Principal / Diagnostics

Pourquoi il y a une douleur aiguë dans l'estomac et comment le traiter

Avant de savoir quoi faire avec une douleur aiguë à l'estomac, il est nécessaire d'identifier la cause réelle et les symptômes de l'inconfort.

Il est nécessaire de caractériser vos sentiments si un diagnostic est posé par un médecin. Cela permettra au médecin de diagnostiquer correctement, en fonction de la localisation de la douleur aiguë, de la fréquence des attaques et d’autres données.

Types de maladies dans l'estomac

La douleur à l'estomac peut être différente dans leurs sentiments:

En outre, il existe une intensité différente des manifestations, elle peut être très intense ou moins douloureuse, ainsi que modérée, chez certaines personnes, les sensations peuvent être tolérées. S'il y a une douleur vive et intense dans la région de l'estomac, elle ne peut être ni ignorée ni éliminée par un anesthésique médical. Il est nécessaire de prendre d'autres mesures et d'appeler une ambulance, car une telle manifestation de symptômes peut être fatale. Les patients souffrant de douleurs intenses reçoivent un choc douloureux pouvant entraîner la mort.

Il est très difficile de décrire avec précision la nature des symptômes, car il existe un grand nombre de types de douleur. Pour établir le bon diagnostic, le patient devra décrire clairement ce qu'il vit. Si la douleur dans l'abdomen semble être assez forte et aiguë, il est alors très difficile de localiser l'endroit exact, car le patient sent que tout l'estomac fait mal. En même temps, en réalité, seule la partie supérieure de l'intestin ou d'autres organes importants est douloureuse:

  1. Pancréas.
  2. La vésicule biliaire.
  3. Coeur Avec des problèmes cardiaques, la douleur apparaît souvent dans la zone du plexus solaire.
Qu'est-ce qui cause une douleur aiguë à l'estomac?

En ce qui concerne l'heure, la douleur aiguë peut durer longtemps ou être de courte durée. Si ses manifestations ressemblent à des contractions, les causes en sont peut-être non pas des problèmes gastro-intestinaux, mais des spasmes intestinaux. Des douleurs aiguës dans l'estomac parlent d'inflammations à l'intérieur. Souvent, des douleurs aiguës dérangent une personne sans raison apparente et apparaissent soudainement. En outre, les symptômes suivants peuvent apparaître:

Lorsque des douleurs aiguës et soudaines apparaissent dans la poitrine ou dans d’autres parties du corps, il est nécessaire de réagir rapidement et de se rendre chez le médecin ou d’appeler une ambulance. S'il est administré dans le bras, sous l'omoplate ou à la poitrine, il s'agit alors de symptômes de pathologies très graves nécessitant une intervention médicale urgente.

Causes de douleurs à l'estomac

Les causes de douleur aiguë sont différentes, souvent, les gens ont un problème en raison d'un régime alimentaire et d'habitudes alimentaires déséquilibrés. En règle générale, il sera difficile et presque irréel d’identifier indépendamment la véritable cause. Ensuite, le médecin après un certain diagnostic peut dire la raison.

Les coutures, les douleurs aiguës et aiguës évoquent les symptômes alarmants de diverses pathologies du tractus gastro-intestinal. Souvent, le problème apparaît même chez des personnes en parfaite santé. Les principales causes d’inconfort sont indiquées dans le tableau:

Maladies causant des douleurs à l'estomac

Il existe d'autres raisons, plus sérieuses, qui provoquent des douleurs abdominales aiguës, par exemple un ulcère. De plus, toute maladie de l’estomac tire la douleur, c’est le symptôme principal. Les maladies les plus fréquentes sont les suivantes:

    Ulcère gastrique et duodénal

Gastrite. Dans la forme aiguë, il peut y avoir des sensations douloureuses aiguës et, au cours de l'évolution chronique de la pathologie, il n'y aura pas de telles manifestations. Les symptômes seront légers mais permanents. Sans traitement approprié, des polypes et des tumeurs peuvent se former.

  • Un ulcère à l'estomac. La maladie est dangereuse pour l'homme et s'accompagne de douleurs coupantes. La douleur survient souvent la nuit ou le matin à jeun. Les symptômes de la pathologie incluent des vomissements avec des particules de sang et des nausées. Avec des complications, les symptômes deviennent très forts, ils ne peuvent pas être tolérés, dans ce cas, le patient ne peut même pas bouger. Il est nécessaire de prendre des mesures et d'hospitaliser la personne pour l'opération.
  • Cancer de l'estomac. Avec un tel diagnostic, le patient aura non seulement des douleurs abdominales aiguës, mais aussi d'autres signes sous la forme de vomissements avec impuretés sanguines, difficulté à avaler. Il y a une sensation de surpeuplement constant dans l'abdomen. Les personnes atteintes de cancer commencent à perdre du poids rapidement. L'efficacité du traitement ne sera que dans les premiers stades du cancer, lorsqu'il n'y a pas de symptômes évidents.
  • Les polypes Souvent, avec cette maladie, les douleurs gastriques ne sont pas très intenses, bien que ce soit le danger. Le développement de la maladie peut durer longtemps, après quoi les polypes se développent en une tumeur maligne, puis commencent des crises de douleur prononcées. Si les symptômes sont atténués, douloureux, les polypes sont enflammés.
  • Connaissant les causes et les principaux symptômes de la manifestation, il est nécessaire d’établir le diagnostic correct pour pouvoir effectuer le traitement. Pour cela, un diagnostic détaillé est effectué.

    Examen et traitement des maux d'estomac

    La méthode de diagnostic la plus efficace et la plus courante est la gastroscopie de l'estomac, qui vous permet d'étudier et d'examiner en détail la muqueuse gastrique, ainsi que d'établir un diagnostic précis. Le patient devra avaler un tuyau mince. Il existe d'autres méthodes, mais elles sont utilisées moins fréquemment. En plus de la gastroscopie, le médecin vous prescrira une analyse pour que vous puissiez confirmer le diagnostic. De plus, une échographie est effectuée.

    Le traitement dépendra de la cause du seuil de douleur et d’une série supplémentaire de symptômes. Si une personne a une gastrite ou un ulcère, des moyens sont utilisés pour envelopper la membrane muqueuse qui protégera les parois de l'acide sécrété. Les médicaments utilisés incluent Almagel, Maalox. Les préparations sont prises par cours, de 1 à 3 mois.

    Helicobacter pylori étant la cause de la gastrite ou des ulcères, des agents antibactériens sont utilisés. Ceux-ci incluent le métronidazole et la tétracycline. Pour les complications d'un ulcère, une intervention chirurgicale est appliquée. Si une personne a le cancer et souffre de douleurs vives, seule une intervention chirurgicale est effectuée. L'opération peut être réalisée si les métastases n'apparaissent pas sur d'autres organes et que les intestins sont toujours intacts. Alors seulement, la chance de récupération Pour le traitement, la radiothérapie ou la chimiothérapie peuvent être utilisés.

    En présence de polypes, le traitement peut être différent. Les formations larges et plates ne doivent être retirées que lors de l'opération. Si les polypes sont petits sur la jambe, une endoscopie est utilisée.

    Mesures préventives pour les douleurs d'estomac sévères

    À titre préventif, il est recommandé de pratiquer des exercices réguliers, mais modérés. Tous les problèmes du tube digestif exigent une nutrition adéquate et une sélection rigoureuse des aliments. En outre, le régime fait également référence à l’un des types de prévention. Il est nécessaire de déterminer, après avoir mangé quel type d’aliment, une douleur aiguë est apparue et de le supprimer de l’alimentation.

    Manger de la mauvaise nourriture est un provocateur de toutes les maladies du tube digestif. Si vous avez mal, vous devez renoncer à l'alcool, exclure les aliments épicés, les assaisonnements et les épices, les aliments gras. Il est interdit de fumer, surtout à jeun et avant de manger. Il n'est pas recommandé d'utiliser des cornichons, des plats en panure. En plus du menu habituel, vous devez changer le mode de consommation. Cela peut être des repas fréquents en petites portions, environ 6 fois par jour. Entre les repas ne peut pas être prolongé la famine.

    Tous les aliments sont bien mâchés et les produits sont mieux moulus et pâteux et utilisent uniquement des ingrédients mous. Il est préférable de ne pas manger de baies et de fruits contenant beaucoup d’acides afin de ne pas irriter la paroi de l’estomac. Réduction de la réception de café, thé fort, soda et sauces.

    Pour les problèmes du tractus gastro-intestinal, il est préférable de prendre des produits laitiers faibles en gras, des céréales, des plats à la vapeur, de la confiture. Il est recommandé de boire plus d’eau pour réduire l’acidité et éliminer les problèmes de digestion. Mais ce qui ne peut pas être fait est de boire de la nourriture.

    Les gens qui sont constamment impliqués dans le sport ne se plaignent presque jamais du système digestif, le métabolisme des athlètes fonctionne bien, de sorte que la douleur aiguë n'apparaît pas. Avant de prendre des médicaments, vous devez vous familiariser avec les contre-indications en détail, car il peut y avoir des maux de dos dans le dos, diverses réactions négatives du corps et de l’estomac en particulier. Il est préférable que les médicaments soient prescrits par un médecin.

    Crampes abdominales: causes et traitement. Douleurs coupantes en tant que symptôme de maladie

    Les douleurs abdominales de coupure se produisent pour diverses raisons Leur intensité et leur localisation peuvent être différentes, mais dans tous les cas, il s'agit d'un symptôme alarmant. Si la douleur s'intensifie ou apparaît périodiquement, il convient d'examiner pour éliminer les maladies graves.

    Douleurs coupantes en tant que symptôme de maladie

    La pancréatite est une maladie caractérisée par une inflammation du pancréas.

    Toute douleur est un signe avant-coureur, en particulier si elle survient soudainement et provoque un inconfort grave. Les douleurs coupantes peuvent indiquer les maladies graves suivantes:

    1. Attaque d'appendicite. Une inflammation de l'appendice est une maladie grave qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Les coupures dans l'abdomen, dont les causes résident dans l'inflammation de l'appendice, commencent toujours par une douleur au centre, puis descendent en dessous et coulent du côté droit. Vous devriez faire attention à ces symptômes. Une personne dans cet état doit être hospitalisée. Vous ne devriez pas vous réjouir de soulagement, car cela peut signifier que l'annexe est cassée, ce qui entraîne des complications très graves, voire fatales.
    2. Pancréatite en période d'exacerbation. Lors d'une exacerbation, la pancréatite est facilement confondue avec l'appendicite, mais la douleur à l'estomac ne déborde presque jamais du côté droit, elles sont plus susceptibles d'être un zona. La douleur peut être encore plus douloureuse qu'avec l'appendicite. La patiente est également tourmentée par des nausées, des douleurs aggravées par une pression sur l'estomac. Dans ces conditions, il est également recommandé d'appeler une ambulance. Vous pouvez non seulement confondre l'appendicite et la pancréatite, mais aussi rater les complications de l'inflammation du pancréas. Dans les cas graves, cela nécessite également une intervention chirurgicale.
    3. Gastrite. La gastrite, quelle que soit sa forme, est accompagnée de douleur et d’inconfort. En règle générale, l'estomac fait mal, mais le duodénum et le pancréas peuvent enflammer les deux. Dans les cas de gastrite aiguë, les douleurs coupantes commencent après un déjeuner copieux. Il y a une sensation de lourdeur. La gastrite aiguë doit commencer à être traitée le plus tôt possible pour ne pas se transformer en une forme chronique.
    4. L'ulcère Si la douleur dans l'abdomen est insupportablement forte, on a le sentiment que l'estomac semble être littéralement coupé avec un couteau, c'est un signe alarmant de perforation de l'ulcère. Ça casse très vite, chaque seconde est importante. Un retard peut entraîner la mort du patient. Le seul traitement possible est la chirurgie. Si l'ulcère ne se développait pas, la douleur serait moins intense et ne s'atténuerait pas après le repas. Habituellement, l'ulcère est accompagné de diarrhée, d'éructations, de flatulences et d'une sensation d'estomac plein.

    Autres causes de crampes abdominales

    La détection des ulcères est possible avec des douleurs coupantes et coupantes.

    Les douleurs coupantes n’entraînent pas toujours des conséquences graves, mais il s’agit en tout cas d’un symptôme grave évoquant des processus pathologiques dans le corps. Chez une personne en bonne santé, de telles sensations sont extrêmement rares. La douleur peut survenir pour plusieurs raisons:

    • Une douleur intense dans le bas de l'abdomen, accompagnée d'une diarrhée et de nausées graves, ainsi que de la fièvre, est généralement le signe d'une infection intestinale. Certains d'entre eux peuvent être assez dangereux. Cette condition nécessite un examen et un traitement immédiat. Il est nécessaire de poser un diagnostic, d'identifier l'agent responsable de la maladie afin de trouver le traitement le plus efficace.
    • La cholécystite peut également provoquer une douleur intense. La vésicule biliaire enflammée conduit souvent à la douleur. La cause de l'inflammation est généralement l'infection. La douleur et les crampes apparaissent généralement du côté droit, mais sont plus importants que ceux de l'appendicite. Une crise de douleur aiguë peut commencer quelques heures après le repas, en cas de violation du régime alimentaire (aliments gras, aliments frits, alcool) ou après des secousses lors du transport, du stress ou un effort physique intense.
    • Les coupures dans l'estomac peuvent causer des vers. Les parasites, entrant dans le corps humain, provoquent diverses perturbations dans le travail du tube digestif. Les vers empoisonnent le corps avec des substances toxiques. Plus l'infection est importante, plus la douleur et la diarrhée sont importantes. Les vers se multiplient et grandissent. Si les parasites sont suffisamment volumineux, ils peuvent bloquer la lumière intestinale, qui s'accompagne également de douleur. En plus des organes du tube digestif, le système nerveux en souffre et des maux de tête et des faiblesses apparaissent.
    • Chez les femmes, de telles douleurs peuvent signifier des problèmes avec la sphère sexuelle. Cela peut être une fausse couche, une grossesse extra-utérine ou d'autres conditions dangereuses. Lors d'une grossesse extra-utérine, l'œuf n'atteint pas l'utérus et reste dans la trompe de Fallope. Avec la croissance de l'embryon, le tube se dilate et peut percer, l'ovule pénètre dans la cavité abdominale, ce qui provoque une inflammation sévère. Dans la plupart des cas, la canalisation n’arrive pas à la percée, car une femme enceinte et un saignement intense obligent une femme enceinte à consulter un médecin.
    • Le kyste de l'ovaire folliculaire est également accompagné d'une douleur intense dans le bas de l'abdomen. Le cycle menstruel de chaque femme est accompagné de la maturation des follicules, dont l'un sert ensuite de base à la maturation de l'ovule. L'ovule émerge alors du follicule déchiré. Si cela ne se produit pas, le follicule contenant l'ovule devient un kyste et grossit. Lorsque cela se produit, saignements prolongés, douleur intense.

    Quand est-il temps de voir un médecin?

    Avec des manifestations fréquentes de douleur dans l'abdomen, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

    Les douleurs abdominales à la coupure causées par une maladie sont presque toujours accompagnées d'autres symptômes. Si la douleur elle-même apparaît régulièrement ou ne dure pas longtemps, vous devriez consulter un médecin. Les crampes abdominales peuvent être accompagnées de nausée, de frissons, de faiblesse.

    Tout cela indique un processus inflammatoire dans le corps (gastrite, pancréatite, appendicite). Des vomissements peuvent également se produire. Les symptômes de nombreuses maladies inflammatoires du tube digestif étant similaires, seul un médecin peut établir un diagnostic et prescrire un traitement.

    Il est impératif de faire appel à une ambulance si, avant l’apparition de boutures dans l’abdomen, le patient a subi une opération du tractus gastro-intestinal ou une maladie grave. En particulier, vous devez être prudent dans le diagnostic "d'ulcère".

    Avant d'aller chez le médecin, il est important de vous rappeler et de décider exactement de la partie de l'abdomen concernée par la douleur, de son intensité sur une échelle de 1 à 10, exactement au moment où elles surviennent - pendant le sommeil, avant ou après le repas, la marche, etc.

    Il convient de rappeler que, lorsque l'appendicite est douloureuse, la douleur coupante n'est pas localisée immédiatement dans le côté droit. Au début, il se répand sur tout l’estomac et n’est pas nécessairement trop fort. Il peut s'atténuer ou augmenter, mais ne disparaît pas complètement.

    Si soudainement et brusquement cela ne devenait pas douloureux, c'est un mauvais signe qui nécessite une hospitalisation urgente. En plus des douleurs dans l'appendicite, des nausées, des vomissements et un manque d'appétit. Cela peut causer de la confusion et l'appendicite est confondue avec une intoxication alimentaire banale.

    Si, entre autres choses, il existe une diarrhée persistante à long terme, des nausées, une forte fièvre, une infection intestinale peut être suspectée. Si le syndrome douloureux est associé au système de reproduction de la femme, d’autres signes se manifesteront certainement, tels que saignements, pertes abondantes avec traces de sang ou, au contraire, délais prolongés de la menstruation.

    Au cours de la perforation de l'ulcère, une douleur coupante apparaît soudainement et ne lâche pas. Il peut s'atténuer et croître, mais pas complètement. Premièrement, la douleur dans l'abdomen fait transpirer, l'immobilise, il commence à vomir, le pouls diminue.

    Il est nécessaire d'appeler une ambulance à ce stade, car la suivante peut entraîner la mort. Dans la deuxième étape, il y a un soulagement dangereux, qui indique une percée de l'ulcère. Ensuite, le processus inflammatoire commence.

    Traitement de la douleur coupante. Premiers secours

    Pour toute douleur aiguë, vous devez immédiatement contacter un gastro-entérologue.

    Pour traiter la maladie ne devrait être qu'un médecin. Tous les médicaments et toutes les procédures sont prescrits après un examen approfondi et un diagnostic. La meilleure chose à faire dans cette situation pour un patient est d'appeler une ambulance.

    Avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez le coucher, appliquer froid sur le ventre. En aucun cas, ne peut pas être chauffé et prendre des bains chauds. Si le problème est dans l'annexe, il peut se résoudre. Vous ne pouvez rien donner au patient, même s'il n'a pas mangé depuis longtemps.

    L'arrosage n'est également pas recommandé, d'autant plus que les boissons alcoolisées ne doivent pas être administrées. Soulager les analgésiques est également indésirable. Cela peut brouiller le tableau clinique et prendre un temps précieux.

    Avant d'établir un diagnostic ou avant l'arrivée d'une ambulance, il n'est pas nécessaire de prendre des mesures d'urgence telles qu'un lavage gastrique ou un lavement nettoyant. Cela ne peut qu'aggraver la situation du patient. Les compressions abdominales sont rarement causées par la constipation, de sorte que le lavement ne produira pas l'effet souhaité. En cas d'intoxication chimique, un lavement peut être mortel. Vous devez essayer d'évaluer correctement la situation et n'hésitez pas à contacter un médecin.

    Si l'ambulance est en route, vous ne devez prendre que trois points principaux: la faim, la paix et le froid. Le traitement des cas graves a lieu à l'hôpital. Certaines maladies qui causent des douleurs coupantes dans l'abdomen ne peuvent être guéries sans chirurgie. Ceux-ci incluent l'appendicite, la perforation de l'ulcère, la grossesse extra-utérine, parfois un kyste et une pancréatite aiguë. En aucun cas, vous n'avez pas besoin de prendre de décoctions d'herbes pour améliorer votre bien-être. Les recettes traditionnelles ne vont pas aider à résoudre le problème. Traiter le besoin de causer de la douleur.

    En cas de douleur abdominale, consulter habituellement un gastro-entérologue. Si la douleur est provoquée par une gastrite et un ulcère non perforé, le médecin doit prescrire un régime ainsi que des médicaments enveloppants qui protègent les parois de l'estomac contre les dommages et soulagent divers symptômes de la maladie.

    Dans un ulcère, une douleur intense peut provoquer un plat chaud ou de l'alcool. Très souvent, la bactérie Helicobacter pylori est à l'origine de la gastrite et des ulcères. Son effet agressif sur l'estomac provoque des douleurs. Il est très difficile de le guérir, la bactérie est assez résistante à divers médicaments.

    Détails sur la douleur dans l'abdomen, dites à la vidéo:

    Douleur aiguë dans la dent: partie de la cause, complications, traitement

    Certaines variétés de maux de dents peuvent être appelées les plus imprévisibles. Ceux-ci incluent une douleur aiguë dans les dents, qui apparaît soudainement et peut en permanence déséquilibrer. Mais il faut comprendre que toute douleur présente certains symptômes qui la précèdent et peuvent être complètement évités en empêchant la situation de s'aggraver.

    Causes et symptômes concomitants

    Toute douleur, qu’elle soit dentaire, musculaire ou autre, est toujours provoquée par un facteur quelconque exerçant une pression et une irritation des nerfs.

    Dans le cas des dents, cette irritation peut être déclenchée par:

    • Blessure à la dent. Une douleur aiguë à la dent survient au moment de la blessure, ce qui donne au blessé lui-même une idée précise des causes du symptôme. Le syndrome douloureux est provoqué par une compression du nerf avec des fragments de dents ou par une lésion de la pulpe elle-même (les tissus dentaires, qui assurent entre autres son innervation). Le traumatisme n'est pas toujours déterminé visuellement et ressemble à une dent fendue, complètement détruite ou excessivement mobile: l'intégrité apparente de la dent et sa position relativement stable ne signifient pas que ses racines ou ses tissus environnants ne sont pas endommagés. Par exemple, lorsqu'une fracture est touchée, elle a l'air saine et entière, mais sa hauteur est inférieure à celle des autres dents - le bord coupant ou mâchouillant d'une telle dent tombe sous le bord des dents adjacentes.
    • Perforation de la paroi de la chambre pulpaire. Dans ce cas, la douleur est généralement présente avant même qu'elle ne devienne vive. Il se peut que la carie ne provoque pas une gêne très nette - la formation d’une cavité dans la dent «ouvre» le tissu de la dentine, qui est plus sensible au stress et aux irritants que l’émail. Avec l’approfondissement de la cavité carieuse, il se rapproche de plus en plus d’une fine cloison divisant la cavité de la dent en une partie couronne et racine. Souvent en train de mastiquer de la nourriture, ses fragments tombent en formation carieuse et se condensent progressivement pour former un ensemble dur. Un autre mouvement de mastication, mettant une pression sur un tel "bouchon", peut endommager le fond de la cavité dentaire et rendre le nerf dentaire ouvert et trop sensible. Dans ce cas, un mal de dents aigüs survient le plus souvent soudainement - lors du repas, du brossage des dents, du chewing-gum ou d'autres actions qui, d'une manière ou d'une autre, exercent une pression sur la dent carieuse.
    • États névralgiques. La douleur peut être d'origine non dentaire, en particulier si elle touche non seulement la dent, mais également le côté correspondant du visage, en donnant à la tempe, à l'oreille ou à l'œil. Dans de telles situations, il y a tout lieu de suspecter une maladie du système nerveux et le plus souvent responsable de cette douleur est la névralgie du trijumeau. Dans le même temps, la douleur est constamment présente, mais à certains moments (lorsque les mouvements des muscles mimiques, la mastication d'aliments, pendant l'hypothermie, etc.) deviennent insupportablement durs.

    Des complications

    La douleur est un mécanisme de signalisation conçu comme une réaction de défense évolutive: la douleur indique des dysfonctionnements dans n’importe quelle partie du corps et le protège du stress, du froid, etc. douleur, n'a pas de sens, et même dangereux. Les conséquences d'une telle position d'attente peuvent être:

    1. pulpite aiguë;
    2. infections des tissus mous des gencives;
    3. la formation de kystes ou de granulomes à la racine de la dent;
    4. nécrose (mort) des tissus mous des gencives;
    5. fonte et destruction du tissu osseux de la mâchoire.

    Les complications ne se limitent pas à la liste, mais sont les plus probables et les plus proches dans le temps. En l'absence d'attention sur le problème, il peut se propager non seulement aux tissus sains de la dentition, mais également affecter la santé globale.

    Traitement

    Une douleur aiguë dans les dents est traitée par différentes méthodes, qui sont sélectionnées pour chaque patient séparément - en tenant compte des causes de ce symptôme:

    • En cas de blessure dentaire, la gravité des lésions du système musculo-squelettique et de la dent elle-même est prise en compte. Dans les cas où il n'y a pas de dommage critique au parodonte et où la dent elle-même vaut la peine d'être sauvegardée, une attelle peut être appliquée (fixation et stabilisation de la dent blessée avec un appareil orthopédique spécial fixé aux dents adjacentes). Pour les lésions graves, dans la plupart des cas, une extraction dentaire et un traitement de la parodontite sont nécessaires.
    • La perforation de la paroi de la chambre pulpaire est une situation ambiguë, car elle peut nécessiter l’élimination complète de la pulpe (si elle est endommagée ou si l’inflammation a commencé), ou un traitement (avec l’application de médicaments dans la chambre pulpaire).
    • Le traitement de la douleur d'origine névralgique est effectué par un neurologue (neuropathologiste). Avec le syndrome douloureux prolongé et l'impossibilité d'éliminer la cause de la douleur avec des moyens de médecine conservatrice, l'excision du nerf causal est nécessaire pour interrompre le signal de douleur.

    Traitement à domicile

    L’apparition soudaine de douleur signifie qu’elle peut survenir à tout moment, y compris lorsque vous ne pouvez pas trouver rapidement un médecin ou obtenir un rendez-vous avec lui. Dans ce cas, vous pouvez soulager votre condition avec les moyens suivants:

    1. Prenez le médicament anesthésique (Nise, Diclofenac, Ibuprofen, Nimesil, Nurofen, Ketanov, etc.) à la posologie indiquée dans les instructions.
    2. Créez un régime doux pour la dent en cause (excluez son contact avec le froid et la chaleur, jetez les aliments solides au lieu de bouillons, de potages en purée et autres plats ne nécessitant pas de mastication active).
    3. Après le soulagement de la douleur - nettoyez doucement la carie carieuse (vous pouvez utiliser un rinçage avec une solution légèrement chauffée de bicarbonate de soude ou un rince-bouche à effet antiseptique).
    4. Si vous ressentez une douleur intense même après des analgésiques, complétez-les avec des préparations topiques contenant de la lidocaïne ou d'autres ingrédients «gelants» (Holisal, Kamistad, Calgel Dentol, etc.).

    Sévère douleur abdominale: aller chez le médecin ou prendre une pilule?

    Douleur abdominale aiguë - un symptôme est toujours désagréable et parfois extrêmement dangereux. Si votre estomac fait si mal que cette condition est intolérable, ce n'est pas le moment de lire des conseils et des hypothèses sur Internet. Il vous suffit d'appeler pour des soins d'urgence ou de demander à vos proches de vous emmener d'urgence à l'hôpital le plus proche! N'oubliez pas: traiter des douleurs aiguës ne consiste pas à les soulager, mais à éliminer une cause provoquante spécifique.

    Le magazine "Muesli" a préparé pour vous un matériel qui vous aidera à comprendre les sensations douloureuses de la région abdominale et à suggérer à quoi elles peuvent être connectées.

    Rappelez-vous - le mot "ventre" n'est pas sans raison traduit du vieil esclave par "vie".

    En effet, tous les organes vitaux de votre abdomen aident le corps à fonctionner normalement tout au long de la vie.

    Bien sûr, si vous ressentez une faible douleur liée à la consommation excessive de nourriture, vous ne devriez pas vous inquiéter. Mais il vaut mieux rester toujours sur le qui-vive et savoir quand et pourquoi une visite chez le médecin devient une nécessité absolue.

    "Tolerate ne peut pas se plaindre" - où mettre une virgule?

    La douleur à l'abdomen peut être fondamentalement différente. Il y a des gens qui ressentent souvent de l'inconfort après un repas dense, mais cela ne signifie pas qu'il faille semer la panique. Cependant, il est toujours conseillé de consulter un gastro-entérologue avec de telles plaintes.

    Les douleurs menstruelles varient également en intensité d'une femme à l'autre. Et si votre génétique a un mauvais transfert de «jours critiques», votre malaise peut être assez fort, surtout quand ils se produisent.

    Tous ces phénomènes sont principalement physiologiques et ne nécessitent pas d'intervention compétente.

    Mais il y a aussi des douleurs lancinantes dans l'abdomen, associées à d'autres symptômes, dans lesquelles le score peut durer plusieurs minutes. A titre d'exemple, on peut envisager une appendicite banale. En règle générale, le patient se rend chez le chirurgien pour se plaindre d'une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit. Après une rapide procédure de diagnostic, le médecin procède à l'opération et retire rapidement l'appendice enflammé.

    Cependant, dans la pratique clinique, il existe une autre catégorie, une catégorie particulière de patients qui sont enclins à supporter jusqu'à la limite des états les plus angoissants. En règle générale, ils tombent de force sur la table d'opération et toutes leurs opérations ne se terminent pas avec succès.

    Dans la plupart d'entre eux, le processus est interrompu sur le chemin de l'hôpital. Le reste de la - déjà dans la salle d'opération. Ce qui est remarquable, c'est que la péritonite est pratiquement assurée dans le premier cas, dans le second cas. C'est ainsi que l'appendicite la plus insignifiante peut provoquer des complications graves, voire la mort.

    Quand appeler une ambulance?

    Nous avons établi pour vous une liste de panneaux nécessitant un appel urgent et urgent:

    1. Douleurs aiguës au milieu de l'abdomen, qui ne sont pas arrêtées par les antispasmodiques et durent plus de 1-2 heures (nuisent souvent au sommeil);
    2. Douleur accompagnante perte de conscience;
    3. Toute sensation douloureuse chez une femme enceinte, en particulier au bas du péritoine;
    4. Douleur intense au milieu de la région abdominale, associée à de graves nausées ou vomissements;
    5. Selles goudronneuses et foncées, diarrhée persistante pendant longtemps;
    6. Impuretés du sang dans les matières fécales ou les vomissures;
    7. Crampons d'assemblage, entrecoupés d'une augmentation de la température corporelle (38,5 degrés ou plus);
    8. Déshydratation sévère due à la diarrhée et aux vomissements;
    9. La sensation d'abdomen "aigu": la douleur de traction est complétée par une tension intense des muscles abdominaux;
    10. Douleur piquée (souvent paroxystique) dans le bas de l'abdomen, à droite.

    Toutes ces manifestations pathologiques nécessitent une intervention immédiate du personnel médical.

    Il existe une autre catégorie de symptômes dans laquelle vous ne pouvez pas appeler une salle d'urgence, mais vous devez demander une inspection de routine rapidement:

    • Douleurs «prévisibles» - vous y êtes tellement habitué que vous savez d'avance quand elles vont venir mourir;
    • La relation d'inconfort dans le péritoine avec les repas;
    • La douleur n'est pas aiguë mais persiste trois jours de suite.
    • La douleur survient dans le contexte de la consommation de certains aliments, aliments et boissons;
    • Les douleurs de couture sont accompagnées de flatulences et de ballonnements, parfois si intenses que le patient ne peut plus mettre ses vêtements habituels;
    • La douleur à gauche ou à droite est venue soudainement et, en raison de sa gravité, vous ne pouviez pas aller au travail, mais vous n'êtes pas prêt à appeler une ambulance pour le moment.

    Si vous ressentez une vive douleur lancinante au bas de l'abdomen, ne vous adressez pas à des analgésiques et essayez d'arrêter un symptôme désagréable. La meilleure solution serait une visite accélérée chez le médecin pour obtenir des conseils et un diagnostic.

    Localisation et diagnostic possible

    Où est le centre de votre douleur? Sur l'emplacement spécifique du syndrome douloureux, il est possible de juger de la maladie existante.

    Qu'est-ce que cela signifie si l'estomac fait mal:

    • Sous la cuillère. Peut-être est-ce une manifestation de la forme aiguë de la gastrite. Cependant, des douleurs abdominales intenses, de la diarrhée, des vomissements, des ballonnements et des flatulences graves peuvent survenir. Si cela «donne» dans le sternum, le symptôme peut signaler un infarctus du myocarde. En outre, la manifestation peut indiquer le développement d'une appendicite - elle commence souvent par une douleur dans l'estomac, et seulement après que celle-ci aille vers le côté droit;
    • Dans l'hypochondre droit. On vous diagnostique probablement une maladie des calculs biliaires ou une colique hépatique;
    • Dans le côté droit de la partie centrale (au niveau de la taille). Il peut s'agir de coliques néphrétiques, d'inflammation des appendices (annexite), d'appendicite et même d'ostéochondrose, notamment avec un retour lombaire caractéristique;
    • Dans l'hypochondre gauche. Des douleurs abdominales aiguës à gauche peuvent indiquer une pancréatite ou un saignement interne avec un ulcère de l'estomac ou du duodénum. La nature des sensations lors de douleurs, gagne en intensité avec le temps. Dans le premier cas, une ambulance est littéralement nécessaire, car l'inflammation du pancréas est une maladie extrêmement dangereuse et critique pour la vie future. Dans le second cas, une visite chez un gastro-entérologue est également nécessaire dans les meilleurs délais;
    • Au milieu de l'abdomen. Ce type de douleur peut indiquer que la cause la plus insignifiante est de trop manger. Et cela peut être associé à une dysbiose ou à un déficit en lactase;
    • À un nombril. Dans ce cas, le syndrome du côlon irritable peut être diagnostiqué. Cependant, il existe une possibilité d'infections virales, d'intoxication étendue et de gastroduodénite;
    • En bas. Une douleur vive et aiguë au bas-ventre est principalement associée à des maladies gynécologiques "féminines". Cette manifestation peut indiquer le développement d'une endométriose, d'une cystite, d'une annexite, d'une salpingoophorite. En outre, ce symptôme peut indiquer une grossesse extra-utérine, en particulier si la localisation du rezie tombe sur l'une des trompes de Fallope. Et, finalement, cela peut être une appendicite notoire.

    Quelles que soient les associations que vous ayez causées, vous devez immédiatement contacter un spécialiste qualifié pour obtenir le diagnostic correct et choisir un traitement adéquat. Le traitement de la douleur aiguë ne doit être effectué qu'après avoir découvert les raisons spécifiques de leur survenue. En aucun cas, ne pas se soigner soi-même! Ne faites pas de lavements et ne buvez pas d'antispasmodiques, si vous n'êtes pas sûr à 100% des causes du phénomène pathologique.

    Pourquoi le sternum est-il douloureux et comment l'arrêter?

    Douleurs aiguës dans la poitrine se produisent spontanément, sont un symptôme de désordres dans les systèmes internes du corps. Ils ont un autre nom - thorakalgie. Dans ce contexte, la respiration est entravée, les mouvements sont enchaînés. Le syndrome douloureux aigu peut indiquer une crise cardiaque. Il est donc important de fournir une aide d'urgence en temps utile.

    Causes possibles

    Une douleur aiguë est un symptôme important de nombreuses pathologies localisées non seulement dans le sternum, mais également dans d'autres organes. La douleur peut indiquer à la fois le stade initial du développement de la maladie et son aggravation.

    Le lieu de localisation joue un rôle important - à gauche, à droite, au centre. Cela peut se produire entre et sous les omoplates. Dans cette zone, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses et vaisseaux sanguins par lesquels le syndrome douloureux est transmis d'un organe à un autre. Par conséquent, les causes de la taracalgie tellement.

    Pathologie du système cardiovasculaire

    Le plus souvent, avec une douleur soudaine et soudaine dans le sternum, les gens soupçonnent que le problème réside dans une maladie cardiaque. En fait, c'est. La liste des principales pathologies du coeur et du système circulatoire dans les syndromes douloureux aigus:

    1. Angine de poitrine ischémie du coeur. Une douleur aiguë est une compression, une sensation de brûlure ou une pression. L'intensité peut varier de 30 secondes à 15 minutes. Lieu de localisation - à gauche du sternum ou derrière celui-ci. Irradier vers la région du bras gauche, du cou, de l'omoplate, de l'épigastre. Ce n'est qu'avec l'angine de poitrine qu'il se propage jusqu'aux dents et à la mâchoire inférieure.

    Il survient après toute action physique - porter des poids, faire du sport, monter des marches, marcher rapidement. Caractéristique - plus la maladie progresse, moins l'activité physique est nécessaire à l'apparition de la douleur. Il est possible d'arrêter l'angine de poitrine avec la nitroglycérine.

    1. Infarctus du myocarde. La gêne se produit dans la région de la poitrine, la durée minimale est de 10-15 minutes, mais cela peut prendre plusieurs heures. La nature de la douleur est une sensation de brûlure, de compression, de constriction ou d’éclatement. Localisé derrière le sternum ou légèrement à gauche. Il apparaît après des actions physiques ou au repos.

    Les attaques sont répétées souvent. Lieu de distribution - les deux membres supérieurs, les omoplates, le cou et le dos. Lorsque l'infarctus du myocarde présente des symptômes spécifiques: nausée, vomissement, essoufflement, transpiration accrue, arythmie, peur et anxiété. La nitroglycérine n'aide pas.

    1. Péricardite et dystrophie myocardique. La douleur est complétée par une fièvre, des battements de coeur rapides, de la somnolence et un essoufflement. Sensations caractéristiques - coupures, coups de couteau, localisées derrière le sternum.

    La douleur se propage au cou, aux épaules, à la région épigastrique et à la région dorsale. Vous pouvez baisser le seuil comme ceci: prenez une position assise, penchez-vous légèrement en avant. Vous pouvez vous débarrasser de la douleur avec des analgésiques à effet non narcotique.

    1. Anévrisme aortique. Le syndrome de la douleur, comme dans une crise cardiaque, mais parfois plus fort. Le site de localisation est la région rétrosternale, qui irradie vers la colonne vertébrale, le bas de l'abdomen et les extrémités. Se produit après des manifestations émotionnelles, un effort physique, une pression artérielle excessive.

    La douleur aiguë est éclatante et déchirante, elle peut sembler ondulée. La durée de l'attaque varie d'une minute à plusieurs jours. Accompagné de l'asymétrie du pouls, qui est mesurée sur les artères radiales et carotides.

    La tension artérielle peut augmenter soudainement et diminuer considérablement. Si vous mesurez la pression artérielle dans différentes mains, la différence varie, tout comme le pouls. Éliminer la douleur immédiatement problématique, vous devez donc entrer dans la drogue plus de 2 fois.

    1. La thromboembolie dans les artères pulmonaires est caractérisée par une forte manifestation intense dans la partie centrale de la poitrine, mais peut se produire à gauche et à droite. La durée minimale est de 15 minutes, la durée maximale est de plusieurs heures.

    L’attaque entraîne essoufflement, baisse de la pression artérielle, évanouissement (état syncopal). Il survient après une intervention chirurgicale sur les veines profondes sur le fond de la fibrillation auriculaire. Il est possible d'arrêter la douleur avec des analgésiques à caractère narcotique.

    Maladies du système digestif

    Les principales pathologies de l'œsophage, qui se manifestent par des douleurs thoraciques aiguës, sont les tumeurs cancéreuses, le reflux gastro-œsophagien, les lésions ulcéreuses, l'œsophagite. Lieu d'origine - le passage de l'œsophage. En avalant et en faisant passer des aliments dans l'œsophage, le seuil de la douleur augmente et se transmet à la poitrine.

    • des nausées et des vomissements;
    • brûlures d'estomac;
    • des éructations d'ivresse;
    • brûlure dans la région épigastrique.

    Une autre maladie est une hernie dans l'ouverture du diaphragme dans l'œsophage. Les sentiments ressemblent à ceux de l'angine de poitrine, la douleur thoracique est localisée dans le tiers inférieur, le substrat, la cavité thoracique. Caractéristique - seuil de douleur accru en décubitus dorsal et en position assise, mais si une personne est en position verticale, la douleur passe ou diminue. La symptomatologie est la même que pour d’autres pathologies de l’œsophage.

    Problèmes avec le système respiratoire

    Une douleur thoracique aiguë survient le plus souvent avec une pleurésie, un traumatisme, un pneumothorax, un infarctus du poumon et des néoplasmes tumoraux.

    1. Les sensations douloureuses sont prolongées, leur intensification se produit pendant la respiration.
    2. Dyspnée, sueurs froides, tachycardie, cyanose apparaissent.
    3. Assez souvent, la pression artérielle diminue, ce qui fait pâlir la peau.
    4. Une personne ressent une faiblesse générale.
    5. Avec la pneumonie, le syndrome douloureux est très vif, accompagné d'effondrement, de signes d'intoxication. La principale préoccupation est la formation d'abcès pulmonaire.
    6. L'emplacement de la localisation est différent: au centre, à gauche ou à droite.
    7. Augmentation de la température corporelle, des frissons et de la fièvre.

    Troubles de la colonne vertébrale

    Les maladies les plus fréquentes sont le déplacement discal au niveau de la vertèbre thoracique, les traumatismes, la radiculite thoracique et l’ostéochondrose. Caractéristiques et caractéristiques:

    1. Le type de douleur - douleur longue et brûlante, compression ou douleur vive, localisée dans la poitrine, est transmis au bas du dos et à la région cervicale.
    2. Renforce en levant les mains, en position statique du corps, en portant des poids, en se pliant et en se déplaçant. Et aussi pendant la respiration profonde, la tête penchée et la palpation.
    3. La symptomatologie est très similaire aux signes de maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus du myocarde, etc.).
    4. Les analgésiques et les emplâtres de moutarde aident à se débarrasser de la douleur.
    5. Engourdissement observé des extrémités de la colonne vertébrale, douleur à la tête et vertiges.
    6. La personne se fatigue rapidement, la journée est somnolente.

    À quel point une douleur aiguë au sternum est-elle dangereuse?

    Il est impossible de dire sans équivoque si une douleur aiguë à la poitrine est dangereuse, car cela dépend de la cause de l'événement. Par exemple, en cas de pathologies cardiovasculaires, il est nécessaire d’agir immédiatement, car ces maladies entraînent un risque de thrombose, de thromboembolie, d’attaque cérébrale et d’autres troubles menant à un arrêt cardiaque soudain.

    Avec des pathologies du système digestif et des poumons, les maladies deviennent chroniques, entraînant des complications supplémentaires, notamment le cancer et la mort. Si la colonne vertébrale est touchée, la personne peut rester handicapée car la motricité est perdue, le système musculaire s’atrophie.

    Symptômes pour lesquels des soins médicaux d'urgence sont nécessaires:

    • constriction du cœur, sensation de décoloration et manque d’air;
    • essoufflement grave et lourdeur dans le sternum;
    • la propagation de la douleur dans le bras gauche, les dents, le dos;
    • des nausées et des vomissements;
    • étourdissements violents avec palpitations et respiration;
    • difficulté à avaler et fièvre;
    • la tension artérielle monte en flèche - augmentation ou diminution excessive;
    • la netteté de la douleur à l'état de repos;
    • intensité de la douleur longue et inchangée.

    Diagnostics

    La nature de la douleur aiguë dans différentes maladies est à bien des égards identique, il est donc important de procéder à un examen approfondi pour établir un diagnostic précis.

    Les mesures de diagnostic comprennent les suivantes:

    1. Enquête auprès des patients Le médecin demande quelle est la nature du syndrome douloureux, la durée de l'attaque et les symptômes qui l'accompagnent. Assurez-vous d'étudier l'histoire de toutes les maladies et les maladies chroniques existantes.
    2. Le médecin écoute et frappe le cœur, mesure la pression artérielle, le pouls.
    3. Un électrocardiogramme est effectué. Si des pathologies du système cardiovasculaire sont détectées, le patient est envoyé pour une échocardiographie, une angiographie et un coagulogramme. Évaluez la fonctionnalité et l'état du cœur et des vaisseaux sanguins. Il est recommandé d'effectuer une surveillance quotidienne de Holter.
    4. Radiographie thoracique.
    5. Échographie des organes digestifs et autres.
    6. Collecte d'urine et de sang pour des études générales et biochimiques.

    Traitement de la toxicomanie

    La méthode de traitement est choisie en fonction de la cause de la thoracalgie. Ceux-ci peuvent être des médicaments pour dilater les vaisseaux sanguins, fluidifier le sang, renforcer les parois des veines et l'anesthésie; récupération du rythme cardiaque, etc.

    Groupes de médicaments:

    1. Pour le système cardio-vasculaire, médicaments anti-arythmiques (Verapam), bêta-bloquants (Metopol, Prop alan), et bloqueurs des canaux sodiques (Lid, Quinidine), inhibiteurs de l’Ac (F),, Aktilize), les nitrates (Nitroglycerin, Nitrong), les anticoagulants (Flagmin, Heparin).
    2. Pour la colonne vertébrale - chondroprotecteurs (Artra, Don, Moltrex, Hondrolon), médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuprofen, Nimesil, Ketoprofen).
    3. Analgésiques à caractère narcotique (Sedalgin, Nurofen Plus) et non narcotique (Spazmalgon, Brustan).
    4. Pour le système digestif, antispasmodiques (No-spa, Papaverine) et antiacides (Almagel, Maalox).
    5. Pour les poumons - antibiotiques (Tavalik, Avelox), macrolides (Clarithromycine), carbapénèmes (Imipenem), etc.

    Remèdes populaires

    La médecine traditionnelle propose de nombreuses recettes, mais il est strictement interdit de les utiliser soi-même, car il est important de connaître le diagnostic exact.

    Recettes pour les maladies de la colonne vertébrale:

    1. Pour soulager la douleur, frottez-vous dans cette collection: racine de pissenlit, boutons de bouleau, menthe poivrée, coriandre (composants à parts égales). Séparez 6 du total. l., ajoutez un verre d'eau bouillante, mettez le feu et faites bouillir pendant 5-7 minutes. Après cela, mettez dans un récipient de 150 grammes de beurre et le même légume. Faire bouillir encore 15-20 minutes. Conservez le mélange au réfrigérateur, appliquez-le sur les points douloureux en frottant. Recouvrez d'un film alimentaire et enveloppez-le avec un chiffon en laine.
    2. Vous pouvez faire des compresses à partir de jus de raifort fraîchement pressé ou de radis noir.
    3. À l'intérieur, vous pouvez prendre des décoctions de camomille.

    Médicaments contre les maladies pulmonaires:

    1. Vous pouvez vous débarrasser de la douleur et de la toux avec le gâteau au fromage cottage. Chauffez légèrement le fromage cottage, mélangez-le avec une petite quantité de miel, mettez-le sur un pansement de gaze. Fixer à la cage thoracique des deux côtés la nuit.
    2. Avec la pneumonie, ce mélange aide: 1 feuille d'aloès écrasée, 2 c. l eau et 6 c. l chérie Mélangez bien et mettez le feu. Laissez-le languir pendant quelques heures. Prenez frais 3 fois par jour et 1 cuillère à soupe. l

    Système digestif:

    1. Pour normaliser la microflore, rétablir la fonctionnalité dans des pathologies telles qu'un ulcère, utilisez chaga (croissance ou champignon sur un tronc de bouleau). L'accumulation doit être séchée et placée dans un thermos 4 unités. Couvrir avec de l'eau qui est légèrement refroidie après ébullition (900 ml). Insister 24 heures. Le résultat est un extrait hautement concentré, qui est dilué avec de l'eau bouillie avant utilisation jusqu'à une pointe de thé légèrement infusé. Boire avant le déjeuner pendant 30 minutes 1 fois par jour, 100 ml.
    2. Soulager la douleur aidera la propolis. À 40 ml d’alcool à 70%, il faut 10 grammes de propolis. Couper le produit d'abeille sur une râpe fine. Laisser infuser 7 jours, pris oralement sous forme diluée une fois par jour. Pour un verre d'eau, vous avez besoin de 20 à 40 gouttes de teinture.
    3. Les brûlures d'estomac peuvent être éliminées de la confiture de viburnum. 200 ml d'eau bouillante doivent prendre 1-2 c. l confiture. Boire du thé avant les repas.

    Renforcement du coeur et des vaisseaux sanguins:

    1. Combinez la racine de raifort râpée et le miel naturel dans des proportions égales. Prendre 3 fois par jour pendant une heure avant les repas sur une cuillère à soupe.
    2. Lavez 5 citrons moyens, hachez-les avec un hachoir à viande. Hachez 2 grosses têtes d'ail et un demi-litre de miel. Insister une semaine, il y a 1-2 c. l sur un estomac vide Pour améliorer le goût et la saturation des substances utiles a permis l'ajout de noix.

    Prévention des douleurs vives à la poitrine

    Pour prévenir les douleurs vives à la poitrine, quelle que soit la raison, vous pouvez, à l'aide de mesures préventives:

    • mener une vie saine;
    • s'en tenir à des sports modérés;
    • respirer l'air frais - aérez l'appartement;
    • Portez une attention particulière au régime alimentaire - refusez les produits nocifs;
    • éviter les situations stressantes;
    • Faites attention à tous les symptômes et traitez rapidement les maladies des poumons, du cœur, des vaisseaux sanguins, du tube digestif et de la colonne vertébrale.

    Si une douleur aiguë est présente dans la poitrine, contactez un médecin généraliste qui procédera à un examen préliminaire, après quoi il vous dirigera vers un spécialiste. Ne vous engagez pas dans un soulagement de la douleur, car le traitement de diverses maladies nécessite une approche individuelle.

    Causes et traitement des douleurs abdominales aiguës

    Dans cette rubrique, nous examinons les causes possibles de douleur à l'estomac et à l'estomac. Mais avant de commencer, vous devez vous rappeler que s’il ya une gêne dans la cavité abdominale et donne à la région génitale - ce sont des calculs, dans le nombril - colique.

    Les gens se plaignent souvent de douleurs abdominales. Tout le monde sait qu'il existe de nombreux organes dans la cavité abdominale. Par conséquent, il existe différents types de douleur, en fonction de la zone touchée. Chaque corps a besoin d'un traitement personnalisé. Parfois, la thérapie à domicile est efficace et parfois, cela vaut la peine d'aller à l'hôpital.

    1 enquête

    Vous devez d’abord déterminer quelle partie de la cavité abdominale est la plus douloureuse. Allongez-vous sur les omoplates pour que vos muscles abdominaux se détendent. Vous pouvez trouver l'organe responsable en appuyant doucement sur la paroi abdominale avec vos doigts. L'endroit dans lequel il y aura un fort inconfort et devrait être traité.

    Il existe de nombreux organes dans la cavité abdominale, il existe donc différents types de douleurs de ce type en fonction de la zone touchée.

    De plus, vous devez comprendre la nature de votre douleur. Il y a de tels types:

    1. Douleur abdominale sourde. Peut être clairement localisé ou déversé.
    2. Douleur douloureuse dans l'abdomen. Parfois, redonne.
    3. Douleur compressive dans l'abdomen. A un caractère crampes.
    4. Une douleur dans l'abdomen. En règle générale, accompagné de symptômes supplémentaires.
    5. Douleur coupante dans l'abdomen. Par intensité: faible et fort.
    6. Douleur abdominale aiguë. Souvent accompagné de faiblesse.
    7. Douleurs abdominales périodiques ou fréquentes. Peut se produire spontanément.
    8. Douleur abdominale aiguë. Parfois insupportable.

    La douleur peut donner aux autres organes, augmente lors des mouvements du corps, de la toux, parfois accompagnée de nausée, fièvre, diarrhée.

    Et maintenant, réfléchis à son apparence. Par exemple, la douleur peut être due à une charge excessive, peut-être à un état de stress, à une hypothermie. Cela se produit souvent tout seul. Oui, et quelle douleur pourrait être dès le début? Comment est-il devenu plus fort? Caractère: douleurs coupantes ou autre? At-elle sauté d'un organe à un autre? Par exemple, lors d'une appendicite, il y a des douleurs aiguës en bas à droite.

    Quand une personne a une appendicite, il y a des douleurs aiguës en bas à droite.

    2 types de localisation

    Dans la région épigastrique, il s’agit d’une douleur sourde, aiguë et douloureuse à l’abdomen. Avec ce problème, toute la cavité abdominale souffre, donnant derrière la poitrine dans l'œsophage. Les effets secondaires apparaissent lors d'une augmentation de la douleur - nausée. Apparaissent le plus souvent après un effort physique excessif ou après avoir trop mangé, des aigus, de l'alcool, bu du café fort et vécu des situations stressantes.

    D'un point de vue médical, il s'agit d'une gastrite ou d'un ulcère. Si le diagnostic est correct, traitez un régime de 7 à 14 jours. Si vous ressentez des épisodes de douleur, vous pouvez attacher un coussin chauffant chaud, boire du thé fort sans sucre ou seulement de l’eau chauffée. Si vous êtes malade avec un mélange de sang, appelez immédiatement une ambulance.

    Dans l'hypochondre droit - douleurs constrictives et aiguës. Ils peuvent donner dans le côté droit de l'abdomen et le dos. Il y a de l'amertume dans la bouche, une température corporelle élevée, des nausées. Cela est souvent dû à l’utilisation de grandes quantités de graisse ou au mal des transports dans les transports en commun. C'est probablement la cholécystite.

    Assurez-vous de subir un examen pour vous assurer que la vésicule biliaire est dépourvue de calculs.

    Réchauffez-vous, en remuant (pour évaporer les bulles), eau minérale cholérétique et buvez-le à petites gorgées. Après avoir pris l'eau, vous devriez être plus facile. Sinon, répétez la procédure.

    La cholécystite peut se manifester par une douleur aiguë dans l'hypochondre droit. La douleur peut donner au côté droit de l'abdomen et au dos.

    Douleur autour de l'abdomen. S'il y a un sentiment qu'une ceinture de douleur apparaît autour des zones supérieures, ce qui donne à la région lombaire. Se produit avec un goût désagréable dans la bouche, des vomissements secs et fréquents, une pression élevée, après un abus d'alcool, des aliments épicés et gras. Ces caractéristiques sont caractéristiques de la pancréatite aiguë.

    Si tous les symptômes convergent, consultez votre médecin, sans quoi une nécrose pancréatique peut survenir, mettant ainsi la vie en danger.

    Douleur au nombril. Ce genre de problèmes se pose tout seul. C’est une douleur intense à l’abdomen, aiguë comme un combat. Apparaissent accompagnés de faiblesse, des frissons, à la suite d'une overdose dans l'utilisation d'aliments riches en fibres, en café ou en chocolat.

    Sur cette base, on peut conclure qu'il s'agit d'une colique intestinale. Afin de calmer la douleur, il est recommandé de prendre un antispasmodique et de s’allonger. Dans 15 à 20 minutes, ils passeront, mais pourraient se reproduire. Par conséquent, suivez le régime, évitez de trop manger.

    Douleur d'un côté au milieu de l'abdomen. Se produit soudainement, souvent après avoir bu de grandes quantités d’eau minérale et avoir trop mangé de la pastèque. La douleur redonne et périnée. Il peut y avoir des problèmes de miction, mais je veux toujours aller aux toilettes.

    D'un point de vue médical, il est possible que la pierre soit séparée du rein. Il est donc recommandé de la traiter avec des appareils de chauffage, des bains et des antispasmodiques chauffants. Lorsque du sang apparaît dans l'urine, appelez un médecin!