Principal / Ecchymose

Fracture de la phalange des ongles du gros orteil

Pour beaucoup, une fracture du pied semble être une blessure très facile et totalement non grave, mais dans la pratique, une telle erreur peut avoir des conséquences désastreuses. Selon les statistiques, ces lésions représentent environ un tiers de toutes les fractures des membres inférieurs. Si vous apportez une aide rapide et efficace, ces blessures se développent généralement ensemble et ne causent donc absolument aucun inconfort. C'est pourquoi il est si important de savoir quoi faire avec un doigt cassé et comment y remédier rapidement.

Causes de fracture

Se casser un orteil est possible à la maison et au travail. Les raisons peuvent en être très nombreuses:

  • Les chaussures inconfortables deviennent la première cause de chute et de repliement des pieds. Le plus souvent, dans de tels cas, le gros orteil est blessé, car c’est à lui que la charge maximale du corps humain se trouve à la fin de la marche;
  • Personne n'est assuré contre un accident, vous pouvez poser quelque chose sur votre jambe, à la maison ou au travail, c'est particulièrement vrai pendant la saison chaude, lorsque les gens portent des chaussures ouvertes. C'est pour cette raison que des chaussures de sécurité rugueuses doivent être portées sur le site de production. Pour les alpinistes et les alpinistes, même des bottes spéciales à bout en acier ont été développées pour protéger le pied des dommages;
  • Il semblerait que le temps soit le point culminant des transports en commun, il ne peut être que la cause d'une mauvaise humeur, il s'avère qu'un coup de foudre entraîne le «piétinement» des doigts, même avec déplacement.
  • Marcher pieds nus est semé d’une petite blessure au doigt. Il peut s'accrocher aux meubles, aux pentes des portes et aux objets d'intérieur.

Les phalanges des orteils ont une structure différente. Quatre doigts, sauf le grand, sont constitués de 4 os (ongle, proximal, phalange moyenne, os métatarsien). Le pouce a le 5ème os, le sésamoïde, dont la fracture, en particulier avec déplacement, entraîne une douleur intense pendant la marche, même après le traitement et la récupération.

Symptomatologie

En externe, les fractures des orteils peuvent facilement être confondues avec une ecchymose. Par conséquent, pour poser un diagnostic correct et fournir une assistance rapide, vous devez immédiatement consulter un traumatologue pour une radiographie si vous soupçonnez un doigt cassé.

Les principaux signes de fracture de l'orteil sont un gonflement avec un changement de couleur de la peau du doigt, pouvant aller jusqu'à une teinte pourpre, une douleur aiguë lors de la marche, donnant au talon. C'est le dernier signe qui peut égarer la victime, car sans signes extérieurs de dommage, des problèmes de talons apparaîtront.

La fracture incomplète fermée de la phalange du doigt est caractérisée par l'apparition d'une fissure, sans aucun symptôme supplémentaire, à l'exception d'une simple blessure de "pleurnichard" lors de la marche. Lorsque les dommages sont réduits au minimum, vous pouvez entendre le craquement de l'os lorsque vous appuyez sur la zone fracturée. Dans ce cas, la victime devrait être hospitalisée d'urgence pour la collecte d'os et la superposition de gypse.

Il suffit de remarquer une fracture ouverte simplement par une lésion de la peau, mais une blessure fermée avec un décalage est déterminée par la présence d'un gonflement important de couleur bordeaux brillant dû à une lésion des tissus internes provoquée par un os déplacé.

Les symptômes d'une fracture de l'orteil peuvent être déterminés indépendamment, vous devez alors attacher un doigt ou le fixer avec un bandage serré avec des objets improvisés. Veillez à appliquer de la glace sur le site de la blessure pour réduire l'enflure du doigt et du pied dans son ensemble.

En cas de fracture de l'orteil, les signes absolus sont une modification de l'apparence du doigt et de son emplacement non naturel, une mobilité incontrôlée d'un doigt cassé, le craquelage de fragments d'os sous pression, un saignement et la visualisation des extrémités d'un os fracturé ouvert.

Les signes probables de blessure aux orteils sont la douleur à la palpation de la zone endommagée, l'augmentation du volume et la rougeur du doigt, les hématomes et une douleur vive lors du mouvement.

Traitement de différents types de fractures de l'orteil

En cas de fracture de l'orteil, les symptômes seront presque les mêmes, quelle que soit la lésion de la phalange, mais la méthode de traitement des premiers secours et des traitements ultérieurs dépend de son emplacement. Par lieu et type de dommages, les fractures sont les suivantes:

  • Une fracture de la phalange de l'ongle, ou la fracture dite régionale d'un doigt, est considérée comme la plus facile à traiter, résultant d'un coup direct au doigt, par exemple un marteau ou un objet tombé sur l'ongle. Habituellement caractérisé par l'apparition d'un hématome sous la plaque à ongles. La méthode de traitement d'une telle blessure consiste à éliminer les caillots sanguins situés sous l'ongle, à fixer les fragments et à attacher la phalange touchée au doigt adjacent avec un ruban adhésif. Si l'ecchymose est trop importante, le clou est complètement enlevé.
  • Une fracture de la phalange moyenne et principale sans déplacement est immobilisée avec un pansement pendant 2-4 semaines pour une fusion adéquate;
  • Une fracture de l'orteil décalée nécessite de la tirer le long de l'axe. En cas de déplacement multiple ou de dommage combiné de plusieurs phalanges, vous devez alors repositionner manuellement les fragments d'os, puis appliquer un gypse sous forme de «sabot» pendant 3 à 4 semaines.
  • Dans le cas de fractures fermées avec repositionnement décalé des fragments, il convient de procéder de manière fermée, avec le plus grand soin possible, afin que la fracture puisse guérir correctement;
  • Les dommages multiples de plusieurs doigts nécessitent l’imposition d’attelles, une plaque de plâtre;
  • Fracture du gros orteil - il s’agit du type le plus courant de blessures similaires, car c’est le fardeau principal de la marche; par conséquent, une telle fracture se développe relativement longtemps. En cas de lésion intra-articulaire, la chirurgie est effectuée avec la fixation de l'articulation avec les rayons. Dans ce cas, le gypse doit être porté pendant 1,5 à 2 mois;
  • Une fracture ouverte guérit très lentement, car la peau est endommagée. Premièrement, l'os est restauré par fragments, une décontamination et une vaccination contre le tétanos sont effectuées, et un pneu est également appliqué pour immobiliser le doigt en cicatrisation.

Complications possibles

Il arrive souvent que la victime ne cherche pas à obtenir une aide médicale, prenant pour un doigt cassé une meurtrissure, cela peut entraîner de graves complications.

Une fracture mal accrétée peut causer encore plus de problèmes que le traumatisme initial, notamment modifier la démarche de la personne et, par conséquent, causer des problèmes d’épine dorsale.

Pour éliminer ces conséquences, une réhabilitation à long terme est nécessaire. Combien de temps faudra-t-il pour cela, seul le médecin déterminera, tout dépend du degré de dommages causés à la santé par le mauvais traitement de la fracture. De plus, seul un spécialiste peut dire quoi faire si une fracture ne guérit pas bien. Les complications après traitement inadéquat d'une telle blessure incluent les pathologies suivantes:

  • Mauvaise adhérence des os recouverts de callus. Cette complication se produit progressivement et cause des inconvénients lors de la marche et du choix des chaussures.
  • L’émergence d’un nouveau joint de roulement sur le site de l’endommagement. Cette pathologie modifie la démarche et complique les longues randonnées;
  • L'ankylose est une complication dans laquelle des fragments sont soudés de manière incorrecte lors de la fracture de plusieurs os phalangiens à la fois. Dans ce cas, la fusion se produit dans un os solide et reste dans la victime pour le reste de sa vie;
  • L'ostéomyélite ou l'infection de la moelle osseuse survient le plus souvent dans les blessures ouvertes. Pour éviter cela, la plaie doit être soigneusement désinfectée. Cette complication est caractérisée par des douleurs articulaires et de la fièvre. Le traitement consiste à percer des trous dans les lésions osseuses, puis à prendre des mesures antibactériennes. Le temps nécessaire au traitement dépend de l'état du système immunitaire et de la santé de la personne dans son ensemble. En moyenne, le processus de récupération dure 2 à 4 semaines.
  • La plus terrible pathologie en cas de cicatrisation incorrecte d'une fracture est la gangrène, la mort des tissus en l'absence de circulation sanguine. Si vous ne commencez pas le traitement à temps ou si vous ne remplacez pas le traitement mal effectué, cela peut entraîner le retrait non seulement du doigt, mais également du membre entier.

Période de récupération

Pendant la rééducation, évitez les blessures du membre blessé, regardez attentivement vos pieds et portez des chaussures de haute qualité avec des talons bas, la meilleure option étant les chaussures orthopédiques.

Deux mois après le retrait du gypse, toute activité physique est contre-indiquée et les longues marches doivent également être évitées.

Pour une récupération musculaire la plus rapide possible après un manque d'activité en cas de fracture, des procédures physiothérapeutiques doivent être effectuées:

  • Réchauffer les tissus mous avec l'UHF améliorera leur régénération, réduira la sensibilité des terminaisons nerveuses et détendra les muscles du pied.
  • Exercice thérapeutique lors du port prolongé de gypse;
  • Bains avec des sels pour soulager l'inflammation;
  • Le développement de la motricité fine, en triant avec des doigts blessés de petits objets.

Mener des mesures de réadaptation est particulièrement important pour les fractures de doigt chez les enfants, car la petite jambe est encore en développement et nécessite donc plus d’attention pendant le traitement et la récupération.

Fracture de la phalange des ongles du gros orteil: combien de soins et si le gypse est nécessaire

La fracture est une blessure dangereuse qui entraîne toujours de nombreux inconvénients physiques et psychologiques. Un stress excessif sur les os du système musculo-squelettique peut facilement endommager la plupart d'entre eux. En effet, sur plus de deux cents os du corps, seulement moins de la moitié ont une force «spéciale». Vous ne pouvez également pas oublier les articulations, dans lesquelles la charge principale prend le tissu conjonctif. Par conséquent, une fracture du gros orteil est une menace contre laquelle personne n'est absolument protégé. Tout le monde a besoin de connaître les types de dommages et les méthodes de traitement.

Caractéristiques anatomiques

Le pied est l'élément le plus complexe et le plus éloigné du système musculo-squelettique. Une des caractéristiques de sa structure est la présence d'un grand nombre de joints et de petits os, chacun d'entre eux étant très vulnérable aux blessures mécaniques. Cette vulnérabilité concerne surtout les orteils extrêmes en raison de leur emplacement: le pouce et l’auriculaire. Ce sont ceux qui subissent le plus souvent des luxations, des fractures et, selon les statistiques, ils sont considérés comme la partie la plus traumatisante de la jambe.

Le pied comprend vingt-quatre os individuels qui composent ses trois sections. Ensemble, ils forment un système de support voûté complexe qui aide à maintenir une posture droite. Le plus traumatisant est la troisième section, qui comprend quatorze os creux tubulaires reliés par des articulations et des muscles. Ils forment cinq doigts, mais leur longueur et leurs caractéristiques structurelles ne nous permettent pas de parler de la force particulière de chacun d’eux.

Le pouce est le plus susceptible aux blessures. Il se situe par rapport aux autres et constitue l’un des points de pivotement du poids de la personne debout. C'est le doigt considéré qui représente une part importante des charges.

Classification des fractures

Il existe deux catégories de fractures. Le premier médicament fait référence à une fracture traumatique - la version «classique» des dommages mécaniques. Sa gravité, sa complexité de traitement et son danger pour le corps dépendent de la magnitude de la force destructrice agissant sur le pouce. La deuxième catégorie est une fracture pathologique, dont le danger et le traitement sont souvent beaucoup plus élevés que dans le premier cas.

Les fractures pathologiques sont également formées à la suite de dommages mécaniques, mais cela nécessite souvent beaucoup moins d'impact. La raison réside dans la pathologie qui cause une violation de la résistance des os localement ou dans tout le corps. Il peut s'agir d'une maladie aiguë ou chronique affectant directement ou indirectement le tissu osseux.

Tuberculose, tumeurs malignes, maladies systémiques entraînant une insuffisance de la circulation sanguine et un équilibre des nutriments dans le plasma sanguin - la liste est très longue. Ces maladies et d'autres similaires peuvent provoquer des affections lorsqu'une fracture intra-articulaire devient un état chronique du pouce.

La classification par espèce des fractures en fonction de l'état général des dommages distingue:

  • Fracture fermée - les lésions cutanées sont absentes, l'os n'est pas visible. Ce cas ne nécessite généralement pas de chirurgie et se traite assez facilement.
  • Une fracture ouverte est le type de blessure le plus dangereux dans lequel des morceaux d'os endommagés détruisent les tissus mous. Souvent accompagné de saignements intenses, de déplacements d'os, de déchirures de tissus musculaires, de vaisseaux sanguins. Nécessite une attention médicale immédiate.
  • Fracture avec déplacement - l'os endommagé se déplace sur le côté, blessant les tissus, les vaisseaux et les nerfs qui s'y trouvent. Peut-être ouvert.
  • Une fracture sans déplacement est une forme simple de dommage, accompagnée d'un gonflement des tissus et de douleurs.
  • Fracture complète ou incomplète - l'os endommagé est complètement divisé en deux zones distinctes ou plus, ou une fissure s'y forme. Une fracture d'os suffisamment longs peut être accompagnée de blessures de chaque type.
  • Une fracture déchiquetée est une destruction dangereuse d'un os dans lequel il est broyé en plusieurs fragments. La récupération est souvent une intervention chirurgicale.

La classification des fractures est la première chose à laquelle vous devriez prêter attention. Afin de choisir le traitement le plus efficace, il est nécessaire de déterminer la catégorie de lésion du membre qui en résulte.

Méthodes de diagnostic

La psychologie de l'homme moderne est telle que tout le monde est sûr que de mauvaises choses arrivent à quiconque excepté nous. Après une blessure au pouce, en étudiant les symptômes, de nombreuses personnes essaient, sans le savoir, de les traiter sous celles qui correspondent à une ecchymose. Cela est particulièrement vrai après le moins dangereux, mais accompagné d'une douleur intense, la luxation de la phalange des doigts. La fracture qui s’ensuit est particulièrement simple et il est tout simplement impossible de vous diagnostiquer sans parti pris. Il ne sera pas autant malade que la luxation précédemment obtenue. Ou, si nous parlons d'autres doigts, la victime sera trompée par le développement "lent" de sentiments négatifs. Souvent, la douleur dans un doigt cassé augmente "à la hausse" pendant la journée. Mais quelques heures après la blessure, la sensation dans le doigt ressemble à une ecchymose ou une luxation ordinaire.

Il existe des signes probables et absolus de fracture. Les signes probables suggèrent seulement la présence de tels dommages dans le pouce. Par conséquent, ils nécessitent une confirmation de diagnostic et comprennent:

  • douleur à la palpation de la blessure;
  • gonflement des tissus sur le site de la lésion, augmentant considérablement le volume de la zone touchée;
  • l'apparition d'un hématome dans la région endommagée;
  • douleur aiguë lorsque vous vous déplacez avec votre doigt.

Une fracture garantie des orteils confirme que le patient présente des symptômes tels que:

  • changer l'apparence du doigt et son acceptation d'une position non naturelle;
  • incapacité totale à contrôler la mobilité du doigt endommagé;
  • le broyage de fragments d'os lors de la palpation de la zone endommagée;
  • le cas d'une fracture ouverte, permettant d'observer le déplacement et la destruction du tissu osseux;
  • gonflement grave des tissus, accompagné d'une douleur aiguë, même à la moindre pression.

La radiographie de la zone endommagée est également nécessaire dans ce cas, car elle vous permettra de voir le degré de blessure et d’établir son danger.

Dans les cas de fracture décalée, une radiographie est nécessaire pour aligner correctement la partie déplacée. N'essayez pas de le faire vous-même - sans les connaissances nécessaires, vous ne pouvez qu'exacerber la situation en déclenchant une rupture tissulaire et un saignement interne.

Premiers secours

Si vous ne prévoyez pas d'aller chez le médecin, vous devez d'abord immobiliser votre doigt. Il est nécessaire d'enlever les chaussures, d'effectuer une inspection visuelle de la zone endommagée, de choisir un objet solide qui deviendra analogue aux pneus médicaux. La fixation d'un doigt aidera à prévenir les dommages aux tissus causés par les fragments d'os et à réduire la douleur. La meilleure option de traitement consiste à consulter un médecin en cas de suspicion de fracture. En particulier, si l'œdème continue d'augmenter ou de maintenir un volume anormalement élevé et que l'intensité de la douleur ne fait qu'augmenter.

Le choix de l’option de traitement dépend du site de localisation et du diagnostic préliminaire de la fracture. Pour le pouce, il en existe trois types principaux:

  1. Dommages causés à la phalange distale des ongles. Le site doit être anesthésié, puis l'os est immobilisé. Le traitement consiste à fixer les fragments cassés avec un pansement. Si nécessaire, la plaque à ongles est complètement enlevée.
  2. Fracture de la phalange moyenne et principale. La grande majorité des cas permettent un traitement ambulatoire, c'est-à-dire l'immobilisation de l'os endommagé. Le temps de récupération moyen est de deux semaines.
  3. Fractures multiples complexes. Pour le traitement, il est nécessaire de porter une «chaussure de plâtre», l'heure fixée par le médecin traitant.

Le choix du traitement pour une fracture du pouce dépend de l'étendue et de la force de ses lésions. Le degré de dangerosité de la blessure dépend de la force qui a affecté le vecteur de son application.

Auto-traitement et prévention

L'option de traitement à domicile comprend plusieurs recommandations similaires à la guérison d'une ecchymose. La seule différence est la nécessité d'immobiliser nécessairement le doigt endommagé afin de ne pas provoquer d'aggravation supplémentaire de la situation. Pour soulager le gonflement, il est recommandé d'appliquer une compresse froide pendant dix à quinze minutes. Pour obtenir l'effet recherché, la procédure doit être répétée toutes les heures pendant plusieurs jours. Vous pouvez également garder la jambe endommagée au-dessus du niveau du cœur - cela réduira l'enflure.

La prévention d'une fracture du pouce est:

  • dans l'utilisation de chaussures confortables protégeant de manière fiable tous les doigts;
  • dans le rejet de l'utilisation de produits qui éliminent le calcium du corps - cela augmente la fragilité des os;
  • en conformité avec les règles de sécurité.

Pour se débarrasser de la douleur, vous pouvez prendre des analgésiques, que le médecin approuve. Pour renforcer les os, il est recommandé de manger des aliments contenant du calcium. Ceux-ci comprennent les produits laitiers, les pois, les haricots, les œufs, le pain de seigle, les pommes, les raisins et bien d’autres.

Principaux symptômes et traitement des fractures du gros orteil

La fracture du gros orteil est assez courante. Une personne peut endommager un membre à la maison, au travail ou pendant les sports. Les plaintes dépendent de la gravité, du nombre d'os endommagés. Les fractures uniques de la phalange sans déplacement sont facilement négligées, confondues avec la contusion.

Un diagnostic tardif entraîne une mauvaise accumulation d'os, une déformation du pied, des douleurs lors de la marche, une perturbation de la démarche. Si, après un AVC, une personne ne peut pas pleinement marcher sur un membre, une ecchymose ou une courbure de la phalange, un examen aux rayons X est nécessaire.

Caractéristiques structurelles

Les orteils participent à la formation de la voûte plantaire, remplissent une fonction d’amortissement, assurent la stabilité pendant la marche. Ce sont des os tubulaires de petite taille, reliés entre eux par des articulations. Tous les orteils sauf le premier ont trois phalanges, le pouce - deux. Cette caractéristique conduit à une augmentation de la charge sur l'os, contribue à la survenue de blessures.

Il convient de noter que le premier doigt, comme le petit doigt, est situé sur le côté, car lorsqu’on frappe des objets en faisant du sport, le risque d’endommager ces os est beaucoup plus élevé.

Raisons

La fracture de l'orteil est présente dans tous les groupes de la population, mais les enfants, les sportifs et les personnes âgées sont les plus sensibles à ce type de blessure. Lorsqu’on joue au football, à l’haltérophilie ou au basket-ball, il existe un risque de chute, de repliement des jambes, de coups violents au ballon, ce qui entraîne par la suite des contusions et des fractures. Chez les enfants, comme chez les personnes âgées, la force des os est légèrement réduite. Parce que les blessures se produisent plus souvent.

Selon le motif, on distingue les types de fractures suivants:

  • dommages pathologiques. L'intégrité de l'os est brisée même lors de charges légères. La tuberculose, l'ostéomyélite, l'ostéoporose, les maladies des glandes parathyroïdes entraînent une diminution de la densité osseuse;
  • les fractures traumatiques se produisent sous l'action d'une force importante et les phalanges des doigts ont une structure normale. La cause la plus courante est la chute d’un objet lourd sur la jambe, un coup de doigts sur une table, un canapé. Moins souvent, une blessure survient après un saut de hauteur, pendant un sport.

Classification

Toutes les blessures aux phalanges sont divisées en plusieurs groupes. Cette classification vous permet de choisir la bonne méthode de traitement, l'ordre des premiers secours.

En fonction des dommages causés à la peau, il existe les types de blessures suivants:

  • ouvert Des fragments d'os sortent, l'intégrité de la peau, des vaisseaux sanguins, des nerfs et des tendons est perturbée. Il y a un risque d'infection dans la plaie, la survenue de saignements. Ces patients doivent être traités en premier lieu.
  • les blessures fermées sont moins dangereuses pour la santé. Les dommages à la peau ne sont pas observés, le plus souvent il s'agit de fractures intra-articulaires.

Avec l'aide de rayons X, on peut déterminer le nombre de fragments, leur localisation. Après réception des images, le médecin peut établir un diagnostic précis indiquant le type de fracture, la présence de complications. Les traumatologues distinguent les types de dommages suivants:

  • avec offset. Les fragments peuvent se coincer les uns dans les autres, se déplacer latéralement. En règle générale, l'emplacement des fragments d'os dépend du site de fixation des muscles, des tendons. Au moment de la fracture, il se produit une contraction réflexe des fibres musculaires, la phalange des ongles déviant dans la plupart des cas vers l’intérieur;
  • sans offset. Ce type de blessure est plus facile à traiter car il ne nécessite pas d'appariement de fragments. Il suffit de réparer l'os pendant plusieurs semaines.

Selon l'emplacement de la ligne de fracture, les types de dommages suivants existent:

  • fracture de la phalange des ongles du gros orteil;
  • fracture de la phalange principale;
  • dans le cas de blessures dues à l'écaillage, un grand nombre de fragments se forment et les deux phalanges peuvent être endommagées.

Symptômes principaux

Les manifestations cliniques peuvent varier selon les types de blessures. La fracture régionale de l'orteil est difficile à distinguer de la contusion, car les symptômes sont légers, un syndrome douloureux modéré, un gonflement, une rougeur se produisent le deuxième jour. Les dommages exposés ou multiples mettent la vie en danger. En raison d'une blessure, un état de choc et une perte de conscience peuvent se développer. Par conséquent, les premiers soins à ces patients doivent être fournis immédiatement.

Tous les symptômes sont conditionnellement divisés en deux groupes. Il existe des signes relatifs indiquant la survenue de dommages, mais ils ne sont pas seulement caractéristiques des fractures. Avec les entorses, les contusions, ces manifestations seront également présentes. Étant donné les symptômes absolus, il est prudent de déterminer la présence d'une fracture.

Les manifestations relatives incluent:

  • douleur au site de la blessure. La nature de la douleur peut être différente. Au moment de la fracture, il s'agit d'une douleur aiguë associée à des lésions des fibres nerveuses. Une réaction inflammatoire se produit plus tard, la nature de la douleur devient sourde et douloureuse;
  • en raison de la perturbation de l'intégrité osseuse, un œdème se produit. La paroi vasculaire devient plus perméable, le fluide pénètre dans l'espace intercellulaire. L'œdème du pouce peut se propager au pied arrière;
  • les rougeurs, les hématomes indiquent des dommages aux vaisseaux sanguins. Avec une fracture de la phalange distale, il y a un dos bleu, une ecchymose sous la plaque de l'ongle;
  • douleur aiguë en essayant de marcher sur les pieds. Le pouce est souvent rejeté, prend une position forcée. Les mouvements de phalanges sont impossibles;
  • sur le site de la blessure peut augmenter la température de la peau. De tels changements indiquent le processus d'inflammation.

Parmi les manifestations absolues figurent les suivantes:

  • détermination des fragments d'os lors de la palpation. Le médecin avec des soins spéciaux sonde le site de la blessure, déterminant la présence de fragments;
  • crepitus est un symptôme spécifique d'une fracture. Lorsque vous effectuez la manipulation ci-dessus, vous entendez un craquement dû au frottement des parties osseuses les unes contre les autres;
  • raccourcir le pouce indique le mélange de fragments en longueur;
  • la mobilité pathologique est déterminée dans un lieu atypique. Du côté sain, l'os est holistique, du côté endommagé, un déplacement de fragments.

Faites attention! Seul un médecin expérimenté devrait vérifier les symptômes absolus. Des mouvements imprécis, le recours à la force peuvent endommager les vaisseaux sanguins, les nerfs et entraîner des complications.

La photo montre une vue caractéristique du pied au tournant du pouce.

Diagnostics

Le diagnostic dans la plupart des cas n'est pas difficile. La norme de référence pour le diagnostic est l'examen aux rayons X. Les images sont prises en deux projections, ce qui vous permet de voir même les plus petites fissures.

Le processus de diagnostic comprend plusieurs étapes:

  • Le point principal de l'histoire est le fait qu'il y ait eu blessure. Une chute sur le membre inférieur d'un objet lourd, un saut de hauteur, un coup lors d'une activité sportive permettent de suspecter une lésion du pouce;
  • parmi les plaintes, la douleur au site de la blessure joue un rôle important, le mouvement des articulations interphalangiennes est limité;
  • À l'examen, il y a un gonflement, une rougeur de la peau. Le doigt occupe une position peu naturelle. A la palpation, le médecin détermine la présence de fragments, de crepitus.
  • La radiographie permet de confirmer le diagnostic.
  • La tomodensitométrie est utilisée dans de rares cas où le tableau clinique ne correspond pas à la radiographie.

Des complications

Pour les fractures uniques du gros orteil sans décalage, les symptômes sont minimes. La douleur est sourde, la démarche est légèrement perturbée. Les gens ne demandent pas d'aide, dans l'espoir d'un prompt rétablissement. Il est très difficile de distinguer une fracture d'une ecchymose ou d'une entorse. Dans de tels cas, les fragments d'os ne se développent pas correctement, ce qui peut entraîner des complications à l'avenir.

Les effets les plus courants d’une fracture incluent:

  • l'ankylose. Ce terme implique l'absence de mouvement dans l'articulation interphalangienne;
  • une mauvaise accrétion osseuse conduit à une déformation du pouce, une douleur chronique au pied, une perturbation de la démarche;
  • formation d'un faux joint;
  • développement de complications infectieuses au cours de l'infection (plus fréquent dans les fractures ouvertes).

Premiers secours

Que faire en cas de fracture du pouce? La réponse est simple: ne paniquez pas et appelez une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, tous les efforts devraient être déployés pour anesthésier le site de la blessure, réparer le membre et arrêter le saignement avec une plaie ouverte. Pour aider efficacement, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • appelez un docteur nécessairement! Malgré l'absence de symptômes prononcés, vous ne pouvez pas refuser de consulter un médecin. Un spécialiste expérimenté examinera la jambe, si nécessaire, procédera à une anesthésie et déterminera si une hospitalisation est nécessaire.
  • fixation des membres. Il est recommandé de mettre la jambe sur le talon, plier un peu dans l'articulation de la cheville. Le pouce ne doit pas toucher les objets environnants. Dans cette position, la douleur diminue;
  • l'immobilisation est réalisée uniquement au déplacement. Il est maintenant prouvé que les fractures sans déplacement avant l'arrivée d'une ambulance ne peuvent pas être corrigées par des moyens improvisés. Les tentatives visant à modifier la position du doigt, à le redresser entraînent une douleur accrue, une détérioration;
  • le soulagement de la douleur fait partie intégrante du traitement. La douleur peut être supprimée à l'aide d'ibuprofène, d'aspirine, de nimesil;
  • le froid est le meilleur ami des blessures au pouce. En conséquence, l'œdème est réduit en raison d'une vasoconstriction, le syndrome de la douleur devient moins prononcé.

Faites attention! Pour éviter les engelures, un sac de glace est appliqué pendant 10 minutes au maximum. Ensuite, vous devriez faire une pause dans 3-4 minutes et répéter la procédure.

Traitement

Beaucoup de gens se posent la question: avez-vous besoin d'un gypse en un tour de main? Le choix de la méthode de traitement dépend de la localisation de la fracture, du nombre de fragments, du degré de déplacement. Dans certains cas, vous pouvez vous passer d'un plâtre, en cas de blessures graves, un traitement chirurgical est indiqué.

Gestion de cas conservatrice

Après un examen radiographique, le médecin peut choisir une réduction fermée en une étape avec fixation ultérieure des fragments. L'essence de la méthode est la suivante: il est nécessaire de comparer les fragments d'os après l'anesthésie, appliquer un pansement. La gestion conservatrice est possible avec des fractures simples fermées sans complications. Si la comparaison de fragments a échoué, une intervention chirurgicale est indiquée.

Traitement chirurgical

La traction squelettique est utilisée pour éliminer les biais. Une petite charge est suspendue à la phalange de l'ongle, ce qui permet d'extraire les fragments d'os. Vient ensuite la cartographie des surfaces et la fixation. La quantité de pansement à utiliser dépend de la gravité de la maladie, de l'âge du patient. Des callosités se forment à 3-4 semaines. Par conséquent, la période minimale d'immobilisation est d'un mois, puis tout dépend de la vitesse d'accrétion des os.

En cas de fracture comminutive, un déplacement marqué, une ostéosynthèse est utilisée. Les fragments sont reliés à l'aide de plaques, de vis.

Caractéristiques de l'immobilisation

Malgré la petite taille des os du premier orteil, un plâtre est nécessairement appliqué. Pour immobiliser au maximum les doigts, tout le pied est fixé, le tiers supérieur de la jambe. Dans sa forme, le pansement ressemble à une botte.

Le traitement sans plâtre n'est possible qu'avec des fissures, petites fractures marginales du doigt. Dans de tels cas, aux fins d'immobilisation, le doigt est fixé aux doigts voisins à l'aide d'un pansement adhésif ou d'un bandage élastique.

La période de rééducation dure 2-3 mois. Il est nécessaire de charger le membre progressivement. Les souliers au tour du pouce doivent être choisis avec le support du cou-de-pied. Cela réduit la pression sur la voûte plantaire. Les aliments contenant du calcium doivent être présents dans le régime alimentaire. Avec toutes les recommandations du médecin, il est possible de revenir au mode de vie habituel dans quelques mois.

Caractéristiques de l'orteil du pouce

Les fractures des doigts se retrouvent souvent dans la pratique médicale. L'une des blessures les plus courantes est une fracture du gros orteil. Cela se produit lorsque des objets lourds tombent sur le pied, frappent l'orteil et que la jambe est tendue. Le gros orteil est anatomiquement et fonctionnellement différent des autres orteils du membre inférieur. Le tableau clinique, le traitement et la réadaptation de la blessure a ses propres caractéristiques.

Raisons

La fracture du premier orteil se produit lorsqu'une force supérieure à la résistance du tissu osseux est appliquée. Les os sont les plus vulnérables chez les enfants et les personnes âgées. Chez les enfants, le squelette est en période de croissance active, ce qui fait que les os ne sont pas suffisamment solides. Les tissus osseux des personnes âgées résultant d'une modification liée à l'âge contiennent une quantité insuffisante de calcium, ce qui fragilise les os et augmente le risque de fractures.

Blessures au gros orteil:

  • lorsque vous frappez votre doigt sur une surface dure (meuble, porte, mur);
  • compression des doigts (blessures professionnelles, sportives);
  • en tombant sur le pied d'un objet lourd;
  • lorsque vous frappez un doigt avec un objet lourd émoussé;
  • resserrement des jambes;
  • extension excessive du pied.

Dans la plupart des cas, on diagnostique les fractures traumatiques qui surviennent lorsqu'un facteur traumatique affecte un os sain. Fractures pathologiques beaucoup moins courantes. Ils se produisent lorsqu'une force faible est blessée par un effet pathologique sur un tissu osseux altéré par un processus pathologique. De telles blessures apparaissent dans l'ostéoporose, la tuberculose, l'ostéomyélite, les tumeurs osseuses.

Classification

Les fractures du gros orteil diffèrent par la nature et la gravité des dommages. En fonction des caractéristiques de la blessure, prescrire un traitement, prévoir la durée de la réadaptation et l’évolution de la maladie.

En fonction du message des fragments d'os avec l'environnement externe, les fractures sont distinguées:

  • des fragments d'os ouverts forment un défaut cutané et communiquent à travers la plaie avec l'environnement extérieur;
  • les fragments d'os fermés n'endommagent pas la peau et ne communiquent pas avec l'environnement extérieur.

La localisation des fragments osseux sécrète des fractures:

  • avec déplacement - les fragments d'os s'écartent de leur position physiologique;
  • sans déplacement - les fragments d'os ne changent pas de position normale.

De par la nature de la destruction des fractures par sécrétion osseuse:

  • sans formation d'éclats (déchirés);
  • avec la formation d'un fragment (fragments simples)
  • avec la formation de deux fragments (double crête);
  • avec la formation de plus de deux fragments (broyés).

Selon le mécanisme de formation de la blessure, les fractures émettent:

  • lignes droites - caractérisées par la formation d'un défaut osseux dans la zone d'application de la force traumatique;
  • indirect - accompagné de l'apparition d'un défaut osseux à une certaine distance du lieu d'application de la force traumatique.

Localisation allouer des fractures:

  • la phalange principale est située plus près des os du pied;
  • phalange des ongles - située dans la zone de fixation du clou.

Le gros orteil, contrairement aux autres orteils, a deux plutôt que trois phalanges. En même temps, il supporte une charge importante lors des mouvements et des postures statiques du corps. Au niveau du premier doigt, des nerfs, des vaisseaux sanguins et des ligaments plus grands passent, qui sont endommagés lors d'une fracture osseuse, entraînant le déplacement de fragments osseux, la formation d'hématomes et l'apparition d'une douleur intense. En cas de blessure du premier orteil, l'activité motrice du membre inférieur est perturbée et la marche à part entière devient impossible.

Tableau clinique

La fracture du gros orteil est souvent accompagnée de lésions de l'articulation interphalangienne et phalangienne-métatarse. Cela aggrave l'évolution de la blessure et nécessite un traitement et une rééducation à long terme. Les fractures ouvertes et les dommages aux phalanges des doigts avec déplacement ou formation de fragments sont considérés comme graves.

Les blessures non déplacées guérissent généralement rapidement et ne causent pas de difficultés de traitement. Cependant, les fractures sans parti pris clinique sont souvent déguisées en blessures des tissus mous, ce qui incite les victimes à reporter la visite au traumatologue. C’est le danger de tels dommages aux os qui, sans assistance en temps voulu, peuvent entraîner le développement de complications. Il convient de rappeler que pour toute lésion du pouce, une consultation urgente avec un spécialiste est nécessaire.

Les signes de fracture du gros orteil sont divisés en relatifs et absolus. Relatif - ne donnez pas une confiance totale dans le diagnostic et se retrouvent avec des lésions des tissus mous (ecchymoses, entorses, déchirures musculaires). Absolue - permet d'affirmer avec une grande précision qu'une fracture osseuse s'est produite même sans examen aux rayons X et ne se retrouve pas dans d'autres types de blessures.

Symptômes relatifs (probables):

  • douleur d'intensité variable;
  • le syndrome douloureux augmente avec les mouvements du pouce et la dépendance vis-à-vis du pied;
  • gonflement du pouce, qui s'étend à tout le pied;
  • rougeur de la peau sur le site de la blessure et augmentation de la température locale;
  • formation d'hématome sous la peau (cyanose dans la zone lésée);
  • l'apparition d'un hématome sous le lit de l'ongle à la fracture marginale;
  • violation du mouvement du pied.

Symptômes absolus (fiables):

  • doigt tordu;
  • mobilité non naturelle dans le domaine des blessures;
  • formation de plaies avec des fragments d'os;
  • craquements des fragments d'os lors du déplacement avec le doigt ou de la sensation de la zone endommagée.

L'absence de soins médicaux en temps opportun peut entraîner des complications, notamment:

  • ankylose (raideur des articulations du pouce);
  • formation d'un faux joint;
  • cicatrisation osseuse inadéquate (courbure du pouce);
  • l'ostéomyélite;
  • gangrène

Après la survenue d'une blessure avec une fracture présumée, vous devez contacter la salle d'urgence ou le service des urgences de l'hôpital.

Premiers secours

Après une blessure à l'hospitalisation de la victime à l'hôpital devrait immédiatement appeler l'ambulance. Avant l’arrivée des médecins, il est nécessaire de donner à la jambe blessée une position exaltée à l’aide d’une couverture, de vêtements ou d’autres dispositifs improvisés. Sur le pied pour réduire l'enflure, éliminer la douleur, réduire les saignements sous-cutanés, vous pouvez mettre un sac en plastique avec de la glace. La victime est autorisée à prendre un médicament du groupe des analgésiques non narcotiques (tempalgin, pentalgin, analgin) ou des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux (ibuprofène, cétoral, nimésulide).

S'il est impossible d'appeler l'ambulance du patient, celui-ci est transporté indépendamment vers un établissement médical. Avant le transport avec une fracture ouverte, la plaie est traitée avec des solutions antiseptiques (peroxyde d'hydrogène, iode) et un pansement stérile est appliqué. Un pouce endommagé doit être immobilisé avec un pneu improvisé. Il peut être fabriqué à partir de deux crayons, bâtons ou bandes de carton épinglés sur les côtés du doigt. Un tel dispositif de retenue empêchera les os endommagés de glisser pendant le transport et d’endommager les tissus environnants. La victime est emmenée à la salle d'urgence en position assise ou couchée, la jambe relevée.

Diagnostic et tactique de traitement

Après avoir inspecté le pied de la victime et évalué les signes de blessure, le traumatologue prescrit une radiographie du pied dans deux projections. Les rayons X peuvent détecter la localisation de la fracture, la nature des dommages et le degré de déplacement des fragments osseux. Dans les cas de diagnostic graves, une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) est réalisée. Ces méthodes aident à diagnostiquer les fractures de divers degrés de complexité, y compris les lésions intra-articulaires, et à détecter les lésions des tissus mous.

Pour les fractures avec déplacement, le repositionnement (juxtaposition) de fragments osseux est effectué sous anesthésie locale (novocaïne, lidocaïne). Après avoir donné une position physiologique aux extrémités de l'os défectueux, la mobilité des articulations du pouce est vérifiée. Le fonctionnement des articulations confirme le repositionnement correctement effectué. Les fractures non déplacées ne nécessitent pas de cartographie osseuse. Puis procéder à une immobilisation thérapeutique, qui est réalisée en utilisant l’imposition de type «gomme» en gypse. Dans ce cas, un plâtre est appliqué sur le pied, l'articulation de la cheville et le tiers inférieur de la jambe.

Dans le cas d'une fracture sans déplacement ni fracture osseuse, un Longuet spécial est utilisé. En cas de blessure ouverte, la plaie est traitée et suturée. Certaines fractures avec déplacement, blessures ouvertes et fracturées, blessures intra-articulaires sont traitées chirurgicalement. La comparaison des fragments d'os est réalisée à l'aide de rayons, vis, plaques ou fils métalliques. Puis imposer un plâtre.

La cicatrisation d'une lésion osseuse et la formation de callosités dépendent de la gravité de la blessure, de l'âge du patient, du moment de demander l'aide d'un médecin. Les fractures sans déplacement à un jeune âge avec un traitement opportun sont consolidées en 3 à 4 semaines. Dans les cas graves, chez les personnes âgées et pendant le traitement tardif d'un médecin, les lésions osseuses peuvent guérir pendant 4 à 8 semaines. Après le retrait du pansement, un massage des pieds, une kinésithérapie (ultrasons, magnétothérapie, amplipulse), une kinésithérapie pour restaurer l'activité motrice du membre inférieur sont prescrits.

La fracture du gros orteil est souvent constatée dans la pratique des traumatismes. L'accès rapide à un médecin et un traitement adéquat conduisent à la guérison rapide d'un défaut osseux et au rétablissement de la mobilité des doigts. Un diagnostic tardif et une thérapie incorrecte aggravent le pronostic de la blessure et entraînent le développement de complications.