiques

La sévérité des symptômes de la maladie ostéochondrose cervicale dépend du degré de destruction des structures des vertèbres. Les symptômes sont aggravés par la croissance du tissu osseux avec la formation d'ostéophytes, le syndrome radiculaire (douleur radiculaire lorsqu'un nerf est pincé), la hernie intervertébrale (gonflement du disque dans le canal rachidien).

Les premiers signes de la maladie sont des céphalées récurrentes autour du cou, des douleurs dans le cou, des craquements et des claquements dans les vertèbres lorsque l'on tourne la tête, parfois un léger picotement des épaules. Au fil du temps, les symptômes augmentent et l'intensité de la douleur augmente.

Le syndrome douloureux est la principale manifestation de l'ostéochondrose. La douleur dans le cou peut être sourde, constante ou aiguë, avec des coups de feu dans la nuque lorsque vous tournez la tête. Toute la région cervicale ou la surface projetée de la vertèbre modifiée peut être douloureuse, de même que la clavicule, l'épaule, l'omoplate et le cœur.

L'irradiation de la douleur dans la mâchoire inférieure, les dents, le bras, l'oreille et le contour des yeux n'est pas exclue. Les muscles du cou et des épaules sont tendus, avec une palpation douloureuse. Il est difficile de lever le bras du côté de la lésion - il y a immédiatement un mal de dos à l'épaule ou au cou. La restriction des mouvements de la tête due à la douleur survient souvent le matin après avoir dormi dans une position inconfortable.

La maladie entraîne une compression des racines des nerfs périphériques (syndrome radiculaire) et provoque des douleurs le long de ces nerfs. Peut-être un engourdissement des mains ou des doigts, une sensibilité altérée de certaines zones de la peau, innervée par un nerf pincé.

Selon certains symptômes caractéristiques, on peut supposer quelles vertèbres sont touchées:

  • Le rétrécissement de la lumière entre les vertèbres C4 et C5 entraîne des douleurs dans la clavicule, le cœur, le tonus musculaire au bas du cou, une insuffisance respiratoire.
  • Avec la défaite de C6, C7, une radiculite au cou et aux épaules peut se développer: une faiblesse apparaît dans les mains, le patient ne peut plus serrer la main du médecin le plus possible.
  • La destruction de C3 s'accompagne d'une violation de la sensibilité de la langue dans les cas graves - perte de contrôle de celle-ci.

Vertèbres de la colonne cervicale (C1-C7). Cliquez sur la photo pour l'agrandir

L'ostéochondrose cervicale est toujours accompagnée d'un mal de tête. Les douleurs sévères et persistantes sont aggravées en tournant le cou ou en mouvements brusques. Certains patients se plaignent de lourdeur dans la tête. La compression de l'artère vertébrale entraîne des accès de vertige, des nausées. Il y a du bruit, des bourdonnements dans les oreilles, des points noirs scintillants devant vos yeux. La détérioration de la circulation cérébrale provoque une diminution progressive de l'acuité auditive et visuelle, un engourdissement de la langue et un changement de goût.

Des clics ou une contraction des mouvements du cou accompagnent presque toujours l'ostéochondrose cervicale, observée chez chaque patiente. Le resserrement apparaît lors d'un virage serré de la tête ou de son recul.

Diagnostics

Apparition périodique des symptômes ci-dessus - une raison de consulter un neurologue ou un vertébrologue. Pour établir la cause de vos plaintes, il organisera un examen approfondi.

Lors de l'examen avec réalisation de tests neurologiques, le médecin évaluera le degré de mobilité et la douleur du cou, ainsi que la circulation sanguine altérée dans l'artère vertébrale.

L'ostéochondrose cervicale nécessite non seulement l'examen des vertèbres, mais aussi des tissus environnants, des vaisseaux et des nerfs. Ce n’est qu’alors que l’on pourra se faire une idée complète des changements pathologiques dus à la maladie.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Qu'est-ce que l'ostéochondrose cervicale, qu'est-ce qui est dangereux et comment le traiter?

Avez-vous déjà ressenti des douleurs à la nuque, des vertiges, des nausées ou un manque d'air? Ce sont tous des signes d'ostéochondrose du cou. L'ostéochondrose est un problème commun chaque année inquiète de plus en plus de gens. Est-il possible de guérir l'ostéochondrose cervicale? Nous traiterons d’abord des facteurs d’occurrence et des signes d’apparition.

Les étapes de l'ostéochondrose

L'ostéochondrose des vertèbres cervicales est une maladie dont l'effet affaiblit les disques entre les vertèbres, entraînant l'apparition de changements dans la texture des disques eux-mêmes, des vertèbres et des articulations du cou. Dans la première phase, les symptômes sont presque imperceptibles, car les modifications des vertèbres du cartilage ne font que commencer. Les signes suivants sont observés:

  • Mal de tête
  • Sensations désagréables dans le cou, les bras, les épaules.
  • Une légère limitation de l'activité motrice du cou.
  • Perte de vision courte.
  • Réduction de la zone sensible du col.

Voir aussi: stades de l'ostéochondrose.

Au cours de la deuxième étape, une petite hernie de la colonne vertébrale peut se produire, les fissures intervertébrales se rétrécissent. En raison de la compression des troncs nerveux, des syndromes de douleur ponctuelle sont ressentis lors de l'exécution des mouvements.

  • Le cou fait mal, pendant les virages on entend le craquement.
  • Perte de sensibilité de la peau sur les bras et les épaules.
  • La vision tombe.
  • Entendu dans les oreilles.
  • Le visage et le cou deviennent engourdis;
  • Les membres supérieurs s'affaiblissent.
  • Personnage tireur de douleur, irradiant vers la région de l'omoplate.
  • Insomnie, problèmes de sommeil.

La troisième étape est difficile à traiter. Une hernie se forme, la colonne vertébrale est déformée, des changements de position sont observés, des luxations de vertèbres:

  • Douleur intense au cou, au muscle cardiaque et au collet.
  • La peau sur la tête, les épaules et les mains cesse de se faire sentir.
  • Membres supérieurs paralysés.
  • Les réflexes tendineux ne sont plus observés.
  • Commence une hernie des vertèbres cervicales.

La quatrième étape finale au cours de laquelle les symptômes sont exacerbés.

Raisons

Facteurs influençant l'apparition et le développement de l'ostéochondrose de la vertèbre cervicale:

  • Très bon poids
  • Travailler assis, immobilité.
  • Auparavant souffert de blessures à la colonne vertébrale.
  • Troubles mentaux, surmenage nerveux, stress.
  • Mauvaise condition physique.
  • Courbure rachidienne, scoliose, mauvaise posture.
  • Mauvaise posture corporelle devenue habitude.
  • Souches du cou, du dos, des moyens de travail.
  • Prédisposition héréditaire
  • Stress physique inhabituel pour le corps, activité accrue.
  • Violation des règles d'une saine alimentation.

La colonne cervicale subit une augmentation de la charge que les muscles du cou tentent d'équilibrer sous l'influence des facteurs mentionnés ci-dessus. Il y a un spasme musculaire, la circulation sanguine du corps est cassée. Des lésions anatomiques apparaissent.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont différents des symptômes de cette maladie, observés dans d'autres parties de la colonne vertébrale. La compression des racines nerveuses et de la moelle épinière résulte de la proximité des vertèbres du cou.

Les symptômes suivants sont ressentis:

  • Localisation de la douleur: dans le cou, le cou, les épaules, les bras et les jambes. Lors de la connexion au processus des racines nerveuses, une gêne est ressentie dans les épaules, à l'arrière de la tête, et la reconstruction du membre supérieur commence. Les spasmes des muscles du cou à l'arrière de la tête entraînent une altération de la circulation sanguine.
  • Faiblesse des mains, provoquée par un dysfonctionnement de la racine, y compris des nerfs moteurs, reconstruisant les muscles des mains.
  • Il y a une restructuration des mains, due à une diminution de la sensibilité des mains, des dommages à la colonne vertébrale, y compris les nerfs sensoriels.
  • 4 Pendant les mouvements de la tête, une douleur est ressentie, un craquement se fait entendre. Causée par la défaite des petites articulations du cou, réduisant le niveau du disque intervertébral.
  • Manque d'énergie, fatigue, vertiges, coordination altérée. En raison du décalage des vertèbres, l'artère de la colonne vertébrale est comprimée. Cela entraîne une détérioration du flux sanguin, ce qui affaiblit l'apport sanguin au lobe occipital, le cervelet.
  • Vision compliquée, la langue perd sa sensibilité.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes sont similaires à ceux des hommes. À l'âge de 46-60 ans, les représentants du sexe faible se transforment en pierre en frottant des mains pendant le sommeil.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose dangereuse?

La maladie cause des dommages à tout le corps. La région cervicale comprend un nombre important d'artères, de terminaisons nerveuses et de vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Très comprimées, à cause de la plus petite pathologie, elles sont comprimées, entraînant une détérioration de la circulation sanguine cérébrale, provoquant une migraine, perturbant le rythme cardiaque, des difficultés de respiration, de vision, de coordination et d'attention commencent.

Pathologies provoquant l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

Issue fatale - conséquence la plus grave, survenue si la moelle épinière est comprimée.

Lorsque tous les symptômes de l'ostéochondrose cervicale ont été pris en compte, les facteurs de son développement ont été identifiés. Considérez le traitement utilisé dans ce cas.

Traitement

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale chez la femme n'est pas différent du traitement chez l'homme. Etapes du traitement:

  1. Réduire la douleur.
  2. Élimination de l'œdème.
  3. Normalisation de la circulation sanguine.
  4. Renforcement des muscles du dos, des abdominaux, de la poitrine.
  5. Améliorer la nutrition et la réparation des tissus.

À tout stade ou les symptômes devraient consulter un médecin. Les spécialistes qui choisissent le traitement complexe: un chirurgien, un neurologue, un physiothérapeute, un massothérapeute. La pharmacothérapie, la physiothérapie, le massage du cou sont utilisés, des exercices thérapeutiques sont recommandés, car il est efficace dans l'ostéochondrose.

Préparations

Médicaments utilisés pour traiter:

  • Des médicaments qui éliminent les spasmes musculaires.
  • Vitamines qui améliorent le métabolisme dans le système nerveux.
  • Médicaments AINS, réduisant la douleur, soulageant l'inflammation et le gonflement.
  • Préparations pour les articulations, restauration du tissu cartilagineux, lésions des disques intervertébraux.
  • Les médicaments qui améliorent la nutrition des cellules nerveuses endommagées régulent le flux sanguin vers le cerveau.

Premiers soins pour exacerbations

Dans certains cas, la douleur devient insupportable et le rendez-vous chez le médecin doit être reporté. Il est recommandé de boire des analgésiques. Pour soulager la douleur, vous pouvez imposer un "patch poivron", mais il est à noter que vous ne pouvez pas espérer un effet prolongé. Le pansement réchauffe la zone enflammée et élimine temporairement la douleur. Pour éliminer les poches, il est recommandé d'utiliser des infusions aux herbes pendant 3-4 jours. Est-il possible de guérir l'ostéochondrose cervicale avec ces méthodes? Non, les méthodes ci-dessus sont à court terme. Pour un rétablissement complet, vous devez consulter un médecin.

Physiothérapie

  • Électrophorèse - les ions du médicament anesthésique pénètrent dans la plaie, du fait de l’action du courant électrique. Souvent fait avec de la novocaïne ou de la lidocaïne.
  • Thérapie au laser - possède des propriétés anti-inflammatoires, garantit une circulation sanguine améliorée, moyen d'exposition à la lumière.
  • Thérapie magnétique - soulage le gonflement des tissus, a un effet analgésique.
  • Ultrasons - il y a une amélioration des processus métaboliques, un soulagement de la douleur, une réduction de l'inflammation des zones endommagées.
  • Voir aussi: Instabilité de la colonne cervicale chez les enfants.

Gymnastique thérapeutique

En ce qui concerne la physiothérapie thérapeutique, vous devez connaître quelques exercices simples. Les cours réguliers apporteront très vite le résultat attendu. Attention! Lors de l'exécution d'un complexe, vous ne devriez pas ressentir de douleur, ni d'inconfort.

  • Allongez-vous le ventre en posant ses mains. Gardez le dos droit, tout en levant la tête et le corps. Maintenez la position pendant environ 2 minutes, puis prenez la position de départ. Continuez l'exercice 2-3 fois.
  • Prenez position allongée sur le sol, allongez les bras le long du corps, essayez de toucher votre oreille avec le sol, en tournant la tête vers la gauche. Exécutez 6-7 répétitions.
  • Prenant une respiration, assis sur le sol, penchez-vous en avant, essayant de toucher la poitrine avec la tête. Après avoir expiré, effectuez une inclinaison vers l'arrière, relancez la tête. Exécuter 10-15 représentants.
  • En appuyant sur le front, abaissez-le sur la paume des mains tout en restant assis sur le sol. Effectuer environ 30 secondes, 2-3 répétitions.
  • Rotation de la tête circulaire. Effectuer en douceur, sans hâte, pour avoir le vertige. Si des vertiges apparaissent, terminez la gymnastique. Faites 10 rotations dans chaque direction.

Traitement à domicile

Cette méthode de traitement ne doit être utilisée que conjointement avec le complexe, qui a été prescrit par le médecin. Dans de tels cas, on utilise: médecine traditionnelle, physiothérapie, massage.

Recettes, afin d'éliminer le malaise à la maison:

  • Une feuille de raifort fixée au cou et fixée avec un bandage ou un chiffon vous aidera. Il est recommandé de verser de l'eau bouillante, puis de laisser refroidir à la température ambiante. Laissez le bandage mieux la nuit.
  • Hacher les pommes de terre, mélanger avec du miel (un à un). Utilisez 1 semaine en compresse.
  • L'échauffement aidera à soulager la douleur. Vous pouvez utiliser du plâtre à la moutarde, des sacs de sable, des emplâtres au poivre, etc.

Nous vous conseillons de ne pas demander l'aide des forums, vous devez vous fier aux diagnostics posés par les médecins.

Massages

Le massage thérapeutique peut être effectué à la maison, comprend des éléments d'un massage classique. Il commence par une partie saine du corps, se déplaçant doucement vers un point sensible. Le complexe est sélectionné pour les caractéristiques individuelles du patient, le stade de la maladie. Pour effectuer le massage, le patient doit prendre une position horizontale sur le sol, abaissant le front aux mains, le menton tendu à la poitrine. Détendez les muscles du cou.

Méthodes de massage thérapeutique:

  1. Il vaut la peine de masser avec des coups commençant par une zone de col.
  2. En pressant, le masseur pose sa main sur son cou et se déplace le long de la colonne vertébrale. Alternativement, cette technique peut être réalisée vers l'épaule.
  3. Pour réchauffer les muscles du cou, des meulages sont effectués, tandis que le corps se détend, le saignement s'améliore. Passez du crâne, le mouvement est dirigé vers le mouvement de la colonne vertébrale postérieure.
  4. Le cou est nécessaire pour pétrir en mouvements circulaires.
  5. Finissez le besoin de vibrations, en tapotant et en secouant.

Prévention

Pour prévenir la maladie, les règles suivantes doivent être suivies:

  • Pour faire du sport (le plus efficace est la natation).
  • Augmenter l'utilisation de produits contenant du calcium, du magnésium.
  • Echauffez-vous plusieurs fois par jour, surtout si vous avez un travail sédentaire.
  • Choisissez le bon oreiller (devrait être bas) et le matelas (ne devrait pas être mou). Surveillez la position du cou pendant le sommeil: l'angle du cou doit être d'au moins 15 degrés.
  • Nagez sous une douche chaude pendant au moins 10 minutes par jour.
  • Pour les personnes qui n’aiment pas le sport, les experts conseillent de pratiquer régulièrement le yoga.
  • Il vaut mieux abandonner le gymnase. La musculation peut aggraver les choses.

Ostéochondrose et grossesse

Comment traiter l'ostéochondrose chez un enfant? Naturellement, il est nécessaire de limiter votre consommation de drogues. Aidera la pommade avec la composition naturelle et les méthodes populaires. Souviens toi! Pendant la grossesse, toutes sortes d’effets sur la région du cou (par exemple, le réchauffement) sont interdites.

Est-ce que l'ostéochondrose chez les jeunes? Peu importe la façon dont les adultes se persuadent qu’il est trop tôt pour que les adolescents contractent de telles maladies. Peut se développer à la suite d'une défaillance congénitale ou résultante du cartilage.

Lors d'une exacerbation de la maladie pour chauffer le cou est interdit, car cela peut entraîner une augmentation de l'œdème

Cet article examine non seulement les concepts de base, mais également des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose cervicale. Ils vous aideront à faire face à la douleur, à vous sentir à l'aise et confiant, peu importe où vous vous trouvez.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Informations générales

Un mode de vie sédentaire, typique des employés de bureau et de ceux qui aiment se détendre devant la télévision ou derrière un écran, provoque souvent l'ostéochondrose. Les premiers signes de cette maladie peuvent apparaître dès l'âge de 25 ans et, si elles ne sont pas traitées, les complications peuvent avoir des conséquences graves.

Dans l'article, nous examinerons ce qu'est l'ostéochondrose de la colonne cervicale, les causes principales de cette maladie, ses symptômes et son stade, les méthodes de traitement, ainsi que de répondre à d'autres questions qui se posent chez les patients atteints d'ostéochondrose.

Schéma du dispositif de la colonne cervicale

L'ostéochondrose de la colonne cervicale (Osteohondroz) est une lésion dégénérative-dystrophique des disques intervertébraux, à la suite de laquelle les disques eux-mêmes sont endommagés, les vertèbres et les articulations de la colonne cervicale, une diminution de la hauteur des disques intervertébraux. La maladie progresse si elle n'est pas traitée et peut entraîner des maux de tête, une altération de la circulation sanguine et même une hernie. Comme pour l'ostéoporose, la maladie est causée par une violation du métabolisme des minéraux, ce qui entraîne une perte de durabilité des os et des articulations.

L'ostéochondrose peut provoquer une instabilité de la colonne cervicale (les symptômes et le traitement ressemblent à ceux de la chondrose, mais présentent un certain nombre de caractéristiques), qui s'accompagnent souvent d'un déplacement des vertèbres. À son tour, cela accélère le développement de l'ostéochondrose, détruisant la section vertébrale.

Causes de l'ostéochondrose

Les principales raisons pouvant causer l'ostéochondrose:

  • mauvaise alimentation et excès de poids;
  • violations de la posture, scoliose, rhumatismes, pieds plats;
  • mode de vie sédentaire: travail sédentaire (chauffeurs, employés de bureau), manque d'effort physique, etc.
  • blessures antérieures au cou, blessures à la colonne vertébrale;
  • trop d'exercice, inhabituel pour le corps;
  • tension nerveuse, stress fréquent;
  • prédisposition génétique au développement de la maladie;
  • développement anormal de la colonne cervicale.

La plupart des raisons ci-dessus provoquent un stress sur les vertèbres cervicales, entraînant des spasmes musculaires. De ce fait, le processus de circulation sanguine est perturbé, l'efficacité des processus métaboliques diminue, ce qui provoque des changements dégénératifs. La structure des disques intervertébraux change, ils deviennent plus minces et se déforment, dépassant au-delà des limites de la colonne vertébrale.

La cause de l'ostéochondrose est souvent une discose progressive qui s'est propagée aux vertèbres ou au tissu osseux adjacents. Il survient le plus souvent lors d'efforts physiques prolongés dans les régions lombaire et cervicale, ne touchant presque jamais la poitrine.

Stades de développement de l'ostéochondrose

En développement, l'ostéochondrose passe par plusieurs étapes, caractérisées par certains signes et symptômes. Ces étapes seront discutées ci-dessous.

Ostéochondrose du 1 er degré du col utérin (stade préclinique)

Habituellement, au stade initial du développement de la maladie, on n'observe qu'une légère souplesse de la lordose au cou, les patients ressentent une douleur, aggravée par la rotation et la flexion de la tête, ils ressentent une tension et une fatigue des muscles du dos et du bas du dos. A ce stade, l'ostéochondrose peut être soignée sans médicaments, il suffit de changer de régime, de faire des exercices et d'autres activités.

Ostéochondrose 2 degrés

Dans la seconde étape, une instabilité est observée entre les vertèbres, le patient commence à être dérangé par une douleur plus intense se propageant parfois aux bras ou aux épaules et la douleur augmente à mesure que les angles et les courbures de la tête augmentent. Cela se produit à la suite d'une atteinte des nerfs, alors que la hauteur des disques intervertébraux diminue. Les patients commencent à remarquer une fatigue rapide, une absence de conscience, une diminution des performances et des maux de tête.

Ostéochondrose 3 degrés

A ce stade, la douleur commence à s'intensifier, elle apparaît constamment, non seulement dans le cou, mais aussi dans les épaules, en tombant dans les mains. Les muscles du bras deviennent plus faibles, il y a un engourdissement, alors que les hernies des disques intervertébraux commencent à se former. Dans ce cas, le diagnostic révèle une faible mobilité de la colonne cervicale. Les patients s'inquiètent des vertiges et de la faiblesse.

Hernie de la colonne cervicale

Ostéochondrose 4 degrés

Au stade final, les disques intervertébraux sont détruits et remplacés par du tissu conjonctif. Le processus pathologique implique plusieurs segments de la crête, qui peuvent être à différents stades de destruction. Les patients ont un manque de coordination, des vertiges et une augmentation de la douleur, des acouphènes et d'autres troubles apparaissent.

Symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Même le stade initial de la maladie peut être identifié par les caractéristiques suivantes:

Maux de tête dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale

  • douleur dans le cou, le cou, les épaules ou les bras;
  • mains faibles;
  • craquement et douleur en bougeant la tête;
  • faiblesse générale, fatigue, manque de coordination, vertiges;
  • diminution de l'acuité visuelle et auditive, engourdissement de la langue.

L’étourdissement de l’ostéochondrose cervicale est l’un des symptômes les plus fréquents. Dans le même temps, les symptômes de vertiges peuvent être accompagnés de bruits et de bourdonnements dans les oreilles (diminution de l'acuité auditive), de sensations de désorientation, de migraines, ainsi que de nausées et de vomissements. Le traitement du vertige dans l'ostéochondrose cervicale ne nécessite pas de méthodes ni de médicaments spéciaux et se déroule en parallèle avec la thérapie générale. En même temps, c'est le médecin qui détermine comment traiter ces symptômes - il ne faut pas essayer de se débarrasser du vertige avec les méthodes traditionnelles.

Une autre conséquence désagréable est les maux de tête fréquents, en particulier chez les femmes. Les migraines peuvent survenir plusieurs fois par jour, provoquant des sensations désagréables et douloureuses.

Les signes de maladie cervicale apparaissent quelque peu différemment par rapport à l'ostéochondrose d'autres parties de la colonne vertébrale, car dans la région du cou, les vertèbres sont proches les unes des autres et la hauteur des disques intervertébraux est petite, ce qui entraîne des complications même avec de légères modifications dégénératives.

Symptômes d'ostéochondrose cervicale qui se produisent dans le cerveau

Avec le développement de l'ostéochondrose, la circulation sanguine vers le tronc cérébral à travers les artères, qui sont comprimées par les bords saillants des vertèbres, diminue. Le résultat est une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. Les patients présentent des troubles névrotiques: irritabilité, anxiété, sautes d'humeur fréquentes, ressentiment, insomnie, baisse de la concentration. Dans certains cas, il peut y avoir des accès de colère, de peur, de désir.

Les spasmes vasculaires peuvent provoquer des évanouissements, des maux de tête, des acouphènes et des points sous les yeux. Une autre conséquence de l'ostéochondrose peut être des dommages à l'appareil vestibulaire. Dans ce cas, les symptômes d’exacerbation suivants apparaissent: vertiges, sensation d’instabilité, nausées et, dans certains cas, vomissements.

Symptômes de chondrose cervicale chez les femmes

En général, les signes d'ostéochondrose sont les mêmes pour les hommes et les femmes. Cependant, les femmes âgées de 45 à 65 ans ressentent souvent une gêne, une douleur et un engourdissement, accompagnés de picotements, dans la région des mains pendant le sommeil. De telles attaques peuvent être répétées plusieurs fois la nuit.

Diagnostic de la chondrose de la colonne cervicale

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la maladie en médecine:

  • Rayons X. Cette méthode est inefficace, en particulier dans les dernières étapes du développement de l'ostéochondrose.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM). La méthode permet de voir la structure osseuse, la hernie des disques intervertébraux, leur taille et la direction du développement.
  • Tomographie par ordinateur. Une solution moins efficace qu'une IRM, car la présence et la taille de la hernie sont difficiles à déterminer.
  • Numérisation duplex par ultrasons. Cette méthode est utilisée dans les cas où une violation du flux sanguin est suspectée dans les artères. En utilisant le scan, vous pouvez déterminer la vitesse du flux sanguin et déterminer s’il existe des obstacles.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Pour le traitement de maladies telles que l'ostéochondrose, diverses méthodes sont utilisées: médicaments, physiothérapie, massage de la région du collet cervical pour l'apport sanguin au cerveau et exercices thérapeutiques, puis maintien d'une nutrition adéquate. C’est la combinaison de toutes les méthodes de traitement de la chondrose cervicale qui permettra d’obtenir un résultat réel dans la lutte contre la maladie.

Malgré le fait que les femmes sont plus sujettes aux maux de tête et aux engourdissements des membres dans cette maladie, le traitement de l'ostéochondrose cervicale chez la femme n'est pas différent de celui des hommes: les mêmes médicaments et exercices sont prescrits.

Premiers secours en cas de douleur intense

Avec un syndrome de douleur intense, des analgésiques peuvent être utilisés, tels que Analgin, Tempalgin ou Baralgin. Si les médicaments ci-dessus ne soulagent pas, vous pouvez prendre des AINS (Nise ou Diclofenac).

Le terme "distraire", souvent utilisé, désigne, par exemple, le patch au poivre, qui ne guérit pas, mais réchauffe uniquement la zone enflammée et distrait la douleur. En cas de formation d'œdème dans la zone d'inflammation, le patient peut boire une infusion d'herbes ou un diurétique pendant 3-4 jours. Peut-on guérir l'ostéochondrose avec de telles méthodes? Ces mesures ne sont que temporaires, pour le traitement des raisons pour lesquelles vous devez consulter un médecin.

Il convient de noter quel médecin traite l'ostéochondrose. Si vous soupçonnez que les causes de la douleur dans la colonne cervicale - est la survenue d'ostéochondrose, vous devez contacter un neurologue. C'est ce spécialiste qui traite de telles maladies. Dans certains établissements médicaux, il existe des spécialistes étroitement centrés sur les maladies de la colonne vertébrale. S'il y a un vertébrologue dans votre clinique, vous devez immédiatement lui demander comment guérir cette maladie.

Ostéochondrose de la colonne cervicale: symptômes et traitement

L'ostéochondrose est une maladie dégénérative dystrophique caractérisée par une perturbation de la structure et du fonctionnement des disques intervertébraux. L'ostéochondrose du cou est une lésion de la colonne cervicale.

Au cours du processus pathologique de l'ostéochondrose du cou, la pulpe du disque intervertébral (sa partie centrale molle) s'ossifie, perdant du fait de ses propriétés de dépréciation. La colonne cervicale perd sa flexibilité, sa mobilité, et les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont lésés dans les canaux situés entre les vertèbres. La particularité de cette pathologie est que ses symptômes peuvent ressembler aux signes d'autres maladies, ce qui rend le diagnostic de la maladie difficile et le traitement adéquat prescrit trop tard, alors que des changements irréversibles ont déjà commencé dans le tissu cartilagineux.

L'ostéochondrose cervicale, dont les symptômes et le traitement vont être décrits ci-dessous, ainsi que l'ostéochondrose cervico-thoracique, se développent à un âge plus avancé, plus tôt chez l'homme et un peu plus tard chez la femme. Bien entendu, au fil des années, même dans une colonne vertébrale en bonne santé, le tissu cartilagineux des disques intervertébraux est finalement remplacé par des fibres fibreuses, compactées et durcies. Ce processus est naturel, il entraîne une diminution de la mobilité de la colonne vertébrale, cependant, en règle générale, il n’est pas accompagné de douleur, car le processus de fibrose n’affecte en aucune manière les terminaisons nerveuses et ne provoque pas leur atteinte. Contrairement aux modifications physiologiques et pathologiques naturelles des disques intervertébraux, caractéristiques de l'ostéochondrose, s'étendent au-delà des limites du cartilage, ce qui provoque la compression des vaisseaux et des terminaisons nerveuses, la douleur et les syndromes vasculaires.

Causes de l'ostéochondrose cervicale

En partie dans le développement de l'ostéochondrose, la marche droite «coupable» d'une personne moderne et la répartition correspondante des charges sur la colonne vertébrale, ainsi que les processus de vieillissement naturel des tissus corporels, s'ajoutent à un certain nombre de facteurs provoquants qui contribuent au développement et à la progression de cette pathologie:

  • mode de vie sédentaire;
  • long séjour dans la même position pendant le travail;
  • surpoids;
  • lésions de la colonne vertébrale transférées dans le cou;
  • stress chronique, tension nerveuse constante;
  • refroidissement excessif régulier des muscles du cou (par exemple, lorsqu’on reste près du flux d’air d’un climatiseur);
  • anomalies congénitales des vertèbres et des disques intervertébraux.

Qu'est-ce qu'une dangereuse ostéochondrose du cou?

Tout d'abord, l'ostéochondrose du cou complique un certain nombre de mouvements, les rend douloureux, en mettant leur contribution à l'inactivité physique du patient, ce qui est néfaste en soi. Il existe un cercle vicieux: une activité physique faible provoque une ostéochondrose, qui rend le patient encore moins actif physiquement, ce qui contribue à son tour à la progression de la maladie.

En outre, les plexus et les vaisseaux nerveux les plus importants traversent les canaux situés le long des vertèbres cervicales. L'irritation et la contention provoquent des maux de tête réflexes, des vertiges chroniques et une déstabilisation de la pression artérielle, susceptibles d'invalider un patient et de réduire de manière significative sa qualité de vie.

Le diagnostic particulier de l'ostéochondrose et le risque élevé d'un traitement incorrect et inadéquat sont particulièrement dangereux.

Symptômes de l'ostéochondrose cervicale

Les manifestations d'ostéochondrose cervicale ont disparu, ce qui complique grandement le diagnostic. En conséquence, le patient se tourne généralement vers le médecin dès que les processus au niveau des articulations intervertébrales deviennent irréversibles. Les symptômes les plus importants de l'ostéochondrose comprennent:

  • des vertiges;
  • mal de tête;
  • chute soudaine de la pression artérielle.

Tous les signes énumérés sont non spécifiques, ils peuvent indiquer non seulement une ostéochondrose cervicale ou cervicothoracique, mais également de nombreuses autres maladies. Par conséquent, il est très important que l’un de ces symptômes s’adresse à votre médecin et subisse un examen médical complet afin de déterminer la véritable cause de cette affection.

En outre, une cervicalgie ou une douleur au cou est caractéristique de l'ostéochondrose du cou. Il peut être localisé dans le dos, «dans les profondeurs» du cou ou donné à l'épaule, au bras. Une attaque soudaine et douloureuse est caractéristique - immédiatement après le réveil, après un éternuement ou une toux, un rire et un mouvement soudain. La douleur, en règle générale, est modérée, elle est associée à un resserrement de la vertèbre cervicale lorsque vous essayez de tourner la tête. Si le processus n'a pas encore accepté un flux irréversible, il disparaît après un certain temps.

Séparément, il convient de mentionner les fluctuations de la pression artérielle dans l'ostéochondrose cervicale. Ceci est un symptôme non spécifique, mais il existe certains signes selon lesquels il est possible d’établir un lien entre les sauts de pression artérielle et l’ostéochondrose. Une telle relation est caractérisée par des fluctuations de la pression artérielle tout au long de la journée. En revanche, l’hypertension à long terme liée à l’ostéochondrose n’est pas typique. La cause des fluctuations de pression est la réaction réflexe des terminaisons nerveuses dans les parois des vaisseaux sanguins en réponse à leur irritation et à leur contraction. En règle générale, les sauts de tension artérielle liés à l'ostéochondrose s'accompagnent de maux de tête, de douleurs aux extrémités, d'une sensibilité altérée des muscles et de la peau dans la région du cou.

En outre, un certain nombre de syndromes (combinaisons de plusieurs symptômes) sont caractéristiques de l'ostéochondrose cervicale:

  • vertébraux - un certain nombre de symptômes associés à des lésions du tissu osseux de la vertèbre (douleur au cou en essayant de tourner la tête, mobilité altérée de la région cervicale, modifications morphologiques des corps vertébraux et des disques intervertébraux visibles sur la radiographie);
  • syndrome de l'artère vertébrale - une série de symptômes qui indiquent une connexion du processus pathologique avec les artères vertébrales. En cas de circulation sanguine insuffisante dans l’artère, lorsqu’elle est comprimée, il est troublant de causer un bruit dans les oreilles, des vertiges, une baisse de la pression artérielle, des nausées jusqu’à vomir et une sensation d’étourdissement. L'irritation des terminaisons nerveuses dans les parois des artères se manifeste par des migraines, des "mouches aux yeux" clignotantes, une diminution temporaire de l'acuité visuelle. La privation d'oxygène des tissus cérébraux qui nourrissent les artères vertébrales se manifeste par un évanouissement, une somnolence chronique, un faible mal de tête constant, une sensation de faiblesse, une diminution de la concentration et de l'efficacité. Le syndrome est caractéristique non seulement de l’ostéochondrose, mais également de l’athérosclérose et d’autres pathologies associées à des troubles circulatoires dans les artères vertébrales;
  • radiculaire - résulte de la compression des racines nerveuses de la colonne vertébrale, caractérisée par des lésions unilatérales. Symptômes typiques: douleur, troubles de la sensibilité, parésie et paralysie des mains, du visage et du cou.
  • cardiaque - série de symptômes résultant de troubles réflexes du cœur (douleur, sensation de brûlure à la poitrine, essoufflement, tachycardie).

Le degré d'ostéochondrose du cou

Le premier degré caractérise le stade initial de la maladie, se manifeste cliniquement par une douleur dans le cou après des mouvements brusques, un éternuement. La douleur est aiguë, ressemble à la décharge de courant électrique. Dans ce cas, morphologiquement, on observe des dommages à la capsule du disque intervertébral, ce qui provoque une irritation des terminaisons nerveuses. Les douleurs au cou peuvent être accompagnées de douleurs à l'arrière de la tête, d'acouphènes, de mouches clignotantes devant les yeux.

Deuxième degré - la période de progression de la maladie. A ce stade, la douleur dans le cou devient permanente, on observe un rétrécissement du foramina intervertébral et, à cet égard, une atteinte régulière des racines des nerfs rachidiens et des vaisseaux les traversant. La capsule de l'articulation intervertébrale devient plus fine, une mobilité pathologique de la colonne vertébrale se produit dans cette zone. Atrophie des muscles. La fluctuation de la pression artérielle est caractéristique. En cas d'évolution sévère de la maladie, un «symptôme de chute de tête» peut apparaître: la nécessité de soutenir la tête avec une main pour soulager la douleur et la fixer dans une certaine position.

Le troisième degré est caractérisé par la destruction de l'anneau fibreux du disque intervertébral, à la suite duquel le développement de complications de l'ostéochondrose est possible: dislocations de la vertèbre, hernie intervertébrale, courbure de la colonne vertébrale. La douleur est intense, donne à l'épaule, le bras, en plus de la douleur au cou, maux de tête, vertiges, sauts brusques de la pression artérielle, le patient perd sa capacité de travail.

Diagnostic de l'ostéochondrose cervicale

Le diagnostic "d'ostéochondrose du cou" est posé sur la base d'un examen et d'un interrogatoire du patient, le degré de modification morphologique des disques intervertébraux aide à établir l'imagerie par rayons X et par résonance magnétique. En outre, il est important d’exclure d’autres maladies présentant des symptômes similaires: crise cardiaque, hypertension, lésions organiques du cerveau, migraine, ce qui nécessite la consultation de professionnels apparentés.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

La quantité de mesures thérapeutiques pour l'ostéochondrose du cou dépend du degré du processus pathologique. Le traitement sera encore plus efficace qu'avant le début. Il est donc particulièrement important de consulter un médecin rapidement, dès les premiers épisodes de douleur au cou, de vertiges, sans espérer que les symptômes douloureux disparaîtront d'eux-mêmes.

Au stade initial de la maladie, le traitement de l'ostéochondrose de la région cervicale est réduit à l'élimination de la douleur en utilisant des AINS et une action anesthésique locale (onguents, crèmes) ou systémique (comprimés, injections). En outre, la restauration des processus métaboliques normaux dans le tissu cartilagineux du disque intervertébral joue un rôle primordial pour lequel des chondroprotecteurs sont utilisés - des médicaments qui stimulent le métabolisme dans le tissu cartilagineux et normalisent sa structure. En particulier, dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale, le médicament Dona®, son principe actif, le sulfate de glucosamine cristallin, s'est révélé efficace et constitue une source de composants précieux pour le tissu cartilagineux. Il stimule la production de protéoglycanes dans les tissus cartilagineux qui forment la structure du cartilage. Dans le même temps, le sulfate de glucosamine supprime l'inflammation et les processus destructeurs du tissu cartilagineux.

Avec la progression du processus pathologique, les antispasmodiques et les relaxants musculaires peuvent compléter le traitement décrit pour éliminer les spasmes musculaires. Le médecin peut recommander un blocage novocainique pour soulager la douleur, mais cette méthode peut être attribuée uniquement à un traitement palliatif, permettant d’éliminer les symptômes douloureux, mais n’affecte pas l’évolution de l’ostéochondrose du cou. Avec l'ostéochondrose avancée, le traitement chirurgical peut devenir le seul remède efficace, les possibilités de traitement conservateur étant épuisées à ce stade.

Les méthodes physiothérapeutiques de traitement de l'ostéochondrose ont fait leurs preuves: électrophorèse, magnétothérapie, thérapie par ultrasons, thérapie par la boue. Le massage et la thérapie manuelle sont des éléments traditionnellement importants du traitement complexe de l’ostéochondrose. Il convient de rappeler que toutes les méthodes de physiothérapie ne doivent être utilisées que si l'ostéochondrose du cou est en rémission, sinon vous ne pouvez activer le processus pathologique. Toute manipulation pendant le massage doit être aussi douce que possible.

Entraînement physique thérapeutique (gymnastique) pour l'ostéochondrose cervicale

La physiothérapie acquiert un rôle important dans le traitement de l'ostéochondrose. Les méthodes de thérapie physique sont différentes, mais leur essence n’a pas changé: restauration précise de la mobilité saine de la région affectée de la colonne vertébrale et, par conséquent, stimulation de l’approvisionnement en sang et de la nutrition du tissu cartilagineux. Avec un diagnostic d'ostéochondrose cervicale, les exercices doivent être aussi doux que possible et la charge sur la colonne vertébrale doit être minimale. Les virages serrés, les mouvements de rotation, les coudes profonds, qui peuvent contribuer à endommager la capsule de l'articulation intervertébrale et aggraver le processus pathologique sont inacceptables.

Prévention de l'ostéochondrose cervicale

Les tissus cartilagineux ne sont pas restaurés et il est donc conseillé de prévenir sa progression plutôt que d'essayer de traiter les conséquences. La prévention de l'ostéochondrose cervicale repose sur un mode de vie sain, une mobilité raisonnable, une alimentation équilibrée, un contrôle du poids et des pauses courtes pour la gymnastique en cas d'activité professionnelle inactive. En outre, dès les premiers signes de troubles de la colonne cervicale, consultez un médecin et, le cas échéant, commencez à prendre des chondroprotecteurs, par exemple Dona®, qui aideront à normaliser le métabolisme du tissu cartilagineux et à ralentir considérablement la progression de la maladie.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Les troubles de la colonne vertébrale sont désagréables en soi, mais ils sont plus dangereux s'ils affectent la région cervicale.

Même une pathologie apparemment inoffensive, telle que l’ostéochondrose de la région cervicale, peut provoquer des maux de tête, une insuffisance de la circulation sanguine et des troubles des organes internes.

Si elle n'est pas traitée, l'ostéochondrose peut entraîner le développement d'autres maladies plus graves.

Pour éviter un tel résultat, vous devez surveiller votre santé et consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes de l'ostéochondrose.

Heureusement, la médecine moderne dispose de techniques lui permettant de traiter rapidement et efficacement cette maladie.

C'est quoi

L'ostéochondrose cervicale est une pathologie dans laquelle la pulpe intervertébrale molle se transforme en tissu ossifié. De plus, les vaisseaux sanguins et les racines nerveuses sont impliqués dans la pathogenèse. L'ostéochondrose de la région cervicale a tendance à masquer certaines violations.

Lorsque l'ostéochondrose affecte non seulement les disques intervertébraux, mais également les artères et les terminaisons nerveuses

Tableau clinique

Une caractéristique distinctive de l'ostéochondrose cervicale - douleur dans le cou, la tête, le haut du dos. Les patients peuvent se plaindre d'étourdissements, d'un manque d'air, de sauts de tension, de nausées, d'un engourdissement de la langue, d'une perte de conscience. Souvent, ils soupçonnent une angine de poitrine et d'autres maladies du système cardiovasculaire.

Classification

Certaines ostéochondroses cervicales peuvent être classées en fonction du degré de développement de la maladie:

  • 1 degré - des changements dégénératifs-dystrophiques se produisent dans les disques intervertébraux;
  • 2 degrés - les vertèbres subissent des modifications;
  • Grade 3 - hernie intervertébrale apparaît.

Prévalence et signification

Ostéochondrose de la colonne cervicale "plus jeune" littéralement devant nos yeux. Une enquête sur des patients d'âges différents qui ont tendance à souffrir d'ostéochondrose a montré que les jeunes d'aujourd'hui ont des problèmes de colonne vertébrale beaucoup plus tôt (parfois, les premiers symptômes de la maladie apparaissent à l'adolescence) par rapport aux générations plus âgées de la famille.

Les personnes nées il y a 60 à 70 ans vont dans les polycliniques pour ostéochondroses à l'âge adulte et à l'âge adulte, bien que les personnes nées il y a 20 à 40 ans contractent l'ostéochondrose même à un jeune âge. Cette tendance témoigne d'une détérioration significative de la santé de la jeune génération, provoquée par une dégradation de la qualité des aliments et un mode de vie sédentaire.

Les manifestations cliniques de l'ostéochondrose touchent environ 60% des adultes vivant dans les pays européens. On remarque que les femmes souffrent d'ostéochondrose cervicale à l'âge de 50-55 ans et les hommes - à l'âge de 45-50 ans.

Facteurs de risque

Les risques de contracter une ostéochondrose augmentent si vous avez:

  • anomalies de la colonne vertébrale;
  • surpoids;
  • effort physique prolongé;
  • mauvaises habitudes (fumer);
  • mode de vie sédentaire;
  • travail impliquant l’impact régulier de vibrations sur la colonne vertébrale (par exemple, les conducteurs de véhicules);
  • stress prolongé, tension nerveuse excessive;
  • hypothermie locale;
  • blessures antérieures au cou et au cou;
  • pathologies auto-immunes entraînant une dégénérescence du cartilage.

Raisons

Les principales causes d'ostéochondrose comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • processus métabolique perturbé;
  • mauvais développement physique.

Établir la cause exacte de l'apparition et du développement de l'ostéochondrose cervicale est difficile, car Cette maladie survient chez les jeunes et les personnes âgées qui pratiquent un sport et mènent une vie sédentaire.

Psychosomatique

Le développement de l'ostéochondrose cervicale indique l'incapacité de faire face avec compétence aux problèmes. Parfois, les gens deviennent si forts et confiants en leurs capacités que leur résistance à l'adversité se transforme en rigidité et en manque de flexibilité. Dans ce cas, les tentatives de tourner la tête sont accompagnées de raideur, de convulsions et d’autres sensations désagréables.

En outre, l'ostéochondrose peut se développer chez les personnes qui ont peur des problèmes et ne savent pas comment y faire face. Dans ce cas, le réflexe protecteur du mammifère est déclenché et la tête est littéralement attirée dans les épaules. Cette situation est considérée comme non naturelle. Ainsi, après un certain temps, les muscles de la colonne cervicale commencent à se faire mal et à se déformer.

Les conséquences

L'élasticité musculaire réduite et la souplesse des articulations sont des signes du vieillissement naturel du corps. Cependant, chez les patients atteints d'ostéochondrose, ils apparaissent beaucoup plus tôt que chez les personnes en bonne santé. L'ostéochondrose peut provoquer le développement de migraines, d'hypertension, de maladies du système respiratoire, d'ischémie de la moelle épinière et du cerveau, d'accident vasculaire cérébral, etc.

Les vertèbres déformées sont capables de comprimer l'artère vertébrale

Un traitement inapproprié de l'ostéochondrose n'est pas moins dangereux, de même que l'absence de traitement. Des actions inappropriées du médecin peuvent entraîner une détérioration permanente de la santé ou une invalidité soudaine.

Symptômes et méthodes de diagnostic

Les principales caractéristiques de l'ostéochondrose cervicale comprennent:

  • douleurs dans le cou, le cou, les bras et les épaules, aggravées par les éternuements, la toux et une fatigue minimale du bras;
  • brûlure entre les épaules, fourmillements dans les jambes ou les bras, engourdissement;
  • douleurs au cou et à la compression causées par la flexion et la rotation de la tête;
  • fatigue, faiblesse;
  • évanouissements et vertiges causés par des virages brusques de la tête;
  • Les maux de tête, qui commencent habituellement à l'arrière de la tête, s'étendent jusqu'aux tempes et à la couronne.

Les autres signes d'ostéochondrose cervicale comprennent les acouphènes, une déficience auditive, une acuité visuelle réduite. Parfois, la maladie se fait sentir en tirant la douleur dans la région du coeur.

Aux premiers signes d'ostéochondrose cervicale, veuillez contacter votre médecin, qui procédera à un examen complet et diagnostiquera. Il peut être utilisé avec des méthodes de diagnostic telles que l'IRM, les tests de laboratoire, les ultrasons et l'ECG.

Vidéo: "Ostéochondrose cervicale"

Traitement

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale dépend du stade de la maladie. Si, au premier stade, le traitement conservateur non médicamenteux est suffisant, alors, aux deuxième et troisième stades, la tâche du médecin consiste avant tout à soulager le syndrome de la douleur. Les cas en cours peuvent nécessiter un traitement chirurgical conçu pour décompresser et stabiliser les vertèbres.

Préparations

Les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale peuvent être affectées à:

  • Kétoprofène
  • L'ibuprofène
  • Nimésulide
  • Ketorolac
  • Indométacine
  • Euphylline
  • Trental
  • Cyclobenzaprine
  • Sirdalud
  • Baclofène

À la fin du traitement, vous devriez acheter un AINS pour une trousse de secours, car la douleur au cou peut revenir périodiquement (avec stress, surmenage, changement de temps). Avant de prendre tout médicament, consultez votre médecin.

Traitement chirurgical

Si après six mois de traitement conservateur d'un effet positif n'est pas observé, le médecin peut recommander la fusion vertébrale du patient. Cette procédure vous permet d'immobiliser le segment vertébral affecté. Son essence est de retirer le disque intervertébral, de décompresser la racine nerveuse, d'installer un implant ou de créer une hauteur physiologique de l'espace du disque.

L'opération a beaucoup d'effets secondaires et de contre-indications. Donc, cela peut causer un handicap vertébral. C'est pourquoi la chirurgie est effectuée dans des cas extrêmes.

Exercices, exercices thérapeutiques, massages

Le massage pour ostéochondrose cervicale vous permet d’obtenir des améliorations notables. Il est important que la procédure soit effectuée par un professionnel: des mouvements inacceptables dans la région de la colonne cervicale peuvent aggraver la situation. Le mouvement devrait affecter la région du cou, la région cervicale et une partie du dos.

Faites attention à la technique consistant à effectuer des exercices pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale.Le massage avec l'ostéochondrose implique l'alternance des actions suivantes.

  • Caressant Le masseur travaille sur les couches superficielles de la peau, allant de la tête au tiers supérieur du milieu du dos. Dans ce travail, les paumes ou le bout des doigts.
  • Compression Exposé aux couches profondes de la peau, situé dans le tiers supérieur du dos. Dans ce cas, l'index et les doigts du pouce dans le cou sont des mouvements destinés à capturer la peau. Les tissus adjacents aux vertèbres ne sont pas impliqués dans ce processus.
  • Frotter Pour réchauffer la peau, améliorer le flux sanguin dans la région du cou. Effectuez la procédure avec une extrême prudence. Il est interdit d'influencer les processus épineux des vertèbres. Parfois, le frottement est remplacé par des traits circulaires ou des mouvements ressemblant à du sciage.
  • Pétrissage Il affecte les tissus profonds et a donc une valeur limitée. Peut aggraver la pathologie.

Pendant le massage, le patient doit s’allonger sur le ventre, dans les cas extrêmes - assis.

La thérapie par l'exercice peut également être utile dans l'ostéochondrose cervicale. Des exercices réguliers aident à renforcer le système musculaire et à réduire la charge sur la colonne cervicale. Vous pouvez pratiquer la thérapie par l'exercice à n'importe quel stade de la pathologie, ainsi que pour la prévention. Lors des exacerbations, le complexe est réalisé avec une extrême prudence.

Les exercices standard pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale sont:

  • la tête tourne d'un côté à l'autre;
  • la tête s'incline d'avant en arrière;
  • lever les épaules avec les bras fixes ou détendus en les maintenant dans cette position pendant 15 à 20 secondes;
  • tension alternée des extenseurs et des fléchisseurs du cou lorsque la tête est immobile.

Chaque exercice est répété cinq à sept fois. La session dure 15-20 minutes. Un ensemble d'exercices doit être sélectionné par un spécialiste en thérapie par l'exercice, en tenant compte du stade de la maladie et de l'état du patient.

Traitement à domicile

Le traitement de l'ostéochondrose à domicile est rarement pratiqué, par exemple au cours du premier stade de la maladie.

Dans ce cas, le patient est recommandé:

  • bonne posture;
  • bien équiper le lieu de travail;
  • faire des exercices physiques simples, incl. sur le lieu de travail.

Un effet positif sur le système musculo-squelettique se traduira par un apport en vitamines et en minéraux, une activité motrice accrue, ainsi que la natation.

Prévention

Pour la prévention de la maladie, il est recommandé:

  • Pour la santé de la colonne vertébrale, il est important de choisir l'oreiller sur lequel un rêve s'endort sur un oreiller orthopédique et un matelas;
  • prendre une douche chaude tous les jours pendant 10 minutes;
  • visitez le bain ou le sauna (soulage les spasmes des muscles du cou);
  • évitez les virages serrés et les tournants de la tête;
  • marcher plus, pratiquer le yoga et la natation;
  • pendant le travail «sédentaire», prenez des pauses de cinq minutes toutes les heures (pendant les pauses, marchez, inclinez le corps et la tête dans différentes directions);
  • éviter une charge accrue sur la colonne vertébrale: exercices avec poids, sauts, course à pied;
  • choisissez des chaises et des chaises qui soutiennent la colonne vertébrale;
  • renoncer à la dépendance, comme le tabagisme, l'abus d'alcool;
  • boire au moins un litre et demi d'eau par jour.

Manger avec une ostéochondrose cervicale est recommandée souvent (au moins cinq fois par jour) et par petites portions. La préférence devrait être donnée aux plats cuits à la vapeur ou cuits. Les salades doivent être assaisonnées avec de l'huile d'olive.

Pronostic de récupération

Le pronostic pour un traitement qualifié et rapide est favorable, mais cela dépend en grande partie de l'âge du patient, de la gravité des symptômes et du stade de la maladie. Il est également important de savoir dans quelle mesure une personne respecte les recommandations médicales en matière de nutrition, de mode de vie et d’élimination des mauvaises habitudes.

Conclusion

Ainsi, dans la plupart des cas, l'ostéochondrose de la colonne cervicale peut être guérie. Cependant, il convient de rappeler que la maladie peut réapparaître à tout moment. Pour éviter cela, vous devez vous conformer aux mesures préventives et mener une vie saine.

Aussi à retenir:

  • La cause de l'ostéochondrose est difficile à établir.
  • Le symptôme de la maladie est une douleur à l'arrière de la tête et du cou.
  • Traiter l'ostéochondrose cervicale dans un complexe: médicaments (principalement NPVS), massages, thérapie par l'exercice.

Thérapie manuelle de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

La colonne cervicale est la plus vulnérable: les vertèbres sont proches les unes des autres et des artères qui alimentent le cerveau humain.

Avec le déplacement des vertèbres, le risque de compression des artères et des faisceaux nerveux augmente, ce qui entraîne l'apparition d'une hernie intervertébrale et d'une saillie (modifications de la structure du disque vertébral).

L'ostéochondrose cervicale est une maladie assez grave qui, si elle n'est pas traitée, peut entraîner le développement de complications.

Dans les cas avancés, non seulement les tissus osseux et musculaires, mais aussi les artères et le cerveau en souffrent.

Pour éviter ces complications, vous devriez consulter un médecin dès les premiers symptômes de l'ostéochondrose.

Régime pour ostéochondrose de la colonne cervicale

Dans le cas de l'ostéochondrose de la colonne cervicale, le traitement doit être complet.

Une attention particulière est accordée à la nutrition.

Le régime alimentaire doit être conçu de manière à ce que la nutrition du patient soit équilibrée et faible en calories.

Une attention particulière est accordée au fait qu'avec une nourriture, une personne reçoit la quantité nécessaire de minéraux et de vitamines.

Dans le même temps, la quantité de sel entrant dans le corps doit être minimisée.

Comment faire un auto-massage du cou dans l'ostéochondrose?

Les modifications destructives résultant des processus dystrophiques se développant dans les tissus des os et des cartilages de la colonne vertébrale se manifestent le plus souvent dans la région cervicale.

Selon les statistiques, la pathologie de ce segment est diagnostiquée chez la moitié des patients atteints d'ostéochondrose de la colonne vertébrale.

Dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale et la prévention de ses exacerbations, les méthodes de traitement non médicamenteuses deviennent de plus en plus importantes.

Dans le même temps, le massage de la colonne vertébrale touchée n’est pas seulement important, il constitue également un élément obligatoire d’un programme de traitement complet dont la mise en œuvre vise à soulager l’état du patient et à en atténuer les manifestations symptomatiques.

Indépendamment, en dehors de l'hôpital, l'utilisation de techniques de massage par le patient peut être considérée comme un adjuvant utilisé en période de rémission.

Comprimés pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Les symptômes de l'ostéochondrose apparaissent de manière inattendue, bien que le développement de la pathologie elle-même commence bien avant cela.

En règle générale, les manifestations prononcées indiquent un processus inflammatoire et exacerbé. Par conséquent, une thérapie plus sérieuse est nécessaire par rapport aux exercices réguliers de thérapie par l'exercice.

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale à l'aide de médicaments est une étape importante du traitement complexe utilisé au cours de la phase aiguë.

Dans ce cas, la chirurgie est rarement utilisée malgré la gravité de la pathologie.

Seule l'utilisation de médicaments, y compris de comprimés, peut ralentir ou arrêter la maladie.

Recharge selon Bubnovsky: une série d'exercices pour l'ostéochondrose de la région cervicale

Les maladies de la colonne vertébrale et, en particulier, sa partie supérieure sont observées dans presque chaque seconde habitant de la planète.

Une des pathologies les plus courantes de la colonne vertébrale est l'ostéochondrose cervicale, qui peut être causée par un mode de vie sédentaire, la malnutrition, des troubles métaboliques, etc.

Cette maladie se caractérise par une modification de la structure des disques, une diminution de leur mobilité et de leur flexibilité, le développement d'une dystrophie des vertèbres.

L’un des symptômes de l’ostéochondrose est la douleur, qui affecte considérablement la qualité de vie du patient.

Selon Bubnovsky, il est possible d’arrêter le syndrome de la douleur à l’aide de médicaments et de gymnastique.

Natation dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose est l'une des maladies les plus courantes.

Si auparavant seuls les adultes et les personnes âgées en souffraient, l'ostéochondrose est maintenant diagnostiquée chez les jeunes (les médecins pensent que cela est dû à un mode de vie sédentaire et au choix de produits nocifs).

Si elle n'est pas traitée, la maladie peut entraîner des complications, une invalidité précoce et une invalidité.

L'une des méthodes les plus efficaces pour faciliter le rétablissement rapide de l'ostéochondrose (y compris l'ostéochondrose de la région cervicale) est la natation.