Principal / Ecchymose

Radiographie de la colonne cervicale

Au stade initial du diagnostic des pathologies et des lésions de la colonne cervicale, la radiographie est la procédure la plus recherchée. L'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur offre plus de possibilités que les rayons X du cou, mais est utilisée moins fréquemment. Cela est dû au prix ou à l'inaccessibilité territoriale de la tomodensitométrie et de l'IRM, dans le contexte des installations médicales à part entière de n'importe quel niveau d'équipement radiographique.

Le principe de fonctionnement et les types de rayons X du cou

La méthode matérielle pour l'étude des structures osseuses repose sur l'utilisation de rayons X. En passant à travers le corps, les rayons sont absorbés par les tissus musculaires et osseux. Le résultat est une image en noir et blanc de la zone de test du corps.

Sur la photo, les tissus mous sont surlignés en gris car ils retardent faiblement les radiations, les fragments noirs les organes creux, car l’air n’absorbe presque pas de rayons et les parties blanches les os, car les structures solides sont les plus sensibles aux rayons X. Selon l’écart par rapport à la norme anatomique, le médecin établit la pathologie squelettique de la colonne cervicale.

Les types de projection de la procédure sont divisés en une vue latérale, le dos droit par la bouche du patient, le dos oblique et le côté. Lors de la réalisation de radiographies en projection directe d'I-II, les vertèbres se chevauchent avec une ombre de la mâchoire inférieure. Par conséquent, pour les évaluer, une image supplémentaire est produite par la bouche ouverte. La projection oblique a pour but de visualiser les trous intervertébraux. Dans la plupart des cas, le radiologue prend des photos de la région cervicale en deux projections (latérale et droite).

Conditions de sondage supplémentaires

Les composants qui complètent les rayons X comprennent des tests fonctionnels, qui sont attribués lorsque les résultats de la procédure habituelle ne sont pas suffisamment informatifs.

Pour étudier les vertèbres du cou, appliquez:

  • Tests mécaniques. L’essence de la méthode consiste à modifier la position du cou du patient au moyen de mouvements corporels fléchisseurs-extenseurs. Ainsi, la mobilité des vertèbres est estimée et leur déplacement latent est révélé. En comparant la hauteur des parties antérieure et postérieure, le médecin détermine le degré de pathologie, ce qui vous permet de choisir le traitement thérapeutique optimal pour le patient.
  • Myélographie de contraste ou radiographie de la colonne cervicale. Pour la sélection des couleurs sur les images de la grille vasculaire et des nerfs, un agent de contraste est injecté au patient. Cela vous permet de déterminer la présence d'une hernie intervertébrale, de troubles neurologiques, de lésions des terminaisons nerveuses, de l'inclinaison du canal rachidien. Le seul inconvénient de cette méthode est la fréquence des réactions allergiques des patients au contraste.

Le but de l'enquête, contre-indications et restrictions

La transformation des vertèbres cervicales est un grave danger pour les tissus mous adjacents et les vaisseaux du cou qui alimentent le cerveau en sang. De plus, les pathologies des structures osseuses du cou limitent la mobilité de cette zone du corps, provoquent des maux de tête et perturbent l'appareil vestibulaire.

Le radiogramme du rachis cervical est présenté dans les manifestations cliniques suivantes:

  • raideur dans les mouvements de la tête;
  • vertiges fréquents et maux de tête de nature obscure;
  • douleur à la tête;
  • son clair;
  • mains engourdies;
  • déséquilibre;
  • blessures mécaniques du cou;
  • hypo- ou hypertonicité des muscles du cou;
  • modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne cervicale, préalablement diagnostiquées;
  • détérioration de la perception visuelle.

La fluoroscopie du squelette cervical est autorisée dès la petite enfance. La seule contre-indication est la période périnatale chez les femmes. Si nécessaire, examinez cette partie de la colonne vertébrale, il est recommandé de faire une imagerie par résonance magnétique.

S'il est impossible de passer une IRM, une femme enceinte peut être radiographiée en couvrant l'abdomen et la poitrine avec un tablier de protection spécial. L'étude est autorisée pendant la période d'allaitement, mais la femme qui allaite doit être suspendue pendant 24 heures après la procédure. Le lait devrait être décanté. Il n'est pas recommandé de poser le même jour un diagnostic cervical et une radiographie de l'estomac.

L'excès de poids corporel du sujet (plus de 180 kg) peut provoquer des images de mauvaise qualité, qui ne permettront pas de différencier la maladie. Les rayons X dépassant la dose dépassée par les normes peuvent être nocifs pour la santé; par conséquent, il est interdit d'abuser de la procédure de diagnostic. Une préparation spéciale pour la procédure n'est pas fournie. Le patient doit se débarrasser des bijoux de la nuque et se mettre à la taille.

Prendre des photos

L'intervalle de temps pour la procédure est d'environ un quart d'heure. Les conditions principales pour le patient sont le respect d'une position statique au moment de la fixation des vertèbres cervicales sur le film et le respect des instructions du médecin pour modifier la position du corps.

La radiographie par projection directe est réalisée en position horizontale ou verticale du sujet. La poutre matérielle est dirigée vers l'addenda selon un angle de vingt angles et forme un parallèle à une ligne imaginaire allant de la saillie de l'os temporal à la mâchoire inférieure. Dans cette position, les vertèbres sont visualisées dans l'image à partir de la troisième. Pour évaluer les deux premières vertèbres, une image supplémentaire est prise par la bouche ouverte.

La vue de côté est prise du côté gauche ou droit. En position verticale du corps, le patient appuie son épaule contre la cassette de l'appareil à rayons X. La direction du faisceau correspond à la zone IV de la vertèbre cervicale. Sur ordre du radiologue, il est nécessaire de retenir son souffle court et de ne pas avaler.

Le patient reçoit les images et la description des résultats environ une demi-heure après la procédure. Le traitement d'une maladie diagnostiquée est de la responsabilité du médecin qui a référé la procédure. Le contenu en informations des indicateurs finaux étant insuffisant, des études supplémentaires sont attribuées à la patiente (radiographie fonctionnelle, IRM).

Résultats de diagnostic

La méthode d'examen aux rayons X permet d'obtenir des informations fiables sur l'état de la structure osseuse. Ce qui montre la radiographie de la colonne cervicale est déterminé par un médecin spécialiste lors du décodage des radiographies.

La liste des pathologies possibles comprend:

  • croissance annulaire osseuse autour de l'artère vertébrale dans la région de la première vertèbre cervicale (anomalie de Kimmerle). Est une anomalie congénitale dans laquelle se produit une compression de l'artère spinale;
  • blessures traumatiques. Ceux-ci incluent des fractures, des luxations, des luxations et des subluxations de vertèbres, des contusions et des fissures;
  • courbure et transformation de la colonne vertébrale dans la région cervicale;
  • changement de nature dégénérative-dystrophique (ostéochondrose cervicale);
  • la présence d'une formation osseuse supplémentaire ou d'une vertèbre sphénoïdale (torticolis osseux). Peut avoir une origine traumatique ou congénitale;
  • Violation ou irritation du nerf intervertébral de nature inflammatoire (radiculopathie ou radiculite cervicale);
  • déformation des vertèbres due à la croissance du tissu osseux (spondylose ou croissance osseuse);
  • diminution de la densité osseuse, jusqu'à leur destruction complète (ostéoporose). Maladie métabolique irréversible de la colonne vertébrale;
  • modifications de la déviation du segment cervical (lordose);
  • courbure de la colonne vertébrale ressemblant à une bosse (cyphose de la région cervico-thoracique);
  • lésions et tumeurs de la moelle épinière, protrusions intervertébrales et hernies.Ce groupe de maladies est diagnostiqué uniquement par myélographie (utilisation de produit de contraste).

Pour détecter des processus anormaux dans les tissus mous du cou, la méthode d'examen par rayons X a peu d'effet. Les processus oncologiques à un stade précoce ne sont pas non plus visualisés dans l'image. L'application de la méthode des rayons X n'est efficace que pour l'établissement de pathologies osseuses.

Radiographie des vertèbres cervicales chez l'enfant

L'examen radiographique d'un enfant est autorisé dès les premiers jours de la vie, mais strictement selon les indications. La difficulté réside dans l’incapacité de l’enfant à rester statique, ce qui lui permet de diagnostiquer un enfant dans le bureau de l’un des parents. Dans ce cas, le radiologue est tenu de protéger l'adulte des radiations excessives à l'aide d'un tablier spécial en plomb.

Sur la radiographie, les anomalies et maladies suivantes sont déterminées:

  • dommages au système osseux de la colonne vertébrale pendant l'accouchement (traumatisme intrapartum);
  • réorganisation des vertèbres du cou (déplacement);
  • incapacité du cou à maintenir une position stable;
  • déformation de la colonne vertébrale sur trois plans (scoliose);
  • maladies orthopédiques;
  • entorses, subluxations, autres modifications d'origine traumatique.

Dans l'enfance, il est recommandé de subir des rayons X sur les appareils les plus modifiés afin d'obtenir la dose de rayonnement la plus faible. Où faire une radiographie pour un enfant dépend de l'équipement technique de l'hôpital et des souhaits des parents. La date et l'heure du diagnostic par rayons X doivent être enregistrées dans le dossier médical.

Méthodes alternatives

La tomodensitométrie (TDM) est considérée comme une méthode plus informative pour examiner les os de la région cervicale. La procédure est donc basée sur l'utilisation de rayons X et, en termes de sécurité, est presque équivalente à la radiographie. Lors du choix d'une radiographie ou d'une IRM pour diagnostiquer des changements anormaux dans le liquide céphalo-rachidien, les structures molles et les vaisseaux, l'IRM devrait être préférée.

Pourquoi passer une radiographie du col utérin?

Un grand nombre de vaisseaux, de terminaisons nerveuses et de cartilages font du cou l'une des parties les plus vulnérables du corps. Un diagnostic et un traitement rapides sont nécessaires en cas de suspicion d'anomalies dans cette partie importante du cerveau et d'autres organes. Lorsqu'il se présente chez le médecin avec des douleurs à la tête et au cou, il est probable que le patient soit dirigé vers une radiographie de la colonne cervicale.

Indications de rendez-vous

Cette procédure est désignée par un spécialiste dans les situations suivantes:

  • blessures menant à une instabilité cervicale;
  • difficulté à tourner sur le côté et à pencher la tête;
  • gêne, fourmillements, engourdissements, douleurs dans les membres supérieurs et la ceinture scapulaire;
  • maladies infectieuses présumées et modifications dégénératives de la colonne vertébrale;
  • déterminer les courbures et déformations pathologiques;
  • déficience visuelle;
  • étourdissements fréquents pouvant aller jusqu'à la perte de conscience;
  • la migraine;
  • acouphènes.

Les images sur rayons X vous permettent de définir des paramètres différents de la norme. Vous pouvez évaluer la lumière de la formation osseuse, l'épaisseur des disques intervertébraux, la distance qui les sépare, la position des vertèbres lorsque le cou est incliné et redressé.

L'état des tissus mous et des vaisseaux sanguins ne montre pas de rayons X, ni de scanner ni d'IRM.

Comment est le diagnostic

Les rayons X peuvent être effectués dans des installations médicales multidisciplinaires. Cette procédure est souvent réalisée dans les services de traumatologie et neurologiques des hôpitaux, dans les centres de diagnostic des villes et des provinces, dans les cliniques privées.

La procédure de radiographie est peu coûteuse et assez simple à mener. Dans le même temps, doit être effectué que sur ordonnance.

Les appareils modernes sont sans danger et leur rayonnement est minime, mais les patients doivent être avertis des dangers de ce type de diagnostic, en particulier de son utilisation fréquente.

Aucune formation spéciale n'est requise. La procédure ne prend pas plus de 20 minutes, au cours desquelles deux photos seront prises dans deux projections. La salle de radiographie est blindée et ne permet pas aux rayons X de pénétrer dans les salles adjacentes.

  1. Avant d'entrer dans le bureau, il est nécessaire de libérer la tête et le cou des bijoux: enlevez les boucles d'oreilles, les épingles à cheveux et les chaînes.
  2. Dans certaines cliniques, une blouse et une couche jetables peuvent être offertes.
  3. Un tablier spécial est porté pour protéger d'autres organes.
  4. Le patient est placé sur le canapé équipé. Un préalable est l’immobilité et le strict respect des instructions d’un professionnel de la santé.
  5. Tout d’abord, un instantané du cou est pris en position couchée, puis sur le côté. Il existe des cas (par exemple, si l'on soupçonne une fracture de la première vertèbre cervicale) lorsque les rayons X sont effectués par la bouche ouverte.
  6. Si une radiographie est nécessaire pour un enfant, les parents doivent la garder immobile.
  7. Après la procédure, vous pouvez commencer immédiatement des activités familières sans restrictions particulières. Le décodage des rayons X est effectué par un médecin.

Il existe une radiographie fonctionnelle de la région cervicale. Il est utilisé pour le déplacement et pour déterminer la mobilité pathologique des vertèbres dans le diagnostic de l'ostéochondrose. L'imagerie par rayons X avec tests fonctionnels est la seule méthode permettant de poser ce diagnostic à un stade précoce. Comment faire: en plus de la norme, prenez des photos avec une flexion et une extension maximales du cou.

Ce qui permet de déterminer la procédure

Les rayons X peuvent détecter de nombreuses maladies des os et évaluer l'état de la colonne vertébrale.

  1. Acquis (avec blessures) ou modifications anormales congénitales du segment cervical. Lorsque les blessures révèlent des fractures, des luxations et des subluxations des vertèbres supérieures ou inférieures. Le diagnostic montre l'étendue des dégâts. Les anomalies congénitales sont plus susceptibles de se faire sentir chez les enfants plus âgés et se manifestent par une courbure, une fusion, un raccourcissement des vertèbres cervicales. Cela peut s'exprimer sous forme de pression intracrânienne accrue, de bruit et de douleur à la tête.
  2. Pathologies dégénératives. Ceux-ci comprennent l'ostéochondrose, qui peut entraîner l'apparition d'une hernie intervertébrale et de protrusions. Au stade initial, l'ostéochondrose peut ne pas apparaître, mais au fil du temps, en raison du pincement des terminaisons nerveuses, de douleurs au cou et à la tête, d'une perte de sensation et d'un engourdissement des mains. Lorsque la hernie est cassée, la membrane externe des disques intervertébraux.
  3. Pathologie dystrophique. Avec une minéralisation osseuse inadéquate, il subit une usure et une déformation rapides. Cela se manifeste par l'ostéoporose, diagnostiquée uniquement par radiographie.
  4. Tumeurs malignes et bénignes. Les rayons X peuvent détecter à la fois la présence de tumeurs et la localisation de métastases. Le plus souvent, la maladie passe dans la région cervicale avec la défaite d'autres organes.
  5. Maladies inflammatoires et tuberculose. L'infection affecte non seulement les os mous mais aussi les os du corps humain. Le contact avec la colonne cervicale peut survenir à la suite d'un contact avec l'agent pathogène. En conséquence, il y aura une image de l'érosion et de la destruction des tissus vertébraux sur les rayons X.

Conclusion

La procédure de radiographie est informative et importante pour le diagnostic, elle est suffisamment sûre pour les enfants et (dans certaines situations) pour les femmes enceintes. Avec rendez-vous en temps opportun vous permettra d'identifier un certain nombre de maladies qui ne peuvent pas être diagnostiquées autrement, ou devenir le point de départ pour un examen plus approfondi.

Radiographie de la colonne cervicale: indications, procédure et décodage d'images

Les rayons X de la colonne cervicale sont prescrits aux patients présentant des anomalies pathologiques ou même des lésions mineures. Les rayons X du service des vertèbres cervicales montreront le développement pathologique à un stade précoce et excluront des maladies similaires.

Indications pour

La procédure est désignée pour les raisons suivantes:

  • migraines fréquentes;
  • blessures à la nuque;
  • douleur aux mains;
  • engourdissement et picotement dans les mains;
  • chute de pression soudaine;
  • perte de conscience régulière;
  • vision floue;
  • craquement et douleur dans la poitrine et le cou;
  • essoufflement;
  • avec rotation et flexion de la tête, douleur intense au cou;
  • les acouphènes;
  • raideur des mouvements de la colonne cervicale.

L'examen radiographique n'est pas prescrit pour le diagnostic des tumeurs, la fatigue musculaire et l'examen des tissus mous.

Que montre la radiographie?

La procédure vous permet de diagnostiquer ou d’exclure des maladies:

  • radiculite;
  • la scoliose;
  • changements pathologiques dans les articulations des disques intervertébraux;
  • l'arthrite;
  • la lordose;
  • cyphose;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • luxations de nature différente;
  • processus inflammatoires.

Contre-indications et restrictions

La radiographie de la colonne cervicale, à l'instar des autres types d'examens radiologiques, présente plusieurs nuances:

  1. La grossesse Non recommandé en raison du fait que les radiations sont lourdes pour la vie de l'enfant à naître. Nommé dans des cas extrêmes. Par exemple, lorsque des lésions ou des développements pathologiques dans la région cervicale peuvent nuire davantage à la mère et au bébé que les radiations.
  2. Haut degré d'obésité. Les patients présentant un excès de poids sont difficiles à établir avec un diagnostic précis, car la graisse corporelle rend difficile l'obtention d'une image de haute qualité. Les informations peuvent ne pas suffire pour établir la pathologie et le traitement. Le poids du patient ne doit pas dépasser 180 kilogrammes.
  3. Les patients ayant reçu un diagnostic de sulfate de baryum il y a quelques heures ne doivent pas subir de radiographie.

Les rayons X du cou font-ils un enfant?

La technologie médicale moderne ayant des fonctions de protection élevées, les médecins disent que la radiographie de la section cervicale est sans danger, même pour les jeunes enfants.

La méthode permet d'identifier la pathologie d'un organisme en croissance:

  • les subluxations;
  • blessures domestiques et à la naissance;
  • spondylolisthésis;
  • mobilité excessive des vertèbres cervicales;
  • la scoliose;
  • hypertonus musculaire;
  • pathologie nature orthopédique.

Préparation aux rayons x

Si le patient ne doit subir qu'un examen de la région cervicale, aucune préparation spéciale n'est requise, sauf en ce qui concerne les restrictions alimentaires. Le patient ne doit pas manger de nourriture 12 heures avant l'examen.

Méthodologie de recherche

L'examen radiographique est effectué par plusieurs projections:

  • le dos droit;
  • le dos droit par la bouche ouverte;
  • dos oblique;
  • latéral.
  1. La durée de l'examen aux rayons X ne dépasse pas vingt minutes.
  2. A ce moment, le patient doit rester immobile. Pour obtenir une image de haute qualité, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les exigences du radiologue.
  3. Le patient doit enlever toutes les décorations en métal et, le cas échéant, les prothèses.

Rayon X en 2 projections

La radiographie dans deux projections est réalisée comme suit:

  1. Le patient est debout sur un support spécial.
  2. Le médecin donne des conseils sur la façon de tourner.
  3. Dans les deux projections, le corps du patient est fermement pressé contre la cassette et le menton légèrement poussé vers l'avant.
  4. La radiographie est dirigée vers la quatrième vertèbre cervicale et passe perpendiculairement à la cassette.

Rayon X en 3 projections

La radiographie en trois projections permet de mieux diagnostiquer et de détecter la maladie au stade initial de la formation. Le patient se tourne vers les emplacements de cassette indiqués par le radiologue.

Rayon X par la bouche

La radiographie est réalisée en bouche ouverte afin d'accroître l'efficacité du diagnostic. Malgré la situation inhabituelle, la procédure est indolore.

Rayon X avec tests fonctionnels

La radiographie avec des tests fonctionnels permet d'étudier toutes les parties les plus mobiles des vertèbres. La procédure est prescrite pour l'étude de la motilité intervertébrale pathologique ou du bloc fonctionnel.

Photos de la section cervicale réalisées dans les conditions des tests fonctionnels:

  • diagnostiquer le mélange des vertèbres sus-jacentes par rapport au sous-jacent;
  • établir la nature et l'étendue des modifications de la paroi antérieure du canal rachidien.

Radiographie fonctionnelle dans la vidéo de l’auteur ENERGO Medical Center.

Interprétation des résultats

Les résultats sont interprétés par un professionnel de la santé. Une fois déchiffré, le médecin peut diagnostiquer un développement anormal, ce que le patient ne soupçonnait pas.

Le médecin peut interpréter de telles pathologies:

  1. La présence dans l'image de la formation osseuse dans la région de la première vertèbre indique l'anomalie de Kimmerle. Ce problème s'accompagne également d'une artère vertébrale comprimée située entre la formation osseuse et la vertèbre cervicale.
  2. Si l'image montre des signes indirects de prolapsus discal, le patient est probablement diagnostiqué avec une hernie intervertébrale.
  3. L'apparition de néoplasmes à crochets et de lésions partielles des vaisseaux sanguins indique l'apparition de l'arthrite.
  4. Des ombres d'intensité et de netteté variables indiquent la dégradation du tissu osseux. Dans ce cas, le médecin diagnostiquera la tumeur primitive, qui s'accompagne de la propagation de métastases.
  5. Les dommages à la moelle épinière dans la colonne cervicale indiquent le début de la myélopathie.
  6. L'affection des racines nerveuses rachidiennes est un signe de sciatique cervicale.
  7. La destruction des disques intervertébraux et la formation de croissances osseuses sont le résultat de la spondylose.
  8. S'il y a une diminution de la densité osseuse sur la photo, le patient est susceptible de souffrir d'ostéoporose.
  9. La lordose cervicale est visualisée comme une courbe physiologique élargie du cou en avant.
  10. La forme arquée de la colonne vertébrale dans la région cervicale ou sa courbure arrière prononcée est un signe de cyphose.
  11. Si la hauteur de la fissure intervertébrale diminue d'une distance ne dépassant pas 1/3 du corps vertébral, on diagnostiquera alors une ostéochondrose chez le patient.

C'est combien?

Le coût de la radiographie du rachis cervical par région est présenté dans le tableau:

Radiographie de la colonne cervicale

La colonne cervicale est l'une des structures clés de notre corps. Dans cette partie de la colonne se trouvent des vaisseaux impliqués dans la nutrition de la moelle épinière et du cerveau. Ceux-ci incluent des artères vertébrales appariées, qui fusionnent pour former la basilaire. Les vertèbres ont des processus spéciaux et des rainures où passent les vaisseaux importants. Toute blessure ou violation des structures osseuses constitue un risque pour la vie d'une personne.

La région cervicale relie le cerveau et la moelle épinière et constitue, avec les tissus mous et l'appareil ligamentaire, un support mécanique pour la tête. En dépit de ces nombreuses et importantes fonctions, le cou doit rester mobile. Cette partie du corps est donc plutôt fragile. En outre, la modernité est rapidement reconstruite pour devenir un mode de vie sédentaire et une inactivité physique. Cela affaiblit davantage les muscles qui soutiennent le cou.

Dans cet article, nous parlons de cette méthode de diagnostic des pathologies de la colonne cervicale, comme la radiographie. Une attention particulière est portée au principe d'action, à la technique de conduite, à la préparation du patient, aux contre-indications et indications, aux avantages et inconvénients de cette méthode instrumentale.

Principe de fonctionnement

Un appareil à rayons X est un équipement qui permet de visualiser les structures internes d'un organisme à l'aide de rayons X, qui sont des ondes électromagnétiques d'un certain spectre et d'une certaine énergie (l'énergie de ces photons se situe entre les énergies des rayons ultraviolets et gamma). En passant à travers la matière, l’onde électromagnétique a été absorbée, dispersée et inhibée dans une certaine mesure, mais avec une intensité différente. L'enregistrement du rayonnement sur un film radiographique après avoir passé les rayons X à travers les tissus du corps est la base de cette méthode instrumentale (sur un équipement numérique, vous pouvez obtenir immédiatement une image numérique - dans ce cas, le film n'est pas nécessaire).

Les tissus mous n'absorbent pratiquement pas les rayons X. Ils les laissent passer, de sorte que les tissus mous seront sombres sur le film ou sur l'écran.

Le tissu osseux et les structures plus solides absorbent les ondes. Ils sont beaucoup plus légers sur la radiographie que les tissus mous.

Le radiologue évalue les différentes intensités de l'image. Malgré le fait que les technologies modernes permettent de bien visualiser les tissus mous, la radiographie est la référence en matière de pathologies des tissus durs tels que les os et les cartilages. Cela est dû à la teneur élevée en ions calcium, dont le nombre atomique est supérieur à celui des éléments contenus dans les tissus mous.

Il est à noter que la tomodensitométrie (CT) est également basée sur les rayons X mais, contrairement aux rayons X, il est possible d'obtenir une image couche par couche de tout l'organisme dans différentes projections et de traiter une image numérique. C'est pourquoi cette méthode est beaucoup plus coûteuse que les rayons X conventionnels et peut être utilisée pour clarifier le diagnostic.

Les projections

Les radiographies sont généralement réalisées en projection latérale et directe. L'inclinaison est moins utilisée.

La radiographie par projection directe est réalisée lorsque le patient est en position horizontale ou verticale. Le dispositif vise la saillie du larynx parallèlement à la ligne reliant la saillie temporale à la mâchoire inférieure (l'équipement est placé au même angle que la colonne vertébrale de la colonne cervicale). Ainsi, toutes les vertèbres sont visualisées, à l'exception d'Atlanta et de l'Axe. Les deux premières vertèbres peuvent être enregistrées à l'aide d'un instantané dans une variété de projections directes lorsque la procédure est effectuée à bouche ouverte. Un tel cliché permet de distinguer les masses latérales de l'atlas (la première vertèbre), du processus denticulaire, du corps de la deuxième vertèbre (axe).

Les artères vertébrales arrivant aux masses latérales sont dirigées vers le grand foramen occipital, puis vers la base du cerveau. Sur la radiographie, la distance entre les masses latérales et le processus dentaire est estimée. La distance doit être la même des deux côtés (si elle est différente, la cause peut être, par exemple, la subluxation - la subluxation est très courante chez les enfants). Les fissures intervertébrales sont également évaluées, comme pour les autres projections.

En radiographie dans le plan latéral, le faisceau est dirigé respectivement vers la zone de la quatrième vertèbre. Le patient est appuyé contre la cassette à rayons X, tandis que l'épaule est tournée vers elle, si nous parlons de la position verticale du patient. Toutes les vertèbres sont visibles sur l'image latérale. Selon les instructions d'un spécialiste, vous ne pouvez ni bouger ni avaler.

Rarement un instantané est produit en projection oblique. Il y a des projections obliques arrière et avant. À l'avant, le patient fait face à l'avant et à l'arrière, le dos. Dans les deux cas, sous un angle de 30 à 45 degrés. Cette projection permet une meilleure évaluation des trous intervertébraux.

Le spécialiste estime la hauteur des disques intervertébraux - elle devrait augmenter de manière caudale dans le sens descendant; toutefois, dans le segment C6-C7, les disques intervertébraux peuvent normalement être plus bas que les autres, les courbures de la section (violations pouvant être causées par des pathologies musculaires ou ligamenteuses, des blessures, des maladies infectieuses, etc.). anomalies congénitales et traumatismes à la naissance).

Types d'équipement

Il existe deux types d'équipements:

Comme mentionné ci-dessus, dans le premier cas, l'image est enregistrée sur le film et, dans le second, sur le moniteur du support numérique. Les machines à rayons X numériques, malgré leur coût élevé et leur relative inaccessibilité, présentent de nombreux avantages. Lors de l'utilisation de tels équipements, la charge de rayonnement sur le corps est réduite d'environ 40%. L'image obtenue sous forme numérique peut être instantanément envoyée à d'autres spécialistes du monde entier. L'image est plus nette et il est possible de concentrer les rayons sur la zone souhaitée (en partie à cause de la diminution de l'exposition au rayonnement). Il existe un accès au logiciel qui vous permettra d’effectuer instantanément les mesures nécessaires sur l’image déjà obtenue.

Radiographie avec échantillons

La radiographie avec des échantillons (en d'autres termes, la radiographie fonctionnelle) peut être réalisée à l'aide d'appareils numériques. La méthode consiste à enregistrer l'image de la colonne cervicale lorsque les pentes sont d'intensité différente. Lors de la flexion de la colonne cervicale, la ligne conditionnelle qui relie les parties dorsales (postérieures) des vertèbres doit être lisse et lisse. La même chose devrait être noté lorsque le cou est étendu. La radiographie fonctionnelle est réalisée sous la surveillance étroite d'un radiologue et de ses assistants, car tout le monde ne peut rester debout longtemps et maintenir son équilibre lors de la réalisation de cette procédure de diagnostic. La radiographie avec des échantillons est très efficace pour évaluer les mouvements pathologiques des vertèbres cervicales.

Comment c'est fait?

La radiographie dure 15-20 minutes. Pendant ce temps, le patient doit suivre les instructions du personnel médical et rester immobile (ce qui est difficile si, par exemple, le patient est un enfant). La photo est décodée par un radiologue. Les résultats, qui seront ensuite envoyés à votre médecin pour le diagnostic final, peuvent être obtenus en une demi-heure.

Des indications

Les symptômes associés aux pathologies de la colonne cervicale peuvent se manifester de différentes façons et toucher différents organes internes. Maux de tête, rides des yeux, engourdissement des membres supérieurs, vertiges, douleurs et / ou mouvements limités du cou, craquements au cours des virages, insomnie, tremblements des mains, gonflement des tissus, pertes de pression, douleurs brûlantes aux extrémités distales sont les symptômes d'un médecin. deviennent des indications pour la radiographie.

Ignorer ces symptômes peut entraîner une invalidité, voire la mort.

Sur la radiographie, on peut voir des processus dégénératifs, dystrophiques et inflammatoires. Le radiologue peut évaluer les crevasses intervertébrales de la colonne cervicale, les zones de consolidation osseuse et les processus osseux.

Par conséquent, la radiographie est efficace dans les pathologies suivantes.

  1. Lésions cervicales (subluxations, fractures, etc.)
  2. Ostéochondrose et autres processus dégénératifs-dystrophiques (la hauteur du foramen intervertébral diminue).
  3. Blessures à la naissance.
  4. Spondylose Destruction des disques intervertébraux. Ostéophytes compensatoires (excroissances).
  5. Cyphose. Déformation du renflement de la colonne cervicale dorsal (dos).
  6. Lordose cervicale pathologique. Peut être dû à des processus résiduels de maladies de la colonne vertébrale. La distorsion physiologique devient pathologique.
  7. L'arthrite L'image montre des formations crochues qui s'accompagnent de symptômes de lésions vasculaires.
  8. Anomalies congénitales. Par exemple, l'anomalie de Kimmerle (avec cette anomalie, l'artère vertébrale est comprimée à cause de croissances osseuses sous la forme d'un anneau dans la région de l'atlas. En même temps, la radiographie n'est que la méthode principale pour diagnostiquer l'anomalie. Pour évaluer la signification de cette pathologie, la sonographie Doppler est utilisée pour déterminer si le flux sanguin est altéré. dans les artères vertébrales); vertèbres sphénoïdales, formation osseuse supplémentaire, tortikalis.
  9. Radiculite et radiculopathie cervicales, provoquées par des processus inflammatoires et de retenue des racines nerveuses émergeant des trous intervertébraux.
  10. Processus tumoraux et métastases. Pour les tumeurs et les processus pathologiques affectant la moelle épinière, on utilise la myélographie - radiographie de contraste. Le contraste est introduit dans le canal rachidien, entre les membranes de la moelle épinière. Il peut s'agir de gaz, par exemple d'oxyde nitreux, d'oxygène ou d'agents de contraste spéciaux. La méthode permet d’évaluer non seulement les tumeurs et les métastases de la partie osseuse de la colonne vertébrale, mais également l’état des membranes de la moelle épinière. Lorsque les tumeurs sont caractérisées par un déplacement des vertèbres, une déformation, des processus destructeurs du tissu osseux, qui sont indiqués par des ombres d'intensité différente.
  11. Tuberculose Les départements cervicaux et sacrés sont rarement touchés. La douleur est administrée aux régions interscapulaire et occipitale. La radiographie révélera les principaux foyers de pathologie. Une radiographie de la colonne vertébrale montrera des processus destructeurs de la structure osseuse des vertèbres et un rétrécissement des disques intervertébraux.
  12. Hernie intervertébrale. Vous ne pouvez voir que des signes indirects de prolapsus du disque intervertébral.
  13. Les abcès Compression possible de la moelle épinière et paraplégie ultérieure. Cela peut être dû à la tuberculose. Le radiogramme permet de développer des abcès paratonsillar, parafirinegeal et pharyngal, résultant de pathologies oto-rhino-laryngologiques. Ceci indique une certaine efficacité de la méthode pour les pathologies des tissus mous.

Les indications les plus courantes chez les patients matures sont la hernie intervertébrale et l'ostéochondrose.

Dans l'enfance, les indications les plus fréquentes sont les traumatismes, la courbure de la colonne vertébrale, les problèmes orthopédiques, le déplacement des vertèbres, les traumatismes pendant l'accouchement (chez un enfant) et les traumatismes ultérieurs (luxations, subluxations, bleus, fractures).

Contre-indications

La seule contre-indication absolue est la grossesse. Dans ce cas, il est préférable de recourir à l'IRM. Si cela n’est pas possible, la poitrine et l’abdomen de la femme sont recouverts d’un vêtement de radioprotection spécial (voir ci-dessous).

Pendant la lactation, la radiographie n'est pas interdite, mais il est recommandé de ne pas allaiter l'enfant pendant un jour après la procédure. Il est recommandé de décanter le lait après radiographie.

Il est extrêmement indésirable de diagnostiquer le même jour une pathologie du col utérin et de l'estomac (en utilisant un contraste de baryum).

Un surpoids important peut entraîner des radiographies de mauvaise qualité, et l’utilisation d’une dose importante de rayonnement a de lourdes conséquences pour le patient. L’obésité est donc une contre-indication technique.

Les avantages

La radiographie est une méthode peu coûteuse, abordable, rapide, non invasive (si ce n’est pas la myélographie), sans douleur et très informative pour diagnostiquer une pathologie des os et du cartilage.

Inconvénients

La radiographie ne permet pas d'identifier les petites fractures vertébrales, certains néoplasmes et les hématomes. À cette fin, le scanner est une alternative. On utilise l'IRM si les tissus mous doivent être évalués en même temps que les tissus des os et du cartilage, ou s'il existe des contre-indications à l'utilisation de la radiographie.

Les effets négatifs d’une exposition excessive aux rayons X sont notamment les suivants: effet mutagène, risque de tumeurs malignes, brûlures d’irradiation, maladie des radiations.

La maladie des radiations est un complexe symptomatique provoqué par l'exposition à des rayons ionisants. Ce peut être:

Les cas aigus sont extrêmement rares, car la dose de rayonnement dans une seule image est minimale. Beaucoup plus souvent, vous pouvez rencontrer le mal des rayons chronique.

Chronique le plus souvent soumis au personnel médical. La maladie des radiations affecte principalement le système hématopoïétique, c'est pourquoi des vêtements de radioprotection spéciaux ont été créés pour le personnel et les patients. Il peut s'agir de tabliers (double face et unilatéraux), de colliers pour protéger la glande thyroïde des radiations, d'une jupe, d'un tablier, de chapeaux et d'un gilet. Ils sont créés à partir de matériaux absorbant les rayons et n'affectant pas la structure du corps (plomb, par exemple).

Ces vêtements revêtent une importance particulière en ce qui concerne la radiographie des enfants. Comme mentionné précédemment, ils ne peuvent pas être maintenus dans un état statique pendant une longue période. Par conséquent, un accompagnateur est autorisé, qui doit porter des vêtements de protection.

De l'avis de beaucoup de gens, une contre-indication spéciale est souvent l'âge d'un enfant. En effet, le corps d’un enfant non formé est plus susceptible aux effets négatifs des rayons ionisants. Cependant, les technologies modernes peuvent réduire le risque de conséquences négatives.

Les rayons X peuvent être réalisés dès les premiers jours de la vie d’un enfant, mais il est conseillé de se rendre dans une clinique bien équipée, où un appareil de radiographie numérique est nécessaire. Comme indiqué précédemment, ces équipements réduisent considérablement l'exposition aux rayonnements. Chez les enfants, il est particulièrement important de noter le fait d’une radiographie sur une fiche médicale. Ces informations seront prises en compte par d'autres spécialistes.

Une attention particulière doit être portée aux enfants de moins de 14 ans. La préférence pour le diagnostic des maladies chez les enfants donne des ultrasons - ultrasons et IRM - imagerie par résonance magnétique. En principe, leur travail n'inclut pas l'utilisation de rayons ionisants ni d'autres facteurs affectant le corps. Mais si ces méthodes sont inefficaces, les enfants devraient recevoir une photographie aux rayons X dans un vêtement radioprotecteur, qui doit nécessairement couvrir les organes reproducteurs.

À titre de comparaison, le tableau ci-dessous indique les doses de rayonnement approximatives pour diverses procédures de diagnostic dans différentes zones du corps.

Numéro de table 1. Caractéristiques comparatives de la dose de rayonnement reçue dans diverses enquêtes.

Radiographie de la colonne cervicale - nuances importantes de la procédure

Les experts appellent la section cervicale la partie la plus active et la plus vulnérable de la colonne vertébrale humaine. Le corset musculaire, qui joue un rôle protecteur dans cette zone, n’est pas assez solide.

C'est pourquoi, dans cette partie du squelette, diverses lésions et déformations surviennent le plus souvent, entraînant non seulement une diminution de l'activité motrice, mais également une violation de la circulation sanguine du cerveau.

Pour diagnostiquer des maladies telles que la contusion, l'étirement, l'ostéochondrose, il est possible en médecine moderne de recourir aux rayons X de la colonne cervicale.

Cette méthode matérielle est simple, accessible et informative. Le matériel nécessaire à la procédure est disponible dans l’institution médicale de chaque localité.

Les hôpitaux de tous les niveaux sont équipés d'appareils à rayons X afin que chaque patient présentant un symptôme pathologique spécifique puisse faire l'objet d'un diagnostic.

Quand cela vaut la peine de faire une radiographie de la colonne cervicale

Les rayons X sont prescrits pour une variété de symptômes:

  • inconfort dans le cou en tournant la tête;
  • maux de tête d'origine inconnue (éventuellement dus à une ostéochondrose ou à une spondylose de la colonne cervicale);
  • dommages au cou;
  • douleur dans les mains d'origine inconnue;
  • suspicion de maladies dégénératives de la colonne cervicale;
  • maladies infectieuses pouvant nuire à la colonne vertébrale;
  • d'autres pathologies.

Assez souvent, c'est que la radiographie est la seule occasion d'établir un diagnostic, d'exclure des maladies similaires dans leurs symptômes.

Que peut montrer le diagnostic

La manipulation permet au spécialiste de confirmer ou d’exclure les maladies suivantes:

La radiographie du cou est prescrite pour les maux de tête dont on ne peut déterminer la cause, des douleurs aux mains ainsi que des suspicions pour plusieurs maladies présentant des symptômes similaires.

Malgré le fait que ce type de diagnostic coûte plus cher, mais dans certains cas, c’est seulement avec son aide que le diagnostic correct est établi et que le système de traitement est déterminé.

La préparation

Raphia aux rayons X de la colonne cervicale - une procédure simple, le patient n'a pas besoin de se préparer spécifiquement.

Avant toute manipulation, le patient doit se déshabiller à la taille et retirer les bijoux. Dans certaines institutions médicales, des robes spéciales sont émises.

Tout objet métallique sur les vêtements du patient peut fausser les résultats de la procédure.

Remarque: si la radiographie est prescrite pendant la grossesse (la procédure n'est pas réalisée pendant la grossesse, mais dans des cas exceptionnels, elle ne peut pas être exécutée sans elle), il est important de prendre toutes les précautions pour vous assurer que l'effet des radiations dangereuses sur l'enfant est minimal.

Comment se déroule la procédure

La colonne cervicale est considérée comme très spécifique par les spécialistes. Pour étudier son état de manière aussi détaillée que possible, il est nécessaire de prendre une photo dans plusieurs projections:

Pour effectuer la procédure, couchez-vous sur le côté, puis sur le dos. La principale difficulté de la manipulation réside dans le fait qu'une personne doit rester immobile jusqu'à ce que le médecin prenne le nombre de coups requis.

Tout mouvement incorrect ou position incorrecte du patient au cours de la procédure peut entraîner une imprécision des résultats et fausser l'image réelle de l'état de santé. Il est assez difficile d'examiner et d'interpréter correctement les rayons X si leur qualité est faible. En conséquence, une thérapie adéquate ne sera pas prescrite.

Dans certains cas, afin de rendre les images plus visuelles et informatives, la procédure est effectuée à travers la cavité buccale du patient.

La durée de toutes les manipulations ne dépasse pas un quart d'heure. La principale condition est d'écouter attentivement et de répondre clairement à toutes les demandes du spécialiste. Le patient ne ressent aucune gêne lors de la radiographie.

Radiographie cervicale avec tests fonctionnels

Cette procédure est réalisée pour identifier les formes de mobilité non naturelles et douloureuses des vertèbres, leur déplacement, ainsi que la mobilité douloureuse des blocs fonctionnels.

Dans le cas de déplacement de la vertèbre spécialiste pose le diagnostic initial - ostéochondrose. Dans certains cas, c'est le seul signe sur lequel le médecin peut identifier le développement d'une pathologie. Dans le même temps, il est impossible de confirmer le diagnostic par radiographie conventionnelle. Dans de telles situations, assignez une radiographie de la colonne cervicale à des tests fonctionnels.

Radiographie de la colonne cervicale avec tests fonctionnels

Au cours de la procédure, le spécialiste détermine le degré de déplacement et de lésion de la vertèbre, ainsi que le degré de déformation de la paroi antérieure de la partie vertébrale.

Lors de la manipulation, il est demandé au patient de prendre différentes positions, ce qui augmente considérablement l’informativité du diagnostic et la visibilité des images prises. En conséquence, le médecin peut étudier le problème du patient en détail.

Le spécialiste tire des conclusions sur la nature de la pathologie et sa gravité sur la base d'un changement de la hauteur de la colonne vertébrale antérieure par rapport à la colonne vertébrale postérieure, ce qui est clairement visible sur les images.

La procédure est indolore. Le seul inconvénient qu'un patient puisse rencontrer est lié à la fraîcheur de l'air dans la pièce où sont effectuées les radiographies. Cela est dû à la mise en place des conditions nécessaires au fonctionnement des appareils à rayons X.

Caractéristiques de l'examen de l'enfant

Les experts notent que ce type de rayons X peut être effectué même pour les petits enfants. Au cours de la manipulation, il est possible d'identifier les pathologies de développement du bébé, les maladies acquises, par exemple, telles que:

  • pathologie orthopédique;
  • tonus musculaire asymétrique;
  • les subluxations;
  • déplacement des vertèbres;
  • instabilité cervicale.

La procédure pour effectuer la procédure chez les enfants ne diffère pas de celle des rayons X chez les patients adultes. L'enfant doit rester immobile dans la position couchée. Les photos sont prises en deux projections. Puisque nous parlons de petits enfants, la radiographie par la bouche n’est pas toujours possible. Attribuez un tel diagnostic aux enfants de plus de trois ans.

De nombreux parents se méfient des diagnostics aux rayons X, estimant que le rayonnement de cet équipement médical peut nuire à la santé de l'enfant et nuire à son développement futur.

Les médecins disent que cette affirmation est quelque peu dépassée, car les équipements médicaux modernes sont non seulement très fonctionnels, mais disposent également de meilleurs systèmes de protection. Ainsi, toutes les études, y compris les rayons X, deviennent sans danger même pour le corps d’un enfant non formé.

Il convient également de noter que la durée de l'examen aux rayons X est courte et qu'il est tout simplement impossible de nuire à la santé, car une personne reçoit la dose minimale de rayonnement. Bien entendu, toutes les institutions médicales ne sont pas équipées de la dernière génération d'équipements.

Par conséquent, si, pour une raison quelconque, les parents doutent de la sécurité de la procédure prescrite, ils peuvent toujours trouver une clinique privée ou un centre médical multidisciplinaire où les diagnostics seront effectués avec un impact minimal sur le corps de l'enfant.

Avant de vous inscrire pour un diagnostic, vous devez demander le modèle de l'équipement, la fiabilité du fabricant, le degré de protection fourni.

Les parents ont également le droit de demander à un spécialiste de noter la dose de rayonnement reçue sur la carte du bébé en consultation externe. Ainsi, le médecin déterminera exactement quand la procédure, si nécessaire, peut être répétée la prochaine fois.

En cas de blessures ou de maladies de la colonne cervicale, les spécialistes prescrivent très souvent un examen radiologique. Un diagnostic opportun est la clé pour détecter la maladie à un stade précoce de développement, ce qui signifie que le traitement requis ne prendra pas beaucoup de temps et sera aussi efficace que possible.

Le coût des diagnostics varie de 500 roubles à 2000 roubles et dépend de plusieurs facteurs:

  • la ville où vit le patient;
  • état de la clinique;
  • qualité de l'équipement.

Contre-indications

Contre-indications à l'enquête un peu:

  • grossesse (dans les situations les plus difficiles, l'examen est effectué en tenant compte de toutes les précautions);
  • la radiographie du cou ne peut pas être réalisée chez des patients ayant subi une radiographie avec une suspension de baryum il y a moins de quatre heures;
  • le surpoids rend difficile l'obtention d'images de haute qualité. En règle générale, il n'y a pas assez d'informations pour déterminer le diagnostic et le traitement ultérieur.

Le poids maximal pour le diagnostic est limité à 180 kilogrammes.

Il est important de considérer que la radiographie cervicale est inefficace et peu informative lors du diagnostic des tumeurs et de l'étirement des muscles. Si de tels diagnostics sont suspectés, un autre examen est indiqué.

Que montre la radiographie de la colonne cervicale et comment se déroule la procédure?

Si vous ressentez une gêne, une douleur et une lourdeur au cou, le problème réside souvent dans l'ostéochondrose des vertèbres cervicales, de la hernie ou des rhumatismes.

Chacune de ces maladies constituant un danger pour la santé humaine, vous devez donc identifier rapidement les premiers symptômes, consulter votre médecin et passer une radiographie de la colonne cervicale.

Habituellement, une radiographie en deux projections montre l'état des vertèbres, une inflammation de la région cervicale ou des modifications du tissu cartilagineux.

Quand un examen par rayons X est-il prévu?

La radiographie des vertèbres cervicales avec tests fonctionnels peut être prescrite en présence de certains symptômes, à savoir:

  1. Inconfort lors du mouvement du cou;
  2. Maux de tête, migraines et vertiges;
  3. Changements dégénératifs possibles dans le tissu osseux;
  4. Pathologie et infection de la colonne cervicale;
  5. Douleur au cou;
  6. Difficulté à dormir;
  7. Faible douleur dans les mains.

Souvent, le diagnostic est le seul moyen d’éliminer d’autres pathologies similaires. Par conséquent, en répondant à la question, peut montrer une hernie ou un rhumatisme, dis, oui, bien sûr. Donc, le traitement sera différent.

On dirait une hernie

Habituellement, il est nécessaire de prendre des photos dans plusieurs poses, car toute la colonne vertébrale n'est visible que de côté et les trois premières vertèbres sont toujours fermées par la mâchoire avec projection directe.

Parlant de tests fonctionnels, ils sont souvent modifiés afin d’évaluer la mobilité des pièces principales, l’état des vertèbres et leur taille. Parfois, un tel diagnostic aide à identifier le déplacement latent, le pincement des vertèbres.

Par conséquent, il est conseillé aux patients d’incliner leur tête le plus possible sur le côté afin de plier le cou lors de la projection latérale. Mais la projection oblique est rarement nécessaire, uniquement pour l'étude des trous intervertébraux.

Contre-indications à l'étude des vertèbres cervicales

Il existe seulement quelques contre-indications pour la radiographie de la région cervicale, notamment:

  • L'état de grossesse tardif (dans des cas exceptionnels, la procédure est acceptable);
  • Radiographie antérieure avec une suspension de baryum, effectuée il y a environ cinq heures.
  • En surpoids.

Recommandé pour la visualisation:

C'est important! Le poids maximal des patients ayant subi un examen du cou est de 180 kg. Mais si vous suspectez un étirement des muscles, l'oncologie nécessite un type de diagnostic différent.

Qu'est-ce que l'examen du col utérin?

Même si la procédure est effectuée par la bouche, les problèmes suivants seront visibles sur la radiographie, troubles associés aux vertèbres cervicales:

  1. Lésions cervicales dues à l'apparition de microfissures;
  2. Torticolis osseux, acquis et inné. La radiographie aide à trouver la cause et à démarrer le traitement;
  3. Problèmes dans le développement des vertèbres du cou lorsque des processus apparaissent, une forme différente d'os;
  4. Tumeurs osseuses;
  5. Déplacement des vertèbres sur le côté;
  6. Hernie dans les disques;
  7. Infections de la colonne vertébrale;
  8. Ostéochondrose et rhumatismes dus à une inflammation, un gonflement.

Nous soulignons également que la radiographie ne peut pas montrer des violations mineures de l'intégrité des tissus mous. Pour cela, il est préférable d’utiliser les techniques IRM, CT. Il est utile de recourir à ces méthodes de diagnostic également en cas de diagnostic plus précis. Des difficultés surviennent lorsque les patients ne peuvent pas ouvrir grand la bouche. Ensuite, le médecin doit trouver un autre type d’examen de la région cervicale.

Préparation à l'enquête

Pour la radiographie du cou et des vertèbres, le patient n'a à se préparer d'aucune façon.

Avant de prendre une photo, il vous est uniquement demandé de retirer les objets en métal et les vêtements du haut. Sinon, les résultats seront incorrects et incomplets. Parfois, les patients reçoivent des blouses spéciales.

Il est important que les patientes soient peu irradiées pendant la grossesse et que toutes les mesures soient prises pour prévenir l'apparition d'anomalies fœtales.

Il sera utile de voir:

Comment se passe la procédure?

Pour que la procédure d’examen de la vertèbre cervicale soit effectuée correctement, le médecin peut proposer deux options pour la posture du patient:

Galerie de photos:

Nous examinons ci-dessous les caractéristiques de la projection, la posture du patient.